AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Coincé avec un grosminet [PV: Mao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Explorateur de savoir (Yuusuke)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Erudit
Inventaire: Deux bagues ~~ Deux carnets ~~ Un paquet de cigarette réinventé

MessageSujet: Coincé avec un grosminet [PV: Mao]   Jeu 10 Avr - 22:42



Il était temps pour Yuusuke de faire son rôle de scientifique. Depuis que son aventure avait commencé, il avait rencontré des êtres qu’il n’avait encore jamais vus, des robots. Il savait que ce genre de personne était la création d’Uniks, mais il ne comprenait pas pourquoi ils étaient rejetés. Les deux qu’il avait rencontré ressemblaient à s’y méprendre aux Uniks. Il est vrai que leur façon de penser et de réagir était différente, mais il s’était fait berner par leur apparence. Dans son petit carnet était inscrit tout ce qu’il avait appris sur eux. Il ne cherchait pas à en créer un, mais il se disait qu’il pourrait dans un futur proche les aider.

Yuusuke n’aimait pas ses autres personnes qui s’appelaient collègues. Ils ne pensaient qu’à leur propre intérêt sans penser aux conséquences. Lui était différent, s’il avait quitté son sous-sol, c’était pour apprendre, explorer toutes les vérités cachés du monde d’Origin’s. Son envie de gagner en notoriété avait un but bien précis. Il se disait que si une personne lambda découvrait quelque chose d’intéressant, il voulait être le premier à l’examiner. Il refusait de passer après les autres. C’était pour cette raison qu’il n’avait laissé personne s’approcher des marques qui étaient dorénavant incrustées sur ses anneaux.

De ce point de vu, il était très égoïste. Il ne voulait partager la gloire avec une tierce personne. De par son passé, il avait appris à se méfier des êtres lui ressemblant car il savait à quel point ils pouvaient être malfaisant. De plus, il était très méfiant, chaque information devait être vérifiée par lui. Il ne pouvait prendre pour acquis ce qu’il entendait, à quoi bon être scientifique si ce n’est pas pour se forger sa propre opinion. Il se répétait sans cesse cette phrase dans ses moments de doutes.

Gagner le continent de Silva n’avait pas été une mince affaire. La quasi-totalité des personnes lui avait répondu qu’il était fou de vouloir s’aventurer là-bas. Personne ne voulait emmener quelqu’un à l’abattoir. Selon eux, cet endroit était pour les dépressifs qui voulaient se suicider.  Avec les maigres économies qu’il avait, il avait réussi à traverser la frontière, mais la route était encore longue. La première chose qui le surprenait était la couleur de l’horizon, d’un vert à vous couper le souffle. La végétation était chose rare sur Sidhe, mais en ce lieu, c’était ce qu’il y avait de plus présent.

S’accroupissant tous les dix mètres, il dessina quelques croquis de fleurs dans son carnet. Cet endroit était le bonheur de tout scientifique qui se respecte. Des tonnes et des tonnes de choses inconnues à perte de vue. Yuusuke leva la tête et aperçu une forêt au loin. Il pensait y trouver beaucoup de nouvelles choses à identifier alors il s’y approcha. Il avait laissé son Kokobot sur l’autre continent, il ne voulait pas qu’il lui arrive quoique ce soit. Arrivé à l’entrée de cette forêt, la première réaction qu’il avait eue était de l’admiration. Il était jaloux qu’un endroit aussi beau ne pouvait se trouver sur son continent d’origine.

Alors que Yuusuke était en train de s’émerveiller devant chaque élément, un étrange bruit l’alerta. En se retournant, il faisait face à un gros cochon aux défenses extrêmement dangereuses. Il lui fonçait droit sur lui, le scientifique connaissait tous les points vitaux d’un homme, mais il ignorait ceux des animaux. Dans la plupart des cas, il fallait viser la tempe pour stopper une action de déplacement mais il y avait un problème … Ou se trouvait elle sur ce cochon ? En l’analysant bien, il avait trouvé un point qui pouvait y ressembler, entre son œil et son oreille.

La charge de l’animal n’était pas difficile à prévoir, il la faisait en ligne droite. Un pas sur le côté suffisait à l’esquiver, puis en prenant appui sur sa jambe, il lui donna un bon coup de poing. Sa frappe se fit ressentir dans tout son corps, il avait son bras engourdi et ne pouvait plus le bouger. L’animal n’avait absolument rien eu comme dégâts, il était indemne. Prenant un air dépité, il prit ses jambes à son coup en prenant la fuite.

Il toucha rapidement un tronc d’arbre avec sa main gauche et activa son Dzêta. Un portail de sortie était créé mais il continua à courir. Après plusieurs dizaines de mètres en zigzaguant et à bout de souffle, il se posa contre un autre arbre. Laissant sa main droite le toucher, il activa l’autre partie. Lorsque que le cochon chargea droit sur lui, Yuusuke esquiva sur le côté. L’animal entra dans le portail pour ressortir à l’endroit de la sortie. Il ne fallait pas beaucoup de temps pour que son flair le repère, mais il avait été bien désorienté. Cherchant à garder son avance, il sprinta comme si sa vie en dépendait à travers la forêt.

Tout se passait bien, mais une étrange sensation vînt le perturber, ses jambes ne touchaient plus le sol. Avant même qu’il s’en rende compte, il tomba dans un trou très sombre. Il avait atterrit sur un sol très dur, malgré qu’il soit sous terre, il y avait une bonne luminosité. En levant les yeux il avait remarqué des lucioles qui faisaient office de lampes. Yuusuke avait beau cherché, il ne parvenait pas à trouver l’ouverture qui lui avait permis de venir jusqu’ici. Il était impossible pour lui d’en sortir dans l’immédiat. Son bras étant toujours engourdit, il décida de se poser sur une pierre pour récupérer toutes ses facultés. C’est alors, dans un éclair de lucidité, qu’il se demanda quelque chose…

« Suis-je seul ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Coincé avec un grosminet [PV: Mao]   Sam 12 Avr - 19:01

Les secondes s'égrènent toujours, suivant le flot du temps, et avec elles le heures, les jours... Écoulement du temps qui permet au souvenirs, si douloureux hier, de s'apaiser grâce aux rencontres et aux nouvelles expériences qu'il apporte dans son cortège. Les premiers jours avaient en effet été difficiles. Des cauchemars, des larmes... Et personne n'aurait pu le lui reprocher. L'expérience qu'il avait vécu n'était pas de celles dont on sort indemne. Non, elle était de celles qui laissent des marques, qui vous changent en profondeur. Mais le temps avait fait son œuvre, et aujourd'hui Mao se sentait bien. Tout ses souvenirs avaient pris sens et s'étaient rangés dans sa mémoire, le passé laissant place à un futur qu'il n'aurait jamais cru possible. Lui, l'ancien esclave d'un Unik boursouflé par un égo surdimensionné, libre ? Qui plus est, il avait rencontré ses semblables, les Hybrids et bien qu'il n'ait pas encore retrouvé les traces de sa familles, le félin avait rencontré ce qui pouvait le plus s'y apparenter.

Sur les trace de ses racines Mao avait en effet cherché des Anëmos aux caractéristiques toutes félines et une famille d'entre eux, une famille au cœur sur la main, de ceux qui donnent sans recevoir, l'avait accueilli en son sein. Pour la première fois le jeune homme avait pu découvrir ce qu'était réellement cette chose que l'on appelait famille, découvrir ces liens qui soudaient les gens au delà même des liens de sang...

« … ao ! EH ! M-A-O !!! Maieuh ! Réveilleuh-toi !!! »
La voix stridente qui lui perçait les tympans alors qu'il profitait se son énième sieste quotidienne ? Hana, celle qu'il appelait avec affection sa petite-sœur et qui du haut de ses 8 ans avait juré que « quand elle serait grande elle se marierait avec lui » ! Elle était la fille de Jean et Kaya, ceux qui avaient accueilli Mao comme un nouvel enfant de la famille et aussi celle qui plus que n'importe qui se plaisait à le déranger à chaque fois qu'il tentait de dormir.
« Huuuum... Qu... Aïe ! Mais aïe ! Nan ! Arrête ! »
« Mais je commençais à croire que t'étais mort !!! Tu bougeais plus... »
« … C'est ce que l'on appelle une sieste et, comme je crois que je te le répète assez souvent, pas une raison pour me mettre des baffes ! » admonesta faussement le dormeur.
« Je suis désolé... »
Comme à chaque fois, Mao n'en croyait pas un mot, mais comme à chaque fois l'air contrit qu'elle prenait semblait tellement faux qu'il ne pouvait s'empêcher de rire.
« Comme si j'allais te croire! lança-t-il donc un sourire accroché aux lèvres, au diapason de celui qui s'était épanoui en quelques secondes sur le visage d'Hana. Enfin... C'est pourquoi cette fois ? »
« On va embêter les magos dans la forêt ? Hein, dis, s'teuplait ? »
« Ai-je le choix? »
« Non ! »
« Alors allons-y... » soupira le félin d'un ton contrit démenti par son sourire.
« OUAIS !!! » hurla la jeune fille assez fort pour réveiller tout les dormeurs sur 3km à la ronde.

Une fois les parents prévenus, les deux félins s'enfoncèrent dans la forêt en continuant de se chamailler comme s'ils étaient du même âge (8 ans bien entendu...). Il ne leur fallut pas longtemps pour tomber sur une victime innocente qui ne tarda pas à faire les frais de la malice des frère et sœur. Tels deux chat jouant avec une souris, les deux compères ne laissaient pas à la pauvre bête le temps de comprendre ce qui lui arrivait, virevoltant autour se son corps massif pour lui tirer un poil ou une oreille. Mais un Nago énervé, ça charge ! Et c'était donc à ces instant que les deux démons disparaissaient généralement, s'éclipsant dans les arbres, hors de portée et invisibles tels... des chats. Ensuite ils le suivaient de branche en branche tandis qu'il galopait droit devant lui et quand il s'arrêtait, soit qu'il s'était pris un arbre, soit qu'il était épuisé, les deux gamins recommençaient leur manège. Mais cette fois, les choses étaient différentes.

En effet, la course effrénée du Nago ne tarda pas à croiser le chemin d'un homme. Un homme qui, et Mao vivait ici depuis suffisemment de temps pour le savoir, n'était pas un Hybrids et qui par la même occasion n'avait rien à faire ici... Restait à savoir s'il s'agissait d'un Qantik où d'un Ünik bien que quelle que soit la race à laquelle il appartenait il faudrait se montrer prudent. En temps normal Quantik et Ünik ne s'aventuraient pas à Hoshizora à moins d'être suicidaire. Mais au vu de sa défence, ce ne semblait pas être le cas de ce larron là...

« Hana, rentre à la maison et préviens Jean qu'un Ünik ou qu'un Qantik s'est aventuré dans Hoshizora... Mieux vaut être prudent. »
Mao n'avait rien contre les Qantiks mais malheureusement il savait que certains d'entre eux étaient asservies aux Üniks et bien qu'il ne ressente plus la haine si forte qui le rongeait il n'y a pas si longtemps encore, il ne pouvait non plus se résoudre à leur faire confiance.
Face au sérieux de celui qu'elle considérait comme son grand-frère Hana renonça à se plaindre et reparti d'où ils étaient venus. Tant mieux, pensa le jeune homme qui était persuadé de devoir faire face à une plainte.
* C'est l'heure de la chasse... *
Sortant ses griffes pour augmenter son adhérence, Mao commença sa poursuite à travers branche, observant la moindre réaction de l'homme. Souplement il se mouvait de façon à être totalement invisible. C'était une capacité que Jean lui avait appris et qui leur venait de leur animal totem. Ce n'était pas à proprement de l'invisibilité, juste un moyen de se fondre parfaitement dans leur environnement. Mais de cette manière, peu parvenaient à les repérer.

Alors que Mao se demandait combien de temps l'homme pourrait encore courir, un événement étrange survint. Alors que l'inconnu esquivait une attaque du Nago, celui-ci sembla être absorbé par un arbre avant de réapparaître via le tronc d'un autre... Tout cela ne lui disait rien qui vailles... Mais alors que le félin se demandait s'il devait craindre ou non cet homme, un autre événement survint... Mais celui-ci entachant sérieusement la crédibilité de cette personne...
* Non mais sérieusement, qui peux tomber comme ça dans un trou aussi visible ? * se questionnait Mao qui hésitait entre le rire et l'ahurissement.

« Suis-je seul ici ? »
La voix au timbre étouffé montait du trou dans lequel l'homme venait de tomber.
* Bon, il est temps de tirer les choses au clair... *
Souplement le félin se laissa tomber de son arbre avant de s'approcher du rebord du gouffre sombre. Puis, après une ultime hésitation, fit un pas de plus, se laissant être avalé par l'obscurité. Attentif aux moindre changement de son environnement durant sa chute Mao capta de justesse un son familier lors de cette courte descente : le bruit des quelques portes automatiques que possédait le compte. Ce qui signifiait qu'une technologie semblable avait été installée ici... Une technologie qui n'avait rien à y faire...

Peu de temps plus tard l'Hybrid heurtait le sol avec souplesse. En un regard rapide il embrassa la scène avant de se redresser. Sans chercher à rentrer ses griffes ou à paraître le moins du monde amical il planta son regard brûlant dans celui de l'inconnu qui foulait les terres d'Hoshizora, les oreilles rabattues sur son crâne et la queue ébouriffée.

« Que viens-tu faire ici, étranger à ces terres ? » asséna-t-il finalement sans la moindre chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Explorateur de savoir (Yuusuke)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Erudit
Inventaire: Deux bagues ~~ Deux carnets ~~ Un paquet de cigarette réinventé

MessageSujet: Re: Coincé avec un grosminet [PV: Mao]   Dim 11 Mai - 17:57



Assis sur son rocher Yuusuke examinait les lieux. Il ne devait pas être très loin de la surface, se rappelant du temps de sa chute, il estima sa profondeur à une dizaine de mètre. Sa main se posa sur ce qui lui servait de siège, il grattait machinalement le caillou en réfléchissant. Malgré une bonne luminosité, il ne parvenait pas à voir ce qu’il y avait au loin. Il allait devoir analyser cette grotte, cette idée l’excita, il était heureux de pouvoir faire des recherches.  Il se rappela les écrits de l’ancien scientifique, il disait que les habitants de cette région se nommaient les Hybrids. Ils étaient dangereux, toute confrontation se terminait par la mort dans l’un des deux camps. Yuusuke réprima une grimace, il se demandait si cette version était exacte. Il était curieux de réfuter ou de confirmer cette hypothèse, mais d’un autre côté il avait un peu peur. Il savait de quoi il était capable, mais il ne pouvait prévoir les actions des autres, surtout d’une personne dont il ne connaissait rien.

Perdu dans ses pensées, il examina les murs de la grotte, ils étaient d’un blanc très pur, une roche n’ayant subi que très peu de transformations. Le scientifique s’en approcha doucement, il posa sa main dessus et quand il la retira remarqua une faible pellicule de blanc sur ses doigts. Il grattait un peu la paroi, de la poussière blanche en tombait facilement. Il avait déjà lu ce genre de caractéristique, il fouilla dans sa poche pour un sortir un carnet noir. Ce dernier était crypté en rapport avec le métier de majordome, il y était inscrit tous les savoirs qu’il avait analysés et vérifiés. Il alla dans le chapitre « S’occuper du jardin », il continua la lecture jusqu’au passage qui l’intéressait.

« Lorsqu’on s’occupe du jardin, il faut vérifier qu’il n’y ait pas de poussière sur les éléments imposants et vieux. Si elle s’enlève facilement, il ne faut surtout pas oublier de ne pas porter de tablier blanc. Il ne faut pas calquer son métier avec celui du docker qui […] »


Les souvenirs revenaient petit à petit, une personne lambda ne pourrait pas deviner de quoi il parle. Le jardin faisait référence à la nature, les éléments imposants et vieux aux roches. Il venait de vérifier si en grattant il y avait de la poussière, elle était présente et sa couleur était blanche. Le nom de cette roche était dissimulée autour du métier, le précédant mot était « calquer ». De plus, la majorité des dockers s’occupent de l’aviation, autrement dit, dans l’air. La grotte était imprégnée de calcaire, ça représentait bien le morceau qu’il avait examiné dans le laboratoire.

Le gros caillou sur lequel il s’était assis était différent des parois, il n’était pas blanc mais gris. Aucun résidu ne s’était retrouvé sur ses doigts quand il l’avait gratté. Vu la forme de ses stries, il s’agissait d’un schiste. Il en existe deux sortes, sédimentaire, formé en milieu marin ou métamorphique. La dernière option convenait le plus, il n’y avait aucune trace d’une quelconque source. En regardant le sol, fait de terre, il remarqua que cette roche avait été posée là.  Comme il s’agissait d’une roche métamorphique, il y avait eu un changement de température important. Il devait s’agir d’une roche d’argile, qui est généralement utilisé pour la construction.

Il s’était passé quelque chose d’anormale dans cette grotte. Des personnes étaient venues pour la modifier. Yuusuke n’était pas certain de ce qu’il avançait, il rangea son carnet noir pour sortir le bleu, réservé à ses hypothèses et observations en tout genre sans cryptage. Il y nota ce qu’il venait de découvrir. Mettant une cigarette dans sa bouche, il espérait que la fumée lui indique une issue vers l’extérieur.

Alors qu’il se remettait dans sa position d’origine, assis sur le caillou, deux choses se déroula en même temps. La première, un bruit, un petit click généralement dû à un déclenchement. Yuusuke venait d’activer quelque chose, il ne savait pas s’il devait bouger ou rester immobile. Quelques instants après, une personne venait d’apparaitre devant lui. Un rapide coup d’œil mis les sens du scientifique en alerte. Celui qui venait d’arriver était différent, ce sentiment devait être provoqué par la vue d’une queue ou des oreilles de chats. Peut-être était-ce ses griffes ou son regard de braise, mais Yuusuke s’arrêta de respirer quelques secondes.

« Que viens-tu faire ici, étranger à ces terres ? »


Le scientifique savait qu’au moindre geste suspect il pouvait passer un sal quart d’heure. Il continua son analyse tranquillement, il avait bien entendu la question mais n’y prêtait pas attention pour le moment. Au son de sa voix, il s’agissait d’un homme, son visage n’était pas très visible avec cette pénombre. Il était petit et ne semblait pas avoir beaucoup de muscles, mais ses griffes faisaient largement l’affaire. Un détail attira son attention, ou plutôt plusieurs, ses pieds étaient nus, il ne semblait pas souffrir de marcher sur des petits cailloux, il devait avoir l’habitude. Ses bracelets étaient étranges, il les avait déjà vus quelque part. Il était sûr que le croquis se trouvait dans son carnet, mais il lui était impossible de le prendre. L’analyse physique terminé, il se rappela la question posé.

« Comme tu viens de le dire je suis un étranger, alors je suis là pour découvrir cette terre. Beaucoup de personnes tiennent des propos plutôt étrange, alors je suis venu vérifier par moi-même. Je suppose que tu es un habitant de ce continent… »


Yuusuke sentait une certaine tension dans l’air, plusieurs bruits suspects venaient du fond de la grotte. Devait-il lui faire part de sa découverte ? Risquerait-il de mal le prendre ? Le scientifique n’était sûr de rien, mais s’il ne faisait rien, ils pourraient être en danger.

« Ecoute, je sais que c’est plutôt étrange mais je te demande de me croire. Je ne te ferai aucun mal, je ne suis pas un ennemi. Tu devrais sortir, je viens d’actionner un mécanisme en m’asseyant alors je ne sais pas ce qu’il va se passer… »


Avant même d’avoir pu finir de parler, un bruit de fermeture de trappe se faisait retentir. C’était tout près d’eux, le scientifique espérait qu’il ne s’agissait pas de l’ouverture par où était entré le nouveau venu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Coincé avec un grosminet [PV: Mao]   Jeu 15 Mai - 15:17

L'inconnu ne semblait pas particulièrement choqué ou effrayé de voir Mao débarquer les griffes à l'air, donnant une autre raison au félin de rester sur ses gardes. Comme dis plus tôt seul les suicidaires pénétraient Hoshizora, où ceux qui étaient sûr d'en ressortir vivants... Au vu de son calme, l’intrus semblait plutôt faire partie de la seconde catégorie ainsi le félin ne savait à l'avantage de qui tournerait un potentiel affrontement.
Quoi qu'il en soit, maintenant plus proche, un rapide examen permis à Mao de conclure que l'homme devait être un Ünik. Après tout, qui aurait fourni de tels vêtements à un Qantik pour ensuite l'envoyer dans une forêt ? D'ailleurs quel Ünik aurait fourni de tels vêtements à un Qantik, tout simplement. La salle avait beau être plongée dans la pénombre, on ne pouvait s'y tromper.

Finalement, après un silence accompagné d'une tension croissante chez l'Hybrid, l'homme se décida enfin à ouvrir la bouche... Et son calme n'était toujours pas pour rassurer Mao. Apparemment, il était ici pour vérifier si toutes les histoires que l'on racontait sur la Sylva étaient vraies. Ne s'était-il pas dit à un moment ou à un autre que si ces histoire étaient vraies il risquait sa vie en venant les vérifier ? « Si tu connais les rumeurs sur ce continent, alors pourquoi est-tu venu, sachant que tu y risquerais jusqu'à ta propre existence? » demanda-t-il donc finalement sur un ton méfiant afin d'éclaircir en partie ses doutes. Il fallait dire que l'Anëmos ne savait trop quelle choix adopter. Peu te temps auparavant il lui aurait sauté à la gorge sans aucune autre forme de procès, mais depuis sa discussion d'abord avec Alec, puis avec Kitsune, il s'était apaisé. Il n'avait donc aucune envie de le tuer, mais ne savait néanmoins si baisser sa garde était une bonne idée... Si l'on y ajoutais les bruits qui commençaient à devenir sérieusement stressants, Mao ne savait pas s'il devait accepter la pseudo-trêve proposée par l'Ünik ou non. Il était tellement facile de dire « je ne te veux aucun mal »... et tellement plus facile encore pour un Ünik de briser sa promesse. Néanmoins, lui aussi avait fait une promesse à Kitsune.
Inspirant un bon coup pour se calmer, le jeune homme se détendit, ce qui se repéra rapidement par sa queue qui reprit un volume normale et ses oreilles redressant. Par contre, ses griffes restèrent sorties dans l'attente de ce qui pourrait bien venir du fond de la pièce. « Sortir risque d'être plutôt compliqué, si je ne me trompe pas, des portes automatiques ferment le trou par lequel nous sommes descendus et quelque chose me dit que si elles s'ouvrent dans un sens, elles ne s'ouvriront pas dans l'autre... lança Mao en réponse au conseil qui lui était donné et au bruit qui venait de retentir. Il semblerait que nous soyons bloqués ici au moins pour un moment... Au fait, on m'appelle Neko ! Et toi ? Je t'appellerais bien l'affreux, l'Ünik ou l'intrus, mais je ne suis pas sûr que ça te plaise... » Un humour mi-figue mi-raisin montrant bien l'état d'esprit du félin qui venait volontairement de cacher son nom. Il avait beau essayer de suivre la voie de l'entente entre leurs peuples, rien n'empêchait d'y ajouter quelques étapes.

Quelques instants plus tard, dans un bruit de casseroles rouillées débarquèrent du fond de la salle des robots à l'allure monstrueuse. On pouvait discerner ici une apparence de Nago déformé, là quelque chose ressemblant vaguement à un loup. Échecs de la science à l'allure de créatures de ces lieux, on ne pouvait que se douter à quels travaux les destinaient les scientifiques qui les auraient libérés dans Hoshizora. Restait à savoir s'ils s'agissait de cousin des Hubots ou plutôt des Cyborgs... Etait-ce des êtres arrachés à leur forêt natale pour leur affubler ces excroissances mécaniques ou étaient-ils nés en ces lieux sans jamais connaître la lumière du jour, condamnés à attaquer quiconque poserait les pieds dans leur sanctuaire souterrain ?
A la vue de ces êtres, Mao ne put se retenir de lâcher un grognement de colère. Comment ces scientifiques avaient-ils pu oser jouer ainsi avec la vie ? « Alors, une idée de comment traiter avec ces êtres déformés que ton peuple à créés ? » continua le félin sur un ton qui laissait entrapercevoir sa rancœur. Pour sa part, il se retrouvait encore une fois face à un dilemme. D'un côté il fallait bien se défendre, car il fallait bien avouer que leur comportement ne semblait pas particulièrement amical, mais d'un autre, il se répugnait à agresser ces créatures déjà bien assez abîmées comme ça. D'un autre côté, ne serait-ce pas libération pour elle que de mourir enfin ? Au vu de la grotte, cet endroit n'avait pas été visité depuis fort longtemps, ainsi combien d'années avaient-elles vécu de cette façon ?
Revenir en haut Aller en bas

Coincé avec un grosminet [PV: Mao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Je suis le Grosminet
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins ::  Sylva  :: Hoshizora :: L'Orée du bois-