N'oubliez pas de voter toutes les 2h sur les top-sites ♪

Races minoritaires et recherchées : Qantiks et Parias, détails ici !


Partagez|

[TEST] Rencontre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Mayu


RPG
Âge : 19
Groupe: I.A.
Inventaire: Une montre à gousset, des rubans à cheveux verst.

MessageSujet: [TEST] Rencontre.   Mar 5 Jan - 22:48


Akane courrait, bien déterminée à s’éloigner le plus vite possible de cette demeure qui l'avait retenue prisonnière trop longtemps. Le vent la poussait en avant, la forêt l'appelait à elle et le ciel dégagé offrait à la demoiselle la luminosité des deux astres laiteux pour se guider. Alors qu'elle progressait tout droit, ne sachant pas du tout vers où se diriger, les branches griffaient sa peau, la boue s’agglutinait sur ses getta et maculait sa peau blafarde. La jeune femme priait pour que sa mère ne se rende pas compte de son absence, pour qu'elle ne lance pas un domestique à sa poursuite. Jamais elle n'avait eut  si peur de toute sa vie, l'angoisse nouait sa gorge et obscurcissait son esprit. Déboulant dans une clairière, une étrange scène l'obligea à s’arrêter. Un Lycacyon fauve, couvert de blessures profondes, se traînait, en appuis sur trois pattes. Il passa devant la Phytos sans s'arrêter et lorsqu'il eut atteint l'opposé de l'endroit auquel il était apparu, il tourna son regard vers elle. La souffrance se mêlait à la tristesse et, se perdant dans ses yeux la demoiselle fut envahit de la mélancolie qui émanait de l'animal. La vision la frappa alors violemment, la faisant flancher. Ses genoux rejoignirent le sol, ses mains, tremblantes, maintinrent son corps prostré alors que l'image se formait, floue. Elle vit une femme, gravement blessée, la végétation qui l'entourait parée d'écarlate, ses yeux fixaient le ciel faiblement, comme dans l'attente de la main céleste qui viendrait enlevé son âme à son enveloppe charnelle. Ses yeux se fermèrent et Akane entendit résonner son dernier soupir. Les couleurs s'estompèrent et la demoiselle redressa la tête, fixant l'animal, elle lança, comme dans l'attente d'une réponse qu'elle savait ne jamais obtenir :

" Pourquoi ?"

La bête cligna des yeux et reprit sa lente progression dans la Sylva, l'abandonnant sans indices sur sa vision. Akane poussa sur ses muscles endoloris par sa longue course et se releva. Qui était cette inconnue ? Était ce le Lycacyon qui l'avait ainsi blessé ? Quoi qu'il en soit elle devait faire en sorte que la femme ne meurt pas, pour tout ceux que la jeune n'avait pas pu aider. S'approchant du fond de la clairière la demoiselle trouva dans le sol meuble les traces de l'animal. Elle pourrait ainsi remonter sa piste et espérer trouver la personne de son flash. Serrant les sangles de son sac de voyages l'Hybrid se pressa, ouvrant grand ses yeux pour retrouver les traces de la bête là où la mousse et les hautes herbes les masquaient. Elle parvint finalement devant une bambouseraie. De nombreux plants avaient été arraché et réduit en lambeaux. L'affrontement avait du être terrible. Écartant le rideau de verdure, la jeune femme se faufila an son cœur. C'est là qu'elle trouva celle qu'elle cherchait. Terrifié de se confronter à la mort, mais bien déterminée à tout faire pour la sauver, elle se jeta à son coté avant de rapidement repérer les plaies les plus graves. L'inconnue portait une tunique de chasseur, elle avait du tomber sur le Lycacyon en suivant une proie et s’était retrouvé contre un adversaire bien plus puissant. Pourtant la bête était sacrément amochée lorsqu'elle l'avait croisée, ce devait être une redoutable guerrière. La plus profonde griffure se trouvait à la cuisse gauche, une autre venait déchirer la son torse et la dernière recouvrait presque l'intégralité de son bras droit. Akane fouilla dans son sac et en sortit une pièce de tissus contenant les quelques vivres qu'elle avait dérobée. Elle la vida et la déchira avant de l’humecter avec l'eau de sa gourde. Tout en s'activant elle déclara, plus pour se rassurer elle même que la femme :

" Ne vous inquiétez pas, je vais vous aider."

La demoiselle n'avait jamais eut à donner des soins, elle même en avait rarement reçu tant elle avait grandis dans un cocon au cœur de la maison familiale. Ses yeux inquiets se posèrent sur le visage grimaçant de la femme, elle avait l'air de respirer avec difficulté et son front était couvert de sueur, sans doute due à la douleur. Repoussant délicatement les pans de tissus déchiré par les griffes acérées de la bête, elle appliqua le tissus humide sur la plaie pour en chasser les saletés avant de gémir :

" Je n'y arriverais jamais ... je n'y connais rien ..."

Les yeux de la femme s'ouvrirent et Akane sursauta alors qu'une voix résonnait sans que les lèvres de l'inconnue ne bougent :

Ma sacoche doit se trouver un peu plus loin, j'y ai de quoi effectuer les premiers soins.

Les yeux de la jeune femme s'étaient arrondis de surprise, comment faisait elle cela ? Était ce son Don ? Secouant la tête, Akane se rappela que ce n’était pas la priorité et se leva pour vérifier les alentours. En s'éloignant un peu et en fouillant buisson et épineux elle trouva le bagage et sprinta pour retourner auprès de la blessée. Elle avait fait de son mieux pour éviter de regarder les nombreuses marques d'affrontement et le sang qui avait laissé ici et là ses éclaboussures, préférant rester concentrée.

Le sac blanc, ouvre le et applique le baume qui s'y trouve sur les contusions.

La demoiselle farfouilla dans le sac, se surprenant à y découvrir de nombreuses armes et pièges en tout genre avant de sortir la pièce de cuir blanche dans laquelle se trouvait effectivement un pot, du fil, une aiguille et des bandages propres. Akane pâlit, espérant ne pas avoir à recoudre la femme elle même. Elle dévissa le couvercle de la petite boite, cette dernière était remplie d'une pâte verdâtre à l'odeur forte. Akane l'appliqua le plus délicatement possible sur les griffures, stressée par les yeux abyssaux qui restaient ancré à son visage. Les traits de l'inconnue s’étaient pourtant crispés, l'étrange baume devait déclencher une sensation de brûlure sur les plaies. Observant les bandages et décidant d'en sortir un, la demoiselle sursauta à nouveau quand la voix s'imposa dans son esprit :

Il va falloir recoudre les plaies de ma jambe, sinon elles s'infecteront. Ce n'est pas compliqué ne t'inquiète pas. Imagine que c'est un trou dans une chaussette et tout ira bien.

Akane sentit tout ses muscles se raidirent, ce qu'elle avait craint arrivait réellement. Se frappant les joues de ses mains pour ne pas se laisser emporter par le flux de ses pensées, la Phytos attrapa l'aiguille et passa le fil dans la petite boucle puis elle commença son oeuvre dans les frissonnement de douleur et les soubresauts de la femme. La faible luminosité de la nuit lui permettait à peine de s'appliquer et elle du presque coller sa tête à la jambe de la femme pour faire un travail propre et précis. Quand elle eut fini elle banda la griffure qui couvrait le bras de l'Hybrid de son mieux et ouvrit la bouche pour lui demander comment elle pouvait ainsi communiquer sans parler quand une voix masculine retentit non loin de là :

" LISA ? LISAAAA ?!"

Akane releva la tête, alerte. Cette femme n’était pas en état de la ramener chez elle mais s'ils étaient plusieurs et que quelqu'un la reconnaissait s'en serait fini de sa liberté. La Phytos distingua bientôt le bruit d'une course et bondit, posant le sac de la femme à ses coté elle lui lança, à la fois déçue et honteuse :

" Je ne peux rien faire de plus, je suis désolée. J'espère que vous vous rétablirez, puisse Mère Nature veiller sur vous."

Puis attrapant son sac elle le balança sur son dos et hurla à plein poumons à l'intention de celui qui cherchait la chasseuse :

" PAR ICI !"

Elle jeta alors un dernier regard, exprimant tout son désarrois, à la femme, et couru dans la direction opposée à celle d'où venait les bruits. Il fallait disparaître à présent. Heureusement l'obscurité et la végétation dense pouvait l'y aider aisément. Alors qu'Akane regrettait encore de n'avoir rien pu faire de plus, la voix, apaisée désormais et bienveillante, emplit sa tête :

Merci.

Ne resta plus ensuite que le bruit de ses enjambées rapides et le bruissement du feuillage alors que sa fine silhouette filait au milieu de la nuit. Son esprit demeurait perdu et perplexe, et si de nombreuses questions peuplaient déjà ce dernier avant qu'elle ne quitte la maison familiale, de nouvelles venaient de s'y ajouter. Ne restait qu'à espérer que la demoiselle parviendrait à en trouver les réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[TEST] Rencontre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origins :: 
Sylva
 :: Hoshizora :: La Forêt Profonde
-