AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Accrobaties et notes haut perchées. [Quête solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Accrobaties et notes haut perchées. [Quête solo]   Lun 12 Sep - 1:56


Diya accompagnait Merybel que sa mère avait invité pour une discussion importante qu'elle voulait avoir droit dans les yeux. Les rues pavées d'Anathorey semblaient si propres et lumineuses en comparaison de Nordkia qu'elle avait encore visité récemment. Elle ne parvenait à se faire à cette différence de situation et de pénibilité de vie entre les Dockers et les Élites. Comme elle devait se rendre chez un fournisseur pour goûter un nouveau vin qu'elle pourrait ensuite servir au Dernier Paradis s'il lui plaisait, la Cyborg s'était déplacée avec elle. Après avoir laissé son amie devant l'immense demeure de la Duchesse Draspery, la demoiselle s'était dirigé à grand pas vers la rue des marguerites où se trouvait la boutique de ce fameux caviste. L'Unik l'avait accueilli chaleureusement, et après plus d'une heure de débat sur la qualité et le prix de la bouteille ils étaient parvenus à un arrangement. Ainsi, la propriétaire de l'auberge lui commanderez une vingtaine de bouteille de ce grand cru par mois à condition qu'elle parvienne sans mal à le vendre sans quoi elle se limiterait à la moitié seulement. Cela restait tout de même intéressant pour l'élégant homme en haut de forme qui venait tout juste d'ouvrir boutique et qui parvenait à peine à vendre quelques bouteilles à des Nantis connaisseurs de bons rouge. Après qu'ils aient signé, le caviste s'était soudain montré terriblement mal à l'aise avant de demander à mi-voix, les joues s’empourprant :

" Seriez vous disponible ce soir ? Ils jouent "Le bal des Chat-Elums" à l'opéra et je souhaiterais vous y inviter. J'ai des place en loge, si vous n'avez jamais vu ce chef-d'oeuvre il faut impérativement que vous ayez la chance d’entendre Lucina Landsberg, la cantatrice dont la voix brise les cœurs."

Il avait parlé vite, gêné, et Diya trouva cela mignon. Il était plutôt bel homme dans son queue de pie noir. Sa chevelure, d'un blond foncé tendant vers le marron, était plutôt courte et encadrait un visage aux traits carrés mais adoucis par deux grands yeux turquoise en amande qui exprimait une sympathie sincère envers la jeune Qantik. Curieuse, car jusqu'ici elle n'avait jamais eu l'occasion d'assister à une représentation d'opéra, mais légèrement glacée à l'idée de se rendre dans un endroit clos avec autant d'Elites réunis, la demoiselle accepta finalement, accompagnant sa réponse d'un sourire lumineux :

" Ce sera avec plaisir, je vous remercie de cette invitation. Retrouvons nous devant l'opéra vingt minute avant la représentation."

Après un baisemain l'homme lui souhaita un doux après-midi avant de retourner à son carnet de commande pour le ranger. Diya quitta la boutique emplie de cette odeur chaude d'alcool et de bois odorant sur ce laps de temps avant de regagner le manoir Draspery. Elle raconta son rendez vous avec Monsieur Bordeaux avant d'évoquer sa proposition. La jeune Elite aux yeux dorés la félicita d'avoir accepté en décrivant elle aussi cette cantatrice comme une véritable Divas, un bijoux d'Anathorey, la meilleure d'entre toute. Après avoir réussi à la calmer, Diya lui demanda conseil sur la tenue à porter dans ce genre d'endroit. Elle ne souhaitait pas attirer les regards, mais voulait tout de même montrer à cet Unik qu'elle savait être élégante, autant que professionnelle. Elles passèrent ainsi l'après-midi à sélectionner le tenue idéale. Leur choix s'arrêta sur un robe bustier simple d'un émeraude lumineux rappelant les yeux de la Cyborg. Cintrée à la taille par une bande de tissus plus sombre brodées de motifs sylvestres pomme et anis, et se finissant par un jupon évasé doublé, il s'agissait là de la tenue parfaite pour la mettre en valeur. L'observant dans le miroir, Merybel attrapa un collier de perle dans sa boîte à bijoux avant de le nouer autour de son cou, puis observant ses longs cheveux cascadant dans son dos, l'Elite fronça les sourcil avant d'attraper un coffret dans lequel se tenaient au moins cent barrettes de tailles ou formes différentes. La Qantik la regarda remonter ses cheveux en un savant chignon qu'elle fit tenir avec des petites pinces finies par une petite perle. Quand elle eu fini, la brune poussa un long soupir et se laissa tomber dans un fauteuil en déclarant, épuisée :

" Voilà. Tu es fin prête à te rendre à ce fameux opéra. Et si avec tous mes efforts il ne tombe pas à tes pieds c'est qu'il est aveugle... ou stupide !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Accrobaties et notes haut perchées. [Quête solo]   Mer 14 Sep - 18:19


Progressant lentement de peur de se fouler la cheville sur les pavés, qui par endroits étaient irréguliers, la demoiselle se dirigeait vers l'opéra prudemment. La demeure des Draspery en était non loin et il lui fallut peu de temps pour entendre la rumeur gonfler. Curieuse de ce qui pouvait causer autant de raffut dans une ville d'ordinaire si mesurée et polie, la Cyborg retrouva le charmant jeune homme qui portait à présent un queue de pie très élégant et était coiffé d'un haut de forme classique mais qui mettait en valeur sa haute stature. Il semblait lui aussi affligé et l'air désolé qu'il afficha en la voyant arriver acheva de la convaincre qu'il se passait quelques chose ici bas. Il prit toutefois le temps de lui faire un baisemain et d'apprécier son allure, la complimentant copieusement inutilement, avant de déclarer, embêté :

" Je suis vraiment navré, il semblerait que la prestation de ce soir ait été annulée. Ces messieurs de l'organisation refusent de nous dire pourquoi. Cela fait pourtant des années que cette pièce est jouée sans que jamais il n'y ai eu le moindre problème. Je ne sais comment me faire pardonner de vous avoir dérangé pour rien."

Diya prit le rassura, touché de le voir si ennuyé :

" Allons, ne vous inquiétez pas tant, il y a surement une juste raison à cet empêchement. Je vais essayer de me renseigner."

La Cyborg fendit la foule pour se rapprocher d'un des Uniks en gilets rouge qui tentait tant bien que mal de faire reculer la foule grondante s’indignant de cette annulation sans raisons aucunes. Posant sa main sur le bras de l'homme pour attirer son attention et ancrant son regard émeraude dans le sien, Diya pénétra son esprit sans mal tant il était distrait, et il ne put que répondre à sa question, confus.

" C'est la première fois qu'une telle chose arrive, cela fait bien deux semaine que Lucina refuse catégoriquement de chanter. Nous avons tenté d'étouffer l'affaire comme nous le pouvions, mais les habitués reviennent toujours plus nombreux, nous ne pourrons pas les refouler éternellement sans explications... Cette histoire va mal finir. Vraiment."

La Qantik nota donc que ce n’était pas la première représentation annulée contrairement à ce que semblait croire son fournisseur, et que cela durait même depuis un bon moment. Deux semaines, ce n’était pas rien ! Et si en plus ils ne mettaient pas en lumière les causes de ce raz-de-marée humain grouillant de fureur de ne pouvoir assister à leur opéra adoré, la situation finirait effectivement par dégénérer. Il ne fallait pas contrarier les petit Nantis d'Anathorey, tout le monde le savait. Gardant le contrôle sur son esprit, la demoiselle le força à révéler le détail qui empêchait la cantatrice de chanter. 

" Et bien ... voyez vous, Lucina le porte depuis sa toute première représentation, chaque jour où elle monte sur scène. Elle refuse de chanter sans et nous ne le retrouvons pas ..."

Comme elle ne comprenait pas de quoi il s'agissait, ne faisant pas partie du fan club de la chanteuse, la jeune femme insista, agacée :

" De quoi me parlez vous, voyons ?"

L'homme parut surpris, voir indigné devant son ignorance et rétorqua presque sèchement quoiqu'en chuchotant pour que les autres personnes n'entendent pas :

" Mais, le diadème enfin !"

Le diadème ? C’était donc un simple accessoire qui empêchait cette femme de faire la seule chose que l'on attendait d'elle ? Tout cela était fort ridicule ! Ne pouvait elle donc pas en commander un autre, ou s'en faire prêter un par les innombrables bourgeoises, couvertes de bijoux d'apparats, de la ville ? Comme un groupe de chevalier s'approchait pour disperser l’amas d’Élites et que son accompagnateur venait vers elle, Diya tenta sa dernière carte. Poussant son Sigma plus loin encore elle l'obligea à les faire passer le cordon de sécurité pour les mener à l’intérieur de l'immense monument sous le regard ahuri du blond qui suivit sans comprendre, heureux de quitter l'agitation qui régnait au dehors.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Accrobaties et notes haut perchées. [Quête solo]   Mer 14 Sep - 23:56


Une fois dans le grand hall richement décoré de statues de marbres et de vasques débordantes de fleurs chatoyantes, l'Unik les mena dans un salle dans les couloirs, concentré sur l'ordre que lui avait insufflé la Cyborg et qui comprenait la mention en silence. Son fournisseur s'avança à sa hauteur et murmura, alarmé :

" Mais enfin, comment avez vous fait pour qu'il nous laisse entrer ?"

La Cyborg plaça son index devant ses lèvres et lui mima le silence avant de lui répondre en se penchant à sa hauteur :

" Un vulgaire tour de passe passe mon cher, mais ce n'est pas le plus important, n'est ce pas ? Vous vouliez savoir pourquoi la représentation avait été annulée, non ? Alors suivez moi sans vous faire remarquer."

Le gentleman se tue, impressionné et ne sachant probablement quoi penser de tout cela. Ils longèrent un couloir où de nombreuses photos de représentations étaient affichées les unes à côtés des autres dans de grands cadres aux moulures dorées. Diya trouva tout cet étalage de richesse déplacé en pensant à Nordkia et ses rues grises aux petites maisons accolées dont les pièces étaient au moins quatre fois moins grande que la salle de banquet devant laquelle ils passèrent. Un cri retenti soudain, sortant leur guide de sa transe. Comma la Qantik avait été surprise elle avait relâché son attention mais elle se précipita rapidement à sa suite pour pénétrer dans une loge où une femme d'une extrême beauté vêtu d'une robe fastueuse se tenait debout sur une chaise désignant quelque chose au sol. Il fallut quelque seconde, et l'indélicatesse de pousser le membre du staff pour repérer le sujet de son exclamation. Terrifiée, l'Elite se dandinait sur place, prête à pleurer ou hurler à nouveau si quelqu'un ne la débarrassait pas de l'opportun serpent qui sifflait, s'agitant perfidement sous son nez. Ses écailles bleues reflétaient la lumière des ampoules encadrant le miroir de la coiffeuse et l'ancienne Hybrid se souvint soudainement qu'elle avait déjà vu cet animal. Un spécimen de couleuvre hautement vénéneux. Si l'un d'eux se faisait mordre il ne vivrait pas bien longtemps.

La demoiselle fit apparaître une lame fantomatique dans sa main, l'exemplaire originel se trouvant coincée dans sa jarretière, et visa lentement le reptile sans attirer son attention. La question tournait toutefois dans son esprit, comment un animal vivant dans la Sylva et étant aussi dangereux s'était il retrouvé ici ? Ce ne pouvait être qu'un acte volontaire ! Quelqu'un avait cherché à tuer cette diva. La lame fusa, fendant l'air un court instant avant d'embrocher la tête de la créature en la clouant au sol. La lame disparut ensuite tandis que la jeune femme se frottait les mains. Surpris, les trois Élites se tournèrent vers elle, les yeux ronds comme des soucoupes. Inconscient que le danger n'était pas écarté. S'avançant pour poser le bout de son escarpin sur l'extrémité de l'animal elle ôta la dague d'un geste fluide avant de lui trancher la tête. Quand elle fut enfin sûre qu'ils ne craignaient plus rien, les sons lui parvinrent à nouveaux, auparavant étouffés par sa concentration. 

" Quelle drôle de femme !"

Les mots avaient échappés à son accompagnateur et elle lui renvoya un regard agacé en déclamant, furieuse :

" Vous auriez peut être préféré que j'attende que l'un d'entre nous se fasse mordre ?"

Comme personne n'osait répondre, elle tendit sa main à la femme pour l'aider à descendre de son siège. Des sanglots secouaient encore sa poitrine mais elle avait l'air de retrouver son calme, alors quand Diya lui demanda si elle allait bien et d'où sortait ce fauteur de troubles, l'inconnue lui répondit, la voix encore tremblante :

" Comment saurais je d'où il vient ! J'ai entendu un bruit bizarre et quand je me suis retournée il était là ! Ça ne peut être que lui ! Il veut me tuer ! Qu'est ce que je vais faire ?!"

Sa poitrine se souleva rapidement, comme si elle allait s'évanouir et soudain son corps devint mou comme du cotons. L'homme au gilet rouge n'eut que le temps de se précipiter, sortant de sa torpeur pour la rattraper en hurlant son nom. Lucina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Accrobaties et notes haut perchées. [Quête solo]   Jeu 15 Sep - 14:29


La cantatrice mit une bonne heure à revenir à elle. Ils se trouvaient toujours dans la loge de cette dernière qui avait été allongée sur un sofa, veillée par l'Unik qui les y avait mené. Celui ci fini d'ailleurs par demander pourquoi ils avaient voulu voir Lucina et Diya ne put lui répondre, elle inventa de toute pièce un mensonge pour le moins convaincant. Elle se décrivit comme une enquêtrice chargée de découvrir pourquoi la femme refusait de chanter. Payée par un haut nom, elle n'hésita pas à utiliser celui des Draspery, elle devait faire en sorte que les représentations reprennent. Son accompagnateur tenta tant bien que mal de la suivre dans son délire, ajoutant qu'il n’était chargé que de la conduire jusque là et de l'assister si nécessaire. Son visage criait toutefois clairement qu'il ne voulait pas se mêler de cette histoire. Il était cependant trop tard et après la découverte du reptile, la demoiselle désirait plus que tout connaître une explication à cette mascarade. Bien sûr, il ne s'agissait encore une fois là que de son attirance pour les ennuis, les mystères et les rencontres farfelues. Mais qu'y pouvait elle après tout, si Mère Nature l'avait conçue ainsi ?

Après avoir bu un grand verre d'eau citronné, la chanteuse s'assit bien droite face à eux et Diya entreprit de la questionner. Au début, la jeune femme ne voulut rien lâcher, répétant qu'il s'agissait de problèmes d'ordre privés et qu'elle n'avait aucune raison de leur en parler. Puis après avoir insisté un peu, il devint clair qu'elle souhaitait en réalité se débarrasser de ce fardeau en en parlant à quelqu'un. La Qantik s'introduisit alors dans son esprit une micro seconde, la persuadant qu'elle se sentirait bien mieux après avoir partagé ce qu'elle avait sur le cœur. Cela fut le petit coup de pouce dont elle avait besoin et elle se mit alors à déverser un flot de paroles, le regard honteusement ancré au sol et se triturant les mains, nerveuse :

" Voyez-vous, Ellias et moi nous connaissant depuis notre plus petite enfance, nos parents eux même étant amis depuis des lustres ! Aussi lorsqu'il m'a avoué avoir des sentiments plus intime pour moi je .. je n'ai su que lui répondre. Pas un seul instant je n'aurais pu imaginer qu'il était sincère, je croyais à une plaisanterie alors je me suis moquée de lui ..."

La cantatrice se tue un instant, puis elle désigna le cadavre animal au sol et reprit, la gorge nouée :

" Je ne pensais pas qu'il réagirait ainsi ... je savais qu'il l'avait mal pris, j'ai vu la colère dans ses yeux ... Mais de là à chercher à me tuer ? Je n'aurais jamais imaginé cela de lui !"

La Qantik se massa les tempes un instant, engrangeant les informations en cherchant le point central de tout cela. La chanteuse avait l'air persuadée qu'il s'agissait de son ami d'enfance, mais ne cela ne pouvait il être quelqu'un d'autre ? Une personne aussi idolâtrée devait bien avoir d'autres ennemis, non ? Voulant vérifier cette hypothèse, la demoiselle l'interrogea :

" Il n'y a personne d'autre qui, selon vous, aurait pu en vouloir à votre personne ? Une rivale jalouse ? Une femme dont vous auriez charmé l'homme sans y prendre garde ?"

La diva désigna un placard au fond de la pièce et Diya alla l'ouvrir, prenant garde toutefois car elle ne savait ce qu'il pouvait contenir. En voyant une montagne de cadeaux dont certains étaient encore emballés, la jeune femme soupira, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. S'il y avait quelque chose à trouver là dedans elle ne voulait pas perdre le temps d'y fouiller. La femme posa son verre à présent vide et répondit, têtue :

" J'ai des centaines d'admirateurs, mais aucun n'a jamais eu le moindre geste violent pour moi. Quand à mes rivales, nous nous vouons une guerre faîtes de chef d'oeuvre musicaux, de robes toujours plus éblouissantes et de soirées toujours plus richement organisées pour nos spectateurs, mais jamais l'une d'entre nous ne chercherait à saboter ainsi le travail d'une autre. Alors la tuer ? Vous n'y pensez pas ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Accrobaties et notes haut perchées. [Quête solo]   Mar 18 Oct - 7:45


La voix stridente de la cantatrice agaçait les oreilles de Diya, aussi décida t elle de mettre rapidement un terme à cette discussion inutile pour se plonger dans le vif du sujet. Après tout, la femme était tellement persuadée qu'il s'agissait de son ami d'enfance, ce fameux Ellias, qu'elle ne pouvait rien en tirer. Même son assistant semblait plus disposer à discuter avec elle. C'est d'ailleurs lui qui la tira gentiment par le bras vers l’extérieur de la loge avant de lui expliquer à voix basse :

" Lucina perd la tête quand il s'agit d'Ellias, elle pense que depuis qu'elle a repoussé les avances de monsieur, celui-ci lui en veut suffisamment pour la menacer, lui voler son précieux diadème ou ...la tuer, apparemment."

Il haussa les épaules, il ne croyait visiblement pas l'homme capable de tels actes et penchait plutôt pour de la paranoïa concernant l'artiste. L'esprit de Diya continuait de tourner en boucle sur le reptile. Cette couleuvre ne sortait pas de nul part, et elle n'avait rien à faire aussi loin de la Sylva. C'était la seule preuve qu'elle possédait pour le moment, elle n'avait d'autre choix que d'explorer cette piste. Monsieur Bordeaux revint vers elle pour lui demander comment elle comptait régler cette affaire. La jeune femme fit une moue gênée et lui demanda si cela ne le dérangeait pas s'ils se retrouvaient plus tard, pour partager un dîner par exemple. Bien qu'elle apprécia l'honnête Elite, elle préférait travailler seule sur ce genre de mystère. Elle serait ainsi plus libre de ses mouvements et n'aurait pas à compter sur un composant imprévisible, ce qui était toujours fort déplaisant. Le caviste était déçu, il ne chercha pas à le masquer, mais il accepta avant de se diriger vers la sortie, sûr de se faire accueillir par un troupeau d'Uniks insatisfait et trop curieux. 

Après son départ, Diya fit une brève inspection des lieux, en profitant pour observer la grandeur du monument et sa richesse exubérante. Tout cela la mettait mal à l'aise et elle finit par quitter l'opéra pour trouver une animalerie. Remontant de fils en aiguilles en demandant son chemin à des passants, elle dénicha ainsi une première boutique, plutôt modeste à côté du luxe de ses voisines, mais le vendeur lui indiqua qu'il ne vendait pas ce genre de bestioles exotiques. Il la dirigea tout de même vers une autre animalerie après s'être excusé de ne pouvoir répondre à sa demande. Sa politesse était feinte mais la demoiselle n'en tint pas rigueur. La Cyborg avait mieux à faire que de s'attarder sur les faux semblants des Uniks. Il lui fallut une vingtaine de minutes de marches en talons et robe de soirée sur les pavées d'Anathorey pour trouver, enfin, le bon magasin. Dans la vitrine, des bocaux contenant des poissons aux couleurs chatoyantes, des araignées aux pattes velues, et même, à son grand soulagement, des serpents. Elle poussa la porte qui tinta et un homme à l'uniforme impeccable vint l’accueillir sur un ton chaleureux bien que traînant. Il lorgna plus sa poitrine que son visage et la Qantik dut se racler la gorge, montrant son agacement, pour attirer son attention sur sa demande :

" Je cherche une couleuvre cuivrée, vous en vendez ici ?"

L'homme se tapota le menton de ses doigts abîmés, sans doute l'entretient des animaux, avant de soudainement lever l'index en s'exclamant :

" Je crois qu'il m'en reste une, suivez moi."

Le vendeur la mena entre les étagères d’accessoires, de cages, d’aquariums, et de bébêtes en tout genre. Si la jeune femme en reconnue certaines, d'autres lui étaient totalement étrangères. Ils s'arrêtèrent enfin devant un vivarium, mais ce dernier étant vide, la jeune femme lui demanda des explications. Ce dernier se confondit en excuses et la fit patienter pendant qu'il allait vérifier ses registres de ventes. Il revint quelques instants plus tard et déclara, rouge de honte :

" Je suis navré, je ne savais pas que mon collègue avait vendu le dernier spécimen hier et nous n'en recevrons sans doute pas avant plusieurs mois, c'est une espèce rare. Je n'était pas présent et je viens juste de prendre la relève, je ne sais comment m'excuser. Puis-je vous proposer une autre espèce aux caractéristiques semblables ? Nous possédons des vipères à plumes d'une vivacité remarquables !"

En bon vendeur, l'Unik tentait déjà de lui refourguer autre chose, cela eu le don de faire perdre toute patience à la Qantik. Mais peu importait. Ce livre devait posséder les coordonnées de l'acheteur de la couleuvre cuivrée. Dès qu'elle aurait le nom et l'adresse du présumé coupable elle lui rendrait une petite visite surprise, et obtenir ces informations allait être d'une facilité déconcertante. Déjà, les mains spirituelles se déployaient, l'entourant, faisant pression sur son âme, l'essence même de son être. Et soudain, la résistance céda. Il était tout à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Accrobaties et notes haut perchées. [Quête solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» L'habitat au haut Moyen-Age
» Art et Tradition-découpages du Pays-d\'En-Haut...
» Couleur de la cape de haut elfe
» Conversion Haut elfes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins ::  Urban City  :: Anathorey :: Centre ville-