N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Faune de nos terres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


World Mistress (MN)


RPG
Âge : [A]^(-1)=(1/det[A]) comt(A)
Groupe:
Inventaire: Ce qui est à toi est à moi ~

MessageSujet: Faune de nos terres   Ven 28 Juin - 16:39

Le BESTIAIRE D'ORIGIN's


Indications


Bienvenue dans le bestiaire !

Voici une liste des animaux que vous serez susceptibles de rencontrer dans vos pérégrinations sur les Continents d'Origins. Ils sont répertoriés par lieu, ce qui signifie que vous ne les trouverez à l'état sauvage que dans cette partie du monde. Seuls les animaux domestiqués et dressés par les soins des joueurs pourront se trouver ailleurs que leur lieu de vie habituel (la mention apprivoisable doit alors apparaître dans la description).

Deux mentions sont portées dans la description de chaque animal :
La localisation, qui donne de plus amples détails sur la situation géographique précise de l'animal
Le type, qui les animaux en deux catégories, à savoir les inoffensifs et les agressifs. Les inoffensifs ne vous attaqueront pas si vous passez en RP non loin d'eux (sauf à vous montrer menaçant), tandis que les agressifs sont susceptibles de vous attaquer et de vous pourchasser.


URBAN CITY


Les Alba Lupus – Ces canidés très hauts sur pattes vivent dans les sommets glacés de la Muraille de Roches. Parfaitement camouflés par leur fourrure d'un blanc pur, le bleu électrique de leurs yeux les trahis quand ils se lancent à l'assaut. Pour communiquer, il poussent des hurlement aiguës presques mélodieux – et pourtant ô combien annonciateurs d'ennuis. Leurs grandes pattes ainsi que leur silhouette fuselée à souhait leur permettent de courir très vite et de façon très fluide malgré l'environnement accidenté des montagnes. Regroupés en meute, il est très difficile de leur échapper lorsqu'ils prennent une proie en chasse. Bien peu d'Originaires sont ressortis vivants d'une course-poursuite avec des Alba Lupus, mais ceux qui ont la chance de s'en sortir avec une simple morsure la verront devenir purulente s'ils ne la soignent pas très rapidement.

Localisation : La Muraille de roches
Type : Agressif


Les Bicornes – Les Bicornes sont une espèce de vache croisée avec un cheval, pourvue d'une masse de muscle et d'une taille extraordinaires. Leur nom est dû aux deux énormes cornes sombres qui ornent leur tête, et leur donne un aspect impressionnant. Malgré leur aspect imposant, ces créatures sont très douces et dociles. Les Üniks en font des élevages selon une tradition séculaire, que ce soit pour leur viande, leur lait ou encore leur cuir. Les Bicornes les plus robustes sont utilisés pour le travail de la terre, en vue de semer ou ramasser des récoltes. Lorsque leur toison devient épaisse, les Üniks la prélève et s'en servent pour concevoir tout type de vêtements. Un élevage de Bicornes peut contenir à lui seul plusieurs milliers de bêtes.

Localisation : Rivières Eraclea / Prairies
Type : Inoffensif – Apprivoisable



Les Calyons – Utilisés en ville pour le transport des marchandises, et spécifiquement entre les deux cités Üniks lorsque les aéronefs sont plein à craquer, les Calyons sont des canidés de la taille d'un grand chien, si trapus qu'ils sont capables de porter de lourdes charges. Généralement, ils ont un(e) maître(sse) et s'y attachent pour toujours. Cela fait d'eux des compagnons idéaux pour les affaires commerciales, c'est pourquoi bien des bourgeois en possèdent. Ce sont en outre des animaux silencieux que l'on n'entend que vaguement ronfler de manière très sourde lorsqu'ils sont satisfaits. Il n'est pas recommandé de les ennuyer car ils sont dotés de crocs très pointus capables de faire des blessures très profondes en cas de morsure. Mais s'ils se montrent agressifs, ce sera uniquement au cas où leur maître aura été importuné.

Localisation : Anathorey / Nordkia
Type : Inoffensif – Apprivoisable


Les Chat-Elums – Il s'agit d'un petit félin domestique particulièrement affectionné dans les maisons d'Anathorey. Espèce relativement rare sur Origin's, il est dit que l'on ne rencontre ces animaux que dans les maisons très prestigieuses de la capitale. Ce petit chat ne mesure pas plus de soixante centimètres et pèse à peine plus lourd qu'un coussin (à condition que ses maîtres ne l'aient pas trop gavé). Leur fourrure gris perle mêlée à du blanc leur confère une grâce et une majesté qui n'a d'égale que leur moustache démesurée. Il est très difficile de résisté à ces petites prunelles dorées. Bien que cet animal semble angélique, il s'avère souvent capricieux et fait moult bêtises si on ne l'éduque pas lorsqu'il est tout chaton. Attention à qui bougerait ses orteils sous son museau : il adorera y planter ses petites griffes acérées.

Localisation : Habitations Üniks
Type : Inoffensif – Apprivoisable


Charognard urbain – Ces bêtes ressemblent à des panthères dotées d'une queue de scorpion. Et pour cause : si le dard au bout de celle-ci vous effleure la peau, vous serez étourdis en moins d'une minute et mettrez plusieurs heures à vous réveiller. Ces animaux lugubres, au poil sale et sombre, rôdent en banlieue des cités Üniks à la nuit tombée, en quête de quelques restes alimentaires à se mettre sous la dent. Le jour, personne ne saurait dire où vivent ces créatures. Il n'est pas de bonne augure de croiser ces Charognards perpétuellement affamés, car ils sont non seulement agressifs mais également très craintifs. Un rien provoque leur peur et les pousse à répliquer instantanément, à grands coups de dents et de griffes, si sales que la blessure noirci immédiatement. Il est rare d'entendre des histoires racontant qu'un Ünik a été tué par un Charognard, mais il est courant de les trouver à l'origine d'une attaque nocturne. Il n'est en outre pas certain que si ces bêtes s'en prennent à un enfant, elles ne le tuent puis le dévorent.

Localisation : Abords d'Anathorey et de Nordkia quand vient la nuit
Type : Agressif


Le Dragon givré – Tenant davantage des « on dits » que d'une véritable étude zoologique, l'existence du Dragon givré fait grand débat parmi les crédules et les suspicieux. Les vieux mineurs de Nordkia racontent souvent à leurs petits enfants l'histoire selon laquelle vivrait, dans une grotte tout au sommet du Mont crevé de la Muraille de roches, une énorme bête couverte d'écailles cristallines, endormie depuis des siècles. Ses yeux, plus bleu et pur qu'un ciel sans nuage, auraient le pouvoir de révéler l'avenir à quiconque y plongerait son regard. Le vieux dragon étant cependant aveugle, il ne pourrait compter que sur son ouïe et son odorat pour détecter la présence d'un visiteur. Jadis, il était dit-on sanguinaire, mais aujourd'hui il dormirait depuis des années, reclus dans son antre glacée. Personne ne sait si ces conteurs disent vrai. Et pourtant, l'histoire de cette bête majestueuse fait rêver bien des Üniks.

Localisation : La Muraille de Roches
Type : Inoffensif car endormi (mais il deviendrait agressif à partir du moment où un joueur de niveau VI pénétrerait dans sa grotte, ayant été réveillé)


Les Fauvex – Semblables à des grands fauves, les Fauvex sont plus petits que ces créatures leur ressemblant. Plus trapus et courts sur pattes, ils n'en demeurent pas moins de fabuleux prédateurs rugissant, capables de tuer quiconque les contrarie. Malgré ce passif, les Üniks ont su parvenir à les dresser et à faire de ces animaux de précieux partenaires. On ne peut parler d'animal domestique, car une véritable relation de donnant-donnant commence lorsqu'un Fauvex se lie avec un Originaire. Par exemple, il ne protégera un maître que si ce dernier se montre bon et aimant avec lui. Au contraire, un Fauvex maltraité peut se retourner contre son possesseur et lui ouvrir les entrailles. Néanmoins il n'est pas dans la nature profonde des Fauvex d'être agressifs. Ils n'useront de leur queue énorme, semblable à une massue, qu'en cas de force majeure. Outre cela ils adorent qu'on leur caresse leur épaisse crinière... et qu'on leur fasse la conversation. En effet, les Fauvex sont les seuls animaux d'Origin's capables de parole.

Localisation : Habitations Üniks (domestiques) – Prairies (état sauvage)
Type : Inoffensif


Les Kokobots – Les Kokobots sont une espèce de grands oiseaux qui mesurent entre deux et trois mètres de haut à l'âge adulte. Très rapides et robustes, ils pourvus de fortes pattes qui leur permettent essentiellement de marcher sur de longues distances. Leurs ailes ne leur permettent pas de voler, mais s'ils les agitent pendant une course, elles leur permettent une fulgurante accélération. Ils se nourrissent exclusivement de foin  et d'herbe sèche. A l'état sauvage, les Kokobots se déplacent toujours en groupe et sont assez craintifs. Les Üniks se sont pourtant spécialisés dans l'art de dresser les Kokobots, de sorte à en faire d'agréables montures, des animaux de trait ou encore des animaux de courses. Un Kokobot sera aimant envers un gentil propriétaire, mais gare à qui l'ennuierait ou l'importunerait, surtout s'il n'est pas apprivoisé : s'il décide de charger, cet animal peut s'avérer dangereux.

Localisation : Désert autour de Nordkia (état sauvage) – Anathorey et Nordkia (domestiqués)
Type : Inoffensif


Loups des roches – Ces loups, cousins des Alba Lupus, ont la particularité de vivre sous terre, dans les mines de la Muraille de roches. Si leurs congénères sont assoiffés de sang et redoutables, eux sont d'un naturel bien plus calme. Ils chassent uniquement pour se nourrir, jetant leur dévolu sur de petits animaux comme les rongeurs et non sur un pauvre mineur qui se serait égaré. Ils sont doté d'une ouïe remarquable et peuvent voir dans la pénombre comme s'il s'agissait de la pleine journée. Cependant ils ne supportent pas la lumière directe du Soleil, au contact de laquelle ils deviennent aveugles. Pour communiquer, ils poussent de petits glapissements, qui à ce que l'on raconte, ont maintes fois guidé des Üniks perdus au travers des montagnes. Attention cependant : si ces animaux n'attaquent pas pour rien, il ne faut surtout pas approcher leur meute ou faire mine de vouloir sympathiser avec eux, c'est un coup à perdre sa main !

Localisation : Les mines (Muraille de roches)
Type : Agressif (il ne vaut mieux pas les approcher)


Les Lumelecks – Ces animaux ressemblent à la créature légendaire que nous connaissons sous le nom de Griffons, ayant une majestueuse tête d'aigle, et un corps de lion très vigoureux. Mais sur Origin's ces animaux sont taillés uniquement pour courir sur de très longues distances, et se sans aucune distinction de terrain. Que le chemin soit plane, ou dégagé comme dans le désert, ou accidenté et rocailleux, comme dans la forêt, les Lumelecks peuvent se rendre absolument partout, sans jamais ralentir à moins que leur cavalier ne leur en donne l'ordre.
Les Lumelecks sont utilisés sur Urban City en tant que monture. Mais comme ils sont plus rares, plus robustes et beaucoup plus chers que les Kokobots, ces animaux sont surtout employés par l'armée et les Chevaliers, lorsque ceux-ci vont en mission d'exploration, de conquête, et autres activité militaire. C'est pourquoi les Lumelecks peuvent être équipés d'armures et de protections : ils sont amenés, tout comme leurs maître, à aller au combat en première ligne. Il ne faut pas croire que cela soit puisse les effrayer : ce sont des bêtes très grandes, et si fortes qu'elles peuvent supporter sans peine le poids d'un Chevalier affublé de son armure, et équipé de toutes ses armes. Si un ennemi se trouve sur son chemin, un Lumeleck n'hésitera pas à le faucher violemment d'une de ses pattes avant, dotée de serres dangereusement affûtés.

Localisation : Anathorey (dans les élevages de l'armée)
Type : Agressif avec celui que l'on désigne comme son ennemi – Apprivoisable


Moineau de feu – Ou parfois appelés « Pôn » en raison de leur chant qui ressemble étrangement à cette onomatopée. S'ils sont très majestueux, les Moineaux de feu sont en réalité de tous petits oiseaux au plumage chatoyant, qui ne trouvent leur bonheur que dans les cités Ünik. Ils aiment beaucoup fabriquer leurs nids dans les jardins d'Anathorey ou sous les combles des bâtiments de Nordkia. Leur particularité est de briller la nuit, ce qui fait que dans les rues sombres des villes Üniks, on peut voir jaillir çà et là ces petites fulgurances aux couleurs du feu. Ils aiment chantonner lorsque le Soleil se lève, et roucoulent paisiblement lorsque la nuit commence à arriver. On peut sans hésiter leur décerner le titre d'animal le plus sympathique d'Origin's, car personne n'a jamais eu de problème avec eux (à moins de ne recevoir une fiente, à l'ombre d'un arbre...).

Localisation : Anathorey et Nordkia
Type : Inoffensif


Montaur – Ou également « taureau de la muraille », les montaurs sont des bêtes vivant spécifiquement dans les montagnes. S'ils sont tous issus de la même famille, mais ils sont tous  particulièrement différents de leurs congénères. Mesurant dans les deux mètres cinquante, ils sont massifs, puissants, et se concentrent uniquement sur une cible à la fois. Leur peau est faite de glace, et des stalactites poussent sur leurs épaules, leurs bras, et leurs cuisses – ce qui leur donne un aspect effroyable. Ils sont très agressifs, et désirent tuer quiconque n'est pas de leur race. Seuls les animaux qui ne représentent pas un intérêt alimentaire pour eux ni une menace pour leur territoire trouvent grâce à leurs yeux.
Les Montaurs ne se reproduisent qu'entre eux, mais le cycle reproductif est très compliqué et fragile. De ce fait, cette race montagnarde est rare, et presque cachée. Leur particularité est de posséder un pouvoir : celui de régénérer la cuirasse de glace qui couvre leur corps, afin de s'en servir comme bouclier... ou comme bélier pour charger.

Localisation : Muraille de roches
Type : Agressif


Les Tingars – Les Tingars sont des félidés énormes qui vivaient jadis Sidhe et Sylva. Les Üniks les ayant cependant chassé pour leur fourrure, leurs crocs d'une blancheur magnifique qui se revendent à prix d'or, ou encore pour en tirer profit, on ne les trouve plus à l'état sauvage. Les Tingars sont d'une taille impressionnante : les plus grands mâles sont hauts trois mètres au garrot, et longs de cinq mètres. Leur corps brut et massif est un véritable coffre de muscles, qui les rendent aussi forts que rapides. Leurs pattes sont très larges, et leurs offrent de très bons appuis pour la course. Leurs griffes acérées leur permettent également de s'accrocher à des parois rocheuses, parfois un peu en pente, et d'y grimper sans difficulté.

Les Tingars disposent de deux rangées de crocs idéales pour déchiqueter les carcasses de leurs proies. En premier signe de leur dangerosité, deux canines longues et saillantes, qui sont visibles en permanence hors de leur mâchoire carnassière. Leur fourrure, d'une couleur sablonneuse parsemée de rayures irrégulière, constitue un camouflage parfait.
Les Üniks ont ramené certains spécimens chez eux et s'adonnent à leur élevage dans des condition déplorables  pour les employer en tant que bête de spectacles. On les force à combattre dans des arènes où la haute société se réunit pour voir qui d'un traître à leur peuple ou d'une bête sauvage est le plus puissant. Cela donne lieu malheureusement à de très cruelles scènes, dont bien des personnes se complaisent, dans l'insensibilité la plus totale.

Localisation : Anathorey
Type : Très agressif (du fait de la maltraitance) – Apprivoisable (pour les combats, mais aussi en tant qu'animal domestique si une relation de confiance s'instaure).


Les Ysares des rivières – Ce quadrupède à drôle de tête vit aux abords des rivières Eraclea, plus précisément dans les rochers et falaises qui les entourent. Ils aiment à gambader dans les roches et les failles de calcaires où les familles établissent leur nid pour mener une vie paisible. Ils se nourrissent de racines et de petits animaux. Ils sont capables de se redresser sur leurs deux pattes arrières pour attraper des choses qui seraient en hauteur, et sont de très bons escaladeurs. Les Üniks ont par le passé tenté de les apprivoiser afin de constituer des élevages, mais toutes les tentatives se soldèrent par des échecs cuisants : il est impossible de dresser cette bête, qui compte parmi les créatures les plus têtues d'Origin's. Les Üniks chargés de les capturer se retrouvèrent mordus et griffés tant et si bien qu'il fallu relâcher les animaux. Depuis, les Ysares transmettent à leurs petits la méfiance à nourrir à l'égard des Üniks, à tel point qu'aucun bipède ne doit les approcher de trop près, sous peine de devoir prendre ses jambes à son cou.

Localisation : Les rivières Eraclea
Type : Agressif (mais généralement ils se contenteront de vous effrayer pour vous faire fuir)



© Texte : Yuris Brooks - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon


Dernière édition par Mère Nature le Jeu 27 Juil - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


the storm surge (Yuris B.)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Paria
Inventaire: Des lunettes de pilote - Deux pistolets 9mm à 15 coups

MessageSujet: Re: Faune de nos terres   Sam 27 Aoû - 1:51



SIDHE


Les Akumus – Cette créature est présente dans toute la région, elle est à l’origine de nombreuses légendes. Il est dit que pour chaque être vivant, un Akumu apparait quelque part dans le Sidhe le jour de sa naissance. Cet être sombre parcourt le désert afin de s’introduire dans les rêves des voyageurs endormis. Il prend le contrôle de l’esprit de sa cible pour lui faire vivre un cauchemar d’une telle frayeur qu’il peut faire s’arrêter un cœur. Les Akumus ne sont pas physiquement présents, il est impossible de les toucher ou de les blesser. En revanche, il est possible de les tuer : si la cible de la créature est toujours vivante au petit matin, alors cet être sombre disparait à tout jamais.
Un Akumu pourra imaginer n’importe quel monde de terreur et le contrôler à sa guise mais s’il se montre dans le rêve, il peut blesser physiquement sa cible. Il a également accès aux souvenirs de la personne ciblée afin d’accentuer ses peurs.

Localisation : Partout dans le Sidhe – Pendant le sommeil
Type : Agressif


Azathöt et ses chiens – Une légende Ünik raconte qu'un jour, un chevalier du nom de Azathöt se serait enfoncé dans le Sidhe pour poursuivre un Qantik. Seulement, en allant vers la Cité Neutre, le Qantik ne s'y était pas arrêté et il poursuivit sa route vers le Styx. Le Chevalier, accompagné de ses trois molosses, parcourait ainsi les plaines sableuses pour venir à bout de ce robot un peu trop persistant.
Arrivé alors aux abords de la rivière, ils furent contraints de se battre, mesurant Sigma et Dzeta, l'un à l'autre. Au bout d'un moment, sous le soleil de plomb, les chiens commencèrent à se fatiguer, tout comme le Chevalier. Le robot en profita pour essayer de le pousser dans la rivière. Assez résistant, Azathöt nourri alors une haine en lui contre ce robot. Il osait vouloir le voir mort, ce qui était hors de question. L'homme se battit, enragé, avant de finir par basculer dans la lave pour mourir sans avoir accompli sa mission.

Il est dit que quiconque s'approcherait du Styx, accompagné d'un Qantik quel qu'il soit, réveillerait l'esprit vengeur d’Azathöt et ses chiens. Seulement, si avant il ressemblait à un Chevalier en armure, plutôt commun, dorénavant son corps serait fait de flamme, distinguant toujours le brillant du métal, mais ses cheveux et ses yeux respireraient le feu et la rougeur. Il naquit du magma avec ses chiens. Molosses décharnés, putréfiés, et encore en feu, la gueule pleine de flammes, qui se jetteront sur vous sans la moindre hésitation.

Malheureusement, personne ne fut encore bel et bien vivant pour attester de ce mythe...

Localisation : Le Styx
Type : Agressif si un Qantik est présent, invisible sinon


Les belettes des ruines – Animal domestique très répandu dans la Cité Neutre. Il apparait seulement aux personnes qui ont besoin d’une aide. La belette est capable de construire de petits édifices qu’elle dispose dans toute la cité. Lors d’un danger, elle utilise un cri pour communiquer avec les siens qui peut se faire entendre dans toute la cité mais elle peut également se camoufler afin de cacher sa présence. Elle ne se promène pas dans la citée visible à tous, elle reste cachée en permanence. La belette ne possède pas un esprit combattif, à la moindre opportunité elle prendra la fuite. Beaucoup de ces créatures ne veulent pas quitter la Cité Neutre, les autres se laissent apprivoiser, mais aucune belette ne partira à l’aventure seule.

Localisation : La cité neutre
Type : Inoffensif – Apprivoisable


Les cerberos - Cette créature monstrueuse ressemble à un chien terrifiant. Il mesure la taille d'un canin normal, mais il est d'une vélocité incroyable. Doté de grands yeux aussi rouges que ses crocs, il ne se nourrit que d'êtres encore vivants. Les Cerberos sont sans doute les animaux les plus cruels d'Origins. Ils vivent dans des coins sombres, pour n'en sortir qu'au couché des astres du jour. Pourtant, bien des courageux osent à se battre contre eux, pour leur voler leurs dents et revendre leur fourrure. Il est impossible de domestiquer ces chiens fous, qui ne jurent que par leur survie et le sang de leurs proies.

Localisation : No man’s land – La nuit
Type : Agressif



Les Corbeaux funestes – Quiconque rencontre ce genre d’oiseau doit rester sur ses gardes. Ces corbeaux ont un sixième sens concernant la vie et la mort de chacun, s’il vous tourne autour cela veut dire qu’un danger est très proche. Ils se nourrissent de cadavres frais mais s’ils n’ont pas eu suffisamment de repas ils deviennent très agressifs. Lorsqu’ils se battent ces oiseaux sont redoutables, avec leurs sept yeux ils peuvent aisément éviter toute sorte d’attaque. Quand un corbeau a pris quelqu’un pour cible, il va le traquer jusqu’à la mort, il est impossible de se cacher éternellement.
Cette créature peut être apprivoisée mais sa faim pourra lui faire perdre la raison et s’attaquera à son maître.

Localisation : Partout dans le Sidhe
Type : Agressif quand ils ont faim – Apprivoisable



Les élémentaires de lave – Le Styx regorgent de monstres tout aussi impressionnants les uns que les autres, mais le plus fourbe est surement celui-ci. L'Elementaire de feu nait de la lave de cette rivière, pour venir embrasser votre corps, qui se verra alors réduit en cendre. Comme tout feu, il craint particulièrement l'eau, mais il lui faudra bien plus d'un sceau d'eau pour en venir à bout. Rien que s'en approcher vous donne des vapeurs, étant fait de flammes et de lave, il serait alors comme s'approcher d'un grand brasier. Le monstre est agressif, et plutôt coriace.
Il fera fondre vos épées et autres armes au contact... le battre serait ainsi suicidaire. Mais si vous maitrisez l'eau ou un de ses dérivés, alors il sera plus aisé de l'affaiblir pour le voir souffrir. De plus, bien qu'il sache se régénéré en replongeant dans le Styx, l'en éloigné serait pour lui fatal.

Souvent, ils sont comme des prédateurs, tapis dans le magma de la rivière, regardant les voyageurs passer non loin, avant de s'enfoncer dans la chaleur du Styx pour disparaitre.

Localisation : Le Styx
Type : Agressif



Les Faucheurs blancs – Ce sont des prédateurs extrêmement agressifs, ils attaquent tout être vivant et ne font aucune distinction entre Uniks, Qantik, Hybrid ou créature. Ils vivent en communauté, un chef s’occupe de protéger le nid et les enfants, il ne quitte jamais son terrier. Les autres membres du groupe sont des chasseurs qui peuvent agir en groupe ou seul. Ils pondent des œufs dans tout Sidhe et les petits doivent retrouver le nid par leur propre moyen. Il  y a une vingtaine de faucheurs par nid caractérisé par un trou très profond dans le sol. Ces créatures peuvent voler, ils se déplacent dans le ciel à la recherche d’une proie puis se laissent tomber dans sa direction. Leur mâchoire ainsi que leurs griffes font d’eux des combattants très dangereux. Leurs dents ne peuvent se briser et ils ont assez de forces pour démembrer quelqu’un en une attaque.
Ils ont longtemps concentré leur effectif dans le No man’s land mais depuis quelques années ils se dispersent à travers la région.

Localisation : Partout dans le Sidhe
Type : Agressif



Les Goules – Les Erudits sont toujours en train de découvrir la nature d’une goule, personne ne sait comment elles sont créées ou personne n’ose le dire. Les goules sont des chiens morts, elles peuvent se mouvoir très rapidement mais n’ont aucun brin d’intelligence. Ces créatures s’attaquent uniquement aux Uniks et aux Hybrids en faisant des dégâts monstrueux. Il n’a pas été prouvé scientifiquement mais il est dit que toutes les goules sont reliées entre elle par un lien télépathique. La créature attaquera toujours seule, mais plus le combat s’éternise et plus elles seront nombreuses à rejoindre la bataille. Il est facile de les repérer à cause de l’odeur qu’ils dégagent. Le corps du chien se décompose, ainsi plus la goule est vieille et plus l’odeur est insupportable.
Elles ne ressentent pas la douleur, elles ne cherchent pas à se nourrir ou à survivre mais uniquement à tuer.

Localisation : Partout dans le Sidhe
Type : Très agressif



Le Grandine – Mystérieux gardien du chaos du Continent de Sidhe, on dit que ce dragon n'apparaît qu'aux personnes dont les prières et les vœux sont purs et sincères. Il mesure une taille si gigantesque qu'on le dit capable de toucher les nuages. Le Grandine est la créature la plus ancestrale que l'on trouve sur Origins. Les légendes racontent qu'il était jadis le messager direct de Mère Nature, on ignore s'il a encore la capacité de communiquer avec elle depuis que l'oasis Moëbius a disparu de la surface de ces terres. Mais il se peut qu'aujourd'hui, son profil soit devenu très sombre...

Localisation : Le littoral noir
Type : Introuvable pour le moment



Les Griffons des sables – Il s’agit d’un animal à l’allure très fier et doté d’une bonne intelligence. Cette créature à la tête d’oiseau et au corps de lion apprécie la compagnie des êtres intelligents. Toutefois il ne se laissera pas apprivoiser car le Griffon ne veut pas être attaché à un maître. Cet animal est le principal rival des faucheurs blancs, il n’est pas rare de les voir s’affronter dans des combats violents. Les Griffons sont susceptibles et aiment les compliments, par conséquent il est possible de recevoir temporairement leur aide si la demande leur convient. Une ancienne légende raconte qu’une seule plume de Griffon permettrait de soigner diverses maladies mais attention, ces créatures savent se montrer agressives avec ceux qui sont hostiles.

Localisation : No man’s land
Type : Inoffensif sauf si hostile



Les Hydres du désert – Se rapprochant du serpent avec deux têtes aux extrémités, l’hydre se cache dans le désert du no man’s land. Ses déplacements sont silencieux et invisibles mais le soir venu elle remonte à la surface pour se nourrir. Cette créature est aveugle mais possède une ouïe surdéveloppée qui lui permet de suivre ses cibles sur de grande distance. Pour la tuer il faut lui couper les deux têtes simultanément sinon elle repousse en quelques secondes. Pour attaquer elle plonge dans le sol et apparait à quelques centimètres de sa cible pour lui arracher un ou plusieurs membres. Les Hydres n’aiment pas les autres espèces du même genre, elles sont solitaires et possèdent chacune un terrain de chasse privé.

Localisation : No man’s Land – la nuit
Type : Agressif



Les Relevés – Il existe bien des légendes concernant les scientifiques et leurs laboratoires. Les sous-sols grouilleraient de cadavres d'Üniks et d'Hybrids, laissés volontairement là, dans un énorme charnier calfeutré, signifiant ainsi le nombre d'expériences ratées sur de pauvres ères.
Il paraitrait même que des Hubots, à peine sortit de leurs liquides, ne convenant pas aux propriétaires, furent tués et laissés là. Les rumeurs et les non-dits dénonceraient un trafic d'organes, des choses illicites et surtout, que venu la nuit, des bruits étranges roderaient autour des laboratoires. Dans le désert, sortant du sable comme des piliers sortant de terre, ils seraient là. Ces anciens sujets d'expériences, ces rebuts, décharnés, défraîchis et pourtant...
Les gens leur donnent le nom des 'Relevés' mais personne n'en a jamais croisé. Ceux ayant pu, un jour, y mettre la main dessus, ne sont déjà plus là à l'heure qu'il est.

En effet, ces humanoïdes puant la mort, et aux membres déchirés, ne meurent pas facilement. Outre détacher le corps de la tête, il faudra pulvériser cette dernière pour s'assurer que rien ne se ressoudera malencontreusement, pour se remettre à nouveau debout. Pire, la mort qu'il vous infligera sera en vous dévorant vivant, comme s'ils étaient complètement affamés de vous. Heureusement pour vous, ils sont d'une intelligence réduite et fuit le soleil. De ce fait, ils ne sortiraient que la nuit, et se renfonceraient dans le sable dès le levé du jour.
Si vous essayez de contacter les scientifiques à ce sujet, d'aucun sera capable de vous répondre, et personne de saura réellement de quoi vous parlez.

Les dessous des laboratoires sont secrets, et gare à vous si vous vous y aventurez...

Localisation : La nuit venue, à l’extérieur des laboratoires
Type : Agressif



Les Rospo diurne – Cette créature peu ragoutante dort dans l’eau la journée et gambade sur la terre ferme la nuit, engloutissant tout ce qui est techniquement avalable. Son système digestif très puissant dissout ensuite tout ce qui peut l’être, avant que le crapaud ne recrache ce qui n’a pas pu être digéré : métal, pierre et… pas grand-chose d’autre.

A cause de son alimentation pour le moins particulière, le Rospo diurne ne vit généralement que quelques mois, mourant empoisonné, ou la gorge déchirée par un « aliment » un peu trop gros ou coupant. Cependant, il se reproduit très vite et grandit à une vitesse folle, pouvant mesurer une vingtaine de centimètres en seulement trois ou quatre mois. Exceptionnellement, certains spécimens assez chanceux pour ne pas succomber à cause de leur alimentation suicidaire peuvent vivre quelques années et atteindre des tailles impressionnantes, jusqu’à 50 cm.

Même s’ils sont profondément détestés, surtout dans les villes où ils pullulent, ils jouent un rôle très important pour l’hygiène des cités : ils nettoient les rues la nuit en avalant tous les déchets de petite taille, qu’ils vont ensuite digérer ou régurgiter dans les égouts. Malheureusement, nombreux bijoux ou autres objets précieux de petite taille se sont retrouvés au fond des égouts par leur faute.

Localisation : Ishval
Type : Innofensif



Les Sangsues albinos –  Ces créatures ont un besoin constant de sang, elles ne mesurent qu’un centimètre mais grossissent lorsqu’elles en absorbent. Elles vivent à Ishval, très proche des habitations mais sont si petites qu’il est difficile de les voir. Elles s’accrochent à la première personne qui passe à proximité et aspirent le sang de leur hôte.  Au début, il n’y aura aucun changement pour la cible mais plus les jours passent et plus la fatigue se fera sentir. Au bout d’une semaine, la seule possibilité d’enlever la sangsue est d’arracher le morceau de peau où elle est accrochée. Si jamais la sangsue se fait tuer un puissant poison est relâché dans le corps de l’hôte.

Localisation : Ishval
Type :  Agressif





© Texte : Yuris Brooks - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon


Dernière édition par Yuris Brooks le Sam 21 Jan - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


the storm surge (Yuris B.)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Paria
Inventaire: Des lunettes de pilote - Deux pistolets 9mm à 15 coups

MessageSujet: Re: Faune de nos terres   Sam 27 Aoû - 1:51



SYLVA



Le Cerfeuil – Le Cerfeuil est un animal légendaire. Son apparition ne se fait que dans la Sylva, et dans les clairières sacrées. Il est dit qu'il est issu de Mère Nature elle même, représentant l'esprit de la nature. La bête est blanche, grande comme un cerf, mais aux poils plus longs que celui-ci. Ses bois sont d'un blanc aussi immaculé que son pelage, et sont entourés de fleurs et feuilles vertes -d'où son nom. Leur taille est également impressionnante. La flore qu'il porte est d'ailleurs figée à ses bois et les couper se révélerait particulièrement douloureux pour l'animal – les Hybrids considéreront cela comme un très grand crime.

Cependant l'animal est peureux et particulièrement sauvage. Les légendes disent qu'il n’apparaîtrait que devant les plus purs et les plus pieux, mais rien n'a jamais été réellement prouvé. La majorité de ceux disant avoir vu un Cerfeuil, une fois dans leur vie, sont aujourd'hui aveugle. Contre-coup d'avoir vu pareille créature mythique, ou simple coïncidence ? Personne ne saurait le dire. En attendant, la plupart des chasseurs et mêmes certaines bêtes, ne le rencontreront jamais de leur vie entière. Le voir est d'autant plus difficile que l'animal est doté du pouvoir d'invisibilité. On passe peut-être à côté dans le savoir au détour d'un tronc...

Localisation : Les clairières sacrées
Type : Inoffensif


Les esprits maléfiques – Mais quelle est donc la véritable forme de ces esprits malveillants, qui rôdent dans la forêt dès que la nuit tombe et qu'un vent froid se met à souffler ? Personne ne saurait vraiment le dire. Tels des cauchemars, ils apparaissent sous une apparence différente en fonction des témoins. Certains diront avoir été attaqués par un équidé au front orné par une corne aussi tranchante qu'une lame, d'autres diront avoir vu des monstres aux crocs acérés, ou encore des fantômes gris et noirs qui chantaient d'une façon sinistre dans le lointain. Ces esprits aiment tourmenter les voyageurs égarés dans la Sylva. Leur pouvoir est d'exacerber le sentiment de peur des personnes qu'ils rencontrent, et se nourrissent des corps de ceux qu'ils parviennent à mettre au tapis. Il est possible de les combattre, mais les cœurs les plus tendres perdront aisément la raison face à leur malédiction.

Localisation : Dans toute la Sylva, de nuit
Type : Agressif (et collant)


Les esprits sylvains – Ces esprits, aussi doués pour la chasse que pour le cache-cache, prennent l'apparence de petits canidés capables de se tenir debout lorsqu'ils veulent apparaître aux yeux des visiteurs. Leur fourrure varie de couleur en fonction de l'endroit où ils se cachent, mais ce qui les trahi facilement sont les bâtons ornés de fruits, de fleurs ou de feuille que tous possèdent. Ils sont étrangement silencieux, mais peuvent émettre des glapissements semblables à des rires. On les voit dans les zones de la Sylva où la forêt est pure et prospère. Bienveillants envers les cœurs purs, ils aiment à guider les voyageurs perdus sur les sentiers de la forêt. Il est très courant pour un Hybrid de les croiser. En guise de remerciement, il est de bon ton de s'incliner face à eux, ainsi que de leur faire des offrandes (ils se contentent de la moindre coquille de noix si vous la leur offrez avec amour). Ce sont eux qui combattent les esprits maléfiques.

Localisation : Hoshizora, de jour
Type : Inoffensif


Les Euroys – Ces animaux ressemblant fort à des daims se déplacent en petit groupe de dix. Intrigués par les êtres de ce monde et peu craintifs, les Euroys ont été chassés pendant de longues décennie pour leur viande et leurs bois que les Hybrids récupéraient pour faire des armes. Ils sont à présent considérés comme une espèce divine depuis qu'un ancien Chasseur malicieux raconte (a qui veut bien l'entendre) qu'il a eu la preuve de ce que ces êtres étaient les descenants du Cerfeuil lui-même. Dans la nuit, le pelage de ces animaux – que l'on remarque à peine le jour – se met à briller et prend la couleur du ciel étoilé. On raconte que les femelles sont moins dociles que les mâles. Si l'un de ces animaux prend peur, il lâche un cri strident qui peut rameuter plus d'une vingtaine de ses congénères ! Gare à qui ne veut pas se faire piétiner par des dizaines de paires de sabots...

Localisation : Mori ni Mura
Type : Inoffensif (si vous ne leur faites pas peur)



Les Faelings – Ces animaux très spéciaux sont les compagnons des Hybrids, car ils réunissent des caractéristiques à la fois animales et végétales. Physiquement ce sont des petits félins à la peau légèrement écailleuse. Leurs oreilles, leur queue et leurs pattes sont ornées de grandes excroissances imitant à la perfection de larges feuilles, dont la couleur s'accorde à la forêt. Elles changent même de couleurs selon qu'il fait chaud ou plus frais.
Ce sont des animaux qui vivent en symbiose avec la forêt et la nature en général. Ils utilisent la photosynthèse pour vivre, au point que l'air semble toujours plus pur et plus frais autour d'eux. Ils ne sont pas réellement craintifs, ils sont même plutôt sociables et extrêmement curieux, mais n'ayant pas de réel dispositif de défense, s'ils se sentent menacés ils fuiront pour se dissimuler grâce au camouflage. Ils sont capables de courir à grande vitesse et de sauter à de grandes hauteurs. Ils sont souvent domestiqués par les Hybrids.

Localisation : Partout dans la Sylva
Type : Inoffensif – Apprivoisable



Les géants des forêts – On dit que les géants des forêts furent des créatures qui autrefois possédaient une vaste connaissance du monde et une grande sagesse. Une légende raconte qu'ils étaient les serviteurs de Mère Nature. Mais depuis la disparition de la Déesse, les géants sont devenus des monstres agressifs qui usent de leur force dévastatrice sur quiconque oserait troubler leur repos. A dire vrai, on n'a parfois pas conscience d'être en présence d'un géant des forêts en marchant dans la Sylva : endormis, ils ressemblent à des monticules assez hauts recouverts de mousse, de fleurs, et parfois même d'arbres. Leur ta taille varie entre six mètres et huit mètres. Ils se nourrissent généralement de nutriments puisés directement dans la terre fertile de la forêt. Les géants sont dotés de pouvoirs qui leurs sont propres : capables de se régénérer rapidement, ils peuvent également contrôler les végétaux environnant par la pensée. Lorsqu'un géant meurt, sont énergie vitale parcourt la terre et pénètre les jeunes racines d'un petit arbre, qui après avoir crû suffisamment se transformera en un nouveau géant des forêts.

Localisation : Hoshizora – Forêt profonde
Type : Agressif


Les griffons des arbres – Ce sont de petits rapaces de couleur bleu et grise qui vivent dans les cîmes des arbres de la Sylva. Ils aiment le vent fort et les rayons du jour, mais pour chasser ils volent au ras même du sol, si rapidement que même les flèches des chasseurs les plus expérimentés ne filent pas aussi vite qu'eux dans le paysage. Ils poussent des cris aiguës et stridents lorsqu'ils tiennent une proie, comme pour chanter leur fierté d'avoir trouver de quoi manger.
Cependant, il est possible de les apprivoiser et de les dresser de sorte qu'ils sachent comment porter des messages. Les griffons des arbres sont le moyen de communication le plus utilisé dans la Sylva, et c'est ce qu'emploient les villages pour échanger entre eux. Il n'est encore aucun message qui ne soit pas parvenu à son destinataire, car en effet si le Griffon part, c'est qu'il ne ressent aucun danger. Au contraire s'il décide de ne pas s'envoler, c'est qu'il sent qu'un mal est en train de ronger la forêt. Les griffons non domestiques se réfugient alors dans leur nid, tout en haut des arbres.

Localisation : Hoshizora, Mori no Mura
Type : Agressif (si vous êtes sur le chemin de sa chasse) – Apprivoisable


Le Kuntaur – Ou Taureau de la forêt. Habitant de la Sylva, il a adapté son corps à la forêt et la jungle. Bien plus petit que ses semblables d'Urban City (les Montaur) car il atteint à peine les deux mètres, il est plus svelte et plus agile. Si celui-ci n'attaquera pas directement les gens qu'il verra, il fera tout pour se défendre si on l'attaque, et est aussi puissant que ses congénères.
Il se déplace aussi bien en hauteur dans les arbres, que sur le sol. Sa grande faiblesse est l'eau, ne sachant pas nager, il évite les courants et préfèrera les petites marres, et les lacs auxquels il pourra s'abreuver et se rincer.
Particulièrement solitaires, les Kuntaur ne se rencontrent que pour la reproduction. Ils abandonnent leur progéniture rapidement, celle-ci devant se débrouiller seule très jeune – ce qui cependant met leur espèce en danger.

Localisation : Les clairières sacrées, la Forêt profonde
Type : Agressif (si on l'attaque)


Les Kumatoris – Puissantes créatures vivant aux alentours des Cascades Shimizu, on raconte que les Kumatori sont issus de l'amour s'étant tissé entre un esprit de force et un esprit de l'air. Légèrement plus petits que les hommes Hybrids mais beaucoup plus trapus, ils ont le corps couvert d'un plumage dont les couleurs rappelle les couleurs de l'eau des cascades. Ils ont une large paire d'ailes qui leur permet de planer très haut pendant des heures au dessus de la forêt. Ils peuvent également marcher, car leurs pattes sont semblables à celles d'un ours - de ce fait ils peuvent se tenir debout.
Ils sont dit-on les premiers messagers du destin : généralement, si l'on remarque un comportement anormal de leur part (comme un vol prolongé ou encore la fuite vers les frontières de la forêt), c'est qu'un malheur est en train de toucher la Sylva. Ils n'attaquent que ceux qui osent troubler le repos de leur forêt.

Localisation : Les cascades Shimizu
Type : Inoffensifs sauf si on les attaque


Les marcheurs forestiers – Que l'on peut aussi qualifier de cauchemar de la Sylva. Bien qu'ils soient couverts de mousse verte, on distingue facilement leurs membres émaciés et asséchés d'une couleur grisâtre inquiétante. Leur peau cendrée est tirée sur leurs os et leurs yeux reculés jusqu'au plus profond des orbites leur donnent un aspect effroyable, mais le plus affreux chez eux est sans doute l'énorme crâne de cerf mort qu'ils arborent. Leur gueule laisse voir des morceaux de chair en putréfaction qui seraient restés coincés entre leurs dents plates mais coupantes, car en effet, les Marcheurs forestiers se nourrissent de la chair fraîche des Hybrids qui auraient le malheur de croiser leur chemin. Il est difficile d'échapper à un Marcheur qui nous aurait pris en chasse, mais il est aisé de les éviter : ils dégagent en effet une épouvantable odeur de dégradation et de putréfaction avancée. Ils sont symboles d'infortune, et font mourir la végétation sur leur passage.

Localisation : Forêt profonde
Type : Agressif


Les Moros – Grands Loups blancs au corps couvert de feuillages et de racines, il est dit que les Moros sont la réincarnation des Hybrids tombés lors d'excursions dangereuses dans la forêt. Il est très facile pour ces créatures de se camoufler dans le paysage forestier, c'est peut-être pour cela qu'on les croit si rares : personne ne les voit souvent, et pourtant il se peut que l'on passe à côté d'eux sans même les remarquer. Contrairement à leurs congénères loups d'Urban City, les Moros ne vivent pas en meute, mais en solitaire.
Leur pouvoir est de se rendre d'un seul pas d'un endroit de la Sylva à un autre. Il leur arrive de prendre sur leur dos les petits Hybrids perdus ou encore les blessés. On aime à croire qu'ils veillent sur les villageois vivant à proximité de leur tanière, comme si les âmes des guerriers disparus protégeaient encore leur famille. Les Moros ne sont cependant pas domesticables, ils sont considérés comme des animaux sacrés et l'incarnation de la liberté de la vie en forêt. Mais attention à ne pas provoquer leur colère, sans quoi ils trouveraient un dessein bien plus pugnace pour leurs griffes et leurs crocs.

Localisation : Dans toute la Sylva
Type : Inoffensif sauf si on l'attaque


Les Nagos – Ils ressemblent à des sangliers à s'y méprendre, mais les Nagos sont deux fois plus gros et agressifs que ceux-ci. En bonne place dans le top dix des animaux les plus impressionnants de la Sylva, ces créatures sont également dotées de défenses sont acérées, qui leur servent à déterrer les racines ou éviscérer leurs proies. Les Nagos évoluent en groupe dans les zones forestières les plus denses, mais malgré la force que peut leur apporter leur réunion, ils chargent dès qu'ils se sentent menacés. Ils n'hésitent pas non plus à foncer sur quiconque les importunerait, car ils sont aussi très fiers, si bien qu'il est très fortement déconseillé de les regarder droit dans les yeux. Mieux vaut courber l'échine.

Localisation : Hoshizora, Mura no Mori, les clairières sacrées
Type : Agressif


Les Nains des forêts – Lointains cousins des Géants des forêts, les Nains sont leur équivalent physique en dix fois plus petit. A peine plus gros qu'un buisson, leur aspect pataud peut laisser croire à des créatures stupides et primaires dénuées de toute forme de sagesse. Bien au contraire, les Nains des forêts sont les conseillers les plus précieux des Hybrids. Par exemple, lorsqu'un Hybrid ne sait quelle décision prendre ou qu'il se sent perdu, il sait qu'il trouvera auprès de ces créatures un conseil avisé. Pour leur demander audience, il suffit de se rendre sur leur lieu de repos où généralement ils se dissimuleront parmi la végétation de sorte à passer eux-mêmes pour des bosquets sauvages. Il arrive parfois que les Nains se présentent directement face aux plus désorientés. Toujours est-il que recevoir l'aide de ces esprits s'avère un immense honneur et privilège que chaque Hybrid se devra de remercier convenablement, sous peine d'être victime d'une malédiction qu'ils auront lancée.

Localisation : Hoshizora, le Sanctuaire des Esprits
Type : Inoffensif (mais attention à la malédiction !)


Les Renatsus – Les Renatsus sont de drôles de petites boules de poils rousses et ailées qui pointent le bout de leur nez dans la Sylva lorsque le soleil commence à se coucher. Ils courent et volettent à loisir autour de leurs terriers, qu'ils creusent à proximité des habitations Hybrids. Peu farouches, ils rendent souvent visite à leurs Hybrids de voisins pour réclamer des caresses ou pour voler de la nourriture. On pourrait les prendre pour des nuisibles, mais bien au contraire, les Renatsus sont un symbole de paix dans la Sylva. Beaucoup de familles d'Hybrids en abritent sous leur toit, comme porte-bonheur et compagnons.
A l'image des esprits parfois capricieux, ils sont imprévisibles et il ne vaut mieux pas trop les titiller. S'ils frottent leurs ailes à leur queue, ces petits animaux sont capables de créer des boules de feu. Celles-ci n'arrêteront leur course qu'une fois qu'elles auront touché leur cible. Il est cependant très rare que ces animaux pacifiques ne s'adonnent à de telles pratiques.

Localisation : Toute la Sylva, au crépuscule
Type : Inoffensif - Apprivoisable


Shiro no Kage – Tout comme il n'existe qu'un seul Cerfeuil, Shiro no Kage est une créature unique dans la Sylva. On l'appelle également l'Ombre blanche de la mort, qui n'apparaît qu'à ceux dont la fin est proche. Si d'abord son aspect est celle d'une belle jeune femme aux longs cheveux blonds, elle finira par pousser un cri effroyable que seul celui en danger de mort pourra entendre ; alors elle se métamorphosera en cette affreuse créature fantomatique dénuée de jambes, de nez et finalement de bouche. Certains la comptent parmi les esprits maléfiques de la forêt, mais d'autres ne sont pas d'accord : et si cette ombre diaphane n'était que la messagère de la mort ? Après tout, on n'a jamais prouvé qu'elle était à l'origine de celle-ci... Mais la légende dit que c'est précisément son cri qui fait tomber le malheur sur la tête de celui qui l'entend, et qui finalement entraîne sa mort.

Localisation : Partout et nulle part dans la Sylva
Type : Inconnu



© Texte : Yuris Brooks - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Faune de nos terres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La faune haïtienne compte-t-elle des singes? You bet...
» Attention aux cameleons de la faune politique haitienne.
» IV. Faune d'Autremonde
» Qu'est ce qu'on va s'ennuyer en Terres Immortelles...
» Carte des Terres du Milieu
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Genesis
 :: La Génèse :: Contexte
-