Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

À la rencontre de la petite renarde [PV Ael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 129

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: À la rencontre de la petite renarde [PV Ael]   Mer 26 Avr - 22:19

Le continent des hybrids est grand, les voyageurs n’en ont jamais fait le tour. Haku, éclaireur nocturne de vocation, est de ceux-là. Il a décidé d’exercer son habileté à l’arc dans une forêt bien loin de son village pour nouvel environnement. Il y marche donc avec Miu, sa fidèle amie à ses côtés.

À première vue, une forêt est similaire à une autre forêt mais… Haku ne connaît pas si bien la végétation environnante, davantage incollable sur la faune – même celle qu’il n’a jamais vu. Il ignore comment se nourrir de tout dans chaque coin d’hoshizora, contrairement aux chasseurs et aux apothicaires accomplis. Néanmoins, plutôt que de prélever dans ses rations de voyage, le jeune hybrid animal choisit courageusement les fruits d’un buisson espérant y trouver quelque chose de consistant ou à défaut inoffensif. L’anemös évite de les présenter à Miu la toute jeune renastu qui l’accompagne partout où il va. Ses géniteurs renastus ne lui ont pas appris pour reconnaître ce qui est comestible et ce qui est toxique puisqu’elle n’était pas sevrée à leur mort.

Pour Miu, il ne prend pas de risque et lui sert sa portion de nourriture habituelle. En pleine croissance, la renastu engloutit la moitié de son poids en peu de temps puis tente de se lover dans sa sacoche de repos contre le torse de Haku. Une sacoche dans laquelle elle a de plus en plus de mal à tenir à force de grandir à vue d’œil. Maintenant âgée de plus de deux mois, elle est le portrait miniature d’un adulte, hormis la légèreté de son pelage et les taches noires sous ses yeux noisettes. Obstinée, elle arrive tout de même à installer ses pattes arrières dans la poche, agrippant la chemise de Haku avec ses griffes pour tenir en place.

- Tu vois bien que tu ne tiens pas… dit Haku avec un sourire contrit. Je suis désolé, j’aurais dû le raccommoder il y a un moment.

Bien que n’ayant pas le don de se faire comprendre des animaux, l’anemös aime quand même lui parler à haute voix. Il pose la mignonne bête sur l’herbe pour la laisser se payer une sieste digestive sur le sol. Il goûte les fèves et le hasard a voulu qu’il tombe sur une espèce dont il n’apprécie pas le goût mais qu’il n’a pas identifié comme tel à temps. Tant pis, il est trop tard pour reposer les fèves sur leur buisson. Il finit sa poignée de fruits déjà cueillis puis croque un de ses biscuits au miel pour chasser l’amertume des fruits.

L’archer pose son sac près de Miu qui suit ses gestes d’un regard vif. Loin de sa protégée, il accroche un cible portable puis commence à s’entraîner. Son entraînement consiste simplement à tirer des flèches et progresser dans les buissons en s’éloignant tant qu’il peut encore distinguer la cible sous la lumière lunaire. L’exercice est plus tendu mentalement avec sa protégée à proximité, même si elle semble comprendre le danger des flèches la furie est loin d’être sage. Le soleil se lève quand il épuise une quatrième fois la totalité de son carquois. Le tir à l’arc – hormis la simple autosatisfaction de toucher juste et l’état relaxant dans lequel ces exercices le plongent – est son meilleur moyen de défense contre les menaces de la forêt.

Découvrir l’hoshizora tant que c’est possible est très important pour lui, surtout qu’il devra bientôt la quitter s’il veut voir l’extérieur. Il ne sera pas seul. Le spectacle de l’affectueuse renastu dormant paisiblement l’attendrit et son visage, d’ordinaire sérieux, s’adoucit. Les heures passent et le soleil monte de plus en plus, l’hybrid nocturne ressent alors le besoin de se reposer. Il choisit un arbre et y grimpe Miu, précédemment réveillée, le suit en volant avant de s’imposer de nouveau dans les bras duveteux de l’anemös. Fréquemment, Haku prend le temps de lisser les plumes de ses bras et ses jambes, attributs physiques principaux de son totem : la chouette. Haku procède au nettoyage avec ses doigts – plus laborieusement avec Miu sur les bras – et lisse patiemment les plumes délicates et fragiles une à une avant de s’endormir.

Les rayons du soleil viennent cogner contre le toit forestier, peinant à atteindre l’anemös au teint pâle et aux cheveux fauves. Miu s’agite et baille avant d’ouvrir ses petits yeux noisettes. Quelque chose a attiré son intention. Plus curieuse que prudente, la petite renarde ailée quitte les bras protecteurs pour voir seule la nature de l’agitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ael

Originaire depuis le : 27/02/2017
Récits contés : 13

RPG
Âge : 17
Groupe: Anemös
Inventaire: Une dague, un petit tomahawk, un nécessaire de couture

MessageSujet: Re: À la rencontre de la petite renarde [PV Ael]   Mer 3 Mai - 19:07

 Comme d’habitude, je suis loin de la maison. Ce n’est plus un foyer pour moi depuis longtemps, je préfère le calme de la forêt à la présence désagréable de mes parents et leurs voisins de toute façon.
 Je mets tous mes soucis de côté et me concentre sur mon activité ! Je cours… bon, ça n’est pas bien original, je ne fais que ça de mes journées depuis des mois… Mais la sensation est grisante. Je n’ai aucun effort à fournir : quand je commence à gambader, les effluves magiques qui strient le monde se manifestent devant moi et me tracent un chemin, que je suis, et qui me porte à une vitesse dépassant ce que mon petit corps pourrait normalement atteindre. Je dois généralement m’arrêter assez tôt car ça m’épuise fortement, et je dois alors me reposer un peu. J’en profite alors pour observer la faune et la flore qui emplit cette merveilleuse et immense forêt qui donne aux Hybrids leur territoire. Je m’attarde quand je croise mon totem, observant timidement les renards faire tranquillement leur vie. Puis je reprends ma course, et continue ainsi toute la journée, jusqu’à m’écrouler de fatigue.
    Aujourd’hui, j’ai un peu trop repoussé mes limites… le soleil n’est pas encore couché que je m’évanouis en poursuivant les tracés éthérés qui se formaient autour de moi. Émergeant d’un lourd sommeil, je ne commence à me réveiller qu’aux toutes premières lueurs de l’aube, face contre terre. Je souris en m’étirant de tout mon long sur le tapis mousseux, toujours un peu endormie, et roule sur le sol pour me mettre sur le dos et contempler alors les premiers rayons du soleil levant, traversant la canopée pour aller chatouiller tendrement mon visage. Je ne cherche pas à me libérer de ma torpeur, l’instant est si doux…
    Je me suis assoupie à nouveau, un petit somme léger qui s’est fait interrompre par de petits bruits s’étant fait entendre sur le sol, se rapprochant de moi. Les yeux toujours clos, je ne m’alerte pas, les pas sont si légers, ce qui arrive ne doit pas être bien menaçant… Tiens, les pas ont cessé. J’entend un battement d’ailes. J’ouvre alors les yeux, pour me trouver nez à nez avec une petite bestiole se tenant juste au-dessus de mon visage. Surprise, je pousse un petit cri que j’étouffe de juste avec ma main. Je me relève doucement tandis que la petite créature, qui se trouve être un renatsu, fait une joyeuse pirouette avant de me charger gaiement en pleine tronche ! Je bascule sur le dos, puis me redresse à nouveau, le visage piqué d’une petite colère joueuse. Je m’élance pour attraper le petit animal, qui file entre mes doigts ! Le renard ailé s’enfonce dans le bois en virevoletant, me lançant quelques regards régulièrement, et je pars à sa poursuite.
    Après quelques minutes de course, la petite bête se met à glapir en faisant le tour d’un arbre, en gambadant, puis grimpe dans les feuillages après m’avoir lancé un dernier regard joueur. Que se trouve en haut de cet arbre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 129

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: À la rencontre de la petite renarde [PV Ael]   Jeu 4 Mai - 23:21

Au sein du feuillage se trouve toujours Haku endormi. La renastu a beau s’agiter et marteler de ses légères pattes le ventre de l’hybrid, ce dernier ne bouge pas, même quand elle chatouille son nez avec ses moustaches. Miu recommence à glapir comme le ferait un bébé affamé encore habitué au lait. Si Haku était éveillé, il feindrait l'indifférence mais là le cri suppliant et puéril ne suscite vraiment aucune réaction chez l’anemös. Au désespoir, l’agile félidé se transporte vers le carquois de l’éclaireur pour le faire basculer de son perchoir. Après quelques efforts, le contenant tombe emportant avec lui les flèches qui viennent siffler près de l’oreille gauche de l’anemös.

C’est alors qu’il se réveille en sursaut, tournant la tête tout autour de lui avant de fixer l’emplacement vide puis le carquois au sol et enfin la fauteuse de troubles. Cette dernière – après s’est fendue d’une mine implorante l’espace d’une demi-seconde – sautille sur les genoux de Haku enjouée comme s’il était prêt pour un jeu avec elle. Ce qui n'est pas le cas.

- À quelle heure tu me réveilles ? Il n’est même pas midi. Et qui va descendre chercher mes affaires, toi peut-être ? Pas bien ! Dit-il en appuyant sa sentence d’un geste du doigt. Vilaine !

Écartant la fautive, l’anemös descend de sa branche pour récupérer son carquois et ses flèches avant de se stopper net en voyant une tache blanche entre les feuilles des arbres. Il essaye alors de déterminer les intentions et le caractère du nouvel arrivant. Après une étude plus attentive, il peut estimer qu’il s’agit d’un autre hybrid assez jeune qui reste au pied de l’arbre et qui fixe précisément le feuillage où ils se trouvent. La honte l’envahit en imaginant ce que l’inconnue a pu penser de sa réprimande exprimée à voix haute.

Bon, il doit tout de même redescendre. Mal à l’aise à cause de cette présence auquel il n’était pas préparé, il descend avec retenu de son perchoir. Sous le regard de l’étrangère aux oreilles blanches, il pose finalement le pied sur l’herbe et récupère ses affaires. Raccrochant le carquois à sa ceinture, il observe l’inconnue à travers ses yeux plissés pour lutter contre la luminosité. Sa première impression est qu’elle est très jeune. Sa blancheur de neige évoque fortement l’innocence. Mais que fait-elle ici ? Seule ? Aime-t-elle aussi se promener ? Maintenant qu’il est réveillé, autant se présenter.

- Euh… Bonjour. Mon nom est Haku.

Miu, quant à elle, ne se prive pas de descendre telle une étoile filante vers l’inconnue avant de s’écarter d’un bond vif et joueur.


Dernière édition par Haku le Sam 23 Sep - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Ael

Originaire depuis le : 27/02/2017
Récits contés : 13

RPG
Âge : 17
Groupe: Anemös
Inventaire: Une dague, un petit tomahawk, un nécessaire de couture

MessageSujet: Re: À la rencontre de la petite renarde [PV Ael]   Mer 13 Sep - 20:27

 La surprise que m'a réservé le petit animal ne me réjouit pas vraiment... Me voilà confronté à quelqu'un, un parfait inconnu qui plus est. Enfin, ce n'est pas si étrange étant donné la distance que j'ai mis avec la "maison". Mais je ne m'attendais pas à rencontrer quelqu'un de sitôt, enfoncée ainsi dans le cœur d'Hoshizora.
   Je met instantanément de la distance entre lui et moi. je ne peux réprimer une expression faciale laissant transparaître surprise, peur, méfiance et une pointe de dégoût à travers une mine mauvaise. Je continue à reculer, pas à pas, très lentement, toujours sur mes gardes. Je suis prête à détaler au moindre mouvement un tant soit peu hostile de sa part. Mais malgré les quelques instants qui s'écoulent, il ne semble pas vouloir s'en prendre à moi d'une quelconque manière. De plus, la petite boule de poil que je poursuivais me fixe intensément, sautillant toujours joyeusement. Elle se met à tourner autour du prénommé Haku, n'arrêtant son manège que pour me donner quelques coups d'oeil intempestifs, pour finalement me jeter un regard perplexe. L'adorable bestiole semble questionner mon comportement.
   Me calmant un instant, je finis par réfléchir à la situation. Je me suis plongée dans une courte furie craintive à la simple vue de cet homme... c'est complètement exagéré ! Mais maintenant, il va me prendre pour une dingue...
   ARF, je ne sais plus du tout où me mettre ! En l'espace de quelques secondes, j'ai perdu toute crédibilité auprès d'un inconnu. PARFAIT. Qu'est-ce que je devrais dire maintenant ?
Je... suis Ael...
   OK, je dois être cramoisie tant je sens mes joues me brûler. Je sais pas parler, c'est dingue. Je ne sais pas quoi dire. Du tout.
   Le renatsu semble enjoué après m'avoir vu me calmer un peu. Mais ce calme ne dure pas bien longtemps, et il est remplacé par une autre panique, celle de la sociopathe incapable d'aligner deux mots correctement. Je ne veux pas paraître idiote plus longtemps... Je songe à fuir.
   Mais... le petit animal...
   Ah ! Ça peut être un point de départ pour me rattraper !
   Je désigne timidement le machin surexcité :
Qui est-ce ?
   J'espère que monsieur ne m'a pas déjà pris pour une folle... si ces quelques mots ne prennent pas, je filerai d'ici à toute vitesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 129

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: À la rencontre de la petite renarde [PV Ael]   Sam 16 Sep - 18:55

L’étrangère tout de blanc vêtue recule avec effroie quand il lui adresse la parole. L’esprit parfaitement réveillé, Haku ne comprend pas ce qui a pu susciter une telle réaction de peur et de méfiance. Elle recule encore, lentement sans le quitter des yeux comme n’importe quel hybrid le ferait devant un nago ou un kuntaur rencontré par mégarde. Qu’a-t-il de si effrayant ? Est-il tombé sur la représentante d’une tribu particulièrement réfractaire aux autres clans et villages ? Ou juste une fille hostile aux inconnus ?

Quelques instants s’écoulent tandis que la nouvelle venue cherche l’opportunité de s’enfuir et que Haku reste planté sur place à essayer d’analyser la situation. Au milieu de ce tableau, Miu s’agite pour inviter l’inconnue au jeu et au contact bienveillant. Ses bonds excités retiennent le regard de la petite anemös aux oreilles blanches. Des oreilles de renard, tiens ! Haku se sent de trop, il la laisserait bien tranquille mais partir comme ça risque un peu de perturber Miu dans son dialogue avec l'autre renarde.

Sans prévenir, l’attitude de la jeune hybride change du tout au tout. Elle ne cherche plus à s’enfuir et s’attarde dans ses pensées secrètes. Ses échanges muets avec Miu ont-ils atténué sa peur ? Une rougeur apparaît sur les joues pâles de l’inconnue.  Après la défiance, elle montre des signes de honte.

- Je... suis Ael...

Trois mots posés avec crainte et douceur, de la timidité pure. Le jour se fait dans l’esprit de Haku : la fille a juste une excessive crise de phobie sociale. Sa réaction serait drôle pour une autre personne que Haku mais il connaît assez les affres de la timidité. Il lui répond sans plus attendre :

- Enchanté, Ael.

Ael ressent encore plus de difficulté à rester dans la conversation, cherchant certainement à combattre sa confusion intérieure. Pour mettre à l’aise quelqu’un, Haku se rappelle qu’il faut paraître soi-même détendu. Pour être moins impressionnant, l’anemös s’adosse contre l’arbre. Le sommeil est tentant mais il se retient. Que dire à la petite pour l’apaiser ? Être condescendant serait la pire des attitudes.

- Qui est-ce ? Demande-t-elle doucement en désignant la boule de poils.
- Elle s’appelle Miu.

Aiguillée par la mention de son nom, la renastu tourne la tête vers Haku. Pendant qu’Ael cherchait ses mots et que Haku prenait place sous l’arbre, la boule de poils et de plumes s’est allongée dans l’herbe juste devant Ael, typiquement une invitation à la caresse. L’intelligence et la personnalité démontrées par Miu impressionne Haku un peu plus chaque jour. Lui, de son côté, fait la conversation à Ael en espérant qu’elle se décrispe.

- Elle a deux mois et elle grandit à vu d'œil. Pas étonnant avec tout ce qu’elle engloutit. Elle ne rentre même plus dans sa poche de voyage.

La sacoche a été cousue par Haku quand la mini-renastu exigeait de ce dernier une surveillance constante. Même son sevrage terminé, elle s'en servait encore de couchette portable. Ces derniers temps, elle passait tout juste mais là, c'est définitivement fini de se laisser portée par celui qui l'élève.

De nature tout aussi curieux que sa renastu, il aimerait poser plusieurs questions à la jeune anemös blanche : s’il y a son village tout près ? Ce qu’elle faisait ici ? Voire même si elle connaissait de bons endroits où se ravitailler. Un contact avec quelqu’un d’un autre village lui fait plaisir, lui qui ne rencontre les gens qu’à la fin de l’après-midi à cause de son rythme de vie. Il tente sa chance avec une question innocente :

- Elle t'a dérangé ?

Il ne dit rien, laissant la parole à Ael.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

À la rencontre de la petite renarde [PV Ael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Deux chatons dans la Plaine [ Patte Étoilée & Petite Renarde]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sylva
 :: Hoshizora :: La Forêt Profonde
-