AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Sous la surface [Quête Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Sous la surface [Quête Solo]   Dim 14 Juin - 17:53


L'or des rivières Eracléa.

Le regard de la demoiselle erra un instant sur le mojito devant elle. Le dernier glaçon dansait paisiblement entre les feuilles de menthe dont le parfum enivrait la jeune femme. Elle s'ennuyait. Rentrée dans le premier bar qui avait croisé sa route la jeune femme avait choisit de s'offrir un rafraîchissement. Le Fauvex à ses pieds dormait, Diya ne l'avait pas ménagé dernièrement. Le jeune animal avait dû s'habituer aux longues marches rapides de la Cyborg et ce n’était pas chose aisée pour lui malgré son endurance. Mamoru semblait toutefois se plaire dans son rôle de protecteur et suivait la Qantik à la trace sans se plaindre, discutant avec elle de tout et de rien joyeusement. Ce fut d'ailleurs lui qui l'alerta. Son oreille s’était dressé, comme si le Fauvex avait capté quelque chose d’intéressant. Il redressa la tête, à présent parfaitement éveillé et chuchota :

" Tu devrais prêter un peu d'attention à ce que raconte le groupe au bar, ça pourrait te plaire." 

Mamoru reposa ensuite sa tête sur ses pattes et fit comme si de rien n’était. Après tout, le chien sauvage  ne faisait que suivre sa maîtresse, les décisions lui revenaient entièrement même s'il ne se privait jamais de faire des commentaires. Diya tourna le regard vers la vitrine massive où étaient posées de multiples bouteilles d'alcools en tout genre et plus précisément vers les cinq personnes qui discutaient bruyamment. Quelques autres tables paraissaient elles aussi prêter une attention particulière à leurs éclats de voix. La demoiselle vida la fin de son verre d'un trait et se leva avec assurance. Vêtu d'un pantalon de cuir souple noir et d'une tunique légère d'un vert anis lumineux elle se dirigea vers le bar et fit mine de commander un nouveau verre. Pendant que l'homme en costume lui préparait son cocktail la jeune Cyborg se pencha discrètement vers le groupe :

" C'est bien beau mais même si ce trésor se trouvait vraiment là comment voudrais tu qu'on le sorte de l'eau ? Je te rappelle que faire trempette dans les rivière Eracléa n'est pas vraiment une idée lumineuse !"

La femme qui avait parlé portait un long pull qui descendait jusqu'à ses genoux, ses larges mailles laissant voir ses sous-vêtements, son allure jeune et sa coupe rebelle la situait entre la jeune Elite recherchant l'aventure et la Docker en mal de financement. L'homme à sa droite posa une main sur son épaule, lui était affublé d'un bleu de travail mais une fois encore la Cyborg hésita sur ses origines. Il avait un franc parlé et un rire tonitruant et nul ne semblait pouvoir échapper à sa motivation :

" Allons Evy, me dis pas que t'as pas envie de savoir si la légende dit vrai ! T'imagines toi ? Des bijoux qui se mettent à briller lorsque ça craint, ça serait génial ! Plus besoin d'être parano avec ça !"


Cette fois ci le groupe avait toute l'attention de Diya. Elle ne connaissait pas cette légende, n'en avait même jamais entendu parler mais un tel bijoux serait inévitablement utile si elle parvenait à s'en procurer un. Comment savoir toutefois si tout ceci n’était pas une pure invention d'un jeune drogué qui aurait mal interprété de vieux écrits ? Ou même une carte gribouillée sur un parchemin rongé par les ages ! Le serveur lui apporta son mojito à cet instant et la jeune femme en profita pour lui poser la question, faussement innocente :

" Dites moi, quelle est donc cette histoire de fortune qui aurait été jeté dans les rivières non loin de la capitale ?"

L'homme se saisit d'un torchon et entreprit de nettoyer quelques verres en répondant d'un air las, comme s'il avait déjà dû raconter cette histoire un million de fois :

" L'héritage des Eracléa, hein ?"

Diya hocha la tête positivement et pinça la paille entre ses lèvres en aspirant une gorgée du liquide froid et mentholé tout en écoutant la suite attentivement :

" Une vieille famille noble qui aurait jeté tout son or dans les rivières et celui-ci aurait soit disant la capacité de se mettre à briller lorsqu'un danger est proche de son possesseur. Jusqu'ici personne a jamais réussi à le trouver mais ces derniers jours beaucoup de monde s'y intéresse. M’étonnerais pas que quelqu'un ai mis la main sur son emplacement !"

Un client héla le barman qui abandonna une Cyborg interpellée par cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Dim 14 Juin - 23:08


Diya avait quitté le bar après avoir payé pour les deux mojitos. Elle aurait voulu en apprendre un peu plus avant de prendre sa décision mais montrer qu'elle y portait de l’intérêt pourrait lui amener des ennuis. La demoiselle savait à quel points les originaires étaient prêts à tous pour la richesse, elle ne voulait prendre aucun risque. Mamoru la suivait de près, la queue haute, fier de lui avoir offert un sujet de distraction intéressant. Le Fauvex à la fourrure dorée semblait aussi impatient que sa maîtresse de se mettre en route. La Cyborg gagna l’extérieur de la ville. Elle savait où trouver les rivières mais l'espace à couvrir était immense. Il fallait espérer que la jeune femme croiserait d'autres personnes en sachant plus qu'elle sans quoi la journée risquait d'être longue et fatigante s'il fallait longer les multiples bras des Eracléa. Le pas cadencé faisait claquer les bottes de la demoiselle sur le pavé de la capitale d'Urban City, lorsqu'elle quitta le bruit et rejoignit une route de terre battue le silence lui paru étonnement agréable. Mamoru qui trottait à ses cotés, jetant des regards de gauche à droite comme à la recherche d'un danger qui pourrait surgir de n'importe où lui demanda de sa voix grave :

" Comment tu compte trouver le lieux où se trouve le trésor englouti ?"

La Cyborg grimaça et haussa les épaules avant de déclarer, légèrement agacé par sa pauvre réponse :

" On trouvera bien quelqu'un d'autre qui lui même connaîtra quelqu'un qui sait où il se trouver. Tu as entendu ce qu'à dit le tavernier ? Beaucoup de personnes s'y intéresse, il ne nous reste donc qu'à trouver la bonne personne et le tour est joué !"

Le Fauvex haussa un sourcil tandis ce qu'ils longeaient une rizière où un paysan récoltait les céréales, le dos courbé, et fit part de ses doutes :

" Tu sais qu'on risque de croiser bien des curieux comme nous avant de tomber sur un renseignement fiable, n'est ce pas ?"

L'animal était loin d'être stupide et ses remarques étaient toujours fondées, ce qui agaçait encore plus la Qantik qui ne trouvait rien à répondre. Diya se contenta de soupirer et d’accélérer le pas, s'éloignant de Mamoru. Elle croisa effectivement des Unik, des Qantiks et même quelques Hybrids, ce qui la surprit, à la recherche de l'or. Cependant aucun ne savait où trouver le précieux héritage. Remerciant chaque personne croisée la demoiselle finit par prendre une direction opposée à celle qu'elle avait suivit jusqu'à maintenant. La Cyborg arriva bientôt au bord de champs où la main d'oeuvre, plus nombreuse que dans les rizières, s'activaient infatigablement. S'en éloignant la jeune femme finit par voir un groupe au loin, l'épaisse crinière blonde attira son regard. Reconnaissant la femme du bar Diya alla à sa rencontre. 

Quand la demoiselle arriva à portée de voix les cinq individu la scrutait durement. Un des trois homme s'avança d'un pas et le poil de Mamoru s'hérissa sur son échine, signe qu'il n'hésiterait pas à défendre la Qantik. Le gars ne bougea pas d'un pouce sous la menace du compagnon canin, il se tint droit et cracha agressivement :

" Je te reconnais, t'étais au bar pas vrai ? Si t'es là pour l'or tu peux oublier. On est pas là pour partager, et si t'as prévu de nous descendre pour récupérer le plan je te souhaite bien du courage car seul Evy l'a retenu. Hé ouai on est pas assez stupide pour négliger de tels détails. Vas t'en avant qu'on décide de te casser la gueule !"

Diya se retint de rire, elle ne connaissait pas leur puissance, n'avais pas la moindre idée de leur pouvoir, mais elle ne les craignait pas. Son assurance aurait pu lui causer des problèmes mais la demoiselle avait confiance en ses capacité et Mamoru était là pour la soutenir. Elle étendit ses mains spirituelles autour de celui qui s’était avancé et lui répondit, prête à intervenir :

" Vous avez déjà prévu une manière de sortir l'or de l'eau sans vous mouiller ?"

L'hésitation se peignit sur le visage de l'inconnu et la demoiselle referma son piège :

" Je pourrais vous apporter mon aide. Nous ne serons pas trop de six pour trouver une solution. Je ne vous demande qu'une petite part du butin en échange, la richesse ne m’intéresse pas, seule la capacité de ces bijoux à une importance à mes yeux."

Elle peut nous aider, on lui donnera juste quelques breloques.

La blonde poussa l'homme d'un geste brusque et lui déclara qu'elle pouvait les suivre, cependant à la moindres entourloupes les cinq inconnus lui sauteraient à la gorge.


Dernière édition par Diya le Lun 22 Juin - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Dim 21 Juin - 20:29


Après que la jeune femme à la chevelure ensoleillée lui ai proposé de se joindre à eux la Cyborg les suivit. Hésitant au début à leur demander où ils avaient obtenus les informations et l'emplacement du trésor des Eracléas, Diya fut gagnée par une curiosité irrépressible et craqua, brisant le silence qui s’était abattu sur le groupe depuis son arrivée : 

" Comment avez vous eut ces documents ?"

La blonde lui jeta un regard meurtrier, punissant sa curiosité. Ce qui n’empêcha pas la Qantik de laisser son interrogation en suspens, attendant une réponse qu'elle finit par obtenir de la part d'un des hommes avec qui elle n'avait pas encore parlé. Le grand Unik, aux muscles visiblement plus développés que le cerveau s'exclama, un air coquebin peint sur le visage :

" C'est ma grand-mère qui m'a filé ce carton plein de vieux machins. La carte était au fond avec une vieille lettre de l'Elite Anelyse Eracléa. Elle était cod..."

La gifle sonore qui percuta la joue du brun choqua la Cyborg presque autant que ce don d'informations. La blonde repoussa ses cheveux d'un geste hautain avant de lui hurler, ayant perdu toute maîtrise de soi :

" Tu peux pas la fermer ? Tu la connais ? Non je crois pas ! Et si elle était une espionne de cette salope de Gretta ? T'y as pensé crétin ?"

Le brun se confondit en excuse lamentables et Diya n'eut aucun mal à deviner le rapport de force qui plaçait l'hystérique au dessus des autres membres de ce groupe plutôt vivant. La Qantik savait maintenant comment ils étaient entré en possession des informations, même si elle ne parvenait à deviner comment de tels documents s’étaient retrouvés au fond d'un carton la jeune femme avait la certitude qu'elle le saurait bien assez vite. Plongée dans ses réflexions la demoiselle n'avait pas vu que la blonde s’était approché et se trouvait maintenant devant elle, poings sur les hanches. Mamoru se mit à grogner, la contraignant à s’écarter légèrement, ce qui ne fit pas pour autant perdre cet air colérique de son visage. Diya fut surprise lors qu’après avoir lâché un grand soupir la femme lui tendit la main et se présenta.

" Je m'appelle Evelyn, l'idiot qui sait pas tenir sa langue, là, c'est Garen, à sa droite c'est Jeannot lapin le mangeur de carottes bourré d'hormones."

Elle avait désigné celui qui lui avait donné des informations et l'autre grand costaud qui avait montré une bonne dose de motivation au bar. Ne restait que l'homme qui l'avait abordé et contre qui la demoiselle avait utilisé son don et la petite brune qui restait en retrait en permanence. Avant qu'Evelyn ait pu présenter le premier sa voix grave l'interrompit :

" Je lui fait pas confiance Evy, qui nous prouve qu'il n'y a qu'elle et son cabot ?"

La blonde tira sur le bas de son pull, dévoilant un peu plus ses sous-vêtements à pois colorés avant de le réprimer :

" Moi non plus Jared, mais elle à l'air d'avoir une idée pour sortir le trésor de l'eau. Et ce n'est pas notre cas."

Elle se tourna vers la Qantik, le regard redevenu dur et impassible :

" De toute façon au moindre écart elle rejoindra le trésor englouti."

Diya soupira, pas vraiment impressionnée par cette démonstration de parlotte. La petite brune s'avança enfin et vint donner une tape sur les fesses d'Evelyn. Cette dernière se retourna d'un geste brusque, comme offensée par l'attitude de sa cadette. Loin de se laisser démonter le petit bout de femme dont les joues rondes témoignaient de son âge, inférieur à celui des autres, lui murmura :

" On devrait arrêter de perdre du temps. Maman sera folle de rage si on rentre pas avant la nuit."

Les traits de la blonde se détendirent et elle ébouriffa les cheveux de l'enfant avec douceur avant de se mettre à sa hauteur pour lui répondre :

" Désolé Lucy, tu as raison."

Puis se redressant, Evelyn lança à l'ensemble de la camaraderie : 

" Remettons nous en route. D'après mes sources nous ne devons pas être loin de l'endroit où a été jeté le trésor. Suivez moi."

Diya suivit le mouvement en silence, étudiant la composition et les personnes qui représentaient le plus grand danger dans le groupe. Les cinq membres parlaient entre eux, avançant à bonne vitesse et s'enfonçant dans les prairies entrecoupées des longs bras azurés que formait le cours d'eau. La demoiselle sentait Mamoru méfiant, le Fauvex n’appréciait pas les Uniks, ce n’était pas nouveau, mais lorsque sa maîtresse était menacée le stress semblait le dévorer et occuper toute son attention. Le familier lui avait un jour confié avoir peur de se retrouver seul, la jeune Qantik lui avait alors promis de ne jamais le laisser tomber, et elle tenait à sa parole autant qu'à l'attachante créature dorée qui avait un fort mauvais caractère. Diya fut sortie de ses pensées par la voix d'Evelyn :

" Nous y sommes." 


Dernière édition par Diya le Lun 22 Juin - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Lun 22 Juin - 18:16


Le lieu où le groupe s’était arrêté comportait un bosquet et quelques arbres apportant une ombre bienvenue. Le bras de la rivière semblait large et profond à cet endroit et la jeune Qantik se demanda si elle avant bien fait de dire qu'elle avait des idées pour extraire le trésors de l'eau. Déposant sa sacoche près d'un tronc elle s'y adossa, maigre répit après cette longue marche. Evelyn s'assit face et elle, son regard ancré au sien paraissait crier qu'elle avait deviné ce que la Cyborg ne voulait pas dire. Il fallait improviser, Diya prit une grande inspiration et lança, d'un ton faussement assuré :

" Qu'est ce qu'on a à notre disposition ?"

La blonde fronça les sourcils et le grand brun avec son air idiot se laissa tomber en tailleur, faisant trembler le sol de se stature imposante. Toutefois il prouva une nouvelle fois son manque de cervelle en demandant à Jared le renfermé :

" Elle veut qu'on lui dise nos Dzetas ?"

Jeannot intervint alors en posant une main sur l'épaule de ce dernier et tenta de lui expliquer ce qui était sur le point de lui valoir un nouveau coup de la part d'Evelyne :

" Je pense qu'elle parlait à la fois de nos Dzétas et de notre matériel mon vieux."

Il se tourna vers la demoiselle et ajouta pour elle :

" Je sais qu'on dirait pas comme ça, mais je suis dotée d'une force supérieur à la moyenne. Je peut porter le quintuple de mon poids sans forcer, ça peut paraître étonnant comme ça mais c'est extra fun, crois moi !"

Diya se retint de rire, effectivement au vue de la montagne de muscles qu'il affichait il aurait semblé peu probable que son Dzeta en soit la cause. Au moins celui là pourrait leur être utile. Restait à savoir ce qu'ils avaient apporté avec eux et quel autre talents il avaient à disposition, si toutefois il voulait bien lui dévoiler. Après tout c’était se mettre à nu face à la Cyborg qui pourra mettre ces informations à profit pour récupérer l'intégralité du trésor, elle en avait conscience La Cyborg reporta son attention sur le dénommé Jared et le questionna :

" Et toi, c'est quoi ton truc ?"

L'homme lui lança un regard noir et détourna la tête, il lui offrit toutefois une réponse à satisfaisante et intéressante à la fois :


" Je peux créer des flux magnétiques, c'est pas aussi génial que d'avoir la force d'un golem mais ça peut être utile."

La blonde intervint, elle avait sorti de son sac un paquet de cigarettes et tirait sur la sienne en rejetant la fumée vers la femme aux yeux émeraude qui se recula :

" On pensais utiliser un métal quelconque pour créer un aimant géant mais le transporter discrètement hors de la ville aurait été compliqué."


La petite brune vint se placer devant sa sœur et lui arracha l'objet qu'elle pinçait entre ses lèvres avant de le jeter au sol et de le piétiner. Elle pinça ensuite les joues de la blonde avec énergie et lui lança, boudeuse :

" Tu dois pas fumer, Elisa dit que fumer nous tue deux fois plus vite !"

Haussant les épaule Evelyne attrapa sa sœur et l'assit sur ses genoux en lui donnant raison avant de reprendre le fil de la conversation :

" On a des cordes, suffisamment épaisse pour supporter de lourdes charges et longues pour saucissonner Garen et Jeannot ensemble. On a également des crochets, on peut aussi utiliser le bois de ces arbres, personne ne les regrettera. Mon Dzeta, celui de ma sœur et de Garen ne nous seront d'aucune aide. Va falloir compter sur nos deux costaud et ta cervelle, si t'en as une."

Plume hocha la tête, une idée se formait déjà dans son esprit, restait à mettre en pratique le fruit de son imagination. Elle entreprit d'expliquer au groupe la façon dont elle comptait s'y prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Lun 22 Juin - 21:39


Tandis ce que Diya expliquait la manière dont elle avait prévu de récupérer l’héritage des Eraclea deux individus s'approchèrent. L'un des deux, une femme d'age mûr affublée d'une longue robe de paysanne et d'un chapeau de paille les interpella :

" Holà mes amis ! Qu'est ce que vous cherchez par ici ?"

Le ton, trop familier et sarcastique pour être franc dérangea immédiatement la demoiselle. L'homme au côté de la nouvelle venue devait avoir la quarantaine, son regard allait et venait entre les six membres de ce groupe insolite, comme s'il en cherchait le point faible. A ceci près que sa façon de faire n'avait rien de discret et que l'air pincé d'Evelyne prévenait d'une remarque cinglante. Cette dernière fut évitée grâce à l'intervention de Jeannot qui, décidément, devait avoir été désigné comme le plus patient du groupe. Le grand brun sortit de son sac un ensemble de blocs notes et de crayons de toutes sortes et couleurs avant de lancer avec un sourire lumineux :

" Nous cherchons de l'inspiration et ce petit bosquet paisible semblait idéal ! Et vous ?"

Sa question fit hausser un sourcil à Jared qui fixait la femme avec insistance, attendant sa réponse. Celle-ci ne se départit pourtant pas de son assurance et répliqua sur un ton presque malsain :

" Bien sûre, et moi je suis la princesse Ulthia ! Allez donnez moi le plan et je vous laisse partir sans faire d'histoires. Vous êtes que des gamins après tout, personne ne peut vous en vouloir de fourrer votre nez où il ne faut pas."

La blonde laissa échapper un rire haut perché avant de balancer à l'inconnue, moqueuse :

" Sans vouloir vous vexer vous n'avez ni sa beauté ni son intelligence, sans quoi vous ne vous en prendriez pas à nous à deux contre sept."

La paysanne écrasa son pied sur celui de l'homme qui tenait son bras, sans doute vexée de ne pas le voir réagir et ce dernier lâcha, la voix entrecoupée par la douleur :

" Allons ... et si .. si vous nous donniez .. juste... ce que l'on vous demande... hein ?"

Reprenant consistance il prit une inspiration et s’écarta légèrement de sa conjointe avant de continuer, plus assuré désormais :

" Vous savez très bien que vous ne pourrez pas le sortir de l'eau de toute manière alors autant donner ça à quelqu'un qui saura y faire."

Mamoru se mit à grogner, sans doute l'humeur du couple était elle passée de calme à agressive, le Fauvex avait le don de ressentir ce genre de chose. La main de Diya glissa le long de sa cuisse et préleva la lame de son fourreau sans la révéler pour autant. La jeune femme se demandait comment le duo pouvait être si certain qu'ils possédaient ces informations, elle ne les avait pas vu, ni à la taverne, ni pendant ses recherches. Peut être avaient ils suivi discrètement les cinq jeunes gens ? Après tout s'ils avaient fait preuve d'autant de discrétion sur le chemin qu'à l'auberge cela n'avait rien d'hasardeux. Garen et Jeannot encadraient désormais Evelyne qui semblait agacée par la situation. La cadette du groupe se tenait derrière Jared, serrant fermement le débardeur du jeune homme dans ses mains. Diya lui donnait une douzaine d'années, tout au plus. La fillette aurait dû être entrain d’étudier, où de jouer avec ses amies. Pas de vadrouiller dans les prairies au milieu de tout ces individu attirer par l'odeur de l'argent. C'était bien trop dangereux.

Jeannot fixait Garen, attendant quelque chose de ce dernier. Quand le grand brun plaça un sac de toile marron dans sa main, utilisant le dos de la blonde comme rempart à la vue du couple, Diya se focalisa sur lui. La première pierre fendit l'air en sifflant. Lorsqu'elle percuta l'écorce de l'arbre devant lequel se trouvaient les deux Uniks mal intentionnés l'impact laissa un creux dans le bois. Les yeux de la femme au chapeau de paille s’écarquillèrent tandis que Jeannot jouait avec un autre pierre, prêt à faire feux une nouvelle fois. Sa voix grave emplit l'air, menaçante :

" J'ai volontairement manqué ma cible, mais le prochain touchera, je peux vous le garantir."

L'homme blêmit, devenant aussi pâle que sa chemise blanche et Diya rangea sa dague sans que personne n'ai pu s’apercevoir qu'elle était armée. Après tout le caillou avait heurté le frêne à la vitesse d'une balle de fusil, il y avait de quoi reculer. La femme pesta et beugla en se retournant pour partir :

" C'est pas fini. J'aurais cet or, que vous le vouliez ou non ! Parole d'Amara Terondal !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Ven 10 Juil - 16:45


Une fois la femme partie Diya se retourna vers la blonde vivement. Elle était aussi curieuse qu'inquiète de savoir qui était cette inconnue et les moyens qu'elle était prête à mettre en oeuvre pour récupérer ce trésor. Evelyne semblait agacée par cette rencontre, elle prit d'ailleurs la parole avant que la Cyborg ne puisse la questionner :

" Je ne connais pas cette femme, mais elle porte le même nom que cette emmerdeuse de Gretta. Sans doute une parente. Il est hors de question qu'elle obtienne ne serait-ce qu'une pauvre pièce de cet héritage, c'est nous qui avons fait tout le boulot pour parvenir jusqu'ici, il nous revient de droit."

Garen hocha vivement la tête pour approuver. Il était maintenant temps de mettre en oeuvre le plan que la jeune femme avait imaginé pour remonter l'or et les bijoux invisibles sous l'eau grise et sale. La Qantik aida donc les jeunes gens à tresser un filet grâce aux cordes. Celui-ci était certes rudimentaire et pas très large, mais il suffirait amplement dans l'usage qu'elle comptait en faire. Après avoir fini cette première étape la femme aux cheveux émeraude leur indiqua comment nouer diverses pièce de métal de différentes tailles. Ces dernières serviraient de catalyseurs aux flux magnétiques de Jared. Ainsi les bijoux et autres babioles se prendraient dans le filet et y resteraient accrochées grâce à l'aimantation. Jeannot serait chargé de manipuler le grand filet, sa force lui permettant de le manœuvrer sans trop de peine. Il faudrait toutefois qu'une autre personne fasse le tour de la rivière, Diya se passa la main dans les cheveux et déclara :

" Quelqu'un doit emprunter le pont que nous avons dépassé en venant et se placer de l'autre coté. Nous n'auront pas accès à toute la largeur sinon et nous manquerons une partie du trésor."

La blonde hocha la tête et se tourna vers sa petite sœur. Tout en caressant ses cheveux elle lui expliqua la situation :

" Tu va rester avec Jared Lucy, d'accord ? Moi je vais aller de l'autre coté avec elle."

L'enfant grimaça avant de rétorquer :

" Mais je veux rester avec toi, moi ! Et puis j'aime pas Jared ! Il est toujours entrain de faire la tête !"

Le jeune homme croisa les bras sur sa poitrine musclée et lui lança, faussement vexé :

" Si t'es pas contente, gamine, tu peux toujours rester avec le clebs !"

Les poils de Mamoru se hérissèrent et il marmonna, les babines retroussées :

" Un peu de respect gamin ! Je pourrais faire qu'une bouchée de toi !"

Evelyne tapa deux fois dans ses main, comme l'aurait fait une adulte ramenant des enfants à la raison.

" Et si nous nous calmions un instant ? Je ne pars pas longtemps et je ne serais pas loin ma choupette. Ne t'inquiète pas d'accord ?"

Finalement la demoiselle garda son air boudeur mais accepta de rester avec le ténébreux. Le groupe se scinda donc en deux, les garçons restèrent avec la fillette et le Fauvex tandis ce que les deux jeunes femmes se dirigeaient vers le pont leur permettant de traverser le bras de la rivière afin de se placer sur l'autre rive. En chemin elles ne parlèrent pas, comme si la blonde ne lui accordait toujours aucune confiance. Quand elle eurent longé l'eau boueuse et qu'elle furent en face de la seconde partie du groupe, Jeannot leur lança une partie du filet et les deux jeunes femmes prirent chacune un bout de corde pour le retenir. Quand tout le monde fut en place on laissa le dispositif descendre dans la masse sombre que formait la rivière. Jared, auquel était accroché l'enfant, se pencha vers ce dernier et posa sa main sur la corde. La tension se fit rapidement sentir. Ça fonctionnait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Dim 19 Juil - 19:00


Le large sourire de la blonde et le rire de Garen résonnaient, mettant en avant leur fierté d'avoir réussi. Lorsque le filet devint trop lourd de son chargement précieux les deux jeunes femmes ainsi que Garen et Jarde entreprirent de sortir le chargement de la rivière. Tirant sur les cordes du bas, Diya et le ténébreux sortirent doucement les bijoux suspendus au flux magnétique couvrant les pièces de métal nouées au filet. Des colliers de perles aux fermoirs d'or, des bagues et anneaux sertis de pierreries colorées et valant une fortune, des bracelet de toutes formes et agrémentés de diverses matières et enfin des pièces rondes et dorées, par centaines. Les yeux de la fillette aux cheveux brun brillaient tandis qu'elle s'exclamait en sautillant sur place :

" Evy regarde tout ces trésors ! On va être riche ! On va pouvoir acheter une nouvelle robe à maman  et vivre comme des princesses !"

L'Unik a la crinière rebelle lâcha un petit rire amusé en reprenant sa cadette d'un air faussement sévère :

" Il faut d'abord partager avec tout le monde ma choupette mais tu as raison on pourra faire un beau cadeau à maman, elle sera contente."

La manœuvre qui suivit ne fut pas des plus simple. Il fallait rouler le filet sur lui même afin de garder captifs la part de l'héritage des Eracleas déjà remontée et en nouer le bout grâce aux cordes pour que les deux bruns puissent tirer le filet de leur coté de la rivière sans perdre la moitié en chemin. Evelyn semblait désormais de bien meilleure humeur et se passa la main dans les cheveux avant de déclarer, d'une voix plus légère que le ton utilisé jusqu'à présent envers la Qantik :

" Merci de nous avoir aidé, c'est vrai qu'on avait aucune idée de comment remonter tout ce bazar. Encore deux plongés comme celle-ci et on devrait avoir la totalité de l'or."

La Cyborg, presque gênée, tritura son collier avant de lui répondre :

" Je ne vous aide que pour obtenir ce que tu m'as promis. Une petite partie de l'héritage des Eracleas. Mais je suis contente de savoir que ce gain vous rendra la vie plus douce."

La blonde tira sur son pull, avoir ainsi dévoilé sa vie privée la mettait mal à l'aise visiblement. Elle s'empressa de lui lancer tout en se replaçant face à la berge pour recevoir le cordage envoyé par Garen :

" Tu n'a pas idée de la pauvreté qui s’abat sur Nordkia depuis que les Princes ont décidés de se préparer à partir en guerre..."

Diya attrapa son morceau de filet tandis qu'il réitéraient l'opération. Il est vrai qu'elle ne savait pas exactement ce qui signifiait vivre dans le manque. Lorsqu'elle était enfant la forêt lui offrait tout ce dont elle avait besoin et ses parents, bien placés, la comblaient d'attentions. On pouvait dire qu'à sa façon la jeune femme avait vécu dans le luxe. Même si son mode de vie était loin de la richesse des princes et grands nobles d'Anathorey qu'elle avait pu croiser lors de ses quelques visites. La Cyborg pensa avec regret que les Dockers vivraient toujours dans l'ombres des Élites, même si c’était réellement malheureux, il s'agissait de naître du bon coté de la barrière, rien de plus. 

Le filet plongea une seconde fois dans l'eau sombre et poisseuse, l'attente fut légèrement plus longue, Jared paraissait avoir du mal à se concentrer et l'effort crispait ses traits dans une grimace fermée. Bientôt il fit le signal et les demoiselles tirèrent sur leurs bras pour remonter leur prise, tout aussi chargée et pleine de découverte que la première. Des couverts en or, des coupes où des rubis, presque aussi grands que la paume de sa main, avaient de quoi faire pâlir les émeraudes des grands plats en argent. Tant de richesse qui avait été si négligemment abandonnée, c'en était écœurant. Une nouvelle fois il fallut enrouler le paquet et l'attacher solidement pour que les costauds, de l'autres coté du bras de la rivière le remonte. Jared demanda alors à faire une pause, des mots de têtes l’empêchaient de recommencer dans l'immédiat, il atteignait la limite de son Dzéta. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Lun 20 Juil - 13:21


Alors que le dernier chargement avait rejoint la terre ferme, les trois hommes se tapèrent dans la main pour se féliciter et la petite brune fut soulevée dans les airs avant de s'agripper au cou de Jeannot, serrant ses jambes sur ses épaules pour se maintenir en équilibre tandis qu'elle riait aux éclats. Cela avait été plus simple que prévu, presque trop simple. Suite a la menace du couple la Cyborg s’était attendue à voir débarquer un groupe armés, même sans expérience, de pilleurs engagés sur le tas. Et rien ? Non c’était décidément anormal mais la joie qui avait gagné le groupe ne méritait pas d'être bafouée pour quelques mauvaises ondes négatives. La blonde passa son bras autour des épaules de la Qantik chaleureusement avant de balancer, ivre de bonheur :

" Allons rejoindre les autres et ramenons tout ça à Nordkia, on boira un coup à notre réussite !"

Voyant la grimace de la demoiselle sylvestre quand à sa proposition, l'Unik ajouta en lui enfonçant un doigt dans les côtes :

" J'insiste !"

Elle l’entraîna ensuite le long du bras d'eau, se dirigeant en sautillant vers le petit pont qui leur avait servit à se placer face au jeunes hommes, à l'enfant et au Fauvex, qui paraissait s'ennuyer bien que son regard pétille discrètement. La petite Lucy continuait de s'agiter sur les épaules du grand costaud en hurlant qu'elle était riche. Les deux jeunes femmes avaient entamé la traversée du pont délabré quand un coup de feu retentit. Diya se tourna vers la blonde dont le regard s’était emplis de terreur en un instant. Abandonnant son attitude laxiste et relaxée l'Unik avait bondit en avant, traçant la Cyborg qui lui emboîta le pas. Le son avait semblé si proche qu'il venait immanquablement de l'endroit où se trouvait la deuxième partie de leur petit groupe, la peur forma une boule dans la gorge de la jeune fille, l’étouffant à mesure qu'elles approchaient. Bientôt le petit hameau apparut, le souffle court Diya pressa encore l'allure, se saisissant d'une de ses dague quand elle apparut un groupe d'homme vêtu de tenues militaires encadrer leurs amis. Trop préoccupés par l'or amassé sur la bâche posée au sol, les hommes armés n'avaient pas vu les deux jeunes femmes qui leur fonçaient dessus à toute vitesse. 

Diya prit une dernière fois de l'élan, poussant son corps au maximum, et s’élança dans les airs, atteignant un des soldat en plein sur le crâne. Le coup le sonna sans le tuer et il s'effondra pendant que la Cyborg faisait une roulade, se plaçant face à ses adversaire. Jeannot tenait déjà son sac de galet, prêt à faire feux, Garen avait bandés ses poings et Jared se tenait en retrait, la plus jeune du groupe accrochée à lui, les larmes aux yeux. La tache rouge s'étalant sur l'épaule de Garen attira immédiatement l’inquiétude de la Qantik. La plaie avait l'air sérieuse et le sang en jaillissait abondamment, sans doute une grosse veine avait elle du être touchée. Il fallait la cautériser rapidement où au mieux la recoudre sans quoi il risquait de perdre conscience. Mais avant cela il fallait mettre en déroute l'attaque de ces inconnus. La blonde avait tranché la gorge d'un des soldats après avoir hurlé à sa sœur de fermer les yeux et avait maintenant rejoint le centre du cercle. Sa voix, acérée et pleine de colère, fendit l'air :

" Qu'est ce que vous voulez ?"

L'un des hommes en uniforme kakis s'avança, mitrailleuse sous le coude, son visage comportait une longue balafre verticale fendant sa joue droite en deux, son regard, d'un marron boueux, affichait son plaisir dans cette confrontation. Il n'y avait nul doute que ces soldats avaient été engagés pour tuer. Mais pourquoi des enfants ? Était ce une nouvelle fois l'or qui avait attiré la jalousie d'autres ? Était ce ce couple hautain qui leur avait envoyé ce cadeau mortel ? Iraient ils jusque là juste pour ce trésor ? Massacrer des enfants en leur envoyant des mercenaires ? Celui qui s’était avancé prit la parole :

" Donnez nous l'héritage des Eracleas et nous partirons sans vous causer d'avantage de souci. Si vous refusez de nous le remettre alors nous seront contrains de le prendre par la force."

Les poings de la Qantik se crispèrent jusqu'à ce que ses jointures blanchissent et elle répliqua avant qu'Evelyne ne puisse refuser, acerbe :

" Donc vous venez tuer des enfants sans expérience du combat pour une poignée de pièces maudites ? Combien vous a t on promis pour ce petit service ?"

Le militaire pâlit et perdit son air confiant, s'écriant en postillonnant :

" Le montant de l'offre ne vous regarde pas ! On fait que notre boulot !"

Les joues de Diya se colorèrent d'écarlate sous l'influence de la colère tandis qu'elle hurlait cette fois, serrant ses doigts si fort autour de la Trancheuse-de-vent qu'elle en ressentit une vive douleur :

" C'est vrai qu'être payé pour tuer des enfants c'est tellement gratifiant, n'est ce pas ?"

C'en fut trop pour l'homme qui perdit tout self contrôle, fonçant vers eux suivit de ses hommes, la Cyborg lança un vif regard vers Mamoru et lui lança, tendue :

" Attrape Lucy et éloigne la, protège la comme s'il s'agissait de moi !"

La blonde la remercia d'un signe de tête avant de dégainer son couteau de poche, elle allait défendre leur effort et les espoirs de sa cadette. Déjà le Fauvex avait saisit la fillette par le col de ses vêtements et la projetait sur son dos avant de détaler, se plaçant hors d'atteinte. Les balles fusèrent et Diya se précipita au devant du groupe tandis que le grelot d'argent s'activait en grésillant, empêchant les projectiles d'atteindre leurs cibles. Si au début ses alliés avaient parut surpris ils se reprirent rapidement. Jeannot tira rapidement, tuant deux des étranger d'un caillou entre les yeux. Au même instant le géant aux cheveux marron se précipita sur un des soldat et, saisissant son bras de sa poigne d'acier, le projeta dans la rivière. Evelyn, elle, se battait au corps à corps contre un des vendus, telle une tigresse en colère. Sa crinière dorée fouettait l'air à chaque pirouette, elle avait une façon de se battre qui incitait au respect. Le groupe d'homme fut rapidement réduit à néant. Les cadavres furent jetés au fond de l'eau, lestés de pierres et le silence seulement percé par les halètements d'épuisements s'installa. Tous étaient stupéfaits et choqués d'avoir été ainsi attaqués et les cœurs battaient à l'unisson une chamade incontrôlable. Trois des opposants étaient morts, les quatre autres flottaient, sonné ou conscient, au milieu des flots pollués, vers le large. La question qui restait en suspens fut prononcé par Jared :

" Vous pensez qu'il y en à d'autres ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Mar 21 Juil - 19:47


La tension redescendit d'un coup tandis que Mamoru revenait vers eux. La gamine sur son dos paraissait paniquée et sa sœur couru vers elle pour la serrer dans ses bras, s'excusant de l'avoir inquiétée elle déclara, la tête dans ses cheveux châtain :

" Désolé ma puce je pensais pas que ça finirait comme ça, après ça on irait manger une glace toute les deux, d'accord ? Une vanille chocolat avec des petits vermicelles chez le vendeur du coin de la rue. Mais en échange il ne faut pas que tu parles de ça à maman, elle se ferait beaucoup de souci sinon."

Le Fauvex était venu s'enquérir de l’état de sa maîtresse après avoir laissée les deux jeunes fille ensemble. Garen était assis, recevant des soins de Jeannot, finalement la blessure était moins grave que la demoiselle l'avait présagé, la balle fut extraite habilement et la plaie bandée avant que la blonde ne lui conseille d'aller voir un médecin lorsqu'ils seraient rentrés. Diya ressentait sa douleur mais elle savait aussi qu'il ne dirait rien pour n’inquiéter personne. Le costaud était muni d'un grand cœur et il semblait être bien plus attentionné qu'il ne laissait paraître. Remis de leurs émotions le groupe se tourné enfin vers la bâche sur laquelle était étendue leur butin. On pouvait facilement dire que la pêche avait été bonne, s'il restait quelques pièces au fond de l'eau boueuse la quasi totalité se trouvait devant eux. Jeannot souleva une tiare en or où de minuscules pierreries étaient incrustées avant de la poser sur la chevelure de la fillette. Amusé et faisant mine de l'observer sous toutes les coutures le brun ténébreux déclara finalement :

" Oui, je crois que nous avons trouvé notre nouvelle princesse ! Votre altesse, voulez vous prendre la peine de choisir un présent pour chacun d'entre nous ?"

Les yeux pétillants, Lucy se dirigea vers le tas d'or en pouffant et y plongea ses petites mains. Il y avait tant de chose que c'en était impressionnant ! Le premier objet qui sorti du lot fut une chevalière gravée de la tête d'un ours. Triomphante l'enfant se dirigea vers Garen et attrapa sa main qui faisait facilement le double de la sienne, passant l'anneau à son index en citant, presque solennellement :

" Garen, pour votre acte de bravoure je vous nomme aujourd'hui chevalier de Nordkia ! Que vos exploits soient grands et votre courage indomptable !"

Tous éclatèrent de rire et la Cyborg se laissa entraîner dans cet excès de joie qui soulageait tant après ce rude combat et les efforts fait pour remonter l'héritage des Eracléas.  Le jeune homme mit un genou à terre avant de remercier la petite fille puis cette dernière retourna vers le tas d'objet dont elle tira cette fois ci un rosaire, fin maillage d'or dont le centre de la croix revêtait un saphir taillé en losange. L'enfant repris :

" Evelyn, pour votre gentillesse et la fidélité avec laquelle vous me servez je vous nomme chevalier de Nordkia ! Que votre cœur reste toujours aussi grand et ouvert à ceux qui vous entourent."

La blonde, un genou à terre elle aussi, laissa un doux sourire éclairer son visage tandis que Lucy passait autour de son coup le bijoux issu du trésor. Elle se releva ensuite et alla se placer au coté de Garen qui tout sourire attendait de savoir à qui ça allait il être le tour. La petit brune, penchée sur le tas d'or, continuait de chercher la suite de ses cadeaux. 

" Ha haaaaa !"

A nouveau elle bondit, se dirigeant cette fois vers Jared de son pas sautillant d'enfant heureuse. Sa petite voix s’éleva tandis qu'elle tenait devant elle une gourmette d'épaisses boucles d'argent sur laquelle était gravé "Gardien" :

" Jared, pour m'avoir maintes fois protégée malgré votre caractère de cochon, je vous nomme chevalier de Nordkia ! Puissiez-vous toujours protéger ceux qui vous sont cher."

L'homme grimaça, faussement vexé avant de s'agenouiller en tendant son poignet à la petite fille pour qu'elle y noue le bracelet. Il rejoignit ensuite les autres ne laissant que Diya et le colosse Jeannot devant elle. La demoiselle se demandait si elle devait rester ici, où s’éloigner, après tout elle ne faisait pas réellement parti du groupe et même s'ils semblaient lui témoigner de la gratitude la Cyborg ne voulait pas s'imposer. Sortant une plaque militaire plaquée or du tas encombrant la brune se dirigea vers le gros nounours qu’étais Jeannot et continua son rituel :

" Jeannot, pour votre force colossale que vous mettez au service des autres sans jamais l'utiliser dans votre propre intérêt, je vous nomme chevalier de Nordkia ! Que la voie du bien vous préserve éternellement."

Les quatre Unik réunis attendez maintenant de savoir ce qu'il allait en être pour la Cyborg. Tous arboraient un sourire chaleureux, ils avaient fini par l'accepter, et même si leur confiance ne lui était pas entièrement acquise c’était amplement suffisant pour convaincre la Qantik que les querelles raciales n'avaient pas lieu d'être. Lucy souleva de nombreuses pièces et bijoux avant d'extraire enfin une petite pièce que la demoiselle ne pouvait distinguer depuis sa place. L'enfant s'approcha tandis que Diya mettait un genou à terre, baissant la tête symboliquement. L'enfant attrapa alors sa main droite et glissa le long de son index une bague sertie d'un rubis, la petite pierre octogonale était entouré de minuscule motifs gravés dans l'argent. La pièce d'orfèvrerie était vraiment magnifique. La petite fille posa sa petite main sur sa joue et énonça :

" Diya, nous ne vous connaissons pas beaucoup, mais ce que vous avez fait pour nous aujourd'hui restera gravé dans nos mémoires. En gage de nos remerciements et de notre gratitude nous tenons à vous nommer, vous aussi, chevalier de Nordkia ! Que vous puissiez toujours aider ceux que vous croiserez sur votre route."

Lucy jeta un regard à ce sœur qui hocha la tête, comme si elle avait perçu une question silencieuse. La petite brune posa alors sa main sur celle de Diya, voilant la bague à son regard, et ferma les yeux. Un instant passa alors que la Cyborg se demandait ce que signifiait ce curieux manège. Quand la fillette s'éloigna, le sourire jusqu'aux oreilles, la Qantik baissa les yeux sur l'anneau dont la pierre était désormais d'un vert aussi magnétique que ses propres yeux. Surprise elle reporta son attention sur l'enfant qui se dirigeait maintenant vers le Fauvex. Ce dernier dansait d'une patte sur l'autre, peu habitué aux coutumes Uniks et ne sachant comment réagir. 

" Montre moi ta patte fier compagnon, car tu mérite, toi aussi, une récompense pour ton courage et l'aide que tu nous as apporté."

Mamoru leva sa patte, intrigué, et Lucy y passa un bracelet d'or, simple mais harmonieux, constitué d'une unique pièce ronde sans ouverture. Elle caressa ensuite sa tête, ébouriffant la crinière chatoyante de l'animal en rigolant et tout le monde se joignit à sa joie enfantine et insouciante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


L'égarée (Diya)


RPG
Âge : 18 ans
Groupe: Cyborg
Inventaire: Ses Trancheuses-de-vent, Kurokaze, un grelot, une arme laser, un sac de couchage imperméable, une cape d'invisibilité, une bague d'Eracléa, un pendentif en forme de lune, des lentilles d'acuité visuelle accrue,un TX-mini,un S.P.L.A.,un monocle spécial,une pierre de lave.

MessageSujet: Re: Sous la surface [Quête Solo]   Mar 21 Juil - 22:03


Après avoir réparti également le trésors en six parts égales le groupe entreprit de lever le camp. La journée avait été éprouvante pour ces jeunes Uniks, peu habitués à quitter les rues mal famées de Nordkia. Dès le lendemain ils reprendraient leur routine, un peu plus riche qu'avant. Diya se demanda ce qu'elle ferait de cet argent. Elle allait sans doute conserver quelques parures et bijoux pour son propre usage et revendre ce qui ne lui serait pas utile. Une bonne partie serait utilisée pour meubler le dernier paradis maintenant que les travaux avaient commencés grâce à madame Draspery. Le deuxième étage, dont le toit troué était à refaire intégralement, serait réparé en dernier, mais le rez-de-chassée était largement suffisant pour reprendre les affaires. Les cuisines, la salle à manger, le grand salon, et les six chambres qui s'y situaient permettraient de rouvrir l'affaire afin de créer une rentrée d'argent. Le plus dur serait surement de rouvrir les sources chaudes, la demoiselle comptait sur Mathias et Merybel pour l'aider à nettoyer et réarranger le tout. Elle avait apprit que la jeune femme issue de l'Elite avait pour passion le jardinage. Quel meilleur endroit que la Sylva pour cela ? 

La silhouette de Nordkia se dessina sur la verdure des plaines, ils étaient presque arrivés. La Cyborg marchait derrière le groupe, observant l'innocence de ces jeunes gens comme si cela lui avait manqué. Il fallait dire que ces derniers jours n'avaient pas été de tout repos et rire ainsi sans craindre pour sa vie faisait un bien fou. Même le Fauvex, pourtant si réservé et vieux jeux, qui portait Lucy sans se plaindre, participait activement aux sujets abordés. La blonde dévoilait ses dents blanche, radieuse, au milieu des trois hommes en qui elle avait une confiance absolue. La Qantik aurait aimé avoir des personnes sur qui compter à ce point, mais la vie qu'elle menait l'en empêchait. Elle caressa le grelot d'argent avec douceur. Qu'en aurait pensé l'Hybrid aux yeux de pluie ? Evelyn la sorti de ses pensées en la hélant :

" Arrête de traîner où on sera pas rentrés avant la nuit ! Allez, active quoi !"

Diya lui rendit son sourire et accéléra le pas, se plaçant à hauteur de Jared qui s’était radouci au fil de la journée alors qu'il avait semblé le plus paranoïaque vis à vis de la demoiselle lorsqu'ils s’étaient rencontrés. Garen leur parla d'un bar qu'il connaissait bien et les mena au travers des rues mal éclairées et sales de la ville souterraine. De plateforme en escaliers, l'endroit ne lui avait jamais paru aussi chaotique. Il fallait dire qu'elle ne s’était jamais réellement enfoncée dans les quartiers les plus au fond, là o la luminosité n’était due qu'aux lampes alimentées par des panneaux solaires en surface. Suivant une petite ruelle aux murs décorés de dessins enfantins le grand gaillard s’arrêta devant un bar dont les carreaux propres témoignaient d'un bon entretient. Le jeune homme poussa la porte et les invita à entrer tandis qu'une blonde plantureuse venait les accueillir :

" Garen mon lapinou, ça faisait longtemps !"

L'Unik la prit dans ses bras avant de l'embrasser, la présentant comme sa copine. La délicatesse et l'attention dont il faisait preuve envers la serveuse fit fondre le cœur de la Cyborg. Trouverait elle un jour quelqu'un à qui offrir pareil sentiments ? La voix tonitruante du brun retentit dans toute la pièce, encore déserte à cette heure :

" Une tournée pour mes amis, à notre réussite !"

Le reste de la soirée fut un enchaînement de boissons alcoolisées, limonade pour Lucy, de rires et de plaisanteries, de ragots et blagues en tout genre. Lorsque la nuit tomba ils la prirent tous dans leur bras, la remerciant une dernière fois et lui faisant promettre de venir leur rendre visite en leur indiquant leurs adresses respectives. Diya leur demanda en retour de venir au Dernier Paradis s'ils devaient se rendre près de la Sylva un jour, même si c’était peu probable. La fillette eut du mal à laisser partir Mamoru auquel elle s’était fortement attachée durant cette aventure mais sa sœur lui promit qu'elle aurait son propre Fauvex un jour, quand elle serait grande et l'enfant se calma, fatiguée. Lorsqu'ils disparurent tous, faisant de grands signe de la main le cœur de la demoiselle se serra. Ils n'avaient passés qu'une journée ensemble mais elle s’était attachée aux membres insolites de ce groupe. La copine de Garen lui proposa une chambre pas trop cher et la Qantik accepta. Ce soir là elle s'endormi le cœur léger et plein d'espoir.


~ END ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sous la surface [Quête Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» L'amour sous la surface...
» Sous la surface : RP libre, moyen
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins ::  Urban City  :: Les rivières Eraclea-