N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

La malédiction du clan Zalëon [quête solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Haku


RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur et une petite renatsu

MessageSujet: La malédiction du clan Zalëon [quête solo]   Dim 16 Juil - 22:12

L’orage gronde sur la forêt


Au delà du manteau orageux, le tonnerre gronde. Le moindre rayon de lumière est étouffé. Abrité sous le feuillage d’un arbre, Haku attend sereinement que la pluie cesse sa chute torrentielle. Les intempéries font partir des voyages, il le sait bien et n’en se démoralise pas. Miu, la boule de poils mouillés au creux de ses bras, sursaute en entendant le dernier fracas du tonnerre. L’anemös chuchote quelques mots apaisants pour cette dernière qui, avant l’approche des premiers éclairs, jouait gaiement sous la petite averse. Sous leur abri, ils attendent la fin de l’orage furieux. De longues minutes s’écoulent, rythmées par le déluge.

Comme si la tempête n’était qu’un lointain souvenir, les nuages s’écartent et dévoilent les premières lueurs de l’aube. Haku ressent le besoin de s’endormir pour reprendre des forces. Il ne va pourtant pas dormir tout de suite. Un village n’est pas loin si ses souvenirs sont bons. L’éclaireur ignore où exactement, ses repères s’étant brouillés pendant la nuit sans lunes. Mais il lui suffit de marcher, il retrouvera peut-être une marque ou le ruisseau. Ce léger contretemps ne retardera pas de beaucoup son arrivée à Nemoto.

Ses pieds le guident à une trace d’habitation : un puits, mais la construction contraste trop avec son environnement pour être celle d’un hybrid. De fil en aiguille, il tombe sur une habitation ünik plus forestière qu’il n’est conventionnel pour ces amoureux de la transformation. Une personne aussi curieuse que Haku ne peut pas passer à côté de l’occasion d’y voir de plus près. Et quelle meilleure approche que de toquer à la porte ? Avec un peu d’appréhension toutefois... Depuis la dernière guerre entre les deux races, il est très mal vu de se côtoyer mutuellement ; de ce fait, ses occasions de frayer avec un ünik se comptent sur les doigts d’une main.

Notant que les volets sont fermés, il s’aventure prudemment jusqu’à la porte principale. Son arc dans le dos et sa dague de chasseur près de sa main droite, il donne deux coups timides à la porte. Rien ne se passe, pourtant son ouïe fine lui indique qu’il y a une légère agitation à l’intérieur. Et Miu dans tout ça ? Elle vit sa vie de renastu fièrement indépendante en devenir et se balade autour de la maison en reniflant le sol. Après deux minutes de silence, il retente un peu plus fort. De nouveaux bruits qui ressemblent à des chuchotements. Les occupants de cette maison doivent être bien méfiants à l’égard des étrangers. N’y tenant plus, il décide de tenter une dernière fois sa chance en haussant le ton.

- Y a-t-il quelqu’un ?

Haku reste un moment devant la porte sans autre réponse que des chuchotements inintelligibles. Et plutôt que de camper sur place, il décide avec regret de passer son chemin. Il n’a après tout pas le droit de déranger ses occupants comme s’il était en terrain conquis. C’est alors que le battant coulisse. Haku se retourne vers la porte désormais entrouverte juste assez pour distinguer une voix d’âge mure.

- Attendez ! Ne partez pas ! Mais n’entrez pas tout de suite !
- Ah. Que dois-je faire alors ? Et d’abord pourquoi ne peut-on pas se parler plus directement ?
- Restez où vous êtes. Nous pouvons parler. Que désirez-vous ?

Merci pour les explications... Euh voyons, pourquoi j’ai toqué déjà ?
- Je cherche un village dans les environs, est-il loin ? J’aimerai y être avant le milieu de la matinée.
- Non, vous ne pourrez pas y arriver avant midi, le village le plus proche est loin.
- Hum…
- Mais pourquoi avant le milieu de la matinée, sans indiscrétion ?
- Je n’ai pas dormi de la nuit et mes affaires sont un peu mouillées.
- Si ce n’est que ça, vous pouvez sans problème dormir ici. C’est la meilleure option. Vous pouvez entrer maintenant vous êtes le bienvenu.
- Ah ?


Comme le matin commence à s’éclaircir, Haku est bien content de pouvoir entrer même si la première approche a été bizarre. Il passe le portail et entre dans la pièce obscure.

- Mon nom est Haku. Je vous remercie de m’accorder l’hospitalité.
- Oh vous êtes bien hybrid, laisse échapper avec une pointe de soulagement la voix. Je me présente, je m’appelle Zora du clan Zalëon. Je vais vous présenter les autres membres.


Haku a beau dire que ce n’est pas la peine, qu’il ne veut pas déranger, la vieille originaire ouvre les volets et le conduit à une autre salle où se trouve le reste de sa famille prêt pour le petit déjeuner. Haku est assez intimidé par la différence d’âge entre lui et l’ensemble du clan (comptant au nombre de cinq), le plus jeune ayant dépassé la trentaine. Avec beaucoup d’égard, la matrone lui fait servir sa propre portion : des œufs, des légumes, du fromage, un peu de galette et du thé. Il les remercie pour le repas.

- Vous n’avez vraiment rien contre les üniks ? Demande Zora.
- Non, pas du tout. On n’en voit jamais là d’où je viens, surtout pas qui habitent ici.
- Nous aimerions bien partir mais nous ne pouvons guère.
- Que voulez-vous dire ? C’est un bel endroit...


La matrone s’apprête à poursuivre avant d’être interrompue par un bruit de grattement. Tous tournent la tête vers les vitraux de la fenêtre et voient un tout jeune renastu les fixant du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku


RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur et une petite renatsu

MessageSujet: Re: La malédiction du clan Zalëon [quête solo]   Mar 18 Juil - 21:51

Un clan abandonné

Miu sur ses genoux, Haku attend la suite de l’explication. Contrairement à une Miu affamée qui se contorsionne pour manger un œuf dans l’assiette de Haku, suscitant le sourire de quelques personnes.

- Ceci était notre résidence secondaire, il y a longtemps. Ma petite-fille Lastel qui avait tout juste dix ans est sortie seule en pleine nuit. Nous ne l’avons jamais revue mais le lendemain, les hybrids nous ont accusé d’avoir volé une amulette de Khamui. Nous n’aurions jamais commis ce que nous savions un tel sacrilège pour eux. Lastel et l’offrande ont disparu sans laisser de trace et aucun hybrid d’ici ne nous fait confiance. Cela fait plus de trente ans.

Haku se dit que l’enfant devait être morte à présent et que c’était une bien triste tragédie.

- Si ce n’est pas de votre faute, alors pourquoi rester au milieu de villages qui vous en veulent ?
- Khamui nous a jeté une malédiction depuis, nous changeons d’apparence une fois la nuit tombée. Nos voisins nous craignent et nous n’osons pas retourner chez nous. Nous préférons qu’ils ignorent ce qui nous arrive,
répond-elle d’un air affligé.
- Une malédiction… ? Ça existe ?
- Nous n’étions pas enclins à croire ce genre de choses, nous pensions que c’étaient des sottises mais plus maintenant. La malédiction est bien réelle,
peine à dire la vieille ünik. Pour calmer Khamui et lever la malédiction, je ne vois d’autres moyens que de retrouver l’amulette. Aucun d’entre nous n’a la moindre idée de son apparence et nos dzêtas ne sont pas efficaces. Nous avons fouillé malgré tout mais n’avons rien trouvé.
- Et vos voisins la connaissent cette amulette. Ils ont dû chercher eux aussi.
- Nous n’avons aucun contact avec eux, plus depuis ce malheur. Vous semblez ne pas avoir la même répugnance. Pouvez-vous leur demander s’ils-- de continuer les recherches ? Il y a trop longtemps que nous n’en pouvons plus. Les autres membres opinent.
- Je vais le faire, ne pleurez pas ! Je vais la chercher pour vous !
déclare-t-il pour l'apaiser.

La matrone, qui s’est entre-temps essuyée les yeux, relève la tête pour le fixer directement.

- Vraiment ?
- Je vais voir ce qui a été fait et tenter ce qui ne l’a pas été
, dit en se demandant si l’ancienneté des événements ne rendait pas complètement désuète toute tentative. Je ne garantie pas le succès mais si euh… l’affaire est ressortie… Je vais voir ce que je peux faire pour calmer l’esprit. Pour Lastel, euh…
- Il y a longtemps que personne n’a même essayé. Nous vous en serions infiniment reconnaissants.


Miu ne comprend pas pourquoi les muscles de son frère protecteur se contractent ni pourquoi ses plumes se hérissent légèrement. Ils sont dans un endroit agréable avec de la nourriture, certes l’endroit est occupé par des énergumènes qui n’ont pas la bonne odeur mais pas non plus d’intention belliqueuse. Tout ce qu’il manque ici est une douillette couette de mousse pour dormir.

Haku ne sait pas comment s’en sortir. Il n’a pas foncièrement engagé sa parole – chose qu’il déteste risquer – mais il a bien peur que son investigation se fasse en pure perte et ait donné de faux espoirs à cette famille. Bien sûr qu’il veut aider mais encore faut-il que le défi soit dans ses cordes. Pour récupérer de la contenance, il incline la tête en signe de respect avant de reprendre en silence son repas en partie entamé par Miu. Les membres de la famille ne semblent pas le prendre mal et redoublent même de prévenances à son égard.

La famille lui installe un lit dans une chambre. Haku ne peut se retenir de penser qu’elle appartenait peut-être à Lastel. Une fois installé et seul avec Miu, il s’adresse à cette dernière :

- Tu vois, Miu, la curiosité est un vilain défaut. Si tu disparais sans prévenir, un autre te pique ta chambre. Tu ne comprends rien de ce que je te dis, n’est-ce pas ? Dit-il en lui grattant l’oreille. Dors, et pas de bêtise. Pendant ce temps-là, je réfléchis à ce que je vais faire.

Et effectivement, Haku réfléchit à la question avant de s’endormir. Il est réveillé par Miu au milieu de la journée lorsque cette dernière lui marche dessus, mais heureusement, il réintègre très vite la contrée des songes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La malédiction du clan Zalëon [quête solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Drame haïtien: résultat de la malédiction ou de l'irresponsabilité
» Malédiction hollandaise ?!
» [S16] La Malédiction du Monastère de la Mort...
» Malédiction / Curse
» Malédiction ! (DC Lagon)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sylva
 :: Hoshizora :: La Forêt Profonde
-