AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

L'or des rivières Eraclea [PV:Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Explorateur de savoir (Yuusuke)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Erudit
Inventaire: Deux bagues ~~ Deux carnets ~~ Un paquet de cigarette réinventé

MessageSujet: L'or des rivières Eraclea [PV:Alec]   Ven 28 Fév - 16:05



Il y avait tellement de choses dans ce laboratoire, un savoir, un matériel d’expérimentation et tout autre objet utile à un scientifique. Malheureusement, Yuusuke savait qu’il ne pouvait rester ici, il devait découvrir le monde. Lire les découvertes d’un autre est passionnant mais il est mieux de les découvrir soi-même.  Il prit son manteau, inséra ses deux carnets dans les poches intérieurs et contempla son paquet de cigarette. *Depuis quand me suis-je mis à fumer ?* pensa-t-il. Alors qu’il avait quitté sa famille, il avait essayé pour la première fois. Il avait ressenti un sentiment de bien-être apaisant, avant de tousser, s’étouffer et cracher ce mauvais gout. Bien qu’il n’aimait pas la saveur, les effets lui étaient profitable.

Certaines fois, le manque de combat agissait comme une drogue et il lui fallait quelque chose pour le calmer. Faisant travailler son cerveau de scientifique, il inventa un objet qui pourrait lui servir. Il ressemblait à un paquet de cigarette lambda, mais l’intérieur était robotisé. Il suffisait d’une seule cigarette pour commencer le travail. Le robot la dépouillait, prenant tous les éléments qui se trouvaient à l’intérieur, il les stocka dans un compartiment. Le tube a été retravaillé pour ne pas mettre en danger les autres aux alentours. Le filtre quant à lui était modifié pour changer le gout. A partir des matériaux que le possesseur stockait dans le paquet, le robot fabriquait une vingtaine de cigarette. L’intérêt de cette invention était d’amoindrir les dangers et d’améliorer le ressenti.  

L’heure du départ était arrivé, non sans une certaine émotion, il quitta cet endroit qu’il adorait. Il ne savait pas par quoi commencer, il n’avait qu’un seul but mais qui pouvait s’effectuer sur le long terme. Il marchait tranquillement dans Anathorey, perdu dans ses pensées une seule question le hantait. Que devrais-je faire ? Vouloir partir à l’aventure était une chose admirable, mais le faire sans préparation était une stupidité. Il croisa plusieurs personnes, il avait retenu les visages mais n’y prêta pas attention. Il ne répondait pas aux questions qu’ils lui étaient adressées.

Il passa dans une ruelle sombre, un groupe semblait se réunir à un endroit. En réalité, il s’agissait de trois personnes qui frappaient une autre. La vue de cette situation ouvrit des désires qu’il ne pouvait contrôler. Sans réfléchir, il fonça dans leur direction et en paralysa un avec un coup net sur la nuque. Les deux autres ont fait volteface, en un point bien précis, son premier opposant ne pouvait plus bouger ses bras. Le deuxième venait de prendre la fuite, Yuusuke sortit une cigarette et tira une latte. Un gout de fraicheur envahit sa bouche, il avait mis des extraits de menthe dans son paquet. Se calmant petit à petit, la victime alla le voir avec un grand sourire.

« C’est vous qu’il me faut ! J’ai besoin de vous ! »

Le regardant avec un air blasé, il lui expliqua qu’il avait une mission mais qu’il lui fallait deux personnes pour la mener à bien. L’emmenant au centre de la ville, il passa une annonce avec une voix bien portante. Ce vieil homme barbu était assez enveloppé, mais il avait une élocution à couper le souffle.

« Messieurs, Mesdames approchez ! J’ai en ma possession le moyen de faire de vous, quelqu’un de célèbre ! Pour les plus démunis, cette aventure pourrait vous apporter une richesse à rendre jaloux les nobles ! Il ne reste qu’une place pour participez, mais il va falloir passer un test. Vous voyez le jeune homme à côté de moi, il suffit de le battre ou d’avoir le même niveau ! Mettez-vous en file, et que le meilleur gagne ! »

La première pensée de Yuusuke était, « Mais quel enculé ! ». A peine avait-il eu le temps de finir sa cigarette, que son opposant l’attaqua. Le maitrisant très rapidement, beaucoup eurent un semblant d’hésitation. Allait-il passer sa journée à se battre ? Il espérait trouver son partenaire très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: L'or des rivières Eraclea [PV:Alec]   Ven 28 Fév - 20:38

Alec marchait, encore et toujours. Il n’avait pas changé de son but premier : en chercher un ! Plus sérieusement, il avait quitté les enfants de Nordkia avec qui il avait passé un moment « agréable » même si sa rencontre avec quelques Üniks adultes avait ajouté un peu de piment. Finalement, il s’était de nouveau retrouvé seul, à errer sans vraiment savoir où aller, ayant en prime oublié la raison qui l’avait mené sur ces terres : retrouver son créateur et lui poser quelques questions ! Remontant petit à petit, il avait fini par quitter les ghettos, non sans passer par les quelques quartiers de maîtres et les observer, bien des souvenirs ressurgissant alors. Il avait ici découvert une notion assez singulière et ne pourrait l’oublier, que ce soit la définition de celle-ci ou la dissection de l’Ünik lui ayant permis de mettre un mot sur cette sensation. Il avait passé un moment « Jouissif » qu’il n’oublierait jamais, ou plutôt qu’il ne comptait pas virer de son système avant un moment, pas avant qu’il trouve quelque chose de bien plus fort qu’il pourrait quantifier, au point que « jouissif » en devienne obsolète.

Il marcha longuement, faisant tourner plusieurs processus sur des problèmes relationnels, émotionnels et, avec grande prudence, des questions existentielles. Toutefois, bien qu’il savait celles-ci dangereuses de par leur nature paradoxale – et les bugs sévères qu’elles causaient aux IA – il prit le risque de tenter, espérant peut être que les nouvelles données alimentées par les dernières rencontres puissent l’aider à en tirer de nouvelles conclusions, autres que des paradoxes menant à la création de solveurs récursifs menant … A un bon vieux reboot ! Il eût cependant la chance de ne pas y faire face, le Qantik ayant tué tous les processus inutiles lorsqu’il se retrouva à l’orée d’une autre grande ville.

Bien évidemment, sa curiosité l’incita à passer les grandes portes et, avec son apparence typique d’Ünik bien portant, personne ne vint lui chercher des noises. Il fallait dire qu’il avait eu la bonne idée, depuis quelques temps, de porter une écharpe en toile passée autour de son cou, couvrant ainsi son tatouage qui dépassait parfois, lorsque l’on tirait sur son haut. Préférant parcourir les lieux de long en large plutôt qu’en travers, il s’aventura ainsi dans les plus bas quartiers en premiers. Bien que n’importe qui aurait aisément pu comparer ces lieux à Nordkia et considérer que la vie semblait bien meilleure ici, Alec lui constata que tout s’y ressemblait. Des enfants, des adultes, des confrontations et de la discrimination, en groupe inégaux bien évidemment !

Soudainement stimulé par une voix surplombant les autres et pourrissant littéralement son processeur audio, le Qantik re-calibra ce dernier pour que les signaux électriques transmis ne risquent plus de le faire disjoncter. Ne comprenant pas l’intérêt de la « célébrité » ou de la « richesse », il fut néanmoins curieux de voir les réactions des êtres vivants face à ces mots. Il avait d’ailleurs pu attester que prononcer les mots « Gagner » et « Sexbot » à un Ünik ayant l’entrejambe proéminant menait à une baisse considérable de la méfiance et parfois à une mort certaine ! Observant que les mots de l’homme avaient suffi à déclencher une bagarre parfaitement inégale, il s’approcha un peu plus, non pas pour faire la queue, mais dans le dos du petit gros qui semblait se satisfaire de la situation actuelle.

Cela lui rappelant étrangement des adultes de Nordkia, il ne lui en fallu pas plus pour passer à l’action. Son raisonnement était simple : si l’instigateur était neutralisé, alors personne ne pourrait prétendre à ce que celui-ci avait promis et les adversaires perdraient tout intérêt de se battre. S’il avait raison, celui qui se fatiguerait forcément à un moment où à un autre serait de nouveau à égalité face à ses assaillants, en quelques sortes. Une fois arrivé derrière le type, il usa de « surprise » et lui tapota l’épaule pour le faire se retourner. Complètement insensible au sourire que celui-ci arborait, Alec le chopa à la gorge et parvint à le soulever de telle sorte que ses pieds touchent à peine le sol par leurs pointes, puis lâcha avec une neutralité absolue, qui lui était plus que caractéristique « Il y a deux façons de mettre fin à ce combat inégal. Soit vous demandez à ceux que vous avez convaincu de cesser toute action, soit je brise votre nuque, ce qui vous laissera dans un état de mort permanente, incapacitant assez vos capacités de communications pour que les ennemis de cet homme n’aient plus aucun intérêt de combattre. Quel est votre choix ? »

Se rappelant seulement au bout d’une dizaine de seconde qu’il était certainement judicieux de desserrer son emprise pour que le type soit en mesure de parler, il relâcha un tantinet son étreinte, toujours aussi patient. Après tout, lui avait tout son temps, le type à moitié étranglé en revanche risquait de perdre quelques facultés mentales – ou sa propre vie – d’ici peu, si d’aventures il tardait à l’ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Explorateur de savoir (Yuusuke)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Erudit
Inventaire: Deux bagues ~~ Deux carnets ~~ Un paquet de cigarette réinventé

MessageSujet: Re: L'or des rivières Eraclea [PV:Alec]   Mar 4 Mar - 23:41


Ils arrivaient les uns après les autres, Yuusuke n’en pouvait plus. Bien qu’il les maitrisait facilement, son endurance était plutôt faible. Il pensait que plus de la moitié était passé, mais il se trompait. Une large file d’attente était encore présente, il n’en voyait plus la fin. Heureusement pour lui, ils n’étaient pas intelligents et n’avaient pas pensée à venir tous en même temps. La fatigue se faisait sentir, ses bras devenaient lourds et son corps bougeait de moins en moins vite. Au rythme où allaient les choses il n’allait pas tenir longtemps. Il avait appris son style de combat dans les livres, mais il n’était pas adapté pour autant d’adversaire.

Chaque coup devait être précis. Lors d’un contact avec un point vital, le choc devait être violent ce qui pouvait affaiblir son utilisateur sur le long terme. Ses mains tremblaient, il l’avait trop utilisé. Des gouttes de sueurs tombaient sur le sol, il venait d’enchaîner une vingtaine de combats. Ses opposants avaient remarqué sa faiblesse et redoublèrent de férocité. Il se demandait ce que pouvait penser le vieux, pourquoi avait-il lancé ce combat idiot contre lui. Une chose était certaine, il voulait cette richesse dont il parlait.

Alors qu’il se voyait déjà en train de manger le béton, un événement inattendu arriva. Une personne apparu sur le champ de bataille et attrapa le vieux en l’étranglant. Il lui laissa un ultimatum, il devait arrêter le combat inégal où il allait mourir. Ainsi, il n’était pas intéressé par la récompense ou la notoriété ? Quel étrange homme. Yuusuke n’en revenait pas, quelqu’un qui ne voulait ni richesse ni popularité existait vraiment ? Son regard se porta sur cet inconnu, il était plus petit de quelques centimètre mais il ne voulait pas s’y intéresser. Après tout le physique d’un homme ne le captivait pas du tout.

La principale question qu’il se posait, était de savoir pourquoi il avait agi de cette manière. Etant donné qu’il parlait des personnes convaincues, il avait dû assister à la scène, qu’avait-il à y gagner ? Il voulait garder un œil sur lui, il avait l’air dangereux. Qui pourrait soulever un homme de ce gabarit aussi facilement ? Il avait l’impression qu’il pouvait le tuer juste en claquant des doigts. Pour faire passer son message plus en profondeur, il ne relâcha pas de suite son étreinte. Yuusuke voyait son moyen de devenir riche disparaître petit à petit. Les combats avaient cessés pour assister à l’accrochage, il en profita pour lui parler.

« Avant de le massacrer laisse-le donner des informations sur sa méthode. » Il s’adressa à présent au vieux, « Tu as intérêt à tout nous dévoiler ! »

Ayant l’impression que son étreinte se relâchait, l’homme parla sans hésiter.

« Il s’agit d’une mission. J’ai en ma possession une carte qui conduit à une rivière. Dans celle-ci se trouve autant d’or que vous ne pouvez imaginer. »

Mettant sa main droite dans sa poche, il accrocha en un éclair un bracelet autour du bras de son agresseur. Derrière son ricanement, il expliqua d’une voix forte pour que tout le monde puisse entendre.

« La carte est caché à l’intérieur du bracelet ! Il ne peut s’ouvrir qu’avec une vérification ADN et vocale. Le plan est à vous si vous pouvez me le rapporter ! »

En une fraction de seconde, la meute se rua vers lui. Il ne fallait surtout pas que l’inconnu le tue, on avait besoin de lui. Yuusuke avait décidé d’aller à cette fameuse rivière et pour cela, il devait récupérer ce bracelet. Son état de fatigue ne lui permettait pas de l’emporter, il ne lui restait qu’une solution… Faire équipe avec lui. Se rapprochant de son futur coéquipier, il était prêt à le défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: L'or des rivières Eraclea [PV:Alec]   Mer 5 Mar - 1:12

Lançant des processus prévisionnels à la volée, Alec avait à peu près tout prévu, à peu près … La fourberie n’était pas un paramètre qu’il avait pris en compte, encore moins la technologie utilisée par ce type pour tous les berner. Bien qu’il avait pris la peine de donner suite à l’ordre lancé par l’inconnu, le Qantik n’en était pas pour autant prêt à lâcher l’autre si facilement, trop de paramètres entrant en jeu. C’est alors que l’Ünik, malgré l’état aussi peu engageant que désespéré dans lequel il était, continua son charabia, qui n’intéressait Alec que par le mot « imaginer ».

Le concept de dépasser l’imagination lui semblait bien compliqué, car par définition, l’imagination était infinie. Alors comment quantifier l’imagination, de la sorte à trouver quelque chose pouvant la dépasser ? Le Qantik se mit à réfléchir, encore, toujours, au point que ses autres processus plient petit à petit sous le paradoxe qui était en train de naître en son système. C’était un peu comme dire « combien vaut exactement Pi plus un ? », il n’y avait pas de réponse en soit, pas dans un domaine fini en tout cas et une machine ne pourrait jamais cerner cela, pas sans tester d’infinies solutions et saturer son système. Ce bug montant permit à l’autre de se libérer un peu plus de l’étreinte d’Alec, au point de se mouvoir sans en ressentir de douleur – ce qui n’aurait franchement pas été possible avant, le pauvre se serait sûrement pété les cervicales en passant, à cause du déséquilibre principalement, ou peut être parce qu’il l’aurait vraiment tué …

C’est alors que les capteurs de toucher du Qantik l’informèrent dune collision avec un élément aux propriétés inconnues du nom de bracelet, qui prit soudainement la priorité sur le reste et le sauva d’un joli bug cérébral, le pauvre étant bien parti pour définir avec précision quelque chose dépassant l’imagination ! Percevant les mots que l’autre avait prononcés, Alec eût une montée de quelque chose qu’il avait ressenti quelques temps auparavant et qui le perturba. Ne sachant gérer ces pulsions de « colère » mais tentant de respecter le vœu de celui qu’il avait aidé comme il le pouvait, il ne trouva qu’une seule solution : relâcher le criard. Celui-ci sembla s’en faire une joie et profita de la ruée vers eux pour prendre ses distances et assister au spectacle.

Devant les ennemis potentiels, le bracelet qu’il ne parvenait pas à analyser, son unique allié dont les signes vitaux ne laissaient aucun doute sur son état de fatigue et la fourberie de l’autre qu’il prenait maintenant en paramètre, Alec lâcha à son coéquipier, de sa voix toujours aussi impassible, malgré la situation qui aurait pu prêter à la panique, ou à l’exaspération « Les probabilités de hacker le bracelet sans le détruire, avec mes capacités, sont de 5% dans un environnement hors combat. La probabilité actuelle de réussir sans l’aide du commanditaire de la mission, dans la situation actuelle, est de 0.01%, considérable comme nulle. Deux choix sont alors possibles. Le premier est de vaincre tous les ennemis sans subir de dégâts lourds, avec une chance de réussite de 15 %. Le second choix est de s’attaquer directement au commanditaire, s’il n’y a pas d’intérêt, alors il n’y aura pas de combat supplémentaire. »

Réfléchissant un instant, il fixa alors l’inconnu dans les yeux et rajouta « La méthode la plus efficace est que je fasse diversion, mon endurance étant plus élevée que la vôtre. Retrouvez le commanditaire, mettez-le hors d’état de nuire sans vous attaquer à ses fonctions vitales utiles, soit ses organes vocaux et son système respiratoire. Les probabilités qu’il plie sous la menace et la torture sont de 90% ... »

Avant même de remarquer qu’il s’était mis à parler de façon bien différente de son habitude – et qu’il venait, en passant, de trahir sa nature auprès de son coéquipier – un premier ennemi se jeta sur lui, tentant de lui choper le bracelet sans même faire attention au reste. S’inspirant du style de combat de son équipier et des mouvements d’auto défense qu’il avait en mémoire, il ne fallu qu’un seul coup rapide pour le mettre KO, ce qui parvint à refroidir les plus pressés, mais pas les autres téméraires qui eux se jetèrent à plusieurs sur lui, chose qu’Alec ne pouvait en revanche pas gérer aisément. Il ne restait pour lui qu’à espérer que l’autre ne laisse pas le commanditaire le faire tourner en bourrique et qu’il fasse cesser rapidement cette mascarade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Explorateur de savoir (Yuusuke)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Erudit
Inventaire: Deux bagues ~~ Deux carnets ~~ Un paquet de cigarette réinventé

MessageSujet: Re: L'or des rivières Eraclea [PV:Alec]   Sam 22 Mar - 16:11


Yuusuke analysa calmement la situation. Ils étaient deux contre beaucoup d’ennemis, combien étaient-ils ? Une vingtaine ? Une cinquantaine ? Il y avait plus de personne qu’au début. Il était clair qu’ils ne pouvaient pas tous les vaincre sans difficultés. Ce qu’il fallait était un plan, une ruse. Un seul détail les intéressait, ce fameux plan. Le scientifique prit en considération son état physique, en poussant ses limites au maximum, il pouvait se faire un tiers des personnes. Est-ce que son coéquipier pouvait s’occuper des autres ? Il ne connaissait pas ses capacités, cette variable était trop importante pour l’ignorer. Que fallait-il faire ?

Son allié l’avait écouté et relâcha le vieux. Au même instant, ce dernier prit la fuite pendant que les autres se ruaient vers lui. Yuusuke comprit qu’il voulait se débarrasser d’eux et partir sans se faire voir. Est-ce que cette histoire de carte était bien réelle ? Il se rapprocha de son partenaire, il devait se mettre en accord sur qu’il devait faire. Soudainement, l’inconnu entama la discussion d’une façon plutôt étrange. Il parlait avec des pourcentages et avec des étapes bien précises. Ça lui rappelait l’ordinateur qu’il avait utilisé pour analyser les marques sur sa bague.

Yuusuke venait d’avoir un déclic, il n’y avait que deux types de personnes qui pouvaient parler de la sorte. Un scientifique qui avait l’habitude de la recherche, et un ordinateur. Comme il n’avait jamais rencontré de Qantik de sa vie, il ne pouvait savoir laquelle des deux options étaient la plus juste. Reprenant ses esprits, il remarqua que l’homme mystérieux le regardait dans les yeux. Son regard n’était ni chaud ni froid. Il n’exprimait rien, juste du vide. Le scientifique aimait comprendre son entourage à l’aide des émotions caché dans l’œil de ce dernier. Cette fois-ci, il en était incapable. Il avait entendu dire que certains scientifiques bridaient leurs sentiments pour avoir plus d’intelligence. En utilisant une partie de cerveau en moins pour des détails, la réflexion est plus rapide qu’à l’ordinaire. Le doute était toujours présent, sa fatigue ne l’aidait pas à réfléchir comme il le ferait habituellement.

Son coéquipier proposa un plan qui selon lui était le plus efficace. Le but était qu’il fasse diversion pendant que Yuusuke s’occupait du vieil homme. Il vrai que c’était la meilleure façon de faire, mais il avait encore des doutes à son sujet. Une personne lança une attaque contre lui, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il en avait déjà finis. La surprise était à son rendez-vous, il avait imité le Kuatsu. Bien qu’il n’avait pas visé avec précision un point vital, il était très proche. Toutefois, sa force avait rattrapé ce détail. La crainte n’était plus présente, il avait le don de taire toutes les hésitations le concernant. Il ne lui restait plus qu’à s’occuper de sa mission.

Ramassant son manteau qu’il avait enlevé pour se battre, il effaça sa présence et enfila sa capuche. Alors qu’il attira l’attention, le but de Yuusuke était de devenir invisible. Il devait se calmer, devenir une personne lambda qui passerait inaperçue. Mettant les mains dans ses poches, il alla au milieu de la foule pour se frayer un chemin. Personne ne le remarquait, il fallait dire que son partenaire attirait plutôt bien l’attention. Il apercevait le fuyard au loin, ce dernier le remarqua car il s’était trop précipité. Il commença à courir, le scientifique en fit de même, il n’était qu’à quelques mètres de lui mais ses jambes le lâchaient peu à peu.  Il ne lui restait plus qu’une seule solution pour l’attraper. Il regarda en arrière pour vérifier que son partenaire ne pouvait pas le voir.

Ramassant une pierre sur le sol, sa main gauche la recouvrait entièrement. En se concentrant, il créa un portail de sortie. Ses portails étaient invisibles à toutes personnes qui ne pouvaient utiliser ce Dzêta. Analysant la distance qui les séparait, il lança la pierre qui fila droit vers lui. Il l’avait envoyé de façon qu’elle arrive sur son côté gauche sans le toucher. Yuusuke s’approcha en direction du mur et créa un portail d’entrée avec sa main droite. Se mettant en position comme à la boxe, il attendait un moment précis. Quand la pierre était à hauteur de la tête, il envoya son poing dans le mur, il traversa le portail pour réapparaitre sur la pierre. Il frappa au niveau de la tempe, ce qui eut pour effet l’évanouissement du vieux.

Arrivant vers lui, il utilisa le Kuatsu pour le réveiller. Ce dernier ordonna à tout le monde d’arrêter car il avait trouvé les deux personnes qu’il recherchait. Il ne lui restait plus qu’à parler de cette fameuse mission et de s’y rendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: L'or des rivières Eraclea [PV:Alec]   Mer 21 Mai - 17:03

Coup après coup, Alec se défendait, comme il le pouvait. Il aurait été plus avantageux pour lui de se trouver en position d’attaque, mais entre ce que l’on veut et ce que l’on peut obtenir … Il y avait un peu trop d’ennemis pour qu’il arrive à ses fins ! Aussi, il se contenta d’optimiser au mieux l’utilisation de son énergie, faire en sorte d’éviter tout mouvement inutile et surtout, se forcer à ne pas user de petites décharges électriques pour assommer ses ennemis. Certes, cela aurait été bien avantageux : pas besoin de taper trop fort, moins de risque d’endommager de façon permanente le corps de chaque assaillant et une mise KO bien plus rapide. Toutefois, cela impliquait aussi un risque non négligeable de briser le bracelet et détruire les informations dont son coéquipier semblait tant se soucier.

Le temps passa plutôt vite, le Qantik n’ayant guère le temps de s’ennuyer. Seulement, ne trouvant là aucun « plaisir » à devoir essuyer des slaves de coups donnés par des êtres avides de richesse et de célébrité, il n’était pas non plus contre le fait que cette situation trouve rapidement une fin. Et à son plus grand bonheur – dommage qu’il n’ait pu en profiter pleinement – son vœu fut exaucé. Une voix connue, en menant cependant moins large que précédemment, hurla quelque chose du genre « STOP ! » puis une explication baragouinée dans un langage modifié par la peur. Peu enclin à se laisser abattre si facilement, quelques abrutis téméraires tentèrent de s’attaquer au Qantik, mais étant les derniers et surtout les seuls ennemis, il fut bien plus aisé pour la machine de les mettre à terre.

S’approchant du type – qui avait en passant perdu de sa superbe, peut être que ça lui apprendrait la vie d’ailleurs – et de son coéquipier, Alec demanda, sans la moindre trace d’émotion même si une certaine impatience s’était emparée de lui « Auriez-vous l’obligeance de retirer ce bracelet et nous faire part de votre plan ? Vous seriez gré de vous hâter, la probabilité que quelques assaillants tentent d’obtenir indirectement des informations en s’attaquant directement à vous devient fort élevée. » Certes, ses derniers mots étaient du bluff en paquet de dix, mais personne ici ne viendrait remettre sa parole en doute … Il l’espérait du moins, car d’après ce qu’il avait vu, les gens semblaient tellement attirés par l’appât du gain que son hypothèse avait tout de même quelques chances de devenir une vérité sous peu.

Le type se releva assez vite, s’épousseta sans grand résultat probant et leur marmonna « Suivez-moi, nous serons plus tranquilles par ici … » avant de rejoindre une porte en bois qu’il ouvrit à l’aide d’une grosse clé. Une fois ses invités entrés, il referma la porte puis la verrouilla. Attrapant sans autre sommation le poignet d’Alec, il marmonna un code incompréhensible, comme chuchoté à l’attention du bracelet, qui se détacha. Il posa ce dernier sur une petite table et, après quelques autres mots formels, du bracelet émana de la lumière, qui devint rapidement une sorte d’hologramme.

« Que savez-vous des rivières d’Eraclea ? » Comme intéressé et aussi impatient d’avoir une réponse, le type fixa le Qantik qui afficha un regard aussi vide qu’à son habitude, sans prononcer un traitre mot. Puis il passa à l’Ünik, espérant sûrement avoir un résultat plus probant. Une fois qu’il eût un semblant de réponse, il profita que ce fût son tour pour sortir sa science et cracher son savoir à qui voudrait bien l’entendre « Il y a une légende associée à ces rivières, qu’il y aurait une immensité d’or cachée quelque part. Personne n’a jamais réussi à prouver que ceci est vrai, jusqu’à aujourd’hui du moins ! Comme vous pouvez le voir … » Il montra une zone colorée sur le plan en trois dimensions « J’ai pu réduire la zone de recherche en me basant sur des écrits que j’ai été le seul à découvrir. Mais mon état m’empêche d’y aller par moi-même pour vérifier, aussi j’ai besoin de votre aide. »

Aussi sec, Alec lâcha « Qu’a-t-on à y gagner ? » - « Trente pourcent chacun de ce que vous trouverez, il est normal que j’ai un plus gros pourcentage, j’y ai passé des années de ma vie après tout ! » - « Maintenant que l’on a ces informations, qu’est-ce qui nous empêche de vous tuer et de partager entre nous deux ? » Le type afficha un regard sadique et passa à chacun un nouveau bracelet, un peu plus gros que le précédent « J’ai configuré ces deux bijoux de technologie pour s’activer si vous quittez la ville et ses alentours, si vous ne revenez pas d’ici quarante-huit heures ou s’ils détectent une quelconque surtension. En cas de problème, l’explosion emportera le bras et le reste du corps dans le néant. Et n’essayez pas de l’ôter, même un Qantik qualifié ne saurait s’en défaire ! » Il avait prononcé les derniers mots en fixant Alec droit dans les yeux, qui comprit par la même occasion que son anonymat était compromis. Ne rajoutant rien de plus, il ignora tout bonnement l’homme et se tourna vers Yuusuke pour lui demander, avec une once d’intérêt dans la voix.

« Si l’on doit faire équipe, puis-je au moins connaître votre nom ? »

[ HRP : Désolé pour le temps de réponse --' ... Et aussi pour la réponse en soi uu" ! Bref, j'ai essayé d'avancer, même si je savais pas jusqu'où aller avec le PNJ. Si c'est trop, pas assez ou que tu as du mal à répondre, n'hésite pas à me le dire, je trouverai bien quelque chose de ... Moins pire xD ! ]
Revenir en haut Aller en bas

L'or des rivières Eraclea [PV:Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins ::  Urban City  :: Les rivières Eraclea-