Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Invité


MessageSujet: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Jeu 12 Fév - 18:10

Tina avançait tant bien que mal au milieu du désert, essayant de résister à la vague de fatigue qui envahissait son corps tout entier. Attachée à un cheval, elle était traînée ainsi depuis déjà deux lunes, et n'avait pu dormir que quelques heures lorsque ses ravisseurs faisaient une halte. Mais son épuisement n'était rien comparé à la soif. Elle aurai vendu son âme pour une gorgée d'eau. Elle se sentait vidée de toute énergie, et même son don n'avait plus d'effet, laissant la cruelle chaleur du soleil taper sur ses fêles épaules. Elle se contentait de suivre le convoie de « chasseurs » tant bien que mal. Elle n'était cependant pas seule : ils étaient trois à s'être fait capturés ainsi. Attachés, comme elle, par les poignets à un des chevaux, les deux autres hybrids avaient l'air aussi épuisés qu'elle. De temps en temps, leurs regards se croisaient, reflétant la même lueur de détresse. Mais qui aurait pu les aider dans ce moment précis ?

La nuit commençait à tomber, et le chef de la petite troupe ordonna à tous de poser le campement pour la nuit. Les trois hybrids s'écroulèrent dans un coin, épuisés. On leur donna une petite gourde à se partager et quelques morceaux de pain, histoire qu'ils ne meurent pas de déshydratation sur place. La nuit allait être courte, et ils devaient se reposer. Pourtant Tina ne pouvait s'empêcher de repenser à tout ça. Elle s'était fait avoir si bêtement … et pourtant elle savait qu'elle n'aurai pu l'éviter. A partir du moment où elle était entrée dans leur ligne de mire, elle ne pouvait leur échapper. Elle se souvenait à peine des détails, le film dans sa tête était saccadé et flou. Elle se rappelait être partie vers le sud, là où la neige pouvait tomber, pressée de revoir ces flocons. Elle avait pris avec elle la nouvelle veste qu'elle s'était achetée en ville, et son habituel attirail de chasseuse. Et s'était retrouvée au milieu d'une clairière, avec en son centre une étrange marque au sol. Elle avait voulu inspecter l'étrange phénomène, avait vérifié qu'elle était seule. Mais elle ne l'était évidement pas. Ces étranges personnages étaient si discrets que même les oiseaux n'y avaient vu que du feu. Et quand elle avait voulu faire demi-tour, il était déjà trop tard. Ils l'encerclaient déjà. Elle s'était évidement battue, en avait amoché quelques uns avec sa dague. Mais un coup derrière la tête, ou une fléchette soporifique, et elle s'était fait enlever.


Tina se roula en boule dans le sable. Elle ne pleurait déjà plus depuis longtemps, elle était déshydratée et fatiguée. Sur ses joues pleines de poussières, on voyait encore la trace de ses larmes séchées. Elle entendit deux hommes discuter entre eux, et dire qu'ils n'était plus qu'à une journée de marche. Mais pour aller où ? La jeune fille ferma les yeux, essayant de chasser de son esprits les scénarios macabres qui s'y dessinaient. De nombreuses légendes parcouraient Sylva, contant l’atrocité et la barbarie de certains Uniks et Qantiks. L'inconnu lui faisait peur, et elle n'aimait pas ça. Elle qui d'habitude se sentait surexcitée à l'idée de découvrir un nouvel endroit, sentait son estomac se serrer à l'évocation de sa destination. Elle pensait ne jamais pouvoir trouver le sommeil avec tous ces démons intérieurs, mais c'était sous-estimer son épuisement, puisqu’elle s’endormit en quelques minutes à peine.

La journée du lendemain ressemblait en tout point aux deux précédentes : une marche forcée dans le désert brûlant. Cependant, vers la fin de l'après-midi, le paysage changea progressivement. La chaleur était moins intense, la verdure réapparaissait petit à petit. Si bien qu'au milieu de la nuit, ils se retrouvaient face à un cratère au fond duquel reposait une ville gigantesque. Tina ouvrit de grands yeux, impressionnée par une telle concentration de population. Elle qui trouvait que Nemoto était grande, cette cité l'était deux fois plus. Mais elle n'eut pas le temps de s'extasier face à ce spectacle, car ses ravisseurs, ne pouvant décemment pas traîner des hybrid à travers toute la ville, décidèrent de les assommer pour les transporter plus aisément.

Cela faisait maintenant une bonne semaine qu'elle moisissait dans les geôles de sa prison. Vendue à un riche Unik pour une coquette somme, elle s’entraînait à présent toute la journée au combat dans ce qui semblait être un espèce de souterrain. Tous les jours, le « maître » choisissait un de ses cobayes et l'emmenait avec lui, Mère Nature seule savait où. Tout ce que la jeune fille avait appris, c'est qu'ils s’entraînaient au combat pour ça. Elle se souvenait de son arrivée : un vieil Unik au regard inexpressif c'était approché du vendeur, observant la marchandise. Sur le conseil de ce dernier, il avait sélectionner deux d'entre eux, dont elle. Elle s'était fait jeter au fond d'une cage où elle ne pouvait même pas tenir debout, et livrée à son destinataire. Celui-ci n'était d'ailleurs pas enchanté en découvrant le choix du vieil homme, considérant la petite fille trop faible. Cependant, après un ou deux entraînement, il s'était vite aperçu que la petite hybrid était en réalité particulièrement douée dans le combat au corps à corps. Son agilité de lynx lui permettait d'esquiver la plupart des coups, et l'enseignement qu'elle avait reçu lui avait donné la base de cet art. Tina n'était pas enchantée de passer sa journée à jouer des poings dans la poussière. Cependant elle avait déjà vu le sors réservé à ceux qui n'obéissaient pas : dans le meilleur des cas, ils étaient isolés, dans le pire battus ou fouettés pour faire un exemple. Et elle préférait de loin s'exécuter gentiment plutôt que de servir de défouloirs aux hommes de main du maître.

Tina était donc en train de massacrer un pauvre Unik qui n'avait visiblement pas du beaucoup se battre dans sa vie. Elle enchaînait parfaitement ses coups, aussi bien de poings que de pieds, ciblant les points les plus fragiles chez son adversaire. Elle  retenait tout de même ses coups, histoire de ne pas trop l'amocher : après tout elle devait juste montrer à la personne qui les surveillait qu'elle s'appliquait. Une fois sont partenaire à terre, elle s'assit par terre, éreintée. C'est à ce moment que le maître entra dans le sous-terrain, et se dirigea vers elle. Au même moment, deux de ses hommes agrippèrent et la jetèrent dans un sac. Elle avait beau se débattre, ils étaient plus nombreux et beaucoup plus costauds qu'elle. Puis elle fut transportée pendant un long moment, sûrement à bout de bras. Au bruit environnants, elle devait se trouver en pleine ville. Pourtant, elle avait beau se débattre, personne ne semblait avoir remarqué leur présence car à aucun moment ils ne furent interpellés. Quand enfin on la libéra de son sac, ce fut pour la jeter dans une petite geôle, sombre et humide, où on la laissa seule et perdue. La petite Hybrid observa longtemps son environnement. Puis remarqua la présence d'un Ohm dans la cellule d'en face. Elle l’interpella alors :

-Où … où sommes-nous ?

-Au one eyed jack, répondit son interlocuteur après un long moment de silence. Bienvenue. J'espère pour toi que tu ne reviendras pas.

-C..comment ça ?

Mais l'individu n’eut pas le temps de répondre, car la porte de la prison s'ouvrit, laissant passer un groupe d'individus vêtus assez richement. L'un d'entre eux, qui semblait être le chef, s'arrêta devant sa porte et fixa la jeune fille, un sourire pervers sur les lèvres.

-Je prend elle. Ça risque d'être amusant. Et prenez celui là bas aussi tiens !

Avant que Tina ai eu le temps de comprendre ce qui se passait, elle fut de nouveau attrapée, et traînée dans un dédale de couloirs jusqu'à une grande salle où trônait en son centre une espèce d'arène. Tout autour s'entassaient de multiples tables et fauteuils, où de nombreux spectateurs étaient assis, acclamant l'entrée des deux cobayes dans la pièce. Elle fut poussée à l'intérieur du carré central, tout comme son « partenaire », commençant à comprend ce qu'on attendait d'elle. En face d'elle, l'autre Hybrid lui lançait un regard noir et déterminé. La jeune fille sentait que cette fois ci ne serait pas un bête entraînement. Restait à savoir à quel point ce serai différent. Soudain, une voix puissante et grave emplit la salle :

-Mesdames, mesdemoiselles, messieurs ! Bienvenue à notre nouvelle session de duel à mort entre deux cobayes sélectionnés pour vos beaux yeux. N'oubliez pas que vous pouvez parier sur l'issue de ce combat ! Mais trêve de bavardage, place au spectacle !

*Attend … il a dit à mort ? *

A peine le présentateur avait-il fini sa phrase que son adversaire se jeta sur elle, toutes griffes dehors. Il était deux fois plus grand qu'elle, très baraqué, et elle savait qu'elle n'avait aucune chance de réussir à s'en sortir vivante. Intérieurement, elle haïssaient tous ces hommes qui ne l'avaient choisie que pour assister à sa mort inéluctable : ils devaient bien rire en ce moment même. Elle se jeta sur le côté pour esquiver l'Hybrid, espérant avoir quelques secondes pour réfléchir. Mais ce dernier était agile, et ne se senti pas dérouté par cette esquive. Il pivota immédiatement sur ses talons et lui lacéra le bras d'un coup de griffes bien placé. Tina poussa un couinement presque animal, et bondit en arrière, la main posée sur sa blessure. Elle était déjà essoufflée, la boue sur le sol la ralentissait, et elle ne voulait pas tuer la personne en face d'elle. Pourtant elle sentait qu'elle n'avait pas le choix, que l'autre ne lui ferai pas de cadeaux. Elle se tenait cependant prête à bondir pour esquiver une nouvelle attaque, tout en essayant de chercher une échappatoire à cette situation désavantageuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Jeu 19 Fév - 16:35

L'air puait l'odeur de l'alcool et de la sueur. Les gens s'entassaient les uns contre les autres à l'intérieur de la grande salle, tous avaient les yeux rivés sur la seule partie correctement éclairée : une sorte de ring précaire à la surface boueuse. Le "One-eyed Jack", un club privé dont la simple évocation du nom faisait frémir bon nombre de personnes. Et pas uniquement celles de races Unïks. Pour cause, les rumeurs à ce sujet donnaient froid dans le dos. On racontait que des hommes en noirs apparaissaient de nulle part dans tout les recoins de ce monde, et qu'ils disparaissaient aussitôt sans laisser de trace en enlevant avec eux des individus au hasard. Et qu'ensuite, ces infortunés seraient livrés à des combats à mort à l'intérieur de ce club. Bien évidemment, Anathorey se fichait royalement de ce qu'il se passait dans les ghetto de Nordkia et malgré les appels des citoyens vivants aux alentours, aucune aide n'avait été envoyé pour éclaircir ces affaires.
Soudain le brouhaha général se transforma en une véritable clameur. De nouvelles lumières illuminèrent le centre de la salle et un projecteur éclaira un homme devant l'arène. L'individu était vêtu d'un smoking noir impeccable et portait un masque pour préserver son identité. Sur le ring avait été jeté deux personnes. Une jeune fille à l'apparence d'une quinzaine d'année se retrouvait face à ce qui se trouverait être un hybrid mâle, au vu de ses membres partiellement animal.
Le présentateur porta le micro à sa bouche et sa voix fît retomber le silence dans la salle.


-Mesdames, mesdemoiselles, messieurs ! Bienvenue à notre nouvelle session de duel à mort entre deux cobayes sélectionnés pour vos beaux yeux. N'oubliez pas que vous pouvez parier sur l'issue de ce combat ! Mais trêve de bavardage, place au spectacle !

A peine eut-il achevé sa phrase que l'homme,encouragé par les cris des spectateurs, se rua sur l'adolescente. Heureusement cette dernière semblait avoir de bon réflexe et se révéla plutôt agile pour esquiver les coups. Néanmoins le combat restait inégale. Se battre dans de la glaise n'avantageait pas l'agilité, il ne s'agissait en réalité que d'une condamnation pure et simple.
D'ailleurs la jeune femme semblait déjà être mal en point. Son adversaire lui avait lacéré un bras et elle paraissait reprendre son souffle avec difficulté. Le prochain coup porté risquait de la mettre K.O si elle se le prenait de plein fouet. L'homme s'aida des cordes pour se donner de l'élan et se jeta sur sa pauvre opposante afin de donner le coup de grâce. Mais étrangement, il n’atteignit jamais le sol. Entrainé par sa force, il passa par-dessus la fille et par dessus l'assemblée pour aller s'écraser contre le mur d'en face. La situation était surréaliste. Toutes les objets, les tables, mêmes les personnes s'étaient soudainement mises à s'éloigner tout doucement du sol. La gravité ne semblait plus avoir aucune emprise sur ce qui se trouvait dans cette salle.

Au fond de la salle, le visage recouvert par une cape de voyage, Ithilion esquissa un petit sourire satisfait. Il rabattit soigneusement sa manche sur sa main pour s'assurer que personne ne verrait l'éclat bleuté émaner de son dzêta. Bien entendu, il était l'auteur de cet étrange phénomène. Lorsqu'il avait reconnu Tina dans l'arène, il avait du trouver un moyen pour venir à son secours sans griller sa couverture. Pour l'instant, il ne pourrait pas faire d'avantage sans mettre sa vie ainsi que la sienne en péril. Avec un peu de chance, la foule croira qu'il s'agissait d'un don de la jeune hybrid. Après tout, tout les coups étaient permis dans ce genre de combat.
Néanmoins, le Chasseur Ailé tâcha de rester prudent sur sa conduite à tenir. Sa mission devait passer avant le reste, même si il ne pouvait non plus abandonner l'adolescente à son triste sort. Pas après l'aventure qu'il avait vécu avec elle dans la forêt profonde de Sylva.
Il fallait attendre de voir comment allait évoluer les choses, puis agir le moment propice. Ithilion se tint prêt. Quelque chose lui soufflait que cette mission n'allait pas être de tout repos encore une fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Dim 10 Mai - 21:14

Tina cherchait désespérément une solution pour s'en sortir. L'Hybrid en face d'elle tenait plus de l'animal que de l'Homme, c'était clair. Le regard haineux qu'il lui lançait lui hérissait les poils. Intérieurement, la jeune fille se demandait depuis combien de temps il combattait ici … Certainement depuis un moment, il semblait même apprécier cette pratique. La petite lynx bondissait sur le ring, agilement certes, mais pas autant que si le sol avait été moins bourbeux. Elle se contentait d'esquiver un maximum les coups portés par son adversaire qui pourtant réussit à l'atteindre à plusieurs reprises. Finalement, elle fini par s'écarter suffisamment et le fixa du regard, tentant de reprendre son souffle. Ses poumons cherchaient désespérément un peu d'air, et celui qui emplissait le bar miteux était chargé de fumée, d'alcool et d'odeurs désagréables, si bien que celle-ci, habituée à l'air pur de la forêt, en suffoquait presque. Elle ne tiendrait plus très longtemps.

En face d'elle, l'Hybrid qui avait pris une courte pause s'élança soudain dans le sens opposé et s'appuya sur les cordes qui bordaient le ring. Elle ouvrit de grands yeux, comprenant, mais trop tard, l'intention de ce dernier. Son seul réflexe fut de couvrir son visage de ses bras, et de fermer les yeux. L'Hybrid s'élança et bondit avec force sur la jeune fille, prêt à assener un coup qui risquait de s'avérer fatal. Pourtant, au lieu de sentir les griffes de l'animal lacérer sa peau, Tina entendit des cris de surprise venir de la salle. Elle entrouvrit les yeux, et vit son adversaire passer au dessus de sa tête, comme s'il lévitait. Cependant, elle vit bien à l'air ébahi de ce dernier que ce n'était pas son œuvre. Étonnée, elle sentie à son tour ses pieds quitter légèrement le sol. Elle jeta un bref coup d’œil dans la salle, constatant que cela affectait tout le monde. Comme si plus rien ne les retenait au sol. Certains poussaient des cris de terreur, montrant la jeune Hybrid du doigt. Alors … ils pensaient que c'était elle ?

Elle n'avait pas un tel don, c'était certains. Mais quelqu'un ici l'avait et avait tenté de l'aider … ou alors ce n'était qu'une coïncidence … Peut être un des prisonniers qu'elle avait vu plus tôt ? Peu importe ! L'essentiel pour le moment était de profiter de cette opportunité. Son adversaire c'était laissé surprendre et dérivait vers le mur. Mais elle pouvait prendre l'avantage sur lui … Il fallait qu'elle essaie au moins. Elle savait se battre au corps à corps, et connaissait des techniques pour paralyser son adversaire sans pour autan avoir besoin de force. Il suffisait d'être précis … Tina prit une grande inspiration et poussa de toute ses forces le sol encore à sa portée, en direction de l'autre Hybrid. Tout son être lui criait de ne pas frapper son semblable, mais elle n'avait pas le choix. Elle poussa un espèce de feulement animal, et lorsqu'elle fut à portée, abattit sa main sur la nuque de son adversaire, en esquivant un coup de griffe de sa part. Coup net, précis, mais qui cependant ne suffit pas pour assommer l'adversaire, mais seulement pour l'étourdir.

Pestant intérieurement, la petite Hybrid ne se laissa pas abattre et profita d'avoir sonné l'autre pour s'aggriper à lui et tenter de lui porter des coups. Dieu que c'était ridicule … elle n'avait pas l'impression de lui faire quoi que ce soit. Cependant, la chance semblait lui sourire, puisqu'à ce moment là la gravité revint, et les deux combattant se dirigèrent inexorablement vers le sol. Tina se trouvait au dessus de son adversaire, si bien que ce fut lui qui heurta le coin du ring, se fracassant la nuque au passage, et amortissant la chute de la jeune fille. Celle ci s'écarta immédiatement, sur le qui-vive. Mais l'Hybrid ne se releva pas. La salle redoubla de cris et d'applaudissements, et le présentateur vint annoncer sa victoire. Pourtant, Tina s'en fichait. Elle fixait le cadavre allongé sur le sol … elle l'avait tué … Elle avait tué un autre Hybrid qui se trouvait lui aussi prisonnier … Même si elle l'avait fait dans la forêt contre la meute de loup … ce n’était pas la même situation. Dégoûtée et sous le choc, elle ne résista même pas quand les gros bras vinrent la tirer pour la ramener dans sa cage. Il la jetèrent sans ménagement, et son ''propriétaire'' arriva peu après.


- Félicitation petite bête … Moi qui croyait que tu allais te faire découper en morceaux … On peut dire que ton don t'as sauvé la mise. Mais t'inquiète pas, t'aura d'autres occasions de te battre .. Tu vas rester là pour l'instant.

Tina ne répondit pas, se recroquevillant dans un coin de la cellule et fixant le mur. Au loin, elle entendait les acclamations de la foule qui à présent devait de désaltérer pour fêter ce combat. Mais comment pouvait-on fêter cela ? La jeune fille enfonça sa tête dans ses bras et éclata en sanglots, se demandant comment elle allait se sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Lun 18 Mai - 14:04

L'instinct de survie de Tina prit le dessus sur l'incompréhension de l'évènement surréaliste. Sans perdre une seconde, elle profita de ce précieux instant de déroute général pour bondir sur son ennemi et lui asséner un violent coup sur la nuque. Bien que la force de ses attaques semblaient dérisoires face à la corpulence de son adversaire, la petite laissa sa rage et sa peur exploser dans une salve de frappes, tout en esquivant les tentatives de répliques sur sa personne.
La gravité reprit le contrôle de la sale à cet instant, le temps d'activation de son dzêta venait de s'écouler. Une seconde vague de panique gagna l'assemblée lorsqu'elle sentit à nouveau la terre l'attirer. Toutes les personnes ou les objets qui flottaient paisiblement dans les airs retombèrent inexorablement sur le plancher du one-eye Jack. Ce retour à la normal profita également à la combattante hybride, car la tête de son opposant heurta violemment le coin du ring dans sa chute, tandis qu'elle lui atterrît dessus, amortissant l'impact sur le sol. Tina se remit debout avec difficulté, mais le combat était terminé, l hybrid étendu à ses pieds ne relèverait plus jamais. La panique laissa place à l'euphorie dans salle. Apparemment complètement sous le choc, Tina ne broncha même pas lorsqu'on vint la chercher pour la ramener derrière le ring. Le chevalier la connaissait un peu, cette hybrid possédait une grande volonté, mais être asservi à son âge et devoir lutter pour sa survie dans des combats à morts sous les yeux de centaines d'individus qui les regardaient se battre comme des animaux, il était normal qu'elle se retrouvait dans un tel état  de traumatisme.
Ne la quittant des yeux qu'une fois happée par l'obscurité du couloir au fond de la salle, Ithilion nota qu'à cet instant, personne n'en surveillait l'entrée. Faire partir du club très fermé de one-eyed Jack requérait de nombreux prérequis, donc la majorité de la sécurité se trouvait finalement en extérieur car il ne suffisait pas de se présenter à l'entrée pour accéder à l'intérieur. Cette mafia puissante possédait des yeux et des oreilles un peu partout, les duper se révélaient tout aussi compliqué que risqué. Il avait fallu à l'ünik du temps, de la ruse, une bonne dose de chance et surtout beaucoup d'argent pour y gagner sa carte de membre.
Souhaitant ne pas attirer l'attention, il longea les murs en surveillant l'attitude du présentateur ou de l'un des membres de l'organisation, facilement reconnaissable dans leur costume sombre. Mais tout le monde parlait du combat qui venait de se produire. La prestation de Tina constituait le cœur de toutes les discussions. Le chevalier arriva à quelques mètres de l'entrée vers les coulisses du one-eyed Jack. Il jeta un coup d'oeil furtif autour de lui pour s'assurer que personne ne le prendrait sur le fait, puis il regarda à l'intérieur du couloir. L'allée n'était éclairée que par quelques néons en fin de vie et bifurquait une dizaine de mettre plus loin dans deux directions opposées. 
Par prudence, Ithilion décida d'activer son dzêta. Le radar se déploya instantanément, lui renvoyant toutes les infos de mouvements autour de lui. Lorsqu'il y avait beaucoup de monde, il était très désagréable et compliqué de trier autant d'informations au même moment, cela lui avait demandé du temps avant de s'adapter à cet amas de données dans son cerveau. Ne sentant aucun déplacement suspect devant lui, il s'engouffra d'un pas silencieux mais rapide à l'intérieur du couloir. Une fois au bout, il sentit deux personnes venir vers lui en provenance des escaliers qui s'enfonçaient sur sa gauche. Le chevalier se pressa donc dans le couloir opposée et se cacha à l'angle d'un virage. L'obscurité des lieux lui permit de jeter un regard discret et il reconnut les deux gardes qui avaient emmenés Tina.


-Les hybrids sont de vrais saloperies, cracha l'un des deux gorilles à son compères. Tu as vu comment cette gamine a foutu le souk dans la salle ?
-Ouais... Il serait préférable qu'elle ne fasse pas trop l'enfeu celle la, mon estomac ne va pas tenir de tels expériences à chaque fois...


Les deux üniks tournèrent sur leur droite en direction de la grande salle. L'echo rapporta les derniers mots du premier garde :
-T'en fait pas, vu son état...


Avec une extrême précaution, Ithilion s'approcha des fameux escaliers. Il y avait fort à parier que les esclaves se trouvaient en dessous. Un courant d'air putride remonta de la pénombre régnant en bas, amenant avec lui la répercussion de gémissements. Ithilion commença à descendre à pas de loup. A chaque marche, ses muscles se tendaient un peu plus, prêt à réagir à la moindre alerte. Arrivé en bas, il découvrit un long couloir lugubre, éclairé par des torches qui se battaient pour survivre face à l'humidité ambiante. La lumière tamisée lui permit tout de même de distinguer une rangée de grille de part et d'autre du chemin. En passant devant la première, le chevalier découvrit qu'il s'agissait de cellules dans laquelle se trouvait un ou deux prisonniers. Cloitré dans l'ombre, le corps famélique recouvert d’ecchymoses, un ünik d'une vingtaine d'année, allongée sur le pavé glacial l'observa. Même si Ithilion ne portait pas l'uniforme de leur ravisseur, l'attention qu'il porta au prisonnier sembla l’effrayer. Ce dernier se recroquevilla sur lui même et se mit à répéter en boucle :
-pitié, pitié pitié...


Devant trouver des indices sur le fonctionnement de cette sombre organisation, Ithilion allait devoir parcourir ce cachot infernal, et surtout en ressortir vivant. Il se remit en marche en assistant à un véritable défilé de misère et de frayeurs. Quelques détenus semblaient être calmes, des tueurs à la carrure impressionnantes, attendant calmement leur tour ou ils devront ôter une vie afin de préserver la leur. Une vingtaine de mètres plus loin, le couloir se séparait en trois branches. Les trois voies complètement identiques à celle qu'il venait d'emprunter et qui se recoupaient de la même manière. Pourtant habitué à des spectacles d'horreur, l'envergure du trafic d'êtres vivants mit une véritable baffe au Chasseur Ailé. Personne n'était épargné : ünik qu'il soit de Nordkia ou d'Anathorey, Qantik, Hybrid... Tous ici ne valait guère plus que de la chair à pâté, envoyé à l’abattoir pour le bonheur de quelques riches privilégiés.
Grâce à son radar, Ithilion pouvait esquiver les deux ou trois gardiens qui patrouillaient silencieusement dans ce véritable dédale. Il ne pouvait pas prendre le risque de s'attaquer à l'un d'entre eux pour soutirer des informations. Surtout que si les prisonniers paraissaient de le prendre pour l'un des leurs, si ils le voyaient s'attaquer à l'un de leur geôlier, ils risquaient de rentrer en émulsion et donc d'alerter toute la troupe. Courir ce risque ne valait pas le coup pour l'instant.


En tournant rapidement une nouvelle fois à un angle afin d'éviter un garde, Ithilion tomba devant une cellule d'où s'échappait un sanglot étouffé. En regardant de plus près, il discerna une jeune fille accroupie, la tête plongée dans ses bras, entrain de libérer toute sa frayeur dans les larmes. En voyant les vêtements, l'ünik reconnu alors Tina. Celle-ci ne semblait pas l'avoir remarqué, alors il s'accroupit devant la grille et appela l'hybrid en chuchotant.


-Et beh, dans quoi tu t'es fourrée encore la mioche. Franchement, il va falloir penser à t'acheter un babysitter.


L'adolescente leva la tête en sa direction, mais elle n'eut pas la réaction à laquelle il s'attendait. Son regard s'écarquilla subitement et Ithilion n'eut le temps de comprendre qu'une fois trop tard. Il sentit juste un choc au niveau de sa nuque et tout devint noir autour de lui.


Il se réveilla avec un cuisant mal de crâne. Ses membres engourdis par le froid du sol mirent quelques secondes avant de réagir. Son cerveau s'activa pour comprendre ce qu'il venait de se produire. A première vue, il se trouvait à l'intérieur d'une cellule. La dernière chose dont il se souvenait, c'était d'avoir trouvé Tina.  Bien que ça lui faisait mal de l'avouer, il avait relâche son attention comme un débutant. La masse de personne se trouvant au-dessus de sa tête, ajouté celle des prisonniers tournants comme des lions en cage, avait permit à l'un des gardes d'échapper à son radar à la première déconcentration.
Maintenant prisonnier à son tour, s'échapper d'un tel traquenard risquait de relever du miracle. Soudain une main chaude se posa sur son épaule. Ithilion se retourna subitement en position défensive, mais la tension s’abaissa immédiatement lorsqu'il découvrit la petite archère assise derrière lui.


-J 'ai compris, lâcha Ithilion avec un soupire. La prochaine fois je me tais....






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Mar 2 Juin - 17:14

Combien de temps était-elle restée dans cette position ? 5 minutes ? Une demi-heure ? Tina ne savait pas exactement. Le stress de ces derniers jours et la tension du combat étaient retombés brusquement, et la jeune fille était incapable de retenir les sanglots qui s'échappaient de sa gorge. La tête posée au creux de ses bras, elle n'avait plus vraiment conscience de ce qui l'entourait. Seul le combat résonnait dans sa tête. Elle revoyait le cadavre de l'autre Hybrid sur le sol … Elle se revoyait le frappant, et surtout elle se souvenait l'envie irrésistible de mettre fin à ses jours qui l'avait envahie. Et ce sentiment la terrifiait plus que tout autre chose.

C'était donc cela que certains appelaient l'instinct ... Elle qui avait toujours pensé que la part animale qui sommeillait en elle était minime, venait de se rendre compte de la puissance qu'elle impliquait, mais surtout de sa dangerosité. Elle avait toujours détesté s'en prendre aux autres, même aux animaux qu'elle chassait pour subvenir à ses besoins. Et pourtant, elle n'avait pas éprouvé le moindre remord les premières secondes où elle avait vu son adversaire mort. C'était même plutôt de la fierté qu'elle avait ressenti. Elle n'était qu'une bête, un monstre qui pourrait devenir dangereux à n'importe quel moment.

Tina était tellement prise dans ses pensées qu'elle ne fit pas attention aux bruits de pas qui s'approchaient dans le couloir. A vrai dire, avec tous les allers-retours que les maîtres des lieux faisaient, il n'y avait plus vraiment de raison d'y prêter attention. Le bruit s'arrêta soudain, près de sa cellule. Ils venaient sûrement en chercher un autre pour le combat. Un autre Hybrid, Ünik ou bien même Qantik … Pas elle. Pitié, tout mais pas elle. Elle ferma les yeux encore plus fort, priant de tout son être pour ne pas être de nouveau mise sur le ring. Pas maintenant. Elle n'avait même pas récupéré.


-Et beh, dans quoi tu t'es fourrée encore la mioche. Franchement, il va falloir penser à t'acheter un babysitter.

La première réaction de la jeune lynx fut de rentrer la tête dans son cou, effrayée à l'idée de remonter dans la grande salle. Puis lorsque le jeune homme eu finit sa phrase, elle leva lentement la tête. Cette voix … elle la connaissait, c'était sûr. Elle plissa les yeux pour le reconnaître dans la pénombre. C'était le chevalier qui était avec elle dans Sylva … Ithilion. Un léger sourire en coin apparut sur ses lèvres, et elle s'apprêtait à lui répliquer quand elle aperçut un des gardes juste derrière le jeune homme. Elle ouvrit de grands yeux effarés, mais n'eut pas le temps d'en avertir son camarade car déjà la petite matraque s'abattait sur sa nuque. Poussant un cri étouffé, elle ne pu rien faire quand l'espèce d'armoire à glace jeta sans ménagement le chevalier évanoui dans sa cellule.

- Tiens, apparemment ton ami à réussi à te retrouver ! J'te le laisse, comme ça ça évitera qu'il vienne fourrer ses pattes là où il devrait pas hein ? Et puis comme ça le prochain combat vous pourrez régler vos comptes en direct !

Ponctuant sa phrase d'un rire que la jeune fille qualifierai de machiavélique, il s'en alla, laissant Tina avec le chevalier. Cette dernière s'approcha de son compagnon de cellule, essayant de le secouer un peu pour le réveiller, mais apparemment le coup qu'il avait reçu l'avait bien secoué. Elle soupira, s'adossant contre le mur juste derrière lui, et ferma doucement les yeux. Qu'était-il donc venu faire ici ? Ce n'était sûrement pas pour elle, il ne savait même pas qu'elle était là. Même si, au fond d'elle même, cette idée lui aurai bien plu. Bah oui, le chevalier en armure qui vient sauver la demoiselle en détresse, c'est un peu cliché mais bon … Tina ne put s'empêcher de sourire, un peu amusée. Il faudrait qu'elle pense à lui demander la raison de sa venue quand il serait réveillé tout de même. Au final, il s'était retrouvé dans cette situation parce qu'il lui avait parlé, et elle se sentait un peu coupable. Qu'est ce qui avait bien pu lui passer par la tête …

La jeune Hybrid n'allait pas tarder à obtenir des réponses, car après une demi-heure environ, Ithilion émergea doucement. Il regarda autour de lui, semblant un peu perdu. Elle posa alors sa main sur son épaule, un petit sourire sur les lèvres, pour l'interpeler. Ce dernier fut tout d'abord surpris, puis se détendit en reconnaissant Tina, et dit :

-J 'ai compris, lâcha Ithilion avec un soupire. La prochaine fois je me tais....

Tina lui adressa un petit sourire taquin, et répondit :

- Oui, je pense que ça vaudra mieux, ça t'évitera de te retrouver en cage. Peut être que ce serai plutôt toi qui aurai besoin d'un baby-sitter nan ? D'ailleurs, qu'est ce que tu fais ici … ? T'aime bien regarder des Hybrids s'entre-tuer ou quoi ?

La jeune fille ponctua sa phrase d'un petit rire nerveux, puis posa sa tête dans ses bras et soupira longuement. Elle repensa à la phrase du garde, et l'idée même de devoir remonter sur le ring, pour combattre le chevalier en plus, lui était insupportable. Peut être qu'il bluffait, mais elle ne tenait pas à rester ici pour le vérifier.

- Et maintenant, on fait quoi p'tit génie ? T'avais prévu un plan de libération des esclaves maltraités ?

Tina se leva et se dirigea en chancelant vers la porte de la cellule, agrippant les barreaux.

- En tout cas faut qu'on sorte d'ici … Et le plus tôt serai le mieux. T'as pas une idée ?

Elle se retourna vers lui, lui lançant un regard à la fois interrogateur et, sans le vouloir, plein d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Jeu 4 Juin - 11:51

Sa tentative d'humour fonctionna; il réussit à arracher un sourire à l'adolescente hybrid, malgré la peur et la fatigue qui creusaient d'énormes cernes sous ses yeux humides. Le chevalier comprenait son état de choc. Se retrouver captif si loin de chez soit, dans des conditions insalubres et être obligée de lutter tout les jours pour sa vie juste pour le plaisir de quelques riches misérables. Un individu normalement constitué ne pouvait encaisser autant en gardant le moral.
Tina lui demanda la raison de sa présence dans la One-eyed Jack et avait l'air de croire qu'il venait en tant que spectateur, l'ünik la démentit avec son ironie habituelle:

- J'aime bien voir les morveuses de ton espèce se taper sur la tronche, ça me fait du bien.

La douleur du coup reçu dans la nuque lui transperçait le crâne, il marqua donc un temps de pause pour se masser la zone douloureuse avant de reprendre :

-En réalité, je suis ici normalement monter des preuves qui permettront de démanteler le réseau. Si les hommes en noirs ne s'en prenaient seulement qu'aux  Hybrids, je ne serais même pas ici. Le problème c'est qu'ils s'en prennent vraiment à tout le monde.

Évidemment, l'adolescente ne se priva pas de se moquer de l'espion qui se trouvait enfermé dans une cage comme tout les autres. Puis elle se leva en titubant vers les barreaux de la cellule et se retourna pour lui demander avec une pointe d'espoir dans la voix si le chevalier pouvait les faire s'échapper.

-Je ne sais pas, avoua Ithilion en regardant le mur sur sa droite recouvert de crasse.  A la base, je ne devais que monter un dossier. Je ne peux pas délivrer tout le monde à moi seul, mais il a fallut que je tombe sur une connaissance.

A son tour, il se leva pour rejoindre Tina et posa ses mains sur les épaules de l'Hybrid. Le contact fît naitre une rougeur au niveau de ses pomettes que l'obscurité se chargea de dissimuler. Sans trop savoir pourquoi, cette jeune femme était la seule de son espèce que l'ünik ne considérait pas comme appartenant à une race différente. A l'inverse de beaucoup des siens, Ithilion n'éprouvait pas une haine sidérale à l'encontre du peuple de Sylva, il ne souciait généralement pas non plus de leur état, mais ici, il ne put s'empêcher de réagir à la détresse de son amie. Il lui adressa un grand sourire pour la rassurer et l'aida à marcher jusqu'au fond de la cellule.

-Assis toi la, lui indiqua-t-il en l'assistant pour soulager ses douleurs. Repose toi et laisse papa Ithi faire le travail. Ils ont oublié un truc important avant de me jeter comme un vulgaire chien dans cette cage.


En remontant sa manche, le chevalier découvrit son dzêta à l'apparence d'un bracelet. Stockés à l'intérieur, deux revoler et un fusil de précision attendaient sagement le moment où leur possesseur les invoquerait. Un arsenal caché et destructeur dans les mains d'un tireur d'élite. Avec ça, il allait pouvoir mettre la pression sur le premier gardien qui passerait et l'obliger à ouvrir la grille en échange de sa vie. Avec un peu de chance, il s'agira du même lâche qui l'avait frappé par surprise.

En retournant près des barreaux, Ithilion se mit à l'affût de bruits de pas dans le couloir. L’écho lui rapporta le déchirement d'un homme que l'on amenait surement sur le ring. Puis le silence revint. Rompu seulement par le crépitement des torches, ainsi que le mouvement des prisonniers dans leurs cellules.
Cela ne faisait surement que quelques heures que le soldat se trouvait enfermé dans ces cachots, mais la notion de temps commençait déjà à lui manquer.  Toutefois, au bout de ce qu'il imagina être une dizaine de minutes, un bruit de botte tapant le pavé arriva dans sa direction. Le chevalier se redéfila rapidement le plan dans la tête. D'abord il insultait le garde dans le but de l'énerver et l'attirer au plus près de la porte de la cellule, puis il sortait son pistolet afin de le menacer  et de l'obliger de les libérer. Simple et efficace.
Une lueur grandissante sur le mur en face lui indiqua que le gardien allait bientôt passer devant sa cellule.

-Hey espèce de gros tas ! interpella Ithilion sur un ton narquois. Ta salope de mère n'a pas eu honte de chier une merde aussi immonde que toi ?

L'ünik injuria marqua un temps d'arrêt, ses poings se serrèrent de frustration montrant qu'il mordait apparemment à l'hameçon, puis il se tourna vers le prisonnier insolent qui venait de l'insulter. Le soldat se tint prêt à dégainer au moindre signe d'approche, cependant contre toute attente, le gardien se mit à éclater de rire.
-Ahahaha !!Sale fouinard ! Vous allez être les prochain, je vais m'en assurer personnellement!!

Puis, il repartit d'un pas rapide en laissant Ithilion totalement incrédule.

-Héééé ! Reviiieens ! ordonna ce dernier en tentant vainement de le retenir avec sa main. C'est pas ça que tu devais faire !!!


Dépité par cette soirée qui se déroulait décidément au plus mal, il se laissa glisser contre les barres d'acier jusqu'à se retrouver assis sur le sol humide. La situation venait d'empirer. Si il ne faisait rien, il allait devenir un de ces asservis voués à tuer pour survivre. Surtout que Tina se tiendrait de l'autre côté du ring pour son premier combat, et il ne souhaitait pas en arriver à un tel choix. Réfléchir à une solution et vite. Il lança un regard navré à sa compagne d'infortune :

-Je m'excuse, j'ai accéléré le mauvais processus, je me suis un peu emballé.

Pour réparer son erreur, il devait rapidement agir tant que corps conservait toute son énergie et que son esprit gardait les idées claires.

-J ai peut être un autre plan. reprit-il en se rapprochant de Tina afin que des oreilles indiscrètes ne captent pas la suite. Lorsqu'ils viendront nous chercher, tu feras semblant d'être évanoui au milieu de la cellule. Et quand ils ouvriront la cellule pour te saisir, je les descendrai. Il faudra que tu restes bien allongée jusqu'a ce qu'ils soient tous hors service. Ensuite, on prendra les clés et si possible, on ouvrira les cellules autour de nous. Notre seul chance de nous en sortir, c'est de créer une véritable émeute avec tout les esclaves.
Le pari était dangereux car les coups de feu alerteraient toute la garde, mais si ils ne prenaient pas de risque maintenant, après il sera trop tard.  Le chevalier porta son regard dans celui de l'hybrid et attendit de savoir si elle acceptait de le suivre dans cette manœuvre presque suicidaire.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Ven 5 Juin - 15:44

Tina esquissa une grimace quand Ithilion évoqua la raison de sa venue ici. Une enquête ? Les Uniks ne se préoccupaient vraiment que de leur peuple alors … Le fait que des Hybrids soient traités en esclavess ne semblait pas inquiéter leur gouverneurs pour autant. Même si les deux factions étaient en conflit, voir même se haïssaient, jamais son peuple n'aurai laissé faire ça, elle en était persuadée. Elle ressenti une petite pointe de tristesse car, au fond d'elle, elle aurai préféré que les Uniks dépassent les stéréotypes qu'on racontait sur eux, et soient capables d'un peu plus de compassion. Enfin … ce n'était que les hauts-placés, et puis Ithilion montrait à lui seul qu'ils n'étaient pas tous des hommes égoïstes et sans cœur.

La jeune fille poussa un petit soupire de déception quand le chevalier avoua ne pas savoir comment sortir. Il était vrai que libérer tous les pauvres malheureux retenus ici n'était pas chose aisée, surtout avec les gardes armés qui traînaient dans le coin. Mais elle en avait quand même envie. Sûrement parce qu'elle avait vécu la même chose qu'eux … Elle continuait de regarder le couloir à travers les barreaux quand elle senti les mains du jeune homme se poser sur ses épaules. Tina frissonna aussitôt, et le regarda, un peu troublée. Elle n'avait pas l'habitude de ce genre de gestes. Elle ne se souvenait même pas avoir déjà pris quelqu'un dans ses bras. La vie en solitaire ne l'avait pas aidée de ce côté là en même temps.

Il l'aida à se placer au fond de la cellule et lui dit de se reposer, promettant de s'occuper de tout. Elle lui sourit, reconnaissante, puis plia ses genoux contre sa poitrine et posa sa tête au creux de ses bras. Elle observait le chevalier, intriguée. Le bracelet qu'il portait, elle l'avait déjà vu en action dans la forêt. C'était de là que sortaient ses armes étranges qui faisaient tant de bruit.


- C'est ça, un … dzêta ? Demanda-t-elle d'une petite voix.

Elle avait entendu des chamans parler de ces objets que les Uniks utilisaient pour compenser l'absence de don, mais n'en avait jamais vraiment vu de ses yeux. A part si ce bracelet en était un. Ithilion se posa près de la grille et attendit. Quand un garde s'approcha, il se mit à l'insulter, espérant apparemment que ce dernier s'approche vu sa déception quand il s'en alla, non sans avoir menacé de les faire grimper sur le ring dès le prochain combat.


- Je m'excuse, j'ai accéléré le mauvais processus, je me suis un peu emballé.

Tina sourit tristement, et répondit :

- Ils nous y auraient envoyés de toute façon alors, à une ou deux heures près tu sais …

Elle essayait de voir le bon côté des choses, malheureusement elle n'en voyait pas. La tentative d'Ithilion, même si elle n'était pas insensée, avait échoué et à présent elle ne voyait pas trop comment ils pouvaient s'en sortir. Mais apparemment, le chevalier n'était pas si abattu que ça puisqu'il trouva rapidement un plan de secours. L'Hybrid écouta attentivement son plan, écarquillant un peu les yeux. C'était très risqué tout de même, et ils n'auraient qu'une chance … Si ils échouaient, ils seraient tués. Cependant, il fallait bien tenter quelque chose non ? Elle hocha lentement la tête, et dit en chuchotant :

- D'accord … je te fais confiance. La morte je sais bien faire ! T'as intérêt à pas les louper ok ? Sinon c'est moi qui te tue …

La jeune fille essaya de faire un peu d'ironie pour cacher son stress, même si le tremblement de sa voix gâchait un peu ses efforts. Elle espérait qu'il n'avait pas remarqué, et se déplaça au centre de la pièce, attendant les gardes. Cela lui parut une éternité. Mais au bout d'un moment, de nouveaux bruits de pas se firent entendre dans les couloirs. Elle regarda Ithilion une dernière fois, puis s'allongea sur le sol crasseux, d'avoir l'air d'être tombée dans les pommes. Les yeux fermés, elle concentra toute son attention sur les bruit qui l'entouraient. D'abord, des voix. Ithilion semblait parler aux gardes à travers la grille. Puis, le son de la porte. Suivis presque immédiatement de coups de feu, accompagnés de quelques cris et bruis de surprise, sûrement les gardes et les autres prisonniers. Cependant elle n'osa pas ouvrir les yeux. Tout son être lui criait de fuir au son des coups de feu. Elle du prendre énormément sur elle et résister à son instinct pour rester immobile sur le sol. Ithilion lui avait ordonné de rester allongée après tout.

Quand le silence revint enfin, elle ouvrit les yeux et se releva, fixant les quelques cadavres qui jonchaient le sol. Elle sourit timidement au chevalier, puis s'approcha de la porte où étaient restées accrochées les clés des cellules. La puissance du jeune homme était quand même impressionnante. Certes, il avait bénéficié de l'effet de surprise, mais cela n'était quand même pas une chose aisée. Ils devaient à présent se dépêcher avant que les renforts n'arrivent, alertés par les coups de feu.


- Je m'occupe des cages, toi tu monte la garde ok ? Je libère tous ceux de ce couloir déjà, ça fera pas mal de monde.

Joignant le geste à la parole, elle se hâta d'ouvrir une à une les cellules de ses compagnons d'infortune, adressant à chacun d'entre eux un sourire qui se voulait rassurant. Lorsqu'elle eu finit le couloir, elle retourna à côté d'Ithi et lui dit, parlant un peu plus fort pour couvrir le brouhaha environnant.

- Et maintenant on fait quoi ? On remonte et on casse tout ?

Elle le regarda, une lueur d'amusement dans les yeux. La situation l'excitait vraiment, et elle se sentait pousser des ailes, si bien qu'elle ne sentait presque plus la douleur de ses blessures. Elle attendit donc impatiemment les directives de son ami.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Sam 6 Juin - 13:28

Tina eut à peine le temps de s'allonger sur le sol qu'un groupe de gardien s'arrêta devant la cellule. Ithilion en compta cinq précisément. C'était juste, il allait devoir se servir de tout son talent pour réussir son coup.
L'homme à la tête du groupe s'approcha du barreau et regarda l'hybrid allongée d'un air dédaigneux :

-Qu'est ce qu'elle fait allongé ? aboya t-il à l'adresse du chevalier au fond de la cellule.

- Je l'ai assommé, répondit Ithilion, son visage se fleurissant de son habituel sourire narquois. Comme ça, le combat ne pourra pas avoir lieux. Et dès qu'elle se réveillera je l’assommerai de nouveau.

Le garde  renifla bruyamment en signe de mécontentement. Puis son poing vint marteler violemment l'un des barreaux.

- Tu veux jouer au petit malin, siffla t-il d'une voix glaciale. Gael, ouvre moi la porte, on va transférer l'hybrid dans une autre cellule. Crois moi, ils vont le faire ce combat.

Le cliquetis des clés agit comme un signal d'alarme sur le corps d'Ithilion, ses muscles se mirent sous tension, son coeur commença à envoyer plus de sang pour préparer l'effort à venir. Le moment fatidique approchait.
Le subordonné s'approcha de la porte et inséra la clé dans le verrou. Un clac retentit, puis la grille s'ouvrit dans un grincement métallique à l'écho macabre.
Dès que le premier, garde fût rentrer à l'intérieur en sommant Ithilion de ne pas bouger, ce dernier décida d'entrer en mouvement. Un flash bleuté illumina très brièvement la pièce, puis suivirent cinq détonations.
Un long silence s'installa dans le sous sol du One-eyed Jack. Le temps semblait s'être figé, plus aucune respiration, aucun gémissement. Une poignée de seconde durant lesquelles chacun analysait la nature du vacarme qui venait de s'estomper. Soudain, un visage squelettique apparut dans la cellule d'en face et tendit une main vers Tina et Ithilion en hurlant :

-SORTEZ NOUS D'ICI !!

Une autre voix s’éleva, enchainé par une autre, jusqu’à ce que cette vague de clameur atteigne l'ensemble de la prison souterraine. Les couloirs portaient les cris de centaines d'hommes et de femmes. Certains suppliaient qu'on les sorte d'ici, d'autres appelaient à la garde, surement en imaginant recevoir une compensation. La situation s'emballait et les hommes armées allaient arriver, sans perdre une seconde, le chevalier et son amie se mirent d'accord. Il retiendrait du mieux qu'il pourrait les hommes en noirs pendant qu'elle se chargeait de libérer la zone. Comme il le pensait, la prison devait se découper en plusieurs  partis avec un passe unique pouvant ouvrir les cellules dans chaque secteur.
Bizarrement,lorsque Tina revint vers lui après avoir fini sa tâche, aucun garde ne s'était encore pointé à l'angle du couloir. Cela ne sentait pas bon, le réseau des hommes en noirs  était connu pour son efficacité et son adaptation aux imprévus, le fait qu'il n y avait toujours pas eu de résistance à leur grand évasion parût étrange. Le vacarme, amplifié  par la résonance des murs de pierre, empêchait l'Ünik de réfléchir convenablement.  Il se tourna et découvrit derrière lui une vingtaine d'individus. La peur et la colère se consumaient dans  leurs regards. L'ambiance était électrique.

-Bon qu'est ce qu'on attend ?!
s'impatienta l'un des esclaves. Allons fumer ces connards !

Une vague d'approbation enflammée accueillit cette proposition, et le groupe commença à courir vers l'angle du couloir.

Attendez bon sang ! 
fulmina Ithilion en voyant que ces imbéciles se jetaient dans la gueule du loup

Avant que Tina ne soit tenté de les suivre, il la retint par le bras et lui fît comprendre de ne surtout pas bouger. Lorsque la première ligne des gladiateurs disparut dans le tournant, un crépitement du tonnerre retentit alors. Ithilion jura lorsqu'il vît les cadavres criblés par les balles tomber un à un. Depuis tout à l'heure ils les attendaient avec patience, armes à feu à la main, prêt à descendre tout ceux qui se pointeraient dans leur champ de vision. Il fallait déguerpir à l'opposé le plus vite possible. Sans lâcher la main de Tina, le chevalier déploya son radar. Son dzêta lui rapporta les mouvements de débandade derrière lui. Sans même le voir, il assistait au massacre en ressentant la chute des corps sans vie des détenus contre le sol froid. Mais il ne pouvait pas s'attarder sur le sort de ces malheureux, il devait déjà penser à son propre cas avant de se soucier de ce lui des autres. Alors que les deux fuyards s'apprêtaient à s'élancer à l'opposer, Ithilion s'arrêta net. Ses mains se serrèrent de frustration. Ces chances de s'en sortir partaient encore une fois en fumé.
Un survivant de la fusillade passa devant eux en hurlant et courait comme si il avait le diable au trousse. Ithilion tenta de le  retenir mais ses doigts ne saisirent que du vide, il cria pour le prévenir :

-Pas par la !!

 
Trop tard, l'ünik traversa le croisement qui se trouvait à une quinzaine de mètre plus loin et subit le même sort que ses camarades. Une forte odeur de poudre et de sang flottait dans l'air à présent. Ithilion arracha la clé des mains de son amie, la jeta devant leur cellule près de l'un des gardes abattus, puis il l'entraina avec lui dans une autre cellule au hasard. Sur un malentendu, ils pourraient éventuellement être dissocié du départ de l'histoire.
Le silence de la mort régnait à présent dans les couloirs. Un silence lourd et insupportable aussi destructeur que la rafale de coups qui l'avait précédé. L'espoir de tout ceux encore en vie venait de se briser en miette face à cette démonstration de force. 
Le soldat, pourtant habitué à réprimer ses émotions et aux situations extrêmes, avait du mal à retenir la peur qui gangrénait peu à peu son esprit. Des bruits de bottes indiquaient qu'un groupe arrivait dans leur direction. Il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait de la milice armée responsable de l’échec de leur tentative. Ithilion n'avait aucune idée de la couleur de la suite des évènements. Dans le doute, il fît disparaitre ses  deux armes dans son dzêta au cas ou cela lui donnait une chance de rester en vie.
Une dizaine d'ünik vêtu d'un costume sombre s'arrêtèrent devant eux. Tous tenaient un revolver. Le coeur d'Ithilion s'accéléra. Allait-il mourir aujourd hui ? D'une manière aussi ridicule ? Un sourire de résignation marqua son visage lorsque l'un des hommes en noirs leva son arme sur lui. En fin de compte, avec toutes les vies que lui même avait supprimé, il était bien normal qu'il finisse ainsi. Toutefois, il ne se laisserait pas mourir sans réagir. Mais alors qu'il s'apprêtait à utiliser son dzêta pour supprimer la gravité et tenter un effet de surprise,  l'ünik l'interpella  :

-Toi, tu vas tranquillement nous suivre. Une personne veut te parler. Si tu tentes la moindre bêtise, je t'abattrai comme un vulgaire chien, compris ?


La tension des muscles du chevalier se relâchèrent de soulagement à l'annonce de cette opportunité. Clairement pas sorti d'affaire, cet entrevu lui permettait de gagner du temps et surtout de rester vivant.

En se relevant, il adressa un petit sourire pour rassurer Tina en lui faisant comprendre que tout se passerait bien. Il s'abstint de tout geste affectif pour éviter de créer des points de pression que ces vauriens n'hésiteraient pas à utiliser.

En sortant, il fût rassuré d'entendre seulement la grille se refermer. Il passa devant la dizaine de morts qu'un groupe de garde entassait sur une brouette. Au moins maintenant ils connaitraient la paix, même si leur vie avait été arrachée de façon horriblement injuste. On le mena à travers un dédale de couloirs. Ithilion en profitait pour prendre quelques points de repère lorsque l'occasion se présentait. D'ailleurs, il reconnut les fameuses marches qui montaient vers le hall avoisinant la salle de réception, là où se trouvait le ring. Cependant, ils ne tournèrent pas à droite mais continuèrent tout droit. Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent à la porte d'une pièce dans laquelle on lui ordonna de rentrer. Habitué à l'obscurité des cachots, la lumière naturelle que laissait entrer une longue baie vitrée fît mal aux yeux d'Ithilion. Une fois sa vision acclimatée de nouveau à la luminosité, il découvrit un espace richement meublés : Des bibliothèques remplis de livre ou de dossier, des armoires, des tableaux sur les murs, une imposante table en chêne sur laquelle s'étalaient des paperasses en pagaille. De la musique classique s'élevait en douceur d'une chaîne Hi-fi. Ithilion en déduit qu'il se trouvait dans un bureau bien qu'il y avait un détail inadapté; une sorte de croix de bois en X posée devant la table.

Sous la menace du revolver, on déshabilla le chevalier en ne lui laissant que son caleçon avant de lui attacher chaque membre à l'une des branches de la croix. Il ne résista même pas, préférant conserver son énergie dans le cas d’une éventualité plus propice à se déchainer. Il ne comprenait pas tellement la situation, mais il pressentait que cela ne fera pas partie des plus beaux moments de son existence.

-Ah vous voila.
dit alors une voix dans son dos.

Ce ton sirupeux, Ithilion l'avait déjà entendu quelque part mais il ne parvenait pas à mettre d'image dessus. Le suspens fût de courte durée,son mystérieux interlocuteur passa devant lui pour aller s'assoir dans le confortable fauteuil de cuir de l'autre côté du bureau.
Un fort parfum de fleur saisit les narines d'Ithilion. Ajouté à  une coiffure impeccablement huilée à la gomina, un visage parfaitement rasé, l'ünik semblait prêter beaucoup d'attention à son apparence. Il avait même soupoudré son visage d'une poudre blanche pour tenter de cacher la couperose fleurissante autour de ses pommettes. L'homme le fixa pendant quelque seconde de ses deux yeux émeraudes avant de reprendre la parole :

- Et bien, on m'a raconté qu'on vous a trouvé fouinant dans les sous-sol. Vous savez qu'il n'est pas très respectueux de se promener dans les zones interdits au publique.

- Je me suis perdu, lui répondit Ithilion au tac au tac.

La réponse fît sourire l'homme qui hocha d'un signe de tête. L'un des subordonnés réagit à l'appel et donna un violent coup poing dans l'estomac du chevalier attaché. La douleur et la violence du choc empêchèrent  l'air d'entrer dans ses poumons. Il peina à reprendre son souffle, il haletait comme si il avait parcouru des kilomètres.

- Et bien et bien, je pense qu'il n'est pas préférable que vous me manquiez de respect.
reprit son ravisseur toujours avec autant de délicatesse. J ai du respect pour vous, regardez, je vous vouvoie alors que je pourrais vous considérer comme un simple animal.

L'homme sortit un verre et une bouteille de whisky de son bureau. Il se servit allègrement, but une gorgée, puis reporta son attention sur Ithilion qui venait tout juste de retrouver une respiration normale. Il saisit un objet sur la droite de la table puis s'amusa à le faire passer d'une main à l'autre.

-Alors c'est avec ce dzêta que vous avez été à l'origine de ce fiasco ?
demanda t-il en analysant l'objet avec attention. Je me demande comment il fonctionne

Le coeur d'Ithilion se serra en voyant le cadeau de son maitre entre les doigts de ce type. Lorsqu'on lui avait retiré ses habits, on lui avait presque aussitôt lié les poignets, il n'avait pas senti que son bracelet lui avait été retiré.
La colère l'empêcha de retenir ses mots :

-Rendez moi ça, où je vous promets que mon visage sera le dernier que vous verrez. Et ce n'est pas moi qui est .....

Un claquement sec retentit le coupant net dans sa phrase. Une intense douleur lui mordit le dos, lui arrachant  en plus d'un bout de chair un râle de souffrance.

-Je vous en prie, ne soyez pas stupide, j'aimerais ne pas trop vous abimer, vous avez l'air d’être un excellent combattant. Vous pensiez qu'en changeant simplement de geôle, vous auriez éteins les  soupçons ?

Le sourire de l'ünik s'élargit d'avantage en apercevant la lueur de surprise traverser les yeux de son prisonnier. Ithilion n'avait pourtant décelé aucune caméra et les seuls témoins potentiels ne faisaient plus partis de ce monde, il ne comprit pas comment ils avaient pu déduire cela. Apparemment de bonne humeur, l'ünik répondit à la question muette du soldat en lui montrant une liasse de feuilles :

-Chaque cellule à un numéro et leurs résidant sont soigneusement répertoriés dans ce registre. Les corps des gardes en charge de la zone ont été retrouvé devant votre cellule. Et vos coups de feu se sont entendus dans tout le sous sol. Cela n 'a pas été très dur d’émettre des suppositions.


Il refît un signe de tête, et le fouet claqua de nouveau. La douleur encore ardente fût amplifiée par ce nouveau coup. Au contact de l'air, la chair à vif l'élançait avec une sensation de brûlure insupportable. Mais comment si cela ne suffisait pas, le chef souhaita également participer en assénant à Ithilion une bonne droite dans la pommette. Sa vue se brouilla et un goût amer de sang s'installa dans son palais.

-Qui es tu ? Et que faisais-tu dans ce sous sol ?


Cette fois les mots étaient plus agressif, le ton plus direct. Le masque hypocrite de bienveillance venait d'être retiré pour laisser un nouveau visage, plus autoritaire.
Mais qu'importe les menaces, la fierté d'Ithilion et surtout son code d'appartenance aux Chevaliers Ailés, lui interdisait de craquer. Aucune information ne s'échapperait de sa bouche. Son silence lui coûta deux coups supplémentaires. Lorsque le cuir rentra en contact avec sa peau, il sentit un liquide chaud couler le long de son dos. Il dut rassembler toute sa volonté pour ne pas donner satisfaction à son bourreau en lâchant un cri de supplice. Ses pensées se bousculaient dans son esprit, la torture l'empêchait de réfléchir correctement et de trouver une solution pour se sortir de ce guêpier.
Une horloge sonna onze coups. Derrière son bureau, l'homme regarda sa montre, un objet de bonne facture au vu de ses ornementations, et grimaça.

-Bon, on va devoir reporter ça à demain, j ai un rendez vous urgent. Sachez que j'aurai sans doute moins d'indulgence à votre égard, je vous conseille de bien réfléchir d'ici là. Messieurs, veuillez le raccompagner dans sa cellule je vous prie.


Deux individus s'approchèrent pour défaire les liens qui maintenaient le prisonnier sur sa croix. Affaibli, les jambes du chevalier ne supportèrent pas son poids et il tomba à genoux. Les deux laquais l'obligèrent à se remettre debout en l'aidant sans prendre de pincette. Pendant ce temps la, le chef traversa la salle et s'apprêtait à sortir lorsqu'Ithilion réussit à l'interpeller.

-Hé !!

L'ünik se retourna et souleva un sourcil interrogateur.

-Il y aune fille avec moi, vous pouvez pas me ramener comme ça.


La dernière chose dont il se souvint après cela, ce fût un nouveau choc au niveau du visage puis un autre à l'arrière du crâne. Puis le noir complet.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Mer 10 Juin - 21:00

L'air était pesant, et l'ambiance électrique. Tina pouvait presque sentir l'excitation et l'impatience qui animaient les autres prisonniers, pressés de retrouver la lumière du jour. Et elle était dans le même état qu'eux. Elle allait suivre les autres vers la sortie quand Ithilion lui agrippa le bras pour la retenir. Intriguée, la jeune fille se retourna vers lui, le regard interrogateur. Mais les coups de feu qui retentirent juste à côté d'eux répondirent à la question qu'elle se posait. Elle pivota brusquement, et aperçut au coin du long couloir sombre les corps des prisonniers qui tombaient, un à un, sous les balles des gardes. Tina ressenti une profonde envie de vomir, le décor commençait à tourner autour d'elle. C'était un véritable massacre … Ils n'auraient jamais du entraîner ces innocents avec eux. Tout était leur faute. Perdue, les yeux dans le vague, elle ne remarqua même pas l'hybrid courrait vers eux pour les dépasser ensuite, et ne fut tirée de cet état de torpeur que lorsque le chevalier la tira par la main dans une cellule avoisinante, refermant la porte derrière eux.

S'appuyant maladroitement contre le mur du fond, la petite hybrid regarda le chevalier d'un air à la fois terrorisé et horrifié face à la situation. Mais elle n'eut même pas le temps de lui parler, déjà des bruits de pas retentirent dans le couloir. Les gardes s'arrêtèrent devant la cellule, armes à la main. Alors c'était fini ? Ils étaient venus les tuer, et tout ces sacrifices auraient étés inutiles ? Elle ne voulait pas mourir de cette façon, mais malheureusement le choix ne s'offrait pas à elle. Pourtant, se refusant à montrer la moindre faiblesse à ses ravisseurs, elle se redressa fièrement et les toisa d'un regard haineux. Mais ils n'étaient pas venus pour ça. Elle ne pu s'empêcher de se sentir soulagée quand elle s’aperçut qu'ils étaient venus chercher Ithilion. Un sentiment très égoïste qu'elle regretta très vite. Elle répondit à son sourire, peut être pour le rassurer lui aussi, et le regarda partir en se demandant ce qui pourrait lui arriver.

La jeune fille pensait avoir droit à quelques instants de répit. Elle ne s'était pas beaucoup reposée depuis le combat, et la fatigue commençait peu à peu à l'envahir. Elle s'assied donc au fond de la cellule, espérant pouvoir dormir un peu avant de chercher un nouveau moyen de s'échapper. Elle ferma les yeux, et appuya doucement sa tête contre le mur. Mais de nouveaux bruits de pas dans le couloir la firent sursauter. Un nouveau garde approcha, et ouvrit la grille de sa cellule. Sans un mot, il marcha doucement vers elle, puis agrippa brusquement une poignée de cheveux sur le crâne de la petite hybrid et la traîna vers l'extérieur. Tina poussa un cri de surprise et de douleur, ce qui fit ricaner l'homme qui la traînait sur le sol.


- Viens voir, saleté d'hybrid. R'garde c'que vous avez fait, dit-il en collant son nez sur les cadavres des autres gardes restés sur le sol. Ils avaient rien d'mandés eux. Et vous les avez tués ! Comment t'explique ça hein ?!

- Lâchez moi … répondit Tina, implorante.

L'homme, non satisfait de la réponse de la jeune fille, cogna violemment sa tête contre le sol, puis redressa ne nouveau son visage à hauteur des cadavres. Sonnée, cette dernière ne résistait même plus. Elle sentait à peine le mince filait de sang qui coulait le long de sa tempe. Le garde força alors la jeune fille à se relever, et lui dit avec un sourire pervers.

- Mais t'sais quoi ? C'est ton jour de chance, tu vas pouvoir te racheter.

Disant cela, il tira à nouveau Tina dans la cellule, et la plaqua violemment contre le mur. D'une main, il étranglait légèrement la jeune fille, tandis qu'il maintenant le reste de son corps contre le sien, pour qu'elle reste immobile. Elle eut beau essayer de se dégager, il avait trop de force, et elle était trop affaiblie pour réussir à lui faire lâcher prise.

- T'en fait pas ma jolie .. J'vais bien m'occuper de toi.

Elle pouvait sentir son souffle rauque dans sa nuque, et son haleine fétide emplir ses poumons. Son cœur battait de plus en plus vite, au fur et à mesure qu'elle comprenait ses intentions. Poussant un petit gémissement plaintif, elle redoubla d'effort pour se dégager, mais en vain. Tout ce qu'elle réussit à arracher à son agresseur, c'est un petit rire sadique.

- T'as raison, débat toi. Je préfère quand elles font ça. Tu peux même essayer de crier, personne t'entendra ici. Toutes les cellules sont vides. Je dois avouer que c'est la première fois que j'ai affaire à une gosse mais … j'aime les nouvelles sensations.

Pendant qu'il disais ces mots, il glissa sa main moite sur le ventre de la jeune fille, puis finis par passer sous son T-shirt. Le contact de sa peau était insupportable pour l'hybrid. Elle fut prise de spasmes, tandis que de petites larmes commençaient à couler sur ses joues. Cet homme la répugnait au plus haut point, mais elle se sentait impuissante.

Cependant, alors qu'elle pensait que le garde allait aller plus loin, il la lâcha précipitamment quand il entendit des bruits de pas dans le couloir. Elle tomba à genoux sur le sol, encore tremblante et massant sa gorge pour faire passer la douleur. Il lui lança un dernier regard pervers, avant de murmurer :


- T'as de la chance, v'la quelqu'un. Mais t'inquiète pas, j'aurai d'autres occasions d'm'occuper d'toi.

Il posa une gourde d'eau sur le sol, et sortit de la cellule rapidement, poussant la porte. Au même moment, d'autres gardes arrivèrent dans le champ de vision de Tina. Cette dernière aperçut entre les deux Ithilion, qui se retrouvait en sous vêtements et avait l'air d'avoir perdu connaissance.

- Salut les gars ! L'maître a d'jà fini avec c'lui  là ?

- Nan il continuera plus tard, là il a fait qu's'échauffer … Et toi, qu'est c'que tu fou là ?

- Rien rien, j'apportais l'eau aux prisonniers c'tout …

Pendant qu'ils discutaient tranquillement, le chevalier fût jeté maladroitement sur le sol de la cellule, puis les gardes s'en allèrent et le voix se perdirent dans l'obscurité du couloir. Tina, encore étourdit, s'approcha d'Ithilion et aperçut son dos en lambeaux. La chair était à vif, et le sang coulait encore à certains endroits. La petite hybrid poussa un petit cri horrifié en découvrant l'état de son ami. Elle ne pouvait pas le laisser comme ça, il fallait au moins nettoyer les plaies. Mais avec quoi ?

Elle chercha du regard ce qui pourrait faire l'affaire, mais se décida finalement pour un morceau de T-shirt encore à peu près propre et de l'eau. Ce n'était pas grand chose, mais ça serait mieux que rien. Elle déchira rapidement un pan de son T-shirt, le rinça une première fois avec un peu d'eau, puis le trempa à nouveau dans la gourde et commença à le passer doucement sur les plaies. Tant qu'il était inconscient, elle pouvait s'occuper ça tranquillement. Et puis, il ne valait mieux pas qu'il le sache. Lorsqu'il ouvrit enfin les yeux, elle essaya de lui sourire pour le rassurer, malgré le tremblement de ses mains, et dit :


- Bien dormi la belle au bois dormant ? Tu vas voir, ils t'ont fait un super tatouage dans le dos. Dommage qu'ils aient oublié l'encre …
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Jeu 11 Juin - 9:56

Comme une impression de déjà vécu, la première chose que vît Ithilion en se réveillant, ce fût le visage de Tina. La même obscurité environnante, la même puanteur, le même mal de crâne.
Pourtant pleins de choses différaient par rapport à la dernière fois. Déjà ses vêtements lui avaient été retiré, le froid mordant du sol lui avait engourdi ses muscles endoloris. Une odeur macabre flottait à présent dans l'air, forte et insoutenable, tel un sinistre fantôme du sacrifice inutile des dizaines de prisonniers en cavale. Son dos l'élançait horriblement. L'écho du fouet lui arrachant un morceau de chair à chaque claquement résonna dans ses oreilles, ramenant avec lui l'épisode passé dans le bureau du chef des hommes en noir. Mais surtout le détail le plus étrange fût l'expression de son amie. Tout à l heure, en la trouvant cloitré dans l'ombre, il était tombé devant une personne fatiguée par ses conditions de détentions, meurtrie par son combat et anéantie à la pensée de son avenir. Mais là, derrière son sourire maladroit, elle tentait de dissimulée une véritable terreur que son corps refusait de cacher à l'intérieur, comme si ce sentiment se comportait comme un monstre grandissant impossible à contenir. Ses mains tremblaient sur ses genoux . Ithilion fronça les sourcils de perplexité. Le sanglant échec de l'évasion semblait bousculer ses pensées.
Pour tenter de la réconforter, il réagit à sa tentative d'humour en lui répondant, à cause de la douleur, avec un sourire grimacé :

-Arrête de me mater sale perverse ! Je sais que mon corps d'athlète peut attirer, mais c'est gênant !

En la voyant faire la moue, il se redressa péniblement jusqu'à se trouver dans une position assise, et ébouriffa les cheveux de son amie pour lui montrer qu'il plaisantait. La situation était vraiment désespérée, il avait perdu beaucoup d'énergie à cause de cet interrogatoire musclé et  ces crapules conservaient son dzêta bien loin de lui. Sans le cadeau de son maître, s'échapper d'un réseau mafieux si bien organisé se révélait impossible.
Malgré tout, son esprit reposait dans un bain de quiétude dont il ne saurait expliquer l'origine. Au fond de lui, il sentait qu'une opportunité allait se présenter, un moment précis où il devra réagir instantanément mais qui leur ouvrirait enfin les portes de la liberté.
Il regarda Tina quelques secondes et lui demanda :


-Et toi ? Tu t'es bien reposée pendant qu'on me massait le dos ? On va avoir besoin de force.

Du bluff, cette petite avait besoin de croire en quelque chose. A l'heure actuelle, si les hommes en noirs décidaient de les confronter sur le ring, rien ne pourrait empêcher ce combat  dans lequel un des deux devra y abandonner sa vie. Une décision que le chevalier ne souhaitait absolument pas prendre. Pourtant il appartenait aux soldat d'élite d'Anathorey, et elle faisait partie de la race Hybrid, tuer était presque une seconde nature chez lui, surtout les membres de son peuples. Alors pourquoi éprouvait-il de l’anxiété rien qu'à l'évocation de cette idée ? Peut être cela venait-il de l'apprentissage de son ordre, les Chevaliers Ailés, qui prônait la préservation de toute vie tant qu'elle n'était pas un danger ou une entrave aux ordres des princes.
Ithilion résista à une furieuse envie de s'adosser contre le mur. Vu l'état de son dos et l'état d'entretien des lieux, il risquait l'infection à coup sure. Une complication supplémentaire inutile.

-On va sortir d'ici, lâcha t-il gravement à l'attention de son amie.

Une promesse aussi puissante que la profondeur sur laquelle avait été prononcée ces mots. Les moments où l'ünik montrait autant de sérieux se comptait sur les doigts d'une main. Il ferait payer leurs actes à tout ces imbéciles qui avaient crû pouvoir passer au travers de la loi et des dignités humaines. Le fou investigateur de cet enfer devait s'attendre à ce que le bras armée de la justice abatte son jugement dans un futur proche sans aucun état d'âme. Cela faisait parti des grandes raisons d'avoir enduré des entrainements à la limite du possible, des sélections drastiques, des heures d'exercices pour enfin obtenir le titre de chevalier et intégrer la division des Chasseurs Ailés. Pouvoir punir les parasites poussant sur cette planète comme des champignons et aspirant l'énergie vitale de la société pour assouvir leur confort.
Ithilion serra les poings de rage, avant de prendre une grand inspiration pour se calmer. La colère rendait aveugle, le passé le lui avait appris. Avec l'aide de Tina, il trouverait bien une faille à ce problème, car il en existait toujours une. Le plus dur restait de la détecter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Sam 27 Juin - 22:02

Tina senti ses joues rougir à la remarque d'Ithilion. S'il savait à quel point ses pensées étaient différentes à ce qu'il imaginait. Mais maintenant qu'il lui avait dit ça, elle ne pourrait pas s'empêcher de le regarder … C'était comme dire à quelqu'un de ne pas avoir peur de quelque chose, inconsciemment, il aurai une appréhension. Gênée, elle lui adressa une grimace pour d'une part camoufler ses joues rouges, et d'autre part lui montrer que ce n'était pas le moment pour ce genre de blagues. Elle sentait encore la peur lui tenailler le ventre et, même si elle se détendait petit à petit, elle n'était pas d'humeur à rire de ce sujet. Le jeune homme avait d'ailleurs du le remarquer puisqu'il lui ébouriffa les cheveux d'un air malicieux. Un geste réconfortant qui réussi à arracher un sourire à la jeune fille. La petite lynx n'avait pas l'habitude de ce genre de marques d'affection, au contraire. Plutôt solitaire, elle ne s'était jamais vraiment sentie proche de quelqu'un et n'avait pas connu tout cela. Même le chaman qui l'avait élevée se contentait d'un sourire. Et plus le temps passait au fond de la cage crasseuse, plus la petite hybrid se sentait proche du chevalier ce qui, en un sens, l'effrayait.

Voulant chasser toutes ces pensées de sa tête, Tina se leva et commença à faire les cents pas le long de la grille, cherchant un moyen de sortir d'ici. C'est alors que le chevalier lui demanda :

-Et toi ? Tu t'es bien reposée pendant qu'on me massait le dos ? On va avoir besoin de force.

Elle ouvrit la bouche pour lui répondre, mais aucun son ne parvint à en sortir. Devait-elle lui raconter ce qui s'était passé ? Sûrement pas, la jeune fille était bien trop fière pour cela. Elle ne voulait pas qu'il la prenne en pitié … hors de question. Déjà qu'elle se trouvait en situation de victime, elle ne voulait pas accentuer cette image. Et puis, elle avait bien trop honte pour réussir à lui avouer ce qui lui tiraillait le ventre depuis son retour. Elle se contenta donc de hocher lentement la tête, tout en retenant les larmes qui commençaient à monter.

Il avait raison, ils auraient besoin de forces pour sortir d'ici. Mais surtout d'un plan efficace, qui éviterai de devoir faire face à un massacre semblable au précédent. Il flottait toujours dans l'air une odeur macabre, et Tina sentait la culpabilité peser sur ses épaules à chaque pas qu'elle faisait. Mais comment faire ? Ils ne réussiraient pas à sortir de cette cellule seuls, c'était certain. Les gardes étaient trop nombreux, et l'alerte serait donnée trop rapidement. En revanche, ils pouvaient peut être essayer de s'enfuir quand un des geôliers viendrait les chercher. Une fois dans la grande salle, sur un effet de surprise, ils auraient sûrement une chance de pouvoir sortir vivants. Car les gardes ne prendraient pas le risque de tirer sur la foule des spectateurs. Mais il y aurait toujours un risque … Elle ne voulait pas qu'Ithilion soit blessé à cause d'elle. Après un long moment de silence, elle s'approcha doucement, et dit :


- Les gardes ont dit qu'ils reviendraient te chercher. Ça veut dire qu'on va pas combattre tout de suite alors … Si tu peux, enfui toi. T'inquiète pas pour moi, je me débrouillerai pour sortir d'ici. Je veux dire … Je veux pas que tu ailles sur le ring …

Tina rougissait en disant ces mots, mais peu importe. Elle se sentait responsable de sa situation. Alors à elle de tout faire pour qu'il sorte d'ici vivant.
Mais elle n'eut pas le temps d'attendre la réponse de son ami, déjà les gardes étaient revenus, plus nombreux que d'ordinaire. Ithilion aurait-il fait des dégats la dernière fois qu'ils l'avaient emmené ? Ils ouvrirent leur cellule, agrippèrent sans ménagement le chevalier et disparurent avec lui au détour du couloir. Cependant, alors qu'elle pensait qu'il serait seul à être emmené, deux autres gardes entrèrent à leur tour pour la saisir. Surprise, elle se débattit brièvement mais elle était trop épuisée pour réussir à leur tenir tête.

- Arrêtez ! Où est ce que vous m'emmenez … ? C'est pas déjà le combat quand même ?!

Mais les deux armoires à glace ne répondirent pas à ses questions et se contentèrent de lui lancer un sourire malsain. Tina senti son estomac se serrer tandis qu'ils approchaient de la salle de « spectacle ». Elle n'avait pas eu le temps de parler de son premier plan à Ithilion, et elle ne pouvait pas s'enfuir sans lui attirer des ennuis. Elle se sentait piégée. Cependant, elle fut surprise de constater que la salle était vide, et fût soulagée une brève seconde lorsqu'ils l’entraînèrent  dans un couloir au font de la dite salle. Ils s'arrêtèrent face à une porte, semblant attendre quelque chose.

- Le patron a b'soin d'toi y paraît, dit soudainement un des gardes.

Mais elle n'eut pas le temps d'en savoir plus, la porte s'ouvrit devant eux et elle fût poussée dans la pièce pour être aussitôt placée sous la menace d'un poignard. Pétrifiée, elle ne bougea pas d'un pouce. C'était une sorte de bureau, vaste, luxueux et lumineux. La luminosité lui faisait mal aux yeux. Cependant, elle distingua devant elle Ithilion, lui aussi entouré de gardes, ainsi qu'un Unik qu'elle n'avait jamais vu et qui était habillé bizarrement. Il empestait : l'odeur se rapprochait légèrement d'une fleur, mais mélangée à un espèce d'alcool très fort et d'autres composants qu'elle ne connaissait pas. De plus la perruque blanche et la poudre qu'il portait sur le visage lui donnaient un air presque fantomatique.

Son premier réflexe fût de regarder Ithilion, cherchant dans son regard une quelconque réponse ou quelque chose de rassurant. Puis elle se ravisa et parcourût le reste du décor. Mieux valait ne pas montrer qu'elle avait peur, et encore moins qu'elle se raccrochait à son compagnon de cellule. En plus, à en juger par son expression, il était aussi surpris qu'elle. L'Homme-fantôme se mit alors à parler, un affreux sourire charmeur et satisfait sur le visage :


- Bienvenue, milady. J'espère que vous avez fait bon voyage depuis votre cage. J'ai entendu dire que vous vous entendiez bien tous les deux ...

Sur un geste de sa main, les deux gardes qui la tenaient la plaquèrent contre une grande croix où ils lui attachèrent les poignets. Ainsi donc il était leur chef ? Ce dernier se tourna alors vers le chevalier, et lui dit avec un grand sourire.

- Je pense qu'on va mieux s'entendre à présent toi et moi. Je vais te poser des questions et, chaque fois que la réponse ne me conviendra pas, ce sera elle qui prendra, pas toi. Ça te va comme ça ? Enfin … de toute façon que ça te plaise ou non, c'est comme ça. Alors, si j'étais toi, je ferais ce qu'on me dit mmh ?

Il ponctua sa phrase d'un petit rire et saisit lentement un objet pointu que Tina n'avait jamais vu avant. Cela ressemblait à une flèche, mais en beaucoup plus petit.

- Je vous montre comment ça fonctionne ? Susurra-t-il.

Sans attendre, il jeta l'objet d'un geste vif et précis directement dans le ventre de la jeune fille.  Celle-ci poussa un cri de douleur qu'elle tenta d'étouffer, mais sans vraiment y parvenir. Elle sentait la pointe métallique à l’intérieur de sa chaire, et l'élançait violemment. Les vêtements qu'elle portait étaient fins et déchirés, ce qui ne protégeait pas du tout sa peau.

- J'adore vraiment ce genre de jeux, déclara en souriant le maître des lieux. Oh, tu veux peut être te charger toi même de les jeter non ?

Tina lança un regard désespéré à Ithilion, ne sachant pas vraiment ce qu'ils pouvaient faire pour se sortir de là.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)   Jeu 2 Juil - 10:38

Ithilion n'obtint qu'une réponse muette à sa question. Un simple acquiescement  caché au milieu d’incessants allers-retours devant la grille. D'ordinaire un peu plus loquace, la jeune hybrid semblait vider les idées qui la travaillaient dans cet exutoire, lui donnant l'apparence d'un animal sauvage en cage.
Un silence lourd régnait dans les couloirs. Les prisonniers portaient encore le deuil de leurs compagnons massacrés. Une odeur forte de sang se mélangeait à l'air putride des cachots humides, portant en son sein des brides de souvenir du carnage. Cette scène tournait dans l'esprit d'Ithilion, soufflant sur la moindre étincelle d'espoir naissante en l'empêchant de s'attiser. L'organisation de ces hommes en noir  paraissait efficace et sans faille, comme si ils avaient prévu un plan d'action à chaque cas possible. Une réalité accablante au goût immonde de l'abandon. Mais la fierté du chevalier ne pouvait accepter de subir un tel sort. Il ne deviendrait pas l'un de ces prisonniers résignés à combattre tout les jours pour survivre.
La jeune fille s'approcha de lui. Sa voix douce ne cacha pas la résignation et la terreur  qui vibraient en elle. Pourtant, sans aucune hésitation, elle lui demanda de tenter sa chance sans se soucier de son cas. Ithilion posa son regard métallique sur son amie. Malgré son jeune âge, elle possédait une volonté impressionnante, sans doute le fruit de ses années de vie passées à survivre seule dans la forêt de Sylva. Là où beaucoup aurait déjà craqué, détruit par ce quotidien sombre, parsemé de violence et d'indifférence, elle se tenait debout face à lui et souhaitait lui offrir sa liberté. Un cadeau au prix inestimable que jamais il n'accepterait, surtout de la part d'une personne étant rendue moins loin que lui sur le chemin de l'existence. Sa place ne se trouvait pas à l'intérieur de ces bas-fonds miséreux et il lui restait pleins de choses à découvrir à l'extérieur, bien que l'invitation soit tentante, il ne dormirait pas le sommeil tranquille en condamnant Tina à se battre jusqu'à son dernier souffle pour survivre.
Cependant, il n'eut le temps de lui répondre car les gardes firent irruption et l'emmenèrent hors de la cellule. Il ne tenta pas de se débattre pour éviter de perdre des forces inutilement. Son coeur s'accéléra lorsque l’écho de la voix suppliante de son amie remonta  à ses oreille. Il voulut se retourner, mais la poigne des deux costauds l'en empêcha. Seules ses pensées purent s'envoler la rejoindre afin de l'accompagner dans les épreuves qui l'attendaient.

Il fût ramené dans le bureau du chef des hommes en noir. Assis dans son confortable fauteuil de cuir, l'homme sur-maquillé adressa au chevalier un charmant sourire à son arrivée. Le dernier épisode dans cette pièce lui ayant servi de leçon, il s'avisa de ne pas parler pour demander d'explications.
Sur un coin du bureau reposait toujours sagement son dzêta. L'envie de se précipiter pour récupérer son bien fût coupé net par l'ouverture de la porte derrière lui. Encadrée par deux gardes, Tina fût amenée  au centre de la pièce. La gorge d'Ithilion se serra à la vue de son amie, sa présence en ces lieux n'était pas rassurante.


- Bienvenue, milady. J'espère que vous avez fait bon voyage depuis votre cage. J'ai entendu dire que vous vous entendiez bien tous les deux ... l'accueillit  le chef derrière son bureau sur un ton suave.


Tel un chef d'orchestre, ses hommes se mirent en mouvement à l'appel de ses mains. Lorsqu'ils plaquèrent Tina contre la croix, Ithilion esquissa un geste pour les en empêcher mais un coup dans le ventre le coupa dans son élan. Ses muscles meurtris encaissèrent le choc avec difficulté, ré-attisant les douleurs fraiches.
En relevant la tête, il tomba sur l'expression sadique de l'ünik qui se levait enfin de son bureau.




- Je pense qu'on va mieux s'entendre à présent toi et moi. Je vais te poser des questions et, chaque fois que la réponse ne me conviendra pas, ce sera elle qui prendra, pas toi. Ça te va comme ça ? Enfin … de toute façon que ça te plaise ou non, c'est comme ça. Alors, si j'étais toi, je ferais ce qu'on me dit mmh ?


Le chevalier ne commença à comprendre les paroles du  chef des hommes en noir qu'au moment où celui-ci se saisit d'une poignée de fléchette. Leur pointe acérée pouvait pénétrer le bois aussi facilement que du beurre.
Le tortionnaire ne manqua pas de s'empresser de faire une démonstration. Sous les yeux impuissants d'Ithilion, il lança une fléchette dans le ventre de la jeune hybrid. Le cri de douleur de son amie lui donna envie de se ruer sur ce misérable et de lui faire payer toutes les souffrances qu'il infligeait gratuitement. Cependant, les deux hommes armés présent dans la pièce l'en dissuadèrent. Le coeur en miette, seul lui était permis d'assister à cet horrible spectacle.
Ravi de son "jeu", le patron se tourna de nouveau vers lui  et lui proposa de prendre sa place, mais Ithilion ne bougea pas d'un centimètre et demeura silencieux. Alors l'Ünik retourna derrière son bureau et sortit d'un tiroir un petit revolver qu'il pointa vers son prisonnier.


-Prenez...une...fléchette !!!. articula t-il avec force.


Lentement, Ithilion exécuta l'ordre et attrapa l'un des petits projectiles. Aussi léger qu'une plume, mais aussi perforant qu'une balle, la pointe pourrait provoquer des dégâts irrémédiables en atteignant des points vitaux. Sa main trembla pour la première fois sous la pression d'un tir. Et le regard implorant de Tina ne l'aidait pas à se concentrer.


-Bien, reprit le chef du gang. Ton nom ?


-Markus Childan. mentit Ithilion pour éviter la sentence.


-Ah lala ... lâcha son interrogateur avec un air désolé. Tu sais mon ami, il ne serait que trop déconseillé de me cacher la vérité. Alors vas y lance ! Et ne te rates pas, sinon ça sera à mon tour de jouer.


Le chevalier regarda la petite pointe de fer avec dégoût. Un déclic menaçant le rappela à l'ordre. Il entra dans la même concentration imperturbable que si il tenait l'une de ses armes de prédilection. Avec une attention extrême, il regarda quelle zone serait la moins dangereuse pour la jeune femme. Il se décida de viser les épaules et lança la fléchette sans plus attendre, en s'excusant à voix basse. 
Son geste fût freiné par sa peur d'enfoncer la fléchette trop profondément.. Une erreur qui modifia sa trajectoire prévue . Le coeur tambour battant, il vit la pointe transpercer les vêtements, puis la peau de Tina à quelques centimètres en dessous de ce qu'il avait visé. Tandis que la victime exprima sa douleur aux travers d'un cri étouffé, un applaudissement accueillit ce premier essai. Ithilion jeta un regard glacial, chargé de promesse, en direction de l'ünik.
-Bien bien ! s'enthousiasma ce dernier qui prenait apparemment plaisir de forcer ces deux compagnons se déchirer. Alors, je veux ton nom et la raison pour laquelle tu fouinais dans nos cachots maintenant
-Al..alaryk Krystoflame. marmonna le chevalier en marquant une hésitation.
Un mensonge supplémentaire, mais il ne prendrait pas le risque de griller sa couverture. Les Chasseurs Ailés possédaient un code très strict et il ne se permettrait pas d'y déroger, même si cela lui déchirait le coeur de devoir faire souffrir une jeune innocente en contrepartie. Des interrogatoires, il en avait subi. Le corps d'élite auquel il appartenait n'acceptait pas n'importe qui et s'assurait personnellement que ses recrues sachent garder le silence dans ce genre de situation.
A son grand soulagement intérieur, l'homme sembla le croire cette fois-ci, mais il attendait toujours une réponse à sa deuxième question. Ithilion ne pouvait pas jouer de son insolence pour détourner l'attention, car cela se retournerait immanquablement contre Tina. Les deux yeux noirs de leur bourreau scrutait son visage, à l'affût du moindre signe de contradiction. Afin d'éviter une punition certaine à son amie, il décida de formuler une demi-vérité :
-Je...je voulais vendre des infos sur ce qu'il se passait dans vos sous-sol.
-Et tu pensais pouvoir rentrer ici  à ta guise comme dans un magasin ? lui demanda le chef avec une lueur d'étonnement.
-J ai su pénétrer facilement. J ai juste manqué de prudence...
L'homme posa son arme sur le bureau et se frotta les mains.Du coin de l'oeil, Ithilion estima la distance qui le séparait avec son oppresseur. La faille était grande, mais le pari risqué.
-Bon...tu vas lancer une fléchette et ensuite tu me diras pour qui tu travailles.
-Mais... !! protesta Ithilion
-La ferme ! aboya le tyran en reprenant son pistolet.
Une vague de colère déferla à travers le corps du tireur d'élite. Il se tourna vers l'ünik en  le défiant d'un regard fier. Un immense sourire narquois apparut sur son visage.
-Vous ne pouvez pas me tuer. Pas tant que vous ne saurez pas qui à l'oeil sur vous.
Un véritable coup de poker. Mais les hommes en noir se voulait être une organisation invisible aux yeux de tous, se savoir dans le collimateur d'un groupe d'inconnu devrait attiser leurs méfiances et lui offrir un sursis supplémentaire.
-En effet... concéda le chef. Mais elle je m'en fiche totalement. rajouta-il alors mettant l 'hybrid en joue.
Cependant, il n'eût pas le temps d'actionner la gâchette. Une fléchette venait de se ficher dans son oeil, l'intense douleur l'obligeant à lâcher son arme. Deux coups de feu retentirent dans la pièce. Lorsque son oeil encore valide retrouva Ithilion, ce dernier se trouvait derrière le bureau, tenant dans une main un magnifique Desert Eagle et dans l'autre son mystérieux bracelet serti d'une pierre bleutée. Ses deux gardes du corps venaient d'être abattu d'une balle dans la tête.
-Je t'avais prévenu que mon visage serait le dernier que tu verrais. rappela Ithilion sur un ton aussi froid que la mort.
-Att...attends ! Attends ! implora le chef qui comprenait que la situation lui échappait.
Le chevalier s'approcha lentement vers l'auteur de ces derniers jours en enfer. Arrivé à sa hauteur, il lui enfonça impitoyablement une autre fléchette de façon à lui ôter définitivement la vue. L'image de ce misérable hurlant en se roulant à même le sol lui provoqua un étrange plaisir malsain.
Avant de s'occuper plus amplement de son cas, Ithilion ne perdit pas le fil des évènements et poussa le bureau contre la porte pour empêcher l'accès aux renforts. Les bruits dans le couloir indiquaient que l'alerte avait été donnée à l'entente des détonations. La liberté ne se trouvait pas encore à portée.
Ensuite, il courut vers la croix en bois, et entreprit de retirer d'un geste vif les fléchettes dans le corps de Tina avant de la détacher.
-Je suis vraiment désolé, demoiselle. lui susurra t-il en la serrant contre lui. Comment tu te sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le one-eyed Jack ! (avec Ithilion ^-^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» FROLIC BB JACK RUSSEL 11 MOIS (49) asso COEUR SUR PATTES
» [Événement : Le Manoir de Jack Olan Tern] Course-Poursuite avec les monstres nocturnes !
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Technique du Jeune Jack
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Urban City
 :: Nordkia :: Les Ghettos
-