AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Lun 5 Jan - 23:48

La densité de la flore de la forêt d'Hoshizora ralentissait les mouvements du Chasseur. Les branchages lui fouettaient le visage et les ronces agrippaient à ses vêtements, comme si la nature voulait le retenir. Heureusement pour lui, sa proie lui ouvrait quelque peu la piste en écartant précipitamment sur son passage les hautes herbes et les buissons. Petit à petit, l'unik gagnait du terrain. Difficile de courir à pleine allure à travers la végétation sauvage, surtout lorsqu'on se savait traqué et que la peur tétanisait nos muscles.
Sur le bracelet accroché au poignet gauche d'Ithilion, la petite perle incrustée luisait d'une douce lueur bleutée. Son radar était déployé autour de lui. Il sentait la course de sa cible, plus loin devant lui, qui tentait de le semer dans ce véritable labyrinthe végétale. Vaine tentative que d’espérer échapper à un tel traqueur. Au vu de l'enjeu, l'ünik allait donner tout ce qu'il avait pour capturer cet hybrid, car il s'agissait de la seule piste en rapport avec la disparition de son maitre qu'il avait eu jusqu'à présent.
Seul son souffle régulier et le bruit de ses pas dans les feuillages rompaient le silence. Cela faisait vingt bonnes minutes qu'il courait ainsi à travers la végétation, armes en main, prêt à tirer à la moindre occasion. Il devait être sur ses gardes ou il risquait de ne pas en ressortir vivant. Hoshiriza appartenait  aux hybrids. Un vaste océan de verdure où il était dangereux de s'aventurer si l'on en connaissait pas les recoins. Ou si on y était pas les bienvenue.  La première difficulté : l'Orientation. Tout se ressemblait et pourtant aucun endroit était identique. Et au coeur de la forêt, la cime des arbres  s’élevait si haut que leurs feuillages filtraient la lumière du jour, donnant au décor un aspect sombre et oppressant . Ajouté à cela, la présence d'une faune particulièrement malveillante à l"égard de celui qui n'en serait pas un prédateur. Rien que les moustiques, bien plus gros que ceux d'Anathorey, n'hésitaient pas attaquer sans vergogne le première être vivant au sang chaud sur leur passage.  Cela donnait un avant goût de ce qu'on pouvait trouver sur son chemin. Au par avant, Ithilion avait participé à plusieurs excursions, et il en était toujours ressorti plus ou moins en bon état. Cependant à l'époque, son maitre Elionne Histo l'accompagnait dans ses missions. Aujourd'hui, il se retrouvait seul au milieu de cette nature hostile, accroché avec détermination à cette unique chance d'en savoir plus
La personne qu'il pourchassait était un Hybrid du totem du loup. D'après les maigres informations qu'il avait réussi à récolter auprès de ses supérieurs, la dernière mission de son maitre possédait un lien avec clan en particulier. En effet, les hybrids au totem du loup sont réputés pour se regrouper en meutes. Celle dont il était question vivait au fin fond de la forêt d'Hoshizora De son propre chef, Ithilion avait donc décidé de se rendre dans les contrées de Sylva  dans l'espoir d'obtenir plus de réponses. A ses yeux, Elionne comptait bien plus que n'importe qui au monde. Sans elle, son existence n'aurait jamais décollé de la pauvreté et de la misère des rues de Nordkia. Alors il remuerait ciel et terre pour la retrouver. En espérant ne pas tomber à l'arrivée devant son corps froid, endormie dans un repos éternel. Et si tel était le cas, l'auteur de cet acte le paierait bien plus que de sa vie.

Devant lui une forme noir bondit d'un buisson et prit la fuite derrière un immense tronc d'arbre de l'envergure d'une petite maison. Un sourire se satisfaction naquit enfin sur le visage du Chasseur Ailée. Le pelage au couleur  de la nuit. Ce loup faisait bien partie du clan qu'il recherchait et confirma qu'il se trouvait sur la bonne piste. Son radar se refocalisa sur cette nouvelle cible. Son dzêta lui faisait ressentir son déplacement, bien qu'il ne le voyait pas, il sentait  avec précision sa position à une quinzaine de mètres devant lui. Sa trajectoire se dessinait dans la tête du chasseur qui pouvait presque anticiper ou allait être le prochain saut. Sa vigilance poussée à l'extrême, il se tenait paré à réagir au moindre mouvement suspect, au moindre bruit. La présence de ce second loup montrait qu'il chassait à présent sur leur propre territoire. Soudain, la bête fuyarde réapparut dans sa ligne de mire. Les années d'entrainements ,aiguisant ses réflexes jusqu’à les rendre surhumains, ne mirent qu'une fraction de secondes à faire effet. Un coup retentissant éclata. Touché en pleine vitesse, l'animal s'écroula lourdement dans la touffe végétale.
Ithilion ne tarda pas à arriver à niveau . Un de ses revolvers braquait l'endroit où avait chuté sa cible, tandis que l'autre pointait l'horizon, au cas ou l'un de ses congénères lui viendrait en aide. Allongé dans l'herbe, le corps du loup avait fait place à un homme barbu d'une quarantaine d'année à la chevelure noire hirsute. Retenant un cri de douleur, il plaquait sa main sur sa cuisse ou s'échappait un liquide sombre.

-Enfoiré d'üniks. jura t-il d'une voix grave teintée de haine. Avec vos armes du démon, mère Nature ne devrait pas vous laisser proliférer.

Ithilion ne répondit pas, il examinait la situation. Sa blessure empêcherait toute tentative de poursuite ou d'agression. Cet hybrid ne présentait plus de danger potentiel pour le moment. A présent, son dzêta guettait la présence du moindre intru qui pénétrerait son rayon. Le temps pressait, Ithilion n'allait pas y aller par quatre chemins.

-Écoutes moi bien, je ne vais pas te le répéter deux fois. Je cherche une femme ünik. Une belle femme unik portant uniquement du blanc sur elle. Elle possède également des armes comme les miennes. Je sais qu'elle est venue à la rencontre de votre meute ! Alors ou EST ELLE ?!!

Ses émotions le trahirent sur les derniers mots. La certitude pour que ce loup fasse bien partie de la bonne meute était élevée mais pas parfaite. Toutefois, Ithilion n'avait rien d'autre et maintenant que son compagnon avait prit la fuite, il risquait d'avertir le reste de son groupe. Son prisonnier tenta de lui cracher dessus en guise de réponse. De rage, le doigt d'Ithilion se crispa sur la gachette et un deuxième coup de feu retentit. Cette fois-ci, l'hybrid ne put retenir un cri lorsque la balle lui perfora la deuxième jambe. Une réaction stupide, l'unik le savait. Tout ce qu'allait lui rapporter ce nouveau tir, c'était des ennuis en risquant d'ameuter du monde aux alentours. Mais même en sachant cela, lorsqu'il s'agissait de son maitre, tout le sang froid dont il avait appris à faire preuve lors de moment délicat se dissipait comme neige au soleil. Avant de reprendre la parole, il réussit tout de même à apaiser les flammes qui consumaient son esprit. Sa voix devint alors aussi froide que de la glace, aussi tranchante qu'une lame de rasoir et sonna comme une sinistre promesse :

Je ne te le répéterai pas deux fois. La prochaine balle sera la dernière. Ou est elle ?

Explication:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Mer 7 Jan - 0:36

Le soleil  ne devait pas être loin de son zénith, et la jeune Hybrid venait à peine d'émerger d'un sommeil réparateur. Perchée en haut d'un arbre, elle laissait ses pensées divaguer pendant que les quelques rayons qui traversaient l'épaisse couche de feuilles et de branchages réchauffaient son corps encore endormi. Elle appréciait particulièrement ces moments de nonchalance où elle n'avait rien d'autre à faire que de fermer les yeux et se laisser bercer par le doux bruit du vent dans les arbres. Elle n'aurai laissé cette place pour rien au monde. C'était tellement plus agréable de se réveiller au milieu de la nature luxuriante dont jouissait Sylva, plutôt qu'entre les murs d'une chambre étroite et froide. Alors quitte à dormir sur une branche chaque soir, sans avoir d'attache réelle, c'était cette vie qu'elle préférait et qu'elle ne voulait pas quitter.

Tina fut sortie de sa torpeur par des grondements sourds venant de son estomac. Constatant avec agacement que sa réserve de nourriture était épuisée, la petite brune se résolu à partir à la chasse. Armée de son arc et de sa dague, elle descendit de sa branche et atterri sur le sol tout en souplesse dans un bruit sourd. Observant son environnement à la recherche de la moindre trace pouvant lui être utile, elle fini par repérer  à une centaine de mètres de là une empreinte fraîche. Rattrapée par ses instincts, elle suivi cette piste avec une rapidité surprenante étant donné la densité de cette partie de la forêt. Mais il en fallait plus pour ralentir la jeune fille. Elle ne tarda d'ailleurs pas à rattraper sa proie, et la vit au loin disparaître derrière un buisson. Tina savait qu'elle n'avait aucune chance de l'approcher en restant au sol: la végétation était telle qu'elle ne pouvait avancer sans faire de bruit, malgré ses pieds nus lui permettant de limiter le bruit de ses pas. Aussi décida-t-elle de grimper à l'arbre le plus proche et de la suivre en hauteur. Elle s’exécuta aussitôt et, se déplaçant silencieusement entre les branches, ne tarda pas à être à portée de tire de l'animal. C'était une magnifique biche, et Tina senti une boule se serrer au creux de son ventre. Ce n'était jamais agréable de tuer un être vivant. Mais la mort faisait parti de la vie, et il fallait qu'elle mange.

La jeune Hybrid inspira profondément et banda son arc, silencieusement. Elle ferma un œil et se concentra sur sa cible. Il ne fallait pas la rater, où celle ci s'enfuirai  entre les buisson et il faudrait tout recommencer. Elle se préparait à lâcher la corde quand un bruit de course attira son attention. Pas seulement la sienne d'ailleurs, puisque sa proie, effrayée, en profita pour s'enfuir à toute vitesse. La jeune fille poussa un grognement de frustration et regarda furieusement dans la direction du bruit. Qu'est ce qui pouvait se déplacer avec aussi peu de discrétion dans la forêt ? Comme pour répondre à sa question, un bruit sourd retenti à quelques mètres de sa position. Comme un coup de tonnerre. La jeune fille n'avait jamais entendu un tel son. Piquée de curiosité, elle fut irrésistiblement attirée par la source de cet étrange bruit.

Tina s'approcha donc de cette source en sautant de branche en branche jusqu'à apercevoir au pied d'un arbre imposant un homme à la chevelure aussi blanche que la neige. Intriguée, elle se demanda tout d'abord ce qu'un homme de cet âge venait faire seul au milieu de la jungle. Habituellement, ils évitaient de sortir seuls. Elle se déplaça de quelques centimètres le long de sa branche et fini par apercevoir le visage de ce mystérieux inconnu. Qui n'était finalement pas vieux du tout. Elle pouffa en pensant sa méprise, mais son sourire disparu aussitôt de ses lèvres quand elle vit l'autre homme qui gisait à ses pieds, ou plutôt l'Hybrid vu les oreilles qui dépassait de sa chevelure. Il paraissait mal en point, et un liquide sombre coulait de sa jambe. L'homme au cheveux blancs ne semblait pas vouloir l'aider, au contraire. Il pointait vers lui un étrange instrument métallique, objet qu'elle avait pu apercevoir dans les vitrines de la ville. Cependant elle était bien incapable de se rappeler à quoi il servait. Elle tendit l'oreille, essayant de capter une bride de leur conversation.


"... Je sais qu'elle est venue à la rencontre de votre meute ! Alors ou EST ELLE ?!!"

Cheveux-blancs semblait en colère, cependant l'Hybrid ne se laissa pas démonter et tenta de cracher sur son agresseur. Celui-ci répliqua en actionnant son instrument. Le bruit étrange retenti de nouveau, et la pauvre victime ne pu qu'étouffer un cri de douleur alors que sa deuxième jambe se teintait de rouge. Horrifiée, Tina ne pu esquisser le moindre geste. Cheveux blancs pointa de nouveau son arme vers sa victime, et déclara d'une voix plus glaciale que le vent de l'hiver :

"Je ne te le répéterai pas deux fois. La prochaine balle sera la dernière. Ou est elle ?"

La dernière ? La jeune Hybrid ne pouvait décemment pas laisser faire ça. C'était lâche de s'attaquer à quelqu'un de cette manière, sans lui laisser la moindre chance de se défendre. Elle saisi son arc et bondit au sol, atterrissant en souplesse, la corde tendue, prête à tirer une flèche sur sa cible.

"Hé, l'étranger ! On t'as jamais dit que c'était pas bien d'attaquer un animal sans défenses ? Et si tu le laissais tranquille maintenant ? Je pense qu'il a eu son compte."

Pour l'effet de surprise, c'était complètement raté. Comme si l'homme savait qu'elle allait arriver. Il avait réagit au quart de tour quand elle avait surgit, et elle se retrouvait en mauvaise posture. Elle dégluti, mais ne laissa rien paraître de sa peur, continuant de fixer Cheveux-blancs d'un regard noir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Ven 9 Jan - 0:09

Une flèche parcourait la forêt, elle frappait plantes et feuillages à son passage sans que cela ne puisse ralentir sa course folle. Elle perçait les piliers de lumières célestes qui frappaient la terre de toutes leurs beautés, eux-mêmes créés par le soleil et filtrés par les entrelacements des branches nouées des fière arbres. Immonde arme que cette âme qui courrait dans cette forêt tel un artiste damné, créature infâme qui ignore toute magnificence et se damne à se perdre pour quelques violences.

Le silence enivrait ses pas, mais pourtant ce sont d'importants bruits qui le firent décoller. Important par leurs significations. Un vacarme puissant, mais fade, un vacarme surprenant et macabre ! C'était le tumulte morbide de coups de feux, un son que Rudolph avait reconnu par instinct. Lui-même en avait entendu des milliers et maintenant il courait ni pour sauver sa vie ni pour celle d'une connaissance. Non ! Il courrait en réponse d'un triste instinct marqué par son passé et d'un instant excessif prévu par un destin pernicieux. Peu importe sa naissance et peu importe sa race, Rudolph est soumis par ce même enfant sadique.

Un être cruel qui crée avec toute l'intelligence du monde une situation unique, et il y réunis des êtres à la fois si communs et si uniques. La colère est l'ingrédient parfait pour la tristesse, sublimée par la violence et la réalité se fait tragédie ne laissant ainsi place qu'à un espoir bien pale. Rudolph savait toute la portée de ce coup de feu qui avait eu lieu proche de sa position.

Comment devait-il agir ? Son désir de paix voulait garder espoir, mais l'autre partie craignait qu'un mort tapisse le sol de cette forêt, qu'un innocent voit sa vie volée par l'orgueil d'un Unik ou d'une créature de métal ! Alors, il courait ! Peu importe l'espoir ou le désespoir il devait courir. Peu importe sa folie, peu importe la peur et peu importe sa colère ! Ses pas devaient le mener en ce lieu qu'il maudirait sûrement à jamais, mais il n'avait pas le choix, il ne l'a jamais eu. Voilà ce qu'est le destin, le ''voleur de liberté''.

Son coeur battait la chamade, mais il était calme et il transpirait à peine. Il portait une tunique ample tout aussi beige que son un pantalon. Il avait empoigné tantôt une arme de fortune, un gros bout de bois capable d'assommer aisément un ohm. Ses cheveux trempés bondissaient à chacun de ses pas et cette eau dégoulinait sur sa bouche haletante. Il savait la vérité non loin, mais il ne connaissait toujours pas son choix.

Après un arbre massif passé il vit les formes de deux êtres qui se profilaient devant lui, d'un bond habille, il sauta par-dessus un grand buisson et tomba à terre. Pieds et main gauche à terre, sa main droite tenait son arme qui reposait avec nonchalance sur son épaule. Sa main avait agrippé le sol, il était prêt à bondir une nouvelle fois. Il jeta un regard tout autour de lui et la situation lui parut clairs.

Juste en face de lui se trouvait un Hybrid, du Totem des loups, qui pissait le sang, il n'était qu'à trois mètres de lui. En face de son frère de race, se trouvait un Unik arme à feu au poing et il pointait le loup blessé de sa lâcheté faites d'acier. L'Unik possédait une étrange chevelure blanche et sa carrure était menue, Rudolph pensa que désarmé il n'avait aucune chance contre lui. Les traits de son visage possédaient cette grâce orgueilleuse typique des Uniks. Rudolph grogna tel un loup, son nez se plissa et sa lèvre inférieure se leva dévoilant ainsi de blanches incisives proéminentes, un grognement que l'Hybrid-loup, en face de lui, compris. Ennemi, mourir, nous, prêt, tuer.

Non loin de l'homme à la chevelure immaculée se trouvait une très jeune Ohme. Sûrement une adolescente peut-être une Hybride, elle était belle et possédait un visage adorable qui, aux yeux magiques de Rudolph, n'était pas terni par son regard noir. S'il ne pouvait pas définir sa race, mais vue son regard elle n'était pas avec l'Ennemi-Blanc. Elle était trop jeune, bien trop jeune, il ne fallait pas qu'elle meurt.

Il se releva lentement. Son choix ... il l'avait fait lorsqu'il avait bondi au-dessus du buisson. L'espoir avait plus de valeur que sa vie, il n'allait pas se battre, ou tout du moins essayer. Rudolph était bien plus imposant que l'Ennemi-Blanc qui se trouvait devant lui, mais lui était armé. Un éclair spectral bleu courut sur sa joue. Son âme voulait se déployer, son instinct se préparait au combat. Bondir, esquiver, ils étaient encore trois et Rudolph, même s'il ignorait, était un vétéran des guerres qui avaient eu lieu il y a plus d'un siècle, il en avait vu d'autre.

Son visage se calma, il défia du regard l'Unik, sa queue de loup, d'abord basse, se leva fièrement, sa respiration bombait naturellement son torse puissant. Aucune hésitation n'animait son corps et aucun doute ne troublait son âme. Sa colère annonça d'une voix forte, lourde et grave ceci :

-Unik infâme, tu viens perforer le cœur de cette forêt ! Pars ! Fuit au loin sans jamais te retourner. Deux ignominies ont résonné dans cette forêt par ta faute, tu t'es condamné par deux fois. D'innombrables alliés approchent, ta mort vient à-toi sans que tu t'en aperçoives. Cours, cours, cours ! Voilà un conseil que ton infamie qui te tient d'honneur ne mérite pas. Je te laisse la vie sauve pour m'occuper du blessé, voilà où se trouve ta chance ! Dans la blessure de mon frère-loup ! Allons, ne reste pas plus longtemps ici à troubler ce lieu béni. Ton regard me dégoûte et bientôt je ne pourrais plus retenir ma soif de justice, cette soif sanglante !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Ven 9 Jan - 14:49

Alors qu'il avait repris son questionnement, Ithilion avait sentit un mouvement pénétrer dans son champ sensoriel et se diriger dans sa direction. Impossible de déterminer à cet instant ce qu'il allait arriver. Des compagnons de la meute de cet hybrid pour lui venir en aide ? Une personne lambda attirée par les coups de feu ? Un animal sauvage ? Le Chasseur Ailée s'était douté que l'écho des balles ne lui permettraient pas de poursuivre son interrogatoire en toute sécurité tant qu'il se trouverait dans ces lieux. Cependant, ses talents de soldat aguerri se tenaient prêt à réagir au moindre danger. Il savait parfaitement ce qu'il faisait, ainsi que les limites à ne pas franchir pour ne pas mourir bêtement. Rien ne l'empêchera de mener à bien la raison de sa présence dans cette forêt.
Le nouvel arrivant se trouvait en hauteur dans l'un des arbres derrière lui. Immobile, celui-ci devait épier la scène. Au moment ou l'ünik reposa son ultime question à son captif, le mystérieux observateur décida apparemment d'intervenir en se laissant choir sur le sol. La réponse fût immédiate de la part d'Ithilion, son second revolver se braqua aussitôt à l'endroit où allait atterrir l'importun. Ou plutôt l'importune. Son état de concentration extrême ne laissa rien transparaître, mais il fût surpris de se retrouver en face d'une jeune adolescente qui le tenait en joue à l'aide d'un arc et d'une flèche. Le sang froid dont elle faisait preuve ainsi que sa tenue inflexible en posture de tir contrastaient beaucoup avec son jolie minois de jeune fille choyée. A première vue, elle avait plus l'allure de celle qui passait ses journées à se pouponner qu'une intrépide aventurière passant son temps à parcourir ces bois hostiles. Et étant donné son âge apparent, il ne pouvait s'agir que d'une hybrid. En tout cas, Ithilion ne voyait pas une unik de cette âge se trouver au fin fond de Hoshizora.
Avec détermination, la petite archère se permit de lui faire la morale sur la chasse alors que de toute évidence, elle n'avait pas appris à se servir de son arme pour cueillir les fruits. Puis, toujours sous la menace de sa flèche, elle lui intima de relâcher sa cible. De quoi se mêlait cette jeune affrontée ? Le temps était compté, des renforts pouvaient survenir à tout moment. Mais quand bien même cette hybrid la menaçait, il ne pouvait se résoudre de tirer sur une enfant.

Le destin ne lui laissa pas l'opportunité d'essayer de ramener cette jeune effrontée à la raison. Son radar ne pouvant se concentrer que sur une seule personne, il n'avait pu anticiper l'arrivée  d'un nouvel individu, surgissant par dessus un buisson. Son attitude était beaucoup plus agressive que celle de l'archère. Du haut de son imposant gabarit, il porta à l'ünik un regard consumé par une colère glaciale.  La queue blanche qui se dressait fièrement dans son dos mit aussitôt Ithilion sur ses gardes. Un hybrid-loup ! Cependant, de toute évidence, il ne faisait pas parti de ceux qu'il traquait. Ses poils ne possédaient pas la couleur noire qui faisait la particularité du clan cherché.
Le flot de menaces qu'il reçut de la part de l'hybrid firent sourire le soldat Unik. Il ne sous estimait absolument pas la situation, car l'unique fait de survivre dans cette forêt témoignait d'une grande force, mais laisser paraître la moindre faiblesse risquait de lui coûter cher.  De plus, il était l'élève de l'illustre Elionne Histo, entrainé depuis son enfance dans l'art du combat jusqu'à atteindre l'élite. Il n'allait pas se laisser marcher dessus par une hybrid à peine sortie de l'enfance et un homme-loup armé seulement d'un bout de bois.
Malgré son sourire goguenard , sa réponse se fit froide et ferme, s'adressant aux deux hybrids qui voulaient l'intimider :


- Qui êtes-vous pour vous permettre de me donner des ordres ? La forêt ne vous appartient pas que je sache, et vous vous permettez d'intervenir sans ne rien connaître de la situation. Je n'ai absolument pas envie d'ôter des vies inutilement, alors soyez sage de passer votre chemin.

De son revolver qui le maintenait  encore en respect, il pointa l'hybrid à terre. Ce dernier semblait avoir sombré dans l’inconscience. Ithilion grimaça, sa seule piste était entrain de le lâcher. Il devait se débarrasser des deux autres au plus vite.


-Cet hybrid fait parti d'une meute que vous connaissez peut être. Surtout toi. rajouta-t-il à l'attention du dernier arrivé. La Lune Morte. Une meute qui sévit dans vos forêts et occupe des rites plutôt critiquables à partir d'animaux ou même de vos frères de sang. Et on cherche une personne qui a disparu depuis qu'elle est rentrée en contact avec eux pour une raison qui ne vous regarde pas. Et que de toute façon moi même j'ignore.


Pendant qu'il parlait, ses yeux étaient fixés sur la fille et son arme toujours bandé dans sa direction. Son radar se portait à présent sur son autre assaillant pour guetter une éventuelle attaque. Sa situation se révélait vraiment délicate. A cette distance, il pourra peut être éviter que le tir ne touche un point vital, mais delà à s'en sortir sans blessure...

-Je dis "on" parce que vous pensez bien qu'un Ünik ne prendrait pas le risque de se promener seul en territoire ennemi. Alors ne prenez pas le risque d'être abattu pour une cause qui ne vous regarde absolument pas. Si je vous dit ça, c'est que nos motifs ne visent pas à semer la mort, et surtout pas à des innocents.


Bien évidement, il s'agissait de bluff. Mais les solutions pour s'échapper de cette galère sans avoir à tirer de nouveau ne venaient pas en nombres. Tuer deux âmes innocentes ne faisaient pas partis de la philosophie des Chasseurs Ailées. Il espéra fortement qu'ils n'allaient pas le coller dos au mur. Dans une dernière tentative de persuasion, il rajouta :

- Surtout que si vous avez entendu les coups de feu. Ses congénères ne vont pas tarder à arriver. Et croyez moi, ils ne feront pas de distinctions ...

A la différence de sa précédente tirade, celle la comportait un peu plus de vérité. Les membres de la Lune Morte étaient décris dans le rapport comme étant violents, fanatiques et ne faisant qu'une distinction : membre du clan ou non. Des prédateurs à la stratégie de groupe et de chasse parfaitement rodée. Aussi insaisissable que la nuit et aussi mortel que l'ombre de la mort.  Cela expliquait pourquoi ils existaient toujours malgré leurs méfaits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Lun 12 Jan - 21:31

Tina avait l'arme de l'étranger braquée sur elle. Il pouvait la tuer à n'importe quel moment. Quelle idée de venir au secours du pauvre hybrid sans réfléchir à une stratégie valable ! Intérieurement, elle tremblait de peur. Pourtant elle s'interdisait de montrer à son interlocuteur cette faiblesse et tentait d'avoir l'air calme et déterminée. Son arc était toujours tendu, et son regard plus dur encore. Elle en profita pour observer un peu mieux Cheveux-blancs. Vu de près, il n'était pas si impressionnant finalement, et n'était vraiment pas très grand. S'il n'avait pas eu cette arme dévastatrice entre les mains, elle aurait surement pu s'en occuper sans problème. Du moins à première vue. Mais elle était bien là, pointée droit sur son front, prête à faire jaillir de nouveau ses éclairs meurtriers.

La jeune fille se trouvait en bien mauvaise posture, et priait pour que Cheveux-blanc ne tire pas. Mais ses prières furent interrompues par l'arriver d'un second Ohm, un Hybrid cette fois. Il avait bondit des buissons et se dressait fièrement devant l'Unik. Il était bien plus imposant, et Tina se dit qu'il aurait pu pétrifier n'importe qui avec ce regard dur et glacial. Dans son dos, sa queue blanche bougeait en saccades, signe qu'il était énervé. Peut être cet Hybrid allait-il l'aider ! Elle en était même certaine, car il devait surement connaître l'autre Ohm-loup allongé par terre. Le nouvel arrivant la dévisagea quelques secondes, puis reporta son attention sur Cheveux-blancs, lui servant au passage un sermon glacial et déterminé. Il n'avait pas bredouillé une seule fois, et la petite Hybrid le trouvait encore plus imposant: lui au moins il savait parler aux étrangers. Pas comme elle. Mais si le discourt avait eu de l'effet sur elle, l'Unik avait plutôt l'air de le trouver comique, car il affichait un grand sourire. Tina releva un sourcil. Si elle avait été à sa place, elle aurait moins fait la maligne. Car il risquait plus d'énerver le loup qu'autre chose.

Cheveux-blancs laissa l'Hybrid finir de parler, puis leur adressa la parole d'une voix froide et ferme, en fixant la jeune fille. Il n'avait vraiment pas peur des réactions qu'ils pouvaient avoir face à ses propose. Car si la jeune fille, bien que quelque peu offensée, n'avait pas vraiment l'intention de faire du mal à l'Unik, l'autre Hybrid semblait plus offensif à son égard et pouvait à tout moment mal réagir. Elle prit les devants et répondit à l'Ohm:


"C'est plutôt à nous de te poser la question, on est plus chez nous que toi. Enfin en tout cas tu es en territoire Hybrid, alors à ta place je ferai moins le malin. Et puis c'est pas parce que t'as des problèmes avec les membres de cette ... meute, que lui en fait parti, ou même qu'il est au courant de quoi que ce soit."

Elle jeta un bref coup d’œil au blessé, qui comatait légèrement, avant de jeter un nouveau regard foudroyant à Cheveux-blancs. Elle savait que les Ohms pouvaient être plus cruels que les pires animaux, aussi n'avait-elle pas de mal à le croire au sujet de la meute de loups. Cependant elle aurait préféré mille fois qu'il ait tort. Et puis, effectivement, rien ne disait que le pauvre Hybrid faisait bien parti de cette meute. Absorbée par ses pensées, elle relâcha légèrement la tension sur son arc.  
Cheveux-blancs continua son discourt, mentionnant au passage que d'autres Uniks rodaient dans les parages et risquaient de leur tomber dessus à tout moment. Tina n'avait pas eu beaucoup à faire avec les Uniks, mais l'inconnu lui faisait un peu peur. Surtout s'ils avaient tous des armes qui crachaient des éclairs. Elle jeta un coup d’œil derrière elle, essayant de repérer une possibilité de fuite en cas de réel danger pour elle, tout en déclarant:

"Tu dis ne pas vouloir faire de victime innocente, pourtant tu n'aurais pas hésiter à tuer cet Ohm sans même savoir s'il était impliqué. Désolée mais j'ai du mal à te croire. Tu sais, tu peux demander les choses gentiment sans pour autant avoir besoin de tirer sur tout ce qui bouge !"

Son regard s'adoucie légèrement un court instant, mais devint plus hésitant quand Cheveux-blancs évoqua la possibilité que la meute les rejoigne. Elle frissonna. Elle n'avait pas envie d'avoir à faire à une meute d'Hybrids loups. En meute, les gens étaient différents. Et si elle n'avait aucune animosité envers l'Ohm-loup qui se dressait à ses côtés ou celui qui gisait par terre, elle n'avait pas spécialement envie de courir faire un câlin à une meute entière. Son instinct lui criait de détaler entre les arbres, pourtant elle resta là, toujours armée, et se contenta de tendre une oreille attentive. Si un Unik ou un Hybrid tentait une approche, elle le saurait. Elle tenta même de se rassurer en déclarant:

"Pfff. Tu crois qu'ils s'en prendraient à ceux qui ont défendu un des leurs ? T'as de l'espoir. A mon avis c'est toi qui prendra. Alors à ta place je coopérerais et je ferais ce qu'on me dit."

C'était totalement du bluff. Mais le risque de voir la meute lui tomber dessus était trop grand. Elle voulait s'éloigner au plus vite, quitte à emmener les deux Ohms et le blessé avec elle. Ça valait toujours mieux que de se faire chasser par la meute ou les amis de l'Unik.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Sam 17 Jan - 13:18

Il épia l'ohm de ce magique regard azuré qui était le siens et il ne laissa aucun de ses mots échapper à son jugement glacial. Il était toujours dressé fièrement, le rire de l'Ohms ne l''étonna guère. Son rire n'était, à ses yeux, qu'un moyen bien connu pour évacuer sa peur ou pour intimider un ennemi. Rudolph ne cherchait pas à lui faire peur ou à le tuer, il voulait qu'il s'en aille, lui et la violence qu'il amenait avec lui. Après tout si Rudolph voulait attaquer l'Unik, il ne se serait pas présenté-à-lui et inversement si lui voulait les tuer, il les aurait déjà frappé de ses balles. Il l'écouta donc silencieusement et quelque chose clochait dans son discours. Quelque chose puait, cette immense forêt était connue pour appartenir aux Hybrids et lui annonçait que cette forêt qui abritait la capitale des Hybrids ne leur appartenaient pas, mais qu'en plus il venait accompagné parce-qu'il se trouvait en territoire ennemi. Cela ne tenait pas la route ! Le loup flaira une faiblesse exploitable et telle un loup, il n'allait pas hésiter à l'utiliser.

Il écouta ensuite la jeune Hybride. Oui, indirectement, elle avouait sans honte être une protectrice de mère nature. Cela ne tira pas un sourire des lèvres de Rudolph, la situation était critique et, foi d'Hybrid, elle allait empirer gravement. Elle voulait calmer le jeu, elle était jeune, mais elle avait raison. Le sang avait déjà bien trop coulé. Malheureusement il fallait révéler la vérité et l'Hybrid ne trouva qu'une seule manière de procéder. Il faut parfois que le pus hideux d'un abcès ne coule. Il comprenait que la jeune fille devait être plus impressionnante avec son arc que lui puisqu'il était totalement désarmé. Mais il avait une force que l'Unik ne pouvait pas deviner, Rudolph avait du temps à perdre. Il l'écouta d'une oreille diligente, elle doutait comme lui des mots de l'Unik. Elle tentait de le raisonner, mais l'Hybrid-Loup connaissait ce genre d'Ohm.

La violence harmonisait sombrement leur vie déchue et, armée comme il était, il n'allait pas laisser quelques arguments, aussi bon soit-il, ordonner sa volonté barbare. Il savait se battre, cela se voyait tristement, deux contre un et il ne se laissait pas aisément intimider. Son instinct zélé, comme s'il avait déjà vue mille ohms se battre avec des armes à feux, le renseigna d'un doux murmure que sa posture guerrière et sa manière de tenir ses armes prouvaient qu'il était malheureusement formé au combat cependant, il était naïf et orgueilleux. C'était une dualité mortel pour un ohm en terrain ''ennemi''. Rudolph essaya de deviner ce qui s'était passé avant son arrivée. L'Unik avait dû tirer deux coups de feux et c'est cela qui avait attiré l'Hybrid. Elle est venue-à-lui, au lieu de baisser ses armes en signe de paix, ce qui aurait prouvé ses dires, il braqua ses lâches armes contre elle, puis Rudolph arriva de façon cavalière pour mettre son grain de sel. Il n'y avait qu'un Unik pour croire avoir fait preuve de diplomatie en pointant son arme vers le crâne de quelqu'un. Quelle naïveté ... Quelle orgueil. Il avait oublié qu'ils étaient des millions dans cette forêt et que si Rudolph n'avait pas d'arme, il possédait encore une voix.

Les cordes vocales étaient de terrifiantes armes dans cette forêt, ici le son d'une voix était l'atout le plus puissant de l'Hybrid. Même le plus faible des protecteurs de la nature pouvaient tuer des dizaines d'ennemis en usant seulement de cette voix. Est-ce qu'un Unik pouvait comprendre cela ? Non, à moins de subir les conséquences de cette ignorance mortelle. Rudolph parla plus calmement, mais son discours était sans chaleur et, comme une épée de Damoclès, une menace pesait toujours sur chaque mot. Pendant qu'il parlait aussi sombrement, il rejoignit le blessé, s'accroupit auprès de lui et déchira ses vêtements, découvrant ainsi ses puissants bras perclus de ses cicatrices faites à la guerre, pour arrêter les hémorragies et sauver l'Ohm-loup.

-Tu annonces que cette forêt ne nous appartient pas et tu dis que tu es venu en nombre puisque tu te trouves en territoire ennemi ? Tes ennemis sont les Hybrids, c'est nous ! Car, c'est notre territoire ! Nos villes et nos villages se trouvent ici. Mais je vais faire acte de charité. Si tu es venu avec d'autres Uniks alors tu n'es pas pressé par le temps, au contraire, il te faut gagner du temps pour qu'ils puissent te rejoindre. Si tout une meute se déplace dans ces bois et qu'ils sont aussi cruels que pervers alors vous serez heureux, toi et tes amis, de les châtier comme il faut. De plus je découvrirais avec stupeur leurs mœurs maléfiques puisqu'ils m'attaqueront lors de leurs arrivaient. Convaincu par le bien fait de vos actes, je vous aiderais. Tu comprends ce que je veux dire ? Je veux dire que je vais prouver avec aisance où se trouve la vérité.


Une fois les hémorragies endiguées par les premiers soins administrés, il se releva et s'éloigna de l'être évanoui, il se rapprocha de l'archère sans quitter l'Unik des yeux. Ce n'était pas un geste anodin, il venait de laisser l'accès à libre à Cheveux-Blancs. Il pouvait maintenant atteindre sa proie plus aisément. Maintenant qu'il avait stabilisé l'état du mourant, il avait gagné du temps. Du temps pour amener le chaos ici-bas. Son pouvoir ne pouvait donner que du courage et son arme était peu dangereuse, lui-même, depuis son réveil, était affaiblis. Alors, il n'avait aucune chance ? Peut-être, si son totem n'était pas celui du loup ! Oui car, le hurlement du loup a une portée énorme. Il gonfla sa poitrine et poussa ce puissant hurlement mythique si typique aux loups. C'était moins un cri qu'un chant, un hymne au ralliement, son piège était posé. Il y avait des millions d'Hybrids dans cette gigantesque forêt et les coups de feux plus son cri n'aurait pas manqué d'en attirer certain. Les Hybrids-Loups pouvaient comprendre son message ''ici, Unik ennemi''. Il annonça sans plus attendre :

-Tes frères d'armes ne doivent pas être très loin et mon hurlement s'entend à des kilomètres ! ils seront bientôt là ! ... et tes ennemies aussi ! Sois patient et vois comme ta parole sera bientôt prouvée. Cependant, je ne te mentirais pas, ma bonté à ses limites je suis sûr que tu comprends ce que cache mes mots et mon geste, Allons-va ! Le blessé est-à-toi, si tu souhaites le prendre, alors prends-le, mais je te conseille sérieusement d'attendre tes amis. Tu comprends bien qu'il serait malheureux qu'un Hybrid, ne te tombe dessus alors que tu porteras ta cible sur les épaules. Toi qui ne craint rien, prouve moi ton honneur. Cependant, garde-à-toi si tu as menti.

C'était évidemment un piège qu'il tendait maladroitement à l'Unik, il était impossible de tenir deux armes et de mettre sur son dos un Ohm. Rudolph avait son plan bien ficelé, et les actes de l'homme aux cheveux blancs allaient prouver ceci et induire cela : S'il les attaquait, il n'y avait plus de doute à avoir. S'il prenait le blessé, cela voudrait dire qu'aucun allié n'allait venir et/ou qu'aucune meute n'existait, voir qu'elle existe, mais qu'il était désespéré. Avec un ohm sur le dos, il était impossible de se battre seul contre une meute entière. Malheureusement cela voulait dire qu'il lui avait menti, il l'attaquerait donc pendant qu'il serait occupé à mettre le blessé sur son dos. L'Hybrid-Loup lui avait dit qu'il allait le laisser le prendre, mais jamais qu'il ne n'allait pas l'attaquer lorsque se sera fait. S'il tuait le blessé, alors Rudolph l'attaquerait sans attendre. S'il allait fuir, peu importe ses mensonges ou sa vérité, Rudolph s'enfuirait avec le blessé. Il n'avait aucune raison de le poursuivre. Enfin, si l'inconnu aller attendre patiemment avec eux, le temps aller répondre à toutes les questions de Rudolph.

Évidemment Rudolph savait que l'Unik n'était pas idiot et qu'il pouvait deviner ceci, et il y comptait bien, voilà pourquoi ses phrases étaient remplies d'insinuations.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Lun 26 Jan - 14:47

Évidemment, les deux hybrids ne semblaient pas avoir bougé de leurs positions. Toujours sur la défensive. Guettants la moindre faiblesse apparente, le moindre faux pas de sa part pour lui sauter dessus. Leurs haines profondément ancrée envers les üniks corrompaient complètement leurs jugements. La jeune fille recommença à le moraliser alors qu'elle ne connaissait absolument rien de la situation. Un discours naïf que l'on pouvait excuser par son jeune âge, mais dont l'impertinence agaçait Ithilion de plus en plus. Le compteur tournait. Sa seule piste indice se vidait de son sang pendant qu'il discutait avec ces deux importuns. Il devait à tout prix mettre un terme à tout ceci.



Je suis on ne peut plus certain de qui est cette personne. Je ne l'aurais pas achevé à terre, mon but était simplement de lui faire pression avant que tu ne t'en mêles. Si tu trouves ça cruel, crois moi, tu n'aimerais pas savoir ce que lui et les siens font de leurs victimes, dont les üniks n'en sont qu'une infime partie. Et sache que si je vous mentais réellement sur mes intentions, tu serais morte avant d'avoir posé le pied sur le sol.

L'autre Hybrid prit se mit alors à marcher dans sa direction, d'un pas lent mais  déterminé. Le bras d'Ithilion se raidit au même instant, prêt à braquer son arme et tirer au moindre geste brusque de la part de l'inconnu. Ce dernier n'en fît rien. Défiant la menace de l'arme à feu, il s'agenouilla au près de son congénère inerte et commença à l’examiner. De toute évidence, il connaissait les principes de premiers secours et tenta des les appliquer pour arrêter l'hémorragie. Cela soulagea intérieurement Ithilion car si cette hybrid savait ce qu'il faisait, alors sa proie aurait une chance de survivre et de lui donner les informations dont il avait besoin. Tout en s’exécutant l'homme-loup à la queue blanche s'adressa au Chasseur Ailée en lui expliquant son point de vue sur la situation. Le coup de bluff ne fonctionnait pas du tout, au contraire, son propre piège commençait à se retourner contre lui .
Une fois que l'état de l'inconscient semblait s'être stabilisé, l'hybrid se releva et s'éloigna avec précaution, son regard glacial toujours planté vers le soldat, pour aller rejoindre l'archère.
La tension retomba quelque peu. Maintenant qu'Ithilion avait moins à se préoccuper de la vie de son otage, il pouvait tranquillement réfléchir à trouver une solution pour s'échapper sans effusion de sang supplémentaire.
Enfin, c'était sans compter la réaction imprévue de l'homme loup. Celui-ci poussa un hurlement si puissant qu'il s'en fallut de peu pour que l'ünik lâche ses armes afin de se protéger les oreilles. Le cri se perdit au loin à travers les arbres. Un silence de mort s'en suivit, comme si la nature craignait de se faire dévorer par ce terrible prédateur. Le soldat se doutait bien de ce que venait de faire cet inconscient, d'ailleurs lui même lui expliqua la raison de son acte. Il voulait acculer l'ünik dans une impasse pour pouvoir en finir, seulement il ne se rendait pas compte à quel point les membres de la Lune Morte étaient dangereux.


-Abruti ! pesta Ithilion en se rendant compte que la situation allait devenir compliquée. Tu viens de nous condamner ! Pas seulement moi, mais toi et cette mioche aussi ! Mes amis doivent se trouver à des kilomètres d'ici, le temps d'arriver jusqu'ici, le clan de la Lune Morte nous aura déjà tué plus d'une fois.

Du coeur de la forêt retentit soudain un nouveau hurlement. Plus lugubre que celui que venait de pousser l'hybrid à la queue blanche. Plus froid. Un autre lui fît alors échos. Puis encore un autre. L'appel se propagea peu à peu tout autour d'eux, sonnant comme une promesse de mort. La chasse avait commencé, et cette fois-ci, il se retrouvait à la place de la proie.
Fuir ne paraissait pas une option valable, pas après tout ce mal donné pour trouver ce petit bout d'espoir qui pourrait le conduire à son maitre. Transporter le corps inerte ne semblait pas envisageable non plus. D'une part, son odeur permettrait à ses amis de le pister plus facilement, et Ithilion avait relevé la mise en garde de l'hybrid mâle tout à l'heure. Si il voyait que le soldat avait menti, alors il n'hésiterait pas à lui sauter dessus. Sans oublier la fillette qui le tenait toujours en joue.
Au son des hurlements se rapprochant à grande vitesse, le Chasseur Ailée savait que le contact n'était qu'une question de seconde. Il redéploya son radar autour de lui, lâchant son attention sur le responsable de cette posture délicate. La flore luxuriante était un avantage pour les prédateurs, surtout lorsqu'ils progressaient dans en territoire connu. Pour avoir une chance, il faudrait trouver un espace dégagé dans cette immense jungle, une sorte de clairière. Malheureusement, Ithilion n'avait pas souvenir d'en avoir aperçu jusqu’à présent. Et le temps manquait.


-Toi! dit-il à l'adresse de l'archère. Tu ferais bien de pointer ton arc en direction des fourrées sinon tu ri...

Sa phrase fût interrompue par le déclenchement familier de l'alarme virtuel dans son esprit. Il ne se passa qu'un simple battement de cil avant qu'une gigantesque forme sombre surgissent des buissons. Une impressionnante gueule ouverte, aux crocs acérés de la taille d'un pouce, allait ne faire qu'une bouchée du cou de la petite hybrid. Heureusement grâce à son Dzêta, Ithilion avait sentit le mouvement de la bête et sa réponse se fît quasi-immédiate. L'impact de la balle en pleine tête coupa le gros loup noir dans son élan. Le corps avait à peine touché le sol que le soldat avait déjà replacé son radar, prêt pour la prochaine charge qui sera sans aucun doute mieux organisée.
Pour ne rien arranger à la situation, déjà critique, sa bourse allait bientôt tomber à court d'énergie.  Alors, il ne pourra plus que compter sur ses réflexes et son entrainement parmi l'élite pour tenter de survivre.


- Je vous avais prévenu. A leurs yeux, leur peuple, c'est leur clan. Vous n'êtes pas plus important que des üniks pour eux. Il va falloir coopérer maintenant si vous souhaitez vous en sortir. J'espère que ton ego démesuré pourra le supporter foutu cleb. rajouta-t-il avec amertume à l'attention de l'hybrid-loup.


Cette fois-ci les deux hybrids avaient intérêt à le croire et à ne pas en faire qu'à leurs têtes. Libre à eux d'imaginer que les loups les épargneraient, mais en réalité, leur seule chance était de passer outre la haine millénaire entre les deux races et de s'entraider. Ils étaient encerclés à présent, ils ne pouvaient plus fuir. Ithilion pria pour que la raison viennent à eux et qu'ils ne réagissent pas stupidement, où cela risquait d'être la fin.

"Promis ! Si je m'en sors, je ferai un don à la charité...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Mar 3 Fév - 21:12

La jeune hybrid se tenait droite comme un i, regardant fixement l'Unik, son arc pointé sur lui. Pourtant, son attention se reportait sur la forêt environnante. Elle n'avait pas envie de se faire surprendre par une troupe d'autres Unik, ou par un loup égaré. Elle tentait donc de capter le moindre son dans son entourage, espérant intersecter des bruits de pas ou de branchages écartés. Qu'elle ai au moins le temps de mette en joue son adversaire. Cependant, lorsque Cheveux-blancs lui adressa la parole, elle fut bien obligée de se focaliser sur lui. Il parlait précipitamment, comme s'il était énervé, ou agacé. En même temps avec un arc pointer sur son front ce n'était pas étonnant. Cependant, Tina devait bien avouer que ses arguments étaient justes. Ses flèches n'étaient rien comparées à la puissance destructrice de son arme de métal. Il aurait pu les tuer depuis longtemps. La jeune fille l'aurai cru volontiers, mais elle était bien trop stressée pour admettre qu'elle avait pu avoir tort.

Elle s’apprêta donc à répondre à l'Unik quand l'autre Hybrid avança vers lui. Elle se contenta de le regarder, intriguée, se demandant ce qu'il pouvait aller faire. Quand elle le vit s'agenouiller près de lui pour bander sa plaie, elle failli lâcher son arc et se frapper la tête. Quelle étourdie ! Le principe d'une mission de sauvetage restait quand même de "sauver" des gens. Elle aurai pu y penser avant. Mais voilà, la tension environnante la perturbait. Elle n'était pas à l'aise et aurai préféré se trouver n'importe où, pourvu que ce soit loin d'ici. L'homme-loup se releva et se dirigea à ses côtés. Puis il fixa l'Unik d'un regard glacial, lui expliquant la situation et ses attentes. Mais soudain, sans prévenir, le loup releva la tête et hurla. Un hurlement lugubre, menaçant, qui fit sursauter la petite lynx. Elle n'avait qu'une envie, détaler. Rien n'était plus effrayant pour elle que ce cri qui perçait le silence. Son sang se glaça dans ses veines. Il les avait attiré. C'était sûr. Elle essaya de ne pas montrer aux autres qu'elle était terrorisée, mais ses mains tremblaient légèrement. Apparemment, Cheveux-Blancs était dans le même état qu'elle puisqu'il se mit à crier sur le loup. Elle ne faisait pas attention à ce qu'il disait, car  déjà dans la forêt résonnaient d'autres hurlements sinistres, en réponse à celui qu'avait lancé son allié. La petite hybrid était pétrifiée. Elle sentait son cœur battre dans sa poitrine, comme s'il voulait fuir en voyant que ses jambes ne bougeaient pas. Elle était incapable de faire le moindre mouvement: on aurait dit que le temps s'était arrêté pour elle, comme dans une sorte de transe.

Le ciel s'assombrissait déjà autour d'eux . Elle pesta intérieurement: quelle plaie d'avoir un don qu'on ne contrôle pas et qui ne sert à rien ! Elle aurait tant aimé pouvoir faire quelque chose de plus utile que faire tomber la pluie dans ce genre de cas. Elle ferma les yeux et écouta les bruits de la forêt. Les hurlements des loups se rapprochaient dangereusement vite. Ce n'était plus qu'une question de secondes avant qu'ils n'arrivent. Cependant, trop choquée pour faire quoi que ce soit, elle continuait de pointer son arc sur le jeune Unik, qui ne tarda pas à lui en faire la remarque. Lui aussi était stressé, rien d’étonnant vu la situation. Mais il ne pu finir sa phrase : un énorme loup noir surgit des fourrés, droit sur sa gorge, la gueule grande ouverte et toutes griffes dehors. Elle tourna la tête, horrifiée. Elle allai mourir. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Mais Cheveux blancs avaient de bons réflexe, et tira dans la tête de l'énorme bête qui s'écroula au sol dans un bruit mat. Elle lui jeta un regard reconnaissant, mais l'heure n'était pas aux  remerciements et aux accolades amicales. L'aventure avait sorti Tina de sa torpeur, et elle était maintenant sur le qui-vive. Juste au bond moment d'ailleurs, puisqu'un autre loup surgit des buissons juste après, face à elle. Réagissant aussitôt, elle lâcha sa corde pour lui décocher une flèche juste entre les deux yeux. Il tomba lui aussi à leurs pieds. Elle recula de quelques pas pour se placer dos à ses deux camardes, l'arc pointé vers la forêt, en grommelant :


"C'est bon je te crois ... Faut s'entraider maintenant. Sérieusement pourquoi il a fallu que tu hurles ..."

Elle avait les larmes aux yeux, et n'arrivait pas vraiment à bien s'exprimer, ne faisant pas de différentiation entre le loup et l'Unik, mais essaya de ne rien laisser paraître dans sa voix. Elle ne voulait pas passer pour une fable gamine incapable de se défendre. Elle avait conscience qu'elle ne pourrait pas faire face à une vague de loups seulement avec son petit arc. De plus elle ne savait pas combien ils étaient exactement, et ses flèches n'étaient pas illimitées. Elle ne pouvait compter que sur ses réflexes. Pour couronner le tout, des gouttes commençaient à tomber du ciel nuageux. Elle pria pour que ça ne tombe pas plus fort, car cela réduirait son champs de vision.  Elle se concentra, essayant d'anticiper leurs mouvements avec son ouïe, mais ils étaient trop nombreux pour qu'elle puisse déterminer des trajectoires précises.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Dim 8 Fév - 20:14

"C'est bon je te crois ... Faut s'entraider maintenant. Sérieusement pourquoi il a fallu que tu hurles ..."

Elle n'était qu'une enfant, une enfant terrifiée, cela allait être sûrement son premier combat et peut-être son dernier, elle s'était mêlée de ça aux dépend de sa propre vie, elle ne l'avait pas remarqué, mais il fallait qu'elle comprenne : ''Dans ce monde les enfants devaient grandir vite''. Une peine formidable attrista son cœur. C'était des Hybrids-Loups, ils étaient arrivés en moins de cinq minutes. Peut-être que son cri les a remué, mais nullement attiré, certain d'entre eux devait posséder les mêmes capacités que les loups et ils étaient donc capables de flairer une créature à plus de 300 mètres, ils devaient déjà être sur la piste de l'Unik. Il ne dit pourtant rien. Parler n'avait aucune utilité, il n'avait rien à prouver.

Son esprit aiguisé analysa la situation comme d'habitude, il énuméra calmement les faits tandis qu'un Loup fonça vers lui. Ils pourraient se mettre en mouvement pour choisir un terrain plus approprié, malheureusement si combattre était déjà particulier pour des Ohms n'ayant jamais combattus ensembles, alors se déplacer de concert tout en subissant des assauts, alors qu'ils étaient sûrement entourés, était impossible. L'Hybrid, qui l'affrontait, n'avait pas des ongles, mais des griffes ! Ni des dents, mais des crocs ! Rudolph esquivait habilement chacun de ses coups, mais ne le frappait pas. Il y avait cette jeune archère apeurée, ses capacités offensives étaient grandes à longue distance, mais inefficace à courte distance, il était dangereux de se répartir un champ de bataille simplement en deux parc-qu'ils étaient deux à se battre à distance, mais ils devaient plutôt le faire par les compétences inhérentes à leurs passés distincts. Puisque Tina n'était pas habituée par ce genre de combat cela voulait dire qu'elle utilisait son arc pour la chasse, donc qu'elle était habituée à frapper des cibles lointaines pour la chasse malgré les broussailles.

Le loup faillit lui ouvrir le torse grâce à ses griffes, mais Rudolph lui attrapa le poignée et lui fit une clef de bras le faisant ainsi tomber misérablement à plat ventre. L'Unik ... la portée de ses armes était bien moindre par rapport à celle de l'arc de l'Hybrid, il avait l'air habitué à se battre et donc moins enclin à perdre ses moyens au corps-à-corps. Il devait aussi être plus gêné par la densité de la flore environnante. D'un geste sec il déboîta le bras de sa victime folle furieuse qui lança un cri de douleur et gesticulait avec son bras indemne, l'Hybrid ne s'arrêta pas là. À l'aide de ses bras il l'étrangla, souleva son corps et recula pour faire perdre continuellement l'équilibre à sa victime. Enfin il y avait Rudolph, il était comme ses ennemis mortels, spécialisé dans le combat au corps-à-corps. Il ne devait pas trop s'éloigner de l'Hybride et l'Unik sous peine d'être confondu avec les autres. Il devait rester proche d'eux pour les protéger tout en faisant en sorte de ne pas renter par mégarde dans leur ligne de mire.

Le suffocant tentait de se relever désespérément grâce à ses jambes et son bras valides pour réduire la pression que les bras de Rudolph exercés sur son cou, mais se fut vain car tout à coup un craquement horrible se fit entendre, Rudolph venait de lui briser le coup sans sourciller. Mais plus important encore que tout cela, il devait communiquer entre eux, sans cela, ils étaient morts. La violence tangible formait une cacophonie incroyable, mais la voix de Rudolph perça le tout :
Vous devez communiquer entre vous et vous désigner les cibles à abattre ! L'Unik ! Prends les cibles les plus proches puisque tu peux tirer rapidement ! Et toi ! Annonça-t-il en désignant Tina, abats les cibles les plus lointaines ! Si tu peux ! Grimpe à un arbre si ça te gêne pas pour tirer ça ne sera que mieux !

Il regarda aux loin et, entre deux magnifiques châtaigniers multi-centenaires, il vit une lame briller, une arme qu'il connaissait bien. C'était son épée ! Son cœur battait la chamade et son pouvoir s'activa, une aura azurée explosa de son corps, elle volait dans les airs tout autour de lui comme une crinière éthérée chatoyante. Son pouvoir était simple et incontrôlé, il consistait à donner du courage à tous, Tina et Ithilion devait déjà ressentir son pouvoir s'infiltrer dans leur cœur sans comprendre et les loups aussi. Pourtant, cela semblait sans effets sur les Hybrids-Loups. Le courage ne faisait que se noyer dans leur folie meurtrière.

Bref, il devait récupérer cette arme, elle contenait ses souvenirs ! L'Hybrid, qui la détenait, avait capté son regard et savait que Rudolph allait venir-à-lui, un sourire aux lèvres, il resta immobile. Un piège se formait déjà devant le regard de Rudolph, d'autres Hybrids-loups l'attendaient, mais peu importe ! Il devait à tout prix récupérer son arme. Il chargea en ne se fiant qu'à son instinct et il lança un ''Je reviens'' à ses camarades éphémères. Il évita les attaques de deux ''Loups'' et les ignora complètement, imaginant qu'ils allaient tomber sous les balles de l'Unik. Il n'était qu'à quelques mètres lorsqu'une averse froide tomba sur eux. Les gouttes d'eaux humidifiait la fourrure de sa queue et sa chevelure brune. Elle ne suffisait pas pour laver le sol de tout ce sang. Celui qui se trouvait devant lui était prêt à réceptionner sa charge et à l'éventrer de son épée, mais Rudolph ne ressentait pas l'once de la présence de la mort ni de sa soeur ''Frayeur'', il continua sa course immuable.

Rudolph n'était plus qu'à deux mètres de son ennemi lorsqu'un puissant craquement se fit entendre à sa droite, une gigantesque mâchoire rocheuse jaillit de la terre et fondit sur son torse. Pour Rudolph les gouttes d'eaux tombaient du ciel aux ralentis, le temps était si lent que l'eau semblait presque flotter dans les sombres cieux. Un Hybrid armé d'une lance sauta sur cette mâchoire effroyable pour piquer Rudolph s'il osait s'échapper de ce piège. À sa gauche un autre Hybrid, lui armé d'un énorme marteau de guerre, comptait lui broyer les côtes d'un seul coup, tandis qu'en face l'Hybrid ennemi voulait le fendre du cerveau à la hanche. Rudolph, lancé dans son élan mortel, ne pouvait éviter aucune de ces attaques et une seule d'entre elles auraient suffi pour le tuer sur le coup. Il voyait sa mort arriver, mais ne frissonna pas, il continuait à avancer sans s'en préoccuper. Il était pris en sandwich dans la mâchoire énorme et il vit au ralenti les crocs se refermer sur lui, en haut, la lance allait lui ouvrir le crâne et à droite le marteau aller le massacrer, mais il s'en fichait. Les crocs ne se renfermèrent que sur la lance qui avait transpercé Rudolph de haut en bas. Les immenses crocs avaient transpercés le corps de Rudolph, mais celui-ci traversait la mâchoire de pierre.

Celle-ci explosa alors sous le choque du marteau et l'Hybrid à la lance tomba sur celui du marteau. Tout ce fatras ne semblait pas interrompre la course de Rudolph, pierre et marteau, comme les crocs et la lance, ne firent que le traverser inoffensivement. Son dernier ennemi abattit sa lame et Rudolph ne changea pas sa route pour autant, la lame fendit vainement son visage, son cou et son torse comme s'il fendait l'air. Rudolph traversa ensuite littéralement le corps de son ennemi, il venait d'utiliser son deuxième pouvoir et aucune attaque physique ne pouvait le toucher. Le ''Loup noir'', surpris, pris conscience qu'il allait à présent mourir, une peur effroyable tira hideusement ses traits et ses cicatrices. Ses yeux grandit d'horreur, il paniquait.

Dos à dos, d'un mouvement fluide Rudolph attrapa son visage et le mit à terre en lui faisant un croque en jambe. À genou Rudolph chopa la main qui tenait son épée, lui brisa le bras d'un coup de coude, attrapa son arme et lui trancha profondément la gorge en se relevant. Debout, la main de l'agonisant était crispée autour de sa cheville tandis que son sang entaché abondamment le blanc de son pantalon. Le blesser murmurait quelques malédictions inaudibles, il convulsa misérablement et rendit son dernier soupire, sans même que Rudolph ne lui accorde un coup d’œil.

Tout n'était que cri, bruit, craquement et tous s'étaient mélangés dans une cacophonie morbide, mais tout s'était tut lorsque cet Hybrid mourut. Et la bruyante mascarade reprit son cours. C'était ainsi qu'était la mort, sale et impitoyable, il n'y a aucune gloire dans un meurtre et aucune beauté dans un combat. L'élégance n'est qu'une illusion et le courage une folie. Le visage de Rudolph était froid et énigmatique, sa lame tachée de sang reposait calmement sur son épaule puissante. Un guerrier avec sa lame maudite, un soldat d'un autre temps, un fantôme revenu dans ce monde ! Voilà à quoi ressemblait cet Hybrid tout de blanc et de rouge vêtu.

C'était un calme étrange qui animait son visage, il avait l'habitude du sang et des macchabées, cela se voyait sur ses traits. Il a déjà tué auparavant ! Encore et encore sans être animé par la folie de ce clan, ni envoûté par la peur de cette archère. Il tuait froidement, sans colère ni haine et sans même idée de survie. Il prit alors une grande respiration comme s'il était ennuyé par cette situation, comme si son regard provenait d'un autre monde, comme s'il était supérieur à tous les autres et qu'un peu de peine venait teindre son âme lorsqu'il écrasait ces fourmis ! Pour lui ce combat était ridicule, illogique et manquait de sens. Pourquoi se battait-il ? Quel idiot il faisait.

Vous êtes les combattants de rien, vous vous tenez là face à moi sans valeur, vous tuez sans conscience et bafouez l'honneur de vos ancêtres sans vergogne. On l'attaqua alors qu'il parlait toujours de cette voix puissante qui pouvait être entendu de tous. Il évitait les coups sans aucun signe d'agressivité, il n'utilisait pas son arme et ne faisait que danser avec élégance autour de ses ennemies enrageaient par la folie, la colère et le courage de son pouvoir. Son visage triste, où perlé des gouttes de sueur et de pluie, ne montrait aucun signe de douleur physique ou de fatigue, combien de temps cet Hybrid à l'aura bleue pouvait continuer ainsi ? Visiblement, une centaine d'années. Ses esquives le rapprochaient peu à peu de ses camarades temporaires. Son ennemi avait la capacité de contrôler la terre, il faisait sortir des piques du sol et des mâchoires de pierres. Rudolph n'arrivait pas à s'approcher de lui, mais il savait qu'une flèche ou une balle suffirait à abattre ce dangereux ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Mar 17 Fév - 11:48

Même si la confiance n'était pas totale, Ithilion fût soulagé de voir que les deux hybrids le croyait à présent et se rangeaient temporairement à ses côtés. Dos à dos, chacun scrutait les fourrés lui faisant face dans le but d'y
anticiper une attaque. D'un coin de l'oeil, il vit un trait noir se figer en plein de la tête d'un loup.  La petite hybrid savait manier son arc, il félicita sa prudence pour ne pas avoir tenté quelque chose de risquée lorsque ce fût lui qui se trouvait en ligne de mire. Derrière lui il sentit du mouvement. L'hybrid-loup semblait lui aussi occupé contre l'un de ses congénères. Le soldat ne se retourna pas pour s'assurer que tout se passait bien, il devait lui
faire confiance et ne pas baisser sa vigilance ou tout pourrait se terminer très vite.

Soudain, il entendit l'hybrid leur dicter la marche à suivre. Recevoir un ordre de la part d'un hybrid irrita Ithilion au plus haut point, surtout venant de la part d'imbécile qui n'avait écouté que son orgueil avant d'agir de façon irréfléchie. Mais pour une fois, il ne répondit rien. La situation était suffisamment critique pour ne pas ajouter de la discorde dans leur fébrile alliance. Ses yeux croisèrent ceux de la jeune fille et d'un hochement de tête, il lui fit comprendre qu'il la couvrirait si elle suivait le plan du loup blanc. Son radar n'était plus déployé. Il avait préféré le couper pour s'économiser de l'énergie, il ne le réutiliserait que dans un moment plus critique. De toute manière, l'ennemi était beaucoup trop nombreux. Détecter le mouvement uniquement d'un seul d'entre eux pouvait monopoliser son attention et donc laissait la possibilité de se faire surprendre par une attaque d'un autre côté.
Une douce chaleur monta subitement aux creux de ses intestins avant de se propager dans le reste de son corps. Sans ne savoir exactement pourquoi, ses muscles se relâchèrent de la tension due au stress, et les scénarios catastrophes se bousculant dans son esprit furent balayer pour laisser place à un sentiment de sureté. Comme si tout à coup, la situation allait basculer à leur avantage, que rien ne leur arriverait. Le coeur d'Ithilion battit à la chamade, cette sensation, il la connaissait parfaitement. Exactement la même qu'il ressentait aux côtés de son maitre. A cette pensée, il ne put s'empêcher de balayer les environs tout autour de lui. Une lueur d'espoir dans les yeux. Il ne vit rien. La seule présence de blanc venait de son allier homme-loup qui partait comme une flèche droit devant lui. Une queue blanche comme les cheveux et les vêtements d'Elionne. Ithilion crût alors comprendre. Un petit sourire ironique s'afficha sur son visage. Devait-il prendre cela comme un signe ?
Le loup blanc savait se battre. Une rage froide contrôlait chacun de ses mouvements lorsqu'il donnait la mort. Bien qu'en infériorité numérique, il gardait un calme implacable et continuait sa danse barbare entre les armes et les crocs. Ithilion eut même l'impression que l'acier traversait sa chair. Mais fini de rêvasser. Ithilion jeta un coup d'oeil en direction de la jeune hybrid pour voir si tout allait bien pour elle. Aucun danger à signaler. L'unik activa alors sa bourse sans fond. Ses deux pistolets se désagrégèrent en une sorte de nuage de poudre d'acier pour disparaitre dans le lobe bleuté du  dzêta. Une seconde plus tard, un autre nuage en sortit et une nouvelle arme se
constitua dans ses mains. Un magnifique sniper, arme de prédilection des Chasseurs Ailées, offert par son ordre à la fin de l'apprentissage. N'ayant pas le temps de se mettre à couvert, il activa son radar autour de lui pour anticiper la moindre attaque. En pointant le canon de son arme en direction de la ou se battait le loup blanc, il porta son oeil à la lunette de visée. Sa cible était cette hybrid qui manifestement possédait le don de manipuler la
terre. Les contrôleurs d'éléments étaient souvent puissants et durs à combattre. Dès que la tête de l'ennemi passa devant son viseur, il pressa sur la gâchette. Une immense détonation retentit. La balle se dirigeait inexorablement vers sa cible pour accomplir son œuvre de mort. Cependant, par malchance, un loup avait sauté au même moment pour surprendre l'hybrid à la queue blanche. Le choc de la balle le projeta à une dizaine de mètres en arrière. Ithilion jura :

-Quelle guigne ! TU POUVAIS PAS TE PRÉOCCUPER DE TA VIE AVANT CELLE DES AUTRES ?!!

Maintenant une barrière de roc se dressait entre lui et le manipulateur de terre. Évidemment, ce dernier avait compris que le tir lui était destiné. Et pour rien n'ajouter à cela, son radar détecta un mouvement fondre vers lui. Le soldat eut tout juste le temps de se retourner et de se servir de son sniper comme un baton pour bloquer l'attaque du loup. Sous l'impact, il tomba sur le dos entrainant son adversaire dans sa chute. Le canon de son arme plaqué contre la gorge de la bête, il retenait tant bien que mal cette impressionnante gueule de lui déchiqueter la chair. Ne paniquant pas, Ithilion réussit à lui asséner un bon coup de cross dans la tête ce qui eut pour effet de sonner l'animal. L'unik profita de ces précieuses secondes pour se dégager et faire apparaitre l'un de ses Desert Dagle. A peine sa roulade en arrière terminée qu'il fût en position et tira pour abbatre son ennemi. Ithilion souffla. Cela aurait pu être pire. Il ne s'en sortait qu'avec de légères blessures provoquées par les griffes de la bête.

Étrangement la situation semblait s'être calmée. Les attaques venaient de cesser. Pourtant, même sans son radar, l'instinct de chasse d'Ithilion sentait qu'il y en avait d'autres cachés autour. Attendant patiemment le bon moment, peut être se concertaient-ils pour changer de stratégie. L'hybrid manipulateur de terre n'était plus à portée de vue.Au même moment arriva vers lui son coéquipier de fortune.

-Ils préparent quelques choses. Ils viennent de comprendre que de nous attaquer frontalement leur fait subir trop de perte.


Les trois compagnons avaient tout intérêt à tenter de changer d'endroit ou le siège allait vite tomber en faveur du gang de la lune morte.Les deux hybrids devaient bien connaître la forêt, et après avoir vu leurs aptitudes à se battre, Ithilion commençait à croire qu'il serait finalement possible de tenter une escapade.

-Au fait, je sais que c'est pas le moment, mais moi c'est Ithilion. Ca sera plus facile pour communiquer. A moins que tu ne préfères parler à tes amis ?


L'attaque était puérile, mais Ithilion s'en moquait royalement. Si la situation n'avait pas été aussi critique, il lui aurait bien collé son poing dans la figure pour avoir déclenché tout ça. La priorité était de survivre et ils avaient besoin de s'entre-aider pour y arriver.

-Hey la mioche ?! Tu descendrais pas de ton arbre ? On va devoir bouger et rapidement ! Au fait ! Belle précision avec ton joue joue.


Bien qu'elle ne le connaissait pas, il fallait comprendre derrière ces mots agaçants qu'Ithilion avait été impressionné par la qualité des tirs de l'archère. Comparé à un pistolet, l'arc était une arme bien plus difficile à manier. Bien moins puissant, mais tout aussi mortel. Être aussi précis que cette hybrid demandait néanmoins des années d'entrainements ajoutées à une pointe de talent. Cela attira du respect chez Ithilion envers la jeune hybride, chose plutôt rare.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Mer 4 Mar - 19:27

Tina fixait les buissons qui les entourait, les mains crispées sur son arc. Sa poitrine se soulevait et baissait rapidement, elle sentait son cœur battre la chamade à l'intérieur. Elle gardait la corde légèrement tendue, mais pointait l'arc vers le bas. Cela ne servait à rien de viser, car vu la situation, la rapidité prenait le dessus sur la précision. Mieux valait rester sur le qui-vive et décocher des flèches rapidement. A côté d'elle, l'hybrid loup semblait être occupé avec un de leurs ennemis, mais elle ne voulait pas prendre le risque de regarder ce qui se passait et préférait rester sur ses gardes. Ils pouvaient venir de n'importe où, n'importe quand. Pas le temps de se préoccuper des autres. Même si en soi elle n'avait pas forcément envie qu'ils leur arrive quelque chose non plus.

L'hybrid loup s'en était apparemment sorti puisqu'il commença à leur donner des directives. Il était beaucoup plus expérimenté qu'elle au combat, c'était certain. Elle était prête à appliquer sa stratégie sans rechigner, d'autant plus que du  haut d'un arbre elle serait plus à l'aise pour viser. Elle n'aurai plus le stress de se retrouver au corps à corps et pourrait aider ses nouveaux coéquipiers en cas de besoin. Elle regarda l'Unik pour voir ce qu'il en pensait, et vit à son hochement de tête qu'il était d'accord. Aussitôt elle leva les yeux, essayant de repérer une branche dégagée qui pourrait offrir un appuie suffisant et une bonne vision de l'environnement. Elle en trouva une, à deux ou trois mètres au dessus de sa tête. Ce n'était pas un problème pour elle : son totem du lynx lui offrait l'agilité et la puissance nécessaire pour atteindre l'objectif, elle avait juste besoin de prendre appuie sur le tronc.

Elle s'exécuta, et se retrouva à califourchon sur la branche. Les feuillages n'étaient pas denses, voir carrément absents à cet endroit : elle avait une vision parfaite du champs de la bataille. Elle se sentait un peu euphorique, et en même temps toujours autant stressée. Un seul faux pas et l'un d'entre eux pouvait se trouver en plus grand danger encore. Elle pris une grande inspiration, banda son arc et se concentra. Elle s'encouragea mentallement. C'était comme chasser un lapin à l'arc : elle savait anticiper les mouvements de sa proie. Ça ne serait pas différent. Si elle réussissait à se sortir de la tête qu'ils étaient en danger, elle n'aurait aucun mal à planter ses flèches dans la chair des loups. Seulement ce n'était pas facile à oublier. Elle commença à tirer. Elle toucha plusieurs hybrids, la plupart à l'épaule ou sur le flanc, se contentant de les blesser, et certains à la tête, les tuant sur le coup. Quelques uns ne fichèrent dans le sol, mais elle n'y prêta pas attention. Globalement, elle ne s'en sortait pas trop mal, et se sentait presque utile à ses récents compagnons.

Elle était concentrée sur ses cibles quand elle remarqua l'hybrid-loup qui semblait en difficulté. Il savait parfaitement se battre, et s'en sortait bien vu le surnombre de ses adversaires. Néanmoins, l'intervention d'un des loups qui contrôlait la terre le mettait en fâcheuse posture. Il ne pouvait pas l'atteindre au corps à corps. Une attaque surprise à distance était leur seule chance de le tuer. Elle sorti une nouvelle flèche et mis en joue la créature. Elle vit alors du coin de l’œil que le chevalier avait eu la même idée qu'elle. Le coup de tonnerre retenti, pourtant l'hybrid resta debout. Et pour cause : un de ses alliés s'était jeté devant lui, interceptant la balle mortelle. Elle retint un juron, et tira sa flèche, espérant le toucher avant qu'il ne se protège. Mais elle se brisa contre un mur de pierre fraîchement sorti du sol. Elle ne pouvait plus rien fait contre lui de là où elle était, aussi reporta-t-elle son dévolu sur les autres cibles quoi se mouvaient sous ses pieds. Les loups ne pouvaient pas l'atteindre là où elle était, et elle prenait un malin plaisir à surplomber la scène.

Les attaques semblaient pourtant être moins rapprochées, et finirent tout simplement par cesser. Méfiante, la jeune fille se crispa sur sa branche, se demandant ce qui se passait. Elle en profita pour jeter un œil sur sa réserve de flèches. Il lui en restait à peine  une dizaine. Ce n'était pas si mal qu'ils se soient calmés après tout. Le chevalier, qui s'appelait Ithilion, répondit à ses interrogations. Elle hésitait entre se sentir flattée et offensée après sa remarque, aussi se contenta-t-elle d'hausser les épaules, un petit sourire sur les lèvres. Elle n'avait pas l'habitude qu'on lui parle comme ça. La jeune fille sauta à terre en souplesse, et se redressa rapidement, ayant peur de se faire surprendre par les ennemis.


-Vous ne vous en êtes pas mal sorti non plus tous les deux. Et puis arrête de m'appeler la mioche, je suis plus un bébé je te signale.

Elle avait dit ça d'un ton plutôt enjoué vu la situation, mais elle était comme ça. C'était en quelque sorte un moyen de déstresser. Tina réfléchit quelques secondes. Ils avaient besoin de fuir, c'était certain. Elle ne savait pas exactement de quoi ils avaient besoin comme refuge. Valait-il mieux se protéger en haut d'un arbre, ou bien privilégier une vaste clairière où ils seraient plus avantagés au combat ? Elle savait que dans un arbre, les loups finirait par les assaillir. Ils étaient intelligents et stratèges, et auraient l'avantage au bout d'un moment. De son point de vue, mieux valait trouver un terrain découvert pour leur offrir de la vision et de la mobilité. Justement, près d'ici se trouvait un endroit plutôt dégagé qui pourrait faire l'affaire. Elle se rapprocha d'eux, le regard toujours fixé sur les buissons, et chuchota :

- Si tu veux bouger, y a une clairière pas trop loin. Si vous êtes capables de courir assez vite dans la forêt sans vous faire rattraper, ça vaudrait le coup d'y aller non ? Enfin … sauf si vous avez une meilleure idée.

Ce n'était pas la meilleur stratégie du siècle, mais ça valait le coup d'essayer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Ven 6 Mar - 21:53

Puisque flèches et balles n'avaient pas fait leurs affaires le manipulateur de la terre se battait toujours avec la même rage. Rudolph, sans pouvoir, devait sauter et virevolter partout autours du Loup noir pour ne pas connaître promptement une fin tragique. Malgré son talent, son agilité, sa force et les arabesques dessinés dans les aires par son épée, ses chances de victoire s'amoindrissaient de minute en minute. Son avenir s'étiolait sous ses yeux. Son ennemi faisait sortir pique et mur du sol, ainsi il repoussait parfaitement les frappes acharnées de l'épéiste. L'aura de Rudolph pétillait d'un bleu électrique, c'était d'une beauté irréel, mais voilà actuellement sa seule utilité, son esthétisme. Que n'aurait-il pas donné pour pouvoir dominer le feu, l'eau ou les cieux ? Pourtant, il gardait espoir. Rudolph grinça des dents lorsque tout à coup un mur rocheux fit mine de s'écraser de tout son poids dans sa direction. Il l'évita d'un bon adroit et il vit la masse impressionnante se briser à un pouce de lui. Les deux autres ne pouvaient à présent plus l'aider, il s'était trop éloigné et trop d'arbres les séparaient. Un second guerrier apparut dans son dos et se jeta sur lui, il était sans arme. Rudolph ne voulait pas se laisser tuer aussi facilement, il resta constamment en mouvement. Ses perspectives de vaincre sans y laisser sa vie s'amoindrissaient drastiquement. Il chercha dans son instinct un conseil, une instruction miracle qui le sauverait pour de bon. Ceci n'existait pas, il en était conscient, il ne se faisait pas de fausses idées.

Ce nouveau Loup noir était le guerrier au marteau de tantôt, il avait brisé son arme contre la roche, sa mauvaise facture n'était pas un fait malheureux et Rudolph aurait embrassé le forgeron s'il l'avait eu sous le coude. Cependant, sur sa peau, perclus de stigmates aux formes mystiques, on pouvait voir des flashs et des éclairs y courir erratiquement. Rudolph comprit qu'il ne pouvait pas les projeter à distance, s'était la raison pour laquelle il lui courrait après, pour le brûler de son pouvoir. C'était sa chance !

Ce surprenant ennemi était moins rapide que Rudolph, puisque plus massif et notre héros se disait que le lancier l'assiégerait moins durement s'il savait qu'une de ses attaques élémentaires pouvaient assassiner son camarade. Il comptait gêner l'un avec l'autre, c'était sûrement la stratégie la plus viable lorsqu'on se bat, sans compter la fuite, contre plusieurs adversaires, mais c'était se montrer trop optimiste que de parler de chance. Il dansait sur une lame de rasoir où chaque faux pas devenait mortel. Il s'aperçut soudainement qu'un nouvel obstacle immuable se profilait, la fatigue. En effet, il la sentait tirailler ses muscles et sucer son énergie, ses gestes allaient se faire débiles et, dans sa situation, il ne pouvait pas souffrir d'une telle pénalité. Dans ce concours étrange, de ce jeu malsain la moindre pénalité était similaire à un coup de couteau arrachant espoir, vie et victoire. Très bien ! Soit ! Pensa-t-il. Sa mort se profilait et ce précisait face à lui assez précisément et son destin se faisait malheureusement de plus en plus certain. Il devait en finir maintenant !

Sens et esprit s'aiguisèrent bien au-delà qu'aucune lame ne pouvait l'être, ses muscles s'arquèrent et trouvèrent une énergie inédite, un courage inattendu ! Parce qu'il faut briller avant de crever, parce qu'il faut cogner avant de céder et parce que sa nature lui interdisait toute fuite, Rudolph s'enticha d'un courroux glacial. Le loup de terre se trouvait devant lui et celui de la foudre était juste derrière lui, l'un était immobile et l'autre le poursuivait. Rudolph chargea l'Hybrid en face. À chaque pas une colonne perçante naquit du sol et se dirigeait vers le crâne du loup au regard bleu, malheureusement le terrible ennemi avait deux secondes de retard, comme l'avait prévu l'épéiste, il craignait de blesser son allié. Rudy' avançait malgré toutes les menaces qui apparaissaient, lorsque tout à coup un mur gris sortait de la terre, mais trop tard puisque l'épéiste centenaire se trouvait déjà à son sommet. L'instant d'après, il plongea lame en avant sur le lancier condamné, c'était son dernier assaut. Ses pieds touchèrent lourdement le sol et son épée perfora profondément la poitrine de son antagoniste, il avait réussi ! Mais sa petite victoire n'était pas sans conséquence, il lâcha une grimace lorsqu'il retira la pointe de sa lance et une pique rocheuse toutes deux fichés dans son estomac. Sa chaire ouverte saignait abondamment et le macchabée s'effondra inanimé. La suite s'annonçait mal et en effet il entendait déjà le second arriver. Il sortit sa lame de sa victime et se retourna pour la tremper dans le second. Ils se foncèrent dessus mutuellement tel des bêtes folles furieuses, l'un voulait venger un ami et l'autre voulait simplement vivre. Sa lame s'abattit impitoyable pourtant elle fut arrêtée en pleine course ! Le loup noir, au lieu de frapper, stoppa cette lame ensanglantée avec ses puissantes mains. Os, tendon et chaire furent en partie sauves grâce à ses gants d'aciers.

C'est au moment où il utilisa son pouvoir qu'un formidable et terrifiant bras de fer commença. L'électricité parcourut l'épée pour frapper Rudolph ! Alors que la lame faisait reculer l'Hybrid qui fut bientôt dos au mur magique. Rudolph sentit cette énergie destructrice nager en lui, broyant chaire et organe dans une souffrance inouïe. Rudolph sentait l'électricité contracter et brûler ses muscles, mais il renforça sa prise et bientôt son épée commença à lacérer l'épaule du loup à la queue noire. Les yeux dans les yeux, ils voyaient en l'autre leur fin. L'un sentait sa poitrine défaillir et l'autre voyait s'écouler son sang de cette plaie qui grandissait à vue d’œil. Rudolph tremblait et se mourrait, les secondes s'allongeaient et la souffrance s'intensifiait. Il crut son cœur rompre, il crut son cerveau bouillir. Son désir de meurtre était si fort que cela déforma son visage et son esprit découvrant tel quel toute l'atrocité de son âme. Sa lame trancha lentement, mais sûrement chaire, os et artère dans un langoureux bruit effroyable et moribond. Son ennemi avait une force incroyable pour retenir cette lame malgré les blessures de son corps et lui en possédait tout autant pour ignorer la douleur foudroyante. L'épée était maintenant bien plantée dans le corps du malheureux, les deux originaires crièrent ensemble à plein poumon. Rudolph allait abandonner, ses muscles ne voulaient plus répondre lorsque son épée inondé de sang alla lécher le cœur de son opposant. L'Hybrid s'éteignit dans un souffle tranquille. Tout s'arrêta alors, et son aura bleue disparue.

Rudolph flancha sur le côté, il fit un pas en avant, se retint contre le mur et vomit. Les spasmes de son estomac ravivaient les douleurs de ses blessures. Une fois le mal terminé, il s'essuya avec une partie des vêtements du mort et avec l'autre morceau de tissu, il se fit un bandage qui recouvrit trois fois ses blessures pour endiguer l'écoulement dangereux de son sang. Il se redressa tant bien que mal, son visage était pâle et ses jambes tremblaient excessivement, pantalon et tunique baignaient dans le sang Hybrid. Il devait rejoindre les autres. Au début, il marchait en s'appuyant contre le mur gris puis par la suite il continua sans aide. En quelques minutes il réussit à rejoindre les deux survivants, ils s'en étaient merveilleusement sortie, ils étaient de véritables tireurs d'élites. Il entendit alors la plus jeune annoncer que non loin se trouvait une clairière. Rudolph faisait semblant de rien, son corps n'était plus pris par les tremblements, il se tenait droit comme un ''i'' et affichait un visage grave et morbide, mais son cerveau ne pouvait plus réfléchir clairement et son cœur voulait s'arrêter et s'échapper de sa poitrine. Il allait au plus mal. Il ne resta pourtant pas silencieux et dit avec une hésitation qui ne lui était pas habituelle :

-Oui, peut-être ... Oui, s'ils revenaient, ça serrait bien de trouver un lieu à défendre ... Peut-être ... Unik, où se trouvent tes renforts ? Sont-ils sourds ?...

Il voulait en rajouter, mais la nausée le fit taire tout à coup. Il se sentit défaillir. Dans son état naturel il aurait proposé de rejoindre le village Hybrid le plus proche le temps que leurs ennemis aillent chercher d'autres guerriers, mais là, actuellement, se remettre de ses émotions étaient déjà pas mal. Son épée, chèrement acquis, au poing il était prêt à suivre n'importe quelle décision, même la plus insensé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]   Sam 7 Mar - 13:20

L'indication qu'une clairière se trouvait non loin d'ici raviva une flamme d'espoir dans l'esprit de l'Ünik. La jeune archère n'était pas si bête et inutile que ça finalement. Le seul problème venait justement dans la possibilité d'atteindre cet endroit. Des pauvres informations qu'il avait pu glaner sur le clan de la Lune Morte, il en avait retiré une estimation de leur nombre. Et le chiffre faisait peur car en réalité cette secte regrouperait un peu plus d'une centaine de membres. Quasiment un petit village où  des êtres barbares réalisaient leurs desseins macabres, pillaient les ressources dans leurs alentours et marchandaient avec des organisations peu recommandables moyennant quelques sommes d'argent.
Malgré la dizaine de cadavres qui jonchaient le sol, si toute la meute les avaient pris en chasse, un véritable barrage se trouvait autour d'eux.
-Combien de temps à vol d'oiseau ? demanda le Chasseur Ailé à l'adolescente. Peut être qu'en tentant une percée offensive et en se servant de cet environnement touffu, ils arriveraient à passer au travers des mailles du filet. Mais les loups devaient parfaitement connaitre leur territoire.  
Au même moment l'autre hybrid revint vers eux, toujours entier apparemment, bien que sa stature avait moins d'aplomb qu'à leur rencontre. Le combat avait du l'user. La proposition de sa congénère lui parut également une bonne idée. Parcontre Ithilion tiqua lorsqu'il lui demanda où se trouvaient les fameux renforts dont l'ünik avait parlé pour sauver sa peau.
- J'en sais rien, cette forêt est si vaste et si dangereuse. improvisa-t-il en maugréant avec une grande conviction. Je me suis peut être trop éloigné de la formation lorsque je pourchassais ma cible.
D'ailleurs celle-ci gisait toujours sur le sol, inconsciente. Malheureusement au vu de la situation, il n'était guère envisageable de le transporter. En résumé, tout ces efforts n'aboutiraient sur aucun résultat. Quelle guigne !
Lorsqu'il reposa les yeux vers ses compagnons d'infortunes, il remarqua alors les morceaux de tissus sales enveloppant le ventre de l'hybrid aux yeux bleus. Sa fierté l'obligeait à rester droit mais sa vie filait petit à petit, teintant les bandages d'une couleur sombre. Un réflexe de survie dans la nature sans doute, montrer un signe de faiblesse signifiait souvent s'exposer à une attaque certaine par des prédateurs. Et ces derniers n'étaient clairement pas partis contrairement à ce qu'avait l'air de penser le loup blanc, ils attendaient simplement avec patience le bon moment, les épiant à travers les fourrés. Pas besoin de son dzêta pour le savoir, un étrange silence planait dans la forêt. Le calme avant la tempête.  Pas un chant d'oiseau ou d'insecte ne retentissait, même le vent semblait retenir son souffle afin de ne pas attirer l'attention.
-On va tenter de se mettre à l'abri, décida alors Ithilion en prenant en compte ce nouveau facteur. Il ne pouvait pas se permettre de perdre une personne maintenant. Cependant si la situation l'exigeait, il n'hésitera pas à s'en servir comme moyen de diversion. Avec un peu de chance, cela lui offrira les quelques secondes nécessaires pour s'en sortir. Maitre Elionne n'aurait jamais toléré de telles idées, mais il n'irait pas mourir pour un inconnu blessé, un hybrid de surcroit. 
- Passe devant la mioche, tu ouvres le chemin vu que tu as l'air de savoir ou aller. Toi, s'adressa t-il à l'hybrid-loup, tu vas au centre, et moi je fermerai la marche. Et avant que vous râliez, ces misérables sont plus du genre à sauter dans le dos, alors si vous voulez prendre ma place je vous la donne avec plaisir.
Son radar lui permettait d'occuper toujours les positions les plus délicates lors de déplacements. Bien que sa limite de ne se focaliser uniquement sur un seul individu le déversait parfois. Heureusement, ses sens aiguisés par des années d'entrainements lui permettaient de palier quelque peu à ce défaut.
-Tant pis pour ce que je cherchais. rajouta Ithilion en jetant ultime coup d'oeil à sa source d'information. Il grimaça. Des heures de traques et des renseignements peut être cruciales s'envolaient sous son nez. Ce résoudre à fuir lui arrachait le coeur, mais fuir ou mourir, il fallait choisir. Il va être récupéré par les siens. Bien que je ne suis pas sûr qu'ils prendront la peine de le rétablir.  Il est condamné.
Si cela ne tenait qu'à lui, il aurait coupé court aux supplices futurs qu'allait subir ce misérable. Seul les principes de son ordre lui interdit d’exécuter cette âme à terre et plongée dans sa léthargie. Et de toute manière, il allait gouter à sa propre religion, et subir ce qu'il avait probablement fait subir à des dizaines d'innocents. En ce sens, le sort lui faisait justice de son appartenance à ce clan minable.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Man vs Wild [ Pv Tina et Rudolph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos
» Baptême de Wild Cloud
» TINA CANICHE CLAIRE 12 ANS URGENT EN BOX (LILLE 59)
» Sarah Wild
» alignement wild du minnesota saison 10
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins ::  Sylva  :: Hoshizora :: La Forêt Profonde-