Boutique RP ouverte ^^ à ce-sujet N'hésitez pas à y faire un tour !

Partagez|

Le Désastre d'Après-guerre (Event partie III pv Adaline et Lucy noké)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Artiste lunaire (Miyuki)


RPG
Âge : 20 ans
Groupe: Phytös
Inventaire: Une besace, du matériel d'art :(peinture, gomme crayon, argile..) et un éventail permettant une barrière électrique.

MessageSujet: Le Désastre d'Après-guerre (Event partie III pv Adaline et Lucy noké)   Dim 15 Nov - 16:05

La rencontre avec L’Emishi lui semblait si lointaine…La guerre avait continué, comme promis, et cela se transforma en véritable bain de sang. Miyuki , qui n’avait fait que voyager depuis cette réunion, avait grappillé des informations, de ci et de là, sur ce qui se passait en dehors. Mais plus elle en apprenait, plus les visages devenaient sombres et glaçants, le nombre de morts ne cessant de gonfler. Il lui devenait même difficile de s’arrêter écouter les gens. Toutes leurs conversations devenaient si sordides…Elle finissait par rester, poussée par sa curiosité, un espèce d’espoir intérieur qui lui disait que tout n’était pas perdu. Au final, les scènes qu’on lui rapportait étaient si surréalistes et horrifiantes, qu’au bord des larmes et l’estomac noué, la phytos laissait son plat à peine entamé avec quelques pièces. Son petit protégé lui serrait la main, déguisé de la tête aux pieds pour que personne ne le remarque. Il observait avec de grands yeux ahuris et émus, les nombreux endroits autrefois si beaux et paisibles marqués par les combats. C’est pour cela qu’elle n’arrivait pas à se résoudre de retourner chez elle. Miyuki n’était pas encore prête à encaisser un nouveau choc encore plus terrible. Elle savait que son village natal ne serait plus comme avant, souillé et défiguré par les atrocités Unik. C’était une manière de se contrôler aussi. Elle avait défendu toutes les races devant l’Emishi, l’avait bravé jusqu’à subir son courroux. Cependant, même si elle pensait toujours ce qu’elle avait dit, la phytos savait très bien qu’en retournant chez elle, son chagrin intérieur se transformerait en rage destructrice. C’est ce qu’elle craignait par-dessus tout. Après un énième détour dans une auberge tombant en ruine, Miyuki entendit à nouveau un récit sanglant :

-Les nouvelles sont de pire en pire …J’ai un ami à moi qui à réussi, je ne sais pas comment, à se faufiler assez près du champ de bataille. Il s’est servi de son Don pour se terrer dans le sable. Il m’a rapporté tellement de choses …Des morts mon vieux, des cadavres brulés ou empalés, gisant les yeux écarquillés, étalés partout…L’anémos pleurait, ce récit lui fendait si fort le cœur qu’il semblait avoir du mal à parler. Des explosions ! ….des corps ! …de nouveaux corps valsant dans les airs ! Des tirs ! Des hurlements ….oh bon sang…le pauvre homme éclata de nouveau en sanglots.

Son interlocuteur était perturbé, un peu bouleversé de se sentir impuissant à le consoler. Le lierre dans ses cheveux s’assombrissait et retombait comme si il fanait.

-Quelle horreur…Heureusement que je n’ai pas de proches pour qui m’inquiéter .Mais les Hybrid sont plus forts, tu as vu comment nous avions gagné la première bataille ?

- Mais là c’est différent ! C’est encore plus monstrueux ! Il y a les machines ! et les coups partent dans tous les sens ! Mon ami n’a même pas réussi à compter le nombre de cadavres qui étaient dans son champ de vision…Il m’a dit avec la voix cassée qu’il y avait peu de chance que beaucoup s’en sortent…Oh non… Et si…Et si mon fils ne revenait jamais ?

Son interlocuteur ne sut que répondre, prenant un visage angoissé, sachant que cette terrible possibilité pouvait être malheureusement vraie. Il y avait déjà trop de victimes, se dit Miyuki , et la guerre n’était pas finie . La phytos avait tellement de pitié pour ce pauvre inconnu qu’elle espérait que son fils s’en sorte, même si c’était hélas, peu probable.

-Mais que fait L’Emishi ? Il y avait eu une rencontre avec les chefs pour cesser ce carnage et voilà qu’on continue ! Tu as entendu ce qu’aurait sorti l’Eusilis ?

La phytos piqué au vif, laissa à nouveau son assiette et celui de l’unik encore pleines. Le petit voulut contester mais le regard grave de Miyuki lui fit changer d’avis. Cette fois, elle était décidée. La phytos rageait de se sentir impuissante, loin des combats. Elle fit route avec son protégé jusqu’aux Hypogées, lieu sacré et de repos des Hybrid. Elle matérialisa des fleurs dans laquelle chacune était incrusté d’une bougie. Allumant les mèches, Miyuki chanta un chant ancien, sorte de prière aux morts et de protection à ceux pris dans la bataille. C’est tout ce qu’elle pouvait faire, elle espéra que cela soit suffisant.

--------------

La guerre de La Cité neutre était enfin finie. Mais le bilan était lourd. Des centaines et centaines de morts. Seuls quelques rares avaient réussi à échapper au massacre et réussi à rentrer à la Sylva. Miyuki était retournée à la vieille auberge miteuse, bien touchée par le dépeuplement causé par les combats. Une foule y était réunie, discutant, pleurant les disparus. L’Anémos qu’elle avait croisé hurlait à l’injustice. Son fils n’avait pas survécu. On rapatrierai les morts plus tard. Il n'était même pas sûr qu'il puisse serrer son pauvre corps . Quelle horreur, son petit protégé restait muet, mais on voyait bien qu’il était choqué. Normal pour un enfant. Tous ces cris, ces pleurs…Miyuki était maussade, le cœur brisé, se sentant coupable de ne pas avoir réussi à persuader l’Emishi. Il aurait pu éviter cette boucherie…

-S’il vous plaît ! Héla un type au milieu de la foule...Je fais le tour ainsi que mes collègues dans les quatre recoins de la Sylva. Un conseil s’est tenu auprès de notre cher Chaman. Des représentants essayeront de vous donner des informations sur ce qui s’est déroulé à la Cité neutre et ce que nous a dit notre bien aimé chef. Rendez-vous à L’Orée du bois ou aux autres lieux qu’on vous communiquera selon où vous êtes.

L’Orée du bois ? Oui, elle aimerait bien savoir sur ce qui a pu se produire pour qu’il n’y ai quasiment aucun survivant…Bon sang que s’était-il passé ? Ce n’était que des représentants, leurs informations n’étaient peut-être pas fiables, mais au moins savoir ce que leur avait dit l’Emishi sur tout ça ! Personne ne l’avait revu depuis cette réunion ! Que faisait- il à un moment aussi grave ? Prenant fermement la main de l’enfant, elle commença à se mettre en route comme pour tous, vers le lieu- dit.

Soudain, sans être sûre, Miyuki distingua dans la foule une jeune femme rousse, était –ce celle qui avait bravé à ses côtés l’Emishi ? La phytos se faufila à travers la foule pour la rejoindre…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Louve solitaire (Adaline M.)


RPG
Âge : 19
Groupe: Anemös
Inventaire: chakhram, arc en bois incrusté avec des symboles de loups

MessageSujet: Re: Le Désastre d'Après-guerre (Event partie III pv Adaline et Lucy noké)   Dim 15 Nov - 18:30

Les nouvelles n'arrivaient que peu dans le village, à moins qu'en réalité, Adaline n'en est tout simplement cure et ne les écoutent que d'une oreille distante. Elle n'était pas spécialement attirée par ces bruits de guerre qui continuait. A ses yeux, le sang appelait le sang et rien ni personne ne devait placer une vie au dessus d'une autre. Leurs chefs n'avaient pas semblé sensibles à leurs arguments et quelque part, elle pouvait l'assimiler. Son cœur lui avait déjà hurlé que désormais, elle n'aurait plus confiance en ces prétendus représentants, qu'elle se contenterait tout simplement de protéger ceux qui lui étaient chers. Par n'importe quel moyen.

Si la guerre continuait, l'aînée des Mizu espérait juste qu'elle se tiendrait loin de sa famille pendant encore longtemps. Les cortèges funèbres étaient encore relativement nombreux dans leur village. Il n'était finalement pas rares de voir ou d'entendre une femme pleurer ici ou là et des enfants poser des questions auxquelles les adultes n'avaient pas l'air de pouvoir répondre. En tout cas de vouloir répondre. Pour sa part, personne n'avait rapporté des nouvelles de la mort de son frère aîné. En même temps, puisqu'il avait été suffisamment lâche pour les abandonner à la mort de leur père, pourquoi serait-il allé se battre avec les troupes Hybrids pour protéger son peuple ? Soupirant, Adaline chassa cette pensée, il n'était pas bien de penser ce genre de choses …

De temps à autre, Adaline repensait à cette réunion à laquelle elle avait assisté. A son issue, elle avait ressenti le besoin de se recueillir aux chutes et y avaient emmené son petit frère, se souvenant de sa propre première fois dans ces lieux. Cela avait eu le mérite de la calmer mais sans pour autant parvenir à apaiser ses troubles totalement. Son cœur ne trouvait pas toutes les réponses aux questions qu'il se posait et certains rêves demeuraient chaque nuit. En réponse, elle avait commencé à préparer ses jeunes jumelles de sœurs et son petit frère à toute éventualité car si un jour le conflit se rapprochait, il était hors de question de les laisser livrés à eux-mêmes.

Tandis qu'elle revenait de sa sempiternelle partie de chasse, elle fit signe à Aedan de la suivre pour essayer de troquer leur butin contre quelques légumes. Leur jardin en fournissait pas mal mais ces derniers temps, les petits étaient en pleine croissance et avaient tendance à pas mal grignoter. Quoi qu'il en soit, il manquait de toute façon des pommes de terre dans leur verger. Et puis peut-être pourrait-elle grappiller un peu d'argent. Avec le sourire, Adaline avança lorsqu'un groupe commença à parler fort. Ils hurlaient quasiment et les pleurs de certaines femmes s'entendaient. Nul doute que ça parlait de guerre. Elle voulut rattraper le petit qu'il avait déjà le regard rivé sur l'attroupement. Soupirant, la jeune femme s'approcha du groupe pour écouter ce qu'ils disaient mais sans grande conviction. Ca parlait des conflits, des morts et de la bataille à la Cité neutre qui semblait terminée. Apparemment, la bataille n'avait laissé que peu de survivants. Sans attendre, elle prit la main du gamin et l'entraîna vers leur maison.

Leur mère était en pleurs en rentrant. Adaline soupira et envoya les trois petits à l'étage. Apparemment, Adam avait été aperçu avec les troupes Hybrid de la Cité neutre et depuis, plus rien. Sa mère était en émoi et pour sa part, c'était plutôt la colère qui primait. Alors il les abandonnait pour finalement se battre pour protéger les autres ? Soupirant, elle fila vers la boucherie pour vendre son butin comme si de rien n'était bien qu'elle n'arrêtait pas de fulminer. Elle ne fut même pas surprise qu'une petite main se glissa dans la sienne pour l'accompagner. Aedan était son ombre depuis trop longtemps maintenant pour qu'elle s'en étonna. Elle entendit à nouveau les pleurs et les voix des rares hommes encore présents qui semblaient en colère.

S'approchant à reculons, sans vraiment savoir pourquoi d'ailleurs, elle comprit qu'ils parlaient d'un rendez-vous à l'Orée du bois. Pourquoi s'y était-elle rendu ? Peut être pour savoir si son propre frère faisait partie des victimes, peut-être pour comprendre pourquoi autant de sang avait coulé. Elle n'aurait pas su le dire avec certitude. Néanmoins, elle s'y rendit. Aedan était sur ses talons, elle n'avait cependant pas le cœur de lui expliquer ce qu'il se passait même si le gamin semblait un peu perdu. La foule se massait à l'endroit voulu mais elle ne s'approcha pas trop pour sa part, restant à une distance raisonnable. Vu les bruits qui circulaient et la colère sous-jacente, elle se demandait pourquoi l'Emishi ou l'Eusilis ne se montraient pas mais se garda bien de prendre part aux conversations à ce sujet. Dans la foule cependant, elle repéra une jeune femme qui semblait se rapprocher d'elle, un enfant dans son sillage. Adaline la reconnut sans en être totalement sûre.

« Vous étiez là ce jour là n'est ce pas ? »

Elle n'était même pas sure d'avoir parlé à voix haute. Si elle avait parlé, cela ne devait pas être très compréhensible. Pour autant, elle plongea son regard dans celui de son interlocutrice sans savoir quoi dire. Il lui sembla distinguer d'autres personnes qu'elle avait vu ce jour-là dans la foule mais la masse rassemblait là l'effrayait un peu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le Désastre d'Après-guerre (Event partie III pv Adaline et Lucy noké)   Mer 18 Nov - 19:04

Même en séjournant dans ses pensées, loin, très loin ; et même en bouchant ses oreilles, en retenant sa respiration ou en commandant à son cœur de bien vouloir ralentir l’allure folle à laquelle il tambourinait sa poitrine, la Paria ne put tourner le dos complètement à la guerre. Elle entendait les cris et les plaintes sans pouvoir faire la différence entre ceux des vivants et ceux des morts.

Elle voyagea, et partout, ce « Il parait » sur toutes les lèvres, même quand on s’exilait, quand on dormait, et ce « Il parait » qui valse dans la tête, car il paraitrait que les massacres ne se comptent plus, que les peuples ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. On dit que, on dit que, on dit que la terre ne peut plus boire tout le sang et que nous serons tous noyés dans les mares de bêtises que nous n’avons pu contenir.

On dit qu’il y a un rassemblement à l’Orée du bois.  Que c’est peut-être un mensonge de plus, même si celui-là, il est bien déguisé et il ressemble à du vrai. Et comme on a rien à faire, qu’on se rend malade, et que l’illusion mortifère que tout ira mieux ne nous suffit plus, alors on se déplace, et on se rassemble. Lucy aurait aimé ne pas avoir y aller, que ça ne sert à rien. Lucy aurait aimé beaucoup de choses, mais Lucy n’a rien. Alors même bannie, même exilée, même rejetée de tous et de toutes, la Paria se déplace, elle aussi. Elle participe au rassemblement, comptant sur la faiblesse des autres qui n’auront plus la volonté de la chasser.

Pour elle, pour se remplir de l’horreur toute entière à s’en faire vomir, pour sentir les cadavres puant partout, car même les rescapés ont l’odeur de la mort.

Il y avait encore beaucoup de monde à venir, beaucoup de monde à rêver. Les représentants étaient là, et puis, même si ils l’avaient sûrement vue et reconnue, la bête noire d’il y a peu, ils toussèrent et se concentrèrent sur l’assemblée affluente d’Hybrids pâles et sales. Plus de femmes que d’hommes à l’évidence, des mères ou des épouses laissées sur le banc.

A l’écart, Lucy attendit. Tranquillement n’aurait pas été le bon terme, mais calmement. Sans penser, la tête trop lourde et engourdie. Un semblant de lucidité, assez pour ne pas crier ; de toutes façons sa voix se terrait dans sa gorge, échappant comme elle pouvait elle aussi aux horreurs qui la décomposent et la font trembler. Muette, Lucy attendit.

Elle crut reconnaître deux jeunes femmes à la Réunion organisée par l’Emishi et l’Eulisis. En fait, elle n’en était pas si sûre. Sûre de rien. De si tout cela était réel, de si elle n’avait tout simplement pas basculée elle aussi dans la mort à force de la ressasser et de l’embrasser.  Alors Lucy ne sut pas réellement si Miyuki et Adaline eût jamais existées. Le petit garçon les accompagnant, lui, éveilla un soupçon de quelque chose en elle. La Paria pensa qu’elle n’était pas tout à fait morte.

Les représentants s’éclaircirent la voix et de nouveau, ce fut le silence.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Le Désastre d'Après-guerre (Event partie III pv Adaline et Lucy noké)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Ma petite collection de Geekeries =)
» [EVENT] Partie I | La Cité d'Earudien
» [EVENT] Partie I | La Prison
» [EVENT] Partie II | L'Océan - Chercher une solution
» L'après-guerre d'un général de lumière. [Solo]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sylva
 :: Hoshizora :: L'Orée du bois
-