N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

[ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Lun 27 Avr - 20:19

Ces quartiers lui faisaient remonter les mêmes souvenirs à chaque fois qu'Ithilion revenait fouler leurs sols sales et chaotiques. Habitué à la beauté et au confort des infrastructures d'Anathorey, l'ancien Docker n'oubliait cependant pas ses racines parmi la branche des plus démunis. Son évolution dans la haute société, il la devait à son maitre qui, après avoir décelé du potentiel chez lui, l'avait prit sous son aile. Un geste dont il lui sera toujours reconnaissant.
Jamais il n'avait ressenti de nostalgie à l'égard de la cité enfouie. Notamment car certaines missions  des Chasseurs Ailés l'amenaient à revenir à Nordkia, quand il ne s'agissait pas des rares visites qu'il venait rendre à ses parents.

Mais cette fois-ci, la raison de sa présence était tout autre; une raison bien plus personnelle. Une petite folie comme on pouvait l'appeler. D'ailleurs l'idée avait suscité une vive émoi chez ses camarades. Réputé pour son avarice légendaire, Ithilion avait eut du mal à les convaincre qu'il ne se payait pas de leur tête lorsqu'il leur dévoila l'objet de ses convoitises. Et pourtant, il se sentait fin prêt à dépenser une telle somme. La classe qu'il obtiendrait avec cet achat le rendait euphorique. Il se voyait déjà voler à la rescousse de ses coéquipiers mal en points, surgissant de nulle part dans un vrombissement du tonnerre au guidon de sa belle moto, et dans un magnifique dérapage contrôler, sortir ses deux revolvers  afin de retourner la situation. Enfin c'était la vision héroïque qu'il s'imaginait depuis quelques temps. En réalité, il ne savait absolument pas comment conduire un tel engin, mais selon lui, il ne lui faudrait pas longtemps avant de dompter cette monture d'acier.
Afin de se galvaniser un peu plus, il se réinterpréta encore la scène en se servant de son doigt comme pistolet et en affichant le sourire du héro arrivant à l'instant crucial. Jusqu’à ce qu'il se rende compte qu'un gamin et deux femmes le regardaient en pouffant de rire devant ses mimiques ridicules. Sentant la honte envahir son visage, le Chasseur Ailé se gratta la tête, gêné, avant de s'emporter sur le petit docker qui riait à en pleurer :

-QU'EST S'T'AS L'MORVEUX ?!! RETOURNE DONC DANS LES JUPES DE TA MERE !

Puis il se remit rapidement en marche vers l'adresse qu'on lui avait indiqué. Bien sur, il aurait pu trouver de magnifiques engins à Anathorey, sûrement plus fiables et plus sophistiqués que ce qu'il pourrait trouver ici, mais elles étaient à un prix que sa raison ne pouvait supporter. De plus, l'ünik savait qu'en matière de mécanique, les dockers pouvaient se révéler bien plus talentueux que certains prétendus vendeurs de la riche cité.

Vêtu de sa cape blanches aux armoiries de son ordre, le chevalier ne passait pas totalement inaperçu sur son passage. Cependant, il avait pris la peine, exceptionnellement, de porter l'une de ses armes à son ceinturon de manière dissuasive. Dans ses rues malfamées, la vigilance devait être de mise, surtout lorsqu'on avait sur soit un somme d'argent conséquente. Tout se tentait lorsqu'on avait plus rien à perdre, et les vauriens de Nordkia n'hésitaient pas à déposséder les affaires des personnes à leurs portées, mêmes si il s'agissait des maigres biens d'un de leurs congénères d'infortunes.
Après quelques renseignements demandés à un habitant du quartier, il arriva enfin devant le fameux garages dont on lui avait parlé. Au fur et à mesure qu'il s'approchait de l'entrée, son sourire s'étalait sur sa bouille d'enfant. Déjà il sentait le vent fouetter son visage propulsé par la vitesse de sa machine.
L'entrepôt ne payait pas de mine. La lumière ternie par la saleté sur les lampes découvrait un lieu peu entretenu et en bazar. A l'intérieur se jouait un véritable concerto assourdissant de bruits de ferrailles martelés ou de moteur en fonctionnement. L'air chargé en poussière et pollué par le gaz rejeté par les engins prirent immédiatement la gorge d'Ithilion, qui ne put s'empêcher de tousser à plusieurs reprises. Des dizaines d'outils ou de pièces de métal jonchaient le sol. Des hommes s'affairaient ci-et là dans ce véritable capharnaüm sans prêter attention à la présence  du chevalier.
Ce dernier décida donc de se diriger vers l'un des mécaniciens, un homme possédant une longue queue de cheval rougeâtre et une paire de lunette qu'il portait avec classe. Ithilion lui tapota et l'épaule et parla bien distinctement pour couvrir le bruit environnant :

- Bonjour. Je viens d'assez loin parce qu'on m'a recommandé cet endroit. Je suis à la recherche d'une moto. D'un bel engin ! Il parait qu'ici je pourrais trouver mon bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Mar 28 Avr - 16:01

Neo bailla bruyamment, en étirant ses bras vers le ciel, tandis qu'il marchait lentement dans les rus de Nordkia. Le Soleil venait de se lever, et l'air était frais. Il était parti de chez lui pour commencer une dure journée de travail. Il n'était pas du matin, mais l'idée de retrouver le hangar de Nolmë le motivait à poser un pied devant l'autre. Ce jour, le patron aurait reçu des pièces importantes pour la suite de la conception de certains Vanships, que tous les mécaniciens devraient se dépêcher de terminer avant la fin de la semaine. Il y aurait sans doute des réparations de routine, et des vidanges à faire, des contrôles techniques... Rien qui ne lui déplaise, en bon mécano qu'il était depuis l'enfance.
Sur son chemin montant vers les Docks, il croisa de nombreux travailleurs qui se rendaient eux aussi sur leur lieu de travail. Au détour d'une galerie, il s'approcha d'une maison enfoncée dans la paroi de la Cité, et s'avança vers le garçon qui, accroupit sur le perron, fumait sa première clope de la journée. La tête blonde se tourna vers lui, et lui sourit en soufflant la fumée :
« Salut mec. J'ai failli t'attendre !
- Scuse moi, je suis à la bourre.
- Et pas plus pressé que ça, pas vrai ?
répondit Tobias, amusé par la nonchalance éternelle de Neo. Allez, on s'bouge sinon le vieux Walker va nous engueuler ! »

Tobias et Neo se dirigèrent vers les Docks en parlant de tout et de rien. Ils se connaissaient depuis l'enfance et ne s'étaient jamais séparés depuis qu'ils savaient quels étaient leurs noms respectifs. Neo aimait la compagnie de Tobias, ce jeune homme blond aussi bien coiffé qu'un hérisson énervé, qui avait toujours le sourire et dont l’optimisme était à tout épreuve. Il était plus déterminé que ne l'était le rouquin, qui baissait facilement les bras face à une difficulté – sauf quand il était question de mécanique.
« On aura fini les Vanships aujourd'hui ? demanda Tobias
- J'pense pas. On a une vingtaine de châssis à retordre, et des turbo-accélérateur à installer. Ça va pas prendre cinq minutes.
- Ah... Dommage.
- T'inquiète pas va, tu les verras bientôt tes p'tites pilotes adorées ! »
lui lança Neo avec espièglerie, en lui frappant amicalement l'épaule. Tobias lui répliqua par le même geste, en riant, et arguant qu'il n'était pas un pervers dévergondé, lui. Neo secoua la tête, résigné mais amusé : Tobias était un dragueur invétéré, bien plus que lui encore, ce qui n'était pas peu dire. Si Neo se fichait pas mal de ce que ressentaient les filles, son pote lui, savait s'y prendre avec elles. Malheureusement pour ces demoiselles il avait peur de s'engager, et s'enfuyait comme un lâche la queue entre les jambes face à leurs espoirs. Mais c'était son ami, son compagnon de travail avec qui il travaillait le plus souvent. Quand ils arrivèrent au hangar, ils saluèrent les collègues déjà présent, allèrent pointer sur le registre attestant qu'ils étaient bien là, et se mirent immédiatement au travail.

La journée était bien avancée, et le soleil tapait désormais fort sur les tôles de l'entrepôt des mécaniciens de Nolmë. Les bourdonnements des moteurs, mêlés aux cris des travailleurs qui parlaient entre eux, et aux martèlements de métaux, offrait un joyeux concert qui vrillait les tympans. L'odeur âcre des gaz et carburants ne dérangeait cependant aucun d'entre eux, pas plus que ce capharnaüm dont ils avaient tous l'habitude. Penché sur le moteur qu'il réparait avec une patience et un soin incroyables, Neo transpirait de concentration. On lui avait refilé un Vanship vieux comme  Nordkia, en piteux état. Le propriétaire n'avait cependant pas les moyens de racheter un nouveau moteur, aux normes de ce temps, et avait préféré faire une vérification complète ainsi que les réparations nécessaires. Le Docker était dessus depuis le matin, et maintenant que la tâche délicate du nettoyage était terminée, il s'appliquait aux réparations les plus minutieuses. Ses X-Glasses lui étaient d'un secours immense, si bien qu'il ne les avait pas relevées de son front depuis qu'il avait commencé.
« Tu d'vrais faire une pause vieux, lui lança Tobias, qui venait de vider une bouteille d'eau pas très propre.
- Nan, si j'arrête maintenant va me falloir des heures pour terminer... » répondit Neo, toujours aussi concentré sur son ouvrage.

Il entendit Tobias saluer un client, qui toussait, alors qu'il se détournait de lui en le traitant d'accro. Neo voulut se concentrer à nouveau sur sa tâche, mais il sentit qu'on lui tapotait l'épaule. Il se tourna, et se retrouva face à un fringuant jeune homme, en cape blanche. Il avait l'air très propre sur lui, et portait à la ceinture deux flingues énormes, comme on en voyait que rarement à Nordkia. Et pas n'importe lesquels : des petits bijoux qui devaient tirer un calibre dissuasif, et destructeur. Neo remarqua les armoiries qui figuraient sur sa cape. Un blason spécial, signe qu'il venait d'Anathorey dans tous les cas. D'où exactement il n'en savait rien...
Ce jeune homme d'allure noble lui dit être venu d'assez loin spécialement dans ce hangar, car il était à la recherche d'une moto. Il semblait fonder beaucoup d'espoirs en cet endroit. Neo sourit, et se leva :
« Bonjour m'sieur ! Ouais en effet, on a des motos. J'vais voir mon patron, excusez une minute » dit-il, avant de tourner les talons vers la salle voisine, où travaillait le boss. Walker, ce vieux Docker au cache œil de pirate, était en pleine conversation avec des pilotes de l'escadrille de Vanship Sud de Nordkia, papiers et bouliers à la main. Ça causait affaire visiblement. Mais c'était lui qui s'occupait de la vente en général donc... Neo se lança :
« Pardon m'sieur Walker, mais y a un client nobliau qui aimerait acheter une de nos bécanes.
- Je ne peux pas m'en occuper, j'ai à faire. Je te laisse t'en charger, Collins.
- … Euh... C'est sérieux là ? Fin j'veux dire, j'ai aucune expérience en la matière.
- Ouais. Tu vas t'en sortir. Allez mon gars, vends lui ce qu'on a de meilleur ! »
répondit le patron avec gaieté, en lui souriant d'un air malicieux. Neo sentit soudainement un poids très lourd lui peser sur les épaules. Il acquiesça, et se retira pour retourner vers le client. Non mais il perdait la boule ou quoi, ce vieux Walker ? Neo devait s'occuper d'une vente ? Il avait aucune idée de comment s'y prendre. En plus il n'aimait pas se coltiner les mecs d'Anathorey, la plupart pétaient plus haut que leur trou de balle et s'en vantaient allègrement. Bon... il fallait pas perdre la face devant ce mec.

Quand il fut revenu près de l'élégant client, Neo lui indiqua une porte :
« Mon boss est pas dispo' pour le moment, suivez-moi. » Il le précéda, et ouvrit la porte qu'il venait de designer. Il laissa entrer le client, et referma derrière eux. L'endroit était bien plus calme, et on entendait bien moins tout le bordel des travailleurs juste à côté. Neo alluma la lumière, et le client put découvrir un grand garage, où étaient exposées plein de modèles de moto, des plus sobres aux plus sophistiquées. Il y en avait pour tous les conducteurs.
« Bon. On y est. Qu'est-ce qui vous faut ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Mer 29 Avr - 20:47

Le mécanicien lui sourit et lui demanda de patienter un instant avant de se diriger vers une pièce voisine. En l'attendant, Ithilion se permit de faire quelques pas supplémentaires à l'intérieur pour découvrir un peu plus ce temple rudimentaire consacré à la mécanique. Ici, les machines prenaient vies ou renaissaient sous les mains expertes de ces hommes qui bossaient sans relâche, avec la passion  du métier, même si les conditions de travail ne se montraient   forcément attrayantes.

Lorsque l'homme revint le chercher, il le mena vers une porte donnant sur un autre hangar. Les oreilles du chevalier se délectèrent de l'atténuation du bruit dans cette salle. Puis, la lumière leva le voile sur des dizaines de modèles de motos. Il y en avait de toutes les tailles, de toutes les couleurs. Certaines étaient ridicules, aussi fines qu'un vélo auquel on aurait simplement rajouté un petit moteur prêt à exploser  à la première utilisation. D'autres possédaient plus de charismes, avec leurs habillages imposants comme revêtues d'épaisses armures, leurs moteurs rutilants et leurs gros cylindres à l'arrière promettant ce magnifique vrombissement jouissif à tout motard et qui le poussait à accélérer toujours plus. Ithilion donnait l'impression d'être un gamin rentré dans un immense magasin remplit de jouets fabuleux.
Mais la question du Docker le ramena immédiatement sur terre. Un silence embarrassant s'installa même entre les deux hommes. En effet, Ithilion convoitait  cet achat depuis des jours, mais il ne se rendit compte que maintenant qu'en réalité, il n y connaissait absolument rien. Y compris le fait de savoir conduire l'une de ces machines.

-Euh...lâcha t-il en se grattant la tête pour faire disparaitre sa gêne. A vrai dire, je suis vraiment novice en la matière...
Le vendeur ne devait pas se rendre compte de la valeur inestimable de cette aveux d'impuissance de la part du chevalier. Lui qui faisait partie de l'une des branches d'élites de l'armée d'Anathorey, qui avait su se démarquer à travers d'innombrables épreuves de survies, d'exercices militaires extrêmes, lui qui était sorti vivant de bons nombres de missions périlleuses, venait tout simplement d'admettre son incompétence face à un Docker dans un domaine pourtant pas sorcier.  Son ego en prenait un sacré coup, mais si il arrivait à parcourir les routes d'Urban City sur le dos de l'une de ces machines, sa mémoire finira peut être par oublier cet instant désagréable.
-c'est pourquoi on m'a recommandé de venir ici. reprit-t-il en évitant soigneusement le regard de l'homme à la chevelure rougeâtre. Je suis la pour obtenir quelque chose de solide, que je puisse utiliser lors de mes missions et surtout quelque chose de rapide, qui donne des sensations.

Pour l'instant, il laissa de côté le fait qu'il lui fallait également un tuteur pour lui apprendre à s'en servir. Déjà, il voulait voir comment son interlocuteur allait réagir, et si le chevalier se rendait compte que ce dernier se moquait de lui, il lui ferait amèrement ravaler sa plaisanterie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Mer 29 Avr - 22:52

Le client répondit d'un air embarrassé qu'il n'y connaissait strictement rien en matière de moto. Alors que celui-ci évitait son regard, Neo soupira. Eh bien... ils n'étaient pas sortis de l'auberge ! L'achat d'une moto n'était pas quelque chose qui s'improvisait. Le Docker était ravi à l'idée de devoir se glisser dans la tête de ce client pour pouvoir le « satisfaire au mieux », comme le disait toujours son vieux patron.
Le jeune homme poursuivit. Il expliqua qu'il avait envie d'une machine solide, qui puisse lui servir lors de ses missions. Il voulait aussi de la vitesse, quelque chose qui vibre sous l'impulsion du moteur, et qui lui donne des sensations. Cette explication était un peu ambiguë, mais Neo ne désespérait pas de lui trouver quelque chose qui lui convienne. Ceci dit, il n'était pas spécialement motivé à l'idée de vendre une bécane. Lui il préférait avoir les mains pleines de saletés des moteurs qu'ils réparait. Il sentit son cœur le pincer un peu, lorsqu'il songea au petit bijou qu'il avait laissé derrière lui.

« Bon, dit Neo en se grattant la tête, l'air nonchalant. C'est quoi les missions que vous faîtes exactement ? » C'était un point très important, primordial, car on ne pouvait pas emmener n'importe quel appareil n'importe où. De même s'il devait rouler de l'aube jusqu'à l'aurore, il lui fallait quelque chose qui tienne suffisamment longtemps. Le Docker regarda le client de haut en bas. Un type fringuant, une cape, des armes et des missions... A tous les coups, c'était un Chevalier. Mais les Chevaliers, ça n'avait pas des Lumelech pour se déplacer ? Y avait peut-être une fille dans l'histoire. Si la demoiselle en question avait peur des animaux, il était certain que la moto faisait bien plus d'effet.
« Y m'faudrait plus de détails sur ce que vous faîtes au quotidien. Vous avez des missions en ville ? Vous devez aller loin ? Vous roulez sur les routes, ou un peu n'importe où ? » Neo s'avançait dans les allées de présentation des motos à mesure qu'il parlait, et se dirigeait vers les modèles à grande vitesse. Il s'agissait d'engin au fuselage fin, mais robuste, à la peinture matte et symbole de sobriété fulgurante – un engin rapide n'avait pas besoin d'être très customisé, il fallait dénuder au maximum sa carrosserie pour gagner en aérodynamisme.

« Ah oui, une autre question... lança-t-il, les mains enfoncées dans ses poches lâches alors qu'il se retournait vers le client, vous savez conduire ce genre d'engin ? C'est pas un choix qui s'improvise vous savez. C'est pas si simple de maîtriser une moto, surtout quand on n'a pas d'expérience dans le milieu. Le choix d'un appareil se fait en essayant, en sentant la bécane vrombir sur la route ».
Neo s'appuya contre une moto, et poursuivit ses explications :
« Si l'esthétique plaît, mais que le conducteur gère pas son appareil, vaut mieux laisser tomber. C'est un coup à foutre en l'air ce p'tit bijou ! Mieux vaut procéder par étape, et se prendre un truc beau gosse et efficace une fois qu'on a la conduite dans la peau. Par contre faut y mettre le prix... »

Le Docker réfléchit quelques secondes, et parcourut du regard les modèles qui étaient exposées. Des S-Bikes... C'était les meilleures mais c'était peut-être pas le plus pertinent pour un gars qui n'y connaissait rien. Mieux valait s'en tenir pour l'heure à ce qu'il lui avait demandé : de la vitesse et des sensations. Au fur et à mesure de leur conversation, il serait à même de conseiller ce jeune homme d'Anathorey. Neo se leva de la bécane où il était calé, et se dirigea vers un modèle au châssis noir, guidon et pot d'échappement chromé. Longue et fine, cette moto était lourde, et disposait de gros pneus lisses. Le Docker le désigna au jeune homme :
« Niveau vitesse, on a ce modèle-là ! Une S-Racing 500. Un grand classique, mais efficace. Par contre, avec elle on peut guère rouler que sur les routes. Les dérapages sont assez raides aussi donc faut savoir piloter comme un bonhomme. En hors piste elle vaut pas grand chose, mais les pic de vitesse sont vraiment intenses. »

Voilà comment il allait procéder. Neo ferait la description technique des motos, et cela serait largement suffisant. La vente, finalement, c'était assez subjectif, non ? Soit on a un truc qui marche, soit c'est un truc qui nous intéresse pas. Autant qu'il s'en tienne à quelque chose de très neutre, et c'était à ce gars de décider du reste.
« Si y en a une qui vous intéresse en particulier, dîtes-le moi et j'vous renseigne. C'est quoi vot' nom ? » demanda Neo, avec nonchalance et détachement, comme s'il était un peu blasé. C'était le cas à vrai dire, mais il aimait savoir à qui il s'adressait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Jeu 30 Avr - 18:16

Le mécanicien ne changea pas d'attitude en apprenant que son  client venait s'acheter un tel appareil sans rien n'y connaitre. Son large sourire accueillant avait laissé place à une mine blasée, apparemment la vente ne le passionnait pas autant que de bricoler ses moteurs pleins de cambouis, encore moins avec une personne ignorante en la matière. Mais Ithilion s'en fichait, déjà le gars ne s'était pas foutu de sa tête, ce qui le mit dans de bonnes dispositions pour poursuivre l'achat.
L'ünik chercha à en savoir plus sur son quotidien, sans doute afin de lui trouver la moto la plus adaptée à ses besoin. Lorsqu'on achetait quelque chose à Nordkia, il fallait toujours se méfier des baratineurs ou des arnaqueurs qui essayaient de revendre leurs produits très souvent de basses qualités à des prix faramineux. En face de lui se tenait plutôt un spécialiste amoureux de la belle mécanique qui souhaitait plus vendre au chevalier une machine adéquat que de le rouler dans la farine pour se débarrasser de lui plus rapidement. Un détail qui rassura un peu plus le novice en la matière.

-Et bien vous avez en face de vous le meilleur tireur d'élite d'Anathorey
répondit Ithilion en relevant une mèche de ses cheveux dans une gestuelle pleine de frime.

Son orgueil le rendait détestable au possible, mais il n'y pouvait rien, vouloir impressionner les autres était plus fort que lui. Sans doute un complexe lié au rejet des autres enfants dans son passée lorsqu'il cherchait à s'amuser dans les rues de Nordkia. Depuis, il sentait ce besoin de devoir faire bonne impression, voir même d'obtenir de la reconnaissance ou de l'admiration envers sa personne,  même si il se trompait lourdement sur la manière.
Emboitant le pas du Docker, ils remontèrent lentement l'allée et Ithilion put ainsi voir plus précisément  tout les modèles de motos exposées. Tout en poursuivant l'interrogatoire, ils arrivèrent vers les engins taillés pour la vitesse. Inutile d'être un connaisseur pour le deviner, cela se voyait à leurs ergonomies courbés pour fendre l'air à la manière d'une balle. Leurs coques sobres et leurs moteurs imposants  laissaient à penser qu'il ne s'agissait pas d'appareil d'apparat
-Au quotidien j'interviens dans des lieux divers et variés. expliqua donc le chevalier. Cela signifie que je peux être amené me déplacer dans Anathorey ou en territoire Hybrid, qui ne sont pas réputés pour leurs routes goudronnés. Il accompagna cette petite pointe d'humour de son éternel sourire. Mes mouvements doivent donc être rapides, tout-terrain et le moins bruyant possible.
Son beau sourire fût emporté par la question qui suivit. Lorsque le gars lui demanda finalement si il savait conduire, le visage d'Ithilion resta bloqué, la bouche ouverte, cherchant sans doute la phrase la plus adaptée pour limiter le ridicule. Pour enfoncer le clou, il lui expliqua bien que ces motos se réservaient à des pilotes confirmés.  Mais le tireur d'élite ne tenait absolument à rentrer au QG sur la selle d'un jouet pourrie comme l'espèce de motocyclette du début. Cela serait à coup sûr la fin de sa réputation au sein des Chasseurs Ailés.
Alors qu'il ne pipait toujours aucun mots, le mécano lui montra une série qu'il préconisait pour commencer, une gamme de motos faciles à prendre en main et avec un certain prestige au niveau de l'apparence, ce qui aurait pu apaiser l'esprit tourmenté actuellement d'Ithilion, mais son blocage fit qu'il ne prêta pas attention à ce moment. Il ne revint à lui qu'au moment ou on lui demanda son nom.
Un puissant rire brisa alors le silence glaciale qui venait de s'installer à nouveau. Ithilion riait pour  se détendre et mieux faire passer la réponse avec un certain retard :
-non, je ne sais pas conduire...lacha-t-il avec grand  sérieux tout se grattant de nouveau la tête. Mais ça ne doit pas être bien sorcier avec de bonnes bases... Je suis venu avec pas mal d'argent pour justement palier à ce ...petit problème supplémentaire.
Au vu de l'intérêt que semblait porter son interlocuteur à la situation, Ithilion se doutait bien que la dernière chose dont il aurait envie serait de former un débutant à la conduite. Mais le soldat ne se démonta pas et proposa même un échange de bon procédé :

-En plus de te payer pour ce petit service supplémentaire.
dit-il en sortant une pièce de sa poche. Je t'apprends à faire ça !
Joignant geste et parole, il lança avec force le petit bout de métal en direction du toit du hangar. Puis, il dégaina très rapidement son arme avec un mouvement vif et précis ,aiguisé par des centaines d'heure d'entrainement,  avant de tirer sans presque prendre le temps de viser. Un bruit cristallin retentit accompagné d'une gerbe d'étincelles, signe que la balle avait atteint sa cible, avant que le projectile ne s'écrase contre les taules dans un fracas épouvantables. Les üniks dans le hangar d'à côté n'avait cependant rien du entendre, isolé par leur propre vacarme.
-Si avec ça tu dragues pas toutes les nanas que tu veux ! s'enthousiasma le tireur en accordant un clin d'oeil complice au Docker. Qu'en dis tu ?! Et en échange tu m'apprends à piloter ça !
Son doigt pointait une moto au fuselage noire magnifique qui trônait au milieu des modèles à grandes vitesses. Elle bénéficiait d'une sorte de vitre qui faisait  dome de l'avant à l'arrière, poussant à l'extrême aérodynamisme. Ithilion avait déjà vu un appareil du même type dans Anathorey. La vitre pouvait se rétracter à loisir pour devenir une moto un peu plus conventionnel, mais ses propriétés avaient été conçues spécialement pour la vitesse. Ce souvenir avait été l'un des éléments déclencheurs de son attirance  pour ces machines.

-Je me nomme Ithilion Gwendilan,
se présenta-t-il finalement. Et comment s'appelle le généreux type qui aura l'immense honneur de former un futur pilote d'exception ?

Malgré l'humour débordant dans ses propos, si le type par miracle acceptait son marché, le chevalier redoutait le moment ou il allait  devoir pousser l’accélérateur. Un défi de taille l'attendait, il en avait conscience. Mais relever les défis faisaient partis de l'essence même de sa vie et jusqu’à présent aucun ne lui avait résisté. Celui-ci ne ferait pas exception !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Sam 2 Mai - 0:37

Le client de Neo était bel et bien un Chevalier. Il se nommait lui-même le « meilleurs tireur d'élite d'Anathorey ». Le mécanicien haussa un sourcil, et émit un petit « Oh... » absolument pas surpris. Ravi de constater que sa crainte était fondée : c'était un gars de la capitale, alors il la ramenait. Peut-être même qu'il semblait présomptueux parmi les autres citadins, un tel superlatif dit avec autant de suffisance avait sans doute de quoi en agacer plus d'un. Neo lui s'en fichait pas mal. À la bonne heure, c'est que ce mec avait du fric et qu'il voulait le claquer, c'était bon signe pour le hangar. Ce fameux sniper poursuivit et expliqua que ses missions étaient variées. Il était envoyé de part et d'autre des Continents, en territoire Hybrid ou dans le Désert. Mieux valait donc lui refiler un véhicule tout terrain... Mais il souhaitait aussi de la vitesse, et de la discrétion. Le Docker se dit qu'il y aurait pas mal de boulot, l'alliance de la vitesse, du tout terrain et de la discrétion ne coulant pas forcément de source. Ceci dit, il n'aurait pas de mal à trafiquer l'engin au bon vouloir de ce qui lui serait demandé.
Le Chevalier confirma ce dont Neo se doutait : il ne savait pas conduire. Cela n'avait pas été compliqué à comprendre, vu qu'il n'avait pas l'air à l'aise le moins du monde devant les motos. Une somme d'argent importante avait d'ailleurs été apportée par lui pour palier à cette carence. Le Docker eut un sourire en coin. Ce n'était pas inintéressant du tout, ce petit détail...

Neo s'apprêtait à répondre au Chevalier, quand celui-ci, pris visiblement d'un élan d'enthousiasme incroyable et très spontané, se mit à le tutoyer et lui promis de lui apprendre à faire un petit tour. Le Docker écarquilla un peu les yeux, d'un air suspicieux. Son client lança une pièce en l'air, et tira dessus en prenant à peine le temps de viser. Un petit son aigu indiqua que la balle avait impacté la pièce, et le tout vint s'écraser contre le plafond en tôle du hangar, dans un grand écho sourd. Neo avait levé la tête, et regarda le trou qui avait été fait. La lumière du soleil perçait à présent, et un petit rayon descendait jusque dans l'allée d'exposition.
« Woh... » lâcha Neo, sans se départir de son air désabusé. Il n'était pas impressionné. Pas que ce que venait de faire ce mec n'était pas impressionnant, mais il ne comprenait pas ce qu'il cherchait à prouver en roulant des mécaniques de la sorte. Il voulait lui apprendre ça ? Quelle idée. Le Chevalier, très fier d'avoir réussi, ajouta d'un air triomphal que c'était une technique imparable pour draguer les filles. Il la lui apprendrait en échange de quelques tuyaux pour piloter une moto.

Là c'était trop. Neo éclata de rire, d'un grand rire clair, comme il en était rarement pris. Il dut se tenir les côtes tellement il riait, et parvint à retrouver son calme au bout de longues dizaines de secondes.
« Désolé mon gars, réussit-il à articuler, en reprenant son souffle, mais cet argument, c'est bidon ! » Comme si Neo avait besoin d'un truc comme ça pour draguer en plus... C'était ridicule. Le Docker ne manquerait pas d'en toucher deux mots à son ami Tobias, qui rirait sans doute autant que lui en l'écoutant. Il finit par se calmer, et reprit :
« Sérieusement, ça m'intéresse pas ce truc. J'ai pas de flingue, j'en veux pas, et j'ai pas b'soin de ça pour approcher les minettes... » affirma Neo, un sourire en coin soulignant son propos. A quoi il pensait ce Chevalier Ithilion Gwendilan ? Que ça lui ferait envie, qu'il aurait des étoiles dans les yeux ? Tu parles.

Ceci dit, Ithilion lui avait désigné son coup de cœur : une grosse G-bike noire, au fuselage très fin, fait pour fendre l'air. Elle disposait de très larges pneus, chers mais robustes, à l'épreuve de tous les terrains. Il répondit aux présentations précédemment faites :
« Bon allez, on va jeter un coup d’œil à celle-ci. Et en passant, moi c'est Neo Collins ». Le Docker se dirigea les mains dans les poches vers le modèle voulu, et se mit à faire sa description technique.
« C'est une G-Bike de dernière génération. Elle a été taillée pour la vitesse : en hors piste comme sur les routes, elle a une résistance à toute épreuve. Son moteur est bruyant ceci dit, mais ça peut se bidouiller si on y met le prix. Idem pour les pneus : robustes mais ils s'useront plus vite si on roule n'importe où n'importe comment. Donc c'est pas un petit investissement, mais j'pense pas que t'en seras déçu... » Oui, Ithilion s'était mis à le tutoyer, pourquoi n'en ferait-il pas de même ? Parce qu'il était Chevalier ? Malheureusement pour ce cher Gwendilan, Neo n'embarrassait pas sa conscience avec de telles considérations de coincé.

« Si t'as envie d'voir ce que ça donne quand elle marche... » Le Docker se dirigea vers un petit casier proche d'eux, le déverrouilla et fouilla dedans à la recherche de la clé de contact de la G-Bike. Il plaça la clé dans le démarreur, qui se trouvait sous le large guidon, et démarra la moto. Il la fit vrombir à plusieurs reprises. Elle ronronnait comme un fauve, désireux de partir à la chasse. Il tourna une mine espiègle vers Ithilion :
« Jolie voix, pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Lun 4 Mai - 17:03

La réaction de son spectateur face à son impressionnante démonstration fût quelque peu vexante, le gars se mit à se tordre de rire à presque en tomber par terre. Il se fichait éperdument de sa proposition et semblait le prendre pour un clown. Facilement susceptible, le chevalier prit sur lui pour ne pas faire remettre ce minable à sa place. Très peu de personne possédaient les mêmes intérêts que lui, et le même humour, ce qui expliquait ce genre de décalage dans ses relations avec un étranger, Docker de surcroît.
Lui avait quasiment grandit avec des armes à la main. Elles lui avaient assuré une condition de vie certes dangereuse mais très confortable en dehors de ses missions. Alors forcément, le sujet le passionnait, et ce genre de démonstration servait à montrer l'aboutissement de tout un travail dont il était fier  Après, il  comprenait que l'on ne puisse pas y porter d'intérêt, mais de la à s'écrouler de rire... Ce docker lui donnait l'impression de n'avoir pour intérêt que sa belle mécanique, car sa lassitude depuis qu'il avait quitté son joue-joue le rendait moins engageant comme type.
Se connaissant et ne souhaitant pas gâcher ses chances de négociations pour le magnifique bijou qu'il convoitait,  ni pour le cours de conduite, Ithilion garda les répliques cinglantes qui se battaient pour sortir sa bouche.

Le mécanicien, répondant apparemment au nom de Neo Collins, ne lui en laissa de toute manière pas le temps en enchainant sur sa demande. Ils s'approchèrent du modèle convoitée, et Ithilion eût le droit à un descriptif global des caractéristiques de cet sublime engin. D'ailleurs, ce dernier n'arrivait pas à en détachait son regard tellement l'appareil le fascinait.

-Je ne suis pas un bourgeois avec de l'argent jusqu’à dans la culotte.. prévint-il lorsque le Docker lui parla des améliorations possibles. Cette moto doit emboutir tout mon budget à elle seule. Pour combien en ai-je déjà sans les modifs à faire ?

Le voila. Le moment surement le plus redouté et le plus douloureux pour l'ünik qui tenait à son argent autant qu'à sa propre existence. Mais quand Neo alluma la moto, le coeur du chevalier explosa d'enthousiasme en sentant les vibrations du moteur lui parcourir le corps dans un agréable frisson.  Tout ses doutes furent balayer instantanément par la puissance dégagée par la G-bike. Malgré sa silhouette fine, les quelques vrombissements déclenchés au guidon par le mécanicien lui donnèrent l'aspect d'un impressionnant prédateur prêt à bondir à tout allure.
Le chevalier ne semblait pas être le seul à avoir été séduit par l'appareil, Neo avait l'air de prendre autant de plaisir à la manipuler.

-Vraiment magnifique!! lui répondit Ithilion avec une excitation trahissant son désir de monter sur la selle. Et combien de kilomètre peut-elle tenir avant de devoir la remplir ? Dans le cas ou je roulerais normalement et dans aussi dans celui ou je roulerais à plein régime.

Des questions plutôt importantes car si il devait se déplacer à un point pour une mission, il valait mieux prévoir si le réservoir ne tomberait pas en rade en situation de fuite d'urgence.
D'ailleurs pour l'instant, son coeur balançait sans hésitation pour le modèle qui lui faisait face, mais au vu de la nature de son travail, il ne pouvait se permettre de choisir uniquement sur une première impression. Si une autre moto possédait un meilleur ratio des trois caractéristiques qu'il avait demandé, alors il devrait se résoudre à la  choisir.  Cependant, il ne pourra juger qu'une fois le test effectué de cette merveille au fuselage sombre , et il sentait qu'aucune autre ne lui conviendra d'avantage.

-Alors quand est ce qu'on l'essaye et que tu m'apprends à devenir un as du guidon ? demanda-t-il n'en pouvant plus d'attendre le moment ou il pourrait enfin sentir le vent fouetter son visage. J'ai bien conscience que ce n'est pas ton job, mais en tant que passionné, tu pourrais faire l'effort pour transmettre ta passion? Surtout que je t'ai promis que je couvrirai le temps que tu loupes à ton boulot. Ne t'en fait pas, je sais ce que c'est d'être en galère et je ne souhaite pas te foutre au fond.

Cette réitération de la proposition apparaissait comme une éponge effaçant le tableau. Ithilion voulait repartir sur de bonnes bases avec le Docker en ayant prit conscience que son approche avec son tact grossier habituel ne nouerait pas le contact nécessaire pour repartir d'ici à dos de moto. Et ce type, en plus d'avoir les compétences requises,  ne paraissait pas aussi coincé qu'il voulait le faire paraitre. Il suffisait juste de briser cette frontière de glace  entre les gens d' Anathorey et de Nordkia dont il était un métisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Dim 24 Mai - 15:42

Neo afficha un sourire glorieux quand le Chevalier approuva ses dires. Cette moto tonitruait joyeusement, et promettait de très belles balades, qu'elles soient accidentées, galantes ou dangereuses. C'était le pied de conduire un engin pareil. Ithilion s'inquiéta de savoir combien de kilomètres il pourrait rouler, à plein gaz et à allure tranquille.
« Ça dépend c'que t'entends par rouler normalement. Perso, j'dois rouler normalement à une allure que n'importe qui prendrait pour une vitesse de pointe... » Il baissa les yeux vers la bécane, et en tapota le siège doucement, presque avec affection.
« Elle doit facilement monter dans les trois milles kilomètres plein gaz. On fabrique des engins pour des longues distances vu qu'on vit en plein désert. Mais avant de rouler faudra la remplir, c'est la base. Cela dit le carburant principal c'est pas le gazole, mais le soleil ! » Il montra derechef la multitude de petits capteurs qui parcourait le guidon, et les chromes de la moto, si petits et discrets qu'on ne les voyait pas à moins d'y faire très attention.

Il laissa Ithilion observer les petits points noirs mat qu'il lui désignait. Ce type aux cheveux blancs était attifé comme un prince, et il osait lui dire qu'il n'était pas un bourgeois avec du flouze jusque dans les chaussettes ? C'était une blague qui faisait sourire Neo. Qu'est-ce que les mecs de Nordkia devraient dire...
Le Chevalier était plus enthousiaste que jamais, et demanda au Docker quand aurait lieu sa première leçon de pilotage. Il ajouta qu'il savait que ce n'était pas le travail habituel de Neo, mais qu'il serait couvert pour cela, car lui aussi avait connu les fins de mois difficiles, et il disait ne pas vouloir ennuyer financièrement le mécanicien. Il avait l'air d'un gamin, rêveur devant un jouet qui lui faisait envie. C'était assez marrant, suffisamment pour que Neo réfléchisse deux minutes, et acquiesce l'air déterminé.
« T'inquiètes biquette. Attends moi ici, je reviens ». Il s'apprêtait à partir, mais fit subitement volte-face : « D'ailleurs, le prix serait de... quelques galions d'or ? » lâcha-t-il, avec malice. Il avait hâte de voir la réaction d'Ithilion suite à cette révélation. Il partit alors, un sourire de chenapan accroché aux lèvres.

Il laissa quelques instants Ihtilion seul dans le hangar à moto, tandis qu'il courait au travers de la salle de mécanique. Tobias, penché sur son ouvrage dans un coin, leva le nez vers son ami, et le héla en le voyant trottiner. Il lui lança qu'il avait l'air louche à sautiller comme un cabris. Neo lui répondit en lui lançant, tout sourire, dessus un vieux gant qui traînait dans sa poche. Il se dirigea vers le cahier de pointage, et indiqua qu'il prenait une pause. Il revint alors près du Chevalier, gonflé à bloc.
« D'accord mon gars. Je vais t'apprendre à apprivoiser cette petite bébête. Mais j'suis pas un prof sympa qui tient par la main, ou qui souffle sur les bobos qu'on s'est fait en tombant. Pigé ? Alors on peut y aller ! » conclut-il, en souriant de toutes ses dents.

Neo retroussa ses manches, coupa le contact de la G-Bike, et la poussa jusque dans le fond du hangar. Il ouvrit deux grandes portes qui menaient à une zone vaste et déserte des Docks, lieu idéal pour s’entraîner à rouler tranquillement. Il poussa la moto à l'extérieur, et ferma les portes derrière eux. Il fit quelques pas, et quand ils furent dans un endroit bien dégagé, il plaça l'appareil devant Ithilion.
« Bon ! On y est » dit-il en baissant sur son nez ses X-Glasses. Il passa en revenue très brièvement la moto, et ne vit aucune dégradation qui soit très grave. Une petite révision s'imposerait peut-être, à voir si Monsieur l'Chevalier achèterait ou pas. Mais s'il achetait, ce ne serait pas mauvais pour sa carrière, et le patron serait sans doute plutôt content.

Neo s'approcha d'Ithilion pour se tenir à ses côtés. Il lui conseilla d'enlever sa cape, car elle pourrait le gêner pendant sa conduite.
« Alors. J'pense que tu le sais mais une moto, ça se conduit à califourchon, donc installe-toi. Ensuite en appuyant sur ces poignées que tu vois ici et là sur les cotés, tu vas pouvoir régler la hauteur des commandes et du guidon, et ton siège. Faut que tu sois bien à l'aise, pas recroquevillé comme un marmot dans le ventre de sa mère, ou avec les pédales au bout des orteils. Tu dois avoir l'engin bien en main ». Neo avait montré au Chevalier les emplacements dont il venait de parler. Il laissa Ithilion faire les réglages nécessaires, et revint ensuite à la charge.
« Maintenant, je te confies ce petit truc ! » il lança au pilote les clefs de contact, et désigna ensuite une petite serrure qui se trouvait camouflée dans le cockpit.
« Tu fourres les clefs là-dedans, et tu fais un quart de tour pour démarrer. Ensuite tu appuies sur ce bouton là, et roulez jeunesse. Y a pas à s'en faire pour le levier de vitesse : y en a pas, on a installé une boîte automatique ».

Neo passa près du guidon, et désigna les parties élémentaires :
« A droite, l'accélération et le frein, avec cette poignée juste derrière. Suffit de tourner un peu en arrière pour accélérer – pas trop vite sinon tu vas te retrouver le train par terre – et tu chopes la poignée de frein pour ralentir. Tu me suis ? »
Il ne laissa pas le temps de répondre à Ithilion, et ajouta tout de suite :
« Bien ! Maintenant, tu vas essayer de rouler un peu. T'y vas tranquillou, et sans forcer sur le guidon. Faut être doux, et ferme à la fois. J'te regarde faire ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Mer 3 Juin - 11:20

Le prix annoncé par Neo pour le cours privé fît tiquer le chevalier, dont la bourse  allait déjà beaucoup trop s'alléger à son goût. Mais Ithilion connaissait pertinemment ce genre de bonhomme, le regard malicieux que ce dernier lui portait en attendant sa réponse signifiait que l'offre était à prendre ou à laisser.

-Crapules de Nordkia. grommela-t-il en plissant les yeux. Enfin bon, c'est d'accord...mais y a intérêt que ce soit quelque chose de qualité.

Son futur professeur le laissa patienter quelques secondes. Un bout de temps durant lequel il se retrouva seul face à cette impressionnante machine. Résister à la tentation de monter sur la selle durant l'absence du vendeur fût difficile. Tel un enfant devant un cadeau, il sautillait place pour passer son impatience.
Neo revint finalement vers lui et et le prévint qu'il ne ferait pas la gouvernante gâteuse lors de son apprentissage. L'avertissement tira un sourire au chevalier. Si seulement ce gars pouvait se douter du type d'entrainement que l'on recevait pour devenir soldat.

-Tu me prends pour une fillette ou quoi ? demanda t-il en rigolant mais avec tout de même une pointe de méfiance. Tu n'arriveras surement jamais à la cheville de tonton Markus, alors t'inquiète pas, fait ton job, j 'ai juste besoin de progresser rapidement.

Pour plus de sécurité, ils se rendirent sur un terrain vague situé à l'extérieur du hangar. Une petite parcelle de terre adéquat pour débuter la moto sans avoir le stress de se prendre un poteau ou un objet de valeur.
Avant de débuter, le mécanicien repassa complètement en revu l'appareil, à l'affût du moindre défaut. Une fois l'examen terminé, il conseilla à Ithilion de retirer sa cape afin d'éviter tout accident regrettable. Puis il commença à lui expliquer en démarrant par la base. Peut être un peu trop basique d'ailleurs, mais le chevalier ne releva pas la petite pointe d'humour du docker.
En élève studieux, il exécuta les directives de Neo en même temps qu'il les lui donnait. Finalement, le moment tant attendu arrivait. Assis sur la confortable selle de la machine, les deux mains posées sur l'impressionnant guidon pourvu de plusieurs boutons dont il ne connaissait pas l'utilité, il sentit une sensation de puissance monter au creux de son ventre. Bien que toujours éteinte, cette machine de course continuait à dégager une sorte d'aura promesse de sensations lorsqu'elle bondira à pleine vitesse sur les routes. 
Les réglages terminés, Neo lui tendit la clé de l'engin, le passe vers la liberté et les grandes virées folles. L'euphorie fût telle quand Ithilion la reçut qu'il se mit à rire frénétiquement. Sans plus attendre, il rentra la clé de contact dans la fente cachée indiquée par le docker et la tourna un quart de tour.
La g-bike réagit immédiatement. Les moteurs s'actionnèrent dans un vrombissement semblable à un tonnerre. L'écran de bord au dessus du guidon s'alluma dans une lumière bleutée et une voix féminine s'éleva :
" Système G-Bike activé. Je suis Cortanna votre assistante de navigation, veuillez entrez votre identité..."

Surpris, Ithilion se tourna vers le mécanicien en haussant un sourcil. Le bougre avait omis de lui parler de l'ordinateur intégrer à l'intérieur de l'appareil. Pas étonnant que le prix de  la moto s'en trouvait élevée, l'ünik ne s'attendait pas à un tel degré de technologie en venant en acheter une à Nordkia.

-Ithilion répondit finalement l'intéressé en se trouvant un peu bête de parler à un appareil.

-Bonjour Ithilion. reprit la voix féminine. La G-Bike va repasser en mode manuel, vous n'aurez qu'à m'appeler pour repasser en mode vocal.

Son professeur s'approcha du guidon et lui donna les dernières informations pour commencer à rouler. A priori rien de compliqué, juste deux manettes, deux actions, Ithilion devrait s'en sortir convenablement. Il hocha de la tête pour faire comprendre qu'il avait parfaitement compris les instructions. Et Neo lui donna enfin le top départ en préconisant d'y aller doucement avec l'accélérateur.
Le chevalier regarda droit devant lui et inspira un grand coup. Son coeur battait la chamade, synchronisé au rythme du ronronnement régulier de la machine. Il joua délicatement avec la poignée d'accélération tout en maintenant le frein afin de s'approprier la sensibilité de la machine. Le moteur ronfla aussitôt, comme un signe d'impatience, alors le conducteur en herbe lâcha délicatement le frein et libérée, la moto se mit à avancer calmement. Contrairement à ses appréhensions, l'équilibre se faisait très facilement avec la vitesse, il devait se préoccuper uniquement de la direction.
Voulant prendre un virage pour faire demi-tour, il braqua le guidon maladroitement et manqua de se déséquilibrer. Il comprit assez rapidement qu'il fallait accompagner l'appareil en se penchant pour faciliter la courbure. Pendant quelques minutes, il s'amusa donc à tourner à droite à gauche en s'adaptant au poids et à la maniabilité de l'engin.
Le voyage valait absolument le détour, les sensations que lui procurait son futur achat le rendaient fou de joie. Éprouvant un peu plus de confiance, Ithilion décida d’accélérer un peu le pas. A peine eut-il tourner la poignée que la moto augmenta la cadence de manière significative. Cela en disait long sur le potentiel à pleins régime.
Wouhouuuuuuuuu ! lâcha l'ünik en levant les bras en signe de victoire.
Malheureusement, en voulant faire le malin, le guidon s'emballa et il s'en fallut de peu pour le pilote et la monture ne se retrouvent pas au sol. Mais en replaçant ses mains en panique sur le guidon, il appuya sur un bouton qui activa la voix de Cortanna :
" Mode hypervitesse"
"Et merde, ça sent pas bon ça!"jura intérieurement le pilote tandis que la moto se mettait à se transformer
En pleine course, la selle se mit à reculer, les supports pour ses pieds également et le guidon s'abaissa de quelques centimètres de façon à ce que l'ünik se retrouve couché sur la moto. Une sorte de toit se déplia partant de l'arrière pour se raccrocher en haut de la glace avant. La g-bike ressemblait maintenant à un véritable engin taillé pour la course. Une balle prête à fendre le vent.
Complètement pris au dépourvu, Ithilion manqua de rentrer dans le mécanicien et l'évita au dernier instant avant de freiner de toutes ses forces. Le problème étant que bloqué dans ce mode, il ne put pas correctement poser son pied à terre et l'appareil l'entraina dans sa chute. 
-Bon...se dit-il écrasé sous sa moto. Il va falloir que je fasse attention de ne pas appuyer n'importe où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Ven 5 Juin - 1:03

Neo haussa un sourcil avec étonnement lorsqu'il entendit le tableau de bord s'adresser au pilote d'une voix féminine. Ah oui, cette option-là avait été mise... Selon le mécanicien, cette assistante électronique tenait davantage du gadget pour les frimeurs que de l'outil indispensable à tout bon pilote. Lorsque le Chevalier lui fit remarquer qu'il n'avait pas parlé de cette Cortanna, il répondit l'air malicieux :
« J'suis même pas désolé. Plus sérieusement mon gars, c'est une option chère, et qui sert strictement à rien sauf à t'faire remarquer à bonne distance tellement elle meugle cette nana. Un gars qui maîtrise sa moto, il a pas besoin d'une machine qui lui dit c'qu'il a à faire. » Et c'était là un point sur lequel il était totalement inflexible. Les enseignements de son père lui avaient appris que le seul à même de déterminer ce qui était bon pour lui et pour son engin, c'est le pilote. Car un pilote se doit d'être compétent.
« Donc à toi d'voir. Soit tu veux que je te l'enlève et tu payes moins cher car la manip' est simple, soit tu la gardes mais tu casques ! » déclara-t-il en toute honnêteté. C'était au client de choisir à présent, et l'avis de Neo n'avait rien à faire dans l'histoire.

Le Docker croisa les bras, et s'adossa contre un mure pour observer Ithilion à l’œuvre. Il suivit les conseils de Neo au début et commença par démarrer en douceur, et roula quelques instants pour trouver son équilibre et se familiariser avec la G-Bike. A vrai dire, ce n'était pas un modèle très facile à prendre en main, mais si tel était son coup de cœur, c'était vers elle que devait s'orienter son achat. Il était important d'aimer sa monture pour l'apprivoiser, c'était aussi vrai pour les appareils mécaniques que pour les Kokobots.
Ithilion gagna en aisance au bout de quelques minutes, ce qui n'était pas un mince progrès. D'ordinaire les gars étaient plus scrupuleux et n'osaient pas faire de fantaisies. Lui tournait, virait, braquait, se penchait et épousait les mouvements de sa moto pour l'accompagner dans sa cadence. C'était pas mal du tout, il fallait le reconnaître ! Neo sourit, en observant ce mec d'Anathorey qui prenait son pied sur son nouveau petit bijou. Il pensait que les Chevaliers se voyaient attribuer un Lumelech à leur entrée dans l'armée et qu'il s'agissait là d'une monture qui leur convenait. Ithilion avait sans doute soif de quelque chose de plus intense, de plus coriace et puissant qui lui donnerait des vertiges de plaisir. Peut-être qu'aux commandes de la G-Bike il avait un immense sentiment de liberté, tout comme Neo l'éprouvait à chaque fois qu'il pilotait la Skooth.

Le Docker déchanta cependant bien vite, car il ne fallait pas oublier non plus qu'Ithilion demeurait un débutant complètement novice en matière de conduite. Il le vit lâcher le guidon.
« Hé ! Garde les mains sur les commandes ! » lui cria Neo depuis son point d'observation. Heureusement le Chevalier put se rattraper un peu à l'arrache, avec une bonne dose de chance. Mais une bourrasque de vent renvoya aux oreilles du Docker le mot « hypervitesse ». Quoi ? Aussitôt, il fit un bond souple de côté, pour éviter de se prendre de plein fouet le véhicule fou qui lui fonçait dessus bien malgré son conducteur. Ithilion finit couché sous sa moto, tant il avait été secoué par cette vélocité soudaine. Neo s'approcha de lui, et se pencha pour ramasser la moto et la redresser sans se dépêcher pour autant.
« J'te l'fait pas dire ! » répondit-il en riant au Chevalier qui avait fort justement fit remarquer qu'il devrait prendre garde à ne pas tripoter tout ce qu'il ne connaissait pas. « Après comme j'te l'ai dit je peux retirer toutes ces conneries. Sauf la commande d'hypervitesse, mais comme on dit ici : faut se casser la figure une fois pour savoir comment s'y prendre à celle d'après ! »

Il aida ensuite Ithilion à se relever, et poursuivit tout sourire et détendu :
« Rien d'cassé sinon ? Qu'est-ce que tu penses de cette G-Bike ? Je trouve que tu t'es pas mal débrouillé jusqu'à ce que tu manques de me foncer dedans ! T'avais des bonnes trajectoires et t'avais l'air à l'aise. Un peu de pratique et tu maîtriseras bientôt l'allure normale. Ensuite tu pourras passer aux vitesses de pointes et le pilotage qui y correspond. Mais ça vient tout seul si tu connais la bécane par cœur ! »

Il fourra ses mains dans ses poches, nonchalant.
« T'as envie de tester d'autres modèles ? Ou bien tu veux refaire un tour en essayant de pas jouer au con cette fois ? Hahaha ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Ven 5 Juin - 10:41

Tout en l'aidant à relever le pilote en herbe, Neo Collins lui rappela qu'il pouvait supprimer l'ordinateur intégré à la moto. Le docker ne semblait pas porter cette technologie supérieur dans son coeur. Il tenait plus à lui faire retirer le système Cortanna, quitte à baisser le prix de la G-Bike. Pas si étonnant au vu de la personnalité du bonhomme, un esprit fort qui aimait avoir le contrôle de ses décisions, amoureux de la belle mécanique et un pilote chevronné de surcroît. Pour lui, l'intelligence virtuelle ne devait être qu'un surplus inutile mais Ithilion y voyait au contraire pleins d'applications intéressantes, comme démarrer la moto à distance en cas de nécessité, une aide à la navigation si il devait se concentrer sur un tir en pleine course, etc.

- Non je vais prendre le tout. répondit-il alors au vendeur. Ma chute n'a rien à voir avec l'ordinateur de bord, j ai juste fait n'importe quoi. Cortanna pourrait m'être utile finalement, car je serai surement amené à ne pas avoir les mains sur le guidon. Et puis c'est kitch, ça me convient ! rajouta t-il avec un sourire entendu


Une fois sur pied, son instructeur le sonda pour savoir si le chevalier n'avait rien de cassé et son avis sur la G-Bike.

-Je vais bien, j'ai l'habitude des coups et des chocs, le rassura t-il avant d'enchainer avec enthousiasme en se tournant vers la moto. Elle est tout simplement gé-nial ! C'est un trop le pied de conduire ce genre d'engin.

Quand le docker lui proposa d'en conduire une autre, Ithilion secoua la tête pour refuser.

Nah, je pense qu'il faut rester sur un coup de coeur et une première impression. Celle la me convient parfaitement et si je trouvais aussi bien ou mieux dans le hangar, le temps que je me décide, une semaine va s'écouler...Je vais plutôt remonter une fois sur selle pour certifier la certitude !


D'un geste souple, il remonta en selle sur son cheval en métal, puis il ralluma le moteur. Le grondement que laissait échapper la G-Bike à son démarrage lui procurait  un véritable plaisir. Toujours un peu maladroit pour se lancer, une fois l'élan pris, les sensations parcoururent son échine. Sentir l'air ébouriffer son visage, le poids de la force centrifuge lors des virage, la vitesse le saisir au creux de son ventre. Prenant de l'assurance au fur et à mesure qu'il roulait, Ithilion se permit même de se balloter de plus en plus, ayant compris que pour redresser plus facilement, il suffisait de donner un léger coup d’accélérateur au bon moment. Le poids léger de l'appareil lui donnait une bonne maniabilité et son équilibre se montrait impeccable. 
Certes, il n'était pas encore un capable d'exploit, mais au moins il rentrera à Anathorey sur le dos de sa moto sans trop de difficulté. Il prenait tellement de plaisir qu'il ne vit pas le temps passer, cela faisait déjà une bonne dizaine de minute qu'il s'amusait à faire des petites pointes de vitesse sur le terrain vague. Le moment d'en finir avec transaction arrivait à grand pas. A l'opposé de l'endroit ou se trouvait neo, Ithilion voulut tester une nouvelle fois le gadget intégré, mais en connaissance de cause cette fois-ci.

Cortanna, peux tu démarrer le mode hypervitesse et l'éteindre dans 6 sec puis couper le contact ?

" Mode hyper vitesse activé, répondit la voix virtuelle. Décompte lancé.

La transformation se repassa exactement de la même manière que la précédente. L'accélération  intense fît monter l’adrénaline d'Ithilion qui resta cependant concentré sur ce sprint final.

"3....2...1.."

Le décors défilait à une vitesse folle et il atteint le docker dans la poignée de seconde qu'il avait calculé. Le dépassant de quelques mètres, Ithilion freina et laissa la moto retrouver sa forme d'origine avant de pouvoir poser pied à terre.

" Extinction du système, à bientôt Ithilion".

Le moteur se coupa et le pilote descendit de la selle avec un immense souire aux lèvres. Quoi que le docker en pensait, l'assistance était un plus non négligeable, et puis avec ça, il allait pouvoir frimer.

Rien que pour ça, je l'achète. déclara l'ünik avec humour dans le but d'exaspérer le vendeur. Non plus sérieusement, j ai de très bonnes sensations avec.Effectivement, le moteur fait un peu de bruit, je ne sais pas si tu peux bidouiller un peu sans toucher à tout l'équilibre, mais sinon tu viens de réussir ta vente mon gars.

Il donna une petite tape amicale  sur l'épaule du mécanicien.  L'instant le plus douloureux approchait, celui ou il allait devoir sortir sa bourse et se séparer de toutes ses économies. Un pincement au coeur qui sera vite balayé par les envolés sur les routes avec son nouvel achat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Ven 5 Juin - 20:16

Ithilion avait l'air d'être en un seul morceau. Ouf. Dans le cas contraire, Neo se serait vu passer un sacré savon par son chef. Cela lui était déjà arrivé par le passé, et plus jamais il ne voulait subir cela de la part du vieux Walker. Il était bien trop terrifiant, cet homme-là ! Heureux comme un pape, le Chevalier déclara qu'il aimait beaucoup la G-Bike. Mais l'assistance Cortanna semblait lui plaire par dessus tout, ce qui échappait totalement à Neo. Qui aimerait avoir une grognasse piailler à ses oreilles pendant les précieuses heures de conduite à moto ? Le Docker haussa les épaules, estimant que cela ne le regardait pas, après tout, cette histoire de bibelot électronique.
« Ok, comme tu veux, dit-il d'un ton flottant. Du moment que tu payes, moi ça m'convient ! » Visiblement cette moto était le véritable coup de foudre d'Ithilion. Il était venu, l'avait vue, et essayée pour l'emmener ensuite avec lui. C'était aussi évident que le résultat d'une addition. Le Docker acquiesça quand le Chevalier décida de remonter en selle. Sage décision, car il ne s'agissait pas de rentrer dans Anathorey en risquant de tailler un short à tous ces messieurs dames de la haute société !

Ithilion s'élança d'abord peu sûr de lui, puis il s'éloigna sur quelques mètres avant de tourner et virer à nouveau sur les Docks. Neo avait repris sa position initiale, et l'observait faire ses petites exercices. Il semblait savourer chaque seconde, chaque mètre parcouru sur le dos de son nouveau véhicule. Neo comprenait totalement ce que pouvait ressentir en cet instant précis le Chevalier, car lui-même avait toujours des sensations remarquables à chaque course qu'il faisait. Il faudrait qu'Ithilion se souvienne toujours de ce sentiment, pour ne jamais se lasser de cette liberté si belle que lui offrait le pilotage de sa G-Bike. Avec elle, il passerait pour le plus cool parmi les militaires de la nation, surtout auprès des groupies de l'armée !
Après une dizaine de minutes, le Chevalier revint près de Neo, non sans se donner un peu en spectacle – pouvait-on l'en blâmer, avec une moto aussi stylée que la sienne ? Il devait aussi tester le système d'assistance. Le mode hypervitesse avait de nouveau été activé, et quand Ithilion décida qu'il était temps pour lui d'arrêter ses cabrioles, Cortanna le salua. A voir son air satisfait, on devinait que cette compagne virtuelle lui plaisait beaucoup.

Le Chevalier semblait plus que satisfait de son petit joujou, mais déplorait tout de même le grand bruit du moteur. Mais il partit du principe que Neo le trafiquerait un peu, car il venait de l'affirmer : la vente était conclue. Lorsqu'il donna l'accolade au Docker, ce dernier lui adressa un sourire glorieux.
« Heureux de l'entendre ! Bon maint'nant on va passer aux choses sérieuses... » derechef Neo sortit de sa poche un petit carnet un peu écorné, sur lequel il commença à griffonner une liste. Il marmonna les mots qu'il écrivait :
« Alors la G-Bike modèle 509-S technologie de pointe, la vérif' obligatoire avant la vente, le lavage, les options avancées Cortanna, le turbo-silencieux pour le moteur, la leçon de conduite privée plus le coût de la main d’œuvre.... » Neo calcula le prix en un temps record, en griffonnant des additions sur son papier avant d'en souligner le résultat et le mettre sous le nez d'Ithilion :
« Ça nous fait 30 gallions... tout rond ! » déclara-t-il d'une voix doucereuse et un sourire ravissant sur le visage. Il était absolument ravi des choix du Chevalier, voilà qui lui permettrait de gagner un salaire plus conséquent ce mois-ci.
« Assurément, t'as fait un bon choix mon pote ! » ajouta-t-il, avant de ranger fissa le carnet dans sa poche au cas où Ithilion aurait la brillante idée de changer d'avis sur certains éléments de la liste. La journée était suffisamment avancée comme cela, donc Neo estimait qu'à présent l'offre était à prendre ou à laisser.

Il se dépêcha de saisir le guidon de la G-Bike, et la conduisit de nouveau vers son lieu de travail, mais cette fois-ci dans le hangar des mécaniciens où il installerait le turbo-silencieux qui permettrait d'étouffer les bruits du moteur sans affecter la vélocité de l'engin. C'était souvent le principal problème d'un moteur puissant : il permettait d'aller à des vitesses de dingue, mais ils étaient très bruyants. Neo avait cependant réussi à concevoir, à l'aide de Tobias et de l'expérience de leur patron, ce qu'ils avaient appelé le « turbo-silencieux ». C'était un mécanisme dont la technologie s'apparentait grandement aux silencieux que l'on pouvait chausser sur les canons de revolver pour atténuer les bruits de tir.
C'était exactement le même principe sur la moto : un pot d'échappement assez fin et long était ajouté à celui déjà en place, pour réduire de quatre-vingt pourcent les nuisances sonores.
« Attends-moi là, je vais chercher mon matos ! En attendant, tu peux causer aux gars qui sont dans l'coin, y doivent être en pause ». Neo s'éloigna d'Ithilion, pour rentrer dans une pièce à l'autre bout du hangar, où étaient stockées les prototypes et pièces neuves. Tobias, qui lui se trouvait sur son poste de travail non loin de là où le Chevalier avait été abandonné, lui adressa un signe de tête amical en souriant aimablement. Il était toujours là, ce client ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Dim 7 Juin - 11:49

Le visage d'Ithilion se décomposait au fur et à mesure que le vendeur additionnait les chiffres  sur son carnet. Le temps lui parut interminable et la liste infiniment longue. A l'annonce du prix final avec preuve à l'appuie, les yeux de l'ünik faillirent sortir de leur orbite, même pour un citoyen d'Anathorey la somme demandée constituait une petite fortune. D'ailleurs cet achat allait lui amputer la quasi totalité de ses économies, lui promettant une fin de mois assez compliquée dans la capitale ünik où le coût de la vie était cher, mais il ne pouvait pas passer à côté de ce coup de coeur.
La puissance du véhicule, ajoutée sa maniabilité et sa haute technologie intégrée, la G-Bike deviendrait un atout majeur pour le soldat pour se déplacer rapidement sur une zone  de mission.
En sortant la petite bourse dans laquelle était précieusement gardé le trésor du chevalier, ce dernier eût l'impression qu'il s'apprêtait à se vider de son propre sang. Il se consola au mieux en se disant que les prochaines missions rempliraient rapidement portes monnaies. Et il sentait également qu'en passant à côté de cette offre, il risquait de le regretter. Trouver un autre modèle dans un budget plus modeste mais lui offrant les mêmes sensations que cette moto lui parût, à juste titre, invraisemblable. Pièce par pièce, comme si il souhaitait saluer le départ de chacun d'entre elle, sa bourse s’allégea dans la main de neo jusqu'à arriver au compte convenu. Le docker rangea alors le butin dans sa poche avec un grand sourire, puis il saisit la G-Bike pour l'emmener vers le hangar. Ithilion lui emboita le pas, une pointe de hâte que les dernières modifications se fassent dans les plus brefs délais. Cette sensation  de liberté lui manquait déjà, celle de filer à la vitesse d'une balle sur le dos de sa monture de fer, de sentir la vitesse vibrer à travers son corps.

Dans l'entrepôt, ils retrouvèrent le tintamarre environnant. Toujours pas habitué, Ithilion fermait involontairement les yeux à chaque coup de marteau contre la ferraille. tant l'intensité du son produit était puissante. Un peu plus sensible sur le sujet qu'en arrivant, il examina avec attention les modèles de moto ou de vanship autour de lui.  Certains, dépourvu de carrosserie, laissaient entrevoir toute la mécanique compliquée qui constituaient l’essence même de l'appareil. L'élite lâcha un sifflement mêlant admiration et respect envers les mécaniciens, de véritables virtuoses capables de concevoir ce genre de technologie.  
Neo lui demanda de patienter quelques instants et lui proposa d'aller discuter avec les ouvriers en pause. Mais il n'eut pas besoin se déplacer car une voix le hêla dans son dos. Devant l'immense porte ouverte du hangar, un groupe de trois mécanos fumaient tranquillement leur cigarette goûtant à un moment de répit mérité. Lorsqu'Ithilion arriva à leur hauteur, un docker de forte carrure, au crane dégarnie et au visage couvert de cicatrice lui adressa la parole ;

-Alors comme ça, t'viens d'la capitale ?

-Et oui, ça me fait du bien de revenir ici de temps en temps. lui répondit le chevalier en plantant ses mains sur ses hanches.

-J'vois pas ce qui t'attire à Nordkia avec tout l'confort que vous avez la haut dans vot' paradis, rétorqua l'un autre ouvrier. Moi si j'quittais s'trou à rat, j y mettrais plus jamais les pieds, hein beber ?


Son compagnon approuva avec ferveur.  L'élite comprenait évidemment leur opinion, ils devaient le considérer comme un imbécile gâteux, à la vie luxueuse, et sans aucune idée de la qualité de vie médiocre ici pour avoir déclaré de l'attachement à ce trou de misère. Pourtant, ce sentiment de nostalgie à chaque fois qu'il refoulait son sol émergeait au fond de son être, car après tout, il s'agissait de ses origines. Le lieu de départ de toute son existence. Rien ne l'attachait particulièrement, cela provenait d'un sentiment inexplicable.

-Alors le p'tit neo a réussi à t'faire trouver ton bonheur ? reprit le barraqué.

-Une magnifique G-Bike, annonça fièrement ithilion en pointant l'appareil en question. Du grand art.

-Ah ! C'est un  beau joue-joue effectivement.
approuva le troisième docker. Et pas à la portée de n'importe qui.

-Hé ! Je mets ma vie en jeu pour gagner  beaucoup de sousous !
C'est un petit plaisir mérité je pense, et à la hauteur de mon talent !

Toujours ce narcissisme insolent, mais les trois dockers préfèrent en rire plutôt que de rabrouer la prétention de l'élite.
En voyant Neo revenir près de la moto, les bras chargés d'outils et de matériel, Ithilion prit congé des mécaniciens  et retourna auprès de l'ünik aux cheveux rouges. Il découvrit le modèle de silencieux qui sera installé sur la G-bike; un tube long et fin qui ressemblait étrangement au silencieux qu'il plaçait au besoin sur ses armes.

- Il fallait y penser
. admit le soldat. Comme quoi la guerre est malheureusement la source de beaucoup de progrès.
Avant de laisser l'ouvrier faire son boulot, il lui posa une ultime question :

- Une fois ce système posé, il restera combien de temps d'examen ? Le temps va commencer à me manquer, je dois être rentré pour la nuit. Une mission, tout ça tout ça ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Speed Racer (Néo Collins)


RPG
Âge : 24 ans
Groupe: Docker
Inventaire: Outils - Barre de fer téléscopique - Clés de sa Skooth

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Jeu 11 Juin - 19:15

Neo revint dans le hangar, les bras chargé d'un énorme carton dans lequel il avait rangé le matériel dont il aurait besoin. Il vérifia que sa besace d'outils tenait encore bien à sa teinture puis se dirigea vers la G-Bike. Il posa le carton au sol ainsi que ses outils, et réfléchit en fouillant dans sa besace pour trouver un tournevis adapté à la première pièce qu'il allait démonter. Il lui fallait vérifier que tout fonctionnait bien dans le moteur et installer le turbo-silencieux. Comme la G-Bike était un modèle qu'il connaissait très bien, cela ne lui prendrait sans doute pas très longtemps. Mais Neo avait à cœur de faire son travail avec un soin des plus exceptionnels. Il fallait que tout soit bien d'aplomb, comme les solides cairns qui se dressaient dans la Muraille de roches, pour baliser le chemin des mineurs dans la neige glacée. Tout devait être absolument parfait sur cette bécane. Son honneur de mécanicien était en jeu, et Neo ne plaisantait pas du tout avec cela.

Ithilion, qui était allé discuter avec ses collègues sur les conseils du Docker, revint à ses côtés. Devant le turbo-silencieux, il devina sa fonction et déclara que c'était un ingénieux système. Neo, accroupit vers la moto, lui adressa un sourire fier :
« Évidemment ! C'est moi qui ai inventé ce système. Si je l'installe sur le pot d'échappement de ta bécane, elle rugira beaucoup moins fort que tout à l'heure. » Ithilion demanda ensuite au mécano combien de temps prendrait son travail. Le jeune homme répondit avec détachement :
« Le temps qu'y faudra. Au pire si t'es si pressé, faudra revenir la chercher demain. Mais j'vais pas bâcler mon travail pour le bien d'une mission qui m'concerne pas ! » Neo ponctua sa phrase d'un sourire malicieux. Il baissa ensuite les X-Glasses sur son nez, et conclu enfin :
« J'te conseille de pas trop me causer pendant que je taf. Je risque de pas être aimable ». Quand il travaillait, Neo faisait toujours preuve d'une concentration impressionnante. La mécanique c'était toute sa vie, c'est pourquoi il était aussi méticuleux qu'un joaillier quand il était penché sur les appareils de Nordkia. Aucune conversation parasite n'était tolérée tant qu'il n'avait pas terminé ! Neo se pencha donc sur la pièce qui l'intéressait, et fit tourner son petit outil du bout de ses doigts gantés.

L'heure suivante, on n'entendit pas une seule fois la voix du jeune homme. Concentré comme un pape derrière ses lunettes, il analysait absolument toutes les informations que lui donnaient ses lunettes sur l'engin qu'il examinait. Il répara quelques fuites de carburant dans le moteur, rajusta des pièces un peu branlantes, nettoyant les plaquettes de frein, ajouta du liquide de refroidissement. Il réajusta les branchements électroniques du système Cortanna, et régla le volume de la voix de celle-ci. Tout ceci fut fait dans le souci de ce que le moindre détail vérifié prouve à quel point son travail avait été méticuleux et aboutit.
Enfin, Neo installa le turbo-silencieux sur l'énorme pot d'échappement de la G-Bike. La pièce, préalablement contrôlée par ses soins, semblait en parfait état de marche. Quand il eut terminé, Neo mis le contact et l'on entendit la moto ronronner, et non plus gronder dans un fracas effroyable comme auparavant – même si ce chant-là n'était pas pour déplaire à la plupart des mécaniciens.

Le jeune homme souffla un bon coup, et retira son Dzêta pour essuyer son visage souriant et humidifié par la sueur.
« Fiou, j'ai terminé ! » lança-t-il, en posant ses mains sur ses hanches. Il avait l'air radieux, très satisfait de son travail. Il héla un de ses collègues plus loin dans le hangar, et lui envoya les clefs de contact de la G-Bike.
« Voilà mon pote, y a plus qu'à la rincer un p'tit coup et tu pourras t'en aller. Ravi d'avoir pu t'être utile, et si jamais elle faisait des siennes après une de tes missions, reviens m'voir et je réglerai le problème ! »
Neo n'avait pas perdu sa journée. Il avait vendu un des plus chers modèles de bécane et s'en était occupé comme de la plus précieuse des merveilles du monde. Il avait enseigné la conduite à son futur propriétaire, et avait géré son travail d'une main de maître. Il était très satisfait de lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)


RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]   Ven 12 Juin - 21:58

La réponse dénuée de modestie de Neo tira un sourire au chevalier. Ce Docker lui ressemblait plus qu'il ne le paraissait finalement; un noyau de fierté dans l'écrin d'un fort caractère mais qui savait rester simple et prendre la vie avec humour. Pas étonnant que les deux originaire s'étaient rapidement entendus malgré quelques accros dus à leurs personnalités explosives.
Ensuite le mécanicien lui fît comprendre qu'il prendrait le temps nécessaire pour achever l'installation comme si il s'agissait de la touche finale sur une œuvre d'art. Il baissa ses lunettes et empêcha le soldat de répondre en concluant qu'il valait mieux le laisser tranquille pendant qu'il bossait. Ithilion se retourna alors, bougon, en fourrant ses mains dans ses poches et en lâchant :


-P'tin ce mec a ses cycles ou bien ?...


Supportant de plus en plus mal le bruit environnant, Ithilion décida d'aller faire un tour dehors avant que sa tête n'explose. L'état des oreilles de ces mécaniciens ne devaient pas être enviable avec une si forte exposition sonore sans protection. A l'entrée du hangar, les trois hommes venaient de repartir travailler, ils lui adressèrent au passage un signe de main ou de tête auxquels il répondit de la même manière. Une fois à l'extérieur, l'air était pesant, résultat de l'union de la température et de la poussière, mais au moins le calme reposa l'esprit du chevalier. Il se trouvait dans une zone industriel, d'immenses structures de taules et d'aciers  se dressaient aux alentour, crachant pour certaine de leurs cheminées  une immonde fumée noire. De temps en temps des ouvriers sortaient pour chercher du matériel entreposé à l'extérieur. Une vie de galère pour un salaire de misère, dans ce trou sous le désert, le quotidien des citoyens se résumait en une longue marche forcée qu'imposait quelques rares privilégiés. Ithilion se considérait comme chanceux. Certes, sa route n'était pas non plus un voyage agréable; Il côtoyait la mort à chaque mission, il avait subi des épreuves très difficiles pour en arriver là. il ne devait sa situation qu'a son acharnement et ses compétences, non pas grâce à l'avantage du sang ou de la position familiale.  Mais ici, ils luttaient chaque jour pour survivre, travaillant comme des forcenés dans des conditions parfois épouvantables afin de permettre à leurs familles d'avoir une existence décente, tandis que lui profitait du confort paradisiaque d'Anathorey si il revenait en un morceau. Tout n'était pas noir à Nordkia, la cité possédait un certain charme que beaucoup de Dockers avaient su apprécier, comme la liberté. En effet, les innombrables lois ou règles régissant la capitale confinaient en réalité leurs citoyens dans un mode de vie cadrée où  seuls les immenses fortunes  pouvaient passer outre. Plus sauvage, Nordkia offrait finalement  à ses habitants un milieu délié avec son lot d'avantages et d'inconvénients.
Perdu dans ses songes, Ithilion se rendit compte que le temps avait filé à une vitesse incroyable. Il décida donc de retourner vers le hangar ou l'attendait son bijou entrain de se faire bichonner par des mains expertes.
A peine eut-il franchit l'ouverture de l'entrepôt que le ballet des machines, de la ventilation, des marteaux et tutti quanti lui sauta immédiatement aux oreilles. Neo se trouvait toujours la ou il l'avait quitté, près de la magnifique G-Bike sombre. Au même moment où le chevalier s'approcha du mécanicien, celui-ci se releva et balaya la sueur de son front d'un revers de main. Il replaça ses lunettes dans ses cheveux avant de souffler de soulagement. Apparemment ravi de son résultat, il annonça à Ithilion avec un grand sourire qu'il ne manquait plus qu'un dernier nettoyage avant de pouvoir le laisser repartir avec sa nouvelle monture. Il lui indiqua également qu'il se tiendrait à sa disposition en cas de problème mécanique.



-Pas de soucis l'ami ! lui répondit amicalement le soldat. Mais parlons pas de malheur ! En tout cas je te remercie pour tout ! Au plaisir de t'revoir, mais en espérant que ça ne soit pas en tant que client !


Après une chaleureuse poignée de main, il abandonna Neo pour rejoindre le collègue qui donnait les derniers coups de chiffon sur la moto. Lorsqu'il eut terminé, le docker amena l'engin à l'extérieur du hangar et donna enfin les clés de la délivrance au chevalier. Ce dernier le remercia et monta en selle. Immédiatement les sensations retraversèrent son corps. Les battements de son cœur s’accélèrent, il sentit l'adrénaline se rependre lentement dans son sang. Il inséra la clé de contact dans la fente et la tourna d'un quart de tour. Le moteur démarra en ronronnant discrètement. Le dispositif silencieux était vraiment efficace. Ensuite, l'écran de bord s'alluma d'une lumière bleutée, accompagnée par la voix de Cortanna :



" Bonjour Ithilion"


Le chevalier sourit, leva le bras en guise salut à l'attention à Neo, puis tourna la poignée pour se lancer. Voila, à lui la liberté. Les joies de la vitesse, fendant l'air, traversant les grands espaces plus vite que le vent. Il allait enfin pouvoir goûter à la saveur des grandes sensations. Rapidement, il retrouva ses aises et accéléra subitement après avoir tourné à l'angle.
[Désengagé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [ Quete] Un chevalier a besoin d'une monture ! [ PV Neo Collins]
» Besoin en nourriture d'une monture.
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un honorable chevalier
» Monture sang-froid et homme lézard
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Urban City
 :: Nordkia
-