Partagez|

Pas plus grand qu'un pouce. [TEST niv. III]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Mayu


RPG
Âge : 19
Groupe: I.A.
Inventaire: Une montre à gousset, des rubans à cheveux verst.

MessageSujet: Pas plus grand qu'un pouce. [TEST niv. III]   Ven 1 Juil - 11:03


La brume nappait les lieux d'un étrange aura et les fleurs continuaient de luire, assurant son chemin. De temps à autre les yeux de la demoiselle quittaient le sol pour chercher les groupes d'étoiles que sa sœur lui avait montré autrefois. Ceux ci, sensés indiquer la direction aux voyageurs perdus, demeuraient invisibles derrière les épais nuages. Seuls les rayons des deux lunes d'argent parvenaient à fendre l'écharpe de plomb. Aussi la jeune femme avait elle décidé de marcher tout droit et de se repérer aux arbres une fois le couvert de ceux ci atteint. Akane gravait dans sa mémoire le moindre détails de cet endroit mystique. Elle espérait vivre nombre d'année avant d'voir à le revoir. Mais qui pouvait savoir ce que l'avenir nous réservait ? Soupirant, la Phytos pressa le pas, l'ambiance des hypogées avait beau être féerique, elle la mettait mal à l'aise. La lisière des bois apparut et les yeux écarlate de l'Hybrid se remirent à briller. Enfin. C'est alors qu'un petit cris lui parvint, aigu, presque hystérique.

" Hé toi ! Oui toi, là !"

Croyant à un autre Gardien ou esprit cherchant à lui jouer un tour, la demoiselle faillit ne pas s'arrêter. Mais si un ancien avait un message à faire passer à un vivant ? Ne devait elle pas honorer ce rôle ? C’était la moindre des choses pour celle qui avait pénétré un monde lui étant interdit. Se retournant vers l'origine de la voix, la jeune femme eu beau chercher. Visuellement elle ne voyait personne, et ne ressentait aucune présence. Quel était donc encore l'être qui cherchait à la contacter ? Se rapprochant du monticule de pierre surmonté d'un étrange symbole qui lui paraissait être l'origine de l'appel, Akane se pencha, observant les creux obscurs entre les gros morceaux de roches. Elle cru mourir tant son cœur bondit dans sa poitrine à la vue des deux minuscules yeux qui la fixait, quelque part au dessous. Reculant précipitamment, la demoiselle se prit les pieds dans une racine à nue et tomba en arrière. Le postérieur douloureux, effrayée de ce qui pouvait bien se trouver sous les pierres, la maudite se releva et s'avança avec précaution. Elle ne parvint toutefois pas à s’empêcher de sursauter lorsque la voix reprit, pressante :

" Tu attends quoi pour me sortir de là ? Tu sais combien de temps il faut attendre pour voir un vivant ici ? Cela fait au moins un siècle que je poireaute !"

Se plaçant au dessus de la tombe, la Phytos se pencha à nouveau jusqu'à retrouver la paire d'yeux dont le bleu lui rappelait ceux de la Louve Gardienne et sœur du Lynx auquel elle s’était liée précédement. Ses sourcils se froncèrent. Qu'est ce qui lui garantissait que l'être retenu là dedans n’était pas un démon ou un mauvais esprit dont la prison de roche l’empêchait de commettre d'autres méfaits ? Continuant ses jérémiades tout en cherchant à soulever les cailloux, l'être commençait à intriguer l'Hybrid.

" S'il te plait grande courge ! Je ferais tout ce que tu veux mais sors moi de cette prison !"

Grande courge ? Venait il réellement de l’appeler ainsi ? Furieuse et vexée, la jeune Hybrid répliqua sèchement :

" Pour quelqu'un qui demande de l'aide tu es plutôt culotté ! Qu'est ce qui me garantit que tu n'es pas un monstre qui me dévorera au moment même ou j'écarterais le plus petit de ces rochers ?"

La petite voix ne tarda pas à lui répondre, comme ennuyé :

" Ne sois pas vexé, je ne voulais pas t'offenser. Cela fait bien longtemps que j'attend que quelqu'un passe ici, et l'occasion ne se représentera surement pas avant la prochaine lune noire. Je ne tiens pas à passer le reste de mon existence dans ce trou, tu peux comprendre ça, non ?"

Akane soupira, devait elle accéder à sa demande ? Le doute quand à l'identité de l'être était trop grand. Il lui fallait plus de détails. Aussi le questionna t elle, curieuse devant ce nouveau mystère qui s'offrait à elle :

" Qui es tu dis moi ? Et que fais tu ici ?"

Elle entendit l'être de la tombe pester à voix baisse avant qu'un silence s'en suive. La Phytos, fatiguée, s'assit en tailleur, tenant sa robe devant elle, et attendit. Après tout, aux vues de son envie de sortir, celui-ci finirait bien par s'exprimer. Au bout d'une vingtaine de minutes, vexée de son silence, Akane se détourna et sortit de son sac les fruits et le saucisson qui lui restait. Attrapant un petit couteau en os elle entreprit de couper de fines tranche et de se délecter du bon gout de viande et du sucre des fruits frais. La voix lui rappela sa présence, intéressée par le festin qu'elle dégustait :

" Hé, c'est du raisin que je sens là ? Donne m'en un grain, s'il t plait !"

Feignant le désintérêt mais en rajoutant des tonnes, Akane déclara :

" Si tu savais comme il est bon, tellement frais et fruité ! Oh mais c'est vrai, je pourrais t'en donner si tu répondais à ma question."

L'inconnu pesta à nouveau, grognant dans son antre avant de lui balancer :

" Ok, ça va, j'ai compris ! Je suis Rû, le Qantik pas plus grand qu'un pouce, je voyage avec les Originaire depuis longtemps mais mon dernier maître a voulu me garder avec lui jusqu'à la mort et maintenant je suis coincé là dessous. Là, ça te vas comme explication ?"

Croquant une tranche de saucisson avec délice, la demoiselle remis en question ces informations :

" Qu'est ce qui me garantis que tu dis la vérité ?"

La voix reprit, il semblait à la jeune femme que celle ci contenait une forte colère soudain :

"Approches toi et regardes !"

Interpellées, Akane se leva, rangea les derniers morceaux de raisin dans sa besace et se posta, penchée, au dessus de la tombe. Ne voyant rien au départ elle faillit s'en aller, sans se retourner cette fois, lassée de cette comédie. Quand une main, minuscule, apparut au milieu des rochers. D'abord surprise, la demoiselle tendit sa main vers cette dernière et le contact contre la peau glacé la fit sursauter. Il était bien réel, un fantôme n'aurait pas eut de présence, et le contact ne se serait pas fait. Se reprenant, l'Hybrid avança :

" Je veux bien te croire, mais ... quelle raison aurais je de te sortir de ce piège ? Pourquoi donc ton ancien maître a t il voulu t'enfermer avec lui dans son éternité ? Lui as tu posé des problèmes ?"

La petite main disparut dans l'obscurité alors que la Phytos s'approchait pour tenter de l'apercevoir dans son refuge. Une poussière vint percuter son œil et la demoiselle recula, la main sur le visage alors qu'il lui balançait faussement vexé :

" Quelle impolitesse ! Ne t'as t on jamais apprit que le voyeurisme était déplacé ?"

Akane s'excusa dans un chuchotement et dans un élan de bienfaisance souleva l'une des pierres et se retourna, fermant les yeux pour laisser ce petit instant d'intimité au dénommé Rû. Pendant ce cours délais, la demoiselle savoura la brise glaciale amenant la fraîcheur dû à la rosée omniprésente. Le hululement des animaux nocturnes sonnaient à ses oreilles comme de lointaines promesse de vies, comme si les bêtes peuplant la Sylva n'osaient s'aventurer sur ce domaine. Elle faillit ne pas sentir le petit tiraillement dans sa chevelure tant les sons captivaient son esprit. Rouvrant les yeux, la jeune femme se tourna vers la tombe et découvrit avec émerveillement un tout petit personnage blond, aux grands yeux aussi clair que le ciel de midi au dessus de leur terre bénite. Un linge ivoire cernait sa taille, retenu à son épaule par une fine boucle d'or. Tout comme il l'avait dit en se présentant, il n’était effectivement pas plus haut qu'un pouce mais son visage d'ange donnait envie de le serrer contre soi comme une pantin et de le faire virevolter dans les airs avant de le rattraper. C’était à s'y méprendre, il était si ... minuscule ! Akane tendit la main à plat devant lui et le petit être y monta avant de s'agenouiller au milieu de sa paume. La demoiselle approcha alors sa main de son visage et Rû se redressa pour faire une agile révérence, déclarant formellement :

" Maintenant que je suis à nouveau libre, laisses moi me présenter à nouveau grande courge. Je me nomme Rû, le Qantik pas plus grand qu'un pouce, et je suis un voyageur de longue date, permet moi de te guider dans le labyrinthique Origin's."

Akane caressa les cheveux plein de poussière du petit Qantik et se présenta à son tour. Malgré qu'il l'est à nouveau appelé par ce surnom détestable, il était si adorable qu'il était impossible de ne pas l’apprécier.

" Akane Noroi, divinatrice maudite. Je serais ravie de partager ma route avec toi, surtout si tu m'évites de loooongues heures de marches à tourner en rond. Mais ne m'appelles plus grande courge, d'accord ?"

Les joues du petit homme se gonflèrent avant qu'un rire sincère n'éclair son visage. Le petit farceur s'empressa d'ajouter, bien décidé à contrarier sa nouvelle maîtresse :

" Mais dis moi, il est plutôt pas mal ce Phytos sur lequel tu fantasme ! Un bien joli nom, Dyrael, c'est original ! Et ces yeux ! Ha je comprend que le charme ai opéré !"

Le visage  de la demoiselle laissa filtrer plusieurs émotions, surprise d’abord, puis mélancolie au souvenir du jeune homme, et enfin suspicion. Comment ce Qantik pouvait il savoir de telle chose sur sa vie passée. Ouvrant la bouche pour le questionner, Akane n'en eut toutefois pas le temps car déjà Rû entreprenait d'y répondre :

" C'est mon truc à moi, tu vois ? Je suis capable de connaitre tout les petits détails croustillants de ta vie que tu ne voudrais surtout pas voir révélés. C'est pas très pratique et ça ne sauve pas d'une mort certaine, mais moi ça me fais bien rire."

Agacée par le comportement de l'être pas plus grand qu'un pouce, la demoiselle le balança au fond de son sac avant de refermer ce dernier sous ses protestations. Son mauvais caractère n’était connu que de sa sœur, mais pour une fois c’était un sourire bienheureux qui flânait sur ses lèvres. Car oui, Akane était contente de pouvoir partager sa route avec deux nouveau compagnons qui ne manquaient pas de caractère. Son voyage prenait enfin une tournure plus joyeuse et c'est dans cet esprit qu'elle quitta la clairière sacrée, riant des supplications de Rû qu'elle rabrouait poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pas plus grand qu'un pouce. [TEST niv. III]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le grand test de personnalité One Piece !
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sylva
 :: Mura no Mori :: Le Sanctuaire des Esprits
-