Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

[Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Invité


MessageSujet: [Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke   Mer 8 Avr - 18:18



Jeu en HRP n°1




" Les défis de Yuusuke "


Bonjour à tous! o/

J'ai eu l'idée de faire un petit jeu qui sera séparé de la partie RP mais qui pourra quand même vous faire gagner un point d'xp par semaine. Le principe est simple, chaque semaine je mettrai une situation dans laquelle vous devrez jouer votre personnage. Ce jeu n'est pas relié à vos rp, donc ce qu'il se passera ici ne va jamais arriver dans la vie de votre personnage.

Comment participer ?

C'est très simple, il suffit de poster un petit rp solo de 300 mots minimum à la suite de ce message. Un post peut être refusé si jamais il ne traite pas assez de la situation imposée. Vous ne pouvez participer qu'une fois par défi et ainsi remporter 1 point d'xp.

Le défi ! [Terminé ! ]


Votre personnage se réveil un beau matin, tout lui semble normal mais quelque chose a changé. Son corps n'est plus le même, malheureusement il est logé dans un hôtel d'une grande ville côtoyée par de nombreuses personnes. Racontez cette fabuleuse journée où votre personnage se réveil en une personne du sexe opposé.  



Dernière édition par Yuusuke le Jeu 16 Avr - 15:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: [Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke   Mer 8 Avr - 21:45


Le bip-bip strident du réveil résonna dans la grande pièce et un bruissement de draps en soie le suivit. Une main se tendit, percuta l'objet trop bruyant à son goût d'un coup qui l'envoya se fracasser plus loin sans toutefois le faire taire. Soupirant, l'être caché dans le nid ensommeillé s'étira hâtivement et s'extirpa de ses songes pour aller couper le sifflet de ce maudit hurleur. Le miroir posé sur la commode face à l'immense lit à baldaquin lui renvoya l'image d'un jeune homme plutôt grand, finement musclé, dont les boucles brunes encadraient une mâchoire carrée et des traits droits et nobles accompagnés d'un sourire de tombeur. Oui il n’était pas trop mal. La stupeur frappa soudain le visage. Il ? Un homme ?! Diya plongea vers le miroir, passa sa main bien plus grande qu'elle ne l’était à l'ordinaire sur sa barbe naissante puis se pinça violemment la joue. Le reflet grimaça et la douleur fit même briller une larme au coin de son œil tandis ce qu'elle gémissait de douleur, la peau rougie. Ce n’était pas un rêve ... 

La stupéfaction laissa place à d'autres questions, comment, par quelle malédiction ? Puis un dernier mot s'imposa à son esprit, illusion. Oui c’était sans doute une sorte de dimension parallèle. Dans ce cas il était temps de profiter de cette expérience intéressante. Diya ouvrit grand les portes de la commode en pin et observa ce qu'elle contenait. Des chemises en différents coloris, multiples textures, des pantalon de velours ou de flanelle, un smoking, tout le nécessaire à un bon train de vie. Elle enfila le smoking et décida de trancher pour une cravate mordorée puis de descendre à la réception pour savoir à quel nom avait été enregistré la chambre pensant qu'elle pourrait ainsi obtenir des informations sur ce corps pour le moins viril. Tout en se dirigeant à grandes enjambées souples dans des mocassins confortables vers la porte de la chambre elle en heurta le cadre. Pestant contre cette grande taille alors qu'elle était habituée à son frêle corps de femme qui passait presque partout elle sortit cette fois en s'arc-boutant pour ne pas se cogner à nouveau. 

Dans l’ascenseur plusieurs demoiselles la dévisagèrent en minaudant, pouffant entres elles. Mal a l'aise au début elle décida ensuite de jouer de ce nouveau corps et invita les deux Uniks vêtue de robes de cocktail chatoyantes à la rejoindre pour le dîner, accompagnant sa voix graves et vibrante d'un regard franc. S'accoudant avec nonchalance au meuble de la réception Diya adressa un regard charmeur à la réceptionniste qui rougit. Le bel homme qu'elle était lui demanda avec indifférence à quel nom avait été réservée la chambre dans laquelle la Cyborg avait passé la nuit. Quand la femme lui répondit, étonnée :

" Et bien, au vôtre Monsieur !"

Diya soupira avant de s’éloigner pour gagner l’extérieur. Une immense terrasse encadrée de colonnes de marbre blanc où, au centre, s'exposait une fontaine majestueuse, accueillit ses pas. Un serveur vint lui demander si elle souhaitait prendre la même chose que d'habitude et elle répondit affirmativement en le suivant à une table ronde qui était accommodée de deux chaises en fer forgé de la même couleur ivoirienne que les colonnes qui se dressaient, apportant l'ombre rafraîchissante et la tranquillité malgré que le lieu fut fortement fréquenté. Toute cette richesse l'aveuglait et au final elle se sentait encore moins à sa place ici, au cœur de cette vie qui n’était pas la sienne que lorsqu'elle errait sans but entre la Sylva et le Sidhe. Le serveur, d'une politesse robotique peu appréciable, déposa une tasse de thé et un panier de viennoiseries sur la table puis il plaça une tasse similaire face à Diya, la où la chaise vide criait soudain qu'il manquait quelqu'un. Mais qui donc ? 

C'est alors qu'elle vit débarquer son corps initial engoncée dans un fourreau de plumes mauves. Choquée de prime abord par le fait de se voir d'un point de vue extérieure puis par la démarche maladroite de la femme sur ses talons aiguilles elle resta muette. Son autre soi s'assit face à elle et la salua poliment comme l'aurait fait n'importe quelle Uniks habituée aux mondanités et obligations sociales. L'être habitant son corps finit par lui confier que cela n’était rien d'autre qu'une expérience où son corps servait de sujet test et tenta de la rassurer en ajoutant que tout serait terminé à minuit et qu'elle ne souffrirait d'aucuns dommages. Une journée COMPLÈTE dans la peau d'un homme ... vraiment ? Diya était rassurée de savoir que tout ceci serait bientôt terminée mais elle ne pouvait pour autant pas pardonner à cet individu d'avoir fait elle ne savait quoi avec son enveloppe charnelle sans son accord. Le petit déjeuner se finit sans accrochage dans un silence de circonstance et tout deux repartirent sans qu'un mot de trop fut prononcé. 

Diya était déterminée à faire regretter à cet hautain personnage ce crime contre sa liberté. En sortant du parc qui entourait l’hôtel elle se fit conduire chez un excellent coiffeur par un chauffeur. Tout en jouant de son aspect elle fit croire à la femme qu'elle avait perdu un pari idiots avec des amis et lui confia sa demande. Quand ce fut fini elle se dirigea chez un excellent tatoueur. La Cyborg avait prit soin de sortir la photo de la mère de l'homme de son portefeuille et la montra au grand baraqué qui tenait déjà l'aiguille, prêt à s’exécuter même s'il semblait réellement choqué par le projet. Le reste de la journée passa très rapidement. Une fois revenue au point de départ elle demanda à la réceptionniste d'une timidité maladive de la suivre dans sa chambre puis elle lui ordonna de le menotter au barreaux de bois du grand lit qui prenait la moitié de la pièce. Diya avait précédemment demander à ce que l'on envoyât une invitation à la rejoindre après les douze coups signifiant la fin de ce jour aux femmes croisées dans l'ascenseur.  L'Unik ressortit de la chambre, les joues aussi rouges que le rubis qu'elle portait au doigt. Cette histoire allait sans doute faire le tour du bâtiment, voir même de la ville, et là était le but. 

Lorsque l'homme aurait regagné son corps, dépourvue de ses boucles, le crâne couvert de roses coupée dans les quelques centimètres de cheveux restant, l'avant bras tatoué du visage de sa génitrice cerclé d'un cœur, menotté au lit tout juste vêtu d'un caleçon à fleur et en charmante compagnie dans cette situation pour le moins risible il ne lui resterait plus qu'à changer entièrement d'identité. Satisfaite, la demoiselle se coucha tôt et s'endormit rapidement, un air d’extrême satisfaction inondait son visage. Il ne lui restait plus à espérer qu'il ne lui aurait pas réservé un sort similaire.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: [Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke   Jeu 16 Avr - 15:31



Jeu en HRP n°2




" Les défis de Yuusuke "


Bonjour à tous! o/

J'ai eu l'idée de faire un petit jeu qui sera séparé de la partie RP mais qui pourra quand même vous faire gagner un point d'xp par semaine. Le principe est simple, chaque semaine je mettrai une situation dans laquelle vous devrez jouer votre personnage. Ce jeu n'est pas relié à vos rp, donc ce qu'il se passera ici ne va jamais arriver dans la vie de votre personnage.

Quelques petites précisions :

Vous n'êtes pas obligé de rp avec la psychologie de votre personnage telle qu'elle est décrite dans sa fiche de présentation. Si vous voulez tester une nouvelle façon de le jouer, vous pouvez le faire. Tout est permis car cette partie n'est pas relié à la partie RP.

De plus, vous pouvez utiliser les mots générés par la foire aux mots dans ce post.

Dernière petite chose, si jamais vous avez envie de proposer un défi, n'hésitez pas à me l'envoyer ou venir pour en discuter avec moi par MP.

Comment participer ?

C'est très simple, il suffit de poster un petit rp solo de 300 mots minimum à la suite de ce message. Un post peut être refusé si jamais il ne traite pas assez de la situation imposée. Vous ne pouvez participer qu'une fois par défi et ainsi remporter 1 point d'xp.

Le défi ! [Terminé ! ]


Il se peut que votre personnage ait subit une malédiction, ou alors il s'est promené dans des lieux hantés car sans le savoir il a été victime d'un mauvais esprit. Sa présence est indétectable, il ne peut être vu mais par contre il peut prendre possession du corps de votre personnage comme il l'entend pendant cinq minutes au maximum toutes les demi heures. Ce petit démon est du genre à chercher la bagarre, que ce soit par les gestes ou par les paroles. C'est également un grand dragueur, garçon ou fille ne lui importe peu, du moment qu'il essaie de séduire. Essayer est le mot, tout ce qu'il réussi à faire est d'attirer la honte envers son hôte.

Quand il prend possession de votre corps, vous ne pouvez rien faire, vous subissez et regardez en silence. Heureusement sa durée de vie n'est que d'une journée!

Racontez l'histoire où votre personnage se fait posséder par un petit démon. 



Dernière édition par Yuusuke le Mer 29 Avr - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: [Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke   Jeu 16 Avr - 21:52


Encore une journée comme les autres. Les yeux de la demoiselle se posèrent sur l’étendue azurée et elle soupira, résignée, face à l'ennuis qui la gagnait déjà. Elle décida finalement d'aller rendre visite à ses parents. Peut être pourrait elle renouer les liens qui avaient été autrefois brisés ? Se dirigeant à pas lent vers la station de zeppelin dont certain faisait le trajet de Nordkia à Némoto pour livrer des marchandises et prenaient de temps à autre des passagers moyennant quelques pièces. Un homme portant des lunettes d'aviateur lui proposa de voyager sur son engin et elle accepta, heureuse de ne pas avoir à patienter des heures pour obtenir un passeur. Le ciel était dégagée mais les nuages s’amoncelaient au loin et la pluie tomberait sans doute dans l'après midi. Diya vérifia la présence de sa cape dans son sac puis avisa sa tenue. Une simple robe de lin d'un bleu pastel délavée qu'elle avait accompagné d'une ceinture à grosse boucle représentant un mélange floral chatoyant. 

Le zeppelin décolla bientôt et la jeune femme s'assit sur un banc pour se perdre dans ses pensées tout le reste du trajet. C'est l'amorçage, brutal, qui la ramena à la réalité. La Cyborg n'avait même pas remarqué le changement de paysages. La survol du Sidhe l'avait laissé indifférente mais voir Sylva la fit sourire. Elle aimait ce lieu chatoyant où la nature s'épanouissait en harmonie avec la présence des Hybrids. Alors que la jeune femme se dirigeait vers l'homme pour lui payer son dû elle se sentit soudain comme déconnectée de son corps, chassé de son enveloppe charnelle et se retrouva observatrice de la scène qui se déroulait devant ses yeux.

" Ces quelques pièces sont bien dérisoires, je peux vous offrir bien plus ... un bonus ?"

Était ce vraiment de ses lèvres que venait de sortir ces mots ? Sa main glissa sur son cou et abaissa la manche de sa robe tandis ce qu'un regard plein de sous entendu incitait le Docker à accepter. La Qantik fut soudain absorbé, replacée violemment dans son corps et recula de deux pas en réajustant sa tenue. Elle tenta de se rattraper, bafouillant, en plaçant les pièces dorées dans la main de l'homme :

" Je plaisantais voyons. Les Ohms n'ont plus d'humour de nos jours. Ils prennent tout au sérieux ! Merci pour le trajet, bonne journée !"

Après sa tirade la demoiselle quitta vivement le pont pour s'enfoncer dans la grande ville végétale qu’était Némoto. Perturbée par ce qu'elle venait de vivre la jeune femme se demanda ce qu'il lui était arrivé. Finalement le retour en Sylva lui fit oublier cette drôle d'histoire et elle loua un Kokobot afin de gagner le village dans lequel elle avait grandit. Il était déjà midi lorsqu'elle passa l'arche qui gardait l'entrée des lieux. Elle croisa un chasseur en arrivant. Sur le coup elle ne le reconnut pas, mais lui, l'identifia sans mal :

" Diya. Que nous vaut le retour d'une traîtresse parmi nous ?"

La demoiselle descendit souplement de l'oiseau géant et fit face à l'Anemos qui la fixait. Elle finit par mettre un nom sur son visage, sur ce petit nez mutin et ces yeux insolents, mais avant qu'elle ne puisse répliquer elle fut une nouvelle fois éjectée de sa chair, réduite au silence et à l'impuissance. Fulminant la Cyborg écouta son corps répondre et provoquer l'être :

" Oh tiens, monsieur le singe ! On a trouvé des bananes aujourd'hui ? "

L'anemos parut surpris, habitué à l’enfant docile qu'avait été la demoiselle il ne s’était pas attendu à ce qu'elle réplique de cette façon. Il se ressaisit et la colère offrit à son visage une teinte écarlate.

" Je ne ferais pas la maligne si j’étais toi ! Personne ne tiens à te revoir ici. Espèce de Monstre !"

Le jeune homme avait appuyé sur le dernier mot de sa phrase avec insistance et Diya sentit ses poils se hérisser de dégoût. Pourquoi la détestait il tant que ça ? Après tout c'est eux qui l'avaient rejetés alors que toute cette histoire n’était en rien de sa faute. Son corps bougea, la lame jaillit du fourreau et vint caresser la peau tendre qui couvrait la jugulaire. 

" C'est toi qui ne devrait pas faire le malin. Tu devrais même d'avantage peser tes mots, ils pourraient te valoir un sort bien pire que la mort."

Un sourire carnassier dévora la visage tendre de la demoiselle tandis ce que la lame remontait le long de sa gorge, s’arrêtant sur sa barbe naissante elle entailla la chair, légèrement, lentement, et sa voix, langoureuse lâcha :

" Tu m'as l'air d'un vilain garçon, on pourrait peut être s'entendre ? Je m'ennuie tellement toute seule ~"

C'est à ce moment qu'elle regagna violemment ses moyens et gifla l'Hybrid de toute ses forces avant de se diriger à grand pas vers la maison de ses parents. Laissant l'Anemos, la joue lacérée, dans une perplexe confusion. La demoiselle gagna rapidement le domicile familial où elle frappa trois fois. Ce fut son père, surprit qui lui ouvrit la porte. Le début de la conversation fut laborieux puis quand enfin ils ressemblèrent à nouveau à une famille aux liens étroits elle perdit à nouveau le contrôle de son être. La Qantik regarda sans rien pouvoir faire son enveloppe charnelle se lever et lancer, insolente, à sa propre mère :

" Vous me pardonnez ? Mais chère mère ne devrais je pas être celle à qui vous demandez pardon ? Pour m'avoir offerte en charpie à ces bouchers, pour avoir gâché ma vie, mon avenir et toute mes chances de m'épanouir au sein de ce monde ! La seule traîtresse dans cette histoire c'est vous !!!"

La femme aux longues boucles émeraudes semble sous le choc de ses mots, une première larme roule sur sa joue, puis une deuxième. Nul sons ne franchit ses lèvres tremblantes. Le Phytos ne dit rien non plus, il ne reconnait pas sa fille, celle à qui il a offert les Trancheuses-de-vents. Diya retrouve sa place, le contrôle de la situation mais elle sait qu'il est déjà trop tard. Le mal est fait. 

" Désolé ... Je ne voulais pas, je ne sais pas ce qu'il m'a prit."

Le regard de son père est vide quand il lui demande de quitter la maison et de ne jamais y revenir. Elle qui voulait s'excuser pour ses erreurs venait de perdre l'ultime chance de renouer des liens avec ses parents. Tout ça a cause de cette chose qui lui volait son corps aléatoirement pour lui causer toujours plus de tord et la mettre dans des situations toujours plus embarrassantes ...

Les pas de la jeune Cyborg la menèrent jusqu'à une immense cascade, l'accès était sécurisé par des barrières en bois. Elle s'y appuya, le regard perdu dans le lointain. La journée était passé si vite, déjà la voûte céleste se parait de teintes chaudes tandis que des myriades d'étoiles prenaient place, scintillantes, entourant l'astre laiteux qui dardait sur elle ses rayons pâles. Nul n'aurait pu dire combien de temps la Qantik resta ainsi. Au bout d'une éternité elle demanda, contenant sa colère avec peine :

" Pourquoi ? Qu'est ce que je vous ai fais ?!"

Seul le silence lui répondit, le gargouillis de l'eau couvrait tout les sons environnants. Elle fut donc étonnée quand sa propre voix s’éleva clairement pour lui répondre :

" N’était ce pas le genre de sentiment que tu gardais enfouis au fond de toi ? "

Diya tourbillonna, cherchant l'origine de cette provocation sans trouver. La demoiselle hurla à pleins poumons :

" Tu n'avais aucun droits de me manipuler ainsi ! Jamais ... Jamais je n'aurais accusé ma mère de ce qu'il m'est arrivé ! Elle a voulu me sauver, il n'y avait pas d'autre solution !"

Les larmes affluèrent sur les joues rougies par la colère tandis ce que l'autre reprenait d'une voix suffisante :

" J'ai accompli ce que j'avais à faire ici, je m'en vais vers ma prochaine victime. Sache toutefois que ce que j'ai dis n'est nullement un mensonge. Tu dois accepter toutes les parts de toi, même les plus sombres fillette. Allez, sayonara ~"

La jeune femme sentit soudain un vide en elle, la présence l'avait quitté mais ses mots avaient laissé un sérieux gouffre dans son esprit. Un creux empli de questions sans réponses. La vérité s'imposa finalement. Diya refusait d'être ce genre de personne. Elle ferait tout pour ne jamais le devenir. Le murmure fut englouti par le souffle de Mère Nature qui vint caresser ses cheveux comme pour la rassurer :

" Tu te trompes. Je ne suis pas cette personne." 

-♣-

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: [Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke   Mer 29 Avr - 23:02



Jeu en HRP n°3




" Les défis de Yuusuke "


Bonjour à tous! o/

J'ai eu l'idée de faire un petit jeu qui sera séparé de la partie RP mais qui pourra quand même vous faire gagner un point d'xp par défi. Le principe est simple, je mettrai une situation dans laquelle vous devrez jouer votre personnage. Ce jeu n'est pas relié à vos rp, donc ce qu'il se passera ici ne va jamais arriver dans la vie de votre personnage.

Quelques petites précisions :

Vous n'êtes pas obligé de rp avec la psychologie de votre personnage telle qu'elle est décrite dans sa fiche de présentation. Si vous voulez tester une nouvelle façon de le jouer, vous pouvez le faire. Tout est permis car cette partie n'est pas relié à la partie RP.

De plus, vous pouvez utiliser les mots générés par la foire aux mots dans ce post.

Dernière petite chose, si jamais vous avez envie de proposer un défi, n'hésitez pas à me l'envoyer ou venir pour en discuter avec moi par MP.

Rajout :

- Les défis ne seront plus mis à jour chaque semaine. Le délai dépendra de mon emploi du temps, le temps minimum est d'une semaine et maximum trois.

- Vous pouvez faire un défi uniquement si celui-ci n'a pas le tag [Terminé]

Comment participer ?

C'est très simple, il suffit de poster un petit rp solo de 300 mots minimum à la suite de ce message. Un post peut être refusé si jamais il ne traite pas assez de la situation imposée. Vous ne pouvez participer qu'une fois par défi et ainsi remporter 1 point d'xp.

Le défi ! [Terminé ! ]


Un groupe anonyme indépendant recherche un terrible secret pouvant mettre Origin's dans un terrible chaos et dans la destruction. Une affreuse rumeur raconte que vous avez cette information, ce qui est malheureusement incorrect. Après plusieurs essais pour vous rapprocher, ces hommes n'ont pas compris que vous n'avez rien en commun avec cette histoire.
Comme ils sont têtus, ils ont décidé de payer un tueur à gage pour vous éliminer. Il sera employé une seule journée car à la fin de cette dernière l'organisation trouvera la bonne personne et vous laissera tranquille.

Racontez cette journée où vous êtes traqué par un tueur à gage professionnel.

Précision :

Le tueur à gage est de la même race que vous. Je vous laisse le choix sur sa description physique/mental ainsi que sur son dzeta/sigma/don.



Dernière édition par Yuusuke le Ven 22 Mai - 15:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: [Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke   Jeu 30 Avr - 17:38

Bastian daigna enfin se lever, lorsque midi sonna. Des lèvres vinrent piquer ses joues et son front, et ce fut avec des cernes plus noires que jamais, qu'il s'assit dans la couche « Quelle heure est-il ? » L'heure de te lever, lui répondit doucement son frère, comme pour ne pas le brusquer. Lorsque le grand regarda par la fenêtre, il vit la rue en contrebas s'agiter, et le puit qu'était Nordkia, éclairé mollement par une faiblarde lumière venant du ciel. Baillant bruyamment en s'étirant, il se dirigea vers la salle d'eau, avant d'aller manger en compagnie du petit « Faut que je sorte aujourd'hui. » Levant les yeux, il vit le regard à la fois accusateur, et triste de son frangin « J'ai pas le choix Tea, faut ramener de la thune. On est déjà à la bourre pour payer le loyer... Ecoute, si tu sors, vas pas dans les ghettos, c'est tout c'que j'te demande. » Bastian finit son repas, jeta l'assiette dans l'évier, embrassa son frère et partit « Je te ramènerai des bonbons ahah ! » J'suis plus un gamin ! lui cria-t-il. Mais voilà que la porte se refermait déjà.
Non, ce n'était plus un gamin, et pour cause...

Bastian descendit du bâtiment dans lequel il logeait. Quand allaient-ils encore partir ? Dans un mois ? Dans quinze jours ? Aucune idée... Poussant la porte d'un atelier de réparation d'engins, il salua le tenancier en lui tapant dans la main « Hé Heise, ça va ? T'as un truc pour moi aujourd'hui ? », « Ouais, deux livraisons à faire. Essaye de faire gaffe, on est pisté. », « Sérieux ? Qui nous a fait repéré ? » Bastian attrapa les clés d'une moto en se penchant par-dessus le comptoir « Garry. Cet idiot a eu un accident. Un de nos gars est passé derrière lui, a prit la came, et s'est tiré. Le temps que les autorités arrivent sur les lieux, y avait qu'un témoin. Mais du coup, ils l'ont a l'oeil. », « Ouais, donc ils nous ont à l'oeil. », « Forcément. », « Je vais me dépêché, je verrai ce que je trouve. Je vais dans les ghettos, je t'en ramène ? », « Ouais. Mais si y a du monde tu repasses à la fermeture. » Bastian prit le sac fermé et claqua sa langue contre ses dents, dénotant un oui bruyant, mais appuyé.

Sortant de là, il rajusta sa veste, mit le sac sous la scelle, et enfourcha l'engin pour démarrer. Sans s'en apercevoir, au coin d'une rue, un type grimpa sur les toits, et se mit à le suivre avec la vitesse du vent. Il fut particulièrement simple de le traquer comme un rat. Bastian déposa un premier paquet, puis repartit. L'assassin tenta quelque chose à ce moment là, mais la cohérence des évènements fit qu'il se manqua. Repartant en course poursuite, un peu essoufflé cette fois, il finit par tomber sur un Bastian bel et bien arrêté. Avant même qu'il ne renfourche la moto, le type sortit une lame rayonnante, et tomba sur lui. Voyant une ombre venir de nulle part, Bastian fit un bond sur le côté, se recevant une belle estafilade sur le bras « Argh... Tain mais vous êtes qui ? » Se servant de l'agilité qu'il avait, malgré l'effet de surprise, il se mit à distordre les derniers mots de sa phrase, filant un mal de tête infâme à son opposant.
Sans reprendre la moto, il profita de se laps de temps pour fuir, courir à vive allure. Seulement, le type était bien plus fort que lui. Finalement, les autorités avaient même un oeil sur le garage... Mais c'était pas franchement fair play de tuer les dealer.
Le type le rattrapa sans mal, le jetant à terre. L'humain grogna, mais n'eut d'autres choix que de mordre la poussière « Vous êtes sérieux ? Juste pour deux petites affaires ? » Il se mit alors à crier, brouillant le cerveau de son ennemi. Il eut alors à peine le temps de filer se cacher. Une fois dans un coin, il sortit une dague. Lorsque l'assaillant passa à ses côtés, il se jeta sur lui, essayant de le tuer. Les deux hommes luttèrent se blessèrent, résistèrent... Le combat était dur, rude, et à bout de souffle, ils tombèrent à genoux « Qu... Qu'est ce... que tu veux... ? » Il grogna et se volatilisa. Bastian était trop faible pour le poursuivre, trop faible pour faire autre chose.

Sa visite dans les ghettos était écourtée. Reprenant la moto, il eut du mal à la piloter jusqu'au garage. Il rentra alors chez lui, faisant peur aux passants. Il était couvert de terre, de poussières, et de sang. Une fois la porte de l'appartement fermé, Teagan se présenta et ce fut d'horreur qu'il fut prit « Ca va... ca va... Je vais me coucher... » Mais son frère l'en empêcha. Manger, se soigner, se laver... Et tout lui raconter « Je te jure, pour une fois, c'est pas ma faute... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité


MessageSujet: Re: [Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke   Ven 22 Mai - 15:25



Jeu en HRP n°4




" Les défis de Yuusuke "


Bonjour à tous! o/

J'ai eu l'idée de faire un petit jeu qui sera séparé de la partie RP mais qui pourra quand même vous faire gagner un point d'xp par défi. Le principe est simple, je mettrai une situation dans laquelle vous devrez jouer votre personnage. Ce jeu n'est pas relié à vos rp, donc ce qu'il se passera ici ne va jamais arriver dans la vie de votre personnage.

Quelques petites précisions :

Vous n'êtes pas obligé de rp avec la psychologie de votre personnage telle qu'elle est décrite dans sa fiche de présentation. Si vous voulez tester une nouvelle façon de le jouer, vous pouvez le faire. Tout est permis car cette partie n'est pas relié à la partie RP.

De plus, vous pouvez utiliser les mots générés par la foire aux mots dans ce post.

Dernière petite chose, si jamais vous avez envie de proposer un défi, n'hésitez pas à me l'envoyer ou venir pour en discuter avec moi par MP.

Rajout :

- Les défis ne seront plus mis à jour chaque semaine. Le délai dépendra de mon emploi du temps, le temps minimum est d'une semaine et maximum trois.

- Vous pouvez faire un défi uniquement si celui-ci n'a pas le tag [Terminé]

Comment participer ?

C'est très simple, il suffit de poster un petit rp solo de 300 mots minimum à la suite de ce message. Un post peut être refusé si jamais il ne traite pas assez de la situation imposée. Vous ne pouvez participer qu'une fois par défi et ainsi remporter 1 point d'xp.

Le défi !


Vous voyez une vieille grand mère se faire attaquer par un groupe de cinq personnes, sans même vous poser la question vous courrez à son secours. Après vous avoir remercié un million de fois, elle vous promet de vous récompenser.
Le lendemain, au réveil vous sentez quelque chose d'étrange en vous mais ne savez pas ce que c'est. Quelques instants plus tard, la grand mère apparaît devant vous en vous expliquant ceci :

" J'ai lancé un sort à tous les habitants d'Origin's, ils sont tous dans un profond sommeil. Je vous ai transmis un de mes pouvoirs et vous avez maintenant la possibilité de voyager dans les rêves des personnes endormies (Les membres du forum). Ce pouvoir n'est qu’éphémère, il ne durera qu'une seule journée. "

Racontez cette journée où vous avez la possibilité de voir les rêves les plus intimes des membres du forum.

Précision :

Vous pouvez inventer un rêve qui n'est pas en rapport avec la psychologie du membre en question. Imaginez juste les pensées que les membres ne voudraient pas dévoiler.

Par exemple, le rêve de Lukas serait d'être habillé en soubrette et de respecter les ordres de son maître Fleya.

Libre à vous d'imaginer ce que vous voulez.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Prince de rien (Lukas R.)


RPG
Âge : 27 ans
Groupe: Elite
Inventaire: Archives Book - 2 revolvers

MessageSujet: Re: [Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke   Mar 2 Juin - 22:52


[Membres évoqués : Olivia Keegan, Neo Collins, Yuusuke et Yuris Brooks]
Et je proteste contre ton exemple Yuu xD


Cette vieille femme qui s'était faite attaquer était une véritable énigme. Elle faisait songer à une fée, comme dans les contes : il suffisait au héros, souvent un personnage qui ne payait pas de mine, d'aller lui porter secours alors qu'elle porte un fagot de bois trop lourd pour son vieux dos, ou parce qu'un brigand a décidé de s'en prendre à plus faible que lui. En ce jour, tel Robin des bois, Lukas avait aidé une petite mamie à se débarrasser d'un groupe de jeune sauvageons qui tentaient de lui voler son argent. Heureuse comme tout d'avoir obtenu cette précieuse aide, elle l'avait remercié, et lui avait confié qu'elle avait des pouvoirs magiques. De ce fait, elle pouvait endormir les habitants de toute la planète, et Lukas aurait la possibilité de lire dans leurs rêves, comme il pouvait parcourir les pages d'un livre ouvert.

N'était-ce pas complètement abracadabrantesque ? Eh bien Lukas l'aurait sans doute dit, en souriant attendri par l'imagination de cette vieille femme... si tout ce qu'elle avait raconté ne s'était pas finalement bel et bien réalisé !
Après avoir quitté cette petite dame, il avait tourné au coin de la rue et tout le monde, tous les passants, étaient paisiblement allongés sur le sol. C'était à ne pas en croire ses yeux. Lukas, complètement éberlué, s'était bien vite ressaisi et alla s'agenouiller près d'un commerçant assoupi. Il le secoua, lui parla, cria même, mais rien n'y fit : l'homme dormait d'un sommeil de plomb ! Lukas avait tenté de retrouvé cette vieille femme, mais elle s'était évaporée sur le pavé blanc d'Anathorey. Le Duc s'était donc retrouvé complètement seul...

Cela faisait une bonne heure qu'il arpentait les rues, fasciné par le spectacle qui se déroulait devant lui. Quel pouvoir incroyable cette femme possédait là. Elle avait réellement réussi à endormir toute la ville d'un simple claquement de doigts. Les Princes dormaient-ils eux aussi ? Cette idée l'amusait beaucoup. S'il l'avait voulu, il aurait pu se rendre au Palais et décider de prendre le pouvoir pour une journée. Mais régner sur des personnes endormies n'était pas tout à fait moral... Lukas se mit à réfléchir, tout en marchant d'un pas lent. Pouvait-il vraiment lire dans les pensées de ces personnes ? Si cette vieille dame l'avait dit, c'était sans doute vrai – force était de constater qu'elle n'avait pas menti.
Les pensées des gens sont des choses floues. On a beau se faire décrire par autrui ce qu'il ressent et l'écouter donner son opinion, on ne peut sans doute jamais en avoir l'image exacte et précise de sa réalité. Mais s'introduire ainsi dans les rêves d'inconnus, n'était-ce pas de la violation de vie privée ? Lukas finit par se demander si ce n'était pas plutôt lui qui était en train de rêver. A bien y réfléchir, cette histoire de léthargie collective n'avait absolument aucun sens. Alors puisqu'il en était là...

Lukas s'approcha d'une terrasse de café, où des gens étaient endormis autour de leurs boissons fraîches, commandées par une cette belle journée. Il y avait des personnes de tous âges de la haute société : enfants nobles, vieux comtes, jeunes bourgeois... Dans quel esprit serait-il le moins regrettable de regarder ? Même si ce n'était qu'un drôle de rêve que Lukas croyait faire, il culpabilisait de rentrer ainsi dans l'esprit d'autrui. C'est alors que sans le faire exprès, il effleura du bout de ses doigts l'épaule d'une jeune femme brune près de laquelle il se tenait debout, et qu'il n'avait pas vu.
Un nuage de fumée blanche apparut juste sous son nez et le fit sursauter. Zut ! Voilà qu'il faisait le voyeur. Des formes se dessinèrent petit à petit, comme des cellules se divisaient pour former un tout en quelques instants. Il vit alors cette même jeune femme aux côtés d'un garçon aux cheveux étrangement rouges. Ils n'avaient pas le même style, mais tous les deux étaient souriants. La jeune femme arborait un joli ventre rond, que son compagnon touchait avec tendresse, l'air un peu perdu. Était-ce son petit ami ? Le rêve le plaçait en tout cas en position de père de son futur enfant. Lukas, tout d'abord touché par la scène, réalisa qu'il avait sans doute vu quelque chose qu'il n'aurait pas dû voir. Il décida de s'en retourner ailleurs.

Lukas arriva à l'entrée d'un grand parc, où là encore, tout le monde était endormi. Il s'était quelque peu habitué à la chose. Bien qu'elle fut très bizarre. Il alla s'asseoir sur un banc public, près d'un homme qui devait avoir sensiblement le même age que lui. Il était très brun, pâle, et avait les cheveux complètement ébouriffés. Ses doigts portaient deux anneaux un peu étranges – ce devait être son Dzêta. Lukas, d'abord un peu scrupuleux, finit par placer sa main au dessus du crâne de l'endormi.
Un nouveau nuage blanc apparut. Cette fois-ci, le cadre était bien moins lumineux et aimant que le rêve précédent. Cet homme se trouvait enchaîné dans une cellule sombre et étroite, et semblait avoir subit de très mauvais traitements. Une jeune femme, aux longs cheveux châtains et à l'air sévère, s'approcha de lui, armée d'une cravache. Elle la lui flanqua sous le menton pour lui relever la tête.

« Alors, tu le connais maintenant, ton tableau des éléments chimiques ? » l'interrogea-t-elle, d'une voix glaciale. Le jeune homme lui répondit d'un air arrogant : « Non maîtresse... il va falloir me punir encore plus fort... »

Lukas se leva immédiatement, et se dit qu'un petit tour dans les rues silencieuses d'Anathrey lui ferait le plus grand bien. Quelle idée il avait eu de regarder dans la tête de ce garçon... Voilà ce que c'était que de regarder avec curiosité dans l'esprit des gens. Comme quoi ce n'est pas plus mal, de ne pas avoir accès à ce que pensent les autres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Jeu en HRP]Les défis de Yuusuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: Archives Jeux RP - Défis-