AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Mayu


RPG
Âge : 19
Groupe: I.A.
Inventaire: Une montre à gousset, des rubans à cheveux verst.

MessageSujet: Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]   Mer 9 Déc - 5:02


Les doux rayons chaleureux vinrent caresser le visage de la demoiselle. Après avoir marché des heures pour être sure qu'on ne la retrouve pas, la fatigue s’était abattue sur Akane. Elle avait alors cherché un endroit pour dormir mais la végétation, dense, ne l'avait pas laissé quitter ses ténèbres. Lorsque la peur de s'être perdue avait fusionné avec celle de finir dévorée par une des créatures carnivore de la Sylva, la jeune femme avait repéré un chêne suffisamment développé pour que ses branches lui servent de lit de fortune. Elle s'y était hissé difficilement et, bien calée afin d’éviter de tomber, la Phytos s'était laissée happer par Morphée. Son sommeil avait été agité de rêves affreux où sa mère la retrouvait et l'enfermait à jamais dans leur maison. Secouant la tête pour s'extraire de son état comateux, l'Hybrid se laissa glisser le long du tronc noueux afin de regagner la terre ferme. Ses muscles courbaturés la firent gémir mais son estomac qui gargouillait la préoccupait d'avantage. Où allait elle trouvait de quoi se nourrir ? La forêt regorgeait de baies, de racines et de champignons, mais Akane était bien incapable de dire lesquels étaient comestibles. Mourir empoisonnée ne la tentait réellement pas. Réajustant son kimono dont le bas s'était déchiré durant son escalade nocturne, la demoiselle repéra le nord grâce à la mousse poussant sur le flanc de certain arbres. Elle savait qu'un village se trouvait non loin, mais allait elle prendre le risque de s'y rendre alors que certains villageois risquaient de la reconnaître ? 

Un bruissement fit sursauter la jeune femme, son regard apeuré se tourna vers l'origine du bruit. Constatant qu'il s'agissait d'une biche et que cette dernière avait plus peur d'elle que l'inverse, Akane se détendit. Elle se sentait si vulnérable au milieu de la Sylva, sans sa sœur pour la protéger ni la moindre petit arme. Un frisson la parcouru des pieds à la tête et la jeune femme décida de se remettre en marche après avoir étanché sa soif grâce à la rosée cumulée dans les feuilles creuse d'un arbuste. C’était peu, mais cela devrait suffire jusqu'à ce qu'elle trouve mieux. Dans sa précipitation, la Phytos n'avait pris ni eau ni vivres, elle le regrettait à présent, surtout en sachant combien le sellier était rempli. Son ventre chanta une nouvelle fois et Akane serra ses bras autour de se dernier pour le faire taire en accélérant le pas. Sourde aux ampoules et écorchures qui couvraient ses pieds elle finit par atteindre l'orée d'un ensemble de maisonnées engloutis par la végétation luxuriante. Soulagée de pouvoir enfin s'extraire de la Sylva étouffante, la demoiselle observa les quelques Hybrids occupés à vaquer à leur occupations. Certains discutaient gaiement devant leur habitations, d'autres arboraient arc et carquois, s’apprêtant sans doute à partir à la chasse. La Phytos n'en reconnu aucun et, rassurée bien que timide, se décida à aller vers les deux femmes les plus proche avant de se rappeler sa tenue. Si quelqu'un l'avait déjà vu il la reconnaîtrait même de loin et de dos ainsi vêtue, mais elle n'avait rien d'autre. Dépitée, et doutant de ses chances d'obtenir quoi que ce soit, l'Hybrid se poussa tout de même à avancer. D'un pas hésitant, Akane se rapprocha des deux inconnues avant de demander, tout bas :  

" Excusez-moi ?"

Comme les villageoises l'avait ignoré, ou simplement pas entendue, elle réitéra avec plus de force mais moins d'assurance :

" Pardon de vous déranger mais je ..."

Elle fut coupée par l'une des Hybrid qui fronça les sourcils avant de lancer, agacée :

" On ne t'as jamais appris à ne pas couper la paroles aux adultes jeune fille ?"

La femme s'avança vers elle et Akane recula aussitôt devant sa proximité. Peu habituée à côtoyer d'autres personnes que sa famille, la demoiselle ne savait pas vraiment comment réagir. Devait elle insister ? Pour dire quoi ? Et si elle la vexait, ou qu'elle aggravait la situation ? Intimidée, la Phytos se retourna pour partir en courant mais dans sa précipitation elle oublia de regarder devant elle et percuta de plein fouet la personne qui se trouvait là. Après avoir été propulsée sur le sol par son élan, Akane se recroquevilla sur elle même, croyant que le nouveau venu allait la réprimander et ne sachant si la situation pouvait s'envenimer d'avantage. Les larmes lui montèrent rapidement aux yeux avant de dévaler ses joues pâles. Elle commençait à regretter d'être entrée dans ce village et le regard de ces inconnus lui brûlait le dos. Le visage caché par ses cheveux d'ébène, elle entendit l'Hybrid qui l'avait sermonné ajouter :

" Mais d'où elle sort cette petite ?"

Sa compagne lui répondit en pouffant :

" Pas du village en tout cas, elle est bien trop chétive. Regardes moi ses petits bras fins comme des brindilles, qu'est ce que tu veux qu'elle fasse avec ça !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]   Ven 11 Déc - 22:09




Le premier jour d'une nouvelle vie





Ce matin là, Dyrael avait été réclamé par une femme assez âgée du village pour l'aider dans ses récoltes, la pauvre ne pouvait plus se permettre de le faire seule " les hanches " avait elle dit "un jour tu connaitras ça aussi " Et pendant qu'elle parlait seule, le jeune homme laissait aller son esprit, comme toujours, alors que ses mains, tel un automate, attrapait et tirait doucement tel ou tel légume, pour le mettre ensuite dans un grand panier en osier que la dame lui avait confié pour l'occasion. Lorsqu'elle lui posait des questions sur sa vie, celle de sa famille, ou quelques questions un peu personnelles avec des gloussements typiques des vieilles dames qui aiment s'émerveiller sur la vie amoureuse des jeunes, Dyrael répondait assez brièvement, n'étant pas du genre à étaler sa vie, et encore moins celle de ses proches. Lorsqu'elle le questionna sur cette "jolie demoiselle", il répondit simplement que cela faisait un certain temps qu'il ne l'avait pas vue, sans poursuivre.
Le soleil tapait fort ce jour là, et la population du village en avait donc profité pour prendre des bains de soleil. Certains, et surtout certaines, papotaient devant leur maison ou sur les chemins, d'autres partaient en chasse, seuls ou en petits groupes, profitant du beau temps pour aller chasser le gibier. D'autres encore était de cueillette, ce qui était le cas de Dyrael, qui ne s'en plaignait pas trop, c'était une occupation comme une autre.

Son attention fut toutefois attiré sur deux femmes qui bavardaient, non loin de la foret avoisinante. Alors que jusque là elles papotaient tranquillement, l'une d'elle se montra soudainement un peu hargneuse, à l'encontre de quelqu'un. Dyrael secoua un peu la tête, du style "non mais celle là, vraiment" et, curieux, il termina bien vite de récolter sa part de légumes, et après avoir salué la dame qu'il aidait, il alla fouiner pour voir un peu ce qu'il se passait, alors que les deux femmes, ainsi qu'un homme qui passait par là, regardait un petit quelque chose par terre, et semblaient s'en moquer. Sans vraiment de courtoisie, l'Hybrid se fit une place entre eux, ce qui fit d'ailleurs râler l'une des femmes, et haussa les sourcils en voyant la raison de leur amusement ; une jeune fille était recroquevillée sur le sol, visiblement mal en point. Prit de pitié, il sermonna les gens autour de lui

" Plutôt que de vous en amuser, vous pourriez vous assurer que tout va bien"

Ce qui lui valu un sarcasme d'une des femmes, auquel il répondit par un regard hostile. Il se pencha ensuite pour prendre cette petite chose apeurée et la maintenir contre lui façon princesse, alors qu'il l'emmenait chez lui pour qu'elle soit en paix, en même temps qu'il lui parlait doucement pour la rassurée, tout en jetant un dernier regard à ses voisins façon "non mais vraiment hein."

A peine rentré chez lui, il la déposa sur ce qui lui servait de lit. Un instant son regard s'égara sur la peau de la demoiselle, couverte de marques, et avant qu'il ne soit tenté de lui poser certaines questions, il alla lui chercher de quoi se restaurer, profitant que son père ne soit pas là pour le sermonner, et lui donna ensuite le tout, de l'eau et quelques fruits, cherchant quoi dire alors que son esprit se focalisait sur ce qu'il avait vu, et qu'il connaissait déjà pour en avoir entendu maintes fois parler.






Revenir en haut Aller en bas
avatar


Mayu


RPG
Âge : 19
Groupe: I.A.
Inventaire: Une montre à gousset, des rubans à cheveux verst.

MessageSujet: Re: Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]   Mer 16 Déc - 19:27


Une voix que la jeune fille ne connaissait pas résonna durement, rappelant à l'ordre les Hybrids restés à se moquer. L'air sembla se réchauffer tandis que la femme qui l'avait repris plus tôt lançait au nouveau venu :

" Voilà le sauveur des opprimés. Prêt à affamer sa famille pour aider une inconnue aussi chétive qu'une pâquerette ! Venez Lizzy, allons prendre le thé chez moi, cette histoire devient ennuyeuse."

Avant qu'Akane ne puisse se relever, un bras passa sous ses genoux, un autre vint soutenir son dos et son corps quitta le sol. Papillonnant des paupières pour chasser les larmes qui s'accrochaient à ses cils et lui brouillaient la vue, la demoiselle releva la tête, observant la personne qui lui avait porté assistance. Un frisson de dégoût la traversa quand elle se rendit compte qu'il s'agissait d'un homme. L'envie, irrépressible, de s'extraire de ses bras pour fuir lui traversa l'esprit. Mais il l'avait aidé. Et son cœur qui battait tranquillement contre son oreille avait tout du calme auquel elle aspirait. Une brise légère vint souffler sur son visage, apportant le pétale immaculé d'un des cerisiers qui devait se trouver proche du village. Il lui rappela celui qui avait maintenu la maison familiale, la protection qu'il leur avait apporté, alors elle su que ce jeune homme ne lui ferait pas de mal et entreprit de se détendre, bercé par la démarche de l'Hybrid. Il les mena dans une habitation semblable à celle qu'elle avait longé en venant, et la déposa sur une couche. Son regard émeraude s'accrocha aux symboles écarlates qui couvrait sa peau et la Phytos rougit de honte en tirant sur son kimono pour les masquer au maximum. Elle avait vu la curiosité dans son regard, mais il laissa le silence envahir la pièce tandis qu'il disparaissait dans un pièce voisine. 

Lorsqu'il revint, Akane repéra les fruits qu'il portait, ainsi que l'eau miroitant dans son récipient qui dessinait des éclats mouvants sur les murs. Son estomac gargouilla bruyamment, au point que la jeune femme souhaita disparaître. Elle n'avait rien à lui offrir contre cette nourriture, pas même de quoi le remercier. Les mots restaient coincés dans sa gorge, et ses yeux baissés sur ses mains sagement posées sur ses genoux. Lorsque la faim se manifesta une deuxième fois, la main de la demoiselle trembla et elle osa enfin parler, timidement :

" Merci de m'avoir aidé, avant. Mais je ne peux pas accepter cette nourriture, je n'ai rien à te donner en échange ..."

Ses yeux quittèrent leur écrins de sûreté pour se poser sur le visage de celui qui lui avait porté secours. Il était beaucoup plus jeune que la plupart des hommes qu'elle avait eut l'occasion de rencontrer pour annoncer ses prédictions. Peut être qu'il saurait lui indiquer un endroit où elle pourrait vivre en paix. Mais un tel lieu existait il seulement ? Akane se rendait seulement compte, à présent qu'elle avait fuit, qu'elle n'avait nul pas ou aller. Cette réalité lui fendait le cœur. Elle avait vécu enfermé dans cette maison, maintenue à l'écart de tout, elle ne connaissait personne d'autre que sa mère et sa sœur aînée. Ses doigts se recourbèrent sous sa paume, et serrant les poings de toute ses forces elle tenta de retenir les larmes qui affluaient de nouveau. Pourquoi fallait il que tout soit si compliqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]   Mer 23 Déc - 18:07




Le premier jour d'une nouvelle vie





Dyrael eut presque un sursaut en entendant la jeune fille prendre enfin la parole, alors qu'il était occupé à farfouiller dans une malle au bout de son lit, sans doute en quête d'une couverture supplémentaire ou d'un linge qu'elle pourrait vêtir au cas où elle voudrait nettoyer ses vêtements actuels, salis par de la terre et de la boue. Heureusement qu'il avait gardé l'une des robes de sa défunte mère, lorsqu'elle venait de disparaitre de ce monde. Il déposa le tissu blanc à coté de la jeune fille, qui, timidement, déclarait qu'elle ne pouvait se restaurer.
L'Hybrid se plaça en face d'elle, à sa hauteur pour ne pas l'apeurer, et lui sourit doucement, avant de répondre d'une voix calme et rassurante.

"  "Je n'attends rien en retour. Mère Nature veut que chacun aide son prochain en difficulté. Alors sers toi, je t'en prie. "

Voyant son regard s'humidifier, Dyrael tendit la main instinctivement, puis se ravisa et attrapa à la place un bout de tissu propre avec lequel il essuya les joues de l'inconnue dans un geste rassurant, comme il l'avait si souvent fais pour sa jeune soeur, oubliant presque que la jeune fille ne semblait plus avoir l'âge de se faire pouponner. Il en profita pour lui nettoyer un peu le visage au passage, et plaça doucement ce mouchoir dans les mains de la demoiselle, mains qu'il referma ensuite doucement dessus comme pour l'inciter à le garder.

" Si tu veux me rendre service, dis moi plutôt comment, et pourquoi, tu es arrivée ici. "

Son regard se posa à nouveau sur les marques rouges qui ornaient la peau de son poignet, puis dans ce regard tout aussi rouge, et intriguant.

" Je ne vais pas te mentir, je me doute bien de l'endroit d'où tu viens. Mais je ne compte pas t'y ramener à moins que tu me le demandes clairement. "

A supposer qu'elle veuille y retourner, ce qui, selon lui, n'était pas le cas, vu l'état dans lequel elle était, aussi bien physiquement que psychologiquement. Dyrael gardait une certaine distance entre eux, et avait attrapé un fruit qu'il lui tendait à présent, l'incitant à manger un peu. Sa voix était tout aussi douce qu'au début, et même son visage semblait vouloir dire qu'il ne comptait pas la manger, ou lui faire le moindre mal.  






Revenir en haut Aller en bas
avatar


Mayu


RPG
Âge : 19
Groupe: I.A.
Inventaire: Une montre à gousset, des rubans à cheveux verst.

MessageSujet: Re: Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]   Dim 3 Jan - 17:26


Alors qu'elle avait avoué ne rien pouvoir donner contre la nourriture, le jeune homme se plaça face à elle et déclara qu'elle ne lui devait rien. Que Mère Nature souhaitait que son peuple aide ses frères et sœurs lorsqu'ils étaient en difficulté. Ses yeux s'embuèrent d'avantage, la demoiselle avait finit par craindre cette déesse qui lui avait offert ce Don maudit, celui-là même qui avait fait de sa vie passée un enfer. Avec une mère fanatique elle avait du se contenter de prier, de croire, elle aussi, en cette créatrice qui les avait abandonné et leur distribuait des altérations au hasard de ses envies. Ne se jouait elle pas d'eux ? Assise sur son trône céleste, ne contemplait elle pas son oeuvre comme on observe le papillon de nuit qui va fatalement se diriger vers la bougie jusqu'à s'y brûler les ailes ? Pour la Phytos il s'agissait d'une immense partie d’échec dans laquelle ils étaient tous les pions que cette déité déplaçait en riant d'eux. Mais le dire à cet individu n'aurait pu lui apporter que son mépris après ce qu'il venait de déclarer, aussi se contenta t elle de l'observer déposer un vêtement opalin propre à ses côtés avant de se saisir d'un morceau de tissus et d'essuyer délicatement les traînée salée trahissant la présence des larmes sur ses joues. Le linge remonta jusqu'à nettoyer entièrement son visage des traces de sa fuite aveugle dans la forêt. Lorsqu'il eut fini, l'inconnu referma les petites mains de l'Hybrid sur le linge à l'aide des siennes, suffisamment grandes pour les recouvrir entièrement. La gentillesse de cette personne surprenait la demoiselle, il lui faisait penser à sa grande sœur, si prévenante et pleines de bonnes intentions. 

Mais comme toujours, il suffisait de quelques mots pour que tout s'écroule. Alors que les larmes s’étaient taries, le jeune homme lui demanda comment et pourquoi elle avait atterri dans ce village. La réaction fut immédiate sur l'adolescente. Ses muscles se bandèrent, ses pupilles s'étrécirent jusqu'à devenir deux minuscules billes écarlates et remarquant le regard de l'Hybrid sur le dernier symbole qui était venu s'ajouter à sa collection et qui ornait son poignet sans qu'elle puisse véritablement le cacher, elle eut un mouvement de recul. Pourtant les yeux du jeune homme remontèrent se perdre dans les siens, magma en fusion qui ne demandaient qu'à fuir et la jeune femme n'y vit aucune mauvaise intention. Il lui tendit un fruit tout en lui avouant qu'il se doutait bien d'où elle venait. Il insista alors sur le fait qu'il ne l'y reconduirait pas sans sa demande et la Phytos se détendit légèrement sans pour autant baisser sa garde. Son regard se porta sur le fruit, si rond, si brillant, sans bosses ni tâches. Parfait. Était ce genre de vie qu'avaient ceux qui habitaient ces bois, loin des règles strictes et des réprimandes perpétuelles dans lesquelles elle avait grandit ? La demoiselle plongea ses yeux dans ceux de l'inconnu alors qu'elle avait évité son regard jusque là, elle chercha à voir l'âme de son interlocuteur, la raison qui le poussait à être si bienveillant avec elle, puis elle saisit la pomme et lâcha de sa petite voix :

" Je ne comprends pas pourquoi tu m'apportes ton aide. Tu dis savoir d'où je viens alors tu dois savoir qui je suis. Je ne fais qu'apporter le malheur à tous ceux que je rencontre."

Akane se leva et remonta une de ses manche, dévoilant de nombreuses marques semblable à celle qui venait s'incruster sur son poignet avant d'ajouter, un air de dégoût sur le visage :

" Chacune de ces marques représente une mort quand ce n'est pas d'avantage... Je ne mérite aucune charité, alors... "

La vision la frappa de plein fouet, volant son énergie et la happant dans un monde flou ou des personnages s'agitaient en fond, si loin qu'Akane parvenait à peine à les distinguer. Ses yeux, vides, avaient cessé de voir ce qui se trouvait devant elle, et son corps la lâcha soudainement tandis qu'elle basculait dans l'inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]   Ven 15 Jan - 19:57




Le premier jour d'une nouvelle vie





Dyrael écouta parler la jeune fille avec une patience d'ange, sans l'interrompre. Pendant qu'elle parlait, son regard bifurquait quelques demies secondes sur les diverses marques rouges encrées sur la peau de son inconnue blessée, comme si il en était aimanté, mais bien vite il se ressaisissait et regardait à nouveau son regard, qui était tout aussi fascinant que le reste, car d'une couleur hors du commun. Évidemment, il était au courant du caractère fatal qu'avaient les présages de la jeune femme, il lui était arrivé d'en entendre quelques fois parler en croisant deux personnes discutant dehors, même si ces personnes faisaient tout pour se faire discrètes, ayant conscience que ce n'était pas banal, comme affaire.
Un instant, l'hybrid se demanda si tout ce qu'il avait entendu à son sujet était vrai. Sans doute que oui, sinon elle ne se serait pas enfuie de sa prison à peine dissimulée. Il fut pris d'un soudain accès de colère et de compassion pour elle, n'ayant pour sa part jamais approuvé ce qui pouvait se dérouler là bas.

Lorsqu'elle eut fini de parler, Dyrael ouvrit la bouche pour lui répondre, pendant qu'elle se levait et montrait ses marques, ce qui le gêna un peu d'ailleurs, allez savoir pourquoi. Sans doute à cause du caractère malsain que cela impliquait. Et puis avant qu'il n'eut le temps de répondre, il vit la jeune fille sombrer dans une forme d'absence, ses yeux s'ombrageant, et il eut tout juste le temps de se redresser pour la prendre dans ses bras alors qu'elle s'écroulait, inconsciente.
Et pendant que son invitée surprise se laissa aller dans l'obscurité, Dyrael la souleva et la coucha, sans trop savoir quoi faire de plus. La secouer ? Peut être, ou alors une bonne claque, mais il répugnait à l'idée de la blesser, même si c'était pour la réveiller.

A la place, il se contenta d'un ;

" Hé, ça va ?"

Tout en portant sa main au front de la jeune fille, sans trop savoir pourquoi d'ailleurs. Sans doute à force de prendre soin de son frère ou sa soeur. Soeur qui entra d'ailleurs par surprise dans la pièce avec un "Dydy devine quoi !" tout joyeux, suivi d'un "oh, c'est qui ?" un peu moins joyeux. Ni une ni deux, l'hybrid se leva complètement et tourna le dos à son invitée surprise pour faire partir sa soeur sur un ;

"va-t-en je t'expliquerai plus tard, pas un mot à père s'il te  plait. "


Et pendant qu'il s'approchait de la fillette de dix ans, celle ci jeta un regard fort curieux sur l'inconnue allongée sur le lit de son frère, la fixant d'un regard émeraude typique des membres de cette petite famille, avant que Dyrael ne la fasse sortir en la poussant doucement vers la sortie, puis revint vers son alitée après avoir refermé consciencieusement la porte.






Revenir en haut Aller en bas
avatar


Mayu


RPG
Âge : 19
Groupe: I.A.
Inventaire: Une montre à gousset, des rubans à cheveux verst.

MessageSujet: Re: Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]   Lun 18 Jan - 23:38


Les flammes dansaient, rougeoyantes dans l'obscurité, elles dessinaient des arabesques sur les murs des maisonnées. La végétation craquait sous l'attaque chaleureuse, geignait et se repliait sur elle même, laissant à nue les habitations fumantes et noircies. Tandis que la voix de la femme résonnait, impérieuse, la demoiselle se recroquevillait sur elle même, hurlant de douleur. Les larmes brûlaient ses joues plus encore que le brasier environnant, et à ses pieds, le corps de Dyrael gisait, sans vie.

"Je t'avais prévenue ma chérie ! Je t'avais dis que si tu quittais la maison il ne t'arriverait que des malheurs. Mais tu ne m'as pas écouté, comme d'habitude. Tu continues de salir le nom que je t'ai donné à ta naissance alors que ta sœur porte sur ses épaules le fardeau de tes prédictions."

*

L'image vacilla, perdant son éclat, puis toute coloration jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un espace obscur, uniforme, sans fond ni limite. Akane flottait dans cet univers infini, ne parvenant ni à bouger, ni à reprendre le contrôle de ses réflexions. Son esprit restait figé, en position fœtale, devant le regard vide de vie du jeune Hybrid aux yeux émeraude. Elle ne saurait dire si la colère dominait la peine et la rancune en cet instant. Le plus dur dans tout ceci était de savoir que si elle ne faisait rien tout ceci deviendrait réalité. Une voix lui parvint, lointaine, la présence agréable et douce sur son front, rassurante, la tira légèrement vers la lumière. La Phytos allait ouvrir les yeux quand une voix fluette s’immisça. D’abord réjouie puis curieuse et d'avantage réservée quand elle la remarqua. La première voix la repoussa gentiment, s'éloignant de la jeune femme qui ouvrit discrètement les yeux. Elle vit Dyrael repousser une enfant, plus jeune, qui lui ressemblait grandement. Sans doute sa sœur ou en tout cas quelqu'un de la famille.

Le flash lui revint en tête alors qu'elle observait la gentillesse que déployait l'aîné envers sa cadette. Akane ne pouvait pas se permettre qu'il lui arrive malheur. Il l'avait aidé, rassuré, et lui avait même offert de quoi recharger ses batteries. Jamais la Phytos ne pourrait se pardonner que sa malédiction déteigne sur lui. Quand le jeune homme aux cheveux pâle se tourna face à elle, la demoiselle s'était redressée, bien qu'incapable de chasser les larmes qui perlaient encore à ses yeux, dévalant ses joues en silence, elle avait décidé de partir après l'avoir remercié. Et ce, le plus vite possible. Sa voix trembla, incertaine, et sans lui laisser le temps de poser une quelconque question, ou d'insister sur son état, Akane lâcha :

" Il faut que je m'éloigne le plus vite possible de ce village. Ne dis à personne que tu m'as vu ici, et si quelqu'un me dénonce, nie l'aide que tu m'as apporté..."

La gorge de la jeune femme se serra, hésitante. Elle se leva et saisit les mains de Dyrael dans les siennes avant d'ajouter, une infini reconnaissance reflétée par son maigre sourire :

" Je ne sais pas comment te remercier. Restes le plus loin possible de cette histoire, je t'en prie, je ne veux pas qu'il t'arrives malheur à toi aussi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le premier jour d'une nouvelle vie. [& Dyrael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» 01 . Premier jour de travail
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Le premier jour du reste de notre vie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins ::  Sylva  :: Hoshizora :: La Forêt Profonde-