Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

L'exception de l'exception [Pv Thithi et Sully] [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Jeune fille traquée (Sally S.)

Originaire depuis le : 09/01/2014
Récits contés : 483

RPG
Âge : 19 ans
Groupe: Discret
Inventaire: Poupée de chiffon

MessageSujet: Re: L'exception de l'exception [Pv Thithi et Sully] [terminé]   Dim 22 Nov - 22:49


Sally se trouvait idiote de ne pas savoir quoi répliquer à ces garçons qui se moquaient d'elle. Ils riaient à gorge déployée, en se donnant l'accolade et en lui lançant des regards condescendants plein de mépris. Que devait-elle faire ? S'en aller comme si de rien n'était pour retrouver Monsieur Legan, ou bien leur opposer un peu de résistance, comme le lui avait conseillé Ithilion ? La jeune femme compris que la deuxième option aurait été la meilleure à choisir, mais elle devait bien admettre qu'elle n'avait aucune idée de comment s'y prendre. Elle n'avait pas le sens de la répartie comme Cecil, et n'était pas dotée d'une force impressionnante comme son maître. Sally n'était pour l'heure que Sally, avec tout à apprendre et rien dans la tête. Devant ces garçons, elle demeura silencieuse et interdite, ne pouvant qu'attendre qu'ils se calment un peu. Malheureusement ils semblaient avoir été mis de fort bonne humeur par la plaisanterie pourtant peu fine de leur camarade. Celui-ci était peut-être le plus enjoué par ses paroles misogynes.

« Eh bien, eh bien... » lâcha avec malice une voix que la jeune femme connaissait bien à présent. Elle fut soulagée de constater, lorsqu'elle se retourna, qu'Ithilion arrivait dans la petite cour. Il arborait un étrange sourire, qui se voulait chaleureux mais qui ne montait pas jusque dans son regard. A l'évidence, il n'était pas de très bonne humeur, même Sally pouvait le dire. Mais elle ne s'en inquiéta pas, bien trop heureuse de remarquer que Cecil accompagnait le Chevalier aux cheveux blancs. Dès qu'elle le vit, elle s'élança vers lui, sans prêter plus aucune attention à ses petits bourreaux. Le faux majordome fut soulagé de la voir mais masqua autant qu'il le put cette émotion, en lui adressant un simple sourire espiègle, comme d'ordinaire. Un sourire que n'importe qui aurait pu qualifier d'arrogant mais qui rassurait Sally, et qui lui plaisait.

Ithilion, particulièrement agacé par la scène à laquelle il avait assisté, décida de donner une petite leçon à cette grande gueule qui avait tant ri, et qui de tout le groupe fut le premier à faire fondre son sourire à la simple vue de son aîné. Les épaules entourées par le bras du Chevalier, il n'en menait pas large. Ithilion lui susurra des paroles échangées d'homme à homme. Cecil ne put s'empêcher de sourire face à ce pauvre jeune homme à qui on faisait la leçon sur le pouvoir finalement pas si absolue de l'entrejambes masculin. Sally ne comprenait absolument pas de quoi ils étaient en train de parler, et supposa qu'il s'agissait d'une partie de l'enseignement des Chasseurs ailés – à ce titre, elle se demanda si elle devrait suivre cette leçon un jour. Le regard effrayé du dénommé Johnny l'intriguait au plus haut point.
« Pourquoi a-t-il l'air aussi effrayé ? demanda-t-elle oisivement à Cecil, qui eut toutes les difficultés du monde à ne pas éclater de rire.
- Ce sont des choses d'hommes. N'y prête pas attention » parvint-il à articuler tandis qu'il maîtrisait son envie de s'esclaffer. Le regard interrogateur et un peu dépité que Sally lui adressa lui parut alors aussi mignon qu'inapproprié.

Ithilion, qui n'en avait toujours pas fini de terroriser le pauvre élève, dit à la jeune femme que la prochaine fois qu'un homme l'ennuyait, elle devrait lui donner un coup de pied bien placé. Elle pencha un peu la tête sur le côté, un peu dubitative, mais néanmoins heureuse de constater qu'elle avait supposer une bonne chose un peu plus tôt : elle aurait bel et bien dû opposer de la résistance à ce groupe de garçons.
« D'accord... » dit-elle doucement.
Elle s'approcha du duo et s'arrêta juste devant ce Johnny, pâle comme un linge à cause de l'énorme revolver qu'Ithilion pointait vers son bas-ventre. Sally le regardait droit dans les yeux, sans plus aucune honte ni timidité. Lui en revanche commençait à avoir des suées. Comme il ne pouvait pas bouger, il comprit qu'il avait tout intérêt à se sortir de cette position délicate sans quoi il serait bon pour une position pliée en deux pour de longues minutes.
« O-ok, ok !! s'écria-t-il en levant les mains devant lui, comme pour empêcher Sally d'approcher. J'suis désolé, c'était juste une petite blague, héhéhé... Allez sans rancune, hein, Mary ? Euh, Nancy ! »

Sally tourna un regard un peu interrogateur à son maître. Ce type l'avait effectivement ennuyée, mais voilà qu'il s'excusait... et Cecil lui avait toujours dit qu'il ne fallait pas chercher les embrouilles lorsqu'ils étaient à Nordkia. Elle voyait mal pourquoi ce serait différent au sein du QG. Elle leva un index vers le garçon, et lui dit d'un air qu'elle voulut le plus sévère possible :
« Ça va pour aujourd'hui, mais la prochaine fois je te donnerai ce coup de pied. »
Sur ces mots, elle s'empara de la main de son maître avec douceur :
« Il est l'heure d'aller s'entraîner... Deux mois passent très vite. »
Sans le lâcher, elle l'entraîna hors de la cour, jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent tous les trois dans un couloir où personne ne viendrait déranger leur conversation.

Cecil, déjà fatigué par la journée qui commençait à peine, s'appuya contre un mur en croisant les bras et en soupirant.
« Tu es vraiment impossible, tu nous as fait courir partout de bon matin... Mais où pensais-tu aller, dis-moi ?
- En fait, je te cherchais... » répondit la jeune femme, en baissant un peu la tête devant l'air sévère de son ami.
Le faux majordome soupira, un peu ennuyé de houspiller Sally après ce qu'elle venait de lui dire. Il savait qu'elle n'aimait pas se trouver trop longtemps éloignée de lui. Depuis qu'ils s'étaient rencontrés, après tout, elle avait compris qu'elle ne pourrait évoluer sans lui dans ce vaste monde. Du moins, dans cette vaste Anathorey.
« Quoi qu'il en soit, il ne faut pas disparaître d'un seul coup sans dire où tu vas. On a beau avoir été acceptés dans ce QG de malheur, nous devons rester au maximum l'un avec l'autre. Comme avant. Je ne vois pas pourquoi quoi que ce soit devrait changer à ce titre... »
En disant ces derniers mots, Cecil avait tourné un regard un peu mauvais à Ithilion, tandis que Sally acquiesçait d'un air coupable. Elle avait réussi la veille à comprendre quelle serait sa voie, mais finalement rien ne serait facile, et comprendre cela lui faisait un peu peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chevalier Ailé (Ithilion)

Originaire depuis le : 07/12/2014
Récits contés : 400

RPG
Âge : 23
Groupe: Elite
Inventaire: Bourse sans fond

MessageSujet: Re: L'exception de l'exception [Pv Thithi et Sully] [terminé]   Dim 29 Nov - 12:22

La jeune fille, passée d'état de bouc émissaire à une position de bourreau, s'approcha sur l'ordre de son maitre et s'arrêta devant son prisonnier. L'attitude qu'adopta Sally surprit agréablement Ithilion. Elle se tenait droite, défiant avec une fierté digne  des plus grands l'insolant qui avait osé lui manquer de respect. Elle dégageait une telle assurance que son vis à vis perdit toute hardiesse. Ce dernier, sous la menace imminente de voir ses bijoux si précieux se faire écraser par un geste de revanche, commença à balbutier quelques excuses pour tenter d'échapper au supplice.
Ce cri de détresse parut toucher l'intérieur rempli de gentillesse de la demoiselle. Elle se tourna vers son maitre, son air sévère remplacé par une mine interrogatrice. Ithilion secoua négativement la tête afin de lui faire comprendre qu'elle ne devait pas se laisser attendrir, mais elle ne sembla pas en prendre compte. Elle leva un index de réprimande et indiqua au garçon qu'elle le pardonnait cette fois-ci à titre exceptionnel. L'affaire ainsi sembla se clore, au grand damne du chevalier. Si elle ne montrait pas un peu plus d’agressivité, elle risquait de revivre ce genre de scène. Le pardon, bien qu'étant une vertu importante dans certaine situation, apparaitrait aux yeux de  ces jeunes gens comme une invitation à pouvoir de nouveau se moquer d'elle sans représailles.
Toutefois, sure de son choix, Sally ne lui laissa pas le temps de le lui expliquer, elle attrapa le bras de son maitre et l'intima de la suivre afin de reprendre l'entrainement. Le chevalier ne résista pas et bien que ce ne fût pas de bon coeur, il abandonna sa victime. L'incident risquait de lui attirer des problèmes avec le référent de cet insolent, mais il s'en moquait, il fera valoir ses arguments et tout rentrera dans l'ordre.
Avant de sortir de la pièce, il se tourna une dernière fois vers le petit minable et mima le tir d'un pistolet dans la direction de son bas ventre. Satisfait de la réaction de stress qu'engendra ce geste chez ce morveux , Ithilion laissa éclater un rire moqueur qui finit d'achever le peu de dignité qu'il restait au pauvre malheureux.
Sully, Ithilion et Cecil s'arrêtèrent dans un couloir désert, à l'abri de toutes oreilles indiscrètes.  Le faux majordome ne perdit pas de temps pour faire la morale et comprendre la raison pour laquelle son amie ne s'était pas trouvée dans son lit ce matin. Lorsqu'elle lui répondit qu'elle le cherchait, Ithilion s’aperçut du lien spéciale qu'unissait ces deux anciens vagabonds. Après avoir passé autant de temps ensemble à l'extérieur, à surmonter à deux les épreuves que pouvaient imposer le destin, il leur fallait un peu de temps pour s'adapter  à cette nouvelle manière de vivre.
Toutefois, le regard accusateur que lui jeta Cecil ne lui plut guère. D'autant plus que ses mots chargés d'amertumes ne cachaient pas non plus leur cible. Avant de prendre la parole, le maitre posa une main rassurante sur l'épaule de sa disciple, qui ressemblait  à une petite fille venant de se faire sermonner.
-Écoute, dit-il à l'attention de ce gars qu'il ne porterait sans doute jamais dans son coeur, Vous ne pouvez plus continuer à vivre comme vous l'avez fait jusqu'à présent. Ici, il y a des règles, vous n'allez plus pouvoir vivre comme des inséparables.  Sally a choisi d'elle même une voie qui va lui permettre de devenir une personne qui n'aura plus besoin d'être à la botte d'une autre.  Si cela ne te plait pas, il n'en sera pas autrement.
Le ton qu'employait Ithilion ne comportait aucune trace d' animosité, car il ne souhaitait pas que l'ambiance s'enflamme. Cet ami était pour l'instant un repère indissociable  pour la jeune fille, et elle en avait visiblement besoin pour vivre sereinement. Pour autant, il parlait avec une fermeté qui leur rappelait qu'ils ne pouvaient pas agir à leur guise à l'intérieur de ces murs.
- Mon but n'est pas de vous empêcher de vous voir. Je vais m'arranger pour que vous passiez toujours des moments privilégiés comme vous en aviez l'habitude. Mais il va également falloir vous habituer petit à petit à savoir vivre l'un sans l'autre. L'entrainement que va suivre Sally va monopoliser la majorité de son temps. Et si je vais m'arranger pour que tu puisses assister à une bonne partie, si cela peut vous satisfaire, il y aura des moments où il faudra accepter d'être mis à l'écart. Et ce point est non négociable.
Si pour l'instant Cecil constituait une majeur partie de la force de son apprenti, il représentait aussi un point faible qui pourrait être un frein à son épanouissement.  Sally allait devoir  d'avantage réfléchir par elle même et moins s'appuyer sur l'avis de son compagnon, car ce dernier ne semblait pas toujours des plus objectif quant à l'avenir de son amie.
Cette mise au point vous va t-il ? reprit-il en regardant successivement ses deux interlocuteurs. On a du temps à rattraper avec cette escapade demoiselle ! Tu pensais pouvoir échapper aux heures de tortures qui t'attendent ? rajouta t-il avec un petit sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Jeune fille traquée (Sally S.)

Originaire depuis le : 09/01/2014
Récits contés : 483

RPG
Âge : 19 ans
Groupe: Discret
Inventaire: Poupée de chiffon

MessageSujet: Re: L'exception de l'exception [Pv Thithi et Sully] [terminé]   Jeu 10 Déc - 17:17


Face aux remontrances de Cecil, Ithilion intervint. Il posa une main protectrice sur l'épaule de Sally, en un geste rassurant, et expliqua qu'ils ne pourraient plus mener leur ancienne vie. Le QG des Chasseurs ailés était désormais leur nouveau domicile, des règles s'y appliquaient et devaient être respectées.  Il affirma que la jeune femme avait choisi d'elle-même de suivre une voie qui lui permettrait de devenir une personne indépendante, et que rien ne saurait remettre en question ce choix. Le Chevalier concéda enfin qu'il tâcherait de faire de son mieux pour ne pas séparer les deux compagnons. Quand elle entendit cela, Sally ne put réprimer son sourire, ni son regard resplendissant, trop heureuse à l'idée qu'on ne la forcerait pas à se séparer de son si cher ami. Ithilion conclut sa tirade par un rappel à l'ordre : espérait-elle échapper aux heures de tortures à venir, en fuyant ainsi de bon matin ?
« Je n'ai pas oublié ! répliqua la jeune femme d'un air un peu gêné. Je suis prête à faire beaucoup d'efforts, alors je...
- Vous vous fichez de moi tous les deux ? » l'interrompit Cecil, d'un ton glaçant.

Surprise, Sally n'osa pas terminer sa phrase. Il baissait vers elle et le Chevalier un regard de braise, qui n'était familier qu'aux seuls malheureux l'ayant connu en colère. Pourtant son expression était froide et fermée. Quand Cecil était comme ça, sa jeune amie craignait qu'il n'explose. Il était comme une falaise ébréchée, au bord de l'effondrement.
« Gwendilan, tu penses vraiment qu'elle deviendra indépendante alors que tu t'es exposé devant tous les occupants de ce QG en tant que son maître ? » articula-t-il lentement, comme pour souligner le cynisme de la situation.
« De plus après le braquage tu t'es dépêché de proposer à Sally de suivre la voie des Chasseurs ailés. Mais elle était choquée - bouleversée même ! - par ce qui s'est passé sous ses yeux... » Il s'approcha doucement du Chevalier et souffla avec arrogance :
« Ce qui s'est passé, c'est que tu as tiré sans aucun scrupule sur des malfrats pour leur ôter la vie... Partant de ce postulat, je doute que le consentement de notre chère Sally ait été totalement libre et éclairé. Et si c'était la crainte qui l'avait poussée dans tes bras ? »

Sally écarquilla des grands yeux perdus. Que racontait-il ? Elle n'avait pas eu peur du tout d'Ithilion ! C'était ces hommes armés qui avaient tué des gens, oui, c'était ceux-là dont elle avait eu peur. Mais elle n'osa pas braver la colère de Cecil, qui semblait particulièrement énervé. A vrai dire, il espérait une unique chose : semer le doute dans les esprits. Il s'attendait à n'avoir comme réponse de la part d'Ithilion que du mépris, et sans doute une remontrance quant au tutoiement, mais l'impact qu'auraient ses mots sur la Paria était son véritable objectif. Ce Chevalier n'avait pas compris une chose : Sally lui appartenait. Elle était à lui, rien qu'à lui, et personne ne pourrait la lui prendre. Tant pis s'il fallait lui faire croire à un semblant d'indépendance, il avait besoin de la garder sous la main pour arriver à ses fins. Tant qu'il n'aurait accompli ce qu'il avait en tête, jamais il ne laisserait sa précieuse arme aux mains de qui que ce soit d'autre. Faire en sorte qu'elle s'attache à lui avait été un jeu d'enfants, il n'était pas question de s'arrêter en si bonne voie et ce n'était pas ce ridicule petit soldat aux allures de héros qui allait entraver ses projets.
La jeune femme posa sa main sur le bras de Cecil, qui ne cessait de défier du regard Ithilion. Devant sa mine perturbée, dont il fut très fier, il lui adressa un sourire avant de reculer dans le couloir, pour vaquer à ses occupations de majordome.
« Enfin... Ce n'est que pure conjecture de ma part ! » lança-t-il, avant de disparaître au détour d'un mur, sans prendre la peine d'écouter ce qu'Ithilion avait à lui répondre. Cela ne l'intéressait pas, et en tant que noble, il n'avait pas l'habitude qu'un vulgaire roturier lui fasse la leçon, quand bien même il portait des armes à la ceinture.

La tête un peu baissée et les sourcils froncés, Sally semblait soucieuse. Un silence pesant s'abattit entre elle et son maître tandis qu'elle essayait de comprendre pourquoi Cecil était aussi mystérieux. Elle avait l'impression qu'il parlait toujours par énigmes, et ce depuis le premier jour qu'elle l'avait rencontré. Il semblait inaccessible, sans aucune attache, loin des gens et loin du monde.
« Cecil ne semble pas beaucoup vous aimer, dit-elle doucement, d'un ton désolé. Mais elle jugea qu'il était temps de se reprendre. Elle inspira un grand coup, et tourna une mine motivée vers son maître. Je vous suis ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'exception de l'exception [Pv Thithi et Sully] [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas

L'exception de l'exception [Pv Thithi et Sully] [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Battaille du chateau de merac
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"
» buff des mobs dans la pyra...
» Une petite étude marrante
» Bon anniv' Malphas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Urban City
 :: Anathorey
-