Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Originaire depuis le : 07/07/2017
Récits contés : 30

RPG
Âge : 21 ans
Groupe: Hubot
Inventaire: Une petite dague, une pomme (renouvelée régulièrement), un pendentif en forme de soleil et quelques produits pour le commerce

MessageSujet: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Ven 4 Aoû - 17:12

Le No Man's Land est désert. Je marche seule au milieu des dunes, mon stock de commerce sur le dos. Cet endroit porte bien son nom au moins. Il n'y a pas un petit animal, pas une plante. Juste du sable. Et moi. On pourrait me croire folle de traverser un endroit pareil, seule, avec toutes mes possessions sur moi. A vrai dire, je ne suis pas spécialement riche. Tout ce que je peux commercer tient dans un sac à dos. Au moins, ça a un côté pratique. Pas de caravane à emmener, plus de discrétion, moins d'attaques de bandits. Ils ne voleraient pas grand-chose dans tous les cas.

L'air est lourd. Il n'y a pas une once de vent. Je vois ça positivement. Au moins, le risque de tempête de sable est moins grand. Je vois l'air miroiter sous l'effet de la chaleur tout autour de moi. Mais je suis au courant des mirages qui peuvent être engendrés. Et surtout, je me doute bien de ce qu'il peut et ne peut pas y avoir ici.

Mon allure est rapide. Enfin, elle est normale pour une marche n'importe où. Sauf dans le désert. Avec des conditions pareilles, n'importe qui serait ralenti, pour s'économiser et ne pas épuiser inutilement son énergie. Ce n'est pas mon cas. Mais bon, je supporte aussi bien les conditions du désert que celle d'une ville. Après tout, je ne suis qu'une création. Je suis une Qantik.

Malgré tout, je reste sur mes gardes. Mon ouïe est à l'affût et mon regard balaie l'horizon devant moi. Dans ce lieu qui semble abandonné, il y a toujours quelques assassins et quelques fous qui rôdent. Même si je ne possède pas grand-chose, je tiens à mes affaires, et surtout, je tiens à ma vie. Surtout qu'à part ma dague, je n'ai pas grand-chose pour me défendre. Mon Sigma ne m'aidera pas actuellement. Vous pouvez imaginer une ombre en plein désert ? Si c'est le cas, il va falloir consulter quelqu'un, vous avez un grave problème.

Je sens alors une présence. Je retiens un juron. J'ai horreur de ces moments. Ici, n'importe qui peut être un ennemi. On ne sait pas à qui se fier. Il est même presque impossible de se faire des alliés dans un lieu pareil. Je continue mon allure, l'air de rien, et essaie de déterminer où peut se trouver la personne en question.

Derrière. Je tourne légèrement la tête sur le côté pour l'avoir dans mon champ de vision. Il est seul. Je me détends un peu. Cela pourrait être un piège, mais vu sa manière d'être, ce n'est pas quelqu'un de ma race. Il n'aurait pas autant de mal à avancer. Et puis, quelque chose me dit qu'il ne joue pas la comédie. Un Ünik ne serait pas capable de faire endurer un truc pareil à l'un des siens pour un simple piège.

Je finis par m'arrêter et me retourner dans la direction de l'inconnu. Je ne bouge pas. Au lieu de ça, je reste debout, les bras ballants, sans savoir quoi faire. Je ne me suis jamais retrouvée dans une telle situation. Autant réfléchir, faire la part des choses et penser à toutes les éventualités. Je ne suis pas à quelques minutes près.

Toujours plantée au même endroit, je prends la pomme nécessaire à mon voyage et croque dedans. Le jus sucré m'explose en bouche et je croise les bras pendant que je mâche le morceau que j'ai pris. Bon. Et maintenant, je fais quoi ? Je le laisse planté là à se débrouiller tout seul ou je lui demande s'il a besoin d'aide ? Je soupire. Il me manque vraiment quelques années de souvenirs et d'expérience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 149

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Dim 6 Aoû - 12:25

Il eut été plus sage d’être accompagné. Quelle idée de braver le désert avec si peu de moyens ? Pendant sa première expédition en groupe, Haku avait déjà expérimenté l’air lourd et la difficulté à s’hydrater. Il aurait volontiers intégrer une caravane mais rares sont les hybrids à vouloir traverser le Sydhe. Le seul hybrid désireux de quitter la forêt-mère, à sa connaissance, était déjà parti dans le désert. Lui avait hésité, ne se sentant alors pas assez mature et fort. Quel idiot il a été d’avoir franchi le pas trop tard. Au lieu d’épauler un ami, il allait mourir seul.

La situation n’était pas si désespérée au début. L’anemös avait bien préparer son voyage, connaissant quelques peu les dangers. Il avait prévu de se déplacer la nuit et de dormir sous une tente adaptée à la forte lumière du jour. Avec ses réserves et une carte récupérée à la bibliothèque de Nemoto, il pouvait se ravitailler assez pour survivre et rejoindre Nordkia en une vingtaine de jours.

Cependant, dès le premier jour de son voyage, une tempête de sable s’est déclarée. Réveillé en sursaut, il a rapatrié Miu contre lui avant d’agripper fermement son sac et ses couvertures puis de plaquer son front contre le sac. Le sable s’incrustait sous sa tente et agressait son dos. Il ne bougea pas quand il sentit le toit de sa tente s’envoler. Quand enfin la tempête passa, il put inspirer à nouveau et dégager sa tête. Miu n’avait pas l’air d’avoir trop souffert ; elle avait assez d’énergie pour se plaindre. Haku fit l’inventaire de la pagaille tout en apaisant les yeux de Miu avec l’eau de sa gourde non moins malmenée par les événements. Du désastre lui restait la majorité de ses provisions et de ses affaires – tout ce qui était resté dans son sac ou à portée de ses bras – la couverture sur lequel il reposait, les vêtements qu’il avait sur le dos, son arc, bien que la corde soit sèche, et son carquois vide. C’était pas mal lui souffla son optimisme. Il ne lui fallut pas longtemps pour se rendre compte des nouvelles difficultés.

Le vent, si violent précédemment, n’émit plus un souffle. Dépossédé d’abri en plein cagnard, rester plus longtemps sur place était inenvisageable. Il rabattit sa capuche sur sa tête et tenta de percer l’horizon éclatant de ses yeux ambrés. L’océan désertique n’était qu’un grand flou lumineux pour lui. Les étoiles n’étaient plus là pour le guider à part le soleil funeste. Si un corbeau du même nom se prenait l’idée de le suivre, Haku ne le verrait même pas. Il rassembla ses affaires, se rafraîchit avec la précieuse eau de sa gourde et se mit en marche, Miu dans son manteau à l’abri du soleil et de la poussière. L’hybrid était bien content d’avoir opté pour un vêtement à capuche mais il avait perdu ses bottes pendant la bourrasque géante.

Le soleil bien haut dans le ciel cogne contre la tête de Haku. L’éclaireur n’a pas trouvé de coin d’ombre dans ce maudit désert. La plante de ses pieds le brûle terriblement. L’air lourd rend ses efforts plus coûteux, sans parler de son manque de sommeil. Il serait peut-être envisageable et même très sage de faire demi-tour, il le sait mais il se refuse à revenir en arrière. Il veut avancer et s’éloigner de sa forêt natale pour en sortir grandi. Ses forces le quittent peu à peu. Il s’arrête et se force à ingurgiter l’eau chaude de sa gourde avant de repartir.

L’hybrid distingue à l’horizon une ombre solitaire. Ses yeux le trahissent-ils ? Ce pourrait être une personne mais peut-être aussi un mirage. Comment savoir dans cet univers inhospitalier ? En s’approchant bien sûr ! Il avance un pied devant l’autre. La silhouette se précise et ne disparaît. Quel que puisse être la race de cette personne, elle est seule. Il est peu probable qu’elle soit hybrid comme lui. Bien que ses plumes soient cachées sous son manteau, son visage ne peut qu’être celui d’un hybrid. La chance que ce soit un de ces qantiks, rebellés contre les uniks, est la plus forte. Mais après l’attaque de Nemoto sur la Cité Neutre, il est possible qu’il soit hostile. Heureusement – d'une certaine manière – il y a un ennemi plus dangereux ici et c’est le soleil. Nécessairement, on doit se serrer les coudes contre lui et laisser les querelles interraciales de côté.

L’éclaireur a la présence d’esprit de cacher son arc et son carquois dans son dos, il ne peut pas s’en servir sans flèche de toute façon. Sa dague est quant à elle logée dans sa manche mais il espère ne pas plus avoir à s’en servir. Il fait signe de la main à la personne. Il tente de crier mais sa gorge est trop sèche. Miu extirpe sa tête du col de son manteau, ayant probablement elle aussi repéré l’inconnu. Attirée par quelque chose, elle s’envole et flaire les mains de l’inconnu. Haku siffle à plusieurs reprises avant que la jeune renastu consente à cesser d'importuner la petite personne aux cheveux blancs.


Dernière édition par Haku le Sam 13 Jan - 17:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Originaire depuis le : 07/07/2017
Récits contés : 30

RPG
Âge : 21 ans
Groupe: Hubot
Inventaire: Une petite dague, une pomme (renouvelée régulièrement), un pendentif en forme de soleil et quelques produits pour le commerce

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Jeu 31 Aoû - 15:37

J'observe un petit animal sortir du cou de la personne en face de moi. Il se rue sur mes mains, visant sûrement la pomme que je tiens. Je lève la main et la recule. C'est à moi ! On touche pas à ça ! Les pommes, c'est sacré, d'abord ! J'entends l'inconnu siffler plusieurs fois pour faire revenir l'animal volant. Celui-ci finit par le faire, légèrement à contrecœur. Non, mais, cette pomme est à moi ! On y touche pas !

J'observe de là où je suis l'inconnu et son animal. C'est quoi d'ailleurs ce truc ? Rah, la mémoire, c'est vraiment pas ça. Les seules choses que je connais, c'est parce qu'on me les a rappelées. Alors, la faune d'Origin's, comme si j'allais m'en souvenir...

Oh, mais, j'y pense ! Il vient de me faire signe, donc il a besoin d'aide. Qui dit avoir besoin d'aide, dit avoir besoin de quelque chose. Et quelque chose, ça veut donc dire... Du matos ! Et je suis quoi ? Un marchand ! Qui vend... du matos ! Plus un client ! En plus, avec les conditions actuelles, il est obligé de prendre ce dont il a besoin. J'ai peut-être moyen de monter un peu les prix... Certes, c'est tout sauf sympa. Mais sérieusement, j'ai commencé il y a peu, si je veux élargir ma gamme, il faut que je fasse plus de bénéfices ! Et puis, il n'a pas l'air de savoir ce que vaut le matos donc il a besoin. Comment je peux estimer un truc pareil ? Bah il est en plein milieu du désert, en train de mourir si je fais rien.

Je me penche vers le petit animal de l'inconnu pour lui donner le trognon de la pomme que je viens de finir. Il reste encore un petit peu de chair dessus, il devrait pouvoir prendre ce qu'il souhaite. Je me nettoie rapidement les mains avant d'observer l'inconnu. Il ne ressemble pas vraiment à un Ünik. Enfin, pas à ceux que j'ai pu voir auparavant. Dans tous les cas, vu son état, il ne peut pas faire grand-chose.

Je prend mon sac contenant toutes mes affaires pour chercher ce qu'il me faut. Il ne va pas pouvoir m'acheter grand-chose dans son état. Il a l'air d'avoir soif. Et je dois admettre que c'est bien pratique d'être aussi endurant face à ça. Je sors une gourde d'eau que je gardais au frais le plus possible et lui tend. Une fois qu'il aura bu et repris un peu ses esprits, il pourra peut-être m'expliquer comment il en est venu là.

J'observe le petit animal aux côtés de l'inconnu avec curiosité. Quand il ira mieux, il faudra aussi que je sache ce que c'est. Ça serait bien que je connaisse un peu mieux mon monde. Certes, j'ai l'amnésie comme excuse, mais je ne peux pas prétendre être marchande et ne rien savoir sur Origin's. Ça serait un comble pour moi ! N'importe qui pourrait penser qu'on peut me piéger et me berner et je n'arriverais pas à négocier quoi que ce soit !

J'examine rapidement la personne en face de moi. Je retiens un sourire. C'est vrai qu'il a l'air un peu ridicule à se déplacer ainsi dans le désert. Déjà il n'a pas de chaussures. C'est, euh... Particulier, on va dire. Et puis, il n'a rien pour se protéger du soleil. Moi, ça va, je suis résistante, mais lui... Bien qu'une majeure partie de moi soit naturelle, mes défenses sont quand même boostées. J'ai été crée, il ne faut pas l'oublier. En face de moi, j'ai une personne normale, donc peu apte à survivre ici. Et à peu de choses près, il a moins d'équipement que moi. Il faut être soit suicidaire, soit idiot. Ou alors, malchanceux et tout perdre dans une tempête de sable. Il va vraiment falloir qu'il apprenne comment éviter une galère pareille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 149

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Sam 2 Sep - 21:04

L'anemös est soulagé quand sa renarde d’amie cesse enfin d'importuner leur première rencontre dans ce désert stérile. Il est heureux d’avoir enseigner quelques notions de retenue à Miu ces dernières temps. Elle reste au sol, tendue et trépignante, guettant la seconde où Haku baissera sa garde ou lèvera son interdiction de bouger. Haku se dit que pourtant la renard ne saute pas systématiquement sur les nouvelles personnes, Miu apprécie les filles mais surtout celles qui ne boudent pas le jeu. Elle se trompe rarement – même quand de la nourriture est en jeu – il doit donc s’agir d’une bonne personne. Mais l’instinct d’une bête de la forêt ne dispense pas d’un minimum de prudence.

Il plisse les yeux pour faire le point sur la frêle silhouette aux cheveux blancs, malgré la lumière qui gêne sa vision. Elle semble trop jeune pour errer seule dans cet endroit et porter un si gros sac de voyage. Elle s'approche, venant à leur rencontre avant de tendre un trognon de pomme. Il n'y a pas beaucoup de façons d'interpréter ce geste. Il murmure à Miu d'y aller doucement. Lâché, le petit canidé mange la chair du fruit sans en perdre un morceau. Son intérêt pour l’originaire n’en disparaît pas et la voilà en train de tourner autour de l’inconnue.

L'estime de Haku pour celle-ci est déjà grande avant qu’elle lui tende plus personnellement une gourde fraîche. Il la remercie d’un sourire avant de prendre quelques gorgées, tirant le maximum de la fraîcheur de l’eau. Il rabat davantage sa capuche pour ne pas exposer ses yeux au soleil. Sa fatigue et sa peur sont momentanément allégées. Il referme la gourde et la rend à sa propriétaire muette jusqu’ici.

- Merci, inconnue. Si je peux te prouver ma gratitude d’une autre façon, dis-le moi.

Haku se retient de dire qu’il aurait pu y passer, ce n’est pas la peine d’en rajouter. La situation est assez claire comme ça et les habitants de l’autre côté du désert ne sont pas réputés pour leur générosité, loin de là. L’anemös en est d’autant plus extrêmement curieux de connaître sa sauveuse. Sa résistance au désert l’impressionne, elle ne semble pas souffrir.

- Si elle t’embête, n’hésite pas à la repousser, dit-il en parlant évidemment de Miu.

Cette dernière est occupée à flairer les mollets de l’inconnue mais de façon moins entrepreneuse que précédemment. Haku est prêt à la rappeler une seconde fois à l’ordre si l’inconnue le lui demande. Ça le gêne de ne pas connaître son nom mais il doit donner le sien en premier. Il hésite à se présenter comme Harry. Harry est une identité commode, il s’incorpore mieux à ce décors et surtout n’a pas de parents dans la forêt qui l’attendent. Ils doivent se faire un sang d’encre. À raison. Mais il ne peut plus communiquer avec eux désormais. Pas avant un bon moment.

- Je m’appelle Haku. J’aimerai connaître ton nom et ce que tu fais dans le désert, dit-il en souriant malgré lui devant l’incongruité de sa question.

Ce devrait être à elle de poser la question tant il semble mal adapté sans eau ni sandales. Il aimerait trouver un endroit frais et à l’ombre dans cette fournaise pour discuter avec elle et savoir comment atteindre Nordkia en un seul morceau.


Dernière édition par Haku le Sam 13 Jan - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Originaire depuis le : 07/07/2017
Récits contés : 30

RPG
Âge : 21 ans
Groupe: Hubot
Inventaire: Une petite dague, une pomme (renouvelée régulièrement), un pendentif en forme de soleil et quelques produits pour le commerce

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Jeu 9 Nov - 12:45

L'inconnu attrape la gourde que je lui ai tendu et me remercie d'un sourire. Je hoche de la tête en retour, attendant qu'il boive un peu pour se sentir mieux. Je remarque le petit animal, qui a l'air toujours aussi intéressé par moi.

- Merci, inconnue. Si je peux te prouver ma gratitude d’une autre façon, dis-le moi.

Sa gratitude ? Un remerciement me suffit, je n'ai pas besoin de plus. Enfin, je pense. Que pourrait-il faire pour moi, là, en plein désert, avec presque rien avec lui ? Je baisse la tête vers l'animal qui l'accompagne, occupé à me flairer de partout.

- Si elle t’embête, n’hésite pas à la repousser.

Je me baisse pour approcher ma main de ce petit être que je ne connais pas. Ma curiosité prend évidemment comme toujours le dessus, et je la laisse s'approcher pour l'étudier. Visiblement, elle ne vient pas du désert, elle non plus. Je me demande de quelle espère elle est. Je le savais peut-être, avant que ma mémoire ne me fasse défaut. Je souris face à sa curiosité sûrement aussi grande que la mienne.

- Je m’appelle Haku. J’aimerai connaître ton nom et ce que tu fais dans le désert.

Je relève la tête vers l'inconnu qui sourit. Je me relève alors, laissant l'animal de Haku continuer de vivre sa vie. J'écarte un peu ma capuche pour que l'on voit mieux mon visage.

- Moi c'est Ayura. Je suis vendeur ambulant, alors je dois forcément parcourir le désert pour faire la liaison entre les grandes villes d'Origin's.

Je remue légèrement mon sac en parlant de mon activité pour insister un peu plus. Je vois bien que Haku souffre de la chaleur. Moi, étant une Quantik, je n'ai pas ce problème, mais lui, ça se voit qu'il n'est pas du même peuple. Je fouille dans mes affaires pour voir si je peux lui trouver quelque chose. Je sors une cape adaptée au désert, l'un des articles les plus volumineux que je possède. Je lui tends, en souriant.

- Tiens, pour pouvoir résister à la journée. Je te la prête, sauf si tu as les sous pour l'acheter.

Il ne faut pas oublier que je reste un commerçant. Je ne donne pas mes affaires comme ça, gratuitement, sinon je ne pourrai jamais vivre. Je repositionne mon sac sur mes épaules, et la curiosité me pique de nouveau.

- Alors, qu'est-ce que vous faites ici tous les deux ?

Je baisse un regard vers l'animal pour indiquer que je l'incorpore dans ma question. C'est vrai, des voyageurs seuls et mal équipés, on en croise pas tous les jours. A moins d'être complètement suicidaire, on se prépare un minimum en général. Or là, et bien... Pas d'eau, pas de chaussures... Pour autant, il a l'air reconnaissant de mon aide. Donc, je n'ai pas quelqu'un qui veut en finir avec la vie en face de moi.

Avoir de la compagnie pendant quelques temps me fera peut-être du bien. Surtout pour ma mémoire. En face de moi, j'ai Haku, et son animal, venant de je ne sais où, appartenant à je ne sais quel peuple, tout simplement parce que j'ai tout oublié. Si je la joue fine, je devrais tirer parti de cette situation originale pour en apprendre un peu plus sur notre monde, qui sait.

|HRP : désolée pour le temps mis, j'ai eu pas mal de choses à régler IRL et plus le temps d'écrire ^^'|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 149

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Lun 13 Nov - 21:12

Sous ce soleil de plomb, les deux inconnus échangent, à commencer par leur nom. L’étrangère se présente à l’éclaireur comme vendeuse itinérante. Une bien étrange vendeuse pour avoir si peu sur le dos. Il se demande bien comment elle renouvelle son stock.
Elle a retiré sa capuche, révélant son visage pâle et ses yeux rouges comme le sang. Elle paraît jeune, Haku a dû mal à lui concéder plus de dix-huit ihrs, son âge à lui. Il n’en est que plus étonné de constater qu’elle voyage seule. Quelle coïncidence, dans ce désert de tomber sur un personne si similaire à soi-même mais si celle-ci s’en sort mieux que lui.

- Moi c'est Ayura. Je suis vendeur ambulant, alors je dois forcément parcourir le désert pour faire la liaison entre les grandes villes d'Origin's.
- Toutes les grandes villes ?
demande-il en insistant sur le premier mot. La Citée Neutre, Anathorey, Nordkia et… j’en oublie d’autres ?

Haku se demande ce qui cloche dans cette histoire. A-t-il affaire à une paria qui sait se faire passer pour le peuple face à elle ? Cette race est malheureusement clandestine et Haku en a furtivement rencontré un membre dans sa forêt natale. Si elle n’est pas paria alors une information lui a peut-être échappé, depuis la Purge, les hybrids rejettent toutes les autres races même pour de simples affaires marchandes. Ainsi, pour comprendre la position d’Ayura avec prudence, il a minutieusement formulé une question ouverte et floue. Mais sa mystérieuse interlocutrice fouille dans son sac pour finalement en tirer une cape couleur sable.

- Tiens, pour pouvoir résister à la journée. Je te la prête, sauf si tu as les sous pour l'acheter.
- Les sous ? J’ai, il est vrai, quelques sous sur moi. Bon, testons donc.


Doit-il parler d’« o-Ne » ou de « guinée » d’ailleurs ? Malgré la simplicité de leur rencontre, il n’est pas prêt à dévoiler le plus petit indice de son appartenance à la race hybrid. Il n’a pas de crainte particulière envers Ayura mais a en réalité peur de découvrir qu’elle n’apprécie pas les hybrids et se méfient d’eux comme de la peste. Cette même personne qui lui a offert à lui et à Miu de l’eau, un reste de pomme et une cape. Des hybrids hospitaliers qui haïssaient les traîtres à Mère Nature, Haku en connaît alors pourquoi l’inverse n’existerait pas ?

En prenant gare de ne pas révéler son arc, discrètement glissé dans son dos à sa ceinture en cuir, il passe la cape sur ses épaules qui engloutit sans peine tout son corps et sa tête. Un nouveau remerciement, passer pour malpoli n’est franchement pas une bonne tactique. Bien loin à l’idée de lui vendre l’article vestimentaire, la curieuse marchande lui pose une question affable. À répondre avec vigilance toutefois.

- Alors, qu'est-ce que vous faites ici tous les deux ?
- Oh, je ne t’ai pas dit son nom, je l’appelle Miu. Elle m’a adopté et me suit partout depuis. Et moi, je voyage mais c’est difficile de rejoindre des caravanes. En as-tu croisé par hasard depuis que tu es dans le No man’s land ? Moi, tout ce que j’ai vu, c’est une tempête de sable. Je ne suis pas venu pour ça, je veux rejoindre Nordkia. Tu y es déjà allée ?


Haku se souvient bien des lumières de la ville en périodes festives et des rues du soir à la rentrée des travailleurs, de ses tunnels, échelles et plate-formes. Il n’a par contre aucune idée du prétexte à invoquer pour son voyage si jamais elle exigeait plus de détails. Peut-il lui faire confiance ? Il s’en sent capable mais préfère ne pas tout miser sur l’instinct d’une chipie qui aime avant tout la nourriture et les bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Originaire depuis le : 07/07/2017
Récits contés : 30

RPG
Âge : 21 ans
Groupe: Hubot
Inventaire: Une petite dague, une pomme (renouvelée régulièrement), un pendentif en forme de soleil et quelques produits pour le commerce

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Jeu 23 Nov - 12:07

Je vois bien la réaction de Haku. Il a l'air légèrement méfiant, même s'il essaie de se montrer aimable. J'ai tendance à oublier que les différentes races ne s'entendent pas forcément bien sur Origin's. Avec la Purge qu'il y a eu, forcément... Cela me paraît tellement étranger, rien que d'y penser. Comme si je récite une leçon que j'avais oublié et que je révise.

- Toutes les grandes villes ? La Citée Neutre, Anathorey, Nordkia et… j’en oublie d’autres ?

Je réfléchis. Je ne connais pas encore toutes les grandes villes, mais j'ai pour objectif de naviguer de l'une à l'autre, pour récupérer des produits quelque part et les revendre plus chers ailleurs car ils peuvent être rares. Je commence à peine, donc je ne les fais pas encore toutes. Je pose mes mains sur mes hanches et me redresse fièrement.

- Je n'en suis pas encore là, mais c'est mon objectif. Si j'arrive à me fondre dans la masse à chaque fois, je peux récupérer des produits dans une ville pour la revendre dans une autre. C'est ça le rôle du vendeur ambulant !

Je ne sais pas pourquoi il a voulu insister. Certes, je n'y suis pas encore, mais cela ne doit pas être si compliqué que cela, si ? Je ressemble à une Ünik de loin. Enfin, ici, dans le désert, on voit bien que je suis trop résistante aux températures pour ça, mais dans une de leurs villes, je pense que ça ne se verra pas. Après tout, la partie mécanique de moi est invisible, sous les vêtements. Je ne vois pas comment l'on pourrait me remarquer et m'attaquer.

Après avoir donné la cape à Haku, je l'observe mettre sa cape. Il la met vraiment de manière étrange. Enfin, il fait des gestes inhabituel. Bah, cela doit être parce que nous ne sommes pas du même peuple, nous n'agissons pas de la même manière.

S'il a quelques sous, il me l'achètera peut-être. Cela serait bien d'avoir un nouveau client. Et puis, comme ça, je pourrais acheter quelques produits une fois en ville, pour les revendre plus cher ailleurs. Plus je fais de réserves de monnaie, plus j'ai de chances de trouver des choses bien. Et puis, les quelques affaires de mon sac devrait m'aider à faire du troc, et même peut-être gagner des sous au passage.

Après ma question de curiosité, Haku décide de me répondre. Peut-être que je peux tourner ça en avantage commercial. M'attirer la sympathie du client pour qu'il achète ce que je souhaite. Ma curiosité me posera toujours défaut, autant essayer d'en tirer parti.

- Oh, je ne t’ai pas dit son nom, je l’appelle Miu. Elle m’a adopté et me suit partout depuis. Et moi, je voyage mais c’est difficile de rejoindre des caravanes. En as-tu croisé par hasard depuis que tu es dans le No man’s land ? Moi, tout ce que j’ai vu, c’est une tempête de sable. Je ne suis pas venu pour ça, je veux rejoindre Nordkia. Tu y es déjà allée ?

Je regarde le petit animal. Elle s'appelle donc Miu. Elle a l'air aussi intriguée que moi. Mais peut-être pas pour les mêmes raisons. Si j'arrive à récupérer quelques informations pouvant compléter mon défaut de mémoire, je suis bonne à prendre. Visiblement, nous ne nous connaissons pas. Je n'ai aucun risque de découvrir un souvenir tragique. Mais juste d'obtenir plus d'informations générales sur notre monde. Cela ne peut donc être que positif.

Des caravanes ? A vrai dire, je n'ai pas fait attention. J'essaie d'éviter de croiser du monde le plus possible. Si je tombe sur un groupe d'Ünik, j'aurais peur que l'un d'eux ait fait partie de mes poursuivants. Je secoue la tête négativement.

- Désolée, je me méfie des caravanes. Elles apportent trop souvent des ennuis. Et puis, je n'en ai pas besoin.

Les brigands aiment bien s'attaquer à celle-ci quand on peut voir la richesse à l'intérieur. Et je n'ai pas envie de me faire voler mon stock, encore faible. Je repense à la deuxième question de Haku. Nordkia ? Je n'y suis encore jamais allée. Pour le moment, j'ai juste acheté des fournitures à la Cité Neutre. Je commence à peine mon périple entre les villes.

- Non, je suis juste partie de la Cité Neutre. Je n'ai pas encore vu les villes comme Anathorey ou Nordkia. Mais je compte m'y rendre. Je n'ai pas encore précisément décidé laquelle, je comptais voir en fonction de la distance et des conditions climatiques du désert.

Je fais bien évidemment référence aux tempêtes de sable, et je crois que mon interlocuteur connaît déjà bien ce que c'est. Je regarde Haku et Miu, qui me font face. Ils comptent vraiment aller là-bas en traversant le désert seuls ? Parce que bon, trouver une caravane dans le désert, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin !

- Tu comptes vraiment sur ta chance pour arriver là-bas vivant, ce n'est pas possible ! Y aller au hasard, sans prévoir les tempêtes de sable, seul, et espérer trouver une caravane au passage... On croirait que tu n'as jamais traversé le désert, ne serait-ce que sur une petite partie !

Et puis, même s'il n'y est jamais allé, tout le monde connaît les risques qu'il y a. Il n'a jamais été averti ou quoi ? Bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 149

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Dim 26 Nov - 12:29

Les échanges sont cordiaux, polis, pourtant les deux protagonistes restent sur la réserve. La seule à ne pas se soucier des éventuelles menaces est une boule de poils à plumes. Elle, ne se fit qu’à l’odeur, l’odeur lui suffit largement. Les pièges, les appâts et les sournoiseries lui sont inconnues, les tensions entre les races également car elle n’a jamais quitté la Sylva. Cette terre jaune et poussiéreuse doit lui paraître curieuse mais où Haku l’emmène, elle ira. La renastu baille, luttant contre une fatigue passagère. Elle continue de flairer avec curiosité. Elle insiste sur un côté d’Ayura, comme si quelque chose l’intriguait.
La vendeuse de son côté révèle à Haku qu'elle vient de la Citée Neutre, la ville des qantiks et qu'elle est partie sans direction précise, ce qui est sidérant connaissance les dangers d'un voyage prolongé dans le désert. Haku ne commente pas. La jeune qantik le regarde, étonnée tandis que Miu réclame son attention. Après le trognon de pomme qu'elle a mangé, elle ne peut pas avoir déjà faim. Elle se pose dans ses bras et soupire. Heureusement qu'il a pu sauver quelques réserves de baies pour la suite.

- Tu comptes vraiment sur ta chance pour arriver là-bas vivant, ce n'est pas possible ! Y aller au hasard, sans prévoir les tempêtes de sable, seul, et espérer trouver une caravane au passage... On croirait que tu n'as jamais traversé le désert, ne serait-ce que sur une petite partie !

Sans que le soleil n'en soit responsable, une vive chaleur se répand dans ses joues. Elle vient de le désigner comme un idiot. Haku n'avait jamais espéré croiser une caravane ; il avait été simplement impossible pour lui de trouver une nouvelle caravane de son peuple ou ne serait qu'un autre hybrid prêt à quitter sa forêt protectrice. Par deux fois ces opportunités s’étaient présentées mais la dernière s’est évaporées comme l'eau dans ce désert.
Tout cela, elle ne peut pas le savoir, elle ne semble pas avoir compris qu’il est hybrid. Et il serait invraisemblable qu’elle le prenne pour qantik comme elle semble l’être. C’est quasi sûr, et bizarrement elle se méfie des caravanes. Ses connaissances sur les relations qu’entretiennent les qantiks lui font défaut. Avec toute sa philosophie, il minimise l’offense et neutralise ses sentiments négatifs pour répondre sans ressentiment, ne laissant que la curiosité et l'étonnement.

- Comment prévois-tu les tempêtes dans ce cas ? Si tu dis ça, c’est qu’il y a un moyen. Et toi non plus tu n’as pas peur de voyager seule, sans direction en plus ! Tu ne sais même pas vers quelle ville tu vas. Pourquoi sembles-tu si sure de toi ?

L‘anemös se demande comment elle supporte la chaleur et quel appareil technologique elle possède. En tout cas, elle n’a pas celui qui lui permettrai de savoir où se trouvent Nordkia et les autres villes, ni qu’elle voyage dans la mauvaise direction. Lui n’a pas trop eu le temps de se repérer après la tempête mais à la nuit, il saura avec certitude vers où aller. Et s’il a croisé Ayura, sachant qu’elle vient de la Citée Neutre, elle se dirige vers sa terre natale, sauf si son itinéraire est composé d’un immense détour.
La fatigue commence doucement à lui picoter de nouveau les yeux. Sa rencontre avec Ayura lui a fait temporairement oublié cet état de fait. Il est de plus en plus las de surveiller ses paroles et de masquer son identité.

Dormir, je veux juste dormir...

Il redresse la tête pour écouter la réponse d’Ayura. Il se dit qu’il ferait mieux de lui acheter ce qui pourrait être utile à la continuation de son périple.

- Je n’ai pas vraiment besoin d’une cape ; plutôt d’une tente, en as-tu une ? demande-t-il prêt à négocier le meilleur prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Originaire depuis le : 07/07/2017
Récits contés : 30

RPG
Âge : 21 ans
Groupe: Hubot
Inventaire: Une petite dague, une pomme (renouvelée régulièrement), un pendentif en forme de soleil et quelques produits pour le commerce

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Mar 5 Déc - 16:31

Je me tourne vers Miu qui s'intéressait vraiment beaucoup à moi. Mais je lui ai déjà donné un trognon de pomme, elle n'en veut pas d'autre, tout de même ? En tout cas, elle était aussi curieuse que moi. J'esquisse un sourire en la voyant faire.

J'ai remarqué du coin de l'oeil que Haku s'est tendu suite à mes paroles. J'essaie d'y repenser, sans comprendre pourquoi il s'énervait. Il peut très bien venir de l'autre bout d'Origin's et ne pas connaître, après tout. Pourquoi s'énerve-t-il, je ne l'ai pas insulté. Peut-être est-il susceptible. Bah, j'ai toujours eu un peu de mal avec les relations autre que commerciales, de toute façon, je ne comprends pas forcément tout. C'est peut-être parce que je suis une Qantik.

Je vois qu'il tente de se calmer et prendre sur lui. On dirait qu'il ne veut pas déclencher de disputes, ni de tensions. Ça tombe bien, je n'aime pas les conflits.

- Comment prévois-tu les tempêtes dans ce cas ? Si tu dis ça, c’est qu’il y a un moyen. Et toi non plus tu n’as pas peur de voyager seule, sans direction en plus ! Tu ne sais même pas vers quelle ville tu vas. Pourquoi sembles-tu si sure de toi ?

Je lève la tête vers le ciel, en réfléchissant. Je ne connais personne, c'est pour ça que je voyage seule. Et puis, avec mes récents problèmes, je n'ai pas vraiment confiance envers les autres. Oui, ça serait bien de savoir vers quelle ville aller. Pour le moment, je prends la destination vague d'une ville et on verra où j'atterris. Malheureusement, j'ai encore croisé ces Üniks, qui avaient l'air à la recherche de quelque chose, ou quelqu'un. Ces idiots m'ont forcée à faire un détour plus que de raison.

- Pour les tempêtes, il suffit de toujours rester à couvert d'une dune et de lever la tête. Quand du sable commence à voler en masse, il faut se cacher dans le creux de la dune pour minimiser les dégâts. Pour le moment, cette technique marche bien.

Je repense à sa dernière question. Sûre de moi ? Je ne le suis pas, je ne sais même pas exactement quelle est l'histoire d'Origin's et j'ai encore un mal fou à comprendre les relations entre les peuples. Mais bon, je suis commerçante ambulante, moi, le travail, c'est constamment. Il faut forcément que je montre aux autres que je sais ce que je fais, on penserait que je suis incompétente et on tenterait de m'arnaquer.

- Pour la confiance en soi, c'est juste une déformation de commerçant.

Je hausse les épaules avec un air désolé, pour lui montrer que je ne peux pas en dire plus. Après tout, je ne sais pas ce que j'aurais de plus à dire. Je remarque alors que Haku a l'air fatigué.

- Je n’ai pas vraiment besoin d’une cape ; plutôt d’une tente, en as-tu une ?

Une tente ? J'en ai une rudimentaire, petite. Je pose mon sac sur le sable chaud et l'ouvre pour sortir la toile pliée et les tiges qui permettent de construire la structure. Elles font pile poil la taille de mon sac, autant dire que ça ne rend pas le tout très haut.

- J'en ai une petite, mais elle est fiable. Si jamais une nouvelle tempête te surprend, prends soin de te cacher dans le creux d'une dune.

Je remets le sac sur mon dos et prends le kit de la tente. Avec mon sourire commercial, je prends tout de suite un air plus aimable et moins curieux que jusqu'à présent.

- Bien, si tu cherches le confort, tu ne l'auras certainement pas, mais elle est solide et fiable. Elle te suivra tout le long de ton voyage dans le désert.
Je te la propose à trente Daëvas. Ça sera un bon investissement pour plus tard, tu verras.


J'espère que mon prix convient, après tout, je ne peux pas lui demander trop, il risque de refuser. Même s'il est vrai qu'il en a besoin. Mais si je veux me fidéliser un client, autant mettre des prix raisonnables. Par contre, s'il négocie, je ferai attention à ne pas trop baisser le prix, ça c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 149

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Mer 6 Déc - 15:54

Haku note dans un coin de sa tête le conseil d'Ayura. Bien sûr il ne peut pas rester éveillé en plein jour pour remarquer l'arrivée d'une tempête mais il peut assurément s'installer là où le vent tourbillonne le moins fort.
Il perd momentanément son attention quand elle répond à sa deuxième question. Il pense avoir entendu « déformation professionnelle » mais il ne comprend pas en quoi ça empêche de finir englouti par ce désert. Peut-être son état de qantik est la meilleure réponse à ce mystère. La notion de qantik a toujours été floue pour lui. Ce sont des êtres asservis par les üniks, soi-disant nés de rien. Comment est-il possible de naître sans parents ?

Laissant ces interrogations de côté, il presse l'affaire en lui demandant une nouvelle tente. Ce qu'elle fait aussitôt, lui proposant un modèle petit mais supposé fiable. L'anemös ne peut qu'être d'accord. Une petite n'aura que des avantages pour l'usage qu'il compte en faire. L'ancienne était très bien mais elle est perdue désormais. La vendeuse a changé d'attitude, troquant ses yeux curieux contre un sourire commercial.

- Sais-tu de quels matériaux elle est faite pour être aussi solide ?

Ce n'est pas parce qu'il est fatigué, qu’il en oublie son esprit critique et exigeant. Bien sûr qu'il l'achètera. Comme s'il avait vraiment le choix, il a déjà bien de la chance d'être tombé sur une solution de remplacement. Mais il ne rendra pas le travail trop facile à cette débutante pour autant.

- Je veux bien la voir montée, si elle convient je veux l'utiliser au plus tôt. J'ai un--une nuit à rattraper.

Pour la tranquilliser, Haku montre les trente égirs qu'elle réclame et nomme « daëvas ». La tente est assez vite en état d'utilisation, bien placée au creux d’une dune comme elle lui a conseillé. Miu est très intriguée par la structure et y entre. Après une rapide inspection, Haku s'installe à l'entrée. Il retire la cape qu'elle lui a prêté et le lui rend.

- J'imagine que tu préfères rester à l'extérieur pour guetter l'arrivée d'éventuelle caravanes, dit-il d'un ton neutre, comme si se méfier des caravanes était normal. Tu n'es pas une qantik comme je m'y attendais. Et tu as été très gentille avec moi et Miu alors... Je peux peut-être t'aider. Avant que tu partes, je peux répondre à toutes les questions que tu te poses. Je n'ai pas une quantité illimités de monnaie et j'ai encore besoin de chaussures et d'autres choses. Peux-tu me montrer un peu ton stock ?

Ses bras se tendent, prêts à éventuellement agir au cas où elle prendrait son changement de ton pour une menace.


Dernière édition par Haku le Dim 21 Jan - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Originaire depuis le : 07/07/2017
Récits contés : 30

RPG
Âge : 21 ans
Groupe: Hubot
Inventaire: Une petite dague, une pomme (renouvelée régulièrement), un pendentif en forme de soleil et quelques produits pour le commerce

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Mar 9 Jan - 17:11

Même si Haku a l'air fatigué, je vois bien qu'il reste attentif à mes paroles. Bon, ce n'est pas quelqu'un que je pourrai arnaquer. Ce n'est pas mon but, mais quand on tombe sur une personne très crédule, cela permet toujours de se faire quelques sous en plus... Je commence à déplier la toile de la tente pour montrer les piquets qui y étaient cachés.

- Les piquets sont en acier inoxydable, et il s'agit de toile de coton pour le reste. Elle a été traitée pour résister aux intempéries. La toile de coton est un des tissus les plus solides qui existe.

Je pose la tente au sol tout en parlant pour m'emparer des piquets et préparer l'installation de la tente dans le creux de la dune la plus proche de nous. Pendant que je la monte, j'observe le voyageur et son animal discrètement. En effet, on sent qu'il lui manque une nuit, qu'il a dû passer à marcher. Comme ce n'est pas un Qantik, c'est normal qu'il préfère avancer lorsqu'il fait frais. Il doit sûrement profiter du jour et de sa chaleur pour s'abriter et dormir. Sauf que là, manque de chance, une tempête de sable est passée. Ou peut-être, gros coup de chance, si on considère les choses de mon point de vue. Quelqu'un dans l'urgence et la nécessité est presque obligé d'acheter ce dont il a besoin.

Une fois la tente montée, Haku entre à l'intérieur pour étudier son état. Je ne vend pas de la camelote non plus, je tiens à soigner ma réputation dès le début ! Comme je commence à peine dans le métier, il me faut bien donner une bonne première impression. Il me tend la cape que je lui ai prêté et je la récupère. A l'abri dans la tente, il n'en a pas besoin. Je pose mon sac au sol et range la cape à l'intérieur. Pendant qu'il se pose à l'intérieur, Haku m'invite alors à lui poser les questions qui me venaient à l'esprit. Pouvoir en savoir un peu plus sur notre monde au passage pourrait se révéler fort utile. Il va juste falloir la jouer fine.

Je fouille dans mon sac en réfléchissant à d'éventuelles questions. Je sors une paire de bottes adaptées au désert, ainsi qu'un chapeau, une tunique et un pantalon. J'avais prévu d'emmener du matériel spécial pour le désert là où cela est très prisé. Je sors en dernier une carte, que n'importe quel voyageur perdu dans le désert serait prêt à me payer une fortune, j'en suis sûre.

- Pour le moment, j'ai deux questions. D'où viens-tu ? Et pourquoi te rends-tu à Nordkia ?

Normalement, si je suis attentive aux réponses qu'il me donne, je devrais en apprendre plus sur les Üniks, puisqu'ils vivent notamment dans la grande ville où il souhaite aller. Et puis, je pourrai peut-être savoir de quelle espèce il est. Ah, mes connaissances sur ce monde me manquent vraiment, c'est ce que je regrette le plus sur ma perte de mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 149

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Sam 13 Jan - 18:59

L’anemös est heureux d’être enfin délivré de l’emprise du soleil ardent. Installé sur le sol de sa future tente, il écoute les questions de la mystérieuse qantik marchande. Elle, elle reste au soleil, comme si ça ne l’atteint pas alors que sa peau est aussi blanche que celle de Haku. Elle fouille dans son sac et dispose devant lui différents objets pouvant l’intéresser. Elle lui sort une paire de bottes qui n’est assurément pas de confection hybride. La marchande lui montre d’autres vêtements qui ne sont pas un cas d’urgence pour lui. Il remarque un paire de bidules qui ressemble à des lunettes.

- Pour le moment, j'ai deux questions. D'où viens-tu ? Et pourquoi te rends-tu à Nordkia ?

Il doit tout de même dire que s’il a décidé d’être généreux en informations et d’accorder toute sa confiance, il ne s’attendait pas à des questions si personnelles. Le première est la plus facile à satisfaire. Avant d’accorder sa réponse, l’anemös essaye les bottes. Par bonheur elles sont assez grandes et assez large pour lui permettre de les porter même si un peu de rembourrage au bout ne serait pas du luxe. L’intérieur est frais et le cuir est léger.

- Je suis née dans la Sylva, terre de hybrids. Tu ne l’as peut-être jamais vu par toi-même mais tu dois en avoir entendu parler. Autrefois, les qantiks venaient à la lisière et y vivaient même mais aujourd’hui, les hybrids s’en méfient comme de la peste, autant que des üniks, à cause la Purge...

Haku fait une pause pour vérifier si le dernier mot fait réagir Ayura ou si elle connaît déjà tout du dernier conflit interracial. Il repense à son couteau dans sa manche, prêt à l’utiliser si sa confiance s’avérait mal placée. Mais la mystérieuse fille n’a aucun geste belliqueux ou effrayé. Il relève la manche gauche de son manteau pour montrer les plumes fauve et mouchetées qui recouvrent son bras.

- En dépit de ce que je t’ai dit à l’instant, je suis un hybrid, un anemös pour être précis. Ces plumes sont la manifestation de mon totem, l’esprit de la chouette. Et cet esprit me conseille de rencontrer les qantiks avant de chercher à leur nuire. Les informations sont aussi une monnaie d’échange, je te donne des « daevas » mais considère que ce que je te dis a aussi une valeur marchande. Je pense que je prendrai les bottes,
annonce-t-il l’air de rien. Pendant la Purge, les hybrids ont eu peur que les uniks utilisent les qantiks insoumis pour attaquer Nemoto. Alors, ils ont attaqué les premiers et été repoussés. Tu connais Nemoto ? Je n’y suis pas née mais j’en viens. Voilà pour ta première question.

L’hybrid prend la carte apporté par Ayura et désigne la flèche en haut de celle-ci, indiquant « territoire hybrid ». Marquant une pause pour laisser assimiler les informations, il essaye les lunettes de protection teintées et voit le monde en plus sombre, le soleil apparaît comme un point insignifiant qu’il peut fixer sans se brûler la rétine. Ses yeux se relâchent.

- Je vais te prendre les lunettes aussi ! Je crois savoir à quoi elles servent.

Il peut mieux détailler la figure juvénile de son interlocutrice et l’expression de son visage.

- Pour la deuxième question, tu peux en deviner une partie. Nordkia m’intéresse car c’est là qu’y vivent les dockers. Je veux les rencontrer même si je sais que c’est difficile. En me fondant parmi eux, je pourrai les comprendre et me faire une vraie opinion sur eux. Puis leur parler.

Comme ça lui fait drôle d’énoncer ses projets à voix haute, de les confier à une personne tolérante.

- Tu comprends, je n’étais pas à la Purge. À mon village, il n’y a jamais d’autres originaires que des hybrids mais je sais que les dockers de Nordkia sont des gens fiers et heureux de pouvoir croquer la vie à pleines dents. Ça je le sais.

Et par « je le sais », entendez par là qu’il les a déjà côtoyé brièvement et que ces qualificatifs sont les premiers qui lui viennent en tête dès qu’il s’agit des habitants de Nordkia, la ville souterraine.

- D’autres questions, Ayura ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Originaire depuis le : 07/07/2017
Récits contés : 30

RPG
Âge : 21 ans
Groupe: Hubot
Inventaire: Une petite dague, une pomme (renouvelée régulièrement), un pendentif en forme de soleil et quelques produits pour le commerce

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Jeu 1 Fév - 12:24

Haku essaie alors les bottes, pour voir si elle lui vont. Pendant ce temps, il commence à me répondre. Ainsi donc, il vient de la Sylva. C'est peut-être un des endroits dont j'ai le moins entendu parlé, et que je connais le moins. Mais si son espèce se méfient des autres... Cela pourrait expliquer pourquoi je ne connais que de nom, et encore. Je ne remercie vraiment pas ma mémoire inexistante. Obligée de se baser sur de vagues discussions, ce n'est vraiment pas pratique.

Les informations sont aussi une monnaie d’échange, je te donne des « daevas » mais considère que ce que je te dis a aussi une valeur marchande. Je pense que je prendrai les bottes.

Je serre la mâchoire, le regard énervé. Il a vraiment trouvé un moyen de ne pas payer ? Je retiens un soupir. J'ai affaire à un client très doué en terme de négociations... Il va falloir que je me méfie de ses coups en douce, il va finir par m'arnaquer. Je viens de me faire avoir une fois, pas deux.

Il m'explique alors ce qu'il s'est passé lors de la "Purge". J'ai déjà entendu ce nom quelque part, et il vient une nouvelle fois de me prouver qu'il s'agit bien de la dernière guerre ayant eu lieu sur Origin's. S'il prend le temps de m'expliquer, c'est qu'il doit se dire que je ne connais pas. Il ne faut pas que je me trahisse et que je montre que je ne sais rien. Je dois faire attention à toutes mes expressions.

Je regarde les plumes sur son bras. L'esprit de la chouette qui le guide ? Je vois mal un esprit d'animal guider qui que ce soit, mais bon, je n'y connais rien en croyances, alors je n'ai rien à dire dessus. Je me demande comment ça fonctionne, par contre. Un esprit, lié à la culture hybrid, qui lui indique d'aller vers ceux dont son espèce se méfie ? Voilà qui est original. Mais au moins, j'aime bien cet esprit. Le pousser à se faire sa propre opinion. S'il le conseille vraiment, il dit des trucs bien. Et sinon, son inconscient est intelligent. Après tout, moi, sans ma mémoire, j'ai l'avantage de ne pas vivre sur les préjugés. Je préfère voir par moi-même pour me faire mon avis. Je trouve que c'est ce qu'il y a de mieux.

Je l'observe mettre les lunettes de protection contre le soleil, et le voit se détendre. Je retiens un sourire. J'ai tendance à oublier que cela peut être douloureux, si l'on est pas un Qantik. Et encore, même moi cela me provoque une petite gêne. Création proche de la réalité, hein. Heureusement que l'on m'a tout de même doté de résistance. Cela a l'air sacrément pénible de devoir utiliser tout cet équipement pour ne pas être mal.

Je l'écoute finir ses explications. Lui aussi pense qu'il vaut mieux voir par soi-même, on dirait. J'aime bien sa façon de pensée. Quelque chose me dit qu'elle ne colle pas du tout avec la pensée générale des hybrids, mais ce n'est pas plus mal. Les dockers de Nordkia sont des gens fiers et heureux, hein... Pour quelqu'un qui vit dans un endroit où l'on méprise Üniks et Qantiks, il m'a l'air de connaître bien des choses positives... Voilà qui est étrange.

- D’autres questions, Ayura ?

Je fronce les sourcils. Si c'est pour qu'il tape dans mon stock gratuitement, non merci ! Je m'assois pour réfléchir un peu. Peut-être qu'en rusant, c'est à dire, sans vraiment poser de questions, je pourrais en savoir plus...

- Donc, si les hybrids sont méfiants à ce point des qantiks, ce n'est pas une bonne idée d'aller à la Sylva, même pour le commerce. Voilà qui baisse mon nombre de clients potentiels. Il me reste donc Anathorey et Nordkia à visiter. Si j'ai bien compris, Nordkia est une ville plutôt accueillante, comme leurs habitants vivent leur vie à fond. Mais Anathorey...

Je ne connais rien sur les grandes villes, à part la Cité Neutre. Tout ce que je sais, c'est que les qantiks se méfient des üniks comme de la peste. Et c'est bien normal. Mais si je peux savoir dans quelle ville se trouvent principalement ceux qui achète les qantiks, je saurai où ne pas aller avant d'être vraiment prête. Autant dire qu'il me faudrait trouver des alliés ce jour-là. Au vu de ma dernière rencontre avec les üniks, j'ai moyennement envie de retenter une expérience de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Haku

Originaire depuis le : 19/09/2016
Récits contés : 149

RPG
Âge : 18
Groupe: Anemös
Inventaire: Un arc, des flèches, un couteau de chasseur, un appeau à raton-laveur, un ruban proctecteur, un maillot anti-chaleur, un papier magique et une petite renatsu

MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   Dim 4 Fév - 20:22

La petite marchande fronce les sourcils quand il lui demande si elle a d’autres questions à lui poser. Peut-être son ton ou le choix de ses mots l’a contrarié d’une quelconque façon. Elle s’assoit, pesant bien ses mots. Malgré ce nuage, il est totalement rassuré face à elle. Elle n’est pas une guerrière et encore moins une ennemie. Son arme de chasse peut rester dans sa manche un bon bout de temps.

Grâce à ses explications, la pauvre qantik réalise qu’elle ne peut pas se promener comme une fleur dans la terrible Sylva. Haku se mord les lèvres, son travail d’éclaireur exigeait même de lui qu’il tue les qantiks et üniks isolés assez fous pour approcher la périphérie de son village – ce qu’il n’a heureusement jamais été amené à faire. Comment son entourage réagirait-il en apprenant le projet insensé qu’il est en train de commettre ?

- J’ai bien peur que tu ne passes pas l’Orée du bois. Je ne sais pas si Nordkia est si accueillante que ça mais si tu sais te rendre utile, comme partout, ça devrait aller. J’espère ! Pour Anathorey, je ne peux pas te répondre. Je sais très peu d’informations sur cette ville. Elle sera ma prochaine étape si celle à Nordkia se passe bien.

En disant cela, ses paupières se ferment un court instant. Il lutte contre le sommeil, maintenant que sa vie n’est plus instamment menacée, c’est plus difficile.

- Je sais juste ce qu’on m’a raconté, que c’est la ville de la classe dirigeante et « supérieure » des üniks. Mais… Je pensais qu’en tant que qantik de la Citée Neutre tu serais un peu plus au courant. J’ai même cru comprendre que les qantiks « libres » formaient un groupe soudé. Les tiens ne t’auraient pas laissé vadrouiller sans un minimum de renseignements, non ? J’imagine que la vie est plus compliqué que ça...

Finalement, ici ou de l’autre côté du désert, c’est pareil. Les aînés interdissent aux jeunes de sortir de la zone sécurisée parce que c’est dangereux et c’est tout. La personne en face de lui boit ses paroles comme si elle avait soif d’apprendre et de vivre. En cet instant, ils sont tous les deux dans la même situation, seuls en plein univers inconnu. Il garde ce sujet de réflexions pour plus tard et paye son dû à la jeune marchande.

- Tiens, voici tes o-Ne, dit-il en tendant un peu plus que le prix de la tente. Désolé, comme je t’ai dit : je ne peux guère me permettre de donner plus, j’ai encore besoin d’un peu de réserve pour mes dépenses sur place. J’ignore un peu comment subvenir à mes besoins là-bas. Si je n’y arrive pas, je devrais peut-être revendre la tente. Pour le désert je ne m’inquiète pas beaucoup. À la nuit tombée, je saurai vers où aller et je connais quelques astuces.

Après tout, il a déjà une fois traversé le désert et les éclaireurs échangent volontiers leurs secrets entre eux. En parlant de nourriture, il s’interroge sur le régime alimentaire de cette qantik. Il aimerait beaucoup en savoir plus sur elle, même si les questions seraient un peu indiscrètes, son histoire l’intrigue. Ayura ne semble pas souffrir de son rigoureux voyage, mais étrangement, il la sent perdue. Elle représente sa première rencontre en dehors de la Sylva, ce serait dommage d’en finir aussi vite.

- Rien à voir mais… je serai ravi de t’accompagner jusqu’à Nordkia. On pourrait bavarder ensemble plus longtemps si tu veux.

Quelle que soit sa réponse, il le prendra bien. Elle n’a peut-être pas envie d’être ralentie par quelqu’un qui ne peut pas voyager sous la chaleur étouffante. Miu – qui a jusque là flairé sans gêner – juge le moment opportun pour se frotter contre les jambes de la qantik.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]   

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre d'un client inhabituel [PV Haku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Problèmes liés à la demande d'envoi d'informations du client DOFUS
» Fiche Technique de Haku D. Byakko
» Le client se plaint
» plantage lotro client au Rohan
» [Jour 4] Un réveil inhabituel - pv : Rome et Masque
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sidhe
 :: Le No man's land
-