Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 141

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Mer 15 Mar - 15:05

Que fait-il ici ? Difficile à dire. De ses derniers souvenirs, Diyo s’endormait tranquillement dans la forêt. Alors pourquoi s’est-il retrouvé dans le Sidhe ?! Un soir qui plus est ? Tout ce sable à perte de vue qui remplace la forêt luxuriante dans laquelle il comptait se reposer. A la différence près par rapport à son dernier passage dans cette partie d’Origin’s, qu’il ne se trouve pas dans le désert mais bien dans ce qui est une ville immense. Il a émergé là, à l’ombre d’un des rares arbres du coin, alors que la nuit tombe. Tout ça est bien étrange, et l’Hybrid est encore loin de se douter que les bizarreries vont aller crescendo.

Pensant bien à un nouveau caprice de Mère Nature, Diyo préfère ne pas trop réfléchir à la logique derrière tout ça, et se dirige naturellement vers ce qui paraît être une taverne. Oui, c’est encore ce qu’il y a de mieux à faire en attendant que tout rentre dans l’ordre. Après tout, tout est parti de travers pendant son sommeil, peut être que tout se remettra dans l’ordre à son prochain réveil. D’ailleurs, il est étrangement fatigué, comme s’il venait effectivement de passer une journée active, et non d’émerger de sous un arbre. Allez un petit verre et tout ira mieux.

C’est sans compter qu’il se retrouve dans le Sidhe. Et donc qu’il s’y trouve des êtres d’une forme qu’il n’a encore jamais vu. Qui lui font croire à une nouvelle blague des forces supérieures. Toujours enveloppé dans sa longue cape, le jeune homme s’installe naturellement au comptoir, et se retrouve avec un verre rempli d’un liquide translucide, à l’odeur étrangement forte. Ce qui ne lui inspire pas forcément confiance, mais au point où il en est…

Est-ce grâce à tous ces détails ou faut-il chercher la raison encore quelque part dans tout ce foutoir ? Toujours est-il qu’en parcourant une nouvelle fois la pièce des yeux, une armure qui bouge entre dans son champ de vision. Déjà une armure, ce n’est pas le genre de truc qu’il a l’habitude de voir. Mais après ses aventures à Urban City, il peut assez facilement l’accepter. Mais à sa façon de faire, il a l’impression qu’elle est vivante… Oui, une armure vivante ! Impossible à imaginer pour un bon et pieux Hybrid. Après un rapide coup d’œil soupçonneux à l’intérieur de son verre, le voilà qui se dirige vers l’étrange apparition.

Arrivé à auteur de l’armure, plus aucun doute n’est possible. Elle est réellement animée. Mais y a-t-il quelqu’un à l’intérieur ? Est-ce une nouvelle invention des Üniks ? Si elle est réellement « vivante » alors le comportement de l’Hybrid doit lui paraître bien étrange. Intrigué, il ne peut s’empêcher de la regarder sous différents angles, sans oser ni la toucher ne lui parler. Parler à une armure, faudrait être fou… Mais après tout. Et puis, il a un verre à la main non ? Ca peut toujours servir d’excuse !

”Hum… Bonsoir ?”

Bon ok, ça ne va pas très loin, mais faut dire qu’il ne se trouve déjà pas très malin à essayer d’adresser la parole à une boite de conserve, alors s’il doit vraiment lui faire la conversation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dust

Originaire depuis le : 05/03/2017
Récits contés : 12

RPG
Âge :
Groupe: I.A.
Inventaire: Fusil d'assaut

MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Sam 25 Mar - 23:32

L’ennui avec le fait de méditer tous les jours, incessamment, en marchant sans personne avec qui partager ses pensées, poser ses questions, soulager ses craintes… c’est qu’on finit par s’emmerder. Beaucoup s’emmerder. Après tout, cela fait des années que ce “train-train” est mon quotidien, et maintenant que je commence à savoir à peu près ce que je veux faire…
   Je me demande comment se sentirait un être de chair et d’os si il avait marché autant que moi. Il serait probablement mort en fait, je ne me suis pas arrêté depuis la fin de la Guerre, à l’exception des “pauses batteries”, une fois de temps en temps, histoire de ne pas se mettre en veille subitement. La cité Qantik regorge de petits ateliers de fortunes, bouibouis et autres tavernes douteuses offrant des services en tous genres, comme la recharge énergétique dont une majeure partie de la population à besoin. Une taverne… ça peut être une bonne idée pour briser l’ennui qui s’installe. Je ne peux consommer rien de ce qui est servi, mais ces endroits regorgent de personnages étranges aux connaissances variées… un vrai délice intellectuel, si jamais je réussissais à ne pas faire fuir mon interlocuteur après une tirade un peu trop longue. M’enfin, trève de spéculation et hâtons nous vers le débit de boisson le plus proche.
   La recherche ne fut pas longue, je repère un bâtisse affublée d’une immense enseigne représentant une chope de bière. Deux types - des hubots - titubent devant l’entrée. J’aurais pu sentir la forte odeur alcoolisée qu’il dégageaient si j’étais doté d’un quelconque odorat, mais leur discours sur le tranchant d’une épée qui ressemble drôlement à un bout de bois pour une épée me suffit pour deviner que ces gentlemen n’ont pas bu que de l’eau. Je me demande quelle sensation procure l’ivresse, mais elle doit être drôlement sympathique pour qu’autant de personnes dans ce monde se livrent à la haute consommation d’alcools de toutes sortes. Ces braves gaillards gênent cependant mon passage et ne semblent pas vouloir décrocher de la contemplation de leur superbe arme. Je fais alors appel à mon sigma et crie dans leur esprit “Tournée générale !”... L’effet est instantané, ils se ruent dans l’établissement sans plus de manière. Je me hâte d’y entrer également avant que quiconque décide de débattre à son tour devant la porte.
   L’endroit est aussi animé que je l’espérais, et je me réjouis de voir des visages de tout horizon, je me ferai un régal d’en récolter toutes les histoires, les récits d’aventures et légendes de leurs enfances. Après quelques pas lents pendant lesquels je scrutait les moindres recoins de la pièce, je m’arrête pour ne pas renverser un jeune homme s’étant posté devant moi. Il me fixe intensément, se met à se tortiller à droite et à gauche pour m’observer sous toutes les soudures, pour finalement me saluer, perplexe.
   La chance me sourit, les conversations viennent à moi d’elles-mêmes ! Dans l’excitation qui m’emporte, je ne peux m’empêcher de le bombarder subitement d’un tas de questions :
Bonsoir ! Qui êtes vous ? Quel est votre nom ? Vous pouvez m’appeler Dust. Que faites vous par ici ? Voulez vous vous asseoir en ma compagnie afin de me raconter votre histoire ? Je n’ai pas besoin de m’asseoir mais j’imagine que vous si, non ? Souhaitez vous remplir votre verre à nouveau avant d’entamer une longue conversation en ma compagnie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 141

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Jeu 30 Mar - 22:14

Elle parle ?! Diyo ne peut retenir un mouvement de recul, le haut du buste se retrouvant d'un coup bien en retrait comparé à ses jambes qui n'ont pas bougé de place. Puis elle a l'air sacrement bavarde en plus de ça cette armure ! Mais n'est-ce pas contre nature... ? Après tout, les êtres vivants sont censés être composés d'eau et de chaire non ? Décidément, l'Hybrid n'est pas au bout de ses surprises en dehors de la Sylva ! Et en plus de ça l'armure a un nom. Dust ? Bien, d'accord. Est-ce que cela veut pour autant dire qu'elle est... Originaire ? Avec des sentiments, des envies, des défauts, une personnalité propre, tout ce qui ferait d'elle autre chose qu'une simple armure ? D'ailleurs, je ferais mieux d'employer le pronom "il" étant donné la tonalité de sa voix...

Bien, à vouloir faire le malin, ou plutôt à cause de sa curiosité toujours trop aiguisée, Diyo se retrouve dans une drôle de situation. Déjà que faire la conversation n'est franchement pas dans ses points forts, mais en plus face à ce genre de... Personne... Quoi que, au moins il a tout un tas de questions en tête. Et il est du genre à préférer les poser plutôt qu'y répondre... M'enfin là, c'est plutôt mal barré ! Et puis c'est quoi ce débit de paroles ?! S'il était du genre à se laisser aller Diyo pourrait parfaitement se retrouver avec des yeux de merlan fris tellement tout ça va beaucoup trop vite. Mais ce serait vraiment mal le connaître ! Même l'alcool qui se trouve dans son verre auquel il n'est que peu habitué ne suffit pas à lui faire oublier ses principes. C'est donc avec son air naturellement blasé et après avoir retrouvé son aplomb - et une position verticale plus stable - qu'il entreprend de réponse - partiellement - aux questions du Quantïk.

”Diyo. C'est comme ça que je m'appelle. Et, il m'est d'avis que nous sommes mieux ici debout qu'assis à une table. D'autant plus si vous ne ressentez pas ce besoin.”

La vérité, c'est que s'il compte vraiment finir ce breuvage, trouver de quoi l'aider à soutenir le poids de son corps ne serait pas une mauvaise idée. L'inconvénient de son point de vu consiste davantage en la nature et l'état des autres personnes attablées... Il n'a pas la moindre envie de réduire le périmètre de sécurité qui le sépare actuellement de ces énergumènes. Sous ses airs de monsieur sérieux, Diyo est en fait plein de contradictions. Il aime en apprendre plus sur tout le monde, raison de sa présence en ce lieu. En revanche, il n'aime pas ce qui relève de la sociabilité. Enfin pour le coup, on peut dire qu'il est bien tombé. Ce Dust a n'a pas l'air aussi dépravé que les hôtes de cette taverne.

”Dust... Je dois m'excuser si mon comportement vous parait étrange, mais à vrai dire c'est la première fois que j'ai l'occasion de rencontrer quelqu'un comme vous. Ainsi votre corps est réellement fait de cette matière si... Résistante ?”

Il a en effet déjà oublié toutes les autres questions qui ont pu lui être adressées. Ou pour être plus précise, il n'a juste pas la moindre envie d'y répondre. Beaucoup trop de choses se passent dans sa tête actuellement. Comment est-ce possible de "vivre" dans cet état ? Ainsi il ne ressent pas la fatigue, et visiblement pas la faim ni la soif ? Mais n'a-t-il pas de difficultés à se mouvoir dans un tel corps ? Et surtout le plus important, comment est-il né ? Par quelle sorcellerie existe-t-il ? Mais ne voulant pas non plus effrayer son nouveau camarade, il retient ce flux de questions. Ce qui ne représente pas un effort insurmontable pour cet Hybrid à qui il en faut beaucoup pour réussir à se lancer dans une discussion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dust

Originaire depuis le : 05/03/2017
Récits contés : 12

RPG
Âge :
Groupe: I.A.
Inventaire: Fusil d'assaut

MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Lun 1 Mai - 20:18

Il n’a pas répondu à toutes mes questions. Soit, ce n’est pas grave, j’aurai tout le temps de les lui reposer, je sais m’entêter ! Mais répondons donc aux siennes dans un premier temps ! Peut-être sera-t-il plus prompt à délier sa langue par la suite.
   Alors… “Quelqu’un comme moi”... une “matière si résistante”... Ah !

Serait-ce par hasard la première fois que fois croisez une I.A. ? Ou même un Qantik ? Que faites vous donc ici mon brave ? Regardez autour de vous : nous sommes tous des êtres artificiels, du moins en partie. Certains sont nés avec un corps organique, d’autre avec un corps d’acier et de plastique. Je suis de ces derniers. J’ai été créé avec les premiers de mon espèce il y a de là bien plus d’une centaine d’années. Je suis donc tout simplement ce que tu vois devant toi, une carcasse métallique animée par le génie scientifique Ünik ! Mais entre nous, je doute que seul leur savoir leur a permis de nous concevoir, nous autres Qantiks. Nous sommes trop… “vivants” pour être considérés comme de simples automates, et je pense que Mère Nature a son rôle dans cette affaire… Ah, Mère Nature ! Détentrice de tous les secrets d’Origin ! Si seulement je pouvais mieux la comprendre !... Tiens ! Tu es un Hybrid, n’est-ce pas ? Tu as dû être bercé par ses bienfaits depuis ta tendre enfance… pourrais tu m’en apprendre un peu plus sur cette entité majestueuse qui a créé, ordonné et coordonné le monde jusqu’ici ? Je satisferai toute ta curiosité concernant mon peuple si tu le désires, et te partagerai même tout mon savoir s’il le faut ! Mais dis moi ce que tu sais sur Mère Nature, je t’en prie.

   Ow, cela faisait un moment que je n’avais pas adressé la parole à quelqu’un, et maintenant que je suis lancé, je vais avoir du mal à m’arrêter… j’espère que lui ne fuira pas, ma compagnie est vite désagréable lorsqu’on n’est pas très enclin à la conversation… et j’espère que ce bonhomme-ci est assez ouvert et sobre pour pouvoir contenter ma soif de savoir. Ensuite, du monde à qui tenter de taper un brin de discussion, ce n’est pas ce qui manque ici, mais quelque chose me dit que j’aurai du mal à trouver quelqu’un d’assez… “clair” pour pouvoir me répondre. Ce lieu est un vrai dépotoir, j’aurais dû choisir une autre taverne… meh, celle-ci a au moins la réputation d’être un terrain neutre pour tous les peuples d’Origin. C’est un des seuls endroits au monde où on pourra voir un Hybrid rire aux éclats en compagnie d’un Ünik ! Ah… l’ivresse doit vraiment être une sensation merveilleuse, elle réconcilie même les nations ! Peut-être les grands des nations devraient promouvoir les bienfaits de l’alcool à l’échelle mondiale, nous vivrions dans un monde heureux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 141

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Jeu 4 Mai - 12:10

Qu'est ce que...? S'il avait sut à l'avance qu'une armure est capable de parler autant, jamais Diyo ne serait approché ! En plus de ça il lui sort des mots qu'il n'est pas sûr de bien comprendre. Non pas que les termes I.A ou Quantïk lui soient complètement étrangers, mais n'ayant jamais eut l'occasion de mettre quelque chose de concret derrière, ces mots restent assez vides de sens. Quoi que. Il peut commencer à comprendre, mais il était très loin d'imaginer que de telles... Transformations étaient réellement possibles. Pour quelqu'un qui a passé sa vie dans la nature la plus luxuriante, entouré de plantes, d'animaux et d'Hybrids, quelques créatures étranges croisant certes parfois son chemin, un corps composé d'autre chose que de chaire et d'os ne lui était jamais venu à l'esprit. Et pourtant. Il en a bien là la preuve. Et comme son interlocuteur lui fait si bien remarquer, l'endroit n'est composé que par ces êtres. Mais où donc a-t-il bien pu atterrir ?!

Tellement de questions et de remarques en tout genre qu'il ne sait par où commencer. S'il n'était pas aussi doué pour cacher ses émotions au plus profond de lui-même, sûrement pourrait-on lire la peur sur son visage. Non, Diyo n'a jamais été à l'aise en société, et faire la conversation, être au centre de l'attention, avoir les yeux - ou plutôt ce qui en a la même utilité - d'une personne rivée sur lui, ça a tendance à le bloquer. Ce qui a pour seule conséquence de lui donner un air blasé. Vraiment, c'est très difficile de savoir ce qu'il peut bien penser rien qu'en le regardant. Mais la curiosité prenant tout de même le dessus, il entame un semblant de réponse.

”Heu... Eh bien, les affirmations sont assez partagées à son sujet. Mais pour mon peuple, c'est elle qui a créé la vie. A l'origine, nous n'étions tous qu'une seule et même espèce qui la vénérions, jusqu'à ce que les Unïks décident...”

Mais Diyo n'a pas le temps de finir sa tirade qu'une violente secousse accompagnée par l'extinction brutale de toutes les lumières, les laissant dans le noir ne le plus total les coupe. Serait-ce encore un coup de Mère Nature ? Ce serait bien la première fois de la journée qu'elle ne lui met pas des bâtons dans les roues mais le sort d'une situation délicate. Enfin ça, c'est ce qu'il pense. Un brouhaha général s'élève, chacun demandant à qui veut l'entendre ce qui peut bien se passer, et si quelqu'un connait la solution. Au milieu de ça certains arrivent tout de même à affirmer que ce n'est pas ce qui va les empêcher de boire...

”Je pense que la lumière est encore une chose très différente chez les Hybrids...”

L'énergie qu'ils utilisent étant entièrement naturelle, ce genre d'incident n'existe pas. Et si les ressources nécessaires ne sont pas disponibles une fois la nuit tombée, eh bien il fait nuit et puis c'est tout, chacun vivant au rythme des astres solaire et lunaires. Certain préfèrent vivre la journée, d'autre la nuit.

Mais cette digression perd toute son importance au moment où la lumière revient, toujours sans prévenir. D'un seul coup, c'est face à lui même qu'il se trouve. Comme s'il avait un miroir face à lui, mais qui ne suit pas les mêmes gestes que les siens. Et puis ces bout métalliques qui apparaissent dans son champ de vision...

”Qu'est ce que c'est que ce bordel ?!

Le choc est du genre très brutal, le Phytös n'étant habituellement pas franchement vulgaire. Mais là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dust

Originaire depuis le : 05/03/2017
Récits contés : 12

RPG
Âge :
Groupe: I.A.
Inventaire: Fusil d'assaut

MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Ven 5 Mai - 22:05

 Mon camarade commence enfin à me répondre, quelle joie ! Mais à peine commence-t-il à contenter ma soif de savoir qu'il se trouve interrompu par une panne de courant intempestive. Le ton monte autour de nous, mais les rires ne cessent pas. Ces pannes arrivent occasionnellement, les lignes électrique sont mal protégées face aux aléas naturels du désert dans cette ville en ruine… j'espère simplement que l'incident n'est pas dû à quelque bande de brigands venue détourner les ressources de la cité.
   Mais cette dernière hypothèse quitte mon esprit car la lumière revient, nous offrant le même spectacle qu'il y a quelques instants… à un détail près… Qu'est ce que je fais devant moi ? En une fraction de seconde, une foule de questions m’envahit : où est Diyo ? Qui est devant moi ? Est ce moi ? Je me sens sacrément petit face à ma réplique.
   Les interrogations continuent à se bousculer dans ma tête, mais je ne peux plus y porter attention. Une seconde ne s’est pas écoulée, et je suis pris d’un… vertige ? Je perds mon équilibre, et ma tête reçoit… tant d’informations…. AARG, c’est horrible, mon corps se convulse, je m’écroule au sol.
   Ma collision avec le sol envoie à nouveau un million de données à mon processeur… ? Ma main ? Je la vois, en face de moi et… elle est faite de chair. De chair, oui. HAHA, qu’est-ce que c’est que ça ?? Mais… ces tatouages sur mon bras… ce sont ceux de Diyo !
   Les fils se connectent subitement : si en face, c’est moi, et que où je suis, c’est Diyo… On a échangé de place. Enfin, plus que ça, de corps !! Par quelle magie est-ce possible ? Les Hybrids possèdent des dons incroyables pouvant dépasser les limites physiques du monde, est-ce là une démonstration du pouvoir de mon interlocuteur ? Je dois lui demander.
   …
   HA, comment je fais ?? Ce corps, c’est pas un système électronique ! Je sais me mouvoir, c’est déjà ça, et je respire naturellement. Bien ! Maintenant, comment parler sans haut-parleurs ? Faire vibrer ses cordes vocales, c’est ça ? C’est horrible, en tant que Qantik, habitué à analyser chacune des informations que mes capteurs reçoivent, de devoir traiter la quantité démesurément monstrueuse de données que perçoit un corps organique. Je dois faire abstraction de certaines pour avancer, sinon je ne pourrai jamais agir. Se concentrer donc… Allez, parlons.

OOOOOH !!!

   Oh putain, stop, stop, trop fort, trop long, pas le bon son. Ils doivent vraiment avoir la vie dure, ces bonhommes de chair. Je retente le coup. Ça donne, de manière saccadée, avec une hauteur mal régulée :

HEY Diyo… Est...ce toi QUI a FAIT...ça.

   Encore quelques efforts et je pourrai peut-être parler convenablement. Je me redresse, tentant de conserver mon équilibre qui se fait tout à coup menacer par les gesticulations de mon ami, qui a l’air lui aussi perturbé en fait, je manque de me prendre une tarte au vol.

Booon… ce n’est PEUT-être… pas toi qui >AH< provoqué ça...

   Je prends un peu de temps pour calmer mes sens surexcités. J’ai toujours voulu savoir ce que ressentais un être non robotique… je suis servi ! Mais ça démarre plus mal que prévu, je ne m’attendais pas à une telle quantité de sensations. Alors je fais le vide, je me concentre. Et j’attends que mon collègue se calme également. Il n’a pas l’air d’être maître de la situation… alors qu’en pense-t-il ? Je doute qu’un être aussi proche de la nature soit ravi de troquer son enveloppe corporelle pour de la ferraille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 141

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Sam 6 Mai - 21:18

Ok, on se clame, on respire, tout va bien. Non pas du tout ça ne va pas du tout comment on respire avec ce truc ?! Et les poumons ? Ils sont où les poumons ?! Si son rythme cardiaque était capable de battre à tout rompre, sans doute Diyo se trouverait-il dans un état de panique totale. D'ailleurs, celui qui emprunte son corps pour le moment ne semble pas dans un meilleur état puisqu'il est... Par terre... ? Nan mais qu'est ce que c'est que tout ça ?! Il va retrouver son corps couvert de bleus et de blessures à ce rythme ! A condition qu'il le récupère effectivement un jour...

Comment c'est possible ? Et son comparse ne semble pas plus au fait des étrangetés qui se passent. Puisqu'il pense qu'il s'agit là de son don. Certes certains Hybrids avec une maîtrise très poussée de leur don pourraient effectivement arriver à ce genre de résultat. Mais même si c'était son cas, il aurait quand même eut la courtoisie de demander l'autorisation...

”Non en effet, je n'y suis pour rien. ”

Qu'est ce que c'est que cette voix ? C'est lui qui a fait sortir de son ? Faut bien se rendre à l'évidence... Tout est si différent, et pourtant, il arrive à tout faire exactement de la même façon qu'il ferait dans son enveloppe charnelle. A quelques détails près, mais disons que ce n'est dans l'ensemble pas si différent. Ou alors beaucoup moins que ce qu'il aurait pensé en voyant leurs différences initiales. Peut être bien que ces Quantïks ne sont pas si différents. Mais chaque chose en son temps. Il lui faut déjà gérer la situation actuelle. Pour débattre de la légitimité de leur existence, il lui faudrait d'abord retrouver son cerveau !

”Et je n'en sais pas plus que toi. Mais si t'es aussi à l'aise dans mon corps que moi dans le tien, il va falloir qu'on trouve un remède à ce maléfice au plus vite.”

Non vraiment, ça ne peut pas durer ! Pourtant, ce Phytös est doté d'une très grande ouverture d'esprit et d'une curiosité particulièrement développée pour un être de son espèce, mais se retrouver dans un corps entièrement fait de ferraille, c'est particulièrement désagréable. C'est comme si tout son corps était sous anesthésie, aucune sensation n'arrivant jusqu'à son cerveau, et pourtant, il peut tout bouger. Difficilement et en faisant attention à ses proportions... *Heureusement qu'il n'a pas besoin de boire ou de manger, je n'imagine même pas comment on peut faire pour attraper un verre avec ces mains sans qu'il n'explose...* On ne va pas commencer à énumérer le nombre de problèmes auquel quelqu'un avec un tel corps doit être confronté, parce qu'on risque de perdre tout l'auditoire.

”Bon, comme t'es du coin, tu connaitrais pas quelqu'un qui pourrait nous aider ?”

Tout en prononçant ces paroles Diyo tente de se tourner de sorte à avoir un aperçu complet de la salle. C'est sans compter la difficulté à coordonner les mouvements d'une telle masse. Tourner juste la tête à droite puis à gauche, avec une légère torsion du haut du buste, engageant un minimum les obliques, de sorte à ne pas avoir à bouger les jambes ? Bah nan, impossible. Si bien qu'il s'emmêle le haut le bas, et sans comprendre ce qui se passe, voit le sol arriver bien trop rapidement. Réflexe, tendre le bras pour se rattraper au comptoir. Raté, un corps robotique doit être sacrément plus rapide qu'un corps organique, et il n'aurait surement pas mieux fait s'il avait voulu donner un grand coup de poing dans le tabouret situé bien plus bas. Ce qui ne l'empêche pas se retrouver à s'écraser plus bas dans un bruit métallique. Et contrairement à ce qu'il attendait, aucune douleur. Rien. Tout comme s'il était resté à la verticale. Enfin, à la "liberté" de mouvement près. Parce que si debout ce n'était déjà pas facile, là ça devient très gênant. Oui, il y a vraiment urgence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dust

Originaire depuis le : 05/03/2017
Récits contés : 12

RPG
Âge :
Groupe: I.A.
Inventaire: Fusil d'assaut

MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Jeu 29 Juin - 10:38

 Ce n’est donc pas son pouvoir de créature mystique qui a créé cette situation. Ou en tout cas, il ne pense pas que ça soit le cas. Ça ne nous avance pas beaucoup, mais c’est déjà ça !
 Pour commencer, je tente de me calmer afin d’essayer d’obtenir une meilleur maîtrise de ce nouveau corps. Je roule pour me mettre sur le dos, puis j’essaye de murmurer de manière inaudible jusqu’à réussir à parler correctement. Une fois cela fait, je me mets doucement debout tout en réfléchissant à une potentielle connaissance qui pourrait rétablir la situation… Non pas qu’elle me déplaise, c’est assez grisant de découvrir les “sens” ! L’afflux de “données” qu’envoie ce corps au cerveau est monstrueux, c’est dommage de devoir s’auto-inhiber pour pouvoir rester calme… Mais peut-être qu’avec une certaine maîtrise de soi, il serait possible d’analyser son environnement de manière surnaturelle ! Ce serait formidable !
 Raah, je digresse encore. Et je n’ai pas de contact en tête qui serait apte à nous aider. À moins que…

À part dans le cas de certains Sigmas bizarres, les Qantiks ne sont pas vraiment familiers de la magie et des événements mystiques en tous genres. Mais mon peuple compte des êtres ayant voyagé, de vraies mines de savoir ! Et j’ai entendu, de l’ami d’un contact d’un type que j’ai croisé à cet autre bar un peu plus loin, que… à moins que ce soit son cousin… ah non, c’est le voisin du contact, qui a un frère, et ce frère vit avec un gars qui a déménagé… Enfin bref ! Un cyborg né d’un Hybrid ! Un gars l’a sauvé d’une blessure mortelle en lui faisant des greffes robotiques, il en a perdu ses pouvoirs et est devenu un Qantik. Mais il a l’air d’assez bien le vivre, ce qui est rare ! Profitons de ses connaissances sur son peuple originel, il est sûrement mieux informé sur les situations telles que la nôtre que la plupart des habitants de la Cité Neutre !

 Tout en terminant ma phrase, j’observe les autres clients qui reprennent leurs activités… et boivent. Ça… me donne “soif”. Avec ce corps… je vais pouvoir goûter à l’ivresse ! Je m’approche de ma carcasse animée par une autre personne et donne un petit coup sec sur un recoin d’une des hanches robotiques, ce qui ouvre un petit compartiment d’où je sors quelques pièces bien brillantes, que je jette sur le comptoir en commandant une pleine bouteille du meilleur alcool servi ici. Je trépigne en attendant de me faire servir, puis je réalise soudain :

Ah ! On va se rapprocher du Sidhe… Alors il va falloir que tu dégaines ça, on ne sait jamais.

 Et je tapote le fusil d’assaut accroché dans son dos. Enfin mon dos. Enfin bref.
 Ma bibine est arrivée, je l’empoigne et me dirige vers l’extérieur, sentant avec délice une fraîche brise caresser le peu de peau que j’exhibe. Je fais sauter le bouchon de liège de ma bouteille avec un “pop”, prends quelques rasades du mystérieux nectar qu’elle contient, puis j’entame la marche vers le taudis du cyborg.

Allons-y !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Diyo

Originaire depuis le : 02/11/2016
Récits contés : 141

RPG
Âge : 22
Groupe: Phytös
Inventaire: Plusieurs fioles ; un couteau suisse ; une bible de l'apothicaire ; un petit sabre de style wakizashi

MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   Dim 2 Juil - 14:02

Après avoir vu tout ça, Diyo en est désormais persuadé, il lui faudra bien plus qu'une unique vie pour découvrir la moitié des mystères qu'habite Origin. Et pas seulement pour comprendre comment il est possible que deux personnes - et encore il ne sais pas comment définir réellement Dust à ce niveau - puissent se retrouver dans le corps l'une de l'autre. Non ça, il accepte que ce soit un petit caprice d'un être supérieur et fera avec. Mais le fait qu'un robot puisse aussi posséder des poches... Alors là, si l'Hybrid était dans son enveloppe de base, sûrement aurait-il écarquillé grand les yeux ! Bien sûr ce n'est pas possible. Il se contente donc de se remettre difficilement d'aplomb, son nouveau corps beaucoup trop volumineux comparé à l'ancien, il lui faut faire davantage attention à ses mouvements. Même si ces derniers sont étrangement faciles à réaliser pour une armure qui doit peser un certain poids...

Bon, au moins ils vont pouvoir bouger un peu et essayer de trouver une solution. Diyo n'a évidemment pas suivi l'intégralité de la tirade de son interlocuteur, beaucoup trop d'éléments superflus s'y trouvant - et il a réussi à en faire le tri avec une facilité déconcertante mais qui est la bienvenue - mais le principal ne lui a pas échappé. Ce qui lui pose problème. Parce que s'il n'y connait rien, mais alors vraiment rien du tout, en ce qui concerne les Quantïks et la Cité Neutre, il connait beaucoup mieux les Hybrids. Et malgré leur relation privilégiée avec Mère Nature, il n'a que peu d'espoir qu'un ancien de sa race puisse lui apporter les informations nécessaires pour retrouver son corps de chaire et d'os. Mais c'est la seule piste qu'ils aient, alors autant commencer par là. Et puis, peut être que ça lui évitera de se retrouver dans un état d'ivresse avancée s'il arrive à récupérer son enveloppe corporelle.... Non, il ne dit rien en voyant Dust faire, mais n'en pense pas moins. *En même temps ça ne doit pas être la joie tous les jours d'être complètement privé de tous ces plaisirs... Enfin, ça éviterait bien des problèmes à pas mal de monde aussi !* Mais ce n'est évidemment pas le moment de philosopher sur un tel sujet.

”Je veux bien essayer de me servir de ce truc, mais je ne pense que ça nous soit très utile.”

En fait, il pense même que ça va plus l'encombrer qu'autre chose. C'est que comparé à la taille de l'arme qu'il possède, et qui lui sert bien plus à extraire certains organes d'animaux morts entrant dans la composition de certains remèdes ou philtres - eh oui faut quand même avoir le coeur bien accroché quand on est apothicaire - celle-ci lui parait beaucoup trop démentielle pour qu'il ai ne serait-ce qu'une idée de la façon dont il faut la tenir...

”Et je ne peux bien sûr pas me servir de mon don dans ton corps. Et toi... Je ne suis pas certain que si tu essaies de t'en servir le résultat nous soit des plus utiles si on vient à devoir se battre...”

Contrôler les lianes c'est vraiment bien, mais seulement une fois qu'on sait effectivement le faire. Et pas juste réussir à faire pousser du lierre pour décorer. Parce que le plus probable dans ce genre de situation serait que Dust se retrouve à s'entortiller lui-même les pieds dans ce qu'il essai de faire sortir de terre. Et encore, s'il y arrive. Avec le peu d'eau qu'il y a dans ce désert, il faut déjà un contrôle avancé pour réussir à obtenir quoi que ce soit de vert... *Le plus sûr serait encore de ne pas rencontrer d'ennemis.* Ce qui équivaut à être discret... Et quand on voit les deux énergumènes, il y a fort à parier que les prédateurs les entendront venir à des kilomètres en se léchant les babines d'avance. D'ailleurs, est-ce qu'une armure peut réellement mourir ? Et se faire manger par une bête sauvage ? Il y a peu de chances. Ce qui signifie que ce serait son corps qui finirait déchiqueter. Et dans ce cas, qui des deux survivrait ? Je veux dire, au niveau conscience ou âme, enfin ce turc qui se retrouve dans l'autre corps ? Est-ce qu'ils devraient se partager une même enveloppe ? Beaucoup trop de questions auxquelles il n'est pas certain de vouloir payer le prix nécessaire pour en obtenir les réponses !

N'ayant pas l'habitude de boire de l'alcool, Diyo ne peux s'empêcher de jeter des coups d'oeil attentifs à son compagnon. Parce que malgré sa proportion de muscles relativement importante qui devrait le protéger quelques temps des effets indésirables - ceux là même que recherche visiblement Dust - il ne pense pas que cela tienne très longtemps. Sauf qu'actuellement, c'est bien Dust qui guide le duo à travers les rues de la cité neutre. Mais ces problèmes passent très vite au rang de superflus, lorsqu'au détour d'une ruelle ils se retrouve face à face avec... Ce qui doit probablement être des Quantïks. Armés jusqu'aux dents. Et qui n'ont pas l'air des plus sympathiques...

”Tient tien, qu'est ce qu'on a là ? Un tas de ferraille et un ivrogne ! J'espère que vous n'avez pas tout déboursé en boisson les gars, parce que si tenez à votre vie, va falloir sortir quelques espèces sonnantes et trébuchantes !”

Non, vraiment rien de bien sympathique. Diyo jette un coup d'oeil à Dust - ou plutôt à lui même en fait... - et se décide à suivre son conseil, et d'attraper l'arme qui se trouve dans son dos. Pourquoi ? Sûrement espère-t-il une intervention divine. Parce que dans ce cas précis, il n'a pas la moindre idée de ce qu'ils peuvent faire d'autre. Mais ce geste n'eut que deux conséquences. La première, ce fut un rire sonore et maléfique de celui qui a priori doit être le chef de la bande. La seconde, ce fut cette pluie horizontale, partant de leurs assaillants et leur fonçant droit dessus à une vitesse prodigieuse. Et n'allez pas lui en demander la raison, mais l'Hybrid armure ferma les yeux.

Oui, il ferma les yeux. Et lorsqu'il les rouvre, le voilà dans nouveau dans la Sylva, au pied de cet arbre sous lequel il était bien persuadé de s'être endormi avant de se retrouver dans tout ce merdier. Toute cette verdure est vraiment la bienvenue ! Et apercevoir ses mains tatouées est un réel soulagement. Il a retrouvé son corps ! ”Tout ça n'était qu'un mauvais rêve !” Il lui fallait parler à voix haute pour s'en persuader, et surtout s'entendre de nouveau normalement. Mais l'étrange sensation de tête qui tourne au moment où il tente de se relever associée à la bouteille quasi vide qui se trouve à côté de lui laisse peu de place au doute. Ce n'était pas un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]   

Revenir en haut Aller en bas

Atchoum de Mère Nature [Event Changeling / Dust]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Les péripéties de mère Nature.
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» event coupe du monde la semaine prochaine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sidhe
 :: La Cité Neutre
-