N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

L'union fait la force |Part. I - Pv Oli'Keegan|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Invité


MessageSujet: Re: L'union fait la force |Part. I - Pv Oli'Keegan|   Dim 28 Juin - 8:30

S’il y a bien une chose qu’on ne pouvait pas nier, c’était que Marta avait le même tempérament que sa sœur, Daniella, et également la même fierté que sa nièce. Mais pour l’heure, Olivia se fichait bien de ressembler à cette tante qui visiblement n’avait pas envie d’entendre parler d’elle ou de sa mère. Quelle idiote elle avait été de venir ici prendre de ses nouvelles, ce n’était pas la première fois qu’une catastrophe se produisait et que la vie de Marta devait être en danger. Mais cette fois-là, Olivia avait changé. Avant elle n’était qu’une petite princesse égoïste, désormais elle savait que les habitants de Nordkia n’étaient pas tous des rustres, des meurtriers ou des voleurs. Alors elle avait bêtement cru que cela pourrait lui permettre de renouer avec son passé, de connaître cette famille dont elle ignorait tout. Perdue dans ses pensées, Olivia sursauta à la main posée sur son épaule avant de se tourner vers Neo qui était venue la chercher et qui lui adressait un large sourire.

« P-pardon … elle m’a vraiment mise hors de moi. On m’avait prévenue, je savais que Marta avait un sale caractère mais c’est un peu fort. J’y suis pour rien, moi, si ma mère a préféré partir vivre sa vie ailleurs et si elle lui en veut encore et toujours pour ça. Si seulement elle pouvait ouvrir les yeux comme je l’ai fait sur … l’autre monde. Toi tu pourrais lui dire … Tu pourrais lui dire que je ne suis pas comme elle semble le penser *soupirant doucement* Enfin pardon, ce n’est pas à toi de régler ça. Allons-y, j’ai deux mots à lui dire. »

Olivia attrapa le bras de Neo et reprit la direction de la tente médicale où devait toujours se trouver sa tante. Elle était décidée à lui dire le fond de sa pensée et à essayer de la faire changer d’avis sur l’élite, et si ce n’était pas sur l’élite, au moins sur sa mère et sur elle-même. Lorsqu’ils arrivèrent dans la tente, Olivia vit que les sœurs de Neo avaient rejoint la scène. Cela faisait beaucoup de monde pour assister à ce qui serait probablement un second échec cuisant. Marta s’était relevée, assise droite comme un i sur le lit de fortune, entourée des sœurs Collins et de Tobias. Elle n’avait pas l’air de faire la fière, tenant toujours la photographie entre ses doigts maigres. Olivia inspira profondément et s’avança vers Marta qui leva ses prunelles ambrées vers elle.

« Vous vous trompez sur mon compte, vous vous trompez sur le compte de Carlyle Keegan et vous vous trompez sur le compte de Daniella. Oui, ma mère vous a laissé pour se marier mais jamais elle n’a voulu vous abandonner. La vie n’a pas été facile pour elle vous savez, une moins que rien qui épouse un chevalier, une souillon qui servait dans les bars qui se retrouve à devoir prendre le thé avec des comtesses ? On s’est moqué d’elle, plus d’une fois elle a voulu partir mais elle ne pouvait pas m’abandonner. Elle a enduré tout ceci jusqu’à finalement réussir à se faire une place et il y a quelques années … Attendez, laissez-moi retrouver cela *fouillant dans son sac à la recherche d’une enveloppe volée dans le secrétaire de sa mère* Il y a quelques années, m’man voulait vous faire venir chez nous, malheureusement … Mon père nous a quitté peu de temps avant qu’elle ne vous fasse parvenir cette lettre et après … Après j’étais comme vous. Je pensais que les dockers m’avaient enlevé la personne qui comptait le plus pour moi alors je ne voulais même pas entendre parler de vous. Mais … Tout le monde change, vous ne croyez pas ? »

Olivia qui était venue s’asseoir à côté de Marta tout en parlant leva vers Neo un regard l’implorant d’appuyer ses dires au cas où sa tante ne serait pas convaincue. La femme à l’air fatigué lisait silencieusement la lettre qui n’avait jamais été envoyée mais que Daniella avait conservé toutes ces années. Toutes les sœurs de Neo qui étaient présentes avaient l’air de suivre cela avec attention, peut-être même que Lucya pourrait plaider en sa faveur, elles s’étaient bien entendues plus tôt. Mais Marta souffla finalement, un mince sourire se dessinant sur son visage fatigué.

« Cette idiote … *se levant pour faire face à Olivia avant de baisser la tête* Je te demande pardon, je suis amère parce que je me suis retrouvée seule ici et que la seule famille que j’ai réussi à construire après le départ de ta mère m’a été enlevée par la maladie. Le moment n’est sûrement pas bien choisi mais … est-ce que tu penses que je pourrai venir vous rendre visite un jour à Anathorey ? »

La brunette hocha la tête en souriant avant de lancer un sourire joyeux à Neo, elle avait réussi finalement. Même s’il y avait surement une bonne part de réflexion de la part de Marta pour en arriver à cette conclusion. Et même si elle venait de se livrer un minimum, Olivia ne voulait pas s’avouer vainqueur, elle savait que les Stein avaient un caractère changeant, qu’elles étaient aussi vive qu’une flamme et aussi destructrices lorsqu’elles n’étaient pas de bonne humeur. La jeune Keegan enlaça sa tante avant de se décider à quitter les lieux, elle ne devait pas oublier qu’elle était là pour se reposer, légèrement blessée et secouée après les tremblements de terre. Une fois Marta recouchée, toute la petite troupe quitta la tente. Olivia s’arrêta à l’extérieur et fit face à tout le monde.

« M-merci à toutes et à tous … Je suis persuadée que sans vous je ne l’aurais pas trouvée et que sans vous, elle n’aurait sûrement pas revu son jugement. Hum … est-ce que nous pouvons encore être d’une quelconque aide ici ? »

La bourgeoise ne savait pas vraiment ce qu’il pouvait rester à faire, beaucoup sûrement mais était-elle en mesure de faire quoique ce soit ? Elle n’en avait aucune idée, et puis elle commençait à avoir un petit creux même si bien sûr son éducation l’empêchait de quémander quoique ce soit à manger. D’autant plus qu’il y avait encore du travail qui l’attendait une fois à la maison, Anathorey n’avait pas été épargnée, alors Olivia préférait prendre des forces avant de repartir. En réfléchissant à cette petite expédition, la brunette était plutôt positive. Elle s’était assurée que Neo était sain et sauf et elle avait pu trouver sa tante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: L'union fait la force |Part. I - Pv Oli'Keegan|   Lun 6 Juil - 0:47

Olivia avait l'air secoué par ce qui venait de se passer, et en colère. C'était compréhensible, elle qui avait fait un pas vers une tante inconnue s'était fait sèchement envoyé balader, pour des raisons injustes. Elle avait raison de penser qu'elle n'était pas responsable des malheurs de sa tante, et de la vie qu'avait choisi de vivre sa mère. Olivia, qui s'était affranchie des préjugés et qui appréciait désormais la compagnie des Dockers, se sentait mal de ne pouvoir éveiller de pareils sentiments chez Marta. Lorsqu'elle fit remarquer que Neo, lui, pouvait le lui dire, qu'elle n'était pas comme ça, qu'elle n'était pas cette petite princesse prétentieuse. Le Docker se gratta la nuque en riant nerveusement. En fait, c'était déjà plus ou moins fait, mais...

La jeune femme se reprit alors, attrapa le bras de Neo, et le traîna avec elle jusque sous la tente d'un air décidé. Neo savait bien que lorsque Olivia avait quelque chose en tête il était difficile de le lui retirer ou de la raisonner. Le Docker se laissa entraîner, un peu hésitant, mais non moins pressé de savoir comment allaient se dérouler les événements. Deux mots à lui dire ? Ha ! Ça promet, songea-t-il. En tout cas il était rassuré de voir Olivia reprendre du poil de la bête si vite. Si elle était restée ici à se morfondre, rien ne se serait arrangé. Peut-être que rien ne s'arrangerait en définitive, mais Olivia aurait montré un geste, une attention, et c'était quelque chose d'énorme.

Lorsqu'ils revinrent dans l'infirmerie, Neo lança un sourire nerveux à ses sœurs, qui avaient rejoint Tobias et la tante. Il laissa Olivia faire face à sa tante, et lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle expliqua que si la vie n'avait pas été simple pour Marta, elle ne l'avait pas été non plus pour sa mère. Elle avait été traitée comme une parvenue. Elle était mal vue dans les salons de haute société, la souillon venue de Nordkia. A l'entente de ces mots insultants, Janyce et Lucya échangèrent un regard désolé, un peu blessées que les femmes de Nordkia soient vues ainsi. Olivia ajouta que la fois où sa mère avait essayé de reprendre contact avec sa sœur, son mari était décédé. La jeune femme argua enfin que tout le monde pouvait changer. Elle leva ensuite un regard demandeur de soutien à Neo. Le jeune homme secoua doucement la tête d'un air complice. T'as pas besoin de moi Oli, tu t'en sors très bien, pensait le Docker. Il n'avait rien d'intelligent à ajouter d'ailleurs. A moins qu'elle était la preuve vivante de ce qu'elle avançait ? Que depuis leur première rencontre ils n'avaient cessé de se découvrir et d'en apprendre plus sur l'univers de l'autre ? Il n'osa pas le faire en présence de ses sœurs et de Tobias. C'était un coup à devoir subir encore une fois ce mois atroce où il fut harcelé de questions, comme un prévenu lors d'un interrogatoire.

La tante prit la lettre de Daniella, qu'Olivia lui tendait. Elle la lut, et soupira pour enfin adresser son premier sourire à sa nièce. C'était bizarre de la voir sourire, d'ailleurs. Mais quand les deux femmes s'enlacèrent, les Dockers autour d'elles sourirent, très franchement pour les uns, et discrètement pour Neo. Il n'était pas doué avec les happy end. Enfin, Marta viendrait voir sa petite famille à Anathorey, c'était là tout ce qui comptait.
Tout la petite bande sortit de la tante. Olivia remercia ses amis de l'avoir aidée, persuadée que s'ils n'avaient pas été là, Marta et elle ne se seraient sans doute jamais connues. Tobias s'approcha d'elle, et lui tapota gentiment l'épaule :
« Tu parles, c'est toi qui lui a rabattu son caquet ! T'as été géniale. Et pis sans la photo je crois pas qu'on aurait pu faire grand chose.
- C'est une très gentille dame tu sais !
renchérit Lucya, avec entrain. Je suis sûre qu'elle aurait fini par comprendre, en plus tu es venue de loin rien que pour la rencontrer, ça n'a pas pu la laisser de marbre ! » Neo acquiesça en silence, convaincu lui aussi de ce fait.
- C'est vrai, dit Janyce de son habituelle voix douce. Elle s'approcha d'Olivia, et lui tendit amicalement la main. C'est donc toi, Olivia Keegan ? Je suis Janyce Collins, la sœur aînée de Neo et Lucya. Je suis ravie de te connaître... et désolée d'avance pour ce que mon frère a fait, fait, ou fera de nul et grossier à ton égard !! » Janyce serra alors plus fort la main d'Olivia, l'air paniqué, comme si quelque chose de très grave allait se passer. Tobias éclata de rire, toujours très amusé de voir la grande sœur si émotive et affolée.
Neo se gratta le crâne et soupira :
« Janyce, arrête de raconter n'importe quoi.
- Oh, je te connais, je sais très bien ce dont tu es capable !
- Haha, allons Janyce, laisse donc Neo tranquille, il a déjà Lysa pour lui faire des remontrances !
déclara joyeusement Tobias, trop amusé pour ne pas en rajouter une couche. Neo lui lança un regard mécontent, avant de frissonner et de faire un moue dégoûtée à l'évocation du nom de sa sœur. S'il y en avait bien une qu'il n'avait pas hâte de présenter à Olivia, c'était bien elle.

Lucya frappa alors dans ses mains :
« Bon ! Pour te répondre Oli, je pense qu'on va pouvoir laisser faire les reconstructions. La plupart du nettoyage a été fait, et il faut s'occuper des blessés ! Je retourne à l'infirmerie, mais je te promets qu'on se reverra bientôt ! » La petite Dockeuse s'en alla, en agitant le bras avec enthousiasme, trop heureuse de dire au revoir à sa nouvelle amie, et pressée de pouvoir à nouveau discuter avec elle. Après l'avoir saluée aussi, Tobias se tourna vers Olivia :
« Alors, ça te fait quoi d'avoir rencontré une grande partie de ta belle famille aujourd'hui ? lui demanda-t-il, d'humeur taquine. Il rit de nouveau, tandis que Janyce ouvrit des grands yeux tous ronds en rougissant subitement. Elle lança un regard intrigué à Neo.
- Hé, elle en a pas vu la moitié tu veux dire ! répliqua le rouquin sur le même ton, pour montrer à son vieux pote qu'il n'était pas si facile à enquiquiner.
- Tss, t'es pas drôle mon vieux ! Bon, blague à part j'avais quelque chose à faire moi. Janyce, faut que tu viennes, mon père a demandé à te voir ! »

Tobias et Janyce s'éloignèrent, sous l’œil presque surpris de Neo. Quelque chose à faire ? Tu parles. Toujours était-il que Neo se retrouva seul face à Olivia. Il lui adressa un sourire avant de lui ébouriffer les cheveux, comme à son habitude :
« Tu t'en es hyper bien tirée avec ta tante. Tu peux être fière de toi ! J'espère que ma famille t'a pas trop fait peur. Ils sont tous un peu agités mais y a pas plus fiable au monde. Ni plus fouineur... » Ces derniers mots avaient été dit d'un ton moins enthousiaste que le reste. Bizarrement.
« Qu'est-ce que tu veux faire maintenant ? Si tu veux rentrer chez toi, j'peux te ramener si tu veux » Neo réalisa soudain qu'il n'avait cependant plus sa Skooth. Le petit bijou qu'il avait construit de ses mains, avec les tous derniers plans que son père avait conçu avant de mourir, avait été littéralement mis en pièces par un éboulement. Le Docker soupira.
« Euh... ouais, j'imagine que je peux trouver un moyen de te raccompagner, malgré ça » ajouta-t-il, en souriant d'un air un peu triste. Merde... ça l'attristait un peu cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: L'union fait la force |Part. I - Pv Oli'Keegan|   Lun 6 Juil - 21:19

Olivia adressa un sourire chaleureux à Tobias, elle n’était pas persuadé que ses amis ici présents n’y soient pour rien dans le dénouement heureux de cette rencontre, mais c’était sans doute sa façon à lui de dire qu’elle n’avait pas besoin de les remercier. Lucya ajouta que Marta était une dame sympathique, et c’était presque quelque chose qui avait échappé à la brunette durant leur entrevue mais les Collins semblaient bien connaître sa tante. Cela avait sans doute jouer un rôle aussi dans le changement d’attitude de Marta, allez savoir ce qui avait pu se dire pendant qu’Olivia était partie. L’une des sœurs de Neo que la Keegan n’avait pas encore rencontrée s’approcha pour saluer la jeune élite, se présentant finalement comme Janice, la sœur aînée. Elle termina en s’excusant du comportement passé, présent et futur du jeune docker, ce qui ne manqua pas d’agacer doucement le rouquin. Discrètement, Olivia sourit, se retenant de rire. C’était une autre de ces scènes qu’elle trouvait amusante, elle qui avait grandi seule et qui n’avait avec personne ce genre de lien. Alors que les deux frère et sœur commençaient à se chamailler gentiment, c’est Tobias qui mit fin à leur discussion en évoquant sûrement une autre des sœurs de Neo. Lysa, un nom qui n’avait pas l’air de faire plaisir au jeune homme, voilà qui mériterait quelques questions de la part de la fouineuse en chef d’Anathorey. Mais pour l’heure, la jeune Lucya remit tout ce petit monde les pieds sur terre, les tremblements de terre, la reconstruction, les blessés. Il y avait encore de quoi faire de ce côté-là puisque c’est là-bas que se dirigea finalement la plus jeune, ne manquant pas de saluer Olivia qui lui répondit en souriant d’un large geste de la main. La Keegan était prête à continuer à proposer son aide mais au lieu de cela, elle préféra réfléchir à un moyen de disparaître sous le sol à la remarque de Tobias, remarque que Neo ne sembla même pas nier. Le docker avait sûrement raison de réagir ainsi pour ne pas risquer de se faire encore plus enquiquiner par son ami, mais de son côté la brunette piqua un fard. Aussi rouge que l’était la sœur aînée Collins, Olivia tourna un instant la tête pour observer le magnifique spectacle de solidarité ünik qu’offraient les alentours.

Les plaisanteries à leur sujet ne prendraient donc jamais fin ? C’était amusant qu’elle-même se permettait d’embêter Neo, mais quand tout le monde se mettait à la taquiner elle aussi, Olivia trouvait cela nettement moins drôle. Caractérielle ? Sûrement juste habituée à voir les choses se dérouler selon son bon vouloir, en bonne petite princesse de la bourgeoisie qu’elle était. Chez elle, c’était elle qui dictait les règles, n’écoutant que partiellement sa mère, jouant avec les nerfs de ses professeurs particuliers, menant à la baguette les quelques domestiques qui venaient parfois travailler dans la bâtisse où elle vivait avec sa mère. Mais en la compagnie de Neo et ses proches, Olivia ne contrôlait pas grand-chose, et si elle avait pu se permettre quelques boutades et plaisanteries, notamment avec Lucya, elle était forcée de reconnaître que Tobias était très doué en la matière. Il ne perdait rien pour attendre. La brunette fut sortie de ses pensées par une main qui venait la décoiffer, encore une fois. Elle pesta doucement avant de quitter sa mine boudeuse aussi vite qu’elle était apparue.

« Hum … je ne sais pas si je m’en suis bien sortie ou non, nous verrons cela quand elle viendra effectivement à Anathorey rencontrer M’man, si elle vient … D’ailleurs, il faudra que je pense à lui dire à elle aussi *soupirant avant de sourire à la remarque de Neo* Ils sont tous … très sympathiques et … amusants. Et fouineurs ? Oh j’avais cru comprendre à partir du moment où tout le monde semblait me connaître alors que j’avais du mal à remettre un prénom sur chaque visage. »

Olivia avisa un rapide coup d’œil autour d’eux, leur œuvre ici semblait terminée pour aujourd’hui en effet, il fallait donc décider de quoi faire. Pour sa part, elle avait tout ce pourquoi elle était venue, elle s’était assurée que Neo et sa tante étaient sains et saufs. Voyant la mine triste du rouquin, Olivia s’approcha et leva vers lui un regard empli de sympathie mais également un peu de curiosité.

« Il comptait beaucoup pour toi cet engin de malheur … Tu n’es vraiment pas obligé de venir si tu as autre chose à faire mais euh peut-être que tu pourras trouver quelques pièces à Anathorey, les chevaliers, les ducs et les princes … ils se fichent pas mal de la récupération, ils se feront sûrement construire de nouveaux véhicules. Alors peut-être que tu pourrais y trouver quelque chose d’intéressant, enfin je dis ça mais vraiment ce n’est pas une obligation et je comprendrais si tu préférais te reposer, tu es sûrement plus fatigué que je ne le suis et euh … *se taisant avant de secouer la tête et d’inspirer un grand coup en venant prendre la main droite de Neo entre ses deux mains* Merci beaucoup. »

Merci pour quoi ? Difficile à dire, pour cette simple journée, Olivia pouvait le remercier car c’était en partie grâce à lui qu’elle avait pu retrouver sa tante. Merci également pour avoir survécu au tremblement de terre, et merci pour lui offrir des scènes d’une vie qu’elle ne connaîtrait jamais maintenant. Olivia n’avait pas beaucoup d’amis et cette journée à piétiner dans la poussière en croisant toutes ces personnes aussi différentes qu’amusantes, elle regrettait un peu de ne pas avoir eu de frère ou de sœur. Elle se trouva soudain idiote et se reculant, lâchant la main de Neo avant de venir fourrer ses mains dans ses poches en essayant de prendre un air plus distants. Il restait beaucoup à faire ici, mais il y avait beaucoup à faire à Anathorey et les bras de Neo ne seraient sans doute pas de trop mais restait à savoir si le jeune homme était prêt à aider la capitale de l’élite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: L'union fait la force |Part. I - Pv Oli'Keegan|   Mar 7 Juil - 17:34

Olivia ne semblait pas encore tout à fait convaincue de son exploit, et n’était pas certaine que les choses s’arrangent si bien que cela dans sa famille. Neo lui, était confiant. Elle était parvenue à faire changer d’avis sa tante, ce qui prouvait que Marta était prête à faire face de nouveau à Daniella. Sans doute ? A vrai dire le jeune homme n’était pas présomptueux au point de pouvoir l’affirmer avec certitude lui non plus, mais il fallait laisser faire les adultes. Les laisser « discuter » comme ils aimaient tant le faire. Eux les jeunes, n’avaient qu’à leur siffler dans les bronches comme aujourd’hui pour les sortir d’une complaisante inertie.

Neo fronça un peu les sourcils quand la jeune élite dit qu’elle trouvait la petite bande de Dockers amusante. Grand dieu, ça se voyait qu’elle ne les côtoyait pas au quotidien. Il n’y avait qu’elle pour les trouver amusants ! Souvent, Neo avait les oreilles qui sifflaient à force d’entendre Tobias ricaner tout le temps pour un rien, ou bien Lucya faire des caprices. Enfin, c’était plutôt une bonne chose qu’elle apprécie leur compagnie. Et c’était réciproque, à en juger par l’attitude sereine que chacun avait eu aujourd’hui. Olivia n’était pas quelqu’un d’inaccessible et de froid comme on aurait pu le croire en sachant qu’elle vient d’Anathorey – les préjugés ont la belle vie, même à Nordkia ! Elle avait même compris ce qui tracassait Neo, lorsqu’il arbora un air triste en songeant à sa Skooth. S’il y tenait ? C’était rien de le dire. Tout ce qui lui restait de son père, c’était cette bécane de malheur, ainsi que des souvenirs flous d’enfance. C’était y a trop longtemps tout ça. S’ils avaient eu un appareil photo, peut-être qu’il aurait pu avoir une photo de son père dans la fleur de l’âge. Mais ça servait à rien d’y penser maintenant.
La jeune Keegan lui souffla alors qu’il était certainement possible de trouver des pièces détachées à Anathorey. La récup’ ne devait intéresser que les Dockers après tout, les nobles avaient les moyens de se faire construire de nouveaux véhicules. Des véhicules de luxe… avec du chrome. Du chrome brillant et net, propre et fort. De belles pièces chromées que seuls les nobles pouvaient s’offrir. Le regard de Neo se mit à briller à l’idée qu’il puisse à son tour travailler ce genre de matériau. Ce serait la toute première fois de sa vie, l’opportunité était trop belle pour refuser !

Olivia semblât hésitante, proposant au jeune homme de venir à Anathorey, mais seulement à demi-mot car il était peut-être fatigué, ou peut-être qu’il avait autre chose à faire, ou peut-être une bonne raison qui le ferait rester à Nordkia. Il fit une mine un peu étonnée lorsqu’elle lui prit la main, pour le remercier. Remercier de quoi, il n’en savait rien. Mais après ce flot de paroles nerveuses, c’était assez déstabilisant. Puis elle le lâcha, le rose aux joues, pour reculer et reprendre son air un peu sévère de d’habitude.
Neo éclata de rire. C’était trop drôle. Il n’avait pas tout suivi mais Olivia avait des réactions tellement incompréhensibles parfois ! Il n’était pas assez malin pour dire ce qui se passait dans sa tête, mais il pouvait affirmer quelque chose sans craindre de se tromper.
« T’es une chic fille, Oli ! » dit-il avec enthousiasme et sincérité. Il posa ses mains sur les hanches, et jeta un regard alentours. Tout le monde bossait dur, mais maintenant il n’y avait pas grand-chose que de simples civils puissent faire. Des Chevaliers prêtaient main forte à des mineurs pour déblayer des éboulements, tandis que d’autres faisaient l’inventaire de matériaux à racheter ou changer – leurs visages bleuis par les comptes indiquaient que tout cela coûterait très cher. Les infirmeries semblaient également fonctionner à plein régime, de manière fluide. Il ne serait pas d’une grande utilité à présent.

« Bien. Je vais te suivre à Anathorey ! J’suis pas spécialement fatigué. Et vu que t’es venue jusqu’à nous pour nous prêter main forte, j’pense que je dois te rendre la pareille. » Il lui adressa un sourire motivé. Lui qui travaillait souvent douze heures par jour dans les hangars de Nolmë avait encore de l’énergie à revendre. De plus des rumeurs disaient qu’Anathorey avait été encore plus touchée que Nordkia par les séismes. S’il y avait un endroit où il fallait aider, ce devait être là-bas plus que n’importe où.
« Reste à savoir comment on va y aller. Y a les vanship, ou les Kokobots, et tout le tralala. On a le choix par ici ! ». Neo ignorait comment Olivia était venue, peut-être voudrait-elle employer de nouveau ce moyen. Enfin, il se tint prêt à la suivre à la capitale.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: L'union fait la force |Part. I - Pv Oli'Keegan|   Mer 8 Juil - 7:28

La suite ici !
Revenir en haut Aller en bas

L'union fait la force |Part. I - Pv Oli'Keegan|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» L'union fait la force |Part. I - Pv Oli'Keegan|
» L'union fait la force.... Oui ! Mais....
» Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» La waaagh de Grifskull
» L'union fait la force (PV Seki Zennosuke, Kahei et Kazuo)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Urban City
 :: Nordkia
-