Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Sam 4 Juin - 19:49


 

 

 
Premiers pas vers une nouvelle vie

 
La meilleure façon d'avancer c'est aller de l'avant

    Cela fait maintenant quelques temps que j’avais quitté ma vie simple et sans soucis que je menais dans la cité neutre, sans réel but, j’avais besoin de prendre l’air, de savoir où allai bien pouvoir me mener ma nouvelle vie, maintenant que j’étais devenu un Qantik et que je parvenais tout juste à bien vouloir l’accepter.
Je ne cherchai pas vraiment à m’installer quelque part car je savais très bien que je n’avais pas ma place au sein des Uniks, chose qui bien sûr me convenait parfaitement, ni même chez les Hybrids dont je suis originaire … J’avais plutôt envie de vivre enfin la vie que je méritai ; et quel meilleure moyen d’en profiter qu’en voyageant, même si errer serai plus juste, au fil des rencontres, si possible féminine, que pouvait m’offrir mon périple.
J’avais passé quelques années de ma vie à rester enfermer chez moi, cherchant à donner un sens à mon existence que je croyais nulle ; mais cette période, je voulais la laisser derrière moi c’était dans cet optique que j’avais décidé de quitter la Cité Neutre.


    J’avais donc quitté le désert de Sidhe et ses fortes températures pour un climat plus clément, bien que cette raison ne soit secondaire. Au fur et à mesure où mes pas me guidaient vers une destination qui me sera surement inconnue, je pouvais alors distinguer ce qui me semblait être une forêt.
Si au départ, le simple fait de l’apercevoir me donna envie de rebrousser chemin en quête d’une nouvelle destination, pour une raison qui ne m’était pas étrangère, je ressentais malgré moi une certaine nostalgie concernant ce lieu. Alors, sans réellement réfléchir je me dirigeai vers ces bois.


    De la végétation, voilà quelque chose qui m’avait horriblement manqué durant toutes ces années de séquestrations, je m’approchai alors de la verdure, des arbres, des fleurs et autres merveilles que la nature, au sens premier, pouvait nous offrir. Je touchai l’écorce des arbres qui s’offrait maintenant à moi et je soupirai.

   

▬ "Je suis rentré … "».


    Je me grattais alors l’arrière du crâne, puis je regardai ma main gauche avant de serrer mon poing de frustration mêlé à de l’énervement.

   

▬ "Enfin c’est ce que j’aurai aimé pouvoir dire si je n’étais pas devenue celui que je suis aujourd’hui. "».


    Je regrettai d’être venu jusqu’ici, je savais très bien que si je continuais mon chemin tout cela aller m’arriver pourtant je n’avais pas pu m’en empêcher. J’avais besoin de faire mon deuil en quelque sorte, celui d’une vie que j’avais mené pendant la moitié de ma vie avant de devenir un autre homme ... d’une nouvelle race.


    Je restai ici, à contempler la beauté de la nature qui avait majoritairement disparut de la surface de la planète. Je repensai à mon ancienne vie, à ma petite sœur, à mes parents et à mes amis que j’avais « abandonnés ».
Regardant au-dessus de moi, il y avait les branches d’un arbre, je grimpai alors sur l’une d’entre elle, suffisamment haut pour ne pas être dérangé par un éventuel animal qui pourrait passer par là, puis je me décidai à m’accorder une petite sieste, au calme, bercé par les sons nostalgiques de mon enfance.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Mer 15 Juin - 17:18


Kosuke était accroupi derrière un buisson. Il ne bougeait pas, l'oeil alerte et l'oreille attentive. Sa respiration très lente se mêlait très discrètement aux petites brises de la forêt, comme s'il cherchait à faire corps avec les végétaux autour de lui. Souplement appuyé sur ses articulations, il avait trouvé le parfait équilibre pour rester dissimulé des heures durant s'il le fallait. Il ne devait pas faire un seul bruit, sinon tout serait gâché. Au travers du bosquet, il observait gambader gaiement de jeunes Deerespers, dont la lumière joliment dorée tamisait la forêt d'une couleur chaude et rassurante. Il les suivait depuis la matinée, alors qu'il les avait aperçus qui se promenaient à proximité de son village. Il était très rare que de si nobles animaux s'approchent autant des Hybrids. La curiosité l'avait poussé à emprunter leurs traces, pour parvenir à mieux les comprendre. Comme une ombre derrière eux, ils ne les avaient quittés du regard depuis qu'ils étaient partis. L'après-midi commençait à peine, et c'était le moment où il avait réussi à s'approcher au plus près d'eux.

Après avoir joué à se courir après, les petits daims burent à un cours d'eau qui s'écoulait sous leurs pattes. Ils étaient calmes. Kosuke sentit un petit sourire s'étirer sur son visage, ému par ce spectacle rare et beau à la fois. Le dresseur qu'il était brûlait de venir à leur rencontre, mais il savait qu'il ne pourrait bouger sans effrayer ces farouches animaux. A les observer, il comprit qu'il s'agissait d'un frère et d'une sœur qui venaient de s'émanciper de leur mère pour désormais vivre par eux-mêmes dans la Sylva. Combien d'Hybrids avant lui avaient pu voir d'aussi près ce genre d'événement ?

« ... Danger... »

Kosuke entendit soudain ce mot dans sa tête. Une petite voix claire, comme un écho, le lui avait soufflé. Les Deerespers se redressèrent d'un seul coup, les oreilles levées et les jambes raides, prêtes à les faire courir aussi vite que le vent. Des bruits de pas de courses se firent entendre aussitôt, ainsi que le bruit d'une flèche qui vint se planter droit dans un tronc d'arbre, tout près des animaux.
« JE LES TIENS ! » hurla un jeune Hybrid, qui jaillit littéralement de fourrées voisines, un arc à la main et les cheveux en bataille.
Terrifiés par cette arrivée tonitruante, les Deerespers s'enfuirent à une vitesse fulgurante, dans un trait de lumière dorée qui bientôt s'envola à son tour. Le jeune archer glissa sur un tas de boue près du cours d'eau et chuta dans le ruisseau. Kosuke soupira et se leva de sa cachette. Il se dirigea vers le garçon trempé, qui tentait de se relever du sol glissant.
« Rah, j'y étais presque... » Il leva les yeux vers son visiteur, qui le toisait d'un air sévère. Il se fit tout petit.
« Oh, Kosuke... Mon vieux, je t'avais pas vu, hahaha ! » dit-il en se grattant la nuque.

L'intéressé, qui ne parlait plus depuis des années, secoua la tête en ne répondant rien. Il connaissait bien Takeshi, son ami d'enfance, qui apprenait la formation de chasseur depuis quelques temps. Force était de constater que la discrétion et le tact incombant aux personnes de cette profession lui échappaient quelques peu. Cependant ce qui agaçait Kosuke n'était pas le manque de compétence de son ami, mais plutôt le fait qu'il lui avait fait perdre la trace de très nobles esprits qu'il avait eu le privilège d'observer depuis le début de la journée.
« Ouais, ouais, j'suis désolé » ajouta Takeshi en se relevant enfin.
Il avait parfaitement compris ce que pensait Kosuke rien qu'en le regardant. Depuis que son ami avait cessé de parler, Takeshi était devenu un véritable expert dans l'art de le traduire. Ainsi il parvenait à « discuter » avec lui presque normalement – ce qui étonnait beaucoup le reste du village, car un dialogue unilatéral n'a rien d'ordinaire, même chez les Hybrids.

Kosuke regarda la direction dans laquelle les deux jeunes daims s'étaient enfuis. Il savait que la petite voix qu'il avait entendue était celle de la femelle. Elle avait repéré Takeshi bien avant qu'il ne fasse son entrée fracassante. Décidément il avait de grands progrès à faire.
« Oh ça va, j'débute, lança l'intéressé un peu irrité. Tu verras qu'un jour je serai le plus grand chasseur de la Sylva ! »
Il se mit à rire à gorge déployée. Ses cheveux châtains en bataille, ses yeux en demi-lunes, malicieux et sa dégaine de vagabond mal fagoté ne permettaient pas de le prendre au sérieux. Pourtant, s'il formulait un souhait ou un objectif à atteindre, on pouvait être sûr qu'il l'atteindrait un jour. En attendant ce fameux jour de gloire, il serait de bon ton pour lui de s’entraîner...
« Je sais, pas besoin de me le rappeler, répondit Takeshi. Bon, si je t'aide à les rattraper, t'arrêteras de me traiter comme un gamin ? »
Kosuke esquissa un demi-sourire, puis tous deux commencèrent à courir à vive allure dans la direction qu'avaient empruntée les Deerespers. Il y avait peu d'espoir de les retrouver. Ils étaient partis depuis un moment et s'étaient très certainement cachés très loin d'ici. Aucun des deux garçons ne cessa sa course pour autant. Takeshi sautait de branche en branche en hurlant de rire, tandis que Kosuke glissait presque sur le sol. En sentant le vent et les feuilles fouetter son visage, il avait l'impression de se sentir plus vivant.

Soudain la lumière de l'orée de la forêt les ébloui. Tous deux s'arrêtèrent, essoufflés.
« Merde, on est allés trop loin... » déclara Takeshi après avoir repris sa respiration.
Ils se retrouvaient en effet à l'Orée du bois, bien loin des villages de Nakigao qu'ils avaient quittés plus avant. Ils n'étaient pas parvenus à suivre les animaux, ceux-ci s'étaient terrés quelque part pour ne plus être dérangés, comme l'avait pressenti Kosuke.
Il remarqua après quelques secondes que lui et son ami n'étaient pas seuls. A quelques mètres d'eux se trouvait un jeune homme, doté d'une très longue chevelure blanche, planté là au milieu des arbres qui se raréfiaient en ces lieux voisins du désert. Takeshi jugea bon de s'approcher de lui, pensant avoir à faire à un Hybrid qui se baladait nonchalamment.
« Salut l'ami ! Tu n'aurais pas vu des Deerespers dans le coin, par hasard ? » lança-t-il à l'attention de l'inconnu, sans grande cérémonie.
Kosuke s'approcha à son tour, bien plus discret que ne l'était son ami.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Sam 18 Juin - 0:07


 

 

 
Premiers pas vers une nouvelle vie

 
J'ai grandi sans me demander s'il fallait commencer par la jambe droite ou gauche pour marcher ...

       Je m’étais assoupi, cela ne faisait aucun doute, car en ouvrant les yeux je me sentais beaucoup plus reposé qu’à mon habitude et pourtant je suis un grand dormeur. Mais cette fois, c’était comme si rien que d’être en ces lieux, j’étais en sécurité et au calme ; chose qui ne m’étais jamais arrivé depuis bien longtemps.
Au début j’étais perdu, j’avais oublié où j’avais décidé de piquer un somme et j’avais l’impression d’être dans un rêve, mais en voyant ma main gauche et la cicatrice présente sur cette dernière, bien qu’en grande partie cachée par des mitaines, cela me fit revenir à la réalité ; celle où je n’avais plus ma place en ce lieu. C’était bien dommage, je n’avais strictement rien contre ma patrie et ma race natale, bien au contraire, mais à cause de ces maudits Uniks, j’étais maintenant un étranger, une honte voir un criminel aux yeux de mes semblables, enfin ex-semblables, si on me voyait on me renverrai surement de là où je viens ou alors peut-être m’attaqueraient-ils … J’en ai pas la moindre idée, je n’ai aucun souvenirs d’avoir rencontré un Qantik lorsque j’étais enfant et que je vivais encore dans la forêt.

       Je continuai alors à observer d’un côté le désert qui était au loin et de l’autre la forêt qui s’offrait à moi, j’aurai très bien pu continuer à m’enfoncer dans les profondeurs de ces bois afin de rencontrer, peut-être des anciens camarades ou bien anciens voisin de ma famille. Après tout je n’avais rien qui pouvait me trahir en tant que Qantik.
Seulement j’avais déjà renoncé à cette option, d’une part parce qu’il y avait peu de chance que le chemin emprunter m’amène directement à mon ancien village et donc la possibilité de rencontrer d’ancienne connaissance était amoindri ; de l’autre parce que s’ils arrivaient à m’identifier en tant que Qantik et qu’ils m’attaquaient, je ne me voyais pas me battre contre eux.

       Alors je restai là, attendant un changement dans ma petite journée qui était pour le moment bien calme et qui semblait partie pour le rester.
En tout cas c’est ce que je m’étais imaginé. En effet, après quelques instants de réflexion intense sur la suite de mon voyage, j’entendis alors le bruit des herbes qui bougeaient ; pas celles qui étaient chahutées par le vent, plutôt celles que l’on écrase et que l’on fait bouger en courant. Je regardai alors dans la direction d’où venait ce bruit et aperçu deux jeunes hommes qui scrutaient les environs.
Sur les deux, l’un vint à ma rencontre ; il était bruyant, manquait quelque peu de tact, mais une chose était sur soit il était vraiment courageux pour vouloir s’approcher ainsi de quelqu’un qu’il ne connaissait pas, soit c’était un parfait idiot. Etrangement cette remarque, bien qu’intérieur me fit sourire, j’avais l’impression de revoir Oreanne, ma petite sœur. L’autre garçon était plus calme et s’approchait de moi comme le ferai un petit animal craintif, à l’affut du moindre danger et geste brusque que je pourrais faire.
Je m’étirai d’abord afin de me sortir totalement du sommeil que j’avais tout juste quitter avant de me laisser glisser de la branche et d’atterrir sur mes pieds.
   

▬ "Cela fait bien longtemps que je n’ai pas vu de Deerespers. Et puis ils ne sont pas du genre à se promener au bord de la forêt si tu veux mon avis."».


       Je jetai un petit coup d’œil à son camarade qui gardait toujours une distance de sécurité et qui m’observait, avant de retourner mon attention sur mon « ami » qui portait un arc.
Ce doit être un chasseur.
      Je pointais alors l’arc du jeune homme.
 

▬ "Ce n’est pas en courant ainsi que vous risquez d’attraper du gibier. Le calme et la patiente sont primordiaux pour cette discipline. "».


Je me retournai alors vers le petit animal.
 

▬ "Quant à toi, on ne t’a jamais dit que dévisager les gens c’était malpoli ? "».


       Les deux garçons devaient avoir tout juste l’âge adulte, et ce n’était pas du haut de mes 24 ans que j’allais pouvoir vraiment leur faire la leçon. D’autant plus avec mon caractère, c’était plus souvent moi qui me faisais sermonner.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Sam 18 Juin - 17:29

Le jeune homme que Takeshi avait hélé était installé sur une branche, confortablement, sans doute pour faire une sieste. Même si le garçon observait l'inconnu depuis le sol, il lui sembla très grand. Il était doté de la carrure imposante de ces hommes musclés qui travaillaient leur corps comme on concevrait une œuvre d'art. Sur sa peau brune rampaient de longues lignes blanches et épaisses, ressemblant à des tatouages que portaient certains clans anciens de la Sylva – on pouvait aisément les remarquer, car il se promenait torse nu. Sur ses pectoraux reposait un imposant collier de perles, avec un motif étrange en métal qui servait de pendentif. Takeshi supposa qu'il s'agissait là aussi d'un héritage de famille, comme bien d'autres Hybrids portaient également. Le plus impressionnant chez cet homme était cependant sa longue et dense chevelure blanche, aussi blanche que l'étaient les deux Lunes les soirs où elles étaient pleines. Elle descendait au moins jusqu'à ses hanches, bien des filles auraient pu lui envier ces cheveux. D'ailleurs, celles-ci ne devaient sans doute pas être indifférentes au physique de cet homme, car force était de constater qu'il était plutôt beau gosse.

Après une minute d'attente durant laquelle Takeshi douta de ce que son interlocuteur l'eut entendu, celui-ci s'étira, bondit de la branche sur laquelle il était perché et atterrit sur ses deux jambes face au jeune chasseur. En effet, il était bel et bien grand : il devait faire au moins une tête de plus que lui et Kosuke. Sur le ton laconique des gens qui viennent de se réveiller, il répondit qu'il y avait un moment qu'il n'avait pas vu de Deerespers, a fortiori quand on savait qu'ils n'étaient pas des animaux de nature à se promener aux frontières de la forêt. Kosuke acquiesça discrètement, totalement d'accord avec ce que venait de dire cet homme. En tant que dresseur, il le savait fort bien. Finalement, il s'était laissé emporter par la course et s'était un peu défoulé. Takeshi lui-même n'aurait pu dire le contraire, vu qu'il s'amusait à sauter d'arbre en branche pendant leur exercice.

L'inconnu pointa l'arc du doigt. Ce n'est pas en courant comme un dératé qu'il attraperait du gibier, au contraire, la chasse nécessitait patience et discipline. Comme s'il avait entendu Kosuke dire quelque chose, Takeshi se retourna vers son ami, qui l'observait d'un air presque moqueur.
« Rah, oui, c'est bon, ça va : je ne suis ni patient, ni discipliné, je l'admets ! s'écria-t-il, en faisant volte-face pour répliquer à leur interlocuteur. Ça n'empêche qu'un jour je ferai partie des plus forts ! »
Sans prêter attention à cet agité, l'homme s'adressa à Kosuke. On ne lui avait jamais dit qu'il était impoli de dévisager les gens que l'on ne connaissait pas ? Malgré cette remarque, qui sonnait comme un avertissement, Kosuke ne lâcha pas ce grand gaillard qui leur faisait la leçon. Il n'était ni craintif, ni impressionné. Il était très calme, immobile. Il se tenait droit et digne, tel un jeune arbre qui grandissait en silence au milieu de la forêt. Ses grands yeux noirs semblaient accrochés au corps de cet homme, comme s'il voulait en percer les mystères rien qu'en croisant son regard. Il ne lui répondit rien, ni ne sourcilla un instant. Il le dévisageait encore, sans bouger ni piper le moindre mot – quand bien même il l'aurait voulu, il n'aurait pas pu dire quoi que ce soit.

Cependant, comme le sommeil de la voix de Kosuke ne pouvait se lire sur son visage, Takeshi intervint, en agitant un peu les mains devant lui.
« Laisse tomber, tu pourras rien en tirer. Mon pote, ça fait des années qu'il a pas sifflé un mot ! » ce disant il passa son bras par dessus les épaules de Kosuke, et l'amena aux devant de l'inconnu pour détendre un peu l'atmosphère. « Il fait tout l'temps la tronche mais il est sympa ! Son nom, c'est Kosuke Azumane. Et moi, je m'appelle Takeshi Hideuchi. Ravis de te connaître ! »

Il tendit la main amicalement à leur compagnon, tandis que Kosuke se débarassa gentiment de l'étreinte de son ami. Il n'était pas très amateur du contact physique.
« Alors, renchérit Takeshi, que rien ne semblait pouvoir fatiguer, qu'est-ce qui t'a amené jusqu'ici ? Une envie de faire une sieste tranquillou ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Sam 18 Juin - 23:58


 

 

 
Premiers pas vers une nouvelle vie

 
La vie est comme une route, parfois deux chemins s'offrent à nous

      Finalement j’avais vu juste, le jeune agité était idiot, mais il avait l’air sympathique je pouvais donc lui pardonner son comportement. Il était persuadé qu’un jour il deviendrait l’un des meilleurs chasseurs de la Sylva ; c’était plutôt un gros challenge, mais en tout cas on peut dire que le jeune homme avait de l’ambition, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose, il faut parfois voir haut pour avancer, cependant ce genre d’objectif rendait également la chute plus douloureuse.
Je ne voulais pas détruire ses rêves et puis il était encore jeune, il a beaucoup à apprendre encore, d’ici quelque temps il serait surement un bon élément … enfin s’il parvenait à corriger ses défauts qui sont plutôt important surtout pour cette discipline. Lorsque j’étais enfant, mon père était chasseur et j’étais prédestiner à le devenir également, autant dire que je m’y connais un peu en technique de chasse. En plus à l’époque j’étais muet alors niveau discrétion, on ne pouvait pas vraiment faire mieux.

      L’autre garçon ne semblait pas vraiment tenir compte de ma remarque et continuait de me dévisager ; un sourire en coin se décrocha alors de mes lèvres, non pas par défis, juste par amusement.
Finalement son ami l’approcha alors de moi, de force, avant d’entamer les présentations. Alors l’apprenti chasseur se nommait Takeshi et la carpe Kosuke ; leurs noms de famille ne me disaient rien, ou alors je ne m’en souvenais pas, ce qui était fort probable d’ailleurs, de plus vu l’âge des deux garçons, il y avait peu de chance que je les ai côtoyé.
Takeshi continua alors tandis que son camarade, Kosuke repoussai l’étreinte de son ami. Le premier me tendit la main comme pour conclure nos présentations avant de me demander ce que je faisais ici. Je dois avouer que je ne savais pas vraiment quoi répondre, bien que je ne m’imaginais pas leur dire que j’étais un ancien Hybrid devenu Qantik. Je devais rester vague, sans pour autant paraitre trop suspect. Je saisis alors la main tendu de Takeshi afin de lui répondre, il avait une main beaucoup plus petite que la mienne et je lui serrais donc la main, avant de repérer une légère grimace de la part du garçon, j’avais du serrer trop fort et je relâchai alors un peu ma poigne.
   

▬ "Enchanté les garçons, moi c’est Helwan Quetzal. "».


       Il y avait peu de chance qu’ils connaissent mon nom, après tout rien ne pouvait m’indiquer s’il faisait partie ou non de mon ancien village, il y avait beaucoup de village Hybrids dans cette forêt, alors à moins d’un grand coup de bol, ma présentation passerai inaperçu.
   

▬ "Disons que je me laisse porter par le vent, telle une feuille venant de tomber de son arbre. Et puis cette forêt à quelque chose de reposant et nostalgique."».


        Je regardai ensuite Kosuke qui avait de nouveau pris un peu de distance et qui continuait de me regarder.
   

▬ "Tu ne devrais pas gâcher ce don que la Déesse t’a offert. Cette voix est précieuse et crois moi je sais de quoi je parle."».


       En effet, j’étais né muet, les seuls sons que je pouvais faire était le bruit des oiseaux que je savais reproduire à merveille en sifflant ; autant dire que pour communiquer ce n’étais pas bien pratique. J’ai obtenu le « don » de parole en échange de ma liberté, bien que je sois heureux de pouvoir communiquer avec les personnes qui m’entourent, j’aurai préféré obtenir cette capacité d’une autre façon.
Je frottai instinctivement mon cou à l’endroit où se trouvaient mes cordes vocales artificielles.
   

▬ "Enfin je ne suis pas là pour vous faire la leçon. Vous avez surement mieux à faire que d’entendre un adulte raconter sa vie et vous expliquez comment vivre la vôtre."».


       En tout cas si j’étais à leurs places, entendre quelqu’un m’expliquer comment diriger ma vie m’aurait surement énervé. Faut dire que les anciens Qantik m’ont déjà fait ce numéro un bon nombre de fois à cause de mon mode de vie, soit disant dépravé, et je n’ai jamais apprécié. D’un autre côté, on ne peut pas vraiment dire que je les écoutais réellement.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Mer 20 Juil - 22:42


Le sourire de Takeshi s'élargit plus encore lorsque l'inconnu saisit la main tendue pour la serrer et conclure les présentations en bonne et due forme. Il se nommait Helwan Quetzal. Un homme qui se laissait porter par le vent, comme une feuille tombée d'un arbre. Cela n'étonna guère ses interlocuteurs – à supposer qu'on puisse aussi qualifier Kosuke de la sorte. Helwan dégageait quelque chose d'apaisant. Une lueur tranquille brillait dans ses yeux, bien qu'on ait pu y lire d'autre part et avec beaucoup d'attention, les marques d'un passé difficile qui avaient sans doute tracé dans son cœur des sillons longs et pâles comme les tatouages courant le long de son corps. S'il affirmait que l'Orée du bois était pour lui un endroit reposant et nostalgique, quiconque posait le regard sur cet homme aurait pu dire la même chose. L'agité Takeshi se sentait presque calmé après avoir échangé ces mots si brefs avec lui. C'était peut-être cela, la nonchalance. La nonchalance véritable toutefois, pas cette attitude idiote que l'on appelle ainsi abusivement alors qu'il ne s'agit que d'indifférence basique, celle qui pave les cœurs des indifférents et des égoïstes. Helwan ne semblait pas de cette trempe là, tout du moins pas aux yeux silencieux de Kosuke qui n'en démordait pas de son observation.

Helwan eut bien vite remarqué cela cependant. Un rictus amusé tordit ses lèvres alors qu'il conseillait au muet de ne pas gâcher le don précieux de cette voix que lui avait offert la Déesse. De manière presque imperceptible, Kosuke tiqua à cette remarque. Quelque chose, aux tréfonds de son être, s'était soudainement mis à tanguer. Comme lorsque l'on retire une pièce à un château de bois, qui peut encore tenir debout mais devient bancal. Le don de la Déesse, songea-t-il avec froid. C'était pourtant bien elle qui l'en avait privé, en ôtant aussi cruellement la vie à sa mère. Le silence était un bien moindre mal si on prenait le temps de le comparer à la blessure qui dormait sous sa poitrine depuis des années, saignante et lancinante.

Mais comme un vieux sage qui souhaite apaiser les tensions avant même qu'elles n'éclatent au grand jour, Helwan déclara qu'il n'était pas là pour leur faire la leçon. Kosuke détourna la tête, le regard sombre. Il était évident que se voir dicter comment vivre sa vie par un parfait inconnu au bout de dix minutes de conversation n'était pas très poli – ni très efficace si l'on souhaitait poursuivre l'échange. Kosuke détestait particulièrement qu'on lui parle de son mutisme. Il n'excusait jamais le fait qu'on lui donne des conseils en la matière, même lorsqu'il provenait d'étrangers de bonne foi qui souhaitaient simplement être aimables. S'il s'était écouté à ce moment-là, il serait parti sans « converser » davantage avec Helwan.

Mais Takeshi, qui n'aimait pas sentir les mauvaises auras des disputes en éveil – selon ses propres dires – jugea bon de dévier le sujet pour s'intéresser davantage à leur nouveau compagnon.
« Au contraire, moi ça m'intéresse d'écouter un peu la vie d'un type qui joue les feuilles sauvages ! déclara-t-il avec enthousiasme. Dis-moi, toi qui te laisses porter par le vent, où a-t-il soufflé avant que tu n'arrives ici ? »
Il s'assit en tailleur à même le sol et se gratta la nuque en riant.
« Désolé, c'est pas super discret de ma part, mais tu as éveillé ma curiosité ! »
Résigné, Kosuke décida également de s'asseoir à côté de son ami. Quitte à avoir écouté les conseils de ce drôle d'oiseau, autant essayer de mieux le comprendre pour savoir ce qui lui permettait d'agir ainsi.
*... Étranger... *

La même voix que plus avant dans la forêt résonna à nouveau dans l'esprit du jeune Hybrid. Il se redressa subitement, l'air surpris. Pourquoi entendait-il les esprits parler d'un étranger ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Dim 24 Juil - 22:56


 

 

 
Machin & Truc

 
Qui dit chemin, dit obstacle à franchir !

                  Je ne les connaissais que très peu, il faut dire qu’on avait seulement entamé une discussion, mais j’étais vraiment surpris de voir un tel fossé entre les deux jeunes garçons. Leurs personnalités étaient tellement contraires que j’en avais presque du mal à me dire qu’ils étaient vraiment amis ; mais cette différence donnait à ce duo une certaine originalité qui m’amusait assez. Voir d’un côté, Takeshi presque admiratif devant un homme comme moi, bien que ça ne me dérange pas vraiment, mais j’aurai préféré voir une jeune femme et non un garçon tout juste sorti de l’adolescence ; et de l’autre Kosuke, qui semblait encore plus renfermé qu’à son habitude – bien que je ne le connaisse que depuis quelques minutes – suite à ma remarque concernant son mutisme, il avait détourné le regard et ne me faisait plus face.
Je lâchai alors un léger soupire, non pas parce que son cas m’exaspérait ni même parce que son comportement était désinvolte, mais seulement parce que j’avais peut-être échoué dans ma prise de contact avec Kosuke. Ce n’était pas bien grave en soi, mais d’un autre côté c’était quelque peu dommage, ce jeune homme n’avait rien de méchant, tout comme son ami, mais lui on pouvait deviner très rapidement ses intentions à des dizaines de mètres. Seulement, dans le cas de son camarade, il fallait essayer de créer une situation de confiance et instaurer un « dialogue » … mais visiblement, j’avais mal joué mon coup.


                Alors que j’étais quelque peu dans mes pensées concernant mon approche avec le jeune animal craintif, l’enthousiasme de Takeshi me fit reprendre mes esprits. Tout chez lui, son comportement, ses remarques, ses gestes, mêlaient à la fois curiosité, audace et désinvolture ; personnellement, voir quelqu’un comme lui était revigorant, il était naturel, il ne cherchait pas à se faire passer pour quelqu’un qu’il n’était pas, il agissait en fonction de ce qui lui paraissait le plus juste … en tout cas c’était l’image qu’il renvoyait.
Il me demanda alors de lui raconter mes aventures et s’asseyait alors devant moi avant de s’excuser pour son comportement. Cette remarque me fit sourire, et me décrocha même un léger rire.
Kosuke le rejoignait alors peu de temps après, mais pas avec la même motivation que son camarade, il avait l’air de s’être joint à nous plus par obligation que pour un véritable internet quelconque en ma personne et en mes aventures ; bien qu’elles ne soient pas forcement bien danse, ni même réellement intéressantes.
   

▬ "Je n’ai pas pour habitude de conter mes aventures. Généralement elles n’intéressent personnes. Tu dois être le seul à m’avoir fait une telle requête."».


                 Je regardai alors les deux jeunes hommes, tous deux assis en face de moi comme les enfants prêt à écouter les récits ancien du doyen du village. Je me souviens dans mon village, qu’une fois par semaine, tous les enfants se réunissaient au centre du village pour écouter soit les récits des anciens, soit les aventures d’un chasseur qui avait eu une bonne « récolte ».
Petit je m’étais imaginé à leur place, racontant mes faits glorieux en tant que chasseur à tout le village, mais après tout ce qui m’était arrivé, cette image avait fini par disparaitre. Alors me retrouver dans cette situation était quelque peu étrange. Que pouvais-je bien leur raconter ? La vérité, cela allait de soi ! Je ne me voyais pas leur raconter des bobards au risque qu’ils le découvrent et ainsi trahir cette « confiance » qui s’installait petit à petit ; cependant, je ne pouvais pas non plus tous leurs raconter, il y avait peu de chance qu’en apprenant ma condition de Qantik, ils resteraient ici comme si de rien n’était.
Je pris alors une grande respiration et entama alors mon récit.
 

▬ "Le début de mon périple fut accompagné d’une tempête ravageuse qui me mena bien loin de ces vastes prairies, bois et forêt qu’arbore la Silva. Elle me mena dans une cité faite de grand arbre de métal, plus rien n’était organique, aucun végétaux n’avait réellement sa place et moi non plus d’ailleurs. Puis un vent plus clément, bien que changeant m’emmena loin de ces terres de béton, l’air y était étouffant et les paysages qui s’offraient à moi étaient désertiques. "».


                 Je devais bien l’avouer, je ne savais pas vraiment quoi leurs raconter … alors j’exposai ma vie de façon très condensé en n’utilisant que des adjectifs pour qualifier le vent afin d’exposer ma vie depuis que j’avais « quitté » ce continent.
   

▬ "Grâce à ces nombreux voyages, j’ai fait de nombreuses rencontres. Quelques mauvaises mais également de bonnes, des personnes qui avaient eux aussi connu un exil qui les avait mené loin de leurs chez eux et qui espéraient, peut-être à tort, pouvoir retourner chez eux. J’ai également appris plusieurs points important sur la vie, qu’elle vaut la peine d’être vécu et d’en profiter autant qu’on le peut encore."».


                Je jetais alors un rapide coup d’œil à Kosuke, je ne voulais bien évidement pas qu’il rencontre le même genre d’histoire que moi, bien évidement. Seulement, il devrait profiter de sa jeunesse, avec un tel minois je suis sûr qu’il attirerait de nombreuse Hybrid s’il était plus causant et s’il s’en donnait plus la peine. Mais étrangement en ce qui concernait Takeshi, je ne me faisais aucuns soucis sur son avenir à ce niveau-là.
En écoutant mon propre discours, je me rendis compte que je n’avais pas vraiment fait beaucoup de chose, si ce n’est « voyager » à la recherche de conquêtes … d’un autre côté ils étaient bien en âge de comprendre ce genre de chose non ?
   

▬ "Et surtout l’une des choses, qui je dois l’avouer, à son importance selon moi, mes voyages mon permis de rencontrer de nombreuses femmes, toutes aussi charmantes les unes que les autres."».


                Je ne voulais pas vraiment entrer dans les détails, c’était surement trop tôt. J’espérais au moins que cela allait suffire à combler la curiosité de Takeshi.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Dim 28 Aoû - 18:31

La requête de Takeshi sembla surprendre Helwan, qui avoua que jamais encore on ne lui avait demandé de raconter ni son histoire ni ses périples. Mais le jeune Hybrid qu'il avait sous les yeux était curieux : ses yeux brillaient d'impatience de connaître, de savoir ce que son aîné avait vécu et vu le long de sa route. Comment ne pas rêver face à un voyageur lorsque l'on a grandit dans un village Hybrid et que les anciens ne répètent qu'une seule chose depuis que l'on est tout enfant, à savoir « ne sors jamais de la forêt » ? Takeshi voulait voir les choses en grand, il voulait savoir ce qu'il y avait au-delà de la Sylva, au-delà des arbres, au-delà de cet immense désert duquel il est interdit de s'approcher. Il était assoiffé de savoir et gorgé de rêves, ce que peu de gens de son entourage comprenaient, lui prêtant plus facilement l'habit d'imbécile heureux. Peu lui importaient ces racontars, car le seul récit qui intéressait désormais le garçon était le récit de son compagnon Helwan.

L'intéressé prit une grande inspiration et commença à parler devant son auditoire, assis sur le sol devant lui comme des petits-enfants face à un doyen. Tout commençait par une tempête, si dévastatrice et puissante qu'elle poussa Helwan hors de la Sylva. Il dût dire adieu aux arbres, à cette végétation protectrice ainsi qu'aux bons esprits de la forêt, pour se retrouver sur un autre continent. Cette terre inconnue était totalement différente ce que qu'il avait connu sur le territoire des Hybrids : elle était sèche, elle était infertile, elle était morte. Mais le courageux voyageur ne s'était pas laissé vaincre par l'avidité de la nature environnante et avait poursuivi sa route dans ces lieux inconnus. Alors il était arrivé au cœur d'une immense cité qui ne ressemblait à rien de ce qu'il avait vu auparavant. Au lieu de verdure et de bois, cette cité était faite de métal, d'acier, et de rien d'autre que des matières mortes comme le désert. Là-bas, il rencontra des personnes qui avaient connu l'exil et l'abandon des personnes qui leurs étaient proches. Ces habitants, malheureux et rejetés, construisaient malgré tout une vie aussi belle que possible. Après cela, des vents tournants menèrent Helwan vers des contrées moins hostiles, où la vie semblait avoir repris le dessus sur l'aridité du désert et de sa cité de métal.
Takeshi ouvrait des yeux ronds comme des billes, absolument fasciné par l'idée qu'il puisse y avoir derrière la forêt un vide aussi intense, une cité si différente de Nemoto ou de son village, et plus loin encore des contrées inconnues. Son esprit voguait au rythme des paroles de Helwan, qui contait ses périples avec talent. Kosuke lui aussi était impressionné, mais il n'était pas totalement concentré sur ce que leur disait ce drôle de jeune homme. La voix qui avait murmuré le mot « étranger » plus avant répétait ce terme comme un écho, que lui seul était capable d'entendre. Ce Don, qu'il ne maîtrisait pas encore, l'informait de ce qu'ils n'étaient pas entre Hybrids. Et cela l'interpellait.

Helwan conclut son récit par le plus important : ses voyages à répétition lui permirent de cotôyer de très nombreuses personnes de la gente féminine, toutes plus charmantes et séduisantes les unes que les autres. Takeshi se leva d'un bond, les poings serrés et les jambes pliées comme s'il allait bondir en avant :
« Bon sang, c'est vraiment trop cool !  s'écria-t-il, excité comme une puce. Ah ! Ca me donne envie de prendre mes clics et mes clacs, et de partir à la conquête de l'univers moi aussi ! Au diable les prédictions des anciens et les interdits, moi aussi je veux découvrir le monde et rencontrer plein de femmes ! »
Le jeune homme éclata de rire, et amorça un pas vers Helwan en commençant une phrase qu'il ne put finir : Kosuke s'interposa vivement entre eux, la main posée sur la garde de son katana.
« Recule, Takeshi » dit-il, d'une voix paisible mais ferme, douce et calme, que l'on n'entendait que si rarement... Takeshi demeura interdit pendant quelques instants, totalement éberlué d'entendre son ami prononcer une phrase.
« Qu'est-ce qui te prend tout à coup ? » demanda-t-il d'une voix forte, exprimant à la fois sa surprise de voir Kosuke parler et d'entendre un ordre pareil. Pourquoi devrait-il reculer devant cet Helwan super cool et sympathique ?
« Fais ce que je te dis »

Le mutisme habituel de Kosuke bouleversé par ce réveil soudain de sa voix donna un effet instantané à son ordre. Sans réfléchir ni discuter, Takeshi recula. Kosuke demeura face à Helwan, droit comme un « i », le défiant du regard. Lui qui avait été si secret jusqu'à lors dévoilait le côté déterminé et effronté de sa personnalité.
« Qui es-tu ? » demanda-t-il après quelques instants durant lesquels lui et Helwan s'étaient dévisagés. Il savait que cet homme n'avait pas tout dit sur lui-même. C'était évident. Sinon jamais les esprits de la forêt ne communiqueraient avec lui via son Don.



HRP : Je viens de remarquer ce qu'il se passait lorsqu'on survole ta signature avec la souris... Je suis morte de rire ! Tu es un génie xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Mar 6 Sep - 21:17


 

 

 
Premiers pas vers une nouvelle vie

 
La vérité fini toujours pas être révélée ...

        Alors que j’exposais mes aventures aux deux jeunes hommes, je pu voir les yeux de Takeshi s’ouvrir grand et me regarder les étoiles pleins les mirettes ; Kosuke aussi semblait emporté par mes récits, même si son esprit était quelque peu ailleurs.
Je finissais donc mon histoire, et le jeune homme était tellement surexcité que je pensais le voir me sauter dessus à la seconde où il se mit à parler. Apparemment mon récit l’avait comblé, peut-être même plus que ce qu’il s’était imaginé lorsqu’il m’avait demandé de lui raconter mes aventures ; il voulait lui aussi partir de la Silva et explorer le monde entier afin de découvrir à la fois le monde extérieur mais également tout ce que la gente féminine pouvait lui offrir.
Le voir aussi plein d’entrain me donnait envie de l’encourager, mais de par mon expérience et à cause des mésaventures qui m’avaient mené jusqu’à ces histoires, que j’avais volontairement omis d’évoqué, je ne voulais pas que ce jeune homme subisse les mêmes traitements qu’avaient encouru toute ma famille et donc, même si son enthousiaste était contagieux je n’avais pas d’autre choix que de lui faire comprendre qu’il devrait mettre ses projets à l’action pour plus tard. D’un autre côté, je n’avais pas non plus envie de voir ce sourire enjoué disparaitre.

        Je n’eus pas besoin de l’empêcher de faire quoique ce soit, car Kosuke s’en chargea à ma place. Bien que je ne m’attendais pas à ça, le jeune homme pourtant muet s’interposa entre Takeshi et moi-même avant de prendre la parole. Voilà donc à quoi ressemble la voix du jeune animal craintif, qui pour le coup était devenu agressif, sa main sur son katana près à m’attaquer en cas de geste brusque de ma part. La bête inoffensive maintenant devenu dangereuse, me faisait pensé à un loup, craintif mais à ne pas sous-estimé.
Takeshi était lui aussi étonné de voir son ami prendre la parole, mais Kosuke continua sur sa lancé, sa voix n’était pas agressive mais il parlait d’une façon ferme et calme, pourtant on pouvait ressentir sa détermination mais également la méfiance dans ses paroles.

        Après avoir fait reculer son ami, laissant ainsi une distance de sécurité entre nous, Kosuke me dévisagea, cette fois-ci avec un regard beaucoup plus sérieux et moins désinvolte que lors de nos premiers « échanges », la main toujours sur son Katana paré à la moindre attaque de ma part.
Je me mis alors à hausser les épaules avant de me mettre à sourire.

   

▬ "Comme je te l’ai dit tout à l’heure, Helwan Quetzal. Mais je pense que tu ne parlais pas de mon nom n’est-ce pas ? "».


        Je croisais mes bras, ne montrant aucun signe d’hostilité envers les deux jeunes hommes, au contraire j’étais calme, même si mes paroles pouvaient presque être défiantes.

   

▬ "Mais dis-moi Kosuke, comment t’en ai tu rendu compte ? Je n’arbore rien pouvant me trahir, serait-ce ça ton don ?  "».


         Je soupirai alors, puis je me mis à leur sourire de la même façon que lors de nos premiers échanges.

   

▬ "Je savais très bien qu’en revenant ici, je risquais d’avoir ce genre de problème. Et je ne peux pas t’en vouloir d’avoir un tel comportement à mon égard."».


        M’approchant des deux jeunes hommes, je fis un petit signe en direction de Takeshi.

   

▬ "Je ne peux pas vraiment te dire de réaliser ton rêve Takeshi, si j’ai pu vivre cette vie qui te fait tant rêver c’est parce qu’on m’a changé. J’étais comme vous avant…"».


        Je jetai un coup d’œil à Kosuke.

   

▬ "Ce que tu fais est honorable, vouloir protéger tes amis est une grande valeur. Seulement apprend à savoir contre qui tu braques ton arme."».


        Mes paroles n’étaient en rien menaçante, je n’avais pas envie de m’engager dans un combat, tout ce que je voulais c’était qu’ils comprennent qu’avec d’être devenu « ÇA », j’étais comme eux.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Sam 24 Sep - 19:12


Un haussement d'épaule et un sourire en coin tandis que Helwan répétait son nom durent les réponses qu'obtint Kosuke à son interrogatoire soudain. Mais Helwan avait compris que ce n'était pas son nom qui intéressait le muet. Il semblait résigné, comme s'il s'était douté depuis le début que leur conversation finirait par tourner autour de ce sujet plus sensible. Comment Kosuke avait-il pu se rendre compte que quelque chose clochait ? C'était bien grâce à son Don. Ce type, s'il était un étranger, était au fait des pouvoirs Hybrids. C'est ce qui interpellait le plus le muet, qui se contenta d'acquiescer d'un air de défi. C'était bizarre. Helwan ne se comportait pas comme un ennemi, ni n'en avait l'allure. Kosuke avait entendu dire que les Üniks n'étaient pas faits comme eux, et que les Parias anéantissaient purement et simplement tous les effets causés par les Dons. Qui était donc cet homme ? De son côté, Takeshi ouvrait de grands yeux surpris.
« Attendez, les gars, c'est quoi ce délire ? les interrompit-il en levant les mains, pour calmer les ardeurs de son ami. On discutait super bien, c'était cool, qu'est-ce qui te prend Kosuke ? »
Il n'eut pas de réponse, et demeura dépité. Il n'aimait pas quand les gens se disputaient. La dépense d'énergie pour les choses négatives était ce dont il avait le plus horreur dans la vie.

Helwan soupira. Il s'attendait à ce que, en revenant dans la Sylva, il soit traité de cette manière par les autochtones. De ce fait il n'en voulait pas à Kosuke d'être si méfiant à son égard. Takeshi, qui ne comprenait toujours rien, fut montré du doigt par leur nouvel ennemi. Réaliser son rêve de sortir de la Sylva lui ferait courir le risque d'être transformé à jamais. C'était en tout cas ce qui était arrivé à Helwan.
« Comment ça on t'a changé ? Qui ça "on" ? » répéta Takeshi, éberlué.
Changé ? Il était parfaitement normal ! Il avait la peau halée, des cheveux blancs dans lesquels il avait accroché des bijoux en bois et arborait même des tatouages tribaux. Il ne différait pas vraiment du type de gens que l'on rencontrait dans la Sylva. D'eux tous d'ailleurs, c'était sans doute Kosuke le plus bizarre : il était très pâle, avait une coiffure de beau gosse et n'était doté ni de piercing, ni de tatouage. S'il n'avait pas ses oreilles de Tingar ainsi que sa queue, il aurait très bien pu passer pour un Ünik. Décidément, Takeshi ne comprenait rien, d'autant que Helwan ajouta qu'avant, il était comme eux.

« Tu veux dire que tu es un Hybrid ? Enfin... que tu l'as été ? » demanda le chasseur. « Je ne comprends pas... »
Il jeta un œil à Kosuke, qui fronçait les sourcils et ne lâchait pas la garde de son katana. Il se tenait droit, en regardant leur compagnon droit dans les yeux, sans ciller. Il était impénétrable, comme toujours. De tous leurs amis, il était certainement le plus fort au combat, ainsi que le plus calme, le plus réfléchi. Pas une once de crainte ni de peur ne se lisait dans son regard. Seulement de la méfiance, celle dont tout gardien se doit de faire preuve lorsqu'une situation lui paraît louche. C'était exactement le comportement qu'adopta Kosuke à ce moment-là. Helwan ne manqua pas de le remarquer, et s'il trouvait cette attitude honorable, il conseilla au garçon d'apprendre à connaître ceux contre qui il dégainait sa lame.
« Je n'ai aucune de leçon à recevoir de toi » répliqua-t-il d'une voix tranchante et froide. Ni de Helwan, ni de qui que ce soit d'autre. Kosuke avait une sainte horreur qu'on lui dise ce qu'il avait à faire. Bien qu'il ait été un enfant docile, en grandissant, son côté obstiné s'était si affirmé qu'il n'écoutait jamais ce qu'on lui ordonnait. Il vivait en homme libre, émancipé de tous, même de son clan.

Un moment de silence passa. Kosuke regardait Helwan, Takeshi observait les deux. Une tension notable se faisait sentir dans l'air. Puis le muet si fit entendre encore une fois.
« Si tu dis que tu étais comme nous avant, c'est que tu as été un Hybrid et que tu ne l'es plus aujourd'hui. Je me trompes ? »
Le vent se mit à souffler un peu, soulevant quelques feuilles mortes au passage, et frôlant leurs visages graves.
« Dans ce cas, tu es semblable à ces êtres que l'on trouve au cœur du lointain Désert.
- Un Qantik ?! » s'écria Takeshi, qui ne s'attendait pas à une telle révélation.

Mais ce qui l'étonna davantage, c'est que Kosuke lâcha la garde de son katana et se détendit. Il n'était plus en position hostile, il était redevenu lui-même, taciturne, flegmatique. Toute envie de combat s'était visiblement envolée.
« Puisque tu n'es pas un Ünik, je ne me battrai pas contre toi. Ni ne te reprocherai ta présence ici » expliqua le garçon avant que quiconque ne demande quoi que ce soit.
Les Üniks étaient depuis toujours les ennemis de son peuple. Mais les autres, Parias et Qantiks, ne l'étaient pas à ses yeux. Quand bien même la guerre de la grande Purge fut passée par là, et quand bien même ils ne fussent pas des Hybrids comme lui et les siens. Kosuke avait décidé qu'il ne ferait pas de Helwan son adversaire. C'était tout ce qui lui importait. Et si la forêt décidait d'en faire son ennemi, sa magie suffirait à l'anéantir.

HRP : Navrée pour mon retard x.x
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   Lun 26 Sep - 18:55


   

   

   
Premiers pas vers une nouvelle vie

même les tunnels les plus sombres finissent par rejoindre la lumière


          Takeshi était quelque peu perdu entre nos échanges à Kosuke et moi-même, il semblait essayer de comprendre la situation actuelle, mais il avait l’air dépassé, bien que pris au dépourvu devait être plus exacte. Le jeune homme s’était interposé entre son ami et moi, essayant de nous raisonner et de nous empecher, le cas échéant un éventuel combat, bien que je doutais qu’on en vienne à ce funeste dessein, si je bougeais pas et si surtout je ne montrait aucune austérité envers Kosuke, il y avait peu de chance qu’il n’ose dégainer sa lame.

          Takeshi, malgré ma réponse qui me semblait pourtant claire de sens, sans pour autant dire clairement ma nouvelle nature, n’étais pas vraiment sur de ce à quoi je faisais référence. Je ne savais pas s’il s’agissait d’un simple dénis ou d’un réel manque d’informations afin de pouvoir tout assembler et faire appel à ses propres déductions pour en tirer la vérité.
Le jeune homme était surpris par mes paroles, je ne connaissais absolument pas la raison mais cela avait apparemment un rapport avec mon changement.
Il continua de me questionner, bien que malgré tout cela ressemblait plus à un questionnement intérieur pourtant bien extériorisé.

          Tandis que Takeshi était toujours occupé à ses interrogations, Kosuke était toujours aussi méfiant à mon égard et son regard me jetant toujours des airs de défis ; sa main toujours sur la garde de son katana, comme s’il s’attendait toujours à une attaque de ma part, qui n’allait surement jamais arriver. A moins que l’initiative ne vienne de lui, il y avait peu de chance que j’ose lever la main sur ces deux garçons.
Le jeune homme au katana était comme impénétrable, son regard était déterminé, ses réponses étaient incisives, mais cela ajoutait à son caractère et à ma mes remarques qui ne l’avaient apparemment fait peu tiquer. Bien qu’il n’acceptait pas mes propres paroles concernant son comportement, mais bon, il m’avait déjà fait une remarque dans ce genre lorsqu’il ignorait encore ma véritable nature.

          L'interrogatoire continuais, sous la tutelle de Kosuke. Mais il ne me laissa pas le temps de lui répondre et se chargeait lui même de faire ses conclusions, qui n’était en aucun cas mauvaise. Takeshi, quand à lui, s’écria ce que j’avais encore du mal à digérer, ma nouvelle nature, celle d’un Qantik. Je ne pouvais pas renier le fait que j’étais l’un d’eux dorénavant, pourtant l’entendre de la bouche de quelqu’un était encore quelque chose que j’avais du mal à supporter. On évoquait que très rarement ce mot là où j’habitais, car peu étaient ceux qui assument complètement ce changement, a moins d’être un enfant, ils étaient plus à même d’accepter un changement, sauf s’ils étaient séparés de leurs familles bien évidemment.
Je serrais donc mon point en entendant Takeshi parler de Qantik, j’étais intérieurement en colère, non pas contre lui ni même contre Kosuke qui été celui qui avait entamé cette discussion, mais contre moi même, contre ma faiblesse à l’époque de ne pas avoir réussi à faire quoi que ce soit pour sauver ma soeur, mes parents et moi-même de ce triste destin.
Je jetais alors un rapide coup d’oeil à Kosuke qui venait tout juste de relâcher sa prise sur la garde de son katana, afin de redevenir le jeune homme qu’il était avant son moment d’hostilité, bien que plus bavard cela dit ; mais ce n’était pas plus mal, entendre sa voix était plus rassurant disons.

          Sa dernière phrase me fit légèrement sourire, car malgré sa remarque sur le fait qu’il ne recevait d’ordres de personne, sa remarque pourrait presque être similaire à ce que je lui avais dit plus tôt. Il savait à qui il avait à faire, et surtout sur qui, il pouvait diriger ses armes. Il avait l’oeil, j’aimais ça chez lui, il était peut-être associable de premier abord, c’est ce côté de lui que j’appréciais, il avait du caractère.

          Je m'approchais lentement de Kosuke, enfin lentement, disons que je marchais à mon rythme, mais l’environnement et la nostalgie qui s’en dégageait me rendait plus “lent”, bien que calme et posé était plus proche de ce que j’étais. Arrivé à sa hauteur, je posais ma main sur son épaule avant de poursuivre mon chemin un peu plus loin, là où était Takeshi et m'assois sur une racine qui trainait par là.

 

▬ "Je suis en effet un Qantik … "».


          Je levais les yeux vers le ciel, enfin vers la cime des arbres qui offraient entre leurs feuilles un petit peu de ciel.

 

▬ "Je n’ai en aucun cas choisi ce changement, enfin je me doute que peu de Qantiks aient choisis de devenir ainsi. "».


          Je jetais un coup d’oeil à Kosuke.

 

▬ "Tu as raison Kosuke, avant j’étais un Hybrid, j’habitais dans ces bois avec ma famille. Mais il a fallut d’une journée pour voir ma vie être bousculé par les Uniks … Si j’ai pu effectué tous ces voyages Takeshi, c’est grâce ou à cause de ce changement."».


          Je souriai, essayant de masquer ce sentiment qui venait se loger dans mon coeur et dans ma tête, celui qui m’envoyait encore toutes ses images qui hantaient mes nuits et dont je n’arrivais jamais à me débarrasser.

 

▬ "Désolé de détruire toutes les idées que tu avais pu te faire concernant toutes mes aventures. Je n’avais aucunes envie de briser ce rêve tout juste naissant dans ton esprit. J’espère que tu trouveras très bientôt un nouvel objectif."».


          Je pris appui sur mes genoux afin de me relever avant de m'étirer en baillant, puis repris un air enjoué, cette fois-ci beaucoup plus sincère que le précédent.

 

▬ "Et si nous nous mettions à parler de quelque chose de plus gaie ? Vous connaissez beaucoup de choses sur moi a présent, laissez moi connaître certaines choses sur vous. Vos vies, vos boulots, vos totems, tout ce que vous voulez. Je vous laisse choisir !"».


          Je fis un petit clin d’oeil à Takeshi.

 

▬ "Et si tu as besoin de conseils pour les filles n’hésitent pas à demander !"».


          Broyer du noir trop longtemps ne me ressemble que très peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)   

Revenir en haut Aller en bas

Premiers pas vers une nouvelle vie (Kosuke & Helwan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [RP] Vers une nouvelle vie
» Le voyage vers une nouvelle vie.
» Premiers pas vers l'Est - Cheyenne / Ashley
» Vers une nouvelle vie ?
» Vers une école nouvelle dans les Nippes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sylva
 :: Hoshizora :: L'Orée du bois
-