AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Une excursion sans vague ? [PV Eden Weiss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar


Haku


RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur et une petite renatsu

MessageSujet: Re: Une excursion sans vague ? [PV Eden Weiss]   Mar 14 Mar - 22:45

Comme un enfant, Eden s’applique à décortiquer le mot syllabe par syllabe. N’en a-t-il jamais entendu parler ? Il s’agit de la concentration la plus importante d’hybrids, leur citée prestigieuse. Aucun espion ne peut être aussi naïf, si ça avait été son cas, il n’aurait pas pris la peine de jouer la comédie. Haku, en tant qu’éclaireur désormais apte, se doit de rester critique, même paranoïaque, au sujet des étrangers.

- Je te remercie pour tout ce que tu as pu faire. Je suis content d'être tombé sur quelqu'un comme toi ! Tu as été comme .... euh ... un f-f-frère avec moi. Même si je n'ai pas la notion de fraternité, j'ai l'impression que c'est comme ça que se comporterai un grand-frère avec son cadet ! Ç-ça ne te dérange pas au moins ?

Surpris et touché d’être considéré comme un grand-frère, plus qu’un ami de confiance, l’anemös met du temps à comprendre l’interrogation du jeune originaire aux cheveux bleus.

- Si quoi me dérange ? Euh non, c’est censé. Tu peux être comme mon frère et je t’aime bien.

Il ne se souvient pas de s’être autant poser la question pour tous les liens fraternels qu’il a pu tisser : sa grande-sœur, son petit frère, son meilleur ami. Ces liens s’imposaient d’eux-même, après beaucoup de temps mais jamais formulés de façon explicite. Eden lie-t-il si rapidement des liens ? Non, il a dit que Haku est le premier hybrid hormis peut-être sa famille qu’il connaît depuis son départ et il ne semble pas avoir connu beaucoup de monde chez lui, ni eu des contacts réguliers. C’est peut-être un peu précipité.

- Il faut voir avec le temps… si on se recroise. On peut s’envoyer des lettres, tu me tiendrais au courant de ton voyage.

L’éclaireur pense alors à son propre désir de découvrir le monde, en particulier des milieux très différents du sien comme le désert, les villes unïks, les montagnes et le littoral noir. Pour l’heure, Haku attend de prendre plus d’assurance en éclairage avant de quitter le continent de Mère Nature.

- Mais… pas un mot sur ce-que-tu-sais, c’est trop dangereux pour toi. J’oubliais, les anciens peuvent te renseigner là-dessus. Mais fais-le discrètement, renseigne-toi sur d’autres domaines pour brouiller les pistes.

Il lui paraît important de préciser l’idée même si Eden ne semble pas prêt à cacher quoi que ce soit sur lui. Sa protection était l’isolement, il faut qu’il comprenne que ce n’est plus une option au milieu d’un peuple, que ce dernier soit différent ou semblable à lui.

- Mon premier… « conseil de grand-frère » est de te suggérer d’arrêter de remercier à tout bout de champ. Ça me donne l’impression que tu as une piètre opinion de toi-même quand tu fait ça. Tu vas te faire bouffer tout cru si tu tombes sur certains originaires, je veux dire : te faire marcher sur les pieds et ignoré. Tu comprends où je veux en venir ? Là je suis sûr que tu vas me dire que tu es « désolé », ne le fais pas, je sais déjà que tu l’es, fait-il en finissant par un sourire pour adoucir sa remarque.

Haku se demande si son conseil est compréhensible. Il était peut-être un peu trop tôt pour l’avouer à Eden mais puisqu’ils sont destinés à se séparer tout de suite, il est préférable que le jeune originaire le sache dès à présent. Haku soupire, Eden ne semble pas bien préparé pour explorer le monde. L’anemös pense alors à ses propres débuts d’excursions, lorsqu’il était très jeune, tout juste capable d’escalader les arbres.
Non, ce n’est pas cette image-là que je renvoyais aux adultes quand même ? Je revenais toujours et j’étais à la fois débrouillard et raisonnable.

Haku se demande bien comment les parents du jeune paria ont pu accepter de laisser leur fils partir sans défense ni le bagage minimum pour voyager. À moins qu’ils ne l’aient abandonné ou que le paria ait fui son cocon familiale.

- Prends soin de toi, hein. Ne me refais le même coup de la veille. À tomber dans les pommes.


Dernière édition par Haku le Mer 17 Mai - 22:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Eden


RPG
Âge : 16 ans
Groupe: Discret
Inventaire: Naginata, un carnet, un sac a dos avec le nécessaire de survie

MessageSujet: Re: Une excursion sans vague ? [PV Eden Weiss]   Lun 20 Mar - 23:16

Ma demande semblait avoir surpris Haku, qui semblait comme perdu après ma question. Peut-être était-ce trop tôt ou bien déplacé de demander ce genre de chose à quelqu'un ...
Mais la réponse de l'hybrid fut différente du refus que j'avais pensé essuyer durant un cours instant, il ne semblait pas contre un tel lien et tenait à ce qu'on reste en contact ; chose qui paraissait logique pour deux frères non ? Mon ignorance sur le sujet, me laissait beaucoup de zones d'ombres sur comment répondre et quel attitude adopter avec Haku.

L'Anemos fit ensuite référence à ma condition et au fait que je ne devais révéler à personne qui j'étais réellement, pourtant cela me semblait quelque peu ridicule puisque mon but était de trouver d'autres membres de ma race ... De l'autre sa remarque avait du sens, car je connaissais très bien ce que pensait les autres races des Parias, du moins de ce qu'on m'avait raconté et de ce que j'avais pu lire.
Si je voulais avoir des informations je devais donc ruser ...

Ensuite Haku me donna quelques conseils sur ma ligne de conduite, je l'écoutais alors sérieusement. Bien que son premier conseil fut de me demander d’arrêter de m'excuser afin d'éviter que les personnes que je pourrais rencontrer m'utilise. Mon premier réflexe fut de vouloir m'excuser, mais la remarque qui suivit me coupa dans mon élan. Étais-je si prévisible ?
L'hybrid me regardait alors le sourire aux lèvres.

Finalement, Haku me fit ses dernières salutations, me laçant au passage une pique concernant ma maladie de la veille.
Je regardai alors l'anémos.

- Merci pour tout... Je t'écrirai promis et si je repasse dans les environs je viendrais te rendre visite pour te raconter mes péripéties !

Bien que mes paroles étaient toujours vide de sens, au fond de moi, je ressentais une certaine joie et une motivation supplémentaire. Je ne voyageai plus vraiment seul dorénavant.

- J-je ferai de mon mieux pour appliquer les conseils que tu m'as donné.

En voyant Haku s'éloigner, je savais que le moment était venu pour moi de reprendre la route vers la prochaine destination qui m'attendait : Nemoto. Lieu qui d'après mon "frère", allait surement m'apporter quelques réponses me concernant.
Vérifiant alors que tout se trouvait parfaitement dans mon sac et que mon Naginata était bel et bien accroché à ma ceinture, je me remis alors à marcher dans la direction indiquer par l'hybrid en sifflant un nouvel air. Celui qui contait ma première rencontre avec des Originaires et le véritable commencement de ce périple qui promet d'être long...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une excursion sans vague ? [PV Eden Weiss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins ::  Sylva  :: Hoshizora :: La Forêt Profonde-