Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

Survie en milieu hostile [Helwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 144

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Survie en milieu hostile [Helwan]   Dim 19 Fév - 20:10

Rien. Rien, rien et toujours rien ! Mais qu’est-ce que c’est que cet endroit ?! Voilà plusieurs heures que Diyo marche, perdu au milieu de cette étendue de sable qui ne semble jamais se terminer. Et pourtant, l’Hybrid pensait être bien préparé. Après son périple pour atteindre Urban City, il n’avait pas la moindre envie de revivre les mêmes mésaventures que lors de sa première traversée, qui remonte à plusieurs semaines, lorsqu’il avait enfin réussi à quitter sa Sylva qui lui est si chère. Pour l’avoir expérimenté, il sait à quel point ce désert est dangereux. Il sait à quel point il est totalement différent de la luxuriante forêt dans laquelle il a toujours vécu. De cet écosystème si riche, si verdoyant, qui lui a toujours permis d’assouvir ses besoins primaires relativement facilement. Mais là, aucune source de vie ne semble vouloir faire partie du décor. Et si ça continue comme ça, lui non plus n’aura bientôt plus rien de vivant.

Mais il doit continuer. Il sait que quelque part, non loin – du moins il l’espère – une source immense de savoir se cache. Les laboratoires. Il en a entendu parler, et après s’être introduit dans ce qui ressemble à une bibliothèque, il en a eu la confirmation. S’il veut en apprendre plus sur les autres espèces qui peuplent ce monde, il lui faut avoir accès à ces connaissances typiques aux Üniks. Oui, Diyo a toujours fait partie de ces gens qui apprennent plus facilement dans les livres que par les relations sociales. Or, aujourd’hui, il commence à se rendre compte que cette façon de faire n’est peut-être pas la meilleure. Du moins, pas lorsqu’il se retrouve en territoire inconnu. Et hostile. Parce que cette absence de sens du relationnel va peut-être bien lui couter la vie.  

Totalement emmitouflé dans sa longue cape, bien plus étudiée pour la Sylva que pour l’aridité de le Sidhe, il a l’impression que son corps ne possède plus une goutte d’eau. Son palais est totalement sec, il crève de chaud, tellement qu’il a l’impression que son corps se fait de plus en plus lourd, de plus en plus difficile à faire avancer. Et ce soleil, qui l’éblouit toujours davantage, l’empêchant de distinguer quoi que ce soit avec précision. * De toute façon, à quoi ça pourrait bien servir ? Il n’y a rien à voir !*

Comme si un esprit malin régnant sur cette fournaise voulait lui prouver qu’il n’a encore rien vu, un étrange brouillard se distingue au loin. Et avec lui, comme un brin de vent. Qui pour le moment est accueilli avec une grand joie par le Phytös ! Juste ce dont il a besoin pour relever la tête. Et après une très rapide pause pour remettre ses idées un peu plus au clair, il lui semble également apercevoir comme une oasis droit devant. Des arbres. Ou au moins une pointe de végétation. Il a pourtant entendu parler des mirages, et même si une petite voix tout au fond de lui semble essayer de lui faire entendre raison, de l’inciter à faire demi-tour, tous ces signes sonnant bien davantage comme un piège que comme une opportunité. Mais la fatigue et la chaleur sont plus fortes que la raison, et Diyo, le dos courbé, le pas lent, continue toujours dans la même direction qui n’annonce rien de bon.


Dernière édition par Diyo Fukuoka le Ven 24 Fév - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   Mar 21 Fév - 23:46


 

 

 
Survie en Milieu Hostile

 
ft. Diyo Fukuoka

J'avais l'habitude de me promener dans le désert de la Sidhe depuis mon arrivée forcée chez les Qantik puisque c'était principalement dans ce milieu désertique que l'on pouvait se trouver chez nous, nous étions suffisamment éloignés des forets et des pleines fertiles de la Sylva où vivent les Hybrids et assez loin de cette espèce parasite m'aillant éloigné de mon foyer, les Uniks. Si certains Qantik avaient réussis à prendre du recul sur cette race technologique et faux sorcier que sont les Uniks, je faisais parti de la seconde moitié ceux qui, ne parvenait toujours pas à voir ces Ohm comme des êtres a part entière.  
Je soupirai en pensant à cela, j'avais l'impression de toujours radoter intérieurement, je savais que personne ne pouvait m'écouter et pourtant c'était plus fort que moi, je devais déversé ma haine envers ces créatures dès que mon esprit me le permettait, c'était en quelque sorte un défouloir à l'être débridé que j'étais devenu.

Il faisait une chaleur intense, comme toujours dans un désert, du moins tant que l'on atteint pas la nuit où il n'est pas rare de voir de la glace se former sur le sable pourtant brûlant lors des heures les plus chaudes, si la journée ces lieux pouvaient s'avérer mortel, cela n'était rien aux nuits qu'offraient cette étendu quasi totale de sable.
Beaucoup me trouvait irresponsable d'aller me promener habillé de si peu de tissu dans le désert, pourtant quoi de mieux qu'être à moitié nu pour braver la chaleur., même si je devais bien l’avouer était quelque peu étouffante.

Parcourant alors pendant de nombreux instant ces dunes qui se ressemblaient toutes selon moi, je prenais parfois une gorgée d'une gourde que j'avais précédemment remplie, j'utilisai son contenu avec parcimonie afin d'empêcher la panne sèche trop rapidement.
Finalement, un brin de vent vint alors me chatouiller ma peau alors brûlante me rafraîchissant alors davantage qu'une simple gorgée de cette boisson qui avait quelque peu commencé à se réchauffé depuis le début de mon voyage dans le désert. Après il est dit qu'une eau à température ambiante à plus de vertus hydratante qu'une eau fraîche, donc finalement l'un dans l'autre était-ce une mauvaise chose ?

Le vent commença alors à s'intensifier et avec lui, une silhouette menaçante commençait à se dessiner au loin, plus le vent s'intensifiait, plus je sentais les grains de sable s'envoler et commencer à me fouetter le corps.
La menace que je voyais au loin ne mit pas longtemps à pointer le bout de son nez, si bien que je ne voyais ne moins en moins au loin, car l'épais brouillard que formait le sable se faisait de plus en plus dense, tout comme la fréquence des coups de fouets que me donnait les rafales de vents mêlées aux sables.

Je devais rapidement me mettre à l'abris si je ne voulais pas me retrouver rapidement ensevelis dans ce désert. Je matérialisai donc un bouclier de vent à l'aide de mon Sigma et le plaça au niveau de mon visage, me permettant alors d'avancer sans me recevoir de projectile, néanmoins, je devais faire vite avant que celui-ci ne désagrège.
J'avançais alors d'un pas rapide mais non assuré par les ballottements des rafales, vers ce qui ressemblait à une oasis à côté de laquelle se trouvais une sorte de cavité rocheuse. Cela pouvait certainement faire l'affaire le temps que la tempête se calme.

C'est ainsi que je me retrouvais dans la grotte, couvert d'une montagne de sable que j'essayais d'enlever de mes vêtements, de mes longs cheveux blancs aux pointes verts et des pores de ma peau qui semblaient avoir fusionner avec les dunes que je foulais jusqu'à maintenant.
J'en profitai même pour retirer le reste de mes vêtements afin de me débarrasser de tout ces grains qui avaient élus domicile dans les coutures internes de ma tenue.
 

▬ "Je ne pourrais pas un jour passer une journée sans ennuis ..."».

J'étais maintenant nu comme un vers, secouant mon pantalon, mes chaussures et dépoussiérant toutes les parcelles de mon corps qui était recouvert de sable.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 144

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   Jeu 23 Fév - 17:35

Depuis qu’on a quitté Diyo, le vent s’est très vite intensifié, soulevant des tourbillons de sable qui lui fouettent à présent le visage, lui rentrent dans le nez et les yeux, malgré les nombreux pans de tissus qui lui recouvrent le corps et le visage. Heureusement qu’il a toujours une cape sur lui ! Enfin, ce n’est pas ça qui va lui permettre de survivre à la tempête déjà bien amorcée. Non, il lui faut trouver un endroit où se mettre à l’abri et vite ! Et comme malgré tout, une bonne étoile semble quand même se pencher sur le cas de l’Hybrid dans les moments les plus critiques, le voilà qui arrive à hauteur de l’oasis qu’il garde en ligne de mire pour ne pas se perdre. C'est à cet instant que ce qui ressemble à une grotte se dessine à tout juste quelques mètres de lui.

Sans plus attendre, Diyo presse le pas pour atteindre la cavité et quitter l’étendue infinie de sable. Mais s’il pense pouvoir se reposer un peu en attendant que la colère du désert se calme, il va être bien surpris. Le temps que ses yeux s’habituent au peu de lumière filtrée il a le temps de s’enfoncer de quelques pas avant de se stopper net. Un petit clignement d’œil pour être sûr de ne pas être victime d’une quelconque hallucination. Non non c’est bien ça. Il y a bien un mec complètement à poil à moins de cinq mètres de lui…

Alors bon, dans ce genre de situation il y a généralement deux réactions. Soit on détourne vivement le regard en rougissant au max – d’autant plus que l’inconnu n’est pas si mal fait – soit on éclate de rire en trouvant une vanne à balancer. Mais là, il s’agit de Diyo, et de ses codes de conduite en société quelque peu particuliers. Il reste donc simplement planté là, les sourcils légèrement rehaussés à la limite entre le mec blasé et étonné, ayant encore du mal à comprendre la situation dans laquelle il se retrouve de nouveau embarqué.

Pourtant, ce qui le frappe le plus chez cet homme, c’est qu’il ressemble fortement à l’un de ses compagnons de race. De longs cheveux blancs qui finissent en pointe verte, la peau plus sombre que celle de la majorité des Üniks, et surtout, le nombre impressionnant de tatouages - et il peut tous les voir... S'il était de ce genre là, les deux hommes pourraient presque se lancer dans une comparaison du nombre de tatouages que chacun possède ! Tout cela n'aurait rien d'étonnant s'ils étaient bloqué quelque part dans la Sylva. Ce qui n'est aucunement le cas. La curiosité étant plus forte que l'éventuelle gêne qu'il pourrait ressentir,, Diyo ne peut finalement s’empêcher de prononcer quelques paroles, bien préparées à l’avance – genre tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler en gros – employant un ton des plus des plus platoniques.

”Un Hybrid dans le Sidhe ? Qu’est-ce que vous faites ici ?” Bonjour tout ça, il s’en passe généralement assez bien pour aller à l’essentiel. Pas besoin de gaspiller de salive pour ces futilités… Et… Oui, il s’adresse bien à un mec tout nu, comme s'il s'agissait de quelque chose de banal comparé à la remarque de sa présence en ce lieu… Puis c’est pas non plus comme si la question posée pouvait lui être directement retournée… D’un autre côté, qu’il ait été le premier à parler est déjà un petit miracle en soit, il ne faut peut-être pas trop en demander non plus. En fait, s’il n’y avait pas eu cette tempête à l’extérieur – qui ne cesse de s’intensifier soit dit en passant – sans doute Diyo aurait-il juste fait demi-tour, laissant le mec bizarre à ses occupations tout aussi bizarres… Mais autant dire que la cohabitation semble pour le moment être la seule option envisageable. Ce qui ne fait pas l’affaire du brun. Enfin, ne s’était-il pas promis d’essayer d’être un poil plus sociable ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   Mar 28 Fév - 22:53


 

 

 
Survie en milieu hostile

 
Ft. Diyo Fukuoka

J'étais tranquillement en train de dé-sabler  la totalité de mon corps et de mes vêtements lorsqu'une voix masculine m'interpella. Encore une fois, on me prit pour ce que j'étais autrefois, un Hybrid, j'avais l'habitude il est vrai qu'on me prenne encore pour une personne de cette espèce, un ancien m'avait expliquer que mes tatouages et mes cheveux en étaient la cause, qu'ils étaient similaire à ce qu'on pouvait trouver dans la Silva. N'ayant plus cohabiter avec ma race de naissance depuis bien des années, je n'avais pas fait le rapprochement mais, une chose était certain, je n'étais toujours pas très heureux qu'on me rappel le statu dont j'avais été déchut enfant. Pourtant je ne pouvais en vouloir à ceux qui m'adressait la parole à moins que ce ne soit des Uniks.

Je me retournais alors vers la source de cette voix, il s'agissait bel et bien d'un homme, comme l'avait laisser supposé sa voix, j'étais à la fois rassuré et déçu.
Pourquoi fallait-il toujours que je tombe sur des hommes ces derniers temps, une femme ne serait pas de refus ! De plus dans de telle circonstances, bien que se présenter nu comme un vers en face d'une jeune (ou non) femme que l'on vient à peine de rencontré était quelque peu déplacé ; j'étais peut-être un tombeur, un coureur de jupon, mais j'avais des principes et des méthodes qui n'avait rien à voir avec la situation actuelle.
L'homme qui se trouvait devant moi était d'une taille moyenne, corpulence moyenne mais je pouvais discerner une certaine ligne montrant un corps musclé. Il portait une sorte de cape, couvrant une partie de son visage, qui me paraissait alors bien sombre même lorsque l'on s'habitue à l'obscurité de la grotte, je pouvais également voir des tatouages sur certaines parcelles de son corps qui était bien évidemment visible, à l'inverse de moi ceux-ci étaient teinté de noirs.
   

▬ "Enchanté ! Pardonnez ma tenue, mais je ne pouvais supporter le sable qui avait envahit mes vêtements à cause de cette tempête."».

En effet je lui parlais, face à face, complètement nu. Nous étions deux hommes après tout, en quoi cela pourrait être dérangeant, je n'avais personnellement aucuns complexes mais je savais également que certaines personnes pouvaient être mal à l'aise. Je saisissais alors mon caleçon et mon pantalon avant de m'en équiper et rechausser mes chaussures.
   

▬ "Pour répondre à ta question, je ne suis qu'un simple voyageur qui se promène au grès du vent. Et c'est ce dernier qui m'a mené jusqu'ici !"».

Une fois entièrement habillé, je m'étirais alors un peu.
   

▬ "Je n'ai donc aucunes raisons pour être ici. Et vous ?"».

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 144

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   Mar 7 Mar - 22:10

L'étranger ne semble pas vraiment gêné de la situation. Faut en plus qu'il tombe sur un extravagant. Génial... *J'espère que cette satané tempête va vite passer...* Mais peut-être est-il encore un peu tôt pour le juger. Après tout, le pauvre devait se penser seul pour un moment. Quelle était la probabilité pour que quelqu'un d'autre se trouve à proximité dans ce désert, au moment où une tempête se prépare, et trouve en plus refuge dans le même trou lugubre ? Parce qu'il faut bien l'avouer, maintenant que Diyo s'habitue à l'obscurité, cet endroit n'est pas des plus chaleureux... Bah, il sera toujours temps de s'en occuper plus tard.

Petquand l'homme aux longs cheveux lui fait remarquer l'inconfort provoqué par les frottements des gains de sable entre la peau et les vêtements, l'Hybrid aux cheveux noirs doit reconnaître que ce n'est en effet pas ce qu'il a connu de plus agréable... Ce qui provoque même chez lui quelques légers mouvements de roulement d'épaule qu'il n'avait jusqu'à présent pas remarqué. Mais il est malheureusement plus du genre à serrer les dents et ignorer ces démangeaisons, feignant de ne rien ressentir, qu'à se mettre à l'aise quitte à choquer son entourage. Alors il se concentre de nouveau sur la conversation. Enfin, il essaie.

Un simple voyageur hein... C'est un peu trop simple au goût du Phytös. Ce qui ne lui inspire pas confiance. En même temps il faudrait un miracle pour qu'il puisse accorder sa confiance à une personne rencontrée depuis quelques secondes. Ne se séparant jamais de son air mi blasé mi suspicieux, Diyo passe discrètement sa main gauche à la base de sa nuque.

”C'est bien la première fois que je croise un Hybrid qui ose franchir la frontière de l'orée de la forêt.”

Le ton employé ne laisse aucun doute sur la façon dont il entend cette réponse. A savoir qu'il n'accorde actuellement aucun crédit à ce qui vient de lui être dit. Au moins, on ne peut pas dire qu'il soit du genre hypocrite. Même si parfois, un air un peu plus aimable et des paroles plus douces ne sont pas forcément une mauvaise chose. Mais il est comme ça, et il va falloir faire avec.

”D'ailleurs, je ne suis pas sûr que beaucoup des membres de notre race soient en mesure de survivre plus de quelques jours dans ce désert.” Encore des paroles qu'il aurait mieux fait de garder pour lui... ”Mais après tout, peut-être est-ce encore un tour de Mère Nature.”

Sous ses airs de joyeux luron, son compagnon d'infortune ne semble pourtant pas très enclin à dévoiler une large partie de ses intentions. La conversation risque d'être passionnante si aucun des deux ne veut se décider... Même si celui aux cheveux blancs parait plus habile pour garder un air sympathique malgré ce manque de matière dans ses paroles. D'ailleurs, plus austère que Diyo, ça reste quelque chose d'assez rare.

Alors qu'il s'apprête à répondre moins subtilement qu'il n'a pas la moindre envie de partager ce genre d'information avec un parfait étranger - ce qui ne l'a pas empêché de poser la question mais les circonstances atténuantes de la nudité de son interlocuteur sont à prendre en compte dans sa prise de parole précipitée - un bruit lointain, comme une caillou qui roule, se fait entendre. C'est vrai qu'il n'ont encore rien vu de la caverne si ce n'est ce léger renfoncement dans lequel ils se trouvent actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   Mar 14 Mar - 19:15


 

 

 
Survie en Milieu Hostile

 
Ft. Diyo Fukuoka

L’étranger avec qui je me retrouvais dû à un malheur et à un caprice de mère nature n’avait pas l’air de me porter dans son coeur, pour sa défense je pouvais comprendre qu’après avoir rencontré quelqu’un depuis à peine quelques minute, c’était assez délicat de pouvoir affirmer faire confiance à cette personne.
De plus il employait de nouveau le titre “Hybrid” en m’adressant la parole, il serait surement préférable que je lui indique ma réel condition, sinon, bien que volontairement, il risquait de m’avoir rapidement de mauvaise humeur le concernant sans trop en connaître la raison. Car en effet, il n’avait pas tort, déjà dans ma jeunesse peu d’Hybrid osait s’aventurer en dehors de la Sylva, car ces terres étaient qualifiés de dangereuses pour notre espèce, sa méfiance pouvait donc se comprendre, mais son ton m’amusait et j’esquissai alors un sourire.

Je le laissai alors continuer de parler, le sourire toujours aux lèvres, attendant le bon moment pour lui répondre, mais également me défendre et surtout lui dire pour mes modifications ayant entraîné ma déchéance au rang de Qantik, moi qui était autrefois de la noble race des Hybrid.
C’était assez drôle de le voir me faire des remarques, qui pourtant pouvait s’appliqué à lui-même, mais je le laissais faire, croisant les bras et m’adossant à la première paroie rocheuse qui se présentait à mon dos.

Lorsqu’il eu fini, j’haussais alors les épaules avant de lui rétorquer quelques mots dûment choisi, enfin disons plutôt qu’il s’agissait surtout de ceux qui me trottait dans la tête.
J’étais comme à mon habitude détaché et je parlais avec calme, une touche de taquinerie dans ma voix.
   

▬ "Je ne suis pas du genre à me laisser enfermer si facilement dans ces amalgames. Je vais là où le vent me dit d’aller rien de plus. De plus, n’es-tu pas toi ici dans ce même désert, toi, un Hybrid ? Je doute que tu sois le meilleur placé pour pouvoir me soupçonner si facilement."».

Je soupirai alors, découlant alors mon dos de la paroi rocheuse avant d’entendre un bruit étrange au fond de la grotte. Un caillou d’une certaine taille devait s’être décollé de l’ama de pierre constituant cette grotte pour rencontrer le sol.
Ce n’était pour moi rien de bien intéressant, bien que d’autres bruits continuait de raisonner. Un éboulement ? Possible avec cette tempête il se pouvait qu’un appel d’air provoque des éboulements.
Sur mes gardes, je voulais clarifier le sujet de “l’Hybrid” que j’étais.
   

▬ "Et pour ton information, je ne suis qu…."».

Je n’avais eu le temps de finir ma phrase, qui bruit sourd, semblable à un hurlement d’animal se fit entendre dans le fond de la grotte, provoquant davantage d'éboulement de pierre, cette fois-ci plus proche de nous.
Le monstre ou la bête n’était plus très loin de notre position, c’était certain, bien que peu bruyant nous avions sans doute réveillé ou du moins déranger l’hôte de ces lieux.
   

▬ "Je pense qu’il serait préférable de remettre notre discussion à plus tard."».

Je pris en main mes deux pendulums, leurs pierres entre mes mains, prêt à attaquer le ou les ennemis, s’il venait à s’en prendre à nous.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 144

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   Mar 21 Mar - 16:35

Le moins qu'on puisse dire c'est que l'Originaire qui lui fait face n'a pas grand chose de commun avec Diyo. Il parait bien sûr de lui, très à l'aise malgré la situation pas des plus agréables, ne s'offusque en rien des piques lancées par le Phytös, et avec tout ça, est d'apparence plutôt sympathique. En fait, même si jamais il ne l'avouera, Diyo a tendance à apprécier ce genre de personne. Enfin il faudrait être devin pour le savoir, lui-même n'ayant rien de très amical ou seulement agréable au premier abord.

Et comme on pouvait s'en douter, il se prend le retour de ses soupçons non dissimulés. Bien sûr que lui non plus n'a strictement rien à faire dans une caverne pommée en plein milieu du Sidhe. Et il se doute bien que d'autres Hybrids, avant et après lui, ont déjà mis les pieds en dehors de la Sylva. Les sermons des anciens ne sont pas assez puissants pour brider la soif de curiosité de l'intégralité des représentants de sa race. Heureusement. Ce qui est étrange en revanche c'est la probabilité plutôt faible qu'il se trouve à cet instant, à cet endroit, en compagnie de l'un des siens. Alors je sais, la probabilité zéro n'existe pas, mais le hasard, il n'y croit que moyennement. Ou alors il le met sur le compte d'une intervention supérieure. Ce qui ne lui inspire nullement plus confiance... Mère Nature peut être aussi puissante et respectable qu'on le veut, ça n'empêche qu'elle a par le passé prouvé qu'elle est capable d'actes répréhensibles. Du moins, de son point de vue.

Alors que son camarade non choisi s'apprête à enchainer, il est de nouveau interrompu par ce même bruit, qui semble de plus en plus proche. Allons bon, en plus de la tempête et de sa rencontre avec un homme complètement nu, d'autres épreuves se profilent encore ? Il faut bien croire. Heureusement, Helwan parait plus dégourdi que lui en matière de défense. Ou au mois, il a l'équipement adéquat. Enfin... C'est ce que suppose Diyo en le voyant attraper ses pendulums, parce que lui, n'a pas la moindre idée de la façon dont ils fonctionnent. Il doit paraitre bien ridicule avec son sabre miniature qui lui sert davantage à couper les végétaux un trop résistants qu'à se défendre face à qui que ce soit... Heureusement qu'il dispose au moins de la carrure athlétique de ceux qui ont une rythme de vie intense.

”Il faudrait déjà qu'on sache de quoi il s'agit...”

Si par moment l'Hybrid peut faire preuve d'un courage insoupçonné, ce n'est pas vraiment le cas en ce moment. Encore affaiblit par sa longue marche dans le désert, il n'a pas vraiment envie d'une confrontation physique. Mais autant aller voir plutôt que de rester ici à attendre de se faire surprendre. Quelle genre de créature peut bien vivre - ou survivre - dans un tel écosystème ? Il ne veut même pas y penser. Après avoir jeté un coup d'oeil en direction d'Helwan, Diyo entreprend de faire quelques pas en avant, s'enfonçant un peu plus loin dans la caverne. Sa vue s'est habituée au peu de lumière qui arrive à filtrer malgré la tempête qui fait rage à l'extérieur, mais il est loin d'être au maximum de ses capacités. Tous ses autres sens en alerte, il s'arrête net. Aucun doute, c'est bien le bruit d'une respiration qui parvient jusqu'à ses oreilles.

”Cette caverne était déjà habitée visiblement...”

A présent c'est en effet une évidence. Existe-t-il des créatures inoffensives dans un tel endroit ? C'est le moment de prier pour que ce soit le cas. Mais si on considère l'étrange hurlement, qui sonne à peu de choses prêt comme celui d'un loup mais en bien plus aiguë, il est préférable de se préparer au combat et de laisser de côté les incantations. D'autant plus lorsque d'autres, plus lointain, lui répondent comme un écho. *En espérant que ce ne soit réellement qu'un écho...* Une seule bestiole est largement suffisante non ? Et quand deux yeux rouges apparaissent à quelques mètres d'eux, Diyo ne peut s'empêcher des faire quelques pas précipités en arrière, agrippant au passage son arme, son sang se glaçant malgré la chaleur étouffante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Helwan

Originaire depuis le : 14/05/2016
Récits contés : 35

RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Deux pendulum et un pistolet

MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   Mer 29 Mar - 21:14


 

 

 
Survie en Milieu Hostile

 
Ft. Diyo Fukuoka

Alors que j’étais pret au combat avec mes pendulum, au cas où l’ennemis pointait le bout de son nez, l’Hybrid, lui sortit son sabre, d’une taille assez minime pour des armes de ce type. Il n’avait pas l’air si à l’aise que ça concernant la situation où nous nous trouvions tout les deux. D’un côté je pouvais le comprendre nous étions venu ici par obligation, à moins de vouloir mourir enseveli par du sable, il y avait peu de chance pour rester dehors par cette tempête.
Tandis que j’étais resté immobile de mon côté dans l’attente de voir la créature sortir de son trou, mon “ami” c’était risqué d’avancer quelques pas en avant, surement pour effectuer un éventuel repérage, bien qu’il était assez clair que ce qui se trouvait dans cette grotte allait très bientôt revendiquer son droit de propriété sur ce territoire, souillé par notre présence. La remarque de mon camarade me fit sourire, tellement elle respirait l’évidence même au vu de la situation dans laquelle nous nous trouvions, mais je préférais laisser couler.

D’autres hurlements se firent entendre, puis rapidement des echos le suivirent, avant de laisser apparaître dans la pénombre deux grands yeux luisant d’une lueur rouge. C’en était presque irréaliste, pourtant voilà le premier visuel de notre colocataire.
Alors que j’étais sur mes gardes, je pris alors une position de combat, une jambe positionner devant l’autre, les épaules tourner sur le côté prêt à asséner ma première attaque. Mon coéquipier d’infortune quant à lui, avait rebrousser chemin, le ramenant alors à sa position initiale.

Finalement, la bête ne resta pas bien longtemps dans le coin sombre de la grotte et vain à notre rencontre, on était bien loin de la petite bestiole qui vivait reclu dans les coin reculer. La créature mesurait environ deux mètres cinquante de haut et devait, à première vu atteindre les quatre mètres de long. Ce n’était qu’une estimation, mais je pense même que je la sous-estimais. Son apparence était similaire à celle d’un loup, mais beaucoup plus fin, plus allongé et avec une silhouette plus dynamique, elle avait beau être grande, il ne faisait aucun doute que sa vitesse risquait d’être importante.
La bête hurla une nouvelle fois, afin de nous effrayer et de nous inviter à trouver la sortie tout en s’approchant de nous lentement, sans pour autant se montrer inoffensive, montrant les crocs. Je n’étais surement pas aider par mon Sigma qui m’était plus utile en défense qu’en attaque et je devais donc faire confiance à mes capacités à manier mes pendulum, mon arme qui était plus une décoration vu le nombre de balle que je possédais, et mon camarade qui ne semblait pas si à l’aise que ça.

La bête aurait très bien pu se contenter de nous fixer, et suite à notre non réaction la concernant, nous laisser ici pour retourner au plus profond de sa tanière, mais au lieu de ça, elle préféra charger dans ma direction.
Je me collais alors au mur, afin d’éviter in extremis son attaque, avant de lancer au niveau de ses pattes mes pendulum afin de la déséquilibrer. Cependant, bien qu’ayant eu l’effet escompté, je n’avais pas pris en compte la possible poussée que cela pouvait avoir, me faisant ainsi glisser sur deux mètres, tout en tenant debout, avant de me recevoir un coup de queue de l’animal, qui voulait se dégager. N’ayant pas le temps de me protéger, je fus envoyer contre la paroie rocheuse, permettant ainsi à la bête de se défaire de ses liens.

Je me relevais essuyant mon visage couvert de poussière en souriant tout en faisant de large mouvements de bras comme pour m’étirer.
   

▬ "Je vois… Tu n’es pas là pour jouer, j’accepte ton défis."».

Je repris ma position initiale, prêt à réagir à l’attaque de la bête qui était encore plus rapide que dans mes suppositions. Je jetais alors un regard vers Diyo qui risquait lui aussi d’être pris pour cible.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 144

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   Mer 5 Avr - 10:24

Et s'il était possible de revenir en arrière ? Ne jamais avoir mis les pieds dans cette caverne qui risque de se transformer sous peu en tombeau ? Ne jamais avoir croisé cet énergumène aux longs cheveux blancs ? Et surtout, ignorer l'existence de telles créatures !! Impossible évidemment. Puis sans ça, la tempête aurait surement eu raison de lui. Au moins, ici il peut essayer de défendre sa vie. Et surtout, ils sont deux à avoir un intérêt commun. Sous cet angle, la situation pourrait presque paraitre enviable !

Malgré tout, Diyo a quand même du mal à se détendre suffisamment pour laisser le sang irriguer correctement ses muscles. Pourtant, ce ne serait pas de trop. Des créatures étranges il en a vu son lot dans la Sylva. Certaines très moches, d'autres immenses, ou des plus agressives qui soient. Et parfois même tout à la fois. Mais jamais il ne s'était retrouvé coincé avec l'un d'entre eux, davantage habitué à être perché au sommet d'un arbre pour pouvoir les observer, ou dans le pire des cas se cacher simplement au beau milieu d'une végétation dense. Il a toujours évolué dans de grands espaces. Alors ce face à face dans un endroit clos, sans issue de sortie malgré l'invitation que leur lance leur hôte à quitter son territoire au plus vite, c'est une grande première.

Heureusement, son camarade d'infortune semble beaucoup moins impressionné. Après avoir jeté un coup d'oeil dans sa direction, l'Hybrid réussi à prendre davantage sur lui. Non pas à cause d'une stupide question d'orgueil ou de fierté mal placée, mais plus dans un soucis d'entre-aide. Il ne peut se résoudre au simple rôle de celui que l'on vient sauver. Voir quelqu'un prendre des risques pendant qu'il se cache, ce n'est clairement pas son genre. *Allez mec réagit ! Il n'y a de toute façon pas d'autre choix, alors arrête de réfléchir et laisse aller !* C'est vrai que cet originaire est de ceux qui se retrouvent bien souvent bloqué dans leurs actes par un cerveau un peu trop actif. Hors, dans cette situation bien précise, il serait plus sage de laisser parler l'instinct ! Allez on essaie !  

Et il est temps, puisque la créature se jette déjà sur Helwan qui riposte immédiatement. Comme s'il avait fait ça toute sa vie. Mais leur adversaire n'en est visiblement pas non plus à son coup d'essai, et arrive à envoyer valser le Quantik, comme s'il n'était qu'une vulgaire quille. Qui semble étrangement s'amuser de la situation... Arf, chacun son tripe comme on dit. En ce qui concerne le Phytös, il va plutôt faire ça sérieusement, histoire d'éviter d'y laisser sa peau. Enfin, c'est en tout cas l'objectif.

Profitant de ce  que l'attention du lugubre canidé soit portée ailleurs que sur lui-même, il se prépare mentalement à une attaque saucissonnage, comme il a pu la tenter il y a quelques temps déjà. Et qui à peu de choses près ressemble à l'assaut lancé par Helwan auparavant. Une demi douzaine de lianes sortent alors simultanément du mur sur lequel son compagnon a été projeté, pour se ruer sur leur assaillant et l'enserrer, de façon un peu brouillon certes. Impossible pour lui encore de viser précisément une zone comme le cou par exemple... Et encore, heureusement que sa cible est du genre volumineuse, ce qui lui permet d'aboutir au résultat voulu. Non seulement l'animal se retrouve partiellement ligoté - je viens de vous le dire, à part sur un coup de chance il est incapable d'entraver toutes possibilités de mouvement d'un être vivant actuellement - mais surtout son attention vient d'être déviée, se demandant encore sûrement d'où sortent ces végétaux agressifs.

Le problème, c'est que tant qu'il manipule ses lianes, Diyo est incapable de faire autre chose. Comme de profiter de leur court avantage pour se ruer sur la bestiole et lui assener un coup fatal. En fait rectification. Le problème immédiat, c'est qu'une fois de plus, la créature n'aura pas attendu plus de cinq secondes pour trouver une voie de sortie. Ou plutôt qu'un coup de griffe bien placé a suffit à lui redonner toutes ses capacités motrices. Et a lui donner un air encore plus enragé, si tant est que ce soit possible...

”Va falloir qu'on coordonne nos attaques ! Il est beaucoup trop rapide pour qu'on arrive à lui porter une attaque de front.”

Il n'a pas le temps d'en dire plus que l'animal se jette dans sa direction, visiblement pas satisfait de cette prise de parole. Heureusement, si Diyo n'a jamais été un combattant hors pair, incapable d'ôter la vie à qui ou quoi que ce soit, il n'en a pas moins des capacités physiques suffisamment développées pour esquiver tant bien mal, une petite roulade lui permettant de sortir du champ de vision de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Survie en milieu hostile [Helwan]   

Revenir en haut Aller en bas

Survie en milieu hostile [Helwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Entraînement à la survie en milieu hostile [Pv. Solal & Kozan & Ylm]
» [COURS] Apprendre à survivre en milieu hostile
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Guide de survie en bibliothèque hostile [Enri ?]
» Survie... Au milieu ou au professeur?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sidhe
 :: Le No man's land
-