AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Les Parias - Le peuple Rejeté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


World Mistress (MN)


RPG
Âge : [A]^(-1)=(1/det[A]) comt(A)
Groupe:
Inventaire: Ce qui est à toi est à moi ~

MessageSujet: Les Parias - Le peuple Rejeté   Dim 5 Avr - 21:23






La légende du peuple rejeté




Parce que la plèbe aime braver les interdits, parce que Mère Nature n'est pas aussi puissante que les Hybrids le pensent, parce que les Üniks ne sont pas aussi infaillibles que le pensent les Princes, il y eut sur cette pauvre planète sauvage l'apparition d'êtres qui, aux yeux des deux grandes races, n'auraient jamais dû voir le jour. Leur conception remonte aux tout premiers temps de la scission des deux grandes races. Dans les bas-fonds obscurs du continent Urban comme dans les confins de la Sylva naquirent secrètement des rebuts, des mal-formés, des déchets. Qui avaient donc osé mettre au monde ces abominations ? La Genèse ne raconte pas tout, car l'histoire même de ce monde semble vouloir tenir secret ces affronts de l'évolution. Pourtant, le souffle discret du vent qui autrefois dansait dans les branches de l'Arbre de vie Moëbius semble porter en lui le triste récit de ces pauvres hères misérables...

Lorsque les Ohms se séparèrent pour former les Üniks et les Hybrids, des guerres successives, violentes et meurtrières firent rage. Elles réveillèrent la haine et les envies les plus viles qui sommeillait en chacun d'eux, mais également pour quelques esprits nobles, des espoirs et des souhaits qui les poussaient à croire en un monde meilleur.
Ceux qui s'abandonnaient à l'ire et à l'exécration d'autrui s'adonnèrent au combat au mépris de la vie, de leur vie, et de celle d'autrui. Ces guerriers, fiers piliers des nouveaux peuples et symbole de la pureté de leur sang, assouvirent sur les femmes ennemies leurs virils besoins d'homme parti à la conquête du monde. Üniks comme Hybrids les violentèrent à outrance, après avoir tué un adversaire et avant d'en dépecer un autre. Leurs actes répétés et devenus communs ne furent pas sans conséquence : quand le destin ne s'emparait pas de la vie de la pauvre victime, elle mettait au monde ce qui aux yeux de tous état une véritable horreur : un enfant mi-Ünik mi-Hybrid.
Ceux qui tournaient le dos à la guerre et voulaient croire en un avenir meilleur, s'unirent pour certains en des couples amoureux. Ünik ou Hybrid, cela n'avait aucune importance. Ils n'aspiraient qu'à une vie de famille heureuse, même si la guerre les forçait à vivre cachés loin de ses massacres. De ces unions amoureuses et belles naquirent ces mêmes êtres mixtes, frères de race des enfants issus de viols guerriers.

Le temps fit peu à peu son œuvre. Les guerres furent déchirantes, les croyances encore plus, si bien que les deux grandes races vinrent à s'éloigner totalement l'une de l'autre, jusqu'à ne plus jamais avoir à se rencontrer de nouveau. Cependant, les parents amoureux tout comme les femmes violentées ne purent dissimulé éternellement leur progéniture. Alors que les temps de guerre commençaient à retomber, le monde apprit avec effroi l'existence de ces petits êtres qui n'étaient ni Ünik, ni Hybrids.

Tous ces enfants, qu'ils fussent engendrés par la haine ou par un amour interdit, furent alors appelés « les Parias ».

La pitié est sur Origin's comme l'histoire de l'Arbre Moëbius : une vague légende à laquelle seuls les imbéciles croient. Devant cette abominable découverte, chacun des deux grands peuples parvint à la même conclusion – sans se concerter toutefois : il leur fallait éradiquer le mal pour conserver la pureté de leur sang. Et cette éradication passerait par l'élimination pure et simple de ces Parias, ces Les deux peuples le savaient. Il leur fallait éradiquer l'engeance maléfique. Celle qui, pour les habitants de la Sylva, souillait l'héritage de Mère Nature ; celle qui, pour la population d'Urban, faisait déchoir le prestige des Üniks. Il n'y avait aucun remord à avoir à tuer les siens dans une telle situation : ces fils et ces filles n'étaient que la preuve de l'impardonnable erreur, de la haute trahison de quelques fous qui s'étaient montrés trop faibles face à l'ennemi.
Il ne fut alors pas rare que des parents, ou la mère seule, tuent leur progéniture avant même qu'elle ne pousse son premier cri. Pour eux, c'était le seul moyen de rester en vie, de ne pas faillir devant son peuple, et de se laver de la souillure d'un tel affront.
Certains tentèrent de rester cachés, et de s'en aller le plus loin possible pour échapper à ce destin. Mais pour ceux qui se faisaient dénoncer ou découvrir, on n'avait aucune compassion : ni les femmes victimes, ni les couples qui s'aimaient simplement ne furent épargnés. Considérés comme de très grands traîtres à leurs peuples respectifs, tous celles et ceux dont le secret avait été dévoilé ou découvert furent exécutés par les leurs.

Certains parents estimèrent pourtant que leur enfant n'avait pas à subir un destin aussi cruel. Plus étonnant encore était le cas de cette mère violentée qui avait la noblesse de cœur de ne pas faire payer à son enfant les malheurs causés par la guerre. Ces parents-là, Üniks ou Hybrids, décidèrent de s'échapper très loin de leur peuple. Les très peu nombreux de ceux qui avaient réussi à fuir se cachèrent, et vécurent dans des recoins allant au-delà tous les chemin de ce monde. Éloignés de tout et particulièrement discrets, ces personnes permirent à leurs enfants de grandir. C'est ainsi que quelques Parias parvinrent à vivre malgré cette politique du meurtre qu'avaient engagés les deux grands peuples.

Malheureusement, les fugitifs étaient très souvent totalement isolés dans des endroits très dangereux de la Planète, qui après la tempête Exile ne présentait plus aucune zone de sécurité dès lors que l'on s'éloignait des autres originaires. Il était particulièrement rare en outre que plusieurs familles d'enfants Parias ne se réunissent. Généralement les petits Parias ignoraient totalement qu'il existât d'autres personnes comme eux.
Pendant un long moment, les Parias vécurent entre parenthèse de cette façon, éloignés de tous, isolés dans ce vaste monde. Aussi, comme les Üniks et les Hybrids se réfugièrent chacun sur leurs continents respectifs, on n'entendit plus parler d'aucune de ces naissances scandaleuses pendant de longues années. Il n'y eut pas de premiers grands Parias, de héros, ou d'autres figures auxquelles les nouveaux puissent s'identifier. Ils étaient seuls, ils étaient peu, et toute leur vie ils devaient vivre rejetés, et rabaissés comme des chiens d'infortune, trouvant le sou sous les chausses des gens. Et lorsqu'ils mourraient, ils étaient oubliés. À peine avait-on détourné les yeux de leur cadavre que l'on avait déjà oublié leur existence.

Mais aujourd'hui, doucement, tout doucement, les choses évoluent. Les Parias vécurent isolés certes, mais ils vécurent. De plus, les violences entre Üniks et Hybrids, à défaut d'avoir lieu en masse, se firent ponctuelles et marginales. En outre, il arriva encore dans des cas particulièrement rares qu'un Ünik aime une Hybrid, ou l'inverse. Ainsi, la logique de la vie, indécente, chanceuse ou miraculeuse, voulut que leur race ne s'éteignit pas.

Bien qu'ils soient plus nombreux qu'autrefois, les Parias n'en demeurent pas moins la race la moins peuplée d'Origin's. Mais ayant tous appris un jour quelques petits rudiments d'un ou deux camarades, d'un Ünik ingénieux ou d'un Hybrid compréhensif, ils parviennent à se fondre dans la masse d'Urban City, ou de la Sylva. Les plus craintifs demeurent cachés dans le Sidhe. On croyait les Parias en sommeil depuis des années... Se pourrait-il qu'aujourd'hui, ils soient peu à peu en train de se réveiller ?



© Texte : Yuris Brooks, Cocoon - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon


Dernière édition par Mère Nature le Ven 26 Aoû - 20:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


World Mistress (MN)


RPG
Âge : [A]^(-1)=(1/det[A]) comt(A)
Groupe:
Inventaire: Ce qui est à toi est à moi ~

MessageSujet: Re: Les Parias - Le peuple Rejeté   Sam 16 Mai - 15:56



Les Groupes Parias


Les Parias sont tellement peu nombreux que la plupart d'entre eux ignorent jusqu'à l'existence de leurs semblables. Ils se considèrent bien souvent comme des individus marginaux, voire comme des monstres pour les plus fatalistes, mais tous ont conscience qu'ils ne sont pas comme les autres peuples. Ainsi, contrairement aux Üniks, aux Hybrids et aux Qantiks, ils ne forment pas une société organisée, ni stratifiée en groupes. Il n'en demeure pas moins qu'il existe deux types de Parias (la race est ainsi divisée en raison de son pouvoir particulier, pour bien comprendre ces groupes, cf. partie sur Le Sin).


I – Les Discrets


Ces Parias-là sont ceux qui s'enveloppent dans leur aura, dans leur Sin, et qui n'en subissent aucune conséquence négative. Ils parviennent à se fondre parmi la foule des Üniks et des Hybrids à volonté et ne se font que très difficilement remarquer.

Malgré leur camouflage impeccable, il est rare de compter parmi ces Parias des personnes tout à fait sûres d'elles ou qui ne craignent pas d'être découvertes. S'ils s'habituent aux us et coutumes de la race dans laquelle ils ont choisi de s'intégrer – si l'on peut parler d'intégration au sens propre du terme – ils restent des êtres méfiants et renfermés qu'il est difficile d'approcher. Effrayés par beaucoup de choses banales, ils ont du mal à tisser des liens intimes avec beaucoup de personnes, instinctivement conscient que le moindre signe de différence de leur part signifie la mise à mort. Ce qui les effraie encore plus est leur pouvoir neutre, le Sin, qui les trahi inévitablement s'ils n'en ont pas une parfaite maîtrise.
Au delà de tous ces maux intérieurs, si un Discret se débrouille convenablement, il passera pour un grand timide ou pour un idiot. Ce que les personnes sensées préféreront à la peine de mort.



II – Les Déviants


Eux en revanche sont les Parias qui subissent les mauvais côtés de leur Sin, à savoir qu'ils développent une personnalité schizophrène et sont en proie à d'intenses hallucinations à des moments inopinés de leur vie. S'ils peuvent se fondre également dans la masse des autres races, leur instabilité psychologique fera qu'ils auront des sautes d'humeur et des instants de long dialogue avec eux-mêmes (ou une autre personne invisible, il faut croire...), ce qui ne les fera pas passer inaperçus. Les Déviants ne sont pas spécialement mauvais, car leur carence mentale est avant tout une souffrance pour eux-mêmes, mais elle peut les rendre particulièrement dangereux et transformer une personne douce en un dangereux psychopathe en à peine quelques secondes.

On ignore ce qui fait qu'un Paria sera Discret ou Déviant. On suppose que ces tares s'expliquent par le fait que les génétiques Ünik et Hybrid ont parfois du mal à s'accorder. Un Paria peut naître Discret et devenir Déviant, de même qu'il peut être Déviant un jour et devenir Discret par la suite.

La roue du destin fait son œuvre, et désigne les malchanceux avec malice...



© Texte : Yuris Brooks, Cocoon - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


World Mistress (MN)


RPG
Âge : [A]^(-1)=(1/det[A]) comt(A)
Groupe:
Inventaire: Ce qui est à toi est à moi ~

MessageSujet: Re: Les Parias - Le peuple Rejeté   Ven 26 Aoû - 19:45




La force Neutre des Parias

 

Les Parias, bien que mi-Hybrid mi-Ünik, ne sont pas dotés d'un Don ni d'un Dzêta. Toute essence magique ou scientifique leur est complètement enlevée. En revanche, s'ils se trouvent physiquement proches d'une autre race, en fonction des niveaux respectifs, la compétence d'autrui sera inutilisable, en raison d'une aura qu'ils dégagent en permanence, appelée le Sin. Ce champ est invisible et  personne ne peut réellement ressentir, sauf à constater l'absence de son pouvoir habituel. Pour les autres races à vrai dire, le Sin est un véritable mystère. Précision importante, le Paria ne maîtrise pas son rayon d'action, ni son champ d'action : il subit totalement cette aura, ce qui est marginal sur Origin's.

Cependant le Sin ne fait pas que handicaper les Parias. Malgré la perte effectivement de pouvoirs de l'opposition, il permettra à chaque Paria de se faire passer pour un Hybrid ou un Ünik. Sans changer de forme physique, sans même toucher un détail, cette aura se travestira, permettant ainsi de flouter la perception d'autrui. Comme un caméléon, le Paria pourra se faire passer pour un Ünik ou un Hybrid – seuls les effets du Sin peuvent donc le trahir. Ce leurre marche bien entendu plus ou moins en fonction du niveau du Paria. Toutefois un Paria qui a révélé de vive voix sa véritable nature à quelqu'un ne pourra plus se faire passer pour un Ünik ou un Hybrid à ses yeux par la suite.

Chez les Déviants, le Sin se manifeste d'une manière différente, en ce qu'il se transforme en une forme schizophrénique dans leur esprit. Ils peuvent ainsi être habités par une seconde conscience au fil du temps, perdre le contrôle de leurs émotions, voire penser qu'une autre personne se trouve près d'eux et lui parler comme s'il s'agissait d'un tiers. Certains peuvent être particulièrement instables de ce fait, en fonction de l'ascendant qu'a le Sin sur lui.
Ainsi, le Sin peut être seulement une méthode de se protéger et de se changer en un peuple ou l'autre, et pour d'autres, il peut être une menace ayant la main mise sur la conscience actuelle du Paria.

Voici un peu l'échelle des niveaux (sachant que les distances en mètre sont le diamètre autour du Paria, et que le travestissement est effectif, lui, à tous les niveaux de la même manière (c'est-à-dire autant de chance de réussir que d'échouer en fonction des gens autour))

Voici le détail de ce que permet de faire le Sin à chaque niveaux (le sigle H/Q/Ü signifie Hybrid/Qantik/Ünik) :

Niveau I
Le Sin n'aura quasiment aucun impact sur le pouvoir des H/Q/Ü de niveau supérieur à I. Pour les H/Q/Ü de niveau I, leur pouvoir sera utilisable qu'à 50%. De plus, il faudra quasiment se coller au Paria pour ressentir l'effet néfaste du Sin, vu que sa portée sera quasiment nulle.
Pour les Déviants : Les effets négatifs du Sin ne se manifestent pas encore.

Niveau II
Le Sin aura un impact sur le pouvoir des H/Q/Ü de niveau I et annihilera leur pouvoir. Il n'aura cependant pas encore un grand impact pour les niveaux supérieurs, et un niveau IV / V / VI n'en ressentira que peu les effets (il pourra utiliser son pouvoir sans problème). Pour les H/Q/Ü de niveau II, leur pouvoir sera utilisable qu'à 50%. Pour ressentir l'effet néfaste du Sin, il faudra se tenir à moins de quatre-vingt-dix centimètres du Paria.
Pour les Déviants : Premières manifestations du Sin par l'apparition d'implantation d'idée, d'une "petite voix" (mais celle-ci n'est là que 10 ou 20% du temps), ou autres petits effets peu suspects.

Niveau III
Le Sin aura un impact sur le pouvoir des H/Q/Ü de niveau I/II et annihilera leur pouvoir. Il n'aura cependant pas encore un grand impact pour les niveaux supérieurs, et un niveau V/VI n'en ressentira que peu les effets (il pourra utiliser son pouvoir sans problème). Pour les H/Q/Ü de niveau III, leur pouvoir sera utilisable qu'à 50%. Et pour ceux de niveaux IV il ne sera utilisable qu'à 75%. Pour ressentir l'effet néfaste du Sin, il faudra se tenir à moins de deux mètres du Paria.
Pour les Déviants : Manifestation conséquente du Sin. Double conscience, sautes d'humeurs, petite voix qui commence à devenir nette.

Niveau IV
Le Sin aura un impact sur le pouvoir des H/Q/Ü de niveau I/II/III et annihilera leur pouvoir. Pour les H/Q/Ü de niveau IV, leur pouvoir sera utilisable qu'à 50%. Et pour ceux de niveaux V et VI il ne sera utilisable qu'à 75%. Pour ressentir l'effet néfaste du Sin, il faudra se tenir à moins de trois mètres du Paria.
Pour les Déviants : Le Sin peut commencer à prendre plus d'ampleur, à c "contrôler" si vous le désirer. Vous pouvez être pris de bipolarité à ce stade-là.

Niveau V
Le Sin aura un impact sur le pouvoir des H/Q/U de niveau I/II/III/IV et annihilera leur pouvoir. Pour les H/Q/U de niveau V, leur pouvoir sera utilisable qu'à 50%. Et pour ceux de niveaux VI il ne sera utilisable qu'à 75%. Pour ressentir l'effet néfaste de Sin, il faudra se tenir à moins de quatre mètres du Paria.
Pour les Déviants : Le Sin peut prendre la forme d'une autre personne, dans votre esprit. Cette personne sera exactement comme un tiers, avec qui vous pourrez échanger comme si vous parler à une personne différente de vous. A l'extérieur cependant vous passerez pour un fou à lier !

Niveau VI
Sin annihilera la magie de tous ceux étant de niveau inférieur au votre. Pour les H/Q/U de niveau V, leur pouvoir sera utilisable qu'à 50%. De plus la portée du paria n'a plus d'importance, car sa puissance est telle, qu'il peut décider d'étendre ou non la zone de Sin (min. : quatre-vingt-dix centimètres et max. : dix mètres.)
Pour les Déviants : Le Sin peut prendre le contrôle total de votre personne par moment. Ceci dit votre personnalité de base peut se battre contre lui et le rejeter par moment. Vous serez à la fois maître de la situation et particulièrement instable psychologiquement.

Niveau Chef de race
Le Paria ayant atteint le niveau Chef de race est le seul et l'unique à être capable de maîtriser son Sin, de l'activer et de le désactiver quand bon lui semble. Il peut de ce fait, décider de n'en faire subir les effets qu'à certaines personnes. Ce Sin peut annihiler à 75% les effets des Dzêtas, Dons et Sigmas des Üniks, Hybrids et Qantiks de niveau 6, ceux des niveaux inférieurs étant alors totalement annulés. Vous l'aurez compris : seul un autre chef de race peut rivaliser avec le Chef des Parias (il ne subira alors que 10% des effets du Sin).
Pour les Déviants : La forme schizophrénique peut totalement prendre le dessus sur le Déviant et laisser place à une autre personnalité. A l'opposé, le Paria peut réussir à l'engloutir si profondément dans son esprit qu'elle sera réduite au silence, afin qu'il soit en paix pour toujours et à jamais.

N.B : Le Sin étant d'ores et déjà totalement décrit sur la fiche de race, il est inutile pour les futurs joueurs de Parias de le reprendre sur leur fiche de présentation. Mettez dans la rubrique de votre présentation la mention "voir la fiche de race".


Les capacités à obtenir via un test

Les Parias n'en ont pas ! Mais vous pouvez faire croire que vous êtes un Ünik ou un Hybrid à volonté, vous pouvez annihiler un Dzêta, Don ou Sigma et vous pouvez même devenir tellement taré que vous aurez un ami rien qu'à vous dans votre tête... ! C'est quand même vachement sympa, non ?

 


© Texte : Yuris Brooks, Cocoon - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


World Mistress (MN)


RPG
Âge : [A]^(-1)=(1/det[A]) comt(A)
Groupe:
Inventaire: Ce qui est à toi est à moi ~

MessageSujet: Re: Les Parias - Le peuple Rejeté   Ven 26 Aoû - 19:46




Les Chefs Parias


Comme les Parias sont peu nombreux, qu'ils vivent cachés parmi les autres races sur les différents continents du monde et qu'ils ne forment pas une société organisée, il n'y a pour l'heure aucun chef pour cette race. Les consciences s'éveillent peu à peu et il semble qu'il soit grand temps qu'un chef guide les siens vers les chemins de la fierté, pour sortir chaque Paria de sa torpeur quotidienne.

Joueurs Parias, n'hésitez pas à gravir les échelons pour pallier à cette carence, il est temps que le Peuple Rejeté se lève !



© Texte : Yuris Brooks - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


World Mistress (MN)


RPG
Âge : [A]^(-1)=(1/det[A]) comt(A)
Groupe:
Inventaire: Ce qui est à toi est à moi ~

MessageSujet: Re: Les Parias - Le peuple Rejeté   Ven 26 Aoû - 19:47




Les relations Parias



Relations au sein du peuple Paria

Dans sa vie, un Paria a presque plus de chance d'épouser un Hybrid ou un Ünik que de croiser un autre des siens tant ils sont isolés (et tant ils gardent leur véritable nature secrète, à moins d'avoir de graves tendances suicidaires). Ainsi les rencontres entre Parias sont toujours des moments mémorables, intenses en émotion, et riches en découvertes. Il est particulièrement rare, voire inédit, qu'un Paria cherche à nuire à l'un de ses semblables.

Ceux qui se connaissent développent généralement une très puissante solidarité que rien ne semble pouvoir ébranler. De fil en aiguille, si les Parias se rassemblent et finissent par former une communauté, on ne peut pas douter du fait qu'ils seraient plus soudés que n'importe qui sur Origin's et prêts à soulever des montagnes !


Relation avec les Üniks

Le Paria qui se trouve sur le continent Urban tentede s'intégrer du mieux possible à la société en faisant passer son Sin pour un Dzêta d'annulation des pouvoirs d'autrui. Comme l'existence de cette race maudite relève de la légende, la plupart des Üniks ne prêteront guère attention à cela – attention cependant à ne pas éveiller les soupçons des plus malins ou tout simplement des petits curieux.
La cruauté des Üniks est connue du Paria, qui craindra celle-ci plus encore que d'être découvert sous son vrai visage. Il sait qu'il sera vu comme un traître à la pureté du sang Ünik et qu'il écopera de la peine de mort. Cependant il sait que loin d'Anathorey, et plus préférablement vers Nordkia, il pourra trouver refuge auprès de personnes qui ne le laisseront pas tomber.


Relation avec les Hybrids

Il est difficile pour le Paria de réussir à s'intégrer à la société des Hybrids, car son Don semblera bien fade aux yeux de ceux qui maîtriseront les éléments ou la communication avec les animaux. Pour autant il peut avoir accès au savoir du peuple de la forêt par apprentissage, comme tout un chacun, et trouver sa voie dans la Sylva. Les animaux ne le trahiront pas par un comportement étrange non plus.
Le Paria sait cependant que la foi exacerbée en Mère Nature des pieux Hybrids les conduirait à lui ôter la vie sans aucune hésitation s'ils apprennent son secret. Il sait qu'il serait considéré comme une insulte à la vie même, car la déesse ne les avait pas créés à la base, contrairement aux Hybrids qui peuplent Origin's depuis sa naissance. Néanmoins le Paria sait qu'il peut vivre tranquille, s'il reste dans des petits villages reculés dans la forêt, là où la nature noie les Hybrids dans sa masse feuillue immensément dense.


Relation avec les Qantiks

C'est la race que le Paria côtoiera sans doute le moins car il ne peut pas y faire illusion. A moins d'être devenu un Cyborg, le Paria ne s'approche généralement pas de la Cité Neutre sauf si le hasard du destin ne l'y conduit – pourtant, personne ne le condamnerait à mort pour injure au sang des deux Grands Peuples dans une cité où ne vivent justement que des Qantiks.

Cependant mêlé aux deux grands peuples, il connaît les Qantiks et ce que l'on dit sur eux. Sa position marginale et le fait de ne pas être comme les autres le pousse à ne pas juger durement ces êtres de chair et de métal qui vivent courageusement dans le désert, envers et contre tout, et qui ont osé se rebeller contre les deux grands peuples. Le Paria pourra même les envier pour leur certaine liberté. Le plus malin d'entre eux saura d'ailleurs qu'il trouvera en un Qantik un allié de choix, pour lutter contre les oppressants Üniks et Hybrids...



© Texte : Yuris Brooks - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


World Mistress (MN)


RPG
Âge : [A]^(-1)=(1/det[A]) comt(A)
Groupe:
Inventaire: Ce qui est à toi est à moi ~

MessageSujet: Re: Les Parias - Le peuple Rejeté   Ven 26 Aoû - 19:48



Devenir Chef des Parias



Une fois que vous aurez atteint le pallier du niveau Chef de race (à 600 pts d'xp), vous avez la possibilité de devenir Chef des Parias. Notez que tous les Parias peuvent prétendre au trône.
Pour ce faire :
1) Vous devrez envoyer un MP en faisant la demande à un des administrateurs.
2) Vous devrez passer un test de niveau Chef de Race avec un membre du staff, qui évaluera vos capacités à devenir chef de race en endossant le rôle d'un PNJ - (test de 2 pages).

Si un chef de race est déjà incarné par un joueur : Il est possible de le détrôner en l'affrontant dans un test de rp de type Duel (ce peut être un combat, comme un débat argumenté, etc). Pour ce faire :
1) Vous devrez défier le joueur sur le trône actuellement
2) Tous deux devrez en informer le staff.
3) Un administrateur organisera alors la confrontation, et le staff entier arbitrera le RP pour désigner un vainqueur.
Mais il est possible de régner à deux (maximum) si vous pensez pouvoir vous entendre. Au contraire si vous souhaitez être infidèle au chef en place, vous resterez au niveau VI, mais libre à vous de réunir des rebelles et de mener une rébellion.

Lors de ces tests vous serez évalué(e) sur trois critères :
1) La qualité de votre texte (orthographe, grammaire, fluidité, inventivité),
2) Le respect du contexte général et racial (fidélité aux évolutions du forum, compréhension de la race, manière de jouer votre personnage),
3) L'intérêt des projets proposés pour la race (qu'on ne mette pas à la tête d'une race quelqu'un qui n'a aucune idée et qui veut simplement faire joli).

Une fois qu'un chef de race joueur est monté sur le trône, il est amené à gérer sa race. C'est lui qui s'occupera de son évolution, d'organiser divers événements, de faire la faire progresser dans le contexte.
Mais gardez bien deux choses à l'esprit :
1) Toute action de votre par touchant au BG de la race devra avoir été au préalable validée par le staff,
2) Devenir le Chef de sa race n'a pas un impact anodin. Le joueur qui prétend à ce rôle sera le nouveau gestionnaire de la race (le staff n'ayant qu'un rôle de validation), et sera amené à beaucoup travailler avec les administrateurs. Un chef de race est donc un joueur actif et sérieux, sur qui l'on doit pouvoir compter.
En cas d'absence prolongée d'un mois, le staff est en droit de vous destituer du trône et d'y placer un autre joueur à votre place, aucune réclamation ne sera possible.



© Texte : Yuris Brooks - Mise en forme : Yuusuke, Cocoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les Parias - Le peuple Rejeté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Par Mario Barthelot la victoire du peuple
» Quel peuple terrien pour arda?
» Le choix de Daniel Rouzier est rejeté par la chambre basse
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins ::  Genesis  :: La Génèse :: Races-