Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

Mémoires vives, mémoire morte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Qwark


RPG
Âge : 5 ans réel / 17 ans d'apparence
Groupe: I.A.
Inventaire: Une moto avec side car, une boite à outils divers, un pendentif octogonal métalique, un briquet à arc électrique, des grenades fumigènes.

MessageSujet: Mémoires vives, mémoire morte   Dim 5 Fév - 23:59



Préface :


L'histoire de Qwark sera écrite ici, généralement en avançant dans le temps avec pour point de départ la fiche de présentation. Que ce soit par le biais d'enregistrements, ou "d'assimilés rêves", l'ordre de lecture se fera toujours dans le même sens. Chacun des liens (sous forme de bouton-image) situés tout au long des post serviront à expliquer et/ou relier les RP entre eux afin de trouver ici la suite logique et l'évolution de mon personnage. Il y aura aussi certainement des "flash back" donc textes datant de sa jeunesse, si je puis dire, mais toujours classé par ordre d'écriture et non classé par ordre de "vécu".
C'est mon tout premier Personnage de RP et il est un peu spécial pour moi donc je tiens à immortaliser toute son évolution et toute sa vie, de ses début, à qui peut bien savoir quoi^^



(rappel : matériaux que je maîtrise actuellement : sable, cuivre, eau, plastique, roche.)








À bien y réfléchir, je ne comprenais toujours pas pourquoi je me dirigeais vers la Cité Neutre... Enfin si techniquement je "savais" pourquoi, mais je n'arrivais absolument pas à le faire impassiblement comme je l'aurai dû. Le vent dans le visage, les yeux plissés - afin de ne pas passer trop de temps en haltes inutiles à vider les compartiments de filtrage oculaire du sable qui les remplissaient - je recherchais quelle logique m'imposait, au fond de moi, à faire demi-tour. Je sais qu'à cet instant précis, la seule question qui revêtait encore une quelconque importance était de savoir comment se portait mon créateur, Cicéro.
Cette question tournait en boucle, dans ma tête, depuis mon départ du quartier résidentiel des laboratoires cette nuit-là...
J'étais parti en toute précipitation, tel que Cicéro me l'avais demandé, sans aucune autre explication que le fait qu'il était malade. Il me semblait pourtant que ces signes vitaux, bien que n'ayant rien d'exceptionnel, n'étaient pas directement en danger. Lorse que j'analyserai ce dernier fichier vocal, peu de temps après, je me rendrai alors compte que quelque chose d'inhabituel se tramait ce soir-là.


* Lecture Enregistrement_000554.tci

Voilà deux jours que je roule en direction du Sud. Voilà deux jours passés à éviter le plus possible tous types de créatures originaires de la Sidhe, toutes - ou presque - plus dangereuses les unes que les autres. Certains organismes vivants ont ce besoin incommensurable d'être naturellement violents, au-delà d'une simple envie ou plutôt besoin primaire de chasser. Comme ci cette violence latente, stagnait patiemment dans chacune des molécules composant leur code génétique.
Lors de mon premier voyage à Anathorey, j'ai pu assister à quelques déversements de haine entre Üniks et Qantiks - déversements assez unilatéraux d'ailleurs. Je n'avais pas saisi l'intérêt, voir pour certains la nécessité, qu'ils pussent alors éprouver à avoir comme seul et unique but la destruction d'un être, artificiel ou non. Et à vrai dire, aujourd'hui encore, j'ai du mal à discerner dans bien des cas, les motivations sommes toutes aléatoires dictant de tels actes.

J'ai évité la plupart des dangers jusqu'ici, et je pense arriver dans trois jours vers la grande cité libre si le vieux GPS de la moto ne s'est pas trompé. Avant la tombée de la nuit, j'ai cru voir un nuage de poussière se déplacer imperceptiblement au loin... Apparemment, d'autres personnes se dirigent aussi vers ma destination, avec un peu de chance elles ne seront pas hostiles. Si j'avais eu plus de carburant, je n'aurais pas hésité à faire un détour, mais là je ne suis pas tout à fait sûr d'avoir de quoi toucher au but. D'un autre côté, chaque jour passé dans le Sidhe augmente le risque d'accidents ou de rencontre avec une quelconque entité hostile.
Tant pis, je dois prendre le risque de continuer bien que les probabilités jouent contre moi.

















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mémoires vives, mémoire morte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Isabelle Caro, ex-mannequin, anorexique, et morte
» Les mémoires d'un tyran
» Amy Winehouse est morte
» Oui, je suis morte. Mais ma résurrection est prévue la semaine prochaine.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Endless Story
 :: Vos mémoires
-