N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Le désosseur de Sidhe - Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Dust


RPG
Âge :
Groupe: I.A.
Inventaire: Fusil d'assaut

MessageSujet: Le désosseur de Sidhe - Solo   Mer 8 Mar - 1:12

   Arpentant les ruines de la cité Qantik pour accompagner mon interminable réflexion, je poursuivais ma route inconsciemment jusqu'à Ishval. Ne me laissant pas perturber par la sombre ambiance du lieu, ma transe fut brisée lorsque mes pieds heurtèrent quelque lourd objet métallique.
   Des membres mécaniques étaient amoncelés çà et là, jonchant le sol, entre les débris du quartier insalubre. Le spectacle ne me surprenait guère étant donné le lieu, mais un coup d’œil porté à la ruelle avoisinante m'effraya un instant avant de piquer ma curiosité. Des dizaines de corps sans vie reposaient là, entassés tel un vulgaire amas de ferraille à l'abandon. Les environs sont mal famés, mais je ne m'attendais pas à trouver ça, en plein jour de surcroît. Alors que je m'approchais des dépouilles, l'une d'entre elles eût un sursaut. Je bondis à ses côtés, avide d'en apprendre sur la situation déconcertante dans laquelle le pauvre hère se trouvait. C'était une Hubot… La présence de chair dans ce tas de carcasses était assez inconfortable, d'autant plus qu'elle était la seule du genre, le reste n'était que pièces robotiques et patchworks métalliques. Elle était nue et couverte de fraîches cicatrices encore sanglantes. À une de ses épaules réside un socle d'où pendent de nombreux circuits électriques maladroitement, ou plutôt sauvagement déchirés. Elle tremblait, négligemment affalée (certainement contre son gré) sur le monticule. Ses yeux étaient restés jusqu'à ce moment à peine entrouverts, mais s'écarquillèrent tandis que je me penchais au dessus de sa frêle  personne. Elle s'agrippa brutalement à mon torse et s'en servit d'appui pour se redresser soudainement et poser son visage mortifié en face de ma tête inexpressive. Un flot incessant de larmes s'écoulait de ses yeux aux pupilles démesurément dilatées, et bien qu'elle semblait s'arracher les poumons, aucun hurlement ne se faisait entendre, sinon un souffle sourd, éraillé et discontinu. J'attendis qu'elle s'épuise avant de déposer délicatement ma main sur sa tête pour la caresser dans une tentative de réconfort pendant que je l'asseyais, patientant ensuite jusqu'à ce que sa respiration se calme. Son regard était alors vide et je profitais de cet instant de répit pour me lever, retirer la bâche couvrant un caisson détruit et couvrir la jeune femme de cette cape de fortune. Je me plantais ensuite devant elle, accroupi pour ne pas paraître intimidant.

Peux tu parler ?

   Après un court instant, elle me répondit « oui » dans un murmure à peine perceptible.

Saurais-tu m'expliquer ce qu'il s'est passé ?

   Son visage blêmit et s'emplit de détresse. J'attrapais doucement ses mains pour calmer la panique qui la prit soudainement alors qu'elle semblait se remémorer un douloureux événement. Elle finit par prononcer les mots suivants, quasiment inaudibles :

Tous… morts… démembrés, mutilés… il… IL JOUAIT… monstre… un monstre…
Qui ? la pressais-je.
Dé-...désosseur...

  Ce patronyme ne m'évoquait rien. Je n'avais pas pour habitude de m'attarder dans Ishval, aussi ne connaissais-je pas les rumeurs, personnalités et autre « subtilité culturelle » du coin. Mais ce « désosseur » devait donc probablement être un quelconque timbré commettant ses atrocités sous la couverture qu'offrait les tréfonds étroits et mal fréquentés d'une cité en ruine. J'aurais certainement dû ignorer les problèmes de ce bas quartier, mais la scène désolante qui s'étalait sous mes yeux ne me laissait pas indifférent. Personne ici ne se donnera la peine d'aider cette pauvre âme, et encore moins de chercher à arrêter les agissements d'un tordu parmi d'autres.
   Je méditais donc au sujet de mes actions futures quelques heures durant, stoïque, et le soleil se couchait peu à peu. La misérable, qui s'était recroquevillée contre le mur le plus proche, désabusée, finit par sombrer dans un sommeil agité. Une telle situation me fendrait le cœur si j'en possédais un. Pris d'un élan justicier, je veillais toute la nuit sur ma nouvelle protégée, résolu à la mettre en sécurité à son réveil puis à mener mon enquête sur le désosseur qui l'a mise dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le désosseur de Sidhe - Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sidhe
 :: La Cité Neutre :: Ishval
-